Assemblée générale
plénière 2014
Geneuille (25)
Un point sur les
performances
économiques de la
coopérative
Alain JACQUET
Directeur
Evolution comparée de nos prix de vente et de nos prix d’achat
€-
€10.00
€20.00
€30.00
€40.00
€50.00
€60.00
2006
2007
2008...
Comment mesurons nous notre performance ?
• En suivant les évolutions de nos prix
de ventes et de nos coûts de
production ...
Les observatoires régionaux du marché du bois
• Ils sont renseignés par l’ONF, les
coopératives et parfois les experts
for...
L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre chêne
- €
20.00 €
40.00 €
60.00 €
80.00 €
100.00 €
120.00 €
140.00 €
160.0...
L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre Hêtre
- €
10.00 €
20.00 €
30.00 €
40.00 €
50.00 €
60.00 €
70.00 €
80.00 €
...
L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre résineux
blancs
- €
10.00 €
20.00 €
30.00 €
40.00 €
50.00 €
60.00 €
70.00 ...
L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre d’industrie résineux blancs
- €
10.00 €
20.00 €
30.00 €
40.00 €
50.00 €
60...
L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre d’industrie feuillus
- €
5.00 €
10.00 €
15.00 €
20.00 €
25.00 €
30.00 €
35...
Et le bois énergie ?
• En 2013 l’observatoire national
CEEB/INSEE fait état d’un prix
moyen annuel de 18,82 € / Mwh pour
:...
€-
€2.00
€4.00
€6.00
€8.00
€10.00
€12.00
€14.00
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Evolution des coûts de produc...
En conclusion
• Les variations du marché sont en
partie amorties par la coopérative
• Nos prix de vente bord de route sont...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFFORMATION ADMINISTRATEURS – PARIS – 28 et 29/11/2013
Les enjeux des
marchés du bois
nationaux...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Surfaces forestières
mondiales
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Répartition de la production annuelle de
bois de feu et de bois ronds ...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Déplacement de la richesse
dans le monde
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Prévisions de consommation
de bois ronds industriels dans
le monde
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Un commerce mondial
bois ronds déséquilibré …
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
… encore plus pour les
sciages !
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
La France: un des premiers
potentiels de production de bois
en EUROPE
...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Production de sciage
des pays européens
4ème rang européen en producti...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Evolution du nombre des entreprises exploitation forestière et sciage
...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
0
1,000
2,000
3,000
4,000
5,000
6,000
7,000
8,000
9,000
10,000
2002 20...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
0
1,000
2,000
3,000
4,000
5,000
6,000
7,000
8,000
9,000
2002 2003 2004...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
0
500
1,000
1,500
2,000
2,500
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 ...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
France : structures
des entreprises de
récolte
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Scieries Françaises : Origine des approvisionnements
0.0
10.0
20.0
30....
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Le marché de la
construction
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Fin programmée des
énergies fossiles
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Demande mondiale en
énergie renouvelable
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Énergies renouvelables en France
Part des EnR dans la consommation tot...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Bois Energie: un « socle de producteurs » leaders
0
200,000
400,000
60...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Que tirer de tout cela ?
Etre détenteur de ressource bois aujourd’hui ...
Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
Pour en savoir plus ou
pour toute question….
pierre.ducray@ucff.asso.fr
Les perspectives des
marchés du bois de
notre bassin
Interrégional
Jérôme KLOTZ – directeur
commercial du groupe F&BE
Trame générale
• 4 grandes familles de
transformateurs :
• L’industrie papetière
• L’industrie du panneau
• Le sciages rés...
L’industrie papetière (enjeux généraux)
• Poursuite de la baisse de la demande : la
dématérialisation se poursuit …
• Pour...
L’industrie papetière (déclinaison locale)
• Réorganisation des grandes groupes :
– Fermetures ALLBRUCK, STRACEL et bientô...
L’industrie papetière (tendances pour F&BE)
• Les usines restantes paraissent solides
• La proportion de bois de papeterie...
L’industrie du panneau (enjeux généraux)
• Postulat de base : l’influence énorme du coût des matières premières :
– Ex. su...
L’industrie du panneau (déclinaison locale)
• Illustration des éléments précédents :
– Disparition de nombreuses unités « ...
La scierie résineuse (enjeux généraux)
• Le résineux, avant tout, c’est la construction …
(sans oublier l’emballage) !
• …...
La scierie résineuse (déclinaison locale)
• Disparition de certaines unités de taille critique
(25 à 80.000m3)
• Emergence...
La scierie feuillus (enjeux généraux)
• Une industrie DECIMEE avec une accélération du
processus depuis 10 ans
• Mais des ...
La scierie feuillus (déclinaison locale)
• Constatation : depuis 10 ans :
seulement 1 défaillance chez les
scieurs clients...
Papeteries …. avant (1998) / après (2012)
Tendance prix du bois de papier
Evolution tarifaires : marché du papier
80
90
100
110
120
130
140
2004
2005
2006
2007
2008...
Panneaux …. avant (1998) / après (2012)
Tendance prix du bois industrie panneaux …
Evolution tarifaires : marché panneau et trituration
50
70
90
110
130
150
170
1...
Tendance prix du bois de sciages résineux …
Evolution tarifaires : billons résineux blancs
50
70
90
110
130
150
170
190
19...
Perspective du marché
feuillu à travers une
initiative locale
Brice POURCHER
consultant dans le cadre du projet
« Terre de...
Développement de la filière bois
feuillus des Vosges :
Les actions menées par le Pays
d’Epinal, Cœur des Vosges
Filière bois-feuillus : le constat
• Fort potentiel forestier du territoire ET marché porteur MAIS filière
feuillue (hêtre...
Filière bois-feuillus : les objectifs
• Générer des retombées économiques sur le territoire du pôle à deux
échelles, le ba...
Filière bois-feuillus : la démarche
• Dynamique sur la filière verticale complète, de l’amont à
l’aval, ce qui passe par :...
Terres de Hêtre
En 2012, dans le cadre du Pôle d’excellence rurale
(PER) Bois Feuillu, le Pays d’Epinal Cœur des
Vosges crée la marque « H...
Une Charte Forestière de
Territoire
Pays d’Epinal
Cœur des Vosges
2013
Avec le soutien financier du
Feader, du Ministère de
l’Agriculture, du Conseil Général
des Vosges et de la Région Lorraine...
 Un outil de concertation
 Un projet de développement local
 Une stratégie et un projet d’actions
opérationnelles
Une méthodologie en trois étapes
1. un état des lieux et un diagnostic
pour déterminer les enjeux
2. des orientations
pour...
Des questions posées
 Les caractéristiques de la ressource forestière
du territoire et particulièrement en hêtre
 L’orga...
Des atouts,
des contraintes
Les enjeux de la filière hêtre sur le Pays
 Valoriser la transformation
 Conforter l’approvisionnement des scieries
 Dé...
en 2013
« Hêtres des Vosges »
devient
« Terres de Hêtre »
Le Syndicat Mixte du Pays d’Epinal procède
au transfert de la marque collective simple
«Hêtre des Vosges» en « Terres de H...
« Terres de Hêtre » la Charte
Les acteurs de cette entité innovante s’engagent, pour le
bois de hêtre à :
- Proposer et pr...
- Favoriser la promotion et la commercialisation
de ses produits
- Assurer le développement des entreprises
locales de pre...
- Renforcer la formation dans les domaines de la
construction, de l’ameublement et du design
- Sensibiliser les architecte...
Des actions
 Le Pays d’Epinal en collaboration avec la
Communauté de Communes de la Vôge a
lancé un concours d’architecte...
 Stand « Terres de Hêtre » au salon de Nantes
en juin 2013 et à Epinal, Habitat et Bois
 Réalisation d’un catalogue des ...
En projet :
- Xertigny-Hadol : atelier de construction de mobilier ONF
- GTEC
- Concours d’idée
- Fab/Lab
- Le hêtre dans ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentations assemblée générale F&BE 2014

3 882 vues

Publié le

Le marché du bois dans ses dimensions internationale, inter régionale et locale.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 882
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 058
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentations assemblée générale F&BE 2014

  1. 1. Assemblée générale plénière 2014 Geneuille (25)
  2. 2. Un point sur les performances économiques de la coopérative Alain JACQUET Directeur
  3. 3. Evolution comparée de nos prix de vente et de nos prix d’achat €- €10.00 €20.00 €30.00 €40.00 €50.00 €60.00 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Prix de vente bord de route Prix d'achat sur pied Il n’existe pas de référence du marché des bois sur pied à périmètre équivalent qui permettrait de comparer la performance de la coopérative pour ses achats sur pied. Nous en avons une idée empirique en participant régulièrement à des ventes de bois publiques ou privées mais elles mêmes ne sont qu’un reflet partiel du marché et ne peuvent être techniquement compilées.
  4. 4. Comment mesurons nous notre performance ? • En suivant les évolutions de nos prix de ventes et de nos coûts de production année par année • En s’étalonnant régulièrement dans les ventes publiques • A travers les observatoires économiques régionaux • En se comparant aux indices de l’INSEE
  5. 5. Les observatoires régionaux du marché du bois • Ils sont renseignés par l’ONF, les coopératives et parfois les experts forestiers • Ils analysent l’évolution des prix des familles de produit : – Bois d’œuvre chêne – Bois d’œuvre Hêtre – Bois d’industrie feuillus – Bois d’œuvre résineux (blanc et/ou rouge selon les régions) – Bois d’industrie résineux (blanc et/ou rouge selon les régions)
  6. 6. L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre chêne - € 20.00 € 40.00 € 60.00 € 80.00 € 100.00 € 120.00 € 140.00 € 160.00 € 1er sem 2008 2è sem 2008 1er sem 2009 2è sem 2009 1er sem 2010 2è sem 2010 1er sem 2011 2è sem 2011 1er sem 2012 2è sem 2012 1er sem 2013 2è sem 2013 EVOLUTION DU BO CHÊNE EN FRANCHE COMTE F&BE Observatoire
  7. 7. L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre Hêtre - € 10.00 € 20.00 € 30.00 € 40.00 € 50.00 € 60.00 € 70.00 € 80.00 € 1er sem 2008 2è sem 2008 1er sem 2009 2è sem 2009 1er sem 2010 2è sem 2010 1er sem 2011 2è sem 2011 1er sem 2012 2è sem 2012 1er sem 2013 2è sem 2013 EVOLUTION DU BO HÊTRE EN FRANCHE COMTE F&BE Observatoire
  8. 8. L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre résineux blancs - € 10.00 € 20.00 € 30.00 € 40.00 € 50.00 € 60.00 € 70.00 € 80.00 € 90.00 € 1er sem 2008 2è sem 2008 1er sem 2009 2è sem 2009 1er sem 2010 2è sem 2010 1er sem 2011 2è sem 2011 1er sem 2012 2è sem 2012 1er sem 2013 2è sem 2013 EVOLUTION DU BO RESINEUX EN FRANCHE COMTE F&BE Observatoire
  9. 9. L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre d’industrie résineux blancs - € 10.00 € 20.00 € 30.00 € 40.00 € 50.00 € 60.00 € 1er sem 2008 2è sem 2008 1er sem 2009 2è sem 2009 1er sem 2010 2è sem 2010 1er sem 2011 2è sem 2011 1er sem 2012 2è sem 2012 1er sem 2013 2è sem 2013 EVOLUTION DU BI RESINEUX EN FRANCHE COMTE
  10. 10. L’exemple de la Franche Comté : le bois d’œuvre d’industrie feuillus - € 5.00 € 10.00 € 15.00 € 20.00 € 25.00 € 30.00 € 35.00 € 40.00 € 45.00 € 1er sem 2008 2è sem 2008 1er sem 2009 2è sem 2009 1er sem 2010 2è sem 2010 1er sem 2011 2è sem 2011 1er sem 2012 2è sem 2012 1er sem 2013 2è sem 2013 EVOLUTION DU BI FEUILLUS EN FRANCHE COMTE F&BE Observatoire Les chiffres de l’ONF comprennent également le bois bûche
  11. 11. Et le bois énergie ? • En 2013 l’observatoire national CEEB/INSEE fait état d’un prix moyen annuel de 18,82 € / Mwh pour : – 18,31€/Mwh au 1er semestre – 19,33 €/Mwh au second semestre • Le prix moyen de vente de F&BE en 2013 a été de 20,44 €/Mwh (Prix à la Tonne de 61,31 €/3)
  12. 12. €- €2.00 €4.00 €6.00 €8.00 €10.00 €12.00 €14.00 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Evolution des coûts de production de l’exploitation forestière Abattage Débardage Qu’en est il de nos coûts de revient principaux ? Stabilité grâce à une constante recherche de productivité Dans le même temps, les coûts de production suivis par l’Insee ont connu une progression respective de : - Coût de la main d’œuvre : + 21,2 % - Coûts des matériels agricoles : + 12,95 % - Coût de l’énergie : + 90,75 %
  13. 13. En conclusion • Les variations du marché sont en partie amorties par la coopérative • Nos prix de vente bord de route sont en phase avec le marché, voire au dessus du marché moyen • Nos coûts de production évoluent moins vite que les coûts que subissent les ETF • La coopérative garantie en outre les paiement à ses adhérents
  14. 14. Pierre DUCRAY – Directeur GCFFORMATION ADMINISTRATEURS – PARIS – 28 et 29/11/2013 Les enjeux des marchés du bois nationaux et internationaux
  15. 15. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Surfaces forestières mondiales
  16. 16. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
  17. 17. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Répartition de la production annuelle de bois de feu et de bois ronds industriels
  18. 18. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Déplacement de la richesse dans le monde
  19. 19. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Prévisions de consommation de bois ronds industriels dans le monde
  20. 20. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014
  21. 21. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Un commerce mondial bois ronds déséquilibré …
  22. 22. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 … encore plus pour les sciages !
  23. 23. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 La France: un des premiers potentiels de production de bois en EUROPE •100 M m3 de production de matière première •60 M m3 récoltés •38 M m3 commercialisés
  24. 24. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Production de sciage des pays européens 4ème rang européen en production de sciages résineux 2ème rang européen en production de sciages feuillus Mais attention aux ratios…Par ex: La France a le double de surface en feuillus par rapport à la ROUMANIE, mais produit moins de sciages feuillus ! 1er scieur français au 31ème rang Européen (Production de sciages en millions de M3)
  25. 25. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Evolution du nombre des entreprises exploitation forestière et sciage (FRANCE) 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 Année Importance(nombre) Ex For Ex For + Sc Sc 1092 824
  26. 26. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 0 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 8,000 9,000 10,000 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 PRODUCTION SCIAGES TOTAL FRANCE Total conifères Total feuillus
  27. 27. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 0 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 8,000 9,000 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 PRODUCTION SCIAGES RESINEUX FRANCE Total autres conifères Total pin sylvestre Total pin maritime Total douglas Total sapin, épicéa
  28. 28. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 0 500 1,000 1,500 2,000 2,500 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 PRODUCTION SCIAGES FEUILLUS FRANCE Total Autres feuilus Total peuplier Total hêtre Total chêne
  29. 29. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 France : structures des entreprises de récolte
  30. 30. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Scieries Françaises : Origine des approvisionnements 0.0 10.0 20.0 30.0 40.0 50.0 60.0 70.0 80.0 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 Année Importance(%) Achat bois sur pied Achat grumes
  31. 31. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Le marché de la construction
  32. 32. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Fin programmée des énergies fossiles
  33. 33. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Demande mondiale en énergie renouvelable
  34. 34. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Énergies renouvelables en France Part des EnR dans la consommation totale d’énergie en France (en Mtep) 34 Source : L’énergie en France : Repères (2006), d’après les données de l’Observatoire de l’énergie, ADEME, CEREN, Observ’ER Bois énergie = 60% des EnR = 4% énergie totale Bois énergie : 10.1 Hydraulique : 5.4 Biocarburants : 2.4 Pompes à chaleur : 1.6 Autres (géothermie, solaire, éolien…) : 3.2 43% 6% 15% 4% 31%  La France s’est fixée comme objectif 23% d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie finale en 2020.
  35. 35. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Bois Energie: un « socle de producteurs » leaders 0 200,000 400,000 600,000 800,000 1,000,000 1,200,000 1,400,000 1,600,000 1,800,000 2,000,000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 MWh BE commercialisé - Coopératives de GCF: 440.000 T dont 400.000 T de plaquettes forestières Plaquettes forestières Fragments de souches Connexes / Palettes
  36. 36. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Que tirer de tout cela ? Etre détenteur de ressource bois aujourd’hui est une stratégie gagnante Etre un producteur actif de cette matière première est un choix intelligent (gestion, investissement, renouvellement,…) Le marché change, il est mondial, de plus en plus compétitif, => les producteurs doivent s’y adapter si ils veulent en tirer les fruits (planification, organisation, puissance, réactivité, …) Le lien entre production et transformation doit être resserré pour éviter des stratégies opportunistes de court terme.
  37. 37. Pierre DUCRAY – Directeur GCFAG F&BE – 28 MARS 2014 Pour en savoir plus ou pour toute question…. pierre.ducray@ucff.asso.fr
  38. 38. Les perspectives des marchés du bois de notre bassin Interrégional Jérôme KLOTZ – directeur commercial du groupe F&BE
  39. 39. Trame générale • 4 grandes familles de transformateurs : • L’industrie papetière • L’industrie du panneau • Le sciages résineux • Le sciages feuillus • Pour chacune : – Enjeux généraux – Leur déclinaison locale et les tendances pressenties
  40. 40. L’industrie papetière (enjeux généraux) • Poursuite de la baisse de la demande : la dématérialisation se poursuit … • Poursuite de la dégradation de la rentabilité : divisée par 8 en 10 ans •  Stratégie de réorganisation des grandes groupes papetiers – Rationalisation des usines européennes – Déploiement vers l’Est-Asie / l’Amérique du Sud – Diversification métier
  41. 41. L’industrie papetière (déclinaison locale) • Réorganisation des grandes groupes : – Fermetures ALLBRUCK, STRACEL et bientôt Stora Corbehem (au total : - 800 kT) • Retrouver de la rentabilité : – Augmentation de la productivité : ex. Cellardennes (+10% de production à périmètre constant) – Améliorer la performance énergétique : cogénération – Diversification du métier : • Exemple NSG et son « cluster bois » • Positionnement « niche » : ex. BFK • Illustration en images (Avant / Après)
  42. 42. L’industrie papetière (tendances pour F&BE) • Les usines restantes paraissent solides • La proportion de bois de papeterie dans nos propriétés tend à diminuer au profit du bois d’œuvre : le produit fatal devient un produit recherché … REPLANTONS VITE ! • Le bois énergie (granulés bois) exerce une pression très importante sur les plaquettes résineuses …le bois rond arbitre ! – Conclusion : une bonne confiance sur ce débouché … • Illustration : graphe indice prix
  43. 43. L’industrie du panneau (enjeux généraux) • Postulat de base : l’influence énorme du coût des matières premières : – Ex. sur un produit basique (particules, épaisseur fine) : • Bois  50% ! • Colle  20 % ! • Pour maintenir sa rentabilité : – Rationaliser les coûts – Vendre mieux • Les coûts : – Contractualisation – Spectre large des essences – Introduction massive du recyclage (50%) – Cogénération, … • Les ventes : il n’y a pas que la particule dans la vie ! – Développer le savoir-faire : explosion de la gamme de panneaux : • 80’s : particules • 90’s : mdf • 95’s : OSB • 2010 et …. : offre encyclopédique : « Le bois réinventé » (Egger) – Diversification : du granulés à côté des panneaux ?
  44. 44. L’industrie du panneau (déclinaison locale) • Illustration des éléments précédents : – Disparition de nombreuses unités « bas de gamme » – Développement des unités à forte capacité capitalistique : • De grands groupes : – Pour se « payer » de la R&D – Pour développer une force de vente – Pour être présent sur tous les secteurs produits – Pour optimiser la logistique – Pour « encaisser » les variations de prix ! • Simplification du paysage : carte avant / après – Tensions des dernières années sur l’approvisionnement  nouvelle logique partenariale ! – Tendance haussière sur le long terme : tendance prix
  45. 45. La scierie résineuse (enjeux généraux) • Le résineux, avant tout, c’est la construction … (sans oublier l’emballage) ! • … son développement dans la construction passe par une certaine standardisation du produit bois par rapport à ses autres concurrents matériaux : – Standardisation technique : • Classements structurels (norme C18-C24) • Homogénéisation des singularités (bois aboutés, BMR, …) – « standardisation » économique : • = produire en masse à un prix compétitif : – Augmentation de la taille des unités – Modernisation des outils (canter, parc à bois, classement mécanique, …) • L’effet « papillon » : ce qui se passe au Japon, aux US a des conséquences quasi immédiate sur notre bassin.
  46. 46. La scierie résineuse (déclinaison locale) • Disparition de certaines unités de taille critique (25 à 80.000m3) • Emergence de leaders (> 150.000m3) dans chaque région : SIAT, Schilliger, Monnet Sève, Chauvin … leaders mais nains à l’échelon européen • Le concept de contrat d’approvisionnement se généralise … merci à nos proches voisins d’Outre-Rhin … • Elargissement du panel des essences : sapin, épicéa mais aussi Douglas, Pins, (Grandis) • Tendance haussière de la matière
  47. 47. La scierie feuillus (enjeux généraux) • Une industrie DECIMEE avec une accélération du processus depuis 10 ans • Mais des signaux encourageants : – La raréfaction du résineux obligera à recourir aux feuillus et tout particulièrement au hêtre ! – Des avancées technologiques (soudage, BMT, …) – Des ‘rescapés’ exemplaires qui ont su chercher à consolider la valeur ajoutée de leur produit par une intégration de l’aval et un désengagement à l’amont – « L’affaire » export chine sera-t-elle le dernier électrochoc ?
  48. 48. La scierie feuillus (déclinaison locale) • Constatation : depuis 10 ans : seulement 1 défaillance chez les scieurs clients feuillus F&BE … effet contrat appro ? • Notre modèle est plébiscité par les clients, les pouvoirs publics … – Rendez-vous dans 5 ans …est-ce que les « bonnes » intentions tiendront ? • Pour poursuivre …
  49. 49. Papeteries …. avant (1998) / après (2012)
  50. 50. Tendance prix du bois de papier Evolution tarifaires : marché du papier 80 90 100 110 120 130 140 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Moyenne
  51. 51. Panneaux …. avant (1998) / après (2012)
  52. 52. Tendance prix du bois industrie panneaux … Evolution tarifaires : marché panneau et trituration 50 70 90 110 130 150 170 190 210 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année Base100:2004 panneau trituration bois énergie
  53. 53. Tendance prix du bois de sciages résineux … Evolution tarifaires : billons résineux blancs 50 70 90 110 130 150 170 190 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011début2013 fin 2013 base100=1997
  54. 54. Perspective du marché feuillu à travers une initiative locale Brice POURCHER consultant dans le cadre du projet « Terre de Hêtre »
  55. 55. Développement de la filière bois feuillus des Vosges : Les actions menées par le Pays d’Epinal, Cœur des Vosges
  56. 56. Filière bois-feuillus : le constat • Fort potentiel forestier du territoire ET marché porteur MAIS filière feuillue (hêtre) menacée :  chute des cours, disparition des marchés  diminution des récoltes  manque de valorisation des produits (manque d’outils de traitement)  difficultés économiques des scieries • On constate que 90% du bois utilisé dans la construction (hors charpente) est importé, transformé dans les pays voisins ! Or dans le département des Vosges, la ressource forestière assure plus de 13 000 emplois dans 1200 entreprises ENJEU MAJEUR POUR LE TERRITOIRE !
  57. 57. Filière bois-feuillus : les objectifs • Générer des retombées économiques sur le territoire du pôle à deux échelles, le bassin d’emploi d’Epinal et le Département des Vosges sur la zone du hêtre ; • Développer l’économie d’une zone rurale inscrite en ZRR, par l’installation d’une plateforme technique de traitement des bois feuillus, d’un showroom et d’un incubateur économique ; • Sensibiliser les propriétaires publics et privés de bois de feuillus afin qu’ils prennent conscience de leur rôle dans l’approvisionnement de la filière ; • Soutenir l’industrie du sciage et empêcher qu’elle ne disparaisse à courte échéance ; • Accompagner la recherche et l’innovation et favoriser des transferts de technologies vers les industries et l’artisanat local, notamment vers la construction bois ;
  58. 58. Filière bois-feuillus : la démarche • Dynamique sur la filière verticale complète, de l’amont à l’aval, ce qui passe par : – le développement d’une filière aval performante – la mise en place d’un système d’approvisionnement fiable et pérenne • Mobilisation des acteurs publics et privés • Appui indispensable de la recherche et de l’innovation • Une opportunité : présence des savoir-faire techniques, de la ressource et des unités de première transformation sur le territoire
  59. 59. Terres de Hêtre
  60. 60. En 2012, dans le cadre du Pôle d’excellence rurale (PER) Bois Feuillu, le Pays d’Epinal Cœur des Vosges crée la marque « Hêtre des Vosges » Autour de cette marque, la signature d’une charte rassemble l’ensemble des acteurs de la filière, marquant ainsi la première étape de la valorisation du bois de hêtre en construction et ameublement. En prolongement une charte forestière est signée en 2013
  61. 61. Une Charte Forestière de Territoire Pays d’Epinal Cœur des Vosges 2013
  62. 62. Avec le soutien financier du Feader, du Ministère de l’Agriculture, du Conseil Général des Vosges et de la Région Lorraine  Et en partenariat avec :  L’Office National des Forêts  Forêt & Bois de l’Est  Le CRPF  La Chambre d’Agriculture des Vosges
  63. 63.  Un outil de concertation  Un projet de développement local  Une stratégie et un projet d’actions opérationnelles
  64. 64. Une méthodologie en trois étapes 1. un état des lieux et un diagnostic pour déterminer les enjeux 2. des orientations pour une stratégie de développement 3. un plan d’actions
  65. 65. Des questions posées  Les caractéristiques de la ressource forestière du territoire et particulièrement en hêtre  L’organisation de la mobilisation et de la transformation  Les enjeux et les contraintes environnementales de la mobilisation  …
  66. 66. Des atouts, des contraintes
  67. 67. Les enjeux de la filière hêtre sur le Pays  Valoriser la transformation  Conforter l’approvisionnement des scieries  Développer la sylviculture pour une meilleure qualité des bois  Développer l’utilisation des productions des scieries locales  Permettre le développement de la filière au profit de chaque maillon
  68. 68. en 2013 « Hêtres des Vosges » devient « Terres de Hêtre »
  69. 69. Le Syndicat Mixte du Pays d’Epinal procède au transfert de la marque collective simple «Hêtre des Vosges» en « Terres de Hêtre » dans une nouvelle entité économique qui sera créée à cet effet Cette nouvelle démarche économique a pour objectif de développer un réseau d’innovation et de commercialisation des produits à base de hêtre.
  70. 70. « Terres de Hêtre » la Charte Les acteurs de cette entité innovante s’engagent, pour le bois de hêtre à : - Proposer et pratiquer une sylviculture dynamique permettant d’améliorer la qualité des bois - Sécuriser les approvisionnements des entreprises de transformation par le développement des ventes par contrats d’approvisionnement
  71. 71. - Favoriser la promotion et la commercialisation de ses produits - Assurer le développement des entreprises locales de première transformation - Renforcer la recherche permettant de développer de nouveaux débouchés
  72. 72. - Renforcer la formation dans les domaines de la construction, de l’ameublement et du design - Sensibiliser les architectes, bureaux d’études et bureaux de contrôle
  73. 73. Des actions  Le Pays d’Epinal en collaboration avec la Communauté de Communes de la Vôge a lancé un concours d’architecte portant sur la construction de huit maisons d’habitation de loisir en bois de hêtre sur la commune de Xertigny, 57 propositions, un lauréat début des travaux en 2014
  74. 74.  Stand « Terres de Hêtre » au salon de Nantes en juin 2013 et à Epinal, Habitat et Bois  Réalisation d’un catalogue des produits des entreprises de premières transformations sortie printemps 2014
  75. 75. En projet : - Xertigny-Hadol : atelier de construction de mobilier ONF - GTEC - Concours d’idée - Fab/Lab - Le hêtre dans l’aménagement du canal des Vosges

×