Les
infan)cides
et
les
filicides

o    Infanticide: homicide commis sur des enfants de
     moins de 3 jours

o    Néonaticide: homicide d’un enfant né depu...
    Les raisons de l’infanticide dans la mythologie & la
     religion:


      •  Vengeance ( mythe de Médée)
      •  S...
    L’infanticide est présent dans la littérature classique:




      •  Contes (le petit poucet)
      •  Romans (Zola,...
    Au 19ème siècle, l’infanticide touche:
      •  Le milieu rural pauvre pour éviter d’avoir «  trop de
         bouche...
    Dans les pays où l’avortement est
     légal, on note une nette
     diminution du nombre
     d’infanticides.
    I...
  La question du choc de l’infanticide est
  directement lié au statut culturel de l’enfant
  dans la société. Selon ce s...
    Le contexte dans lequel a lieu la naissance est
     primordial. Il en va de même de la pression sociale
     qui s’e...
Infan)cide
dans
la
li0érature

                 Psychiatrique

•  Travaux
de
A.
Tardieu
(1868):

     •  Réalise
des
étude...
  Travaux   P.-J. Resnick (1970):
   •  Etudie 37 cas d’infanticides et 125 cas de libéricides
   •  Il décèle 5 catégori...
  Travaux   de P. Scherrer (1974):

   •  Etudie l’infanticide par passivité (incurie ou omission
      de soin) ainsi qu...
  D’autres auteurs tel que E. Greeff se sont
 intéressés aux principales motivations de
 l’infanticide:
   •  Brutalité
 ...
  Travaux   de E. Seelig (1956):

   •  Il distingue les infanticides prémédités et les
      infanticides liés à la cris...
  Les pères commettraient essentiellement des
   filicides sur des grands enfants et des adolescents
   alors que les mèr...
    La naissance d’un enfant non désiré, une malformation
     congénitale impossible à assumer sont des facteurs facilit...
    On retrouve une grande
     variété d’actes:
      •  Étranglement, noyade, chute…
      •  Modalité médiate ou imméd...
    On peut noter plusieurs types de séquences:
      •  Homicide simple
      •  Homicide suivi de suicide
      •  Suic...
  On   retrouve une opposition entre:
   •  Des actes impulsifs faisant suite à une anxiété forte
      (raptus anxieux)
...
  La   grande variété de ce type de criminalité
     semble rendre très difficile l’établissement
     d’une catégorisati...
  Hugues Scharbach (1993) dresse un portrait
 type de la mère infanticide:
   •  Grande adolescente ou jeune adulte
   • ...
  Après la naissance, on peut retrouver des
   interactions mère-enfant inadaptées
  La mère qui ne répond plus « nature...
    Nous n’aborderons que les cas de parents malades mentaux
     (minorité des cas).
    Il y a eu d’important progrès ...
    En cas de tendance infanticide, l’hospitalisation de
     la mère s’impose (séparation possible du nourrisson après
 ...
    Un travail sur les fantasmes
     de la future mère doit être
     mené en cas de déni de
     grossesse.

    Il es...
    Même si l’auteur est en outre un bon parent pour
     d’autres enfants, il est nécessaire d’avoir un suivi
     médic...
    Suppression du crime d’infanticide (loi du 22 Juillet
     1992- Art.221-1 du Nouveau Code Pénal)

    La minorité d...
  Cependant, en général la mère infanticide
 bénéficie de l’indulgence de la Cour du fait
 de l’état psychologique partic...
    Comment peut on comprendre la
     p r o b l é m a t i q u e d e s «  b é b é s
     congelés  » (apparemment opposée...
  Comment expliquer la prédominance des
 mères infanticides dans les cas de familles
 non mono parentales?




          ...
Etude psycho criminologique sur les Infanticides
Etude psycho criminologique sur les Infanticides
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude psycho criminologique sur les Infanticides

6 214 vues

Publié le

Introduction au phénomène de l'infanticide. Données psychologiques et criminologiques. Auteur: Alexandra MOINS
Cabinet de psychologie
http://www.psychologue-frejus.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 214
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
27
Actions
Partages
0
Téléchargements
602
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude psycho criminologique sur les Infanticides

  1. 1. Les
infan)cides
et
les
filicides

  2. 2. o  Infanticide: homicide commis sur des enfants de moins de 3 jours o  Néonaticide: homicide d’un enfant né depuis moins de 24 heures, commis presque exclusivement par la mère o  Libéricide: homicide commis sur des enfants de plus de 3 jours o  Filicide: meurtre d'un ou de plusieurs enfants par l'un ou les deux parents (Carloni et Nobili, 1977). Alexandra MOINS
  3. 3.   Les raisons de l’infanticide dans la mythologie & la religion: •  Vengeance ( mythe de Médée) •  Sacrifice ( Abraham pour Isaac) •  Rivalité (mythe de Cronos) •  Etc… Alexandra MOINS
  4. 4.   L’infanticide est présent dans la littérature classique: •  Contes (le petit poucet) •  Romans (Zola, Tolstoï…) Alexandra MOINS
  5. 5.   Au 19ème siècle, l’infanticide touche: •  Le milieu rural pauvre pour éviter d’avoir «  trop de bouches à nourrir ». •  Le milieu urbain bourgeois chez les domestiques abusées par le maitre de maison.   D’autres facteurs favorisent l’infanticide: •  Pressions sociales (ex: crainte du père) •  Pressions politiques (ex: La Chine) Alexandra MOINS
  6. 6.   Dans les pays où l’avortement est légal, on note une nette diminution du nombre d’infanticides.   Il existe une multitude de motivations à l’avortement: •  Raison économique ou sociale •  Raison personnelle •  Raison psychologique ou psychiatrique   On peut se poser la question de savoir si l’abandon d’enfant ne peut pas constituer une forme d’infanticide déguisé… Alexandra MOINS
  7. 7.   La question du choc de l’infanticide est directement lié au statut culturel de l’enfant dans la société. Selon ce statut l’infanticide est plus ou moins toléré. •  Exemple: Dans certaines coutumes d’Afrique et d’Inde le nouveau né n’est qu’à moitié né tant qu’il n’est pas reconnu par sa famille et son groupe social à travers des rites d’appartenance. Alexandra MOINS
  8. 8.   Le contexte dans lequel a lieu la naissance est primordial. Il en va de même de la pression sociale qui s’exerce sur les parents et la victime.   Les actes d’infanticides s’expliquent en général par la combinaison d’un contexte de précarité social et de problèmes psycho dynamiques particuliers: Alexandra MOINS
  9. 9. Infan)cide
dans
la
li0érature
 Psychiatrique
 •  Travaux
de
A.
Tardieu
(1868):
 •  Réalise
des
études
médico
légales
sur
un
grand
nombre
 de
cas.
 Alexandra MOINS
  10. 10.   Travaux P.-J. Resnick (1970): •  Etudie 37 cas d’infanticides et 125 cas de libéricides •  Il décèle 5 catégories d’infanticides:  Altruiste (mélancolique)  Psychotique aigu (psychose du post-partum)  Accidentel (mort au berceau)  Rejet de l’enfant ( nouveau né non désiré)  Par vengeance d’époux (jalousie envers l’enfant) Alexandra MOINS
  11. 11.   Travaux de P. Scherrer (1974): •  Etudie l’infanticide par passivité (incurie ou omission de soin) ainsi que l’infanticide par maltraitance physique. •  Il relève une importante immaturité affective sur un fond névrotique chez la mère. •  Il note également que de nombreuses mères dans ce cas attendent une sorte de miracle qui ferait disparaître leur grossesse. •  Elles se trouvent dans un isolement moral total (peuvent pas en parler dans leur famille). Alexandra MOINS
  12. 12.   D’autres auteurs tel que E. Greeff se sont intéressés aux principales motivations de l’infanticide: •  Brutalité •  Vengeance •  Maladie mentale ancienne •  Circonstances socio-économiques •  Etc… Alexandra MOINS
  13. 13.   Travaux de E. Seelig (1956): •  Il distingue les infanticides prémédités et les infanticides liés à la crise de l’accouchement •  Il précise également que l’infanticide est en règle générale un meurtre actif autrement dit il est plus le fruit d’une commission délibérée que d’un meurtre commis par omission avec incurie. Alexandra MOINS
  14. 14.   Les pères commettraient essentiellement des filicides sur des grands enfants et des adolescents alors que les mères commettraient des infanticides   Les auteurs sont principalement des mères âgées entre 30 et 40 ans et les auteurs de libéricides ont rarement plus de 40 ans.   Les mères multipares commettraient plus d’infanticides que les mères primipares et elles auraient eu une enfance difficile marquée par des carences affectives et une misère socio- économique. Alexandra MOINS
  15. 15.   La naissance d’un enfant non désiré, une malformation congénitale impossible à assumer sont des facteurs facilitant le passage à l’acte.   On peut parfois retrouver certains troubles psychiques (psychose puerpérale, état délirant chez la mère, psychose maniaco-dépressive ou schizophrénie, épilepsie, psychopathie, débilité mentale, stigmates d’alcoolisme). Cependant les cas d’homicides relevant d’une étiologie psychiatrique sont rares.   L’acte peut être motivé par un excès de colère ou de frustration qui aurait été trop longtemps contenu, par une hypersensibilité et une irritation due aux cris du nouveau né, par des actes de maladresses ou de négligences involontaires. Alexandra MOINS
  16. 16.   On retrouve une grande variété d’actes: •  Étranglement, noyade, chute… •  Modalité médiate ou immédiate (à l’aide d’objet ou à mains nues).   Les pères utiliseraient plus facilement des armes alors que les mères étoufferaient l’enfant par des linges ou en le serrant contre leur poitrine. Alexandra MOINS
  17. 17.   On peut noter plusieurs types de séquences: •  Homicide simple •  Homicide suivi de suicide •  Suicide altruiste ou accompagné (l’auteur souhaite se suicider et tue ses enfants pour leur éviter les conséquences de cet acte ).   L’homicide peut être suivi d’un état dépressif, d’un effet abréactif de soulagement momentané ou d’épisodes confuso-oniriques ou crépusculaires qui peuvent être responsables d’une amnésie de l’acte. Alexandra MOINS
  18. 18.   On retrouve une opposition entre: •  Des actes impulsifs faisant suite à une anxiété forte (raptus anxieux) •  Des actes sans préméditation mais où on retrouve un acharnement féroce, une indifférence apparente à l’acte, une absence de culpabilité et une amnésie totale des faits. Alexandra MOINS
  19. 19.   La grande variété de ce type de criminalité semble rendre très difficile l’établissement d’une catégorisation.   Certains auteurs ont toutefois tenté de dresser des portraits types des parents infanticides. Alexandra MOINS
  20. 20.   Hugues Scharbach (1993) dresse un portrait type de la mère infanticide: •  Grande adolescente ou jeune adulte •  Personnalité organisée sur un mode dysharmonique •  N’a pas intégré de projet d’existence élaboré •  Immaturité, traits régressifs narcissiques et infantiles •  Situation de dépendance dans certains aspects au niveau de la famille avec de mauvais échanges intergénérationnels •  Pauvreté de la verbalisation •  Aucun suivi médical et auto accouchement dans des conditions clandestines •  Acte homicide commis rapidement après l’accouchement, le corps de l’enfant étant jeté par la suite (processus de fécalisation). Alexandra MOINS
  21. 21.   Après la naissance, on peut retrouver des interactions mère-enfant inadaptées   La mère qui ne répond plus « naturellement » aux besoins de l’enfant, le voit comme étranger. De même l’enfant ne donnant plus de signe de gratification, a une attitude telle qu’il ne pourrait que se faire rejeter.   S’il y a un trouble profond de la capacité de maternage (chez une mère psychotique) cela peut conduire à des comportements totalement inadaptés et même dangereux. Alexandra MOINS
  22. 22.   Nous n’aborderons que les cas de parents malades mentaux (minorité des cas).   Il y a eu d’important progrès en terme de prévention grâce aux actions coordonnées des équipes de psychiatrie et de maternité: •  Dépistage des cas sociaux et des populations à risques •  Nursing de qualité •  Surveillance de l’apparition « du syndrome du 3ème jour »   Une importance particulière est accordée aux questions de déni de grossesse et à l’appréciation de la compétence de la mère à assumer la responsabilité des soins nécessaires au bébé. Alexandra MOINS
  23. 23.   En cas de tendance infanticide, l’hospitalisation de la mère s’impose (séparation possible du nourrisson après accord du juge des enfants).   Les équipes soignantes sont souvent prises entre deux contraintes (respect du droit et de la volonté des parents, et protection du bien être de l’enfant).   Possibilité de recours à une surveillance éducative instituée par voie de justice. Alexandra MOINS
  24. 24.   Un travail sur les fantasmes de la future mère doit être mené en cas de déni de grossesse.   Il est parfois important de guider la mère dans des actes très simples (lui apprendre à être « suffisamment bonne ») Alexandra MOINS
  25. 25.   Même si l’auteur est en outre un bon parent pour d’autres enfants, il est nécessaire d’avoir un suivi médico-psychologique de longue durée.   Du fait de l’impossibilité d’avoir pu converser avec l’enfant, la prise en charge doit s’orienter vers le non dit et vers la recherche de solutions non agressives. La mise en mots de l’acte et la reconstruction de l’histoire de l’auteur (personnelle et dans ses rapports à la filiation), est un passage obligé vers un travail de deuil de l’enfant tué. Alexandra MOINS
  26. 26.   Suppression du crime d’infanticide (loi du 22 Juillet 1992- Art.221-1 du Nouveau Code Pénal)   La minorité de la victime doit être envisagée comme une circonstance aggravante (Art.221-4 du Nouveau Code Pénal) Alexandra MOINS
  27. 27.   Cependant, en général la mère infanticide bénéficie de l’indulgence de la Cour du fait de l’état psychologique particulier lié au post partum Alexandra MOINS
  28. 28.   Comment peut on comprendre la p r o b l é m a t i q u e d e s «  b é b é s congelés  » (apparemment opposée au processus de fécalisation…)? Alexandra MOINS
  29. 29.   Comment expliquer la prédominance des mères infanticides dans les cas de familles non mono parentales? Alexandra MOINS

×