SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE

7 438 vues

Publié le

Contrat rempli pour MIF Expo 2014 avec 300 exposants et plus de 35000 visiteurs !

MIF Expo poursuit sa croissance et séduit de plus en plus ... Organisé pour la première fois en 2012, MIF Expo se situe au croisement d’attentes consuméristes et citoyennes. Si l’objectif est de montrer que le Made in France excelle dans tous les secteurs de l’économie, il est aussi de participer au redressement productif, économique et donc social de notre pays et de ses territoires.

www.mifexpo.fr

RDV l’année prochaine du 6 au 8 Novembre 2015 pour la prochaine édition...

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 438
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE

  1. 1. !"#$"%&"%'!"(("% )*+,%
  2. 2. ! % % % % % % % % (-../0!"%%
  3. 3. MEDIA Titre de l'article Diffusion Periodicité Date Home Fashion News Fil d'actu Bimestriel jan/mars-15 Chausser Mag POSKOP!, des chaussons made in France Mensuel jan/fev-15 Le Havre-Presse Les sponsors dans la course Quotidien 23-jan-15 Le Progrès Les sponsors dans la course Quotidien 23-jan-15 Paris Normandie Les sponsors dans la course Quotidien 23-jan-15 E-commerce a la Lettre Paskap fait ses premiers pas dans la chaussure Made in France pour bébé Bimensuel 22-jan-15 L'essentiel Comptes rendus en France Mensuel fev-15 Journal du Textile La mode française est auscultée Hebdomadaire 20-jan-15 Haute-Savoie Mag Le Retro en Image Bimestriel jan/mars-15 Vegetable L'empreinte économique pour mesurer l'impact de sa consommation sur l'emploi Mensuel jan-15 Entreprendre Le "Made in France" fait recette 18 124 exemplaires Mensuel 1-jan-15 Zepros Metiers Bati Nouvelle génération de PAC à moitié prix Mensuel decembre 14 / janvier 15 Perspectives Entrepreneurs En vue : Fabienne Delahaye Mensuel déc-14 Les Petites Affiches du Pays Basques et des Pyrénées- Atlantiques "Made in France" : le concept a le vent en poupe Hebdomadaire 24-déc-14 L'EST Républicain Doubs central : bilan positif du Made in France Quotidien 24-déc-14 L'écho Le Valentinois Le BP 2015 : un budget "de maturité" Hebdomadaire 20-déc-14 Sud Ouest Cadeaux made in 17 Quotidien 20-déc-14 HEBDO Bourse Plus Le Made in France accélère ! Hebdomadaire 19-déc-14 Hérault Juridique & Economique Un salon "Made in France avant Noël Hebdomadaire 18-déc-14 Informateur Judiciaire Salon Made in France: technicité, technologie, métissage… 2 726 exemplaires Hebdomadaire 12-déc-14 Le Phare de Ré immobilié Tout le savoir-fer de Benjamin Evano Hebdomadaire 10-déc-14 Les affiches de normandie Tendances: Invités surprises au Salon "Made in France" Hebdomadaire 10-déc-14 Courrier Picard Elle lance une collection de caleçons de luxe 58 038 exemplaires Quotidien 9-déc-14 Le Quotidien de Paris La Made in France accélère ! Quotidien 9-déc-14 Midi Libre Ces jeux éducatifs que Bioviva fait en France 130 065 exemplaires Quotidien 9-déc-14 Marchés Le "Made in France" résiste au départ de Montebourg Quotidien 8-déc-14 La Montagne Le "Made in France" ne veut pas être oublié 178 584 exemplaires Quotidien 8-déc-14 Courrier Picard Pour que le "Made in France" survive au départ de Montebourg 58 038 exemplaires Quotidien 8-déc-14 L'Union Pour que le "Made in France" survive au départ de Montebourg 94 689 exemplaires Quotidien 8-déc-14 Parjal Invités surprises au salon "Made in France" Hebdomadaire 6-déc-14 Première Heure Une belle vitrine pour le Made in France Bi-Hebdomadaire 5-déc-14 La Montagne Succombe à la mode du Made in France 178 584 exemplaires Quotidien 4-déc-14 Ouest France Entrepreneur, ça se décline aussi au féminin 749 258 exemplaires Quotidien 3-déc-14 Journal de Textile La maison du savoir faire prend de l'étoffe Hebdomadaire 2-déc-14 Le Dauphiné Milémil ouvre sa première boutique 223 785 exemplaires Quotidien 2-déc-14 Conquérir Le "Made in France" se vend bien 15 000 exemplaires Mensuel décembre 14 / janvier 15 Capital Hors Série Ces statèges de l'ombre préparent l'avenir du luxe Parrution irrégulière décembre 14 / février 15 L'Usine Nouvelle Publi Dossier Parution Irrégulière déc-14 Filières Avicoles Salon MIF Lancement de l'"empreinte économique" 3 453 exemplaires Mensuel déc-14 RIA Tourisme industriel: L'ouverture gagnante 3 828 exemplaires Mensuel déc-14 Chausser Mag Un label "Véritable Chaussure de Romans" Mensuel déc-14 Modes & travaux Le Made in France c'est quoi ? 418 191 exemplaires Mensuel déc-14 L'essentiel Création de "veritable chaussure de Romans" Mensuel déc-14 PRESSE ECRITE Retombées Presse Ecrite & Dépêches
  4. 4. L'action républicaine Berd'huis 20 ans et des portes ouvertes à Natta 2 898 exemplaires Hebdomadaire 28-nov-14 L'EST Républicain Baume-les-Dames Quotidien 28-nov-14 La vie Charentaise Petite histoire d'une visite Hebdomadaire 28-nov-14 Le Moci Un jean made in France Bi-mensuel 27 novembre / 10 décembre 2014 Traces écrites news La bonnetrie très "Made In France" de Berthe Aux Grands Pieds Quotidien 27-nov-14 Le Point La troisième 399 243 exemplaires Hebdomadaire 27-nov-14 Affiches Parisiennes et Départementales Succès pour le Salon Made in France Tri-Hebdomadaire 26/30 novembre 2014 Traces écrites News La bonnetrie très "Made In France" de Berthe Aux Grands Pieds Quotidien 26-nov-14 Le Perche Vingt ans et des portes ouvertes à l'entreprise Natta 10 864 exemplaires Hebdomadaire 26-nov-14 Fashion mag Made in France Expo à attiré 35 000 Visiteurs Quotidien 25-nov-14 Traces écrites News La bonnetrie très "Made In France" de Berthe Aux Grands Pieds Quotidien 25-nov-14 Le Monde L'ascension de Marion Maréchal Le Pen 27 310 exemplaires Quotidien 25-nov-14 Traces écrites News La bonnetrie très "Made In France" de Berthe Aux Grands Pieds Quotidien 24-nov-14 L'echo Le Valentinois Salon une vitrine drômoise du "Made In France" 3 375 exemplaires Hebdomadaire 22-nov-14 Closer Les hommes made in France, Cest le "mec" PLUS ULTRA 321 096 exemplaires Hebdomadaire 21/27 novembre 2014 Voici ça sent si bon la France 306 522 exemplaires Hebdomadaire 21/27 novembre 2014 Marianne Macron sèche Le "Made in France" 195 797 exemplaires Hebdomadaire 21/27 novembre 2014 Le courrier du meuble et de l'habitat Une "mode" 813 exemplaires Hebdomadaire 21-nov-14 Fashion mag Orijns labellisée Origine France Garantie Quotidien 20-nov-14 Hebdo de l'Ardeche Du Made in France pour les créatrices ardéchoises 6 886 exemplaires Hebdomadaire 20-nov-14 Maison à part Une cuisine 100% "made in France", c'est possible Bi-Hebdomadaire 18-nov-14 Midi Libre Bioviva aide les enfants à avancer 130 065 exemplaires Quotidien 18-nov-14 20 minutes L'appellation "Origine France Garantie" a trouvé sa place. Le label peut faire le beau 52 295 exemplaires Quotidien 18-nov-14 En 2 mots Poitou Charentes Made in France : visite du président de région Quotidien 18-nov-14 Traces écrites news L'essentiel de la semaine Quotidien 18-nov-14 Traces écrites news France-Comté : Atlaîs, chantre du made in France Quotidien 18-nov-14 Hebdo Cuir Naissance de la marque "Veritable chaussure de Romans" Bi-mensuel 17-nov-14 La Tribune De jeunes PME Lyonnaises misent sur le Made in France Quotidien 17-nov-14 Aujourd'hui en France Au salon du Made in France Expo, des slips, du fromage et des politiques 160 908 exemplaires Quotidien 17-nov-14 Aujourd'hui en France De Montebourg à Le Pen tous tricolores 160 908 exemplaires Quotidien 17-nov-14 MetroNews Montebourg retrouve le fil du Made in France 424 322 exemplaires Quotidien 17-nov-14 L'argus Pro Quelques autos au Salon du made in France Quotidien 17-nov-14 Traces écrites News L'agenda de Traces Écrites News Quotidien 17-nov-14 Le journal du palais de Bourgogne En bref Innovation 2 829 exemplaires Hebdomadaire 17-nov-14 Flash infos économie adition Bretagne/Pays de la Loire Meubles Gautier defend le Made in France Quotidien 17-nov-14 Le Parisien Au salon du Made in France Expo des slips, du fromage et des politiques 274 892 exemplaires Quotidien 17-nov-14 La Montagne Le piéton 178 584 exemplaires Quotidien 17-nov-14 Courrier Picard Six aventures Made in France 58 038 exemplaires Quotidien 17-nov-14 DNA Made in France d'hier à aujourd'hui 163 692 exemplaires Quotidien 16-nov-14 Le Dauphiné La Drôme en vitrineau Made in France 223 785 exemplaires Quotidien 16-nov-14 Le Dauphiné Un bon Cru 223 785 exemplaires Quotidien 16-nov-14 Le Dauphiné rencontre 223 785 exemplaires Quotidien 16-nov-14 Le Parisien Et voilà le jean tricolore 274 892 exemplaires Quotidien 15-nov-14
  5. 5. Courrier Picard Qu'apporte le "Made in France" à l'emploi ? 58 038 exemplaires Quotidien 15-nov-14 L'Alsace Made in France: les objets cultes d'hier et d'aujourd'hui 89 089 exemplaires Quotidien 15-nov-14 La Provence Dupont-Aignan propose des mesures pour favoriser le "Made in France" 124 580 exemplaires Quotidien 15-nov-14 Aujourd'hui en France Et voilà le jean tricolore 160 908 exemplaires Quotidien 15-nov-14 Le Figaro magazine Label matière crise tricolore 415 175 exemplaires Hebdomadaire 14/15 novembre 2014 Aujourd'hui en France magazine La noblesse du tricolore Hebdomadaire 14-nov-14 Vosges Matin Le Made in France, d'hier et d'aujourd'hui 38 632 exemplaires Quotidien 14-nov-14 Le Journal Tous ambassadeurs 53 825 exemplaires Quotidien 14-nov-14 Le Journal Un petit bout de cité ligérienne s'exporte à Paris 53 825 exemplaires Quotidien 14-nov-14 L'essor de la Loire Les retombées économiques des pôles de compétitivité 4 558 exemplaires Hebdomadaire 14-nov-14 20 minutes Made in chez nous 503 531 exemplaires Quotidien 14-nov-14 20 minutes Le label fait le beau 503 531 exemplaires Quotidien 14-nov-14 L'Exploitant Agricole Manifestation 4 430 exemplaires Hebdomadaire 14-nov-14 Traces écrites News France-Comté : Atlaîs, chantre du made in France Quotidien 14-nov-14 Traces écrites News L'agenda de Traces Écrites News Quotidien 14-nov-14 Le Progrès Deux entreprises jurassiennes au salon Made in France à Paris 198 324 exemplaires Quotidien 14-nov-14 L'Éco Commerce-Un salon qui vante le "Made in France" 10 000 Abonnés Hebdomadaire 14-nov-14 Le Pèlerin Des idées neuves pour le Made in France Hebdomadaire 13-nov-14 L'officiel des spéctacles Salon Made in France 47 456 exemplaires Hebdomadaire 12/18 novembre 2014 Pariscope L'Agenda 45 158 exemplaires Hebdomadaire 12/18 novembre 2014 Le courrier des Yvelines Innovation made in Conflans 4 081 exemplaires Hebdomadaire 12-nov-14 Traces écrites News L'agenda de Traces Écrites News Quotidien 12-nov-14 Le journal du palais de Bourgogne Le Made in Saône-et-Loire s'expose à Paris Hebdomadaire 10/16 novembre 2014 Le Moniteur Prix Stars & Métiers : Et si L'artisanat relançait l'économie Hebdomadaire 08/15 novembre 2014 Voix du Jura Calage, le jeu qui manquait aux professionnels de santé 9 338 exemplaires Hebdomadaire 06/13 novembre 2014 L'Usine Nouvelle Gautier opte pour le fait maison 28 323 exemplaires Hebdomadaire 06/12 novembre 2014 Le Journal Une Mâconnaise au salon Made in France 53 825 exemplaires Quotidien 6-nov-14 Drôme Hebdo Une box très velentinoise 2 949 exemplaires Hebdomadaire 6-nov-14 Le Progrès À Paris, au salon du Made In France 198 324 exemplaires Quotidien 6-nov-14 Le Courrier économie Salons 3300 exemplaires Hebdomadaire 6-nov-14 Traces écrites News L'agenda de Traces Écrites News Quotidien 6-nov-14 Lien Horticole MIF Expo Hebdomadaire 5-nov-14 Le monde des Ados Dressed in France 5-nov-14 La Montagne Made in France 175 432 exemplaires Quotidien 4-nov-14 Traces écrites news L'événement phare: Le syndicat mixte pour le Pays Doubs central au salon Made in France Expo du 14 au 18 novembre à Paris Quotidien 4-nov-14 La lettre PNP Made in France 3°édition du MIF Expo Bi-mensuel 1-nov-14 Chausser Mag MIF Expo, nouvelle édition Mensuel nov-14 Market Journal Gautier: le "Made in France à la conquête du monde Mensuel nov-14 60 Millions de Consommateurs Le salon Made In France 80 000 Abonnés Mensuel nov-14 La Drôme Made in Drôme 237 000 exemplaires Bi-trimestriel octobre / décembre 2014 "Expression active" Les Entreprises affichent leur Made in France Bi-trimestriel octobre / décembre 2014 Drôme Hebdo La "veritable chaussure de Romans" est née 2 949 exemplaires Hebdomadaire 30-oct-14 Zoom Éco Entreprise Hebdomadaire 29octobre /4 novembre 2014
  6. 6. Le Cuir Naissance de la marque "Veritable chaussure de Romans" qui s'installe au salon Made in France Hebdomadaire 27-oct-14 Affiches Parisiennes Consommez du made in France Tri-Hebdomadaire 25/28 octobre 2014 L'Obs Bloseptyl au Salon du made in France 2014 5 366 exemplaires Hebdomadaire 24-oct-14 Écho MIF Expo, Le salon du Made in France 15 000 exemplaires Hebdomadaire 24-oct-14 La Semaine Bloseptyl au Salon du made in France 2014 5 366 exemplaires Hebdomadaire 24-oct-14 Lien Horticole MIF Expo 4 422 exemplaires Hebdomadaire 23-oct-14 Paris Capitale MIF Expo, un salon pour les consommateurs citoyens 71 000 exemplaires Mensuel oct-14 Perspectives Entrepreneurs Made in France Expo 20 000 exemplaires Mensuel oct-14 Le Progrès Mode : un "dimanche en famille" pour faire du shopping avec la ligne Mihacé 19 6324 exemplaires Quotidien 23-sep-14 Le Réveil Numero 7 : de la conception à la réalisation d'accessoire de mode Hebdomadaire 18-sep-14 M&T2 3° édition de MIF Expo, Salon des produits Made in France Mensuel septembre/octobre 2014 Chausser Mag 3° édition de MIF Expo, Salon des produits Made in France 5 000 expemplaires Mensuel sep-14 L'Est Républicain Les entreprises invitées au salon Made in France 14 0564 exemplaires Quotidien 14-aoû-14 M&T2 Expo Made in France 5 000 expemplaires Mensuel juillet/aout 2014 L'écho Le Valentinois Un "label" pour Romans? 3 375 exemplaires Hebdomadaire 21-juin-14 Brico Mag Joli succès pour le salon MIF Expo 10 000 exemplaires Mensuel avril/mai 2014 Le Journal de la logisique Le berceau d'une industrie 10 000 exemplaires Mensuel juin-14 Agence France Presse Mondiales Le "Made in France" appelle le gouvernement à ne pas laisser tomber la marinière Quotidien 7-déc-14 Agence France Presse Mondiales Le "Made in France" appelle le gouvernement à ne pas laisser tomber la marinière Quotidien 7-déc-14 Agence France Presse Mondiales Le "Made in France" appelle le gouvernement à ne pas laisser tomber la marinière Quotidien 7-déc-14 Agence France Presse Mondiales Le "Made in France" appelle le gouvernement à ne pas laisser tomber la marinière Quotidien 6-déc-14 Agence France Presse Mondiales Marion Maréchal-Le Pen, une héritère en marche, à droite toute Quotidien 29-nov-14 Agence France Presse Mondiales Marchés publics: Marine Le Pen dénonce le manque de soutien aux entreprises françaises Quotidien 15-nov-14 Agence France Presse Mondiales Marchés publics: Marine Le Pen dénonce le manque de soutien aux entreprises françaises Quotidien 15-nov-14 Agence France Presse Mondiales Nicolas Dupont-Aignan propose des mesures pour favoriser le "made in France" Quotidien 14-nov-14 Agence France Presse Mondiales Agenda des conférences de presse et événement économiques jusqu'au 21 novembre en France Quotidien 14-nov-14 Agence France Presse Mondiales Agenda France du samedi 15 novembre Quotidien 14-nov-14 Agence France Presse Mondiales Agenda France du Vendredi 14 Novembre Quotidien 14-nov-14 Agence France Presse Mondiales Agenda France du samedi 14 novembre Quotidien 13-nov-14 Agence France Presse Mondiales Agenda des conférences de presse ett événement économiques jusqu'au 19 novembre en France Quotidien 12-nov-14 Dépêches
  7. 7. % % % % % % % % % '!"(("%%
  8. 8. HOME FASHION NEWS Date : JAN/MARS 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.14-32 Page 1/19 MADEINFRANCE 0683282400524Tous droits réservés à l'éditeur fil d'aefuPar la rédaction •Imarte Ghorbani e Stael* Atcrai die Nodaie Laurent Sa/ i Ti7. 1 - KitchenAid - Imane Ghorbani a intègre le groupe Whirlpool des 2008 a la fin de ses etudes menées parallèlement en France et en Grande Bretagne (ESCE Paris / London South Bank University) et cou- ronnées par un master en sciences du marketing et du management (EDHEC Nice] Avec ces solides connaissances en matiere d economie, de strategie d entreprise, de commerce, de marketing et de com- munication il fut l un des jeunes talents sélectionnes pour suivre le Fast Track Management Program qui forme les dirigeants potentiels de Whirlpool Base au siege du groupe en Italie il est chef de produit puis responsable marketing, et enfin directeur commer cial pour la zone Moyen Orient et Afrique ll se forge ainsi une expertise dans différents domaines qui lui vaut d être nomme directeur marketing de Kitchcn Aid PEM (filiale Whirlpool] pour la region Europe, Moyen-Orient et Afrique ll s est désormais etabl a Bruxelles www kitchenaid fr 2 - Yankee Candie - Melanie Stack qui a fait une brillante carriere dans de prestigieuses entreprises toutes special sèes dans les biens de consommation grand public elle fut successivement directrice du marketing au sein du groupe Mattel, directrice du developpement chez Hasbro au Royaume-Uni puis pendant dix ans presidente de Weight Watchers pour la zone Europe - mettra désormais son experience et son expertise au service de la societe Yankee Candie Occupant le poste de President & General Manager EMEA (Europe Moyen Orient Afrique) elle a pour ambition de s inscrire dans la dynamique de son prédécesseur pour accélérer le developpement de La marque qui enregistre depuis son lancement sur notre continent une croissance a deux chiffres wwwyankeecandle fr 3 - Conforama - Markus Jooste CEO de Stemhoff nternational Holdings Limited a annonce la nomi nation d Alexandre Modale au poste de président-di- recteur général de Conforama a compter du 1e jan- vier prochain ll succédera ainsi a Thierry Guibert qui apres sept annees passées a la tête du groupe a souhaite saisir une nouvelle opportunite profession- nelle Celui-ci restera toutefois membre du conseil d administration du groupe Stemhoff Alexandre Mo- dale 37 ans diplôme de l ESC Rouen avait dèbute sa carriere chez PPR (devenu Kenng) en 2000 en tant que contrôleur financier puis directeur adjoint plani- fication et information financiere avant d être nomme en 2007 directeur du contrôle financier du groupe ll avait rejoint Conforama en 2009 en tant que directeur delegue en charge des finances et occupait depuis 2012 le poste de directeur général delegue du groupe www conforama fr 4 - Inter Ikea Centre Group - Laurent Saingarraud, précédemment directeur du patrimoine, prend la direction du developpement du groupe dont lobjet est de dèvelopper des centres commerciaux ll aura pour mission d initier de nouveaux projets en cohe- rence avec le plan de developpement des magasins Ikea en Fiance d accompagner les projets en cours (Bayonne, Caen] et de participer a l optimisation du patrimoine en exploitation Inter Ikea Centre Group détient aujourd bui trois centres commerciaux (Brie sur Marne Thillo s Reirris et Vedene-Avignon] www 11 e g fr
  9. 9. HOME FASHION NEWS Date : JAN/MARS 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.14-32 Page 3/19 MADEINFRANCE 0683282400524Tous droits réservés à l'éditeur F 10 mime offerte aux designers marques, ecoles dans les spheres culturelle et economique éditeurs de mobi- lier, galeries émergentes centres d art et entreprises industrielles Levenement parisien a lorigine a au jourd bui traverse le peripherique Les visiteurs sont désormais pousses a se déplacer jusqu à Pantin (93] pour decouvrir tout un programme extra mùres wwwddays net 9 - 10e anniversaire - Pour ses dix ans Bemz (la marque devenue celebre en nous permettant de per- sonnaliser nos assises Ikea) présentera en janvier 'Respect', une nouvelle ligne de textiles au design etonnant qu elle a créée a partir de tissus recycles venant du monde de la mode Respect sera mise en scenedansunappartementaucœurdePans enhar- monie et coordonnée avec les produits textiles récem- ment lances par Bemz pour toute la maison du salon a la chambre en passant par l univers de l enfant Les coulisses du processus creatif de cette nouvelle col- lection seront présentées a cette occasion Les pro- fessionnels de la dècoration sont invites a decouvrir ces nouveautes le jeudi 22 janvier de 14 h a 20 h et le 23 de 9 h a 13 h au 4, rue des Archives a Paris (3e arrondis- sement] Sur invitation auprès de Virginie Kadzielawa Boumnso - virgmie(3vkbpr4home com La collection Respect sera disponible a partir de fevrier 2015 www bemz fr 10 - 5e anniversaire ! - Masseuse kinésithérapeute de metier, Emilie Creuzieux decouvre le bènto grâce a un projet de Fabien Marret designer produit Alternative aux restaurants et solution dietetique, la petite boîte nippone trouve rapidemenl son ut I te dans le tram de vie de la jeune femme, que ce soit pour déjeuner rapi- dement sur son lieu de travail ou pour transpoi ter son repas lors de déplacements chez ses patients Maîs le produit est difficile a trouver en Europe, contraignant ainsi Emilie a co m mande r ses premieres boîtes bentos sur un site japonais Face a ce constat et a l engoue ment de ses proches pour cette boîte sympathique, en mars 2009, a tout juste 26 ans elle s entoure de Fabien et d Arnaud, chef de projet web pour creer la societe monbento Basée a Clermont-Ferrand mon bènto s installe sur le marche en revendant des pro- duits importes du monde entier et lance des le mois de juin 2009 sa boutique en ligne Tres vite le site monbento com fait parler de lui et apparaît, un mois a peine apres son ouverture, dans les grands titres de la presse nationale Des 2010 monbento lance sa propre gamme de produits avec pour mots d ordre la praticite et le style Depuis le MB Original premier ne de la marque de nombreuses créations sont venues enrichir l univers urbain de la marque, accompagnant ainsi les mangeurs nomades dans toutes leurs aven tunes quotidiennes Pour aller encore plus loin et les suivre sur tous les terrains monbento s est penchée sur d autres besoins identifies et a donne naissance cette annee a deux nouveaux univers l outdoor (avec des produits en acier inoxydable isothermes et ultra résistants pour les expéditions extrêmes comme de la vie de tous les jours] et l enfant www monbento com 11 - Opinel se protège ! - La protection industrielle est lun des piliers de la réussite et de la pérennité de lentreprise Opinel En 1909 Joseph Opinel créa teur PH 1890 du celebre couteau de poche dépose les marques Opinel et La Mam Couronnée Depuis la demarche de protection de la marque veille a déposer
  10. 10. HOME FASHION NEWS Date : JAN/MARS 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.14-32 Page 4/19 MADEINFRANCE 0683282400524Tous droits réservés à l'éditeur systématiquement ses marques modeles et brevets en France comme a Letranger Parallèlement la vigi lance des partenaires de lentrepnse [clients distri buteurs fourn sseurs consommateurs douanes ete ) contribue a la détection de cep es et contrefaçons a travers le monde Pour faire respecter ses droits et obtenir ga n de cause la societe Opinel est conseil lee et représentée par des avocats spécialises en pro pncte industrielle Aujourd hui l investissement lie a la propriete industrielle est conséquent a la mesure de l ambition de lentreprse Parm les cas recem mt nf dénonces et résolus de maniere positive pour la marque deux exemples en Europe démontrent la determ nation de celle ci a se defendre A nsi en lta lie les douanes italiennes ont ntercepte un contai ner contenant 2 652 couteaux de poche suspects en provenance de Chine Dans un jugement du 18 juillet 2013 le tribunal de Tnestre a déclare que les produ ts sont b en une contrefaçon de la marque Opinel et or donne la destruction de tous les produ ts Une pei le de prison de cinq mois et dix jours avec surs s et une amende de 18 DOO € ont ete prononcées contre lim portateur En Espagne la soc ete Opinel a assigne en contrefaçon et concurrence déloyale un commerçant francais ainsi que son fournisseur espagnol pour la commercialisation de couteaux imitant une gamme de couteaux Opinel Regle dans le cadre d un accord a l am able ce litige s est solde par une victoire pour Opinel A bon entendeur www opinel com 12 - Victoire pour Forge de Laguiole La jus lee europeenne a tranche er faveur de Forge de Lagu oie Elle a rendu leur nom aux cou eaux Laguiole annulant la marque déposée en 1993 par Gilbert et Lou s Szajner Selon le verdict de 'a justice europeenne Gilbert Sazjner n a plus le droit d utiliser la marque Laguiole
  11. 11. HOME FASHION NEWS Date : JAN/MARS 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.14-32 Page 5/19 MADEINFRANCE 0683282400524Tous droits réservés à l'éditeur I,» 15 10 pour vendre des couteaux et autres objets tranchants tels que le nécessaire de rasage, les limes, pinces a ongles, coupe ongles, coupe-papier, tire bouchons ouvre bouteilles, elc, sur seb sites www, laguiole Im fi et www laguiole-attitude com e-boutiques officielles de la marque Laguiole Le tribunal europeen a reconnu un risque de confusion avec Forge de Laguiole seulement dans les sècteurs de la coutellerie des couverts et des cadeaux et souvenirs Gilbert Szajner conserve donc le droit de vendre lunettes, briquets, stylos parfums eaux de toilette vaisselles accessoires de cuisine linge de table, boules de pétanque barbecues ou autres sous la marque Laguiole Cette publicite est douteuse pour le village aveyronnais et pour son principal coutelier, Forge de Laguiole La decis on sur cette d [faire - Commencée en 2001 - peut encore faire lobjet d un pourvoi devant la Cour de justice de l Union europeenne dans les deux mois www forge-dé laguiole com 13 - Origine France Garantie - A l occasion de la troi sièmc edition du salon Made In France [MIF expo), Lafuma leader francais du mobilier de jardin a reçu le label Origine France Garantie qui permet d assu- rer la tracabilite des produits et de certifier lorigine francaise de ces derniers et se différencie ainsi du Made m France , critère douanier trop lâche et peu contrôle Pour recevoir ce label, les produits doivent, un a un acquerir 5n % a 100 % de leur prix de revient unitaire en France et prendre leurs caractéristiques essentielles dans notre pays (e est-a-dire que toutes les etapes de transformation y sont effectuées) Plus de 300 entreprises sont titulaires du label pour plus de 1 200 produits labellises, notamment Artiga, Le Loup Philosophe [plaids et coussins) Deshoulieres Cristel Emile Henry Appolia de Buyer, Eurocave Plancha Mania ENO Plancha Anapurna (plancha), De Dietrich, Whirlpool Fagor Vedette, Sauter, Brandt Thomson Delorme Meubles, EGO Pans, Parisot Gontier, Gautier Combelle, Pierre Henry Artiga, BWT ' Best Water Tech- nologie" Treca Coulidoi, Alilac Meljdc, Jacob Delafon www lafuma com, www profrance org www nosachatsfrancais fr 14 - J'achète francais ! - 73 % des consommateurs francais prennent en considération lorigine de fabn cation des produits (Source Ifop 2013) 15 - Boîte à France ' - Originales, vintage et 100 % made in France, les boîtes lOOdnne - la veritable boîte à biscuits en fer blanc de nos enfances avec des des- sins a la fois sensibles et rigolos ( Boîte a Cochon nenes" 'Boîte à Lettres' ou Boîte a me faire Belle') - seront de nouveau éditées par la maison d edition La Corbeille loodnne renoue ainsi son partenariat avec les dénicheurs de talents qui lavaient lancee sur la piste du succes www laCorbeille fr 16 - Success Story à la française - La societe Gimex qui a invente en 2006 le désormais celebre lee Bag part a la conquête de l Ouest En 2011, Ubifrance ins- crit la societe au pavillon France du salon International Home+Housewares Show de Chicago - auquel elle par- ticipera trois annees de suite - puis facilite sa participa tion a une visioconférence avec les responsables de la societé Epcot, parc d attraction du Groupe Walt Disney en Floride Tombes sous le charme des modeles City Pans et Moulin Rouge licence exclusive lee Bag) pour ses boutiques du pavillon France Epcot lance deux premieres commandes, effectuées et livrees quelques
  12. 12. Date : 23 JAN 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 10418 Page 1/1 1d7385535b70590f52564eb4840565070202ac39c14f569 MADEINFRANCE 4864972400505Tous droits réservés à l'éditeur Les sponsors dans la course Sport. Trois étudiantes en TC à l'IUT de Caucriauville préparent leur participation à la régate des IUT. L es 17, 18 et 19 avril, de Saint-Malo à Saint-Brieuc, aura lieu la Ile régate na- tionale des IUT. Lors de ce chal- lenge sportif, une équipe de trois étudiantes en Technique de Com- munication (TC), l'équipe Effet'mer, représentera l'IUT de Caucriauville. Avant la régate, les étudiantes devront réussir le Chal- lenge communication, mettre en place une stratégie de communi- cation crédible et récolter les fonds (3000 €) nécessaires pour participer, notamment en faisant appel à des sponsors. Avant de partir à l'aventure, de prendre le large, de dormir en mer, de peut-être voir quelques dauphins et, qui sait, de sortir vic- torieuses de cette régate, les étu- diantes devront mettre en applica- tion les compétences en TC qu'elles développent dans leurs études. L'équipe a d'ores et déjà mis en place dcs actions : street marke- ting, enquête de satisfaction pour les pompes funèbres, participa- tion à la grande scène du salon Nautique de Saint-Malo ou en- core au salon du Made in France, où elles démarchaient des spon- sors, acteurs essentiels du projet. « Nous avons choisi de défendre le Made In France, expliquent les Les trois étudiantes en lice pour la régate membres d'Effet'mer. Les sponsors que nous démarchons sont des entrepri- ses quiproposent desproduits TOO % français. Nousprenons un risque, mais il nous paraît important de défendre cette cause et d'en parler : le made in Francepeut contribuer à relancer l'éco- nomie. Deplus, deplus enplus de consommateurs se tournent vers lui qui, au-delà d'être un idéal, est un gage de qualité. Nos sponsors seront cités sur tous nos supports de commu- nication avant et pendant l'événe- ment. » CONTACTS effetmer.lehavre@gmail.com Tél. : 06 27 95 48 00 (Laura Véhent, chef de projet).
  13. 13. Date : 23 JAN 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 10418 Page 1/1 d477b5e05d100206628c4c94d301d5f305723a35b1bf50b MADEINFRANCE 2303972400501Tous droits réservés à l'éditeur Les sponsors dans la course Sport. Trois étudiantes en TC à l'IUT de Caucriauville préparent leur participation à la régate des IUT. L es 17, 18 et 19 avril, de Saint-Malo à Saint-Brieuc, aura lieu la Ile régate na- tionale des IUT. Lors de ce chal- lenge sportif, une équipe de trois étudiantes en Technique de Com- munication (TC), l'équipe Effet'mer, représentera l'IUT de Caucriauville. Avant la régate, les étudiantes devront réussir le Chal- lenge communication, mettre en place une stratégie de communi- cation crédible et récolter les fonds (3000 €) nécessaires pour participer, notamment en faisant appel à des sponsors. Avant de partir à l'aventure, de prendre le large, de dormir en mer, de peut-être voir quèlques dauphins et, qui sait, de sortir vic- torieuses de cette régate, les étu- diantes devront mettre en applica- tion les compétences en TC qu'elles développent dans leurs études. L'équipe a d'ores et déjà mis en place dcs actions : street marke- ting, enquête de satisfaction pour les pompes funèbres, participa- tion à la grande scène du salon Nautique de Saint-Malo ou en- core au salon du Made in France, où elles démarchaient des spon- sors, acteurs essentiels du projet. « Nous avons choisi de défendre le Made In France, expliquent les Les trois étudiantes en lice pour la régate membres d'Effet'mer. Les sponsors que nous démarchons sont des entrepri- ses quiproposent desproduits 100 % français. Nousprenons un risque, mais il nous paraît important de défendre cette cause et d'en parler : le made in Francepeut contribuer à relancer l'éco- nomie. Deplus, deplus enplus de consommateurs se tournent vers lui qui, au-delà d'être un idéal, est un gage de qualité. Nos sponsors seront cités sur tous nos supports de commu- nication avant et pendant l'événe- ment. » CONTACTS effetmer.lehavre@gmail.com Tél. : 06 27 95 48 00 (Laura Véhent, chef de projet).
  14. 14. Date : 23 JAN 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 50074 Page 1/1 6070551652505e0742fd4c244d09855e0ad29d36d1695d3 MADEINFRANCE 3331972400503Tous droits réservés à l'éditeur Les sponsors dans la course Sport. Trois étudiantes en TC à l'IUT de Caucriauville préparent leur participation à la régate des IUT. L es 17, 18 et 19 avril, de Saint Male a Saint Brieuc, aura lieu la Ile régate na ùonale des IUT Lors de ce chai lenge sportif, une equipe de trois étudiantes en Technique de Corn munication (TC), l'équipe Effet'mer, représentera l'IUT de Caucnauville Avant la régate, les étudiantes devront reussir le Chai lenge communication, mettre en place une strategie de commun! cation crédible et récolter les fonds (3000 €) nécessaires pour participer, notamment en faisant appel a des sponsors Avant de partir a l'aventure, de prendre le large, de dormir en mer, de peut être voir quelques dauphins et, qui sait, de sortir vic toneuses de cette régate, les elu diantes devront mettre en applica bon les competences en TC qu'elles développent dans leurs ètudes L'équipe a d'ores et deja mis en place des actions street marke tong, enquête de satisfactionpour les pompes funèbres, participa bon a la grande scene du salon Nautique de Saint Male ou en core au salon du Made in France, ou elles démarchaient des spon sors, acteurs essentiels du projet « Nous avons choisi de defendre le Made In France, expliquent les Les trois étudiantes en lice pour la régate membres d'Effet'mer Les sponsors que nous démarchons sont des entrepri ses quiproposent desproduits TOO % français Nousprenons un risque, maîs il nous paraît important de defendre cette cause et d'en parler le made m Francepeut contribuer a relancer l'éco- nomie Deplus, deplus enplus de consommateurs se tournent vers lui qui, au dela d'être un idéal, est un gage de qualite Nos sponsors seront cites sur tous nos supports de commu mcation avant et pendant l'evene ment » CONTACTS effetmer lehavre@gmail com Tel 06 27 95 48 00 (Laura Vehent, chef de projet)
  15. 15. E-COMMERCE LA LETTRE Date : 22 JAN 15Pays : France Périodicité : Bimensuel Page de l'article : p.81-82 Journaliste : Marion Perroud Page 1/2 MADEINFRANCE 4982872400507Tous droits réservés à l'éditeur [Start-up] Paskap fait ses premiers pas dans la chaussure made in France pour bébé Marion Perroud L'histoire de "PasKap !", c'est d'abord celle d'un pari. Celui de Karine Coutière, face à la désindustrialisation de son territoire. À 42 ans, elle a créé en juillet dernier son entreprise de fabrication de chaussures pour nourrissons. La tentative de la dernière chance pour cette ancienne styliste modéliste de la marque Baby-Love qui a perdu par deux fois son emploi depuis 2008. "Après le dernier licenciement en 2013, soit je me lançais à mon compte, soit je me reconvertissais. En à peine une semaine, ma décision était prise", raconte Karine Coutière, soutenue financièrement par son beau-père pour lancer l'activité. Pied de nez au destin, ce n'est autre qu'à Labrit, dans les locaux de l'ancienne usine landaise de Baby-Love, que l'entrepreneuse confectionne désormais ses souliers faits mains écoresponsables. "Marianne Hourquet, l'ex- directrice du site, me loue l'atelier dans lequel j'ai installé mes propres machines", détaille la dirigeante qui travaille pour le moment toute seule au développement de son entreprise. Écoresponsable Karine Coutière, fondatrice de PasKap! (Crédit : D.R.) Ici, impossible de concurrencer les produits asiatiques low cost. C'est donc sur le haut de gamme que se positionne la créatrice avec une douzaine de modèles de chaussures pour bébés couchés. Comptez 60 euros en moyenne pour une paire PasKap !, commercialisée pour l'heure uniquement sur le site e-commerce de la marque. "Le prix peut bloquer certaines personnes. Mais je pense que beaucoup de consommateurs sont aujourd'hui en quête de produits de qualité. Je réalise un important travail de sourcing des matières premières. La plupart d'entre elles sont biologiques ou traitées de manière écologique, sans métaux lourds". Résultat, Karine Coutière collabore avec un peu moins de dix fournisseurs, pour la majorité français. Un parti-pris qui lui a permis d'obtenir le label Origine France Garantie. Depuis le lancement du site internet en octobre 2014, la dirigeante gère environ une quarantaine de commandes par mois. L'objectif est d'atteindre dès 2015 la vente mensuelle d'au moins 200 paires, ce qui lui garantirait un chiffre d'affaires d'environ 150 000 euros pour le second èxercice. "Une marque de chaussures landaise m'a, par ailleurs, récemment propose de fabriquer une partie de sa production. La sous- traitance représente pour moi une autre piste intéressante de développement." Haro sur la diversification Pour l'heure, la priorité est d'abord de se faire connaître du plus grand nombre. Déplacements sur les salons spécialisés et grand public (ex : le salon Made in France à Paris), relations presse, prospection auprès de détaillants
  16. 16. E-COMMERCE LA LETTRE Date : 22 JAN 15Pays : France Périodicité : Bimensuel Page de l'article : p.81-82 Journaliste : Marion Perroud Page 2/2 MADEINFRANCE 4982872400507Tous droits réservés à l'éditeur de la région, communication sur les réseaux sociaux... La dirigeante dispose de peu de moyens mais de plusieurs soutiens. Elle s'est notamment alliée avec d'autres entreprises aquitaines pour mener des actions de communication groupées. Après les chaussures, l'entrepreneuse réfléchit déjà à la suite. "Je viens de déposer les dessins et modèles d'un premier prototype de pyjama pour bébé en coton biologique", avance Karine Coutière. Afin de financer son industrialisation, elle songe notamment au crowdfunding, une autre manière de faire parler d'elle. La dirigeante, créatrice dans l'âme, souhaite de même concevoir de nouvelles références de chaussures. "Si l'activité se développe, je vais devoir embaucher. J'ai la grande chance de pouvoir compter sur la compétence et la disponibilité d'anciennes ouvrières de Baby-Love prêtes à me rejoindre, se réjouit Karine Coutière. Au fond, c'est d'abord un savoir-faire qui peut disparaître que je veux défendre aujourd'hui en France, et demain à l'export." Qui a dit que l'industrie et l'artisanat français ne sont PasKap de se réinventer et d'avancer ? PasKap Activité : Fabrication de chaussures pour bébés Ville : Labrit (Landes) Forme juridique : SAS Dirigeants : Karine Coutière, 43 ans et Dominique Coutière 63 ans Création : juillet 2014 Effectif : 1 personne CA : Non significatif
  17. 17. Date : FEV 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page 1/1 MADEINFRANCE 4048672400502Tous droits réservés à l'éditeur Comptes rendus en France 14-16 novembre 2014 Porte de Versailles Succès de Made in France Expo Le salon grand public Made in France Expo a attiré 35 DOO visiteurs du 14 au 16 novembre 2014 II réunissait 300 exposants Prochaine édition du 6 au 8 novembre 2015
  18. 18. 61 RUE DE MALTE 75541 PARIS CEDEX 11 - 01 43 57 21 89 20 JAN 15 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 740 N° de page : 12 Page 1/5 MADEINFRANCE 2651572400507/GFP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur POINTS CHAUDS Lamode française est auscultéeUne mission sur le secteur est confiée par le gouvernement à Lyne Cohen-Solal. A PRÈS avoir eu de nombreux au- tres chats à fouetter, le gouverne- ment français se penche de nou- veau sur le secteur de la mode. Emmanuel Macron, le ministre de l'Eco- nomie, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture, viennent en effet de confier à Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire de Paris, une mission consacrée à ce secteur. Pour expliquer cette initiative, les deux ministères pointent en préambule l'im- portance du secteur de la mode, «enjeu culturel et économique majeur pour la France». Il s'agit, rappellent-ils, d'«une filière qui emploie 90.000 personnes» et d'un marché pesant 30 milliards d'€. La mode française dispose déjà, soulignent les deux ministères, &«atouts cruciaux dans la compétition mondiale : une image d'excellence, des créateurs de talent, des écolesdehautniveau,dessavoir-faireuni- quesetdesentrepreneursengagés». Mais il convient cependant d'aller plus loin encore, estiment-ils, pour «renforcer le développement culturel et économique de la modeetdes créateursfrançais». D'où la création de cette mission visant «à identifierles moyens» de nature à yparve- nir. En s'appuyant sur les services de la Direction générale des entreprises (Dge), qui dépend du ministère de l'Economie, et sur ceux de la Direction générale de la création artistique (Dgca), sous la hou- lette, pour sa part, du ministère de la Cul- ture, Lyne Cohen-Solal devra ainsi «dres- ser un diagnostic et formuler des recom- mandations sur troisprincipaux enjeux». Ces trois enjeux, énumère la feuille de route confiée à Lyne Cohen-Solal, sont : «l'enseignement supérieur de la mode en France»; «l'écosystème de la mode, ses spécificités et ses zones de contact avec d'autres secteurs (comme celui du luxe, des métiers d'artou de la création contem- poraine)»; enfin, «laplace et l'image de la modeen France». En ce qui concerne l'enseignement, il s'agira de réaliser «une cartographie des acteurs, un diagnostic de l'offre de forma- tion et de l'insertion professionnelle des étudiants».Mais aussi de «s'attacheràfor- muler des préconisations de structuration du réseau, afin d'améliorer les conditions de l'émergence, de la reconnaissance etdu
  19. 19. 61 RUE DE MALTE 75541 PARIS CEDEX 11 - 01 43 57 21 89 20 JAN 15 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 740 N° de page : 12 Page 2/5 MADEINFRANCE 2651572400507/GFP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur développement des jeunes créateurs de mode en France». En ce qui concerne l'écosystème de la mode, la mission devra proposer des «recommandations concer- nantlerenforcementdesliensexistantsen- tre les acteurs du secteur». Enfin, sur la place et l'image de la mode, la mission se penchera sur «l'enjeu économique en ter- mes d'emploi de la filière» et «la dimen- sionexportatricedecetteindustriedansun contexte international en pleine évolu- tion». Lyne Cohen-Solal, qui doit remet- tre ses conclusions au printemps pro- chain, n'a pas été choisie au hasard. Adjointe au maire de Paris, chargée du Commerce, de l'Artisanat, des Profes- sions indépendantes et des métiers d'art entre 2001 et 2014, elle a été remplacée à ce poste par Olivia Polski depuis l'élec- tion d'Anne Hidalgo en mars 2014 et est aujourd'hui conseillère du 15e arrondisse- ment. Pendant toutes ces années, elle a été une figure très active au service de la filière mode dans la capitale. Elle a «dé- montré son engagement pour fédérer les acteurs de la mode, aider les créateurs et accompagnerles entreprises dela modeà Paris et dans le Grand Paris», soulignent
  20. 20. 61 RUE DE MALTE 75541 PARIS CEDEX 11 - 01 43 57 21 89 20 JAN 15 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 740 N° de page : 12 Page 3/5 MADEINFRANCE 2651572400507/GFP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur LYNE COHEN-SOLAL. L'adjointe au maire de Paris est chargée de dresser un état des lieux de la mode française et de formuler des recommandations sur trois principaux Sujets. Julien Hekimian/Gem/Afp les ministres. Elle avait ainsi donné une nouvelle dimension aux Grands Prix de la création de la Ville de Paris, qui exis- taient déjà avant sa mandature, mais qui ont été considérablement renforcés (pas- sés ainsi de trois à six, avec des dotations plus généreuses). Elle a par ailleurs été à l'origine de la création, en 2005, des Ate- liers de Paris, un incubateur pour les jeu- nes entrepreneurs dans les métiers d'art installe dans l'ex-immeuble de Jean-Paul Gaultier,rue du Faubourg-Saint-Antoine (dupliqué fin 2013 au sein du viaduc des Arts, dans le 12e arrondissement, avec le soutien de la Fondation Bettencourt). Et «soutenu des projets ambitieux et nova- teurs, tels que les Docks-Cité de la mode et du design». Ces derniers, dont l'idée, rappelons-le, avait été évoquée pour la première fois en...1990 par Jacques Chi- rac, le maire de Paris à l'époque, avaient mis beaucoup d'années à sortir enfin de terre, mais surtout à s'approprier un pro- jet économique solide. PRIORITÉ A LA FORMATION Les thèmes de la mission confiée à Lyne Cohen-Solal rappellent, à première vue, le Plan mode déployé, il y a cinq ans, par le ministre de l'Industrie dè l'époque, Christian Estrosi. Le choix de sa chargée de mission pour les industries de la haute couture et du prêt-à-porter, la journaliste Elisabeth Quin, avait alors surpris. Celui de Lyne Cohen-Solal est sensiblement mieux compris et accueilli par les acteurs de lafilière.DanielWertel,le président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin, salue pour sa part la nomination de cette «femme lumineuse et profondé- mentInvestiedans la création etlamode». «Il me semblait extrêmement dommage qu'ellen'aitplus la mêmeactivitéà la mai- rie de Paris, observe Daniel Wertel. Avec cette mission, elle va pouvoir continuer d'œuvrerpour lafilière.» Stéphane Wargnier, le président exécu- tif de la Fédération française de la Cou- ture, se réjouit lui aussi de l'arrivée de cette personnalité «impliquée etreconnue depuis longtemps dans la mode, passion- née par cette dernière... ». Le fait qu'«e//e connaisse déjà bien la filière», qu'elle y dispose déjà à?«un bon réseau qui lui ou- vriraplusfacilementlesportes», seraaussi un atout précieux aux yeux de Stéphane Wargnier. Et cela d'autant plus,remarque t-il, que le temps de réalisation de sa mis- sion est court. Plus largement, le prési- dent exécutif de la Fédération de la Cou- ture se réjouit de l'annonce de cette nou-
  21. 21. 61 RUE DE MALTE 75541 PARIS CEDEX 11 - 01 43 57 21 89 20 JAN 15 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 740 N° de page : 12 Page 4/5 MADEINFRANCE 2651572400507/GFP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur yelle mission mode. «C'est toujours une bonne nouvelle quand un gouvernement constateque la mode estun enjeu nonseu- lement culturel mais aussi économique pour la France, souligne-t-il. Le fait que cette mission soit commanditée par les deuxministres,del'EconomieetdelaCul- ture, est aussi une très bonne chose, car c'est bien la réalité de ce secteur, à cheval entre ces deux dimensions. A cet égard, le fait que la mission devra insister sur l'éco- système de la mode et le fait que la mode peutfaire le grand écart avec d'autres do- maines, comme le luxe ou l'art contempo- rain, me paraît une démarche pertinente. On part ainsi avec une vraie vision, assez large et panoramique.» Enfin, Stéphane Wargnier attend aussi de Lyne Cohen- Solalqu'elle analyselasituationfrançaise en la comparant avec «ce qui se passe danslesautrespaysdansleursfilières,tout particulièrement en Grande-Bretagne, en Italie et aux Etats-Unis, nos principaux partenaires». Avant la mission mode confiée à Lyne Cohen-Solal, le précédent Plan mode Estrosi avait déjà été bâti autour de trois grands enjeux : la création d'une banque de la mode; le lancement d'un plan d'ac- tion en faveur des façonniers, enfin, la création d'une grande école de création. Le premier objectif, «une banque de la mode», n'avait pas abouti en tant que gui- chet unique, même si des partenariats avaient été mis en place avec des banques ayant adapté une de leurs agences pari- siennes aux besoins spécifiques de la création de mode. Parallèlement, le Plan mode avait débouché sur l'émergence de deux nouveaux leviers de financement pourlesjeunescréateurs :unfondsd'avan- ces remboursables aux jeunes créateurs de mode, doté par des maisons de Cou- ture et le ministère de la Culture, et un fonds de garantie dédié auxjeunes entre- prises de création de mode afin de finan- cer leur cycle de production, abondé par l'Etat et le Défi et géré par l'Institut pour le financement du cinéma et des indus- tries culturelles (Ifcic). Le deuxième enjeu du Plan mode Es- trosi concernait les façonniers français, alors gravement menacés. Des rencontres avaient été organisées par Bercy entre grands donneurs d'ordres de la mode et du luxe, des créateurs et des façonniers français. S'était ensuivie la mise au point d'une charte de bonne conduite. Enfin, le projet de «grande école de mode» avait débouché sur l'idée d'ac- croître la visibilité des nombreuses écoles de formation déjà existantes, de mettre en place davantage de passerelles dans leurs enseignements et d'aligner la lisibi- lité de leurs diplômes au niveau interna- tional (en les rapprochant du système mondial Lmd, licence, master, doctorat). Une démarche rendue cependant diffi- cileparl'exclusivitépubliqueaujourd'hui de tels diplômes en France. C'est ce dernier point, la formation dans la mode, que Lyne Cohen-Solal sou- haite aujourd'hui aborder en tout pre- mierdanssa mission. «Cethèmeavaitdéjà étérecensécommeprioritaireparlepassé, confirme-t-elle. La mode constitue en ef- fet un élément de valorisation très fort de la France à l'étranger, le premierproduit exportéparla France enAsie !» Pour elle, «e'est un bonpoint qu'il existe dans notre pays une grande variété de formations» mais «il serait encore mieux d'aboutir à
  22. 22. 61 RUE DE MALTE 75541 PARIS CEDEX 11 - 01 43 57 21 89 20 JAN 15 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 740 N° de page : 12 Page 5/5 MADEINFRANCE 2651572400507/GFP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur davantage de reconnaissance de ces der- nières, avec une labellisation plus lisible des compétences et de l'excellence fran- çaise». «Je suis très honorée de la con- fiance qui rn 'est faite et je ne suis pas du genre à rn 'engager sur des objectifs insur- montables, poursuit Lyne Cohen-Solal. Sur ce sujet, on a intérêt à faire simple. Aveclesacteurs delafilièreetlespouvoirs publics, il doit être possible de mettre en place des solutions pour y parvenir.» En ce qui concerne l'éventuel adossement des écoles de création au système Lmd, elle indique encore avoir l'intention «de remettrele dossieràplat» pour analyser si ce système de reconnaissance est adapté aux formations visant le secteur de la mode, avec ses spécificités. En ce qui concerne le deuxième enjeu - «l'écosystème de la mode» -,Lyne Cohen- Solal estime qu'il s'agit de donner aux jeunes évoluant dans ce secteur «toutes les chances pour s'exprimer, créer et se faire connaître», en leur permettant de passer aisément de la mode aux secteurs connexes, comme les métiers d'art, le design,mais aussi d'autresmétiers.Apro- pos du troisième enjeu,la place et l'image de la mode, Lyne Cohen-Solal n'a pas d'idée préconçue des recommandations qu'elle compte faire. Elle n'exclut pas de réexaminer quelques-uns des points évo- qués par la Mission marque France, ini- tiée en 2011 (dont avait fait partie Agnès Troublé, Pdg d'Agnès b, mais qui n'a pas abouti à des actions concrètes, Ndlr). D'une façon générale, si Lyne Cohen- Solal devra présenter seule des conclu- sions, elle compte bien «mener un travail collectif» et rencontrer de nombreux ac- teurs du secteur, en commençant par les organisations professionnelles. Lyne Cohen-Solal pourrait aussi se pen- cher sur certains des enjeux déjà évoqués lors du Plan mode Estrosi. En ce qui concerne le financement des entreprises de mode,elle examinera «ce quia déjà été mis en place, comment cela fonctionne et si cela correspond bien aux besoins». A propos des façonniers, après avoir souli- gné l'importance de la proximité pour la réussite de la filière, elle compte voir comment réactiver la chaîne de produc- tion française et européenne. Au passage, elle remarque la montée en puissance du Salon Made in France, qu'elle a visité ré- gulièrement depuis sa création. «Lors de ses vœux aux Français, lepré- sident a parlé des forces positives et pro- ductivesdelaFrance. Or,lesmétiersdela création en font partie, souligne-t-elle. C'est pourquoi les créateurs ont besoin qu'on les aide à se mettre debout, puis à grandir, puis à sefaire connaître. Il s'agit de voir aujourd'hui comment nourrir no- tre croissance par l'énergie de toutes ces entreprises créatives.» Lyne Cohen-Solal se dit enfin déterminée à faire déboucher sa mission sur des propositions concrètes. «Je suis moi-même élue etl'attraitde cette fonctionestque,quandoncommencequel- que chose, on en voit la réalisation», con- fie-t-elle. Dans la mission qui lui est im- partie, elle estime qu'«ilfaudra, bien sûr, fairepreuve d'une certainehumilité etsur- tout de persévérance» et qu'il ne faut pas avoirpeur de «fairetremblerlesrigidités» existantes. «Je vais essayer de trouver des idées et des préconisations opportunes, ajoute-t-elle.Ceseraensuiteauxministres de choisir ce qu'ils vontfaire.» Car, pour elle, «la mode française mérite qu 'on en soitfier!» SOPHIE BOUHIER DE L'ECLUSE •
  23. 23. HAUTE-SAVOIE MAG 1 AVENUE D'ALBIGNY BP 2444 74041 ANNECY CEDEX - 04 50 05 10 50 JAN/MARS 15 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 965 N° de page : 8-9 Page 1/2 TAXI2 9854762400506/MTH/OTO/2 Tous droits réservés à l'éditeur Lauréats sportifs 2014 Le mois de décembre est l'occasion pour le Conseil général et le Comité Départemental Olympique et Sportif de mettre à l'honneur les sportifs, dirigeants et éducateurs impliqués bénévolement dans les clubs du département. Les lauréats 2014 ont ainsi été récom- pensés le 12 décembre dernier, lors d'une cérémonie organisée à Saint-Pierre-en-Faucigny, en présence de Lucas Delobel, parrain choisi pour cette édition. Membre de l'équipe de France de Vol à voile, licencié au club Planeurs Léman Mont-Blanc, il s'est classé cette année 3e aux championnats de France juniors et seniors et premier au championnat interrégional junior. Retrouvez le palmarès complet des lauréats sportifs 2014 sur www.cg74.frà la rubriquel'actualité. Apprentissage Le 3 octobre dernier, les 26 nouveaux apprentis du Conseil général et les agents charges de leur encadrement ont participé à une matinée d'intégration destinée à les familiariser avec l'institution. Ces étudiants, aux profils et aux formations très variés (allart du CAP au Bac+5), ont intégré des services très divers comme la Direction des Routes, la Direction de la Prévention et du Développement Social ou encore la Direction des Ressources Humaines. Au total, le Conseil général accueille 31 apprentis. College Eme, Annecy-ie-Vieux. APPRENDRE LE GOÛT AU COLLÈGEFête de la gastronomie ou Semaine du goût, l'automne a été l'occasion pour les collèges de Haute-Savoie de programmer de nombreuses animations dans le cadre de ces opérations nationales. Les chefs de cuisine et gestionnaires des etablissements ont ainsi propose aux élèves de découvrir de nouvelles saveurs àtravers des menus gastronomiques ou valorisant le goût et les couleurs, des dégustations de produits locaux, des jeux sur le thème du goût ou des présentations remarquables toutes plus alléchantes les unes que les autres. Pôledel'image En attendant l'ouverture définitive au printemps prochain, le public a été convié à une première découverte du site des Papeteries, futur pôle de l'image et des industries créatrices situé à Cran-Gevrier, à l'occasion d'une matinée portes ouvertes le 15 novembre dernier. Les Papeteries vont proposer plus de 7 DOO m2 de locaux, espace de co-working et pépinière d'entreprises, fibre optique haut débit, salles de réunion et de projection, restaurant, logements temporaires... L'accueil et l'animation seront assurés par Citia (Cité de l'Image en mouvement).
  24. 24. HAUTE-SAVOIE MAG 1 AVENUE D'ALBIGNY BP 2444 74041 ANNECY CEDEX - 04 50 05 10 50 JAN/MARS 15 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 965 N° de page : 8-9 Page 2/2 TAXI2 9854762400506/MTH/OTO/2 Tous droits réservés à l'éditeur Anniversaire ! [a Maison departementale des sports a 20 ans Située avenue de Geneve a Annecy, elle constitue le point central du sport haut savoyard Elle abrite ainsi les sieges sociaux de 25 des 68 comites departementaux sportifs que compte le departement, ainsi que le Comite Departemental Olympique et Sportif et l'association Sport Emploi Animation, chargée d'accompagner les associations sportives dans leur quotidien (gestion du personnel, législation, creation déstructures, formation, etc ) INNOVATION A I occasion de leurs 10 ans d existence les 33 pôles de competitivite* de France se sont exposes au Salon Made in France qui se tenait du U au 16 novembre a Paris 30 objets de demain ont ainsi ete présentes aux visiteurs au sein du pavillon de I innovation La Haute-Savoie ètait représentée a travers le Pole Mont Blanc Industries et I entreprise Felisaz qui a présente son modèle de fixations de ski ultra légères baptise PLUM labellise par le Pôle haut savoyard et dont le projet de recherche a ete soutenu par le Conseil general, I Etat et la Region Rhône-Alpes *Les pôles de competitivite rassemblent sur un territoire bien identifie et sur une thématique ciblée des entreprises des laboratoires de recherche et des etablissements de formation avec pour vocation de soutenir I innovation Commémoration Le 11 novembre, dans 109 communes de Haute-Savoie I operation "Lettres de Poilus" proposée par le Conseil general a donne lieu a la lecture en simultané par des habitants volontaires de lettres de soldats de la guerre 14-18 extraites de l'ouvrage Paroles de poilus publie aux editions Librio
  25. 25. VEGETABLE 1405 ROUTE DE NOVES BP 12 84310 MORIERES-LES-AVIGNON - 04 90 33 56 56 JAN 15 Mensuel Surface approx. (cm²) : 213 N° de page : 24 Page 1/1 TAXI2 8423162400501/GPP/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur ENVIRONNEMENT L'empreinte économique pour mesurer l'impact ae sa consommation sur l'emploi À l'occasion du Salon Made in France, l'observatoire de la consommation responsable Mescoursespourlaplanete.com alancévendredi 14novembrel'«EmpreinteÉconomique®». 1 1 s'agit d'un calculateur en ligne pour mesurer l'impact des achats des Français sur l'emploi et l'économie Alors que 88 % des consommateurs disent privilégier les entreprises ayant préservé une implantation locale, et que la même proportion affirme qu'acheter un produit « made in France » est un acte citoyen, il reste difficile de comprendre quel est réellement l'impact de nos achats sur l'emploi et l'économie en France D'abord, pour So % des consom- mateurs, les entreprises ne donnent pas assez d'informations sur des points importants comme l'origine des matières premières ou le lieu de fabrication Ensuite, le sujet est complexe a partir de quelle « part » de composants ou de fabrication française un produit peut-il être dit « made in France » (le label Origine France Garantie demande que 50 % du prix de revient unitaire du produit ait ete acquis en France) -1 Vaut-il mieux acheter une voiture Renault fabri- quée en Roumanie ou une voiture Toyota fabriquée en France ? Le critere des emplois crées ou main- tenus dans l'économie française est le bon, maîs comment apprécier cette composante pour des pro- duits résultant de plusieurs opé- rations successives sur différents territoires 3 Et comment prendre en compte l'effet d'entraînement dans l'économie française de nos depenses ' Car l'achat d'un produit finance des emplois chez son fabri- cant, maîs aussi, indirectement, chez les fournisseurs de celui-ci, en cascade, et dans toute l'écono- mie française (puisque les sala- ries du fabricant et de ses fournis- seurs dépensent au supermarche, au cinéma, etc ) Sans oublier la sphère publique, puisque les indi- vidus et les entreprises payent des impôts, lesquels sont transformes en emplois publics maîs aussi en depenses dans l'économie (achats d'ordinateurs, de travaux, etc ) Pour aider les consommateurs à mieux comprendre les impacts de leurs depenses, l'observatoire de la consommation responsable Mescoursespourlaplanete com, creé fin 2007, lance le premier calculateur en ligne de l'empreinte economique de nos achats, avec le soutien de Camif, Mustela, Solocal, LSAetAlternatives Economiques www empreinteeconomique com
  26. 26. 53 RUE DU CHEMIN VERT 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - 01 46 10 21 21 JANV 15 Mensuel OJD : 18124 Surface approx. (cm²) : 45 N° de page : 12 Page 1/1 TAXI2 2819932400509/XTO/ALA/2 Tous droits réservés à l'éditeur Le «made in France» fait recette L'édition 2014 du salon Mlp Expo a réussi son pan, en accueillant 300 exposants et plus de 35 000 visiteurs Fabienne Delahaye, organisatrice de l'événement, explique sa demarche «Notre objectif est de montrer que le 'made in France" excelle dans tous les secteurs de l'économie et de proposer une vitrine qui permette a l'industrie, a l'innovation et a la creativite française de rencontrer un plus large public» Les visiteurs ont ainsi ete surpris par la diversite des entreprises présentes, de toutes les tailles et de tous les secteurs Les politiques ont ete nombreux a saluer l'initiative et l'exposition a notamment accueilli Segolene Royal, Arnaud Montebourg, Yves Jego, Nicolas Dupont-Aignan ou Manon Marechal-Le Pen maîs pas Emmanuel Macron '
  27. 27. ZEPROS METIERS BATI 8/10 RUE DES BLES 93210 LA PLAINE SAINT DENIS - 01 49 98 58 45 DEC 14/JAN 15 Mensuel OJD : 81130 Surface approx. (cm²) : 107 N° de page : 46 Page 1/1 TAXI2 9064062400506/GAW/ARN/3 Tous droits réservés à l'éditeur GÉOTHERMIE Nouvelle génération de PAC à moitié prix ! Cap sur la géothermie ! En présentant en avant- première son projet C-Néo sur le récent salon Made in France, Ciat, lespécialistedela pompe à chaleur a clairement annonce lacouleur, il testeac- tuellement une nouvelle PAC doubleserviceeauglycolée/eau compacte, dédiée à la maison neuveRT2012,entandemavec Veolia. Voilure réduite en termes de puissance Encore confidentiel [4 000 uni- tés vendues en 2014, à -18,7 %, selon l'Afpac), le marché se heurte aussi à des tarifs élevés (20 k€en moyenne). Raison pour laquelle l'industriel a réduit la voilure en termes de puissance : G-Néo affiche une seule et unique puissance de 4,7 kW couvrant les besoins en chauffage et ECS des maisons comprises entre SO et 120 m2 , avec un niveau de tarifde l'ordre delOk€, poseetforagecompris.Soutenu par deux pôles de compétitivité (Tenerrdis et S2E2), la nouvelle générationC-Néoseracommen- cialisée courant 2015. •
  28. 28. PERSPECTIVES ENTREPRENEURS 14 TERRASSE BELLINI 92807 PUTEAUX CEDEX - 01 49 01 00 26 DEC 14 Mensuel Surface approx. (cm²) : 143 N° de page : 21 Page 1/1 TAXI2 9450052400524/GFD/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur EN VUE Fabienne Delahaye Commissaire générale du salon Made ln France Expo Fabienne Delahaye est une créatrice de sa- lons, ex-mhilo Elle a appris ce métier chez le géant Vivendi, avant de décider de se mettre a son propre compte On lui doit ainsi le salon du Taxi, celui du Marketing direct, de l'Immobi- lier d'entreprise, et de plusieurs salons de re- crutement En novembre dernier, elle a mené tambour battant sa troisième édition du salon « Made ln France » Elle a en effet pris fait et cause pour la fabrication française, et n'en dé- mord plus « Notre avenir ne passera pas uni- quement par les grands groupes, il passera par les territoires, convamc-t-elle, en dénonçant au passage la désindustnalisation de l'Hexagone Un grand groupe fera mourir sans complexe une branche pas assez rentable de son activité, de 50, 100 personnes Or cette branche peut s'avé- rer bien suffisamment rentable pour continuer à fonctionner et faire travailler ses salariés. » En créant le salon 'MIF', l'entrepreneuse a voulu mettre en lumière ces entreprises qui fabriquent en France, de la plus petite anonyme a la plus grosse (comme Toyota pour la Yaris). Résultat, le salon, qui attirait en 2012 une centaine d'en- seigneset 15DOOvisiteurs, aséduitcetteannée 300enseigneset35DOOvisiteurs «Évidemment, nous déplorons beaucoup de ne pas pouvoir af- ficher une marque française d'électroménager ou de téléviseurs, par exemple Et il y a encore beaucoup de marques prestigieuses, comme les billards Chevillotte ou les chaussures Weston que l'on aimerait voir, maîs heureusement, nous avons une grande variété de marques dans des domaines très différents Y compris de jeunes entreprises très innovantes » Citons les chaus- settes Labonal anti-moustiques et anti-tiques, les jeans et chaussures '1083', qui rappellent que la production de textile en France est en- core possible, le vélo en bambou de la société lorraine In'Bo, le fabricant d'emballages ména- gers Alfapac, Mobypost, fabricant innovant de véhicules a pile à combustible et hydrogène solaire, ou encore le fabricant de planchas ENO Fabienne Delahaye est persuadée que les marques françaises, qui étaient par le passé au- réolées d'une certaine rmgardise, sont en phase de renouveau Pour elle, la qualité française doit être remise au goût du jour, pour en finir notam- ment avec l'obsolescence programmée des ma- chines ou les vêtements trop bon marché que l'on consomme d'une année sur l'autre sans vérita- blement s'y attacher Un retour aux sources. •
  29. 29. 10 RUE ALBERT 1ER BP 8561 64185 BAYONNE CEDEX - 05 59 59 05 02 24 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 208 Page 1/1 C&B 3463552400501/VAM/OTO/3 Tous droits réservés à l'éditeur Economie « Madein France » : le concept a Ie vent en poupe Pour Noel, certains ont choisi d'offrir des cadeaux « made in France », cette annee Equipes de sacs, ils déambulaient entre les stands du « Salon des produits etinnovation, made in France », qui se tenait pour la troisieme année à Paris P armi les 300 exposants, la palette des de- marches est large Mise en valeur de la tradi lion, tout d'abord, avec, a l'extrême, une col lection de sacs « code postal » il s agit d'éditions de sacoches des postiers des annees 20 et 30, travailles avec les coutures façon sellier de l'époque maîs équipées, en prime des poches interieures pour plus de praticite Le tout est fabrique par des ate- liers et des artisans en France, promet lentreprise Francehentage, dont le positionnement consiste précisément a faire revivre des objets du patri- moine en les adaptant un peu Sur le salon d autres marques mettent simplement en avant leur savoir faire séculaire Cest le cas de Fournival Altesse « brosserie fine depuis 1875 » qui continue de fabriquer 400 DOO produits par an a Mouy, dans le departement de I Oise L'entreprise utilise en partie des bois dorigine française, et d autres exotiques Un peu plus lom, les étals consa- cres a la gastronomie « made in France », évoquent tout a la fois savoir faire artisanal et ancrage local de la production Exemple avec le producteur de I Abeille de Re, venu présenter miels, pains d epica sables Et comme production artisanale peut rimer avec imagination le stand propose aussi un vi- naigre au miel Technicité, technologie,métissage... Lom des saucissons, changement d ambiance dans I aire consacrée a une quarantaine de startups qui présentent leurs innovations Exemples des dis- positifs conçus par le projet RWU Grillon pour per- mettre des veilles electriques peu consommatrices denergie, ou bien des produits d'hygiène buee dentaire a base dactifs marins, réalises par une entreprise du pole de competitivite Mer Bretagne Atlantique Un peu plus lom des lunettes de soleil tres chics, avec monture en bois des Vosges sont a vendre par une petite entreprise, In'Bo, créée par des jeunes ingénieurs du cru La societe a bénéficie du soutien du pole d excellence rurale « Terre des hêtres », qui a fourni locaux et acces aux machines Ici, utilisation de produits locaux, air du temps et technicité sont reunis dans les velos en bambou qui ont gagne le championnat de velo a pignon fixe « Nous sommes a la fois ingénieurs et artisans » témoigne Aurele tharlet, l'un des fondateurs de la societe Le bois vient des Vosges les bambous d une bambouseraie pres de Montpellier « Cela per- met de mieux choisir les produits Maîs on tient aussi a avoir une demarche locale Pour les etuis en cuir on travailleavecun artisanprochedecheznous » ajoute Aurele Charlet Et sur les lunettes seules les char meres sont importées Changement de logique, sur le stand de Nebme et Lena les produits quelles vendent sont en mate nau 100 % hexagonal fabriques en Provence il s'agit de « liten jizôs », des statuettes de petits per sonnages sereins charges de proteger la maison, de porter chance Ils descendent des « Jizo » japonais et des « hus troll suédois », un croisement IOU % « made in France », ne de l'association de la culture dorigine des deux créatrices Nebme et Lena • AnneDAUBREE
  30. 30. RUE THEOPHRASTE-RENAUDOT NANCY-HOUDEMONT 54185 HEILLECOURT CEDEX - 03 83 59 80 54 24 DEC 14 Quotidien OJD : 140564 Surface approx. (cm²) : 235 Page 1/1 2877d5fa59305b0cf2154744760d05993ba55d8ad11a471 TAXI2 8763252400524/MRT/AVH/2 Tous droits réservés à l'éditeur Baume-les-Dames Doubs central : bilan positifdu Made in France 14 entreprises 35 500 visi teurs 3 jours dè salon un stand de 72 ni2 le tout eon creuse par de nombreux eon tacts tel est presente par Charles Piquard le bilan po- sitif de la presence des entre prises du Doubs central au salonMade in France au mois de novembre Le Pays a reuni récemment les entreprises et partenaires de I operation « Le Doubs central au salon MadeinFrance » pour enfai re son bilan Petit rappel ce sont 14 en treprises de tous secteurs d activite confondus qui sont allées a Paris du 14 au 16 no vembre pour faire la promo lion de leur savoir faire pro- poser leur produit au salon et mieux faire connaître le Doubs central (Altais sciene Stofleth menuiserie Vomn Biere du Doubs Perrin aqua decoupe ebemsterie Blan- chot le Tuj/e de Mesandans Polytech Groupe Maillard Industrie IME b} Estimpnm Brigitte Thiebaud Les Fmi i Le bilan a ete presente par Charles Piquard tieres du Vallon de Sancey Ancrages & Co PMS indus trie Tulipe construction) Au retour tous les chefs d entreprises déclarent etre satisfaits de cette edition et jugent que les contacts obte nus sont bons Ils espèrent que les retombées se concre useront prochainement cer- tains en voient déjà des re tours immédiats Tous plébiscitent le renouvelle- ment de cette operation et souhaitent etre présents sur un stand collectif I an pro- chain En effet au delà de ce que peut apporter le salon la dimension collective de I ac- tion est une plus-value indé- niable Elle permet d avoir une force de « frappe » plus importante en termes de re- tombées médiatiques et de mieux se connaître entre en treprises voisines Les chefs d entreprises ont également évoque la nécessi- te de continuer a se rencon trer et de creer des moments d échanges avec la popula- tion locale pour lui montrer la creativite la technicité et le savoir faire precieux des en treprises du terroir
  31. 31. 20 DEC 14 Hebdomadaire OJD : 3375 Surface approx. (cm²) : 513 Page 1/2 TAXI2 0264252400524/VTC/OTO/2 Tous droits réservés à l'éditeur Conseil général de la Prenne Le BP 2015: un budget "de maturité" /Va/ence - 26] - lundi 15 décembre dernier, l'ensemble des Conseillers géné- raux votait le budget primitif (BP) 2015 qui s'élève à 683400000 euros. Un budget qui s'inscrit dans la continuité, toujours orienté vers la solidarité envers les personnes, envers les territoires et envers les activités écono- miques. Dans la continuité toujours, la majorité (PS) a choisi le recours à l'em- prunt plutôt qu'une fiscalité revue à la hausse via le taux du foncier bâti qui demeure ainsi au même niveau pour la 4è année consécutive à 15,51 %. Parallèlement à cette séance marquant le dixième "anniversaire" d'une manda- ture socialiste, un bilan fut dressé par l'opposition qui reconnaissait un travail "bien fait" dans l'ensemble dans l'effort dè rééquilibrage du budget au cours de ces 10 années.
  32. 32. 20 DEC 14 Hebdomadaire OJD : 3375 Surface approx. (cm²) : 513 Page 2/2 TAXI2 0264252400524/VTC/OTO/2 Tous droits réservés à l'éditeur S olidarité avec les Drômois, solidarité avec les territoires et solidarité avec les activités économiques, telles sont les trois grandes orientations du budget primitif 2015 du CG de la Drôme. Les grandes actions prévues en 2015 Pour 2015, le Conseil général prévoit des crédits de paiement en soutien à l'éco- nomie de 122 millions d'euros (soit +3M! par rapport à 2014), dont 82M!en direct. "3 millions d'euros seront injectés dans la filière bois, 5 millions d'euros iront au Plan performance énergétique (qui viennent s'ajouter aux lû millions déjà budgétés), et 5 millions par an pendant les 6 prochaines années, soit 30 M!, seront investis dans le cadre du Plan logement", annonce le prési- dent du Conseil général Didier Guillaume en guise de préambule. Accompagner l'in- novation en soutenant les structures dédiées (clusters, CRIITT...), ainsi que les services R&D des entreprises, accompagner les problématiques énergétiques des entre- prises industrielles en publiant un guide des bonnes pratiques, soutenir le développe- ment d'équipements structurants (Pôle Ecotox, aéroport de Chabeuil, Drôme Laboratoire, ...), aider les industries agroali- mentaires, développer les partenariats avec les acteurs territoriaux (chambres consu- laires, réseaux Initiative, les EPCI, etc.), et développer Pattractivité de la Drôme via des démarches de prospection et d'outils de promotion (présence au salon de l'agroali- mentaire Sirha en janvier prochain par exemple ou encore au salon Mlp - Made in France à l'automne 2015), tels sont les objectifs du CG cette année. Certains projets concernent directe- ment le secteur du BTP avec une enveloppe de 25,2 millions d'euros consacrés au lance- ment de nouveaux projets "bâtiment": études pour la construction de gymnases à Beaumont, Nyons, Saint Dona! et Chabeuil (3M!), études pour la reconstruction par- tielle des collèges de Pierrelatte, Saint Paul Trois Châteaux, Die, et Pagnol à Valence (5M!), le schéma informatique de collèges (3M!), plan énergétique donc (5M!), les Donner de la visibilité aux fleurons du département sur les salons nationaux fait partie de la stratégie marketing du CG26, comme ici au salon MIF en novembre dernier "grosses réparations" (5M!), et l'aéroport de Chabeuil (0,9M!). La construction du collège de Beaumont lès Valence (17M!) vient d'ailleurs juste de démarrer. 23,1M! iront au poste routes, nouveaux projets. Plus globalement, 280,2M!iront au poste Solidarité/action sociale, 30,1M! au poste Transports, 16,2M!aux associations, 12,4M! aux collèges et 23,1M! au SOIS (Service départemental de secours et d'in- cendie) de la Drôme. Un endettement stable La Drôme est le 13è département le moins endetté de Françe avec un encours de dette qui reste stable depuis 3 ans à 129 mil- lions d'euros, soit 267 euros par habitant (moyenne nationale 487!/hab). Dans le détail, 10,24 % de l'impôt payé par le contri- buable drômois sera consacré au rembour- sement des emprunts, le deuxième plus gros poste derrière le Social (50,87 %). "Nous avons essayé de développer la Drôme contre vents et marées ces 10 der- nières années", déclare Didier Guillaume, "avec plus ou moins de succès. Mais dans l'ensemble, le bilan est satisfaisant: nous avons d'avantage de collèges, plus de soli- darité, plus de moyens et nous avons fait rayonner le département hors de ses fron- tièresgrâceà sesatouts: le tourisme, l'agri- culture bio, l'agroalimentaire, le numérique et lePoleEcotox". Les projets pour 2015 et au-delà ne manquent d'ailleurs pas, avec notamment la fusion, d'ici janvier 2016, des services éco- nomiques desdeux départements de Drôme et d'Ardèche, Ie développement dans le sud du département d'Exttapole (plateforme de transformation dédiée à la filière plantes aromatiques & médicinales) en partenariat avec le département du Vaucluse, et la mise en place de passerelles entre le monde de l'entreprise et les jeunes via les Entrepreneuriales. {Corinne legrosj
  33. 33. 23 QUAI DES QUEYRIES 33094 BORDEAUX CEDEX - 05 35 31 31 31 20 DEC 14 Quotidien OJD : 280453 Surface approx. (cm²) : 60 Page 1/1 BB7D059756C00C0CC2BB4FE47502858B3235374CD15D4264CC1C096 TAXI2 5786842400509/GCC/ANR/2 Tous droits réservés à l'éditeur Cadeaux made in 17 J- 4 avant le reveillon et sa distribution de cadeaux ' Pas toujours simple de trouver les idées qui feront plaisir et surtout qui surprendront les parents, le chéri ou les frangins qui ont déjà tout, ou presque Une bonne raison pour se tourner vers des cadeaux fabriques ici Lom des modeles standardisés qu'on retrouve partout, que l'on habite à Pans, Cherbourg ou Marseille, les cadeaux 100 % made in Charente-Maritime offrent une touche d'originalité et arborent une identité locale Car les artistes et artisans du com ne manquent pas d'idées La preuve, 14 entreprises du département sont allés à Paris, fin novembre, au salon du Made in France, représenter leur savoir-faire local sous la bannière du " Fabrique à La Rochelle " Vous êtes encore très nombreux à n'avoir pas fait vos achats de Noel, selon une étude publiée hier PHOTO ILLUSTRATION " SUD OUEST " L'occasion également de soutenir l'économie locale et de savoir, avec un peu plus de certitude, comment sont fabriqués vêtements et accessoires, et ce que contiennent les chocolats et autres douceurs offertes en nombre a cette période de l'année " Sud Ouest " vous propose quèlques coups de cœur à portée de mam, pour ce week-end d'achats Une étude publiée hier affirme que quatre français sur cinq ont encore des cadeaux à acheter avant le 25 ' Jennifer Delneux
  34. 34. HEBDO BOURSE PLUS 63 BOULEVARD DE COURCELLES 75008 PARIS - 01 44 29 64 64 19 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 21 N° de page : 18 Page 1/1 TAXI2 4474742400507/GMA/MFG/2 Tous droits réservés à l'éditeur Le Made in France accélère ! Le salon "made in France" de 2014 a eu 300 exposants contre 200 en 2013 et 35 000visiteurs contre 30 000 Les consommateurs veulent de plus en plus savoir ou se si tuent les usines qui fabriquent les produits estampilles et d'où viennent les matières premieres (le bois des meubles, par exemple) Les petits fabricants de textile français connaissent un engouement certain, au-delà de l'effet "marinière Montebourg"
  35. 35. 2 QUAI DU VERDANSON 34090 MONTPELLIER - 04 99 58 35 55 18 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 171 N° de page : 3,49 Page 1/1 TAXI2 5598942400507/VAD/AVH/3 Tous droits réservés à l'éditeur • 17-21 -ECONOMIE • Un salon du « made in France » • Le rachat de titres • Lexclusion numerique, un risque social Tendance Unsalon«MadeinFrance»avantNoël Sur le salon, d'autres marques ont simplement mis en avant leur savoir-faire séculaire. C'est le cas de Fournival Altesse, « brasserie fine depuis 1875 », qui continue a fabriquer 400 DOO produits par an, a Mouy, dans le département de l'Oise. Lentreprise utilise en partie des bois d'origine française, et d'autres exotiques Lin peu plus lom, les étals consacrés à la gastronomie « made in France » évoquaient tout a la fois un savoir-faire artisanal et l'ancrage local de la production. C'était par exemple le cas du producteur de l'Abeille de Ré, venu présenter ses miels, pains d'epice et sables Et comme produc- tion artisanale peut rimer avec imagina- tion, le stand proposait aussi un vinaigre au miel. . Technicité, technologie et métissage Lom des saucissons, changement d'am- biance dans l'aire consacrée a une quaran- taine de start-up qui présentaient leurs innovations Notamment des dispositifs conçus par le projet RWU-Grillon pour permettre des veilles électriques peu Depuis quèlques années, le concept du « Made in France » a le vent en poupe. A Paris, les exposants du salon organisé sur ce thème, en vue des achats de cadeaux de Noël, illustraient la diversité des démarches que recouvre cette expression, de la mise en valeur de la tradition à des quêtes créatives. consommatrices d'énergie, et des produits d'hygiène bucco-dentaire à base d'actifs marins, réalisés par une entreprise du pôle de competitivite Mer Bretagne Atlantique Un peu plus lom, des lunettes de soleil tres chic, avec leur monture en bois des Vosges, étaient vendues par la petite entreprise In'Bô, créée par des jeunes ingénieurs du cru. La société a bénéficie du soutien du pôle d'excellence rurale Changement de logique sur le stand de Nébme et Lena : les produits qu'elles vendent, fabriqués en Provence, sont en matériau IOU % hexagonal : il s'agit de « /den j/zôs », des statuettes de petits per- sonnages sereins charges de protéger la maison et de porter chance Ils des- cendent des « Jizo » japonais et des « hus troll » suédois, un croisement IOU % « made in France », né de l'association des cultures d'origine des deux créatrices, Nébme et Léna. Undéfiléd'hommes etdefemmespolitiques Signe de l'intérêt porté à cette théma- tique, le salon a reçu cette année la visite de plusieurs hommes et femmes poli- tiques. Arnaud Montebourg, ex-ministre du Redressement productif, grand pro- moteur de la démarche, ne pouvait man- quer a l'appel. Segolene Royal, ministre de l'Environnement,est venue elle aussi,ainsi que des membres de l'opposition, parmi lesquels Marine Le Pen, présidente du Front National. Anne DAUBREE
  36. 36. 34 BOULEVARD PRAIRIE AU DUC BP 50414 44204 NANTES CEDEX 2 - 02 40 47 00 28 12 DEC 14 Hebdomadaire OJD : 2726 Surface approx. (cm²) : 347 Page 1/1 TAXI2 5401142400508/GAD/ALH/3 Tous droits réservés à l'éditeur SALON MADE IN FRANCE technicité, technologie, métissage... « Made in France »... Depuis quèlques années, le concept a le vent en poupe A Pans, les exposants du Salon organisé sur ce thème, en vue des achats de cadeaux de Noèl, illustraient la diversité de démarches que recouvre cette expression, de la mise en valeur de la tradition à des quêtes créatives POUR Noel, certains ont choisi d'offrir des cadeaux « made in France », cette annee Equipes de sacs, ils déambulaient entre les stands du « Salon des produits et innovation, made in France », qui se tenait pour la troisieme annee a Pans, du 14 au 16 novembre Parmi les 300 exposants la palette des démarches est large Mise en valeur de la tradition, tout d'abord, avec, a l'extrême, une collection de sacs « Code postal » il s'agit d'éditions de sacoches des postiersdesannées20et30, travaillésavec les coutures façon sellierde l'époque, maîs équipées, en prime, des poches intérieures pour plus de praticité. Le tout est fabriqué par des ateliers el des artisans en France promet l'entreprise Francehéntage, dont le positionnement consiste précisément à faire revivre des objets du patrimoine en les adaptant un peu. Sur le Salon, d'autres marques mettent simplement en avant leur savoir-faire séculaire C'est le cas de Fournival Altesse, « brasserie fine depuis 1875 », qui continue de fabriquer 400 DOO produits par an, à Mouy, dans le Département de l'Oise Len- treprise utilise, en partie, des bois d'origine française, et d'autres exotiques Lin peu plus loin, les étals consacres à la gastronomie « made in France », évoquent tout à la fois savoir-faire artisanal et ancrage local de la production Exemple, avec le producteur de l'Abeille de Re, venu présenter miels, pains d'épice, sables. Etcomme production artisanale peut rimer avec imagination, le stand propose aussi un vinaigre au miel Lom des saucissons, changement d'ambiance dans l'aire consacrée à une quarantaine de startups qui présentent leurs innovations Exemples des dispo- sitifs conçus par le projet RWU-Grillon pour permettre des veilles électriques peu consommatrices d'énergie, ou bien des produits d'hygiène buco-dentaire a base d'actifs marins, réalises par une entreprise du pôle de compétitivité Mer Bretagne Atlantique. Un peu plus loin, des lunettes de soleil très chics, avec monture en bois des Vosges sont a vendre par une petite entreprise, In'Bô, créée par des jeunes ingénieurs du cru. La sociéte a bénéficié du soutien du pôle d'excellence rurale « Terre des hêtres », qui a fourni locaux et accès aux machines Ici, utilisation de produits locaux, air du temps et technicité sont réunis dans les velos en bambou qui ont gagne le championnat de vélo a pignon fixe « Nous sommes a la fois ingénieurs et art/sans », témoigne Aurele Chariot, l'un des fondateurs de la societe Le bois vient des Vosges, les bambous, d'une bambouseraie près de Montpellier «• Cela permet de mieux choisir les produits Maîs on tient aussi a avoir une démarche locale Pour les etuis en cuir, on travaille avec un artisan proche de chez nous », ajoute Aurele Charlet. Et sur les lunettes, seules les charnières sont importées Changement de logique, sur le stand de Nebme et Léna les produits qu'elles vendent sont en matériau 100 % hexagonal, fabriques en Provence • il s'agit de « Men jizôs », des statuettes de petits person- nages sereins charges de proteger la mai- son, de porter chance Ils descendent des « Jizo » japonais et des « hus trollsuédois », un croisement 100 % made in France, né de l'association de la culture d'origine des deux créatrices, Nébine et Léna Anne DAUBREE Hommes et femmes politiques défilent Signe de l'intérêt porte a cette thématique, le Salon a reçu, cette année, la visite de plusieurs hommes et femmes politiques Arnaud Montebourg, ex ministre du Redres sèment productif, et grand promoteur de la demarche, ne pouvait manquer Maîs Sego- lene Royal, ministre de l'Environnement, est venue aussi, ainsi que des membres de l'opposition, parmi lesquels Marine Le Pen, présidente du Front National
  37. 37. BP 56 17410 SAINT MARTIN EN RE - 05 46 09 21 09 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 866 Page 1/4 aa7215d150d0cb0e228f48247f02554a34e47140018e42c TAXI2 5063632400506/GNN/MAG/2 Tous droits réservés à l'éditeur Tout le savoir-fer de Benjamin Evano Le jeune Couardais a ouvert il y a un plus d'un an son atelier de création d'objets métalliques et décoratifs. Sa récente participation au salon du Made ln France à Paris, en novembre, commence juste à lui apporter de nouveaux débouchés commerciaux. Coup de projecteur sur un jeune créatif au savoir-faire singulier et contemporain. 1 Evano présente l'une de ses dernières créations un homard Le crustacé est maintenant emblématique de l'île de Ré, depuis que la Communauté de communes mené l'opération "Adopte ton homard" photos w
  38. 38. BP 56 17410 SAINT MARTIN EN RE - 05 46 09 21 09 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 866 Page 2/4 aa7215d150d0cb0e228f48247f02554a34e47140018e42c TAXI2 5063632400506/GNN/MAG/2 Tous droits réservés à l'éditeur L'éléphant, une création de grande taille. L'île de Ré est déclinée a l'envi en porte- clés, en pendentifs Le créateur réalise également des plaques sur i ' ""'
  39. 39. BP 56 17410 SAINT MARTIN EN RE - 05 46 09 21 09 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 866 Page 3/4 aa7215d150d0cb0e228f48247f02554a34e47140018e42c TAXI2 5063632400506/GNN/MAG/2 Tous droits réservés à l'éditeur Benjamin est très inspiré par le surf et le paddle Des enseignes commerciales passent commande pour des réalisations sur-n
  40. 40. BP 56 17410 SAINT MARTIN EN RE - 05 46 09 21 09 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 866 Page 4/4 aa7215d150d0cb0e228f48247f02554a34e47140018e42c TAXI2 5063632400506/GNN/MAG/2 Tous droits réservés à l'éditeur Q ui a dit que le métal était froid et impersonnel ? Entre les mains de Benjamin Eva- objets décoratifs en acier, inox ou aluminium prennent une nouvelle dimension chaleureuse, polie, douce, presque sensuelle, sur- tout quand il crée un éléphant ou un zèbre de taille monumentale, un surfeur en pleine action sur sa planche... Le jeune designer de 27 ans est rentré mi-novembre de sa première participation à un salon d'envergure internationale. Avec une pépinière d'entreprises de l'ag- glomération rochelaise, il a été sélec- tionné pour participer au MIE, salon du Made In France à Paris. Une proposition qui ne se refuse pas, même quand on est un jeune arti- san qui vient à peine d'ouvrir son show-room. Si, au retour de sa participation au salon, Benjamin Evano était un peu déçu, il réalise que c'est un mois après l'événement qu'il cueille les nouvelles retombées commer- ciales des prises de contact faites à Paris. "Surplace, fai eu l'impression que je ne vendais pas grand-chose, ni petites plaques, ni porte-clés, très peu en fait des petits objets de déco- ration que je crée pour de la vente directe. Et commej'étais tout seulsur mon stand, je n'ai pratiquement pas levé le nez de mes créations pendant plusieurs jours." Pourtant, depuis une semaine, son téléphone sonne plus souvent et sa boîte mail se voit même encombrée de demandes de devis, de propositions pour réali- ser des prototypes et des créations sur-mesure : 'Hy a même un décora- teur qui travaille en région lyonnaise avec du béton sur les sols et les murs, qui voudrait tenter une expérimenta- tion, en incrustant certaines de mes créationsmétalliquesdanssonbéton', relève-t-il, enthousiaste. Développer les créationssur-mesure Le vœu de Benjamin Evano, pour pouvoir vivre pleinement de ses créations, est de développer le sur-mesure et les commandes pour les particuliers, mais surtout pour les enseignes pendant la saison hiver- nale. L'été, il ouvre les portes de son atelier show-room, situé dans une rue calme de La Couarde, et il fait de la vente directe. C'est pour cela que dès l'ouverture de l'atelier Récréa, en juillet 2013, il avait créé beaucoup de petites pièces : porte- clés, plaques île de Ré de toutes les tailles, messages lettrés... Ce sont les différentes expérien- ces professionnelles de Benjamin qui l'ont amené à se lancer seul dans cette activité de design et de gra- phisme. Après avoir eu une expé- rience au chantier Rhéa Marine, il a poursuivi un cursus universitaire spécialisé dans les métiers de la plai- sance. Mais une fois diplômé, il s'est retrouvé sur le marché du travail au plus mauvais moment, quand le monde de la plaisance a commen- cé à considérablement réduire la voilure. Alors, il répond à une annonce de Pôle Emploi et occupe un poste de dessinateur industriel dans une entreprise de Périgny qui crée d'énormes pièces en métal pour l'industrie. C'est là que le jeune homme a le déclic et qu'il se met à dessiner des objets de décoration. Depuis sa petite collection de porte-clés il y a un an et demi, Ben- jamin Evano n'a jamais perdu de vue son objectif initial de développer son propre concept. Cet été, plu- sieurs enseignes rétaises lui ont fait confiance : La Pergola, le traiteur Mangez-Moi, l'hôtel des Bois Flot- tais au Bois-Plage. Mais la notorié- té des créations de Benjamin devrait aller bien au-delà des limites de l'île de Ré, des limites qu'il connaît par cœur, la représentation de l'île de Ré en plaques, en porte-clés, en pen- dentifs étant l'une de ses créations les plus appréciées et, surtout, l'une des premières qu'il ait conçue. Virginie Valadas www.atelierrecrea.com et sur Facebooksur la page "Récréa". Ils travaillent aussi le métal pour des créations de meubles Benjamin Evano collabore sur certaines pieces avec le jeune ferronnier Rodolphe Blandm, qui a égale- ment un atelier a La Couarde, Le Nid du Pelican Ils ont ainsi cree ensemble un porte-vélo tres esthétique Benjamin Evano a également participé à la creation d'une table basse, maîs la creation de meubles reste anecdotique pour lui qui souhaite se spécialiser dans les objets de décoration en métal Au Bois-Plage, dans la zone artisanale, l'atelier de Fer et d'Acier présente également des créations origi- nales de meubles et d'objets decoratifs Enfin, le Relais Stephane Foulquier a lui ouvert un atelier, L'Étable en fer, à Nieul-sur-Mer, où il cree égale- ment des lampes, chaises, tables, consoles en métal et en bois ll participe régulièrement à des brocan- tes sur ITle de Re en ete et vient de créer une partie du mobilier qui décore le tout nouveau BDKaf, ouvert tout récemment rue du Palais a La Rochelle
  41. 41. 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 431 Page 1/2 TAXI2 1441932400503/GSD/ARN/2 Tous droits réservés à l'éditeur Tendances; Invités surprises au salon «Made in France» « Made in France »... depuis quèlques années, le concept a le vent en poupe. A Paris, les exposants du salon organisé sur ce thème, en vue des achats de cadeaux de Noël, illustraient la diversité de démarches que recouvre cette expression, de la mise en valeur de la tradition à des quêtes créatives. Pour Noël, certains ont choisi d'offrir des cadeaux «made in France», cette année. Equipes de sacs, ils déambulaient entre les stands du «Salon des produits et innovation, made in France», qui se tenait pour la troisième année à Paris, du 14 au 16 novembre. Parmi les 300 exposants, la palette des démarches est large. Mise en valeur de la tradition, tout d'abord, avec, à l'extrême, une collection de sacs «code postal» : il s'agit d'éditions de sacoches des postiers des années 20 et 30, travaillés avec les coutures façon sellier de l'époque, mais équipées, en prime, des poches intérieures pour plus de praticité. Le tout est fabriqué par des ateliers et des artisans en France, promet l'entreprise Francehéritage, dont le positionnement consiste précisément à faire revivre des objets du patrimoine en les adaptant un peu.
  42. 42. 10 DEC 14 Hebdomadaire Surface approx. (cm²) : 431 Page 2/2 TAXI2 1441932400503/GSD/ARN/2 Tous droits réservés à l'éditeur Tendances : Invités surprises au salon «Made in France» 1 ur le salon, d'autres marques mettent simplement en avant leur savoir-faire sécu- laire. C'est le cas de Fournival Altes- se, «brasserie fine depuis 1875», qui continue de fabriquer 400.000 produits par an, à Mouy, dans le département de l'Oise. L'entreprise utilise en partie des bois d'origine française, et d'autres exotiques. Un peu plus loin, les étals consacrés à la gastronomie «made in France», évoquent tout à la fois savoir-faire artisanal et ancrage local de la production. Exemple, avec le producteur de l'Abeille de Ré, venu présenter miels, pains d'épice, sablés. Et comme production artisa- nale peut rimer avec imagination, le stand propose aussi un vinaigre au miel... Technicité, technologie, métissage... Loin des saucissons, changement d'ambiance dans l'aire consacrée à une quarantaine de startups qui présentent leurs innovations. Exem- ples : des dispositifs conçus par le projet RWU-Grillon pour permettre des veilles électriques peu consom- matrices d'énergie, ou bien des produits d'hygiène bucco-dentaire à base d'actifs marins, réalisés par une entreprise du pôle de compétiti- vité Mer Bretagne Atlantique. Un peu plus loin, des lunettes de soleil très chics, avec monture en bois des Vosges sont à vendre par une petite entreprise, In'Bô, créée par des jeunes ingénieurs du cru. La société a bénéficié du soutien du pôle d'excellence rurale «Terre des hêtres», qui a-fourni locaux et accès aux machines. Ici, utilisation de produits locaux, air du temps et technicité sont réunis dans les vélos en bambou qui ont gagné le championnat de vélo à pignon fixe. «Nous sommes à la fois ingénieurs et artisans», témoigne Aurèle Charlet, l'un des fondateurs de la société. Le bois vient des Vosges, les bambous, d'une bambouseraie près de Mont- pellier. «Ce/a permet de mieux choisir les produits. Mais on tient aussi à avoir une démarche locale. Pour fes étuis en cuir, on travaille avec un artisan proche de chez nous», ajoute Aurèle Charlet. Et sur les lunettes, seules les charnières sont importées. Hommes et femmes politiques défilent Signe de l'intérêt porte à cette thématique, le salon a reçu, cette annee, la visite de plusieurs hommes et femmes politiques Arnaud Montebourg, ex-ministre du Redressement productif, et grand promo- teur de la demarche, ne pouvait manquer Maîs Segolene Royal, ministre de l'Environ- nement, est venue aussi, ainsi que des membres de l'opposition, parmi lesquels Marine Le Pen, présidente du Front Natio- nal Changement de logique, sur le stand de Nébine et Léna : les produits qu'elles vendent sont en matériau 100% hexagonal, fabriqués en Provence : il s'agit de «liten jizôs», des statuettes de petits person- nages sereins charges de protéger la maison, de porter chance. Ils descendent des «J/zo» japonais et des "hus troll suédois», un croise- ment 100 % made in France, né de l'association de la culture d'origine des deux créatrices, Nébine et Léna... AnneDAUBREE

×