Etats généraux du Notariat. 
28 Janvier 2010. 
Monsieur le Président, mes chers confrères, 
Notaires de France. 
Comme l’a...
Non, le monde n’est pas dominé par une seule culture, même 
juridique ! Il est ouvert, divers. Il écoute. Il cherche la vo...
Non, la foi publique ne s’éteint pas. Elle renaît. Elle doit offrir demain aux 
citoyens européens les mêmes bienfaits que...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Allocution alain lambert janv 2010

658 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
658
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Allocution alain lambert janv 2010

  1. 1. Etats généraux du Notariat. 28 Janvier 2010. Monsieur le Président, mes chers confrères, Notaires de France. Comme l’avait dit, à la jeunesse du monde, en 2004, la plus haute autorité spirituelle de notre civilisation. N’ayez pas peur ! Non, N’ayons pas peur car nous avons reçu, en naissant au Notariat, l’une des plus belles missions : - Incarner l’Etat, l’Autorité Publique, l’équité, et la justice. - Eriger des libertés, les traduire en droit pour en faire la loi des parties ; - Concilier cette liberté avec l’équilibre qui, seul, assure la sécurité juridique. N’ayons pas peur ! Aucun législateur avisé ne confiera le sceau de France à d’autres mains qu’à : - des « conseils désintéressés », - des « rédacteurs impartiaux », - des « juges volontaires », - des « tempéraments sûrs et judicieux pour concilier également les intérêts de chacun » ! N’ayons pas peur ! Aucun législateur avisé, aucune administration, n’ira compter pour rien la confiance que vous manifestent les 20 millions de Français qui, chaque année, viennent prendre votre conseil dans vos offices. Ayons à l’inverse confiance en nous, confiance dans la noble mission que nous avons reçue, confiance dans notre capacité à la rendre chaque jour plus utile, confiance dans la confiance que les Français nous témoignent de plus en plus, et plus encore en temps de crise. Ayons confiance dans nos valeurs jamais aussi fortes et aussi précieuses que lorsque le monde devient dangereux, incertain, pire : imprévisible. Ayons confiance dans la force de notre unité. Pour partir ensemble à la conquête du futur, avec passion et ambition, pour porter haut les couleurs de l’authenticité, nous nous devons d’offrir à nos dirigeants la manifestation d’une inébranlable confiance en nous-mêmes et en notre unité.
  2. 2. Non, le monde n’est pas dominé par une seule culture, même juridique ! Il est ouvert, divers. Il écoute. Il cherche la voix qui rassure, qui éclaire, qui sécurise. Si la vôtre, se taisait, elle livrerait la planète à une pensée unique insensée et dangereuse que péfigure la crise mondiale actuelle. Certes, il y a ceux qui suivent, qui imitent, ce qui se fait ailleurs, à la poursuite d’un modèle antinomique avec nos valeurs. Mais, il y a aussi ceux qui croient à la valeur universelle de la foi publique, de l’authenticité, de l’Etat régulateur qui nomme des Officiers, placés sous son contrôle, à qui il confère ses prérogatives de puissance publique. Auxquels il impose les exigences du service public, comme la lutte contre la criminalité et le blanchiment. Au regard de la criminalité et du blanchiment, imaginez-vous un instant que le sceau de France puisse être distribué entre toutes les mains ? Alain Lambert Ancien ministre Président honoraire du Conseil Supérieur du Notariat.
  3. 3. Non, la foi publique ne s’éteint pas. Elle renaît. Elle doit offrir demain aux citoyens européens les mêmes bienfaits que ceux qu’elle garantit aux nationaux là où le notariat existe. 500 millions de personnes que compte désormais notre Europe attendent que s’instaure une confiance mutuelle, une foi publique égale et commune à tous les pays. Nos actes authentiques seront demain européens et auront la même efficacité qu’un jugement sur l’ensemble du territoire de l’Union Européenne. Notaires de France, mes chers confrères, Ce n’est pas à la peur qu’il faut nous abandonner, mais à l’espoir, à l’envie, à l’ambition de créer un notariat européen, doté de prérogatives de puissance publique, assurant le standard de sécurité juridique le meilleur du monde. Soyons fiers de faire résonner ensemble les deux mots de « notaires » et de « France ». Dites-bien partout dans vos études que vous détenez le sceau de « France », et donnons à la France toutes les raisons d’être fière de ses notaires !

×