Ressourcesen eauPréservation et gestion                          Numéro 14
AGROPOLIS                                                                                    international                ...
Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-                        Ressources en eau   Roussillon dans le dom...
Introduction                                              A                                                      u cours d...
Ressources en eau : préservation et gestion                                                                               ...
© M. Soulié                                                          Sources dAnjar Bekaa (Liban).                       ...
D          ans son dernier rapport mondial sur les           ressources en eau, l’Organisation des Nations           Unies...
La ressource : identification,                                                          fonctionnement, mobilisation      ...
 Palmeraie de Tafilalet,                        Maroc.                        M .N. Favier © IRD© UMR HSM & Plan Bleu    ...
La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation                                              >Changements glob...
Lodève) dédiés autant à l’observation        sur le pourtour méditerranéen.                           méditerranéen (Afriq...
La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation                                              >Changements glob...
 Traçage artificiel pourla caractérisation destransferts et l’évaluationde la vulnérabilité del’hydrosystème du Lez.     ...
La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation Situation de hauteseaux à la source deFontaine du Vaucluse.  ...
États-Unis : universités du Maryland                   Ses objectifs spécifiques sont de :                              Le...
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012

2,605

Published on

Les "Dossiers d'Agropolis International", numéro 14, février 2012 Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc Roussillon dans le domaine des ressources en eau

Published in: Éducation
0 commentaires
0 mentions J'aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Be the first to like this

Aucun téléchargement
Vues
Total des vues
2,605
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
76
Commentaires
0
J'aime
0
Ajouts 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Dossier thématique Agropolis International "Ressources en eau : préservation et gestion" février 2012"

  1. 1. Ressourcesen eauPréservation et gestion Numéro 14
  2. 2. AGROPOLIS international agriculture • alimentation • biodiversité • environnement Agropolis International Agropolis International est un campus dédié aux sciences « vertes ». associe les institutions de Il représente un potentiel de compétences scientifiques et techniques recherche et d’enseignement exceptionnel : plus de 2 200 cadres scientifiques répartis dans 80 unités supérieur de Montpellier et de recherche à Montpellier et en Languedoc-Roussillon, dont 300 du Languedoc-Roussillon, en scientifiques travaillant dans 60 pays. partenariat avec les collectivités territoriales, avec des sociétés La communauté scientifique Agropolis International est structurée et entreprises régionales, et en liaison avec des institutions en grands domaines thématiques correspondant aux grands enjeux internationales. scientifiques, technologiques et économiques du développement : • Biodiversité et écosystèmes terrestres ; Agropolis International • Biodiversité et écosystèmes aquatiques ; constitue un espace • Interaction hôte-parasites et maladies infectieuses ; international ouvert à tous • Ressources génétiques et biologie intégrative des plantes ; les acteurs du développement • Agronomie, plantes cultivées et systèmes de cultures, agro-écosystèmes ; économique et social dans les • Une filière emblématique : vigne et vin ; domaines liés à l’agriculture, • Production et santé animales ; à l’alimentation, à la • Alimentation, nutrition, santé ; biodiversité, à l’environnement et aux sociétés rurales. • Économie, sociétés et développement durable ; • Modélisation, information géographique, biostatistiques ; • Eau, ressources et gestion ; • Écotechnologies. Lieu de capitalisation et de valorisation des savoirs, espace de formation et de transfert technologique, plateforme d’accueil et d’échanges internationaux, la communauté scientifique Agropolis International développe des actions d’expertise collective et contribue à fournir desRessources en eau : préservation et gestion éléments scientifiques et techniques qui permettent d’élaborer et de mettre place des politiques de développement. 2
  3. 3. Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc- Ressources en eau Roussillon dans le domaine des ressources en eau préservation et gestion Sept ans après le premier dossier thématique dAgropolis International consacré à « l’eau : ressources et gestion », une mise à jour simposait tant pour que les innombrables Introduction Page 4 visiteurs du site (environ 120 000téléchargements du dossier versions française et anglaise confondues) disposent dune information actualisée, que pour développer La ressource : identification, Page 6 la visibilité et témoigner des avancées de la communauté scientifique de leau en région fonctionnement, mobilisation Languedoc-Roussillon. Les lecteurs y trouveront également un Préservation et restauration Page 24 annuaire mis à jour des structures de la qualité de leau de recherche, de valorisation et d’enseignement supérieur. Gestion des ressources et des usages : Page 38 Ce dossier présente ainsi 18 unités de recherche de la région Languedoc- institutions, territoires et sociétés Roussillon et d’Avignon, regroupant plus de 800 scientifiques, dont tout ou partie des activités concernent le fonctionnement des Coopération internationale Page 54hydrosystèmes, la qualité de l’eau et la gestion et partenariats de la ressource. Les unités centrées sur les milieux côtiers et lagunaires, absentes de ce dossier, sont présentées dans le dossier Thématiques couvertes Page 64 d’Agropolis International Ecosystèmes aquatiques (2007). par les équipes de recherche Ce dossier présente également 10 structures de coopération internationale ou de Les formations à Agropolis International Page 65 valorisation avec lesquelles la communauté dans le domaine de « l’Eau »scientifique régionale dans le domaine de l’eau entretient d’étroites relations. Liste des acronymes Page 70 Enfin, il recense 43 formations supérieures diplômantes en région Languedoc-Roussillon, et des abréviationsde Bac+2 à Bac+8, dans lesquelles le thème de leau est abordé. La réédition de ce dossier en début d’année 2012 permet de démontrer le dynamisme de la recherche sur l’eau en région Languedoc- h D isponib in Englis le en EspRoussillon à l’occasion du 6ème Forum Mondial Available is.org/publicatio ns www.agr opolis.o añol rg/es/pub opol licacione www.agr de l’Eau (12-17 mars 2012, Marseille) et du ssalon international de l’eau hydrogaïa (6-8 juin 2012, Montpellier). C’est le premier dossier d’Agropolis International également disponible en version espagnole, en plus des versions française et anglaise. En couverture Parc national de "Chapada dos Veadeiros" dans le Cerrado brésilien V. Simonneaux © IRD Les informations contenues dans ce dossier sont valides au 01/01/2012.
  4. 4. Introduction A u cours des dernières Dans ce domaine, il faut Association (IWRA) en 2010. Pour années, la communauté également saluer la mise en place le présent dossier, le premier enjeu scientifique régionale de trois chaires de recherche sera le 6e Forum Mondial de lEau a poursuivi sa structuration et et denseignement : « Sciences que la France accueille en mars 2012 consolidé sa cohésion au gré des des Membranes appliquées à à Marseille. nombreux projets de recherche lEnvironnement » labélisée par (projets de l’Agence nationale de la l’Organisation des Nations Unies Lambition de cet évènement recherche, internationaux, des 6e et pour l’éducation, la science est immense puisquil vise non 7e programmes cadres de lUnion et la culture (UNESCO), sur seulement un état des lieux des européenne, investissements le traitement de l’eau par des dernières avancées de la gestion davenir...) et denseignement procédés membranaires, « Eau de leau dans le Monde et des (mention de master « Eau », pour Tous » avec lentreprise recommandations partagées mastères...) quelle a portés et Suez-Environnement pour le pour atteindre un développement souvent réussis. Une sélection de renforcement des capacités des durable, mais aussi la production de ces projets réalisée par les unités gestionnaires des services deau solutions aux nombreuses questions de recherche est présentée dans ce au Sud et dans les pays émergents, non résolues qui perdurent et aux document. « Analyse des risques liés aux nouveaux défis qui apparaissent. contaminants émergents en milieu Parmi ceux-ci, le rapprochement des aquatique » avec lentreprise Veolia La communauté scientifique entreprises au travers de la création sur les contaminants organiques. régionale sengage pour y apporter dun pôle de compétitivité EAU à sa contribution.Ressources en eau : préservation et gestion vocation mondiale est certainement Les dossiers dAgropolis le succès le plus emblématique. International ont aussi vocation Thierry Rieu (AgroParisTech, Ayant une mission de coordination à soutenir les projets de la Centre de Montpellier) des actions de lensemble des pôles communauté scientifique du « eau » nationaux et rayonnant à Languedoc-Roussillon. Pour partir des trois Régions Languedoc- le précédent dossier, ce fût Roussillon, Provence-Alpes-Côte lorganisation du XIIIe Congrès dAzur et Midi-Pyrénées, son Mondial de l’Eau à Montpellier leadership est reconnu, offrant ainsi en septembre 2008, qui a ensuite des perspectives de coopération et facilité linstallation sur le campus 4 de développement à tous les acteurs de La Valette du bureau exécutif du secteur. de lInternational Water Research
  5. 5. Ressources en eau : préservation et gestion 5P. Wagnon © IRD  Lac Sabai Tsho et glacier Sabai au Népal.
  6. 6. © M. Soulié  Sources dAnjar Bekaa (Liban). La ressource : identification, fonctionnement, mobilisationRessources en eau : préservation et gestion 6
  7. 7. D ans son dernier rapport mondial sur les ressources en eau, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et laculture (UNESCO) employait déjà un ton pour le moins Il convient, pour cela, d’être en mesure de localiser, identifier, évaluer et mobiliser la ressource en eau. Ce sont des enjeux majeurs qui passent par l’analyse, la compréhension et la modélisation de l’ensemblealarmant. Il y était fait état, notamment, du fait « qu’en des processus du cycle de l’eau qu’il soit naturel oudépit du caractère vital de leau, le secteur souffre dun influencé par les activités humaines.manque chronique dintérêt politique, dune mauvaisegouvernance, et de sous-investissement » et qu’il est La communauté scientifique régionale dispose pournécessaire « d’agir durgence pour éviter une crise cela des compétences qui lui permettent de se situerglobale ». au meilleur niveau international afin d’apporter les réponses attendues par la société. À cette fin, enEt pourtant, les prélèvements annuels globaux par effet, elle a su développer des capacités d’observationrapport au volume d’eau facilement accessible et reconnues sur lesquelles appuyer ses travaux de« utilisable » sont évalués, aujourd’hui, à 3 800 milliards recherche : Observatoire des Sciences de l’Universde m3 ; ce qui ne représente que 25 % des ressources (OSU) OREME, Observatoires de Recherches enutilisables. Mais cette relative abondance ne reflète pas Environnement (ORE) OMERE, AMMA-Catch, OHMCVles énormes disparités de la distribution géographique et H+, Système d’Observation « Karsts », etc. Lade cette ressource vitale. Certaines régions sont, communauté a récemment été confortée dans sonen effet, d’ores et déjà en état de stress hydrique rôle leader en termes de maîtrise de l’information(ressources inférieures à 500 m3 par an et par habitant) spatiale à vocation environnementale, par l’attributionlorsque d’autres ont à faire face à des catastrophes liées d’importantes subventions d’équipement au projetà la surabondance chronique des précipitations. Ces GEOSUD par le ministère français de la recherche.inégalités entrainent des difficultés nombreuses et detous ordres. Les compétences des équipes régionales dans le domaine des eaux souterraines sont reconnues auSur le plan démographique, par exemple, la croissance plus haut niveau depuis fort longtemps. En particulierde la population mondiale augmente les besoins en dans le domaine des karsts qui constituent un secteureau de 64 milliards de m3 chaque année. Agriculture, privilégié de leurs travaux de recherche et qui sedéveloppement économique et production d’énergie révèle particulièrement stratégique sur le pourtourrendent indispensable une ressource toujours plus méditerranéen où ils renferment près de 60 % de laimportante en fonction des choix stratégiques et des ressource en eau exploitée.engagements qui en dépendent. La diversité des travaux menés par la communautéLes désordres induits par le changement climatique ont régionale au regard des eaux de surface en faitaussi des conséquences sur le cycle hydrologique et, également une référence. Si la question fondamentaledans de nombreuses régions, les prévisions du Groupe de la transformation de la pluie en débit, et donc endExperts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat ressource disponible sous différentes formes (infiltrée,(GIEC) saccordent sur des sécheresses plus longues ruisselée, stockée), est au cœur des préoccupationset/ou des inondations plus fréquentes. Ces désordres des hydrologues, nombre d’autres questions sontviendront renforcer la dégradation, déjà constatée, des également abordées. Parmi celles-ci l’utilisation deécosystèmes par ailleurs souvent surexploités en lien l’eau en milieu agricole est essentielle, a fortiori dansavec une pression anthropique sans cesse croissante. le contexte méditerranéen. La question des crues, abordée notamment sous l’angle des évènementsSur le plan sanitaire, on constate que, dans les pays en extrêmes (pluies et inondations dévastatrices), estdéveloppement, 80 % des maladies sont liées à leau, incontournable et rassemble en région un grand nombreconséquence d’un accès à une eau potable trop rare et de compétences complémentaires.à un criant manque d’infrastructures du fait d’un doubledéficit : financements et choix politico-stratégiques. D’autres approches, enfin, se tournent vers leCe panorama de l’eau, somme toute inquiétant, doit futur et ambitionnent, à l’aide des scénarios Ressources en eau : préservation et gestionaussi, désormais, prendre en compte l’appropriation climatiques disponibles répondant à des hypothèsescroissante des questions environnementales par environnementales, économiques et démographiquesl’opinion publique ainsi que l’internationalisation et la variables, d’évaluer les ressources en eau.globalisation de la réflexion autour de la question del’eau. « L’or bleu » s’impose peu à peu comme un des Comme on le voit, les compétences régionales sontenjeux les plus forts du XXIe siècle avec en arrière-plan nombreuses et variées. Elles sont pleinement mobiliséesla menace des « guerres de l’eau ». pour faire face aux enjeux de demain concernant la gestion durable de la ressource en eau, vitale pour nosDans un tel contexte, on conçoit aisément que, sociétés et pour chacun d’entre nous.avant même toute réflexion quant à la gestion età la gouvernance de la ressource, il soit nécessaire Éric Servat (UMR HSM) 7d’en assurer la maîtrise la plus complète possible.
  8. 8. La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation Biogéochimie, Le laboratoire, pour lequel l’observation est une composante événements extrêmes, essentielle des travaux, est membre Les équipes principales eaux souterraines et cycle de l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) OREME (voir page 13). UPR EAU/NRE hydrologique en régions Il s’implique dans différents systèmes Eau : Nouvelles Ressources et Économie (BRGM) méditerranéennes et d’observation et observatoires de recherche en environnement 14 scientifiques tropicales (MEDYCISS, OHMCV, AMMA-CATCH, Directeur : Jean-Christophe Maréchal jc.marechal@brgm.fr OMERE) tout en étant leader dans le  Présentation page 16 L’UMR HSM : HydroSciences montage du système d’observation UMR EMMAH Montpellier (CNRS, IRD, UM1, Karst. Outre ses équipements en Environnement Méditerranéen UM2) est totalement investie dans chimie des eaux et microbiologie, et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes des recherches en sciences de l’eau il appuie ses recherches sur des (Inra, UAPV) qui couvrent un large éventail de dispositifs techniques importants : 40 scientifiques domaines allant de la biogéochimie le Grand plateau technique régional Directrice : Liliana Di Pietro aux événements extrêmes en passant « Analyse des éléments en trace dans liliana.dipietro@paca.inra.fr www.umr-emmah.fr par les eaux souterraines et l’étude l’environnement » et le Laboratoire  Présentation page 14 du cycle hydrologique. mutualisé danalyse des isotopes stables de leau. UMR GM Géosciences Montpellier L’UMR HSM développe l’essentiel de (CNRS, UM2) son activité scientifique en régions L’un des points forts de l’UMR HSM 89 scientifiques méditerranéennes et tropicales. Elle est son rayonnement, qui se mesure Directeur : Jean-Louis Bodinier est organisée autour de quatre axes par son implication dans de nombreux bodinier@gm.univ-montp2.fr scientifiques : projets nationaux et internationaux, dirgm@gm.univ-montp2.fr  Biogéochimie, contaminants, santé ; par la reconnaissance de plusieurs de www.gm.univ-montp2.fr  Karsts et milieux hétérogènes :  Présentation page 10 ses thématiques au meilleur niveau hydrogéologie, hydraulique et international, et par un important UMR HSM transferts ; réseau de collaborations avec HydroSciences Montpellier  Climat, changements des laboratoires et institutions de (CNRS, IRD, UM1, UM2) 57 scientifiques environnementaux et modélisation de recherche dans de nombreuses régions Directeur : Éric Servat leurs impacts sur les ressources en eau ; du monde, au Nord comme au Sud. eric.servat@msem.univ-montp2.fr  Mécanismes du cycle www.hydrosciences.org hydrologique, transferts et L’UMR HSM travaille également avec  Présentation page 8 interactions surface-atmosphère. des partenaires publics (Direction UPR LGEI Régionale de lEnvironnement, Laboratoire de Génie Quatre ateliers transversaux à Agence française de sécurité de l’Environnement Industriel vocation méthodologique complètent sanitaire de lenvironnement et du (EMA) l’organisation du laboratoire : travail), des collectivités territoriales 45 scientifiques (a) Modélisation hydrodynamique (Communautés de communes ou Directeur : Miguel Lopez-Ferber miguel.lopez-ferber@mines-ales.fr et couplages ; (b) Traceurs dans d’agglomérations, syndicats mixtes www.mines-ales.fr/LGEI l’hydrosphère ; (c) Méthodes pour de bassin), des bureaux d’études et de  Présentation page 12 la modélisation : assimilation, nombreuses entreprises privées (SDEI, UMR LISAH spatialisation et sensibilité ; BioUV S.A., SOMEZ, etc.). Soucieuse Laboratoire d’étude des Interactions (d) Systèmes d’informations. de s’impliquer dans le domaine de Sol-Agrosystème-Hydrosystème la valorisation, l’Unité a déposé des (Inra, IRD, Montpellier SupAgro) HSM a une très forte implication brevets, en particulier dans le domaine 34 scientifiques dans le domaine de l’enseignement de la métrologie, et a développé des Directeur : Jérôme Molénat et de la formation par la recherche. logiciels « professionnels », notamment jerome.molenat@supagro.inra.frRessources en eau : préservation et gestion Les formations dans lesquelles le autour des bases de données. L’un www.umr-lisah.fr  Présentation page 15 laboratoire intervient sont attractives des domaines d’excellence d’HSM, pour les étudiants qui viennent de les contaminants organiques, fait UMS OREME l’ensemble du territoire français l’objet d’une Chaire de formation et Observatoire de Recherche Méditerranéen de l’Environnement et de l’étranger (notamment de recherche avec Veolia : « Analyse (CNRS, IRD, UM2) des pays du Sud) : Master EAU, des risques liés aux contaminants 3 scientifiques sensu stricto + 6 unités liées Master « Ingénierie de la santé », émergents en milieu aquatique ». Directeur : Nicolas Arnaud Polytech’Montpellier–Sciences et En outre, l’UMR est engagée dans nicolas.arnaud@gm.univ-montp2.fr technologies de leau. Outre ces le cadre du Pôle de compétitivité www.oreme.univ-montp2.fr formations, l’ensemble du personnel « Eau » à vocation mondiale, ainsi  Présentation page 13 8 de l’UMR s’implique du niveau que dans celui « Gestion des risques et ... suite page 10 Licence au Doctorat. vulnérabilité des territoires ». •••
  9. 9.  Palmeraie de Tafilalet, Maroc. M .N. Favier © IRD© UMR HSM & Plan Bleu  Indice de stress hydrique dans le bassin méditerranéen. >Changements globaux et ressources en eau Faire face aux changements globaux en Méditerranée : quelles ressources en eau pour demain ? Le bassin méditerranéen est caractérisé par des ressources Un indicateur de stress hydrique a permis de mettre en évidence en eau limitées et inégalement réparties ainsi que par un les disparités régionales en termes de capacité à satisfaire les développement considérable des activités anthropiques. Les besoins en eau à différentes périodes dans le passé et le futur. projections hydro-climatiques suggèrent une diminution Des scénarios alternatifs comme l’amélioration de l’efficience progressive des écoulements annuels moyens dans cette des réseaux d’approvisionnement sont à l’essai pour évaluer région qui devrait s’accompagner de périodes de sécheresse l’efficacité de stratégies d’adaptation. L’équipe appréhende plus fréquentes et intenses. Par ailleurs, les demandes en eau également l’impact de ces changements sur les ressources en Ressources en eau : préservation et gestion ont doublé depuis les années 50 et devraient s’amplifier avec eau à des échelles plus locales. Des modélisations hydrologiques l’extension des surfaces irriguées et des zones urbaines. couplées aux usages sont ainsi mises en œuvre sur des bassins tels que l’Ebre (Espagne) ou l’Hérault (France). Ces recherches Au sein du laboratoire HSM, l’équipe RESCUE-Med développe s’appuient sur l’établissement de scénarios de changement des recherches sur l’évaluation prospective des ressources en climatique et d’évolution des demandes en eau adaptés à eau sous contrainte de scénarios climatiques et d’usages de ces échelles de travail. Elles visent à estimer les volumes et l’eau à différentes échelles en Méditerranée. Dans le cadre d’une la dynamique des écoulements en considérant les pressions thèse en cours en partenariat avec le Plan Bleu, une chaîne anthropiques (stockages, prélèvements, consommations, de modélisation régionale a ainsi été proposée afin d’analyser transferts…) afin de fournir des éléments d’aide à la décision aux la disponibilité future des ressources en eau en fonction des gestionnaires de la ressource. évolutions possibles du climat et des prélèvements en eau pour 9 les usages agricoles et domestiques. Contact : Denis Ruelland, denis.ruelland@univ-montp2.fr
  10. 10. La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation >Changements globaux et ressources en eau SICMED : évolution des anthropo-écosystèmes méditerranéens La région Il est une des sept composantes du chantier méditerranéen  Paysage cultivé en Tunisie. méditerranéenne est Mistrals (Mediterranean Integrated STudies at Regional And Local l’un des points focaux Scales) et développe durant une décennie une recherche du changement global. pluridisciplinaire sur les mécanismes biophysiques, techniques et Elle évolue rapidement sociaux avec une triple mission : sous leffet de fortes  identifier et analyser les verrous scientifiques à la prévision pressions climatiques et de l’évolution des processus bio-hydro-géo-chimiques sous les anthropiques alors que contraintes anthropiques et climatiques actuelles et futures ; les ressources produites  déterminer et lever les verrous scientifiques et techniques ne suffisent déjà plus aux permettant une gestion raisonnée des systèmes étudiés ; besoins des populations.  transmettre les connaissances acquises aux décideurs et aux gestionnaires privés et publics. L’actuelle exploitation intense des Actuellement soutenu financièrement par l’Irstea, le CNRS-INSU, ressources accroît les l’Inra et l’IRD, le programme SICMED est fondé sur un vaste © R. Calvez vulnérabilités sociales et partenariat multilatéral impliquant des institutions scientifiques et environnementales et induit des tensions fortes sur les cycles des acteurs représentatifs des pays riverains de la Méditerranée, hydrologiques et biogéochimiques. Les situations critiques et mais aussi des autres pays impliqués dans la recherche et le les conflits d’usages se multiplient. La recherche de nouveaux développement de lespace méditerranéen. modes de développement durable passe par une connaissance plus approfondie des facteurs de dégradation, de résilience, de Contacts : Christian Leduc, christian.leduc@ird.fr flexibilité et de réhabilitation des anthropo-écosystèmes (AES). Jean-Claude Menaut, jean-claude.menaut@cesbio.cnes.fr Marc Voltz, marc.voltz@supagro.inra.fr Dans ce contexte, le programme SICMED « Surfaces et & Maxime Thibon, maxime.thibon@ird.fr Interfaces Continentales en MEDiterranée » mène des activités de recherche, de formation et de transfert dédiées à la Pour plus d’informations sur SICMED : www.sicmed.net Pour plus d’informations sur Mistrals : www.mistrals-home.org compréhension de l’évolution des AES méditerranéens ruraux et périurbains sous la pression du changement global. Autres équipes concernées par ce thème UMR ESPACE-DEV Espace pour le développement Transferts de masse  les changements environnementaux et climatiques à (IRD, UM2, UAG, UR) 60 scientifiques et d’énergie dans les fort impact anthropique (évolution Directeur : Frédéric Huynh aquifères poreux, du trait de côte et intrusions salées frederic.huynh@ird.fr littorales). www.espace-dev.fr fracturés et karstiques  Présentation page 47 L’unité comprend cinq équipes UMR G-EAU L’UMR GM : Géosciences Montpellier pluridisciplinaires organisées autour Gestion de l’Eau, Acteurs, Usages (CNRS, UM2) développe une approche de trois axes scientifiques : (AgroParisTech, Irstea, Ciheam-IAMM, globale de la dynamique terrestre  Géodynamique (équipes Cirad, IRD, Montpellier SupAgro) et de ses manifestations de surface, « Dynamique de la lithosphère » 75 scientifiques prenant en compte les couplages et « Manteau & Interfaces ») ; Directeur : Patrice Garin patrice.garin@irstea.fr entre les différentes enveloppes, dont  Réservoirs (équipes « Bassins » www.g-eau.net l’hydrosphère. L’objectif est d’améliorer et « Transferts en milieux poreux ») ;  Présentation page 40 la compréhension des processus  Risques (équipe « Risques »). UMR ITAP dynamiques (sensu lato) aux différentes Information - Technologie - Analyse échelles, en interaction avec des Les thèmes de recherche sur environnementale - Procédés agricoles attentes sociétales telles que : l’eau sont portés par les équipes (Irstea, Montpellier SupAgro)  l’approvisionnement en ressources « Transferts en milieux poreux » 40 scientifiques non énergétiques (minérales et et « Risques ». Ils concernent laRessources en eau : préservation et gestion Directeur :Tewfik Sari hydriques) ; caractérisation et la modélisation tewfik.sari@irstea.fr  les choix énergétiques pour des transferts de masse et d’énergie www.irtsea.fr/itap  Présentation page 28 l’avenir, qu’il s’agisse de prolonger les dans les aquifères poreux, fracturés réserves carbonées ou de développer et karstiques. Les principaux défis UMR TETIS de nouvelles filières énergétiques scientifiques sont liés à la mesure Territoires, Environnement,Télédétection (hydrogène naturel, géothermie…) ; de ces transferts in situ et à la prise et Information Spatiale (AgroParisTech, Cirad, Irstea)  le stockage et le confinement des en compte des hétérogénéités qui 70 scientifiques déchets (aval du cycle nucléaire, CO2, les contrôlent à toutes les échelles. Directeur : Jean-Philippe Tonneau déchets miniers…) ; Ils intègrent quatre axes de R&D jean-philippe.tonneau@cirad.fr  les risques naturels (tremblements portant sur le développement (1)10 http://tetis.teledetection.fr de terre, tsunamis, risques gravitaires, de sites instrumentés (Majorque,  Présentation page 46 inondations…) ; Maguelone, Roussillon, Larzac,
  11. 11. Lodève) dédiés autant à l’observation sur le pourtour méditerranéen. méditerranéen (Afrique du Nord, qu’à l’expérimentation, GM est membre de l’Observatoire Moyen-Orient) et ouvert vers la (2) d’appareillages permettant des de Recherche Méditerranéen de plupart des continents (Taïwan, expériences dynamiques contrôlées, l’Environnement (OREME) et Japon, Inde, Australie, Nouvelle- (3) de systèmes de mesures et de en charge de plusieurs tâches Zélande, Iran, Brésil, Mexique, surveillance hydrogéophysiques d’observation (SO-LTC, GPST2, États-Unis). GM collabore aussi aussi bien en surface qu’en forage, GEK, Hydro-géophysique en avec le monde socioéconomique, et (4) d’outils numériques originaux Forage). L’unité est impliquée notamment via la création permettant d’intégrer des données dans le grand plateau technique d’entreprises par des doctorants obtenues à différentes échelles. Ces régional « Analyse des Éléments en et le financement de contrats de travaux sont réalisés dans le cadre Trace dans l’Environnement » et recherche et de thèses. Citons le de plusieurs projets de l’Agence héberge certains équipements des Cluster Géosciences lancé en 2011 Nationale de la Recherche (MOHINI, plateformes nationales de l’Institut qui réunit les principaux acteurs en GRAIN DSEL, LINE, COLINER, National des Sciences de lUnivers Région dans le secteur de l’entreprise HYDROKARST-G2) et le SOERE « Gravimétrie » et « Expérimentation » (Geoter, Cenote, imaGeau, H+ (Systèmes d’Observation et (Gravimètre absolu et MEB-EBSD). Schlumberger, Fugro, Antea, Areva, dExpérimentation au long terme Lafarge) et ceux de la recherche et pour la Recherche en Environnement GM est au cœur d’un vaste réseau de la formation (GM, BRGM, EMA, dans le domaine de l’hydrogéologie). de coopération nationale et CEFREM, HSM). Bon nombre de ces GM est en charge de plusieurs internationale, à la fois européen acteurs travaillent dans le domaine sites expérimentaux du SOERE H+ (réseaux Marie-Curie, FP7), de l’eau. ••• >Changements globaux et ressources en eau OMERE : Observatoire Méditerranéen de l’Environnement Rural et de l’Eau Lobservatoire OMERE sinscrit dans le contexte de l’étude des changements globaux affectant les hydrosystèmes/agrosystèmes méditerranéens. Il est centré sur un contexte hydrologique intermédiaire entre milieux arides et tempérés soumis à une gamme étendue de processus hydrologiques allant des phénomènes de sécheresse intenses aux crues extrêmes et sur un contexte social et humain qui subit actuellement des évolutions considérables (intensification des productions agricoles dans les terroirs favorables, déprises dans les terroirs non intensifiables, augmentation des captages, aménagements hydro- agricoles ou de conservation du milieu) liées notamment à un accroissement rapide de la densité de population. Les différents scénarios sur le changement climatique élaborés par le Groupe dExperts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat prévoient dimportantes modifications pluviométriques à ces latitudes : raréfaction des précipitations d’hiver, augmentation des pluies extrêmes… Dans ce contexte méditerranéen particulier, l’observatoire acquiert depuis deux décennies des chroniques climatiques, hydrologiques, de flux de sédiments et de solutés, sur deux bassins versants différenciés du point du vue des sols, des aménagements hydro-agricoles, des pratiques culturales et de leur dynamique dévolution : Roujan (France, principalement viticulture) et Kamech (Tunisie, polyculture-élevage). L’observatoire vise à i) comprendre limpact des activités agricoles sur les flux de masse dans les bassins versants élémentaires méditerranéens (régimes et bilans hydrologiques, allocation des ressources en eau, dynamiques dérosion, évolution de la qualité des eaux) ; ii) évaluer les intensités et vitesses dévolution quantitative et qualitative des ressources en eau et en sol en fonction de changements dutilisation des terres ; iii) appuyer le développement dapproches Ressources en eau : préservation et gestion de modélisation des flux en milieu cultivé en associant étroitement observations et modélisation ; iv) fournir des bases scientifiques, des références et des outils de diagnostic à lingénierie agri-environnementale des paysages cultivés. LUMR HSM, lInstitut National© M. Soulié  Instrumentation du site dAgronomie de Tunis, lInstitut National de Génie Rural, des Eaux et Forêts tunisien et de Roujan dans le cadre de lUMR LISAH sont les quatre partenaires en charge du pilotage et de la gestion dOMERE. lobservatoire OMERE. Lobservatoire appartient au réseau français des bassins versants*. Contacts : Patrick Andrieux, patrick.andrieux@supagro.inra.fr & Damien Raclot, damien.raclot@ird.fr Pour plus d’informations sur OMERE : www.umr-lisah.fr/omere 11 * http://rnbv.ipgp.fr
  12. 12. La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation >Changements globaux et ressources en eau La plateforme OpenFLUID : modélisation et simulation du fonctionnement spatialisé des paysages cultivés Le fonctionnement spatio-temporel des paysages cultivés résulte dinteractions complexes entre des processus biophysiques et les activités humaines. La modélisation du fonctionnement de tels systèmes et la simulation de leurs évolutions sous limpact de changements climatiques et de pressions anthropiques (pollutions, aménagements, changements doccupation des sols…) nécessitent une prise en compte explicite de re lensemble de ces interactions et donc le couplage de nombreux processus/ . Fab J.C © phénomènes distribués dans lespace étudié. Afin de mettre en œuvre de telles modélisations et exécuter les simulations basées sur ces modèles couplés, l’UMR LISAH a développé un outil logiciel avancé et générique.  Simulation de hauteur d’eau dans le réseau hydrographique du bassin versant de Roujan Ainsi, la plateforme OpenFLUID offre un environnement logiciel pour la par le modèle MHYDAS sous OpenFLUID. modélisation et la simulation du fonctionnement spatialisé des paysages cultivés, depuis le développement de modèles jusquà leur mise en œuvre lors de simulations. Ces modèles sont développés sous la forme de plugins logiciels pour OpenFLUID. Ils peuvent ensuite être mobilisés pour créer des modèles couplés, adaptés (i) au contexte de modélisation, (ii) aux objectifs de simulation et (iii) aux données disponibles. Les simulations sappuient sur des représentations numériques des paysages étudiés qui tiennent compte explicitement des géométries et des propriétés des éléments réels des paysages. OpenFLUID a été utilisé dans le cadre de nombreux projets et thèses. Il a été appliqué en milieu méditerranéen, ou encore tropical, pour la modélisation de flux deau et de polluants, de lérosion, notamment sous limpact des pratiques agricoles. OpenFLUID est également le support logiciel pour le développement et la mise en œuvre du modèle MHYDAS (Modélisation Hydrologique Distribuée des AgroSystèmes) permettant, entre autres, la représentation numérique de bassins versants cultivés et la simulation de flux deau et de polluants. OpenFLUID dispose dune interface graphique utilisateur, et peut également être utilisé en ligne de commande (sur un cluster de calcul par exemple). Il est disponible sous licence libre et open-source, téléchargeable sur le site Internet d’OpenFLUID*. Contacts : Jean-Christophe Fabre, fabrejc@supagro.inra.fr & Roger Moussa, moussa@supagro.inra.fr * www.umr-lisah.fr/openfluid Analyse du cycle écologique des eaux et des effluents ; (HPLC/MS/MS, GC/MS/MS, le développement de procédés et ICP extracteurs…) ainsi qu’une , hydrologique pour la de combinaisons de couplages de halle d’essais permettant les recherche, les activités procédés pour le traitement des eaux expérimentations à l’échelle pilote économiques et et des effluents ; la gestion intégrée semi-industrielle. Ces équipements de flux polluants (milieux industriels, sont ouverts aux équipes industrielles ressources en eau) selon une approche académiques et industrielles dans le de type « écologie territoriale » ; la cadre des plateformes technologiques L’UPR LGEI : Laboratoire de Génie de géomatique et l’intelligence collective régionales, dont Ecotech LR l’Environnement Industriel est l’un pour l’aide à la décision. Ces différents (Eco-technologies pour les Agro- des trois laboratoires propres à l’École niveaux d’analyse du cycle de l’eau Bioprocédés). des Mines d’Alès (EMA), avec un statut permettent de répondre aux questions d’Établissement public national à posées non seulement au niveau de Par ailleurs, le suivi hydrométrique caractère administratif, dépendant la recherche, mais aussi au niveau de de bassins versants expérimentaux du ministère délégué à l’Industrie. l’activité économique et industrielle. représente une action de recherche Sa recherche pluridisciplinaire fondamentale pour la compréhension couvre un large champ d’application Le LGEI fait partie de l’Institut Carnot des processus à l’origine des crues en s’appuyant sur des disciplines M.I.N.E.S. dont la labellisation a à cinétique rapide. Ce travail a été complémentaires telles que : génie été reconduite, montrant la place engagé depuis 2001 en collaboration des procédés, chimie analytique privilégiée des relations du LGEI avec les UMR ESPACE-DEV, HSM et métrologie, microbiologie, avec le secteur économique. Le et TETIS. Plusieurs bassins versants biologie moléculaire, hydrologie, Laboratoire est engagé dans les expérimentaux cévenols sont hydrogéologie, géomatique, méthodes pôles de compétitivité Eau, Trimatec, actuellement suivis, et la diversité desRessources en eau : préservation et gestion géostatistiques, informatique et Risques et vulnérabilité des territoires dispositifs expérimentaux permet de modélisation, outils de simulation et et Eurobiomed. Il entretient des développer des travaux sur l’imagerie aide à la décision. collaborations académiques et appliquée au calcul des vitesses industrielles suivies au niveau national et des débits des cours d’eau mais Le domaine de l’eau est abordé selon et international, ayant participé à également sur les dispositifs low cost plusieurs perspectives : la maîtrise plusieurs projets européens et ayant pour poursuivre et affiner l’analyse des impacts catastrophiques pour un assuré la coordination de deux d’entre hydrométrique distribuée. territoire résilient ; la compréhension eux*. et la spatialisation de processus * SWIFT : Screening Methods for Water Data Information in Support of the Implementation hydrologiques au niveau des Les équipements qui caractérisent of the WFD. KNAPPE: Knowledge and Need12 bassins versants (modélisation) ; le un laboratoire de chimie Assessment on Pharmaceutical Products in diagnostic de la qualité chimique et environnementale sont présents Environmental waters
  13. 13.  Traçage artificiel pourla caractérisation destransferts et l’évaluationde la vulnérabilité del’hydrosystème du Lez. © V. LeonardiObserver pour hydrosystèmes de l’échelle du bassin limites de l’anthroposystème, qui versant à celui du forage in situ : nécessitent eux-mêmes la conceptioncomprendre la  Observation géodésique, de simulations complexes :dynamique des gravimétrique, géophysique/ modélisation de la ressource, et hydrogéophysique systématique en modélisation en temps réel de sonressources en eau forage à toutes les échelles ; usage et de ses effets immédiats.et aider à leur gestion  Système dobservation multi-échelle Agissant au cœur de ce processus de la dynamique des crues et de de compréhension, la donnée,L’UMS OREME : Observatoire lhydrodynamique souterraine des qu’elle soit recueillie, calculée oude Recherche Méditerranéen de systèmes fracturés et karstiques ; associée aux usages, doit être traitéel’Environnement (CNRS, IRD, UM2)  Système dobservation de la dans le continuum ‘acquisition-est un observatoire des Sciences de pollution et de ladaptabilité raffinement-traitement-décision’.l’univers (OSU) dédié à l’étude des biologique en aval des anciens sites Grâce à son réseau de partenariataléas et de la vulnérabilité des milieux miniers ; et à son expertise, l’observatoireméditerranéens. L’Observatoire se  Suivi du littoral languedocien, intervient à différents moments de cefocalise sur les risques naturels, interface entre bassin versant et continuum, notamment l’acquisitionles ressources et l’impact des espace marin. (gestion de réseaux de capteurs),changements globaux et anthropiques le stockage, le partage (gestion dessur l’espace méditerranéen vivant Ces systèmes d’observation, dont normes et standards d’interrogation,et inerte, pour y découvrir les la plupart appartiennent à des gestion des métadonnées, webmécanismes de réponse de ces réseaux français et internationaux, services…) et l’aide à la décisionsystèmes aux forçages naturels et renseignent sur la dynamique de la (détection de changements, fusionanthropiques. ressource en eau notamment dans les d’informations, raisonnement, aquifères karstiques, et permettent interactions utilisateurs, visualisation,Sa mission consiste à récolter, intégrer également de suivre la quantité et la aide à la décision, recommandation,et partager les données observées qualité de la ressource en aval des prédiction, temps réel).sur le long terme pour comprendre aquifères. Les méthodes géophysiquesl’évolution des ressources et des permettent de suivre les mouvements La gestion de la ressource en eau doitmilieux. Ces données sont aussi de l’eau dans le sous-sol, et de relier permettre d’éviter les crises et de lesdes éléments indispensables à la l’alimentation des aquifères avec leur gérer lorsque celles-ci surviennent. Ilconstitution de modèles explicatifs et décharge pour comprendre le cycle faut donc que la modélisation de laprédictifs. hydrologique et l’analyser aussi bien ressource permette une projection, en termes de quantité de la ressource et que celle-ci soit proche du temps Ressources en eau : préservation et gestionIl mène ses actions en forte que de risque hydrologique, par réel, afin de permettre l’analyse duinteraction avec des partenaires exemple de décharge soudaine. risque et la prise des décisions d’usagepublics (laboratoires des sciences nécessaires en temps réel. Le passagede l’univers et de l’écologie mais La quantité et la qualité de la à des modèles opérationnels d’aide àaussi des sciences de l’information, ressource disponible à chaque la décision est donc nécessaire. Cecicollectivités territoriales, agences de lieu de son utilisation sont le fruit implique que des simulations « del’État) et privés (notamment IBM). d’un système complexe qui associe base » appuyées sur des données la modélisation du stockage, de fiables soient déjà réalisées lorsqueDans le domaine de l’eau, l’écoulement, des couplages physico- celles-ci sont lourdes, de façon à éviterl’observatoire développe avec les biochimiques ayant lieu dans les d’avoir à réaliser des modélisationslaboratoires concernés plusieurs divers compartiments… Ces forçages complètes chronophages. ••• 13systèmes d’observation des sont autant de conditions aux
  14. 14. La ressource : identification, fonctionnement, mobilisation Situation de hauteseaux à la source deFontaine du Vaucluse. © UMR EMMAH Environnement Enfin, au sein de l’axe 5, l’UMR EMMAH moléculaire de l’Inra d’Avignon. Elle s’intéresse aux questions soulevées par dispose d’équipements permettant méditerranéen et des techniques alternatives d’irrigation la prospection géophysique de la modélisation des telles que l’utilisation des eaux issues subsurface (tomographie électrique). de station d’épuration et cherche à Les chercheurs développent agro-hydrosystèmes quantifier les risques associés à la des modèles mécanistes de présence de pathogènes humains dans fonctionnement des hydrosystèmes, La région méditerranéenne constitue ces eaux usées. d’une part en intégrant et spatialisant un terrain d’étude privilégié pour les modèles élémentaires associés les recherches de l’UMR EMMAH : Leurs travaux s’appuient sur aux différents processus, d’autre Environnement Méditerranéen et l’utilisation de données de part en développant de nouvelles Modélisation des Agro-Hydrosystèmes télédétection et de géophysique, approches de modélisation prenant (Inra Avignon, UAPV) portant sur l’observation intensive de sites en considération les hétérogénéités du l’analyse de l’impact des changements instrumentés, de mesures en milieu et des processus à différentes globaux sur la ressource hydrique, laboratoire et de développements échelles. la production agricole et leurs méthodologiques pour mieux interactions à l’échelle du territoire (du comprendre et modéliser le Les compétences disciplinaires paysage au bassin de production et de fonctionnement des écosystèmes et les techniques mises en l’aquifère). méditerranéens. L’unité a mis en œuvre concernent l’hydrologie, place un suivi de sites observatoires l’hydrogéologie, la géochimie et la Ces recherches sont structurées représentatifs de différents contextes microbiologie des sols et des eaux, selon cinq axes pluridisciplinaires. hydrogéologiques et agronomiques l’agronomie, la télédétection et la L’axe 1 vise à quantifier les impacts (région Crau-Camargue, aquifère géophysique, les mathématiques des changements globaux sur les karstique de Fontaine de Vaucluse, appliquées, la physique des ondes interactions entre les processus zone périurbaine d’Avignon), ainsi dans les milieux poreux, la simulation biophysiques de surface (production que deux sites ateliers dédiés à numérique et le calcul parallèle, le agricole, cycle de l’eau) et les l’étude des flux hydriques vers traitement du signal. ressources hydriques, en particulier l’atmosphère et vers la nappe. Elle souterraines. L’objectif de l’axe 2 dispose de laboratoires de mesures Les partenaires scientifiques est d’identifier les évolutions des biologiques (biomasse, indice de l’UMR sont issus du monde paysages et leurs déterminants à foliaire, teneur en chlorophylle…), académique français (InstitutRessources en eau : préservation et gestion partir d’une analyse rétrospective d’analyses chimiques des eaux et des National de la Recherche portant sur plusieurs décennies. sols (chimie organique et minérale) Agronomique, Commissariat L’enjeu de l’axe 3 est d’appréhender ainsi que d’analyses isotopiques à l’énergie atomique et aux les modifications qu’induisent des des eaux (H3, C14, rapport C13/C12 énergies alternatives, universités, événements climatiques extrêmes du carbone dissout) et de mesures Centre National de la Recherche (de type sécheresse/canicule) des propriétés hydrodynamiques Scientifique…), ou international sur le fonctionnement des agro- des sols. Elle bénéficie d’un accès (Tunisie : École Nationale écosystèmes. Les objectifs de l’axe 4 privilégié au laboratoire souterrain d’Ingénieurs de Sfax ; Espagne : sont de comprendre et de modéliser à bas bruits de Rustrel (Vaucluse) Institute for Sustainable Agriculture, les impacts de pluies intenses sur au sein du massif karstique de université de Valence ; Pays-14 le fonctionnement hydrologique et Fontaine de Vaucluse ainsi que d’un Bas : Dutch National Aerospace hydrochimique du système sol-nappe. accès au laboratoire de biologie Laboratory, University of Twente ;
  15. 15. États-Unis : universités du Maryland Ses objectifs spécifiques sont de : Les principales actions du LISAHet de Boston…). L’unité développe  développer les connaissances sur concernent l’étude des impactségalement des partenariats avec l’érosion, les transferts d’eau et de de l’agriculture en viticultureles organismes institutionnels ou matière et le devenir de substances languedocienne et bananeraie antillaisegestionnaires français (Agence de polluantes (pesticides) dans les sols et sur la pollution des sols et des eaux parlEau Rhône - Méditerranée - Corse, les bassins versants ruraux en relation les produits phytosanitaires, l’analysesyndicats d’irrigants et d’agriculteurs, avec leur organisation spatiale et leur du cycle hydrologique du systèmesyndicats mixtes pour la gestion des évolution temporelle ; « sol-cultures » à l’échelle des bassinsressources hydriques souterraines)  élaborer des outils permettant de versants élémentaires (quelques km²) etainsi qu’avec des partenaires privés diagnostiquer et prévenir les risques ressources (quelques centaines de km²)(Véolia, Suez Environnement, induits par les activités humaines méditerranéens, le développement debureaux d’études…). (milieux cultivés) sur les régimes méthodes de cartographie numérique hydrologiques et l’évolution des des sols et de systèmes d’informationÀ la croisée des ressources en eau et en sols ; pédologique, l’analyse du déterminisme  contribuer à la définition de et des processus d’érosion des sols et dusciences du sol, nouveaux modes de gestion durable transfert de sédiments dans les bassinshydrologie, agronomie : de l’espace rural ; versants, ainsi que l’étude de l’influence  former des étudiants aux des aménagements hydrauliquesle fonctionnement des concepts et aux outils d’analyse et (fossés, banquettes, lacs collinaires) surpaysages cultivés de modélisation de l’organisation le fonctionnement hydrologique des spatiale et de l’hydrologie des milieux sols et bassins versants cultivés.L’UMR LISAH : Laboratoire d’étude cultivés.des Interactions Sol-Agrosystème- La démarche scientifique du LISAHHydrosystème (Inra, IRD, Montpellier Le laboratoire regroupe des repose à la fois sur des études etSupAgro) a pour thématique compétences en science du expérimentations hydrologiquescentrale de recherche l’étude du sol, hydrologie, agronomie et de terrain, sur des recherchesfonctionnement des paysages cultivés, spatialisation. Il est structuré autour méthodologiques pour l’acquisition etqui résulte des interactions entre de trois équipes de recherche : le traitement des données spatialisées(i) le sol, support du paysage, (ii)  Eau et polluants en bassins versants concernant le sol et le paysage et surl’agrosystème, source de forçages cultivés ; le développement d’approches deet de modification de la géométrie  Érosion et transport solide en modélisation hydrologique distribuéedu paysage et (iii) l’hydrosystème, bassins versants cultivés ; permettant de représenter lesgénérateur de transferts d’eau et  Structure spatiale et dynamique des hétérogénéités spécifiques des paysagesd’éléments. sols et des paysages cultivés. ruraux. •••> F o n c t i o n n e m e n t d e s aqu i f è r e s c o m p l e x e sLes aquifères des régions de socle :une ressource en eau à gérer Forage dexploitationLes roches de socle (granites, schistes, gneiss, etc.) occupentdes surfaces importantes tant à l’échelle du globe qu’en Europeou en France. Leurs ressources en eau souterraine participent Altérites Milieu poreuxsignificativement au développement rural et économique desrégions concernées, en particulier dans les pays émergents en Aquifère saturécontexte aride ou semi-aride où le recours aux eaux de surfaceest limité. Milieu fissuréL’UPR EAU/NRE (Nouvelles Ressources et Économie) du Socle fissuré et altéréBRGM contribue au développement des connaissances sur Socle sain Milieu discontinula genèse, la géométrie, les propriétés hydrauliques et le 0 25 m peu perméable  Modèle conceptuel stratiformefonctionnement des aquifères de socle. Celles-ci ont fait des de la structure et des propriétésprogrès très significatifs. Il a en particulier été démontré que hydrogéologiques des aquifères de socle.les processus d’altération climatique jouent un rôle important © J.C. Maréchal Ressources en eau : préservation et gestionpour leurs propriétés aquifères avec le développement de profilsd’altération comprenant, de haut en bas (cf. figure ci-contre) : des régionalisation des paramètres hydrodynamiques pour laaltérites meubles (arènes en milieu granitique) caractérisées modélisation. D’autres applications concernent des outils depar une relativement faible perméabilité mais par des capacités gestion de la ressource en eau au niveau du bassin versant, quisignificatives de stockage des eaux souterraines ; un « horizon devient indispensable dans certains contextes d’exploitationfissuré », stratiforme, de 50 à 100 mètres d’épaisseur, fortement intensive pour l’irrigation (en Inde par exemple). Elles incluentinfluencé lui aussi par des processus d’altération et auquel aussi les techniques et méthodes d’implantation des foragesl’aquifère de socle doit l’essentiel de sa perméabilité. avec une amélioration du taux de succès en termes de débits exploitables.De ces concepts géologiques et hydrogéologiques découlent denombreuses applications pratiques. Il s’agit de la cartographie Contacts : Jean-Christophe Maréchal, jc.marechal@brgm.fr 15régionale des potentialités en eau souterraine et de la & Benoît Dewandel, b.dewandel@brgm.fr

×