11/02/12évènementiel
EDITO        SOMMAIRE /E-REPUTATION PROGRAMMECAMP3        BRÈVES D’ATELIERS             DÉFINITION DE LA E-REPUTATION     ...
COMPTE_RENDUDU BARCAMP         PROGRAMME                   INTRODUCTION       LES ATELIERS                   13H : LA     ...
BRÈVESD’ATELIERSDÉFINITION DELA E-REPUTATION     QU’EST CE QUE LA              COMMENT MESURER L’E-              Il s’agit...
INFLUENCE ET                         marque.                             comment on se compare           chartes, un modér...
PHOTO-     REPORTAGE12
...     des décideurs et celle     des employés :                                     l’entreprise. Permet de             ...
LE JOUR J                      LE BArcamP                              • Les règles à respecter                           ...
BARCAMP                                        ÇA A ÉTÉ TWEETÉPARTY                                          11 Feb       ...
REMERCIEMENTSNOUS TENONS À REMERCIER NOS PARTENAIRES QUI  ONT PERMIS À L’ÉVÈNEMENT D’EXISTER ET D’ÊTREMÉDIATISER. L’AFNIC,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Barcamp 2012

1 179 vues

Publié le

Présentation du barcamp réalisé en février 2012

Publié dans : Divertissement et humour
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 179
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
78
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Barcamp 2012

  1. 1. 11/02/12évènementiel
  2. 2. EDITO SOMMAIRE /E-REPUTATION PROGRAMMECAMP3 BRÈVES D’ATELIERS DÉFINITION DE LA E-REPUTATION RÉSEAUX SOCIAUX DES ENTREPRISES BARCAMPARTY ÇA A ÉTÉ TWEETÉ REMIERCIEMENTS 5
  3. 3. COMPTE_RENDUDU BARCAMP PROGRAMME INTRODUCTION LES ATELIERS 13H : LA SALLE 1 ROTONDE EST EN EFFERVESCENCE 15H : RSE ET SE PRÉPARE À 16H : ANALYSE ACCUEILLIR LES SÉMANTIQUE, 245 INSCRITS QUI VISUALISATION DE SERONT RÉPARTIS L’INFORMATION DANS 4 SALLES AU PREMIER ÉTAGE. SALLE 2 15H : INFLUENCE, LIMITE DE LA MESURE (KLOUT) 16H : LES MÉTIERS DU COMMUNITY MANAGEMENT SALLE 3 15H : NETTOYAGE – ÉTANCHÉITÉ : VIE PRIVÉE VS VIE PROFESSIONNELLE 16H : E-GOUVERNANCE 17H : BIG DATA6 7
  4. 4. BRÈVESD’ATELIERSDÉFINITION DELA E-REPUTATION QU’EST CE QUE LA COMMENT MESURER L’E- Il s’agit de sonder Internet, on veut être attaché, E-RÉPUTATION ? RÉPUTATION ? ce qu’on dit sur la marque, perceptions qu’on À QUOI ÇA SERT ? de la société, du service souhaite générer (marque EST-CE LA MÊME CHOSE L’e-réputation est fonction ou de l’institution par vip, sérieuse ou sympa…). QUE L’INFLUENCE ? de paramètres, mesurées exemple, pondéré par le Si on se demande quelles par des indicateurs, site internet sur lequel sont sont les parties prenantes - Il s’agit d’interactions qui donnent une valeur les commentaires. On se qui vont communiquer avec les autres personnes, positive, négative ou concentre sur les médias sur le secteur d’activité via un ou des réseaux neutre. Il faut partir des les plus influents pour /entreprise, quel est sociaux résultats et essayer de les analyser l’information. On le poids de chaque - Ce qu’on dit de quelqu’un expliquer pour déterminer veut savoir si globalement intervenant ? S’agit-il d’un - Rapport entre verbatims les paramètres. On en il y a plus de positif que audit de présence, pas de positifs et négatifs, déduit la fonction pour de négatif. Ce n’est pas l’e-réputation ? pondérés en fonction de déterminer comment sont une question d’influence l’importance/influence de agrégés les paramètres. (différent du buzz positif). L’E-RÉPUTATION, C’EST chaque verbatim Recherche de La définition dépend des SURTOUT UN RAPPORT numériques. méthodologie. besoins : le thème auquel AVEC UNE ANALYSE 8 9
  5. 5. INFLUENCE ET marque. comment on se compare chartes, un modérateur, de Le recrutement : Thèmes aux autres. E-REPUTATION récurrents (salaire, la communication interne. La question des preuves Comment les robots perspectives etc...) pour : une saisie d’écran n’est peuvent analyser et chaque paramètre, les RÉSEAUX pas une preuve parfaite. traduire des résultats qui salariés donnent une SOCIAUX DES Les NTIC soulèvent des comportent à la fois positif évaluation. Cela permet ENTREPRISES nouvelles questions dans et du négatif ? d’avoir une image assez l’administration de la complète. >> Un atelier riche en preuve. IL EST DIFFICILE DE Les questions à se poser interaction et participation. MESURER LA TONALITÉ sont : qu’est-ce que l’e- On souligne la grande AVEC DES OUTILS, IL réputation ? La définition Les réseaux sociaux porosité entre les RSE et FAUT UN CONTRÔLE dépend-elle du domaine d’entreprise (RSE) ne les réseaux sociaux publics HUMAIN. (RH, réseaux sociaux...)? favorisent ils pas l’effet et la question des secrets «machine à café»? d’entreprise qui doivent Suivant l’outil qu’on utilise, DÉFINITION DE L’E- rester confidentiels. Où est on n’a pas forcément RÉPUTATION : Comment ne pas niveler l’intérêt de l’entreprise ? la même analyse. il n’y en a pas une seule, la démarche ? Comment Doit-il y avoir une double Contrairement à Facebook elle dépend du besoin, de les rendre propices à la communication interne / (monde clos qui définit ce qu’on a envie de savoir. création et à l’innovation ? externe ? ses propres indicateurs), Il faut préciser la demande. Comment faire adhérer la mais Facebook va se C’est une balance entre direction et les salariés ? LES RSE FACILITENT complexifier. positif et négatif, avec des Formidable outil de LES RELATIONS ENTRE Effet de boîte noire : degrés (mitigé etc). Les partage de connaissances, EMPLOYEURS ET comme dans la finance, on paramètres dépendent ils permettent EMPLOYÉS CAR ILS ne sait pas vraiment ce qui de chaque situation, c’est d’atténuer l’éloignement CRÉENT UNE PLUS est fait. à chacun de les définir. En géographique. GRANDE PROXIMITÉ. SUGGESTION : CRÉATION tout cas, ils peuvent être Avec une définition des D’UN OBSERVATOIRE DE globaux mais il faut les «règles du jeu», ces Pourtant les personnes L’E-RÉPUTATION. affiner en fonction de la réseaux créent de la présentes sur les RSE ne situation pour une autre richesse et un capital social sont généralement pas L’e-réputation : aide à utilisatrice. pertinent. des managers. développer sa clientèle. En Au sein des entreprises, répondant très rapidement Finalement dans aucun les RSE permettent Les RSE créent une charge à des commentaires pays la réputation n’est une grande liberté de travail supplémentaire. ... négatifs sur une marque, définie. Notion très d’expression aux salariés, Les RSE nécessitent de on peut en faire des personnelle. Ce qui qui doit être canalisée, bons outils de recherche. ambassadeurs de la compte le plus, c’est notamment par des Fracture entre la vision10 11 suite page 12
  6. 6. PHOTO- REPORTAGE12
  7. 7. ... des décideurs et celle des employés : l’entreprise. Permet de resserrer le lien social. intégré cette demande car le RSE rendait service. important que le logiciel (exemple des documents - Outil de management Le déploiement dans les partagés sécurisés chez pour les décideurs : faire Dans les SSII, sentiment de entreprises implique un Sanofi). circuler de l’information, désintégration : les gens cadre, de la pédagogie. gérer les équipes à sont chez leurs clients, Expliquer la démarche et CE QUI EST IMPORTANT, distance, augmenter la se sentent abandonnés les enjeux. Si la direction C’EST L’APPROPRIATION rentabilité et déconnés de leur n’y adhère pas, c’est « DU RSE / THÉORIE DU - Echange, besoin de entreprise, ils se sentent mort-né ». Le RSE doit CHANGEMENT. rencontre (cf. tag), entraide plus proches de la société s’intégrer dans d’autres cliente. Ces gens rédigent outils. L’information est des postes sur les réseaux Démarche pragmatique : il KLOUT transversale et non plus sociaux à l’extérieur de faut écouter l’entreprise et pyramidale avec les l’entreprise et détériorent ensuite le RSE rayonne tout INFLUENCE, LES LIMITES DE RSE, il s’agit d’une forme l’e-réputation de seul. LA MESURE KLOUT d’intelligence collective. l’entreprise. Les RSE font peur aux QUID SI LA HIÉRARCHIE Outils parmi tant d’autres cadres ; si tous les salariés Sur le RSE, possibilité de EST DÉCONNECTÉE DE SES qui permet de dégager parlent et communiquent faire des formations de SALARIÉS ? une tendancequi est à entre eux, les cadres ne 18 à 19h, ce qui permet de LE RSE PEUT-IL prendre néanmoins avec servent plus à rien. rappeler à ces salariés PROSPÉRER ? un certain recul. détachés chez les clients Capacité à approfondir LE RSE de se sentir Pour que les utilisateurs l’analyse sémantique pour PERMET DES «LE RSE RÉPONDÀ DES membre de viennent sur le RSE il faut l’avenir. BESOINS HORIZONTAUX, ET La lecture des chiffres SOLUTIONS leur entreprise des sujets intéressants. NON PAS HIERARCHIQUES.» sont facilement PLUS SIMPLES, à nouveau L’usage crée le contenu. PLUS (exemple de Il faut commencer par des compréhensibles. En ce HUMAINES. Dassault). sujets anodins pour créer qui concerne l’aspect Avec les tablettes et une habitude d’interaction boite noir, comparaison EXEMPLE DE DASSAULT mobiles : le RSE permet (bons plans, bons restos) avec Google qui est aussi : le RSE permet de de se sentir proche de Il faut que la hiérarchie mystérieux que Klout dans communiquer des son équipe et plus seul. soit impliquée. Il ne faut ses algorithmes. solutions techniques. Intelligence collective. pas que la hiérarchie Partage. Entraide. Mise en impose au RSE de devenir LA NOTION DE commun de l’expertise et Exemple de la création un outil de productivité. VALEUR HUMAINE EST des connaissances. Permet d’un RSE pour les D’où l’importance du IMPORTANTE; de casser les murs, de se problématiques de community manager. Elle dépend de la qualité faire connaitre au sein de transport ; la direction a Le management est plus de travail des CM.14 15
  8. 8. LE JOUR J LE BArcamP • Les règles à respecter 1 PAS DE SPECTATEURS, TOUS PARTICIPANTS Tous les inscrits LA PRÉPARATION se réunissent TOUT DÉBUTE AVEC UN GROUPE DE PASSIONNÉS QUI A ENVIE D’ORGANISER UNE RÉUNION AUTOUR D’UNE THÉMATIQUE. PAS DE PRÉSENTATION PRÉ-PROGRAMMÉE, NI DE 2 # I’M POWER-POINT. On se présente en 3 mots 1 3 2 3 1 blog & 1 wiki SALLE 1 SALLE 2 SALLE 3 4 officiels LES ATELIERS Des partenaires On se répartis en On définit S’INSCRIRE petits groupes les thèmes et sponsors LA MATRICE + Une team 5 6 d’organisateurs COMPTES RENDUS ou RETOMBÉES une salle MÉDIATIQUES une date16
  9. 9. BARCAMP ÇA A ÉTÉ TWEETÉPARTY 11 Feb Julien Binet @JulienBinet Nicolas Bermond @nicolas2fr @Aratta un big up pour Le tour du Barcamp WWW.JAJACLUB.NET ta «mega» contribution... #Ereputationcamp3 Un #Ereputationcamp3 youtoube.com/ dément ! Un grand merci à watch?v=HOnldJ tes 10 doigts et @nicolas2fr. > view vidéo @50A top ! Vincent Mulard @vmulard BIG UP AU Cattleg @Cattleg Atelier RSE au No klout wait and see RT @ #Ereputationcamp3 : JAJACLUB QUI A social_reflex #klout or not comment utiliser les outils SU ENFLAMMER klout ? #Ereputationcamp3 numériques en entreprise LE DANCEFLOOR pinterest.com/ pour cohésion des pin/172516482... employés ? #barcamp ET FAIRE DANSER UNE CENTAINE DE Messeca @ericmesseca Audrey Fleury @AudreyFleury PERSONNES. La #Ereputationcamp3 Réflexion autour de Klout SPECIAL continue. Moi je pars, #Ereputationcamp3 content d’avoir rentontré et instargr.am/p/ DÉDICACE À écouté des collègues de G3m5ElAd7Y/ RACHID POUR #talents. SON SHOW. Frank Curier @hallucinant Clément Brygier @cbrygier Here for #Ereputationcamp3 débat #Ereputationcamp3 what sur linternalisation des elsle ? (@ Rotonde de la community managers en Villette w/ 10 others) 4sq. entreprise vs place des com/A9UYBN agences Messeca @ecricmesseca Clément Brygier @cbrygier 3 salles 3 slots Place de la muse #Ereputationcamp3 d’influence en erep @klout l’espace principal est plein #Ereputationcamp3 ow.ly/i/sgH3.18 19
  10. 10. REMERCIEMENTSNOUS TENONS À REMERCIER NOS PARTENAIRES QUI ONT PERMIS À L’ÉVÈNEMENT D’EXISTER ET D’ÊTREMÉDIATISER. L’AFNIC, YOUSEEMI, 50A, MINUTEBUZZ, L’ESC TOULOUSE, FRENCHWEB ET L’EEMI. NOUS REMERCIONS ÉGALEMENT LES ANIMATEURSET RAPPORTEURS DES DIFFÉRENTS ATELIERS : MAXIME NICOLAS / CHRISTOPHE / GLENN / JADE (COMPTE RENDU DE TRÈS GRANDE QUALITÉ !) / AURÉLIEN DAVID / MIA / FABRICE / LE JAJA CLUB ET TOUS LES PARTICIPANTS

×