A
                                      EN VERT ET POUR TOUS

                                      À en juger par le nomb...
plantation de stratégies de type Leadership in       grammes mis en place. À la manière d’un bul-          letin vert démo...
consommateurs d’évaluer les produits selon la                                                         placer des sections ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Magazine Surface - En vert et pour tous - Alain Fortier

2 226 vues

Publié le

Magazine Surface - En vert et pour tous - Alain Fortier - Document Transcript

1. A EN VERT ET POUR TOUS À en juger par le nombre croissant de conven- Dans ce premier article, nous introduirons tions sur le sujet, le mouvement vert devient une les thèmes qui seront abordés dans la série d’ar- réalité qui s’impose dans le domaine du com- ticles qui paraîtra dans les prochains numéros. merce de détail. Certains marchands et four- Les six critères d’évaluation des entreprises de nisseurs plus avant-gardistes ont maintenant détail en termes de développement durable, entrepris le virage du développement durable établis par Greenopia(2), vous seront présentés pour répondre à des objectifs d’entreprise ou pour vous mettre au parfum de la diversité des pour reconnaître les pressions de certains actions possibles pour prendre consciemment le clients. Ce mode de développement demande à virage du développement durable. Dans les ALAIN l’entreprise de prendre conscience de ses prochains articles, nous présenterons en détails FORTIER responsabilités sociales et environnementales. des actions précises pour répondre à chacun des En 1987, le développement durable a été critères établis. Une liste de liens utiles sera défini par la Commission mondiale sur l’envi- fournie pour vous permettre de poursuivre et Depuis plus de 20 ans, ronnement et le développement, créée pour d’approfondir votre réflexion. Peut-être ferez- Alain Fortier travaille vous le constat que vous êtes déjà plus verts que répondre aux défis environnementaux et sociaux en commerce de détail, grandissants(1). Selon la définition proposée, les vous ne le croyez ! principalement en vente besoins actuels doivent être comblés sans com- promettre les besoins des générations suivantes. Critère 1 : Faire commerce dans un et satisfaction du En résumé, on veut se prévaloir d’une capacité bâtiment certifié consommateur ainsi Le Conseil du bâtiment durable du Canada de respecter les autres et l’environnement dans qu’en innovation et le présent tout en se permettant de croire dans (CBDCa)(3) contribue à assurer un avenir implantation des un avenir aussi enviable. Pour plusieurs, cette durable en regroupant les différents acteurs du définition peut sembler vertueuse et difficilement domaine de la construction au Canada. Le processus d’affaires. applicable. Mais si, pour d’autres raisons plus CBDCa aligne ses politiques sur le regroupement Il a obtenu un MBA américain U.S. Green Building Council terre à terre, les entreprises avaient déjà mis en exécutif de l’Université place plusieurs mesures, à leur insu, répondent (USGBC)(4). Ce dernier travaille à établir, à for- Concordia. Il est à cette définition? mer et à accréditer des entreprises dans l’im- directeur des opérations pour le groupe Cantrex (Sears Canada). alain.r.fortier@gmail.com 40 SURFACE • Avril-mai-juin 2010
2. plantation de strat�

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 226
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Magazine Surface - En vert et pour tous - Alain Fortier

  1. 1. A EN VERT ET POUR TOUS À en juger par le nombre croissant de conven- Dans ce premier article, nous introduirons tions sur le sujet, le mouvement vert devient une les thèmes qui seront abordés dans la série d’ar- réalité qui s’impose dans le domaine du com- ticles qui paraîtra dans les prochains numéros. merce de détail. Certains marchands et four- Les six critères d’évaluation des entreprises de nisseurs plus avant-gardistes ont maintenant détail en termes de développement durable, entrepris le virage du développement durable établis par Greenopia(2), vous seront présentés pour répondre à des objectifs d’entreprise ou pour vous mettre au parfum de la diversité des pour reconnaître les pressions de certains actions possibles pour prendre consciemment le clients. Ce mode de développement demande à virage du développement durable. Dans les ALAIN l’entreprise de prendre conscience de ses prochains articles, nous présenterons en détails FORTIER responsabilités sociales et environnementales. des actions précises pour répondre à chacun des En 1987, le développement durable a été critères établis. Une liste de liens utiles sera défini par la Commission mondiale sur l’envi- fournie pour vous permettre de poursuivre et Depuis plus de 20 ans, ronnement et le développement, créée pour d’approfondir votre réflexion. Peut-être ferez- Alain Fortier travaille vous le constat que vous êtes déjà plus verts que répondre aux défis environnementaux et sociaux en commerce de détail, grandissants(1). Selon la définition proposée, les vous ne le croyez ! principalement en vente besoins actuels doivent être comblés sans com- promettre les besoins des générations suivantes. Critère 1 : Faire commerce dans un et satisfaction du En résumé, on veut se prévaloir d’une capacité bâtiment certifié consommateur ainsi Le Conseil du bâtiment durable du Canada de respecter les autres et l’environnement dans qu’en innovation et le présent tout en se permettant de croire dans (CBDCa)(3) contribue à assurer un avenir implantation des un avenir aussi enviable. Pour plusieurs, cette durable en regroupant les différents acteurs du définition peut sembler vertueuse et difficilement domaine de la construction au Canada. Le processus d’affaires. applicable. Mais si, pour d’autres raisons plus CBDCa aligne ses politiques sur le regroupement Il a obtenu un MBA américain U.S. Green Building Council terre à terre, les entreprises avaient déjà mis en exécutif de l’Université place plusieurs mesures, à leur insu, répondent (USGBC)(4). Ce dernier travaille à établir, à for- Concordia. Il est à cette définition? mer et à accréditer des entreprises dans l’im- directeur des opérations pour le groupe Cantrex (Sears Canada). alain.r.fortier@gmail.com 40 SURFACE • Avril-mai-juin 2010
  2. 2. plantation de stratégies de type Leadership in grammes mis en place. À la manière d’un bul- letin vert démontre minimalement une prise Energy and Environmental Design (LEED) au letin scolaire, le bulletin vert permet aux de conscience. Vous auriez avantage à être sein des projets organisationnels. Plus près de investisseurs de prendre connaissance des attentifs et à appliquer des mesures en con- nous, Voir Vert, le Portail du bâtiment durable améliorations et des mises en action des entre- séquence. Le bulletin vert peut complémenter au Québec(5), propose plusieurs autres types prises. Les investisseurs consultent le Triple votre image corporative. de certification comme Energy Star. Une certi- Bottom Line, un indicateur de performance de fication LEED est maintenant disponible au l’entreprise utilisé pour donner une valeur Critère 3 : Comprendre l’empreinte Québec spécifiquement pour la construction réelle en tenant compte des éléments suivants : d’approvisionnement ou la conversion de bâtiments dédiés au com- le social, l’environnement et le profit (en anglais Des études sur les impacts globaux démon- merce de détail. En résumé, des ressources, People, Planet, Profit)(7). Concrètement, il n’y a trent que l’approvisionnement peut représen- du financement et des formations peuvent pas que la maximisation du profit qui compte, ter jusqu’à 75 % de l’empreinte des mar- vous permettre de convertir ou de construire mais également la minimisation des impacts chands au détail. Le coût réduit de certains un bâtiment vert. néfastes des activités sur la société et l’envi- produits est obtenu au détriment de l’environ- ronnement. nement par l’émission de CO2 relié au trans- Critère 2 : Produire son bulletin vert Les consommateurs ont de plus en plus port et à l’exploitation massive de ressources Des détaillants tels que RONA et Home Depot conscience de leur influence lorsqu’ils achè- naturelles. Le géant du commerce de détail, présentent des rapports de développement tent dans les commerces. De plus, des poli- Walmart(8), a établi une feuille de route à durable ou « bulletins verts » sur une base tiques municipales, provinciales et fédérales laquelle ses fournisseurs devront bientôt se annuelle. Les éléments inclus dans ces rapports régissent de manière croissante les approvi- conformer pour réduire ou pour contrôler établissent leurs engagements, cibles et objectifs sionnements gouvernementaux en exigeant de leur empreinte. Par ailleurs, WalMart mettra dans le temps ainsi que la nature des pro- transiger avec des commerçants dont le bul- en place des outils simples pour permettre aux
  3. 3. consommateurs d’évaluer les produits selon la placer des sections du tapis plutôt que de dimension de leur empreinte. changer l’ensemble de la surface. Sur son blogue, Yves Perrier, expert-conseil en con- Critère 4 : Mettre en place un programme struction et rénovation de maisons neuves et de recyclage et de réutilisation de copropriétés, positionne le bois et le bam- Recyc-Québec met en place plusieurs outils bou comme les produits les plus verts à offrir. pour recycler les déchets postconsommation, Toutefois, il recommande l’achat de bois autant pour la maison que pour les entrepris- ayant la mention Forest Stewardship Council es. Certains d’entre vous ont déjà pu se plain- (FSC), car elle garantit le respect de principes dre des coûts reliés au recyclage assumés par et de critères de développement de la forêt(12). les commerçants, mais sous peu la facture Tous les produits de revêtements de sol, du vous sera formellement refilée. En effet, le tapis luxueux jusqu’à la membrane accous- gouvernement du Québec mettra de l’avant tique, offrent un choix répondant aux attentes une politique de partage des coûts pour de vos consommateurs selon qu’ils sont plus favoriser l’éco-conception des emballages, la ou moins soucieux de l’environnement. Les réduction de l’emballage et l’augmentation des produits verts complètent votre offre et feront matières recyclables(9). Certains groupes de souvent partie de la sélection du consomma- pression se plaignent actuellement de la teur s’ils maintiennent ou augmentent son lenteur du transfert de ces coûts vers les com- confort. Malgré que les coûts associés à ces merçants. Un examen de votre portrait actuel produits soient parfois plus élevés, le choix en en matière de recyclage s’impose afin de vous leur faveur peut s’expliquer par leur attrait ou préparer à respecter les règles à venir. bonne gestion de l’affichage extérieur peut leurs qualités techniques. permettre des économies, tout en réduisant la Critère 5 : Évaluer les énergies vertes pollution lumineuse. Pour rembourser la Conclusion Aux États-Unis et au Canada, plusieurs détail- dette, le gouvernent québécois prévoit aug- En conclusion, le développement durable lants comme WalMart et Lowe’s font appel à menter les coûts en matière d’éner-gie élec- s’impose dans le commerce de détail. Les des énergies vertes pour répondre à leurs trique(11). Ainsi, les autres types d’énergies entreprises de toutes tailles ne peuvent être besoins énergétiques. Les énergies vertes sont vertes deviendront plus attrayants. exclues de cette prise de conscience. Les six captées entre autres par le vent et le soleil(10). critères définis plus haut constituent la base de Au Québec, les faibles coûts énergétiques Critère 6 : Acheter et vendre la réflexion sur ce sujet. Ils seront développés nuisent à la valeur ajoutée de la conversion à des produits verts dans les prochains articles pour mettre de l’a- ces modes d’énergie. Par contre, une gestion Dans le monde du revêtement de sol, certains vant la faisabilité de l’application de mesures de l’éclairage et des systèmes de ventilation fournisseurs offrent des solutions plus concrètes pour entreprendre ou continuer le peut résulter en des économies substantielles, respectueuses de l’environnement, par exem- virage vert. Le pas à franchir est peut-être tout en maintenant le confort. De plus, une ple des carreaux de tapis permettant de rem- moins grand que vous ne le pensez. Liens utiles (1) wikisource.org/wiki/Notre_avenir_%C3%A0_tous_-_Rapport_Brundtland (2) www.greenopia.com/USA/retailer_search.aspx?category=Retailers&Listpage=0&input=Name-or-product&subcategory=None (3) www.cagbc.org/index_fr.htm (4) www.usgbc.org (5) www.voirvert.ca (7) www.bsdglobal.com/tools/principles_triple.asp (8) walmartstores.com/Sustainability/9292.aspx (9) www.cyberpresse.ca/environnement/201003/17/01-4261653-la-facture-du-recyclage-refilee-aux-entreprises.php (10) www.epa.gov/grnpower/toplists/top20retail.htm (11) www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/economie/201003/30/01-4265842-quebec-haussera-les-tarifs-delectricite-a-partir-de-2014-pour-reduire- la-dette.php (12) ecohabitatconstructionrenovation.blogspot.com 42 SURFACE • Avril-mai-juin 2010

×