L’influence d’un facteur sur la vitesse d’une réaction<br />Surface de contact<br />Myriam Bastien<br />Étienne Beaudoin<b...
Quelles sont les deux conditions essentielles pour qu’il y ait réaction? <br />Pour qu’il y ait une réaction, deux conditi...
Qu’est-ce qu’une collision efficace ?<br />Lorsque des particules de réactifs ayant le minimum d’énergie pour réagir se re...
Comment peut-on faire varier le nombre de collisions efficaces <br />Pour faire varier le nombre de collisions efficaces, ...
Manipulations<br />Voici la description des étapes à suivre pour observer l’influence de la surface de contact du réactif....
On débute en mesurant 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M.<br />
On verse ensuite le HCl dans une éprouvette.<br />
On mesure environ un morceau de 0,2 g de carbonate de calcium solide (CaCO3).<br />
On insère le CaCO3 dans l’éprouvette contenant le HCl.<br />
Au même moment on active le chronomètre.<br />
On observe ici que la réaction du HCl et du CaCO3 est exothermique, car cette dernière forme des bulles.<br />
Ce n’est qu’après 3 minutes et 31 secondes (211 secondes) que la réaction avec un morceau de CaCO3 s’est terminée. <br />
On remesure de nouveau 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M.<br />
On verse les 10 mL d’acide chlorhydrique dans une nouvelle éprouvette. <br />
On mesure encore une fois environ 0,2 g de CaCO3, mais cette fois-ci en les séparant en deux.<br />
On place ces deux morceaux de CaCO3 dans cette deuxième éprouvette contenant le HCl.<br />
On observe la même réaction que la précédente, mais cette dernière est de plus petite amplitude.<br />
Le temps nécessaire à la réaction complète de ces deux morceaux de CaCO3 était de 2 minutes et 12 secondes (132 secondes)....
Pour une dernière fois, on remesure 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M que l’on verse dans une troisième éprouvette.<b...
On verse le tout dans une troisième éprouvette.<br />
On mesure de nouveau environ 0,2 g de carbonate de calcium (CaCO3) sous forme solide que l’on va cette fois-ci mettre en p...
On observe ici le résultat que l’on devrait obtenir.<br />
On verse la poudre dans l’éprouvette contenant l’acide chlorhydrique (HCl).<br />
Encore une fois, on observe que la réaction est la même que les deux dernières. Cependant, la réaction est vraiment moins ...
Le temps nécessaire à la dissolution complète du CaCO3 en poudre est de 1 minute et 18 secondes (78 secondes). <br />
   Analyse des résultats<br />On pourra remarquer que la vitesse de réaction lorsque le réactif est en poudre (grande surf...
Bibliographie<br />C OUTURE, Ivan. LACOMBE-HARVEY, Marie-Ève. LEVASSEUR-THÉRIAULT, Geneviève. Quantum Chimie 3e année (2e ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Labo 20 présentation

4 470 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 470
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Labo 20 présentation

  1. 1. L’influence d’un facteur sur la vitesse d’une réaction<br />Surface de contact<br />Myriam Bastien<br />Étienne Beaudoin<br />Hakim Belhaouane<br />Alexandra Farrant<br />Groupe 70<br />
  2. 2.
  3. 3. Quelles sont les deux conditions essentielles pour qu’il y ait réaction? <br />Pour qu’il y ait une réaction, deux conditions s’appliquent. La première est que les particules des réactifs doivent entrer en collision entre eux ce qui permettra d’amorcer la réaction.La deuxième est que ces particules doivent avoir un minimum d’énergie nécessaire pour briser des liaisons ce qui entraînera la réaction.<br />Option Science - Chimie<br />
  4. 4. Qu’est-ce qu’une collision efficace ?<br />Lorsque des particules de réactifs ayant le minimum d’énergie pour réagir se rencontre, cela créer une réaction efficace.<br />Animation de Option Science - Chimie<br />
  5. 5. Comment peut-on faire varier le nombre de collisions efficaces <br />Pour faire varier le nombre de collisions efficaces, il faudrait faire varier certains paramètres comme le nombre total de collisions, l’énergie cinétique moyenne des particules ou l’énergie minimum nécessaire pour provoquer une réaction.<br />Par exemple, si on augmente l’énergie cinétique des particules, la vitesse de réaction augmentera. De plus, si on diminue l’énergie minimum nécessaire pour réagir, la vitesse de réaction augmentera.<br />
  6. 6. Manipulations<br />Voici la description des étapes à suivre pour observer l’influence de la surface de contact du réactif.<br />
  7. 7. On débute en mesurant 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M.<br />
  8. 8. On verse ensuite le HCl dans une éprouvette.<br />
  9. 9. On mesure environ un morceau de 0,2 g de carbonate de calcium solide (CaCO3).<br />
  10. 10. On insère le CaCO3 dans l’éprouvette contenant le HCl.<br />
  11. 11. Au même moment on active le chronomètre.<br />
  12. 12. On observe ici que la réaction du HCl et du CaCO3 est exothermique, car cette dernière forme des bulles.<br />
  13. 13. Ce n’est qu’après 3 minutes et 31 secondes (211 secondes) que la réaction avec un morceau de CaCO3 s’est terminée. <br />
  14. 14. On remesure de nouveau 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M.<br />
  15. 15. On verse les 10 mL d’acide chlorhydrique dans une nouvelle éprouvette. <br />
  16. 16. On mesure encore une fois environ 0,2 g de CaCO3, mais cette fois-ci en les séparant en deux.<br />
  17. 17. On place ces deux morceaux de CaCO3 dans cette deuxième éprouvette contenant le HCl.<br />
  18. 18. On observe la même réaction que la précédente, mais cette dernière est de plus petite amplitude.<br />
  19. 19. Le temps nécessaire à la réaction complète de ces deux morceaux de CaCO3 était de 2 minutes et 12 secondes (132 secondes).<br />
  20. 20. Pour une dernière fois, on remesure 10 mL d’acide chlorhydrique (HCl) à 2M que l’on verse dans une troisième éprouvette.<br />
  21. 21. On verse le tout dans une troisième éprouvette.<br />
  22. 22. On mesure de nouveau environ 0,2 g de carbonate de calcium (CaCO3) sous forme solide que l’on va cette fois-ci mettre en poudre à l’aide d’un mortier et d’un pilon. <br />
  23. 23. On observe ici le résultat que l’on devrait obtenir.<br />
  24. 24. On verse la poudre dans l’éprouvette contenant l’acide chlorhydrique (HCl).<br />
  25. 25. Encore une fois, on observe que la réaction est la même que les deux dernières. Cependant, la réaction est vraiment moins importante. <br />
  26. 26. Le temps nécessaire à la dissolution complète du CaCO3 en poudre est de 1 minute et 18 secondes (78 secondes). <br />
  27. 27.
  28. 28. Analyse des résultats<br />On pourra remarquer que la vitesse de réaction lorsque le réactif est en poudre (grande surface de contact) que lorsqu’il est en 1 seul morceau. Si l’on veut expliquer ce phénomène à l’aide de la théorie des collisions, on peut simplement dire que le nombre de collisions augmente de façon proportionnelle à la grandeur de la surface. En effet, plus la surface augmente, plus les collisions sont favorisées étant donné que le volume occupé par le réactif est plus grand et donc les atomes ont plus de chance de se rencontrer pour faire des collisions.<br />
  29. 29. Bibliographie<br />C OUTURE, Ivan. LACOMBE-HARVEY, Marie-Ève. LEVASSEUR-THÉRIAULT, Geneviève. Quantum Chimie 3e année (2e cycle), Chenelière Éducation, 2010, p. 251-252 (Coll. Quantum)<br />CYR, Marie-Danielle. Chimie. Édition du Renouveau Pédagogique Inc., 2009, p. 250-252 (Coll. Option Science)<br />

×