Cours de publicite

1 468 vues

Publié le

publicité

Publié dans : Industrie automobile
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 468
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
56
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cours de publicite

  1. 1. LA PUBLICITEComprendre les fondements desnouvelles formes decommunication...
  2. 2. 2006-2007 2LA PUBLICITEComprendre les fondements desnouvelles formes de communication La publicité a changé : le reflet d ’une nouvelle société Les métiers de la publicité, l ’organisation du marché, comment concevoir unecampagne ? Le média-planning : évolution des différents médias, principes de base, brief etstratégies média Le pré et post-tests publicitaires : aide à la décision en matière publicitaire, bilandes actions Héritage publicitaire et nouvelles formes de communication
  3. 3. 2006-2007 3LES DEFINITIONS DE LA PUBLICITE action de rendre public 1830 : publicité ET essor del ’industrialisation Petit Larousse : “ Ensemble des moyensemployés pour faireconnaître une entrepriseindustrielle ou commerciale,pour vanter un produit,etc. ”. Petit Robert : “ Le fait, lart dexercer uneaction psychologique sur lepublic à des finscommerciales ”.
  4. 4. 2006-2007 4 Aaker et Myers in Advertisingmanagement : unecommunication de masse, faitepour le compte dintérêts quisont identifiés. Ce sont ceux dunannonceur qui paie un médiapour diffuser un message qui estgénéralement créé par uneagence de publicité ”.
  5. 5. 2006-2007 5MEDIASUPPORTS
  6. 6. 2006-2007 6
  7. 7. 2006-2007 7
  8. 8. 2006-2007 8
  9. 9. 2006-2007 9
  10. 10. 2006-2007 10
  11. 11. 2006-2007 11
  12. 12. 2006-2007 12
  13. 13. 2006-2007 13MEDIA /HORS MEDIAABOVE THE LINEBELOW THE LINE
  14. 14. 2006-2007 14POLITIQUE GLOBALE DECOMMUNICATIONCOMMUNICATIONPRODUITLes performancesdu produitCOMMUNICATIOND ’ENTREPRISELes performanceséconomiqueset techniques del ’entrepriseCOMMUNICATIONINSTITUTIONNELLELa mission et les valeursde l ’organisationCOMMUNICATIONDE MARQUELe positionnementde la marqueTiré du Mercator 8ièmeéditionChronopostRapportannuelBanquePostaleLA POSTESERVICEPUBLIC
  15. 15. 2006-2007 15COMMUNICATION PARTISANE La publicité nest pas delinformation au sens habituel duterme. Elle est payée par lannonceur,pas par le destinataire. Elle est plus proche de ladémarche de lavocat que decelle du journaliste. Elle ne visepas lobjectivité. Elle cherche à influencer desattitudes ou des comportements,pas seulement à transmettre desfaits.
  16. 16. 2006-2007 16 Les messages sont brefs,denses et sélectifs. La publicité cherche dabordà être attrayante etséduisante. Elle mêle à des dosesvariables, le rationnel etlaffectif. On ne peut donc pas laconfondre avec une fichedescriptive, un mode demploiou un étiquetage informatif.
  17. 17. 2006-2007 17PUBLICITE A VISAGE DECOUVERT La publicité se différencie ausside la propagande. Elle seprésente à visage découvert,sans cacher sa nature et sesintentions. Lannonceur signe, par samarque, ses déclarations. Il enassume la responsabilité. La publicité clandestine tue lapublicité.
  18. 18. 2006-2007 18PUBLICITE ET CAUSE SOCIALE Elle est à la disposition desinstitutions, des groupements,des services publics. Son rôle nest pas exclusivementcommercial. Elle est concernée non seulementpar le consommateur mais aussipar le citoyen, par lusager, parladministré, par ladhérent. Aujourdhui, lÉtat est devenulun des tout premiersannonceurs.
  19. 19. 2006-2007 19La publicité n ’est pas unescience mais son évaluationl ’est
  20. 20. 2006-2007 20
  21. 21. 2006-2007 21
  22. 22. 2006-2007 22Les publicitaires ne sont ni des saltimbanques, ni des géomètres mais, tout de même, un petit peude chaque.« Tout le monde, il est beau... »La publicité, reflet de lasociété ou agitateur desmentalités
  23. 23. 2006-2007 23Un discourspublicitaire quichange avecl ’époque
  24. 24. 2006-2007 24TENDANCE 1LA CULTURE MEDIATIQUE versusCLASSIQUEUTILISER DEMEGA-EVENEMENTS
  25. 25. 2006-2007 25TENDANCE 2un nouveau registre publicitaire : laconnivenceLe développementdu kitsch
  26. 26. 2006-2007 26TENDANCE 3LE NO-BULLSHIT
  27. 27. 2006-2007 27LA VALEUR SPECTACLELES PLUS PRODUITS, LA COHERENCEDU DISCOURS Deux modèlespersuasion - convictionMon produit est bon, achetez le…projection-identificationEndorsement Mais banalisation des marchésobjectifs prioritaires , séduire et divertir, pas convaincre Encombrement publicitairecapacité de mémorisation limitée Consommateur expert
  28. 28. 2006-2007 28LA DISPERSION DE L ’ATTENTIONQue faisiez vous d ’autre la dernièrefois que vous avez...Regardé la télé Ecouté la radio Lu un journal UtiliséInternetParlé autéléphoneRegardé latélé9% 38% 17% 54%Ecouté laradio13% 21% 16% 30%Lu un journal 43% 21% 2% 14%UtiliséInternet20% 17% 2% 19%Parlé autéléphone57% 25% 14% 18%
  29. 29. 2006-2007 29DEPENSES DES ANNONCEURS ENFrance, en milliards d ’euros051015202530351975 1980 1985 1990 1995 2000 2005Dépenses70000 écranspublicitaires enFrance500 000 spotsUSA : exposition+ 2,5 fois parrapport à unFrançaisSource :France Pub
  30. 30. 2006-2007 30LA MORTALITE EFFRAYANTE DESMESSAGES PUBLICITAIRESINDIVIDU EXPOSEENTRE 300 et 600 MESSAGES JOURSIl en perçoitentre 30 et 80Moins de 10messagesjours sontmémorisésTiré du Publicitor,6ième éditionAttentionsélectivemécanismeprotecteur
  31. 31. 2006-2007 31LE PRINCIPE DES MODELES DE LAHIERARCHIE DES EFFETS REMIS ENCAUSEPUBLICITEStadecognitifStadeaffectifStadeconatifEFFETSMENTAUXINTERMEDIAIRESEffetssur lescomportements
  32. 32. 2006-2007 32LE PLUS VIEUX MODELE N ’EST PASCELUI QUE L ’ON CROITLe modèle AidaA : attentionI : intérêtD : désirA : achat1898 (Lewis)Le modèle deLavidge etSteiner (1961)NotoriétéConnaissanceAttraitConvictionAchatL ’enjeude la publicité d ’aujourd’hui
  33. 33. 2006-2007 33STRATEGIES ET SEQUENCESAffectif- ConatifAffectif-Cognitif- ConatifCognitif-Conatif-Affectif
  34. 34. 2006-2007 34LES INDICATEURS DE PERFORMANCED ’IPSOS, l ’importance de l ’impact IMPACTx AGREMENT TV : score d ’impact % dinterviewés racontantprécisément le film en citantau moins un élément exclusifde la campagne testée Presse et Affichage : % dinterviewés attribuant lamarque correcte à lannonce Pour les 3 médias, le Scoredagrément correspond aupourcentage dinterviewésdéclarant aimer laffiche,lannonce presse ou le film Le Score Palmarès Ipsoscorrespond au produit desindicateurs dimpact etdagrément.SCORESPE X AGR+/100AGENCE asapclient MAAF TEMPOEnsemble de la campagne 40.94
  35. 35. 2006-2007 35LES MOYENS POUR ATTIRERL ’ATTENTION La réclame : mécanisme deconditionnement primaire desconsommateurs2006-2007 51L ’APPRENTISSAGEStimulus Sujet RéponseFeed-backConditionnementclassique : le chiende PavlovConditionnementinstrumentalSe servir duconditionne mentpour réa lise r unobjectifRéductions SNCFpour les périodesbleuesApprentissagecognitifobservationmémorisée, d ’oùinfluence sur leprocessus dedécisionAndi MacDowell etles cheveuxcassants
  36. 36. 2006-2007 36LE RECIT D ’UNE SAGAAbsolut Vodkaterritoire de marquefamiliarité avec leconsommateur
  37. 37. 2006-2007 37LA THEORIE DE LA GESTALTCLM BBDO pourPoison de Dior
  38. 38. 2006-2007 38LA RUPTURE DES CODESPUBLICITAIRES CLASSIQUES ET LATRANSGRESSION DES INTERDITSRupture descodes pour DoveUtilisation dunu masculin
  39. 39. 2006-2007 39LE TEASING, LE DEVELOPPEMENTD ’UNE INTRIGUEFilm TV pourIBM
  40. 40. 2006-2007 40UNE COMMUNICATION PLURIMEDIA ETPLURICANAL
  41. 41. 2006-2007 41LES LEVIERS DE PERSUASION L ’information factuellebaisse des tarifs de la téléphonie La persuasions ’appuyer sur un plus -produit La sympathie pour la marquela vache qui rit L ’émotion, le désir, le rêve L ’humour La nostalgie La peur
  42. 42. 2006-2007 42LES METIERS DE LA PUBLICITEL ’organisation du marché Historique de la publicité Le fonctionnement du marché L ’organisation d ’un groupe decommunication L ’organisation d ’une agence L ’organisation d ’une agence média L ’organisation d ’une régiepublicitaire Les métiers de la publicité Le cadre législatif
  43. 43. 2006-2007 43HISTORIQUE DE LA PUBLICITE (1)Toutcommence parl ’achatd ’espace1836La Pressefinancéepar la publicité1857Fusion de lacompagnie généraled ’annonceset d ’Havas, agenced ’information1841premiercourtierd ’espaceaux USA1871Agencesde création (JWT)1927Bleustein-Blanchetcrée Publicis
  44. 44. 2006-2007 44HISTORIQUE DE LA PUBLICITE (2)Années 60USPREASON WHYDEMONSTRATIONPRODUIT1968Autorisationde la publicitéà la TV1973La chasseau new bizzSéguélacrée son agenceRSCGL ’aged ’or de lapublicitéLesprémicesde la crise1973création de lacentrale d ’achatCarat
  45. 45. 2006-2007 45HISTORIQUE DE LA PUBLICITE (3)La crisede 1990La crisede 20011993Loi SapinSéguéla« fusionne »avecEurocomdu groupe HavasFin des agencesindépendantesFusions, regroupementinternationalisationGroupes de communicationForce des marques2001FIN DESSTART-UPDE L ’INTERNET
  46. 46. 2006-2007 46HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créationsBoursin - pour le premier spot téléviséLe 1er octobre 1968, Boursin entre dans lhistoire de latélévision en devenant le premier annonceur du premier écranpublicitaire jamais présenté sur une chaîne française.Le film, conçu par Publicis Conseil, met en scène un JacquesDuby en pyjama, qui se relève pour se tartiner du fromage etprononcer, pas moins de dix-huit fois, le nom du produit !Suivra, en 1972, la création du fameux slogan « Du pain, duvin, du Boursin », qui tiendra presque une décennie.
  47. 47. 2006-2007 47HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créationsBNP - pour laudaceEn 1974, une campagne daffichage et dannonces presse va provoquer sonpetit scandale : la BNP, qui cherche à promouvoir ses comptes chèques,sattaque au tabou de largent en interpellant les Français avec cette phrasechoc, imaginée par Publicis : « Pour parler franchement, votre argentmintéresse ».Une franchise qui paye, puisque la campagne obtient des résultatsspectaculaires en termes de notoriété et douvertures de comptes.Vingt-cinq ans plus tard, à en croire des tests effectués par la BNP, le public sesouvient de cette communication et lattribue encore à la banque.
  48. 48. 2006-2007 48HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations
  49. 49. 2006-2007 49HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Cachou Lajaunie - pour le formatLe spot Cachou Lajaunie est une suitede hasards heureux. Son format detrois secondes a été imposé par le soucidéconomie de lentreprise Lajaunie. Le réalisateur, Chico Bialas, retenu parlagence de Toulouse ALS/BDDP, signaitlà son premier film. Le mannequinpulpeux, Krysten Hocking, débarquait àvingt ans de sa Californie natale pourdémarrer un stage. Dès les premières diffusions du spot en1985, le taux de notoriété spontanéedes cachous passe de 5 % à 11 %. Lapetite boîte jaune, qui végétait dans lesbureaux de tabac, fait son entrée engrande distribution pour séduiredautres amateurs. Mais quest doncdevenue Krysten Hocking ?
  50. 50. 2006-2007 50HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Vedette - pour licôneLa vedette, ce nest pas la machine. Avecun taux de notoriété de 80 %, la mèreDenis a dépassé la marquedélectroménager, non sans lavoir élevéeau deuxième rang du marché, derrièreBrandt. Vedette doit sa « success story » à PierreBaton, commercial de lagence Bazaine(devenue Synergie) qui eut lidée, en1972, dembaucher une lavandièrenormande expérimentée plutôt quunejeune mannequin. À soixante-quinze ans, la mère Denis, deson vrai nom Jeanne Calvé, entre dans laculture publicitaire des Français etannonce bien avant lheure le courant «real life » qui met en scène de vrais gens.Lors de sa mort, en 1989, elle fera mêmela une de Libération. De nombreusesagences ont tenté de la déboulonner.Toutes ont échoué
  51. 51. 2006-2007 51HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Vittel - pour la rimeEn 1979, démarre lune des sagaspublicitaires françaises les plusconnues : Vittel lance linoubliableslogan « Buvez. Éliminez. ». À lorigine de cette campagnediurétique, un duo de choc, lagenceCLM et Richard Gotainer dont lamélodie reste indissociablement liéeau discours de vitalité de lamarque : « Jme sens tout mou.Flagada. Raplapla. Il faut É-LI-MI-NER. Cavaler, gigoter... ». Le succès est tel que lorsque Vitteltente de renouveler son messagepour lutter contre les marques dedistributeurs, elle doit finalementrevenir à sa célèbre signature,abandonnée depuis. La marque secherche toujours
  52. 52. 2006-2007 52HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Kookaï - pour la perversité
  53. 53. 2006-2007 53HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Eram - pour le pasticheIl faudrait être fou pour dépenserplus ». Si une signature a marquéson époque, cest bien celledEram. Au début des années soixante-dix,la marque, alors inconnue, arecours à une agence qui ne faitpas encore partie de la cour desgrands : CLM. En 1979, Eramsouvre à la télévision. Avec lacollaboration de BenoîtDevarrieux, puis de Joël Le Berre,le réalisateur Étienne Chatiliez varéaliser, quinze années durant,une vingtaine de pasticheshilarants : polars, films daction,comédies musicales...
  54. 54. 2006-2007 54HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Kodak - pourlespiègleriePetits personnagesespiègles en tenuerayée rouge et blanc,avec bonnet de bainnoir, les Kodakettesont envahi les écransde télévision françaisen 1985. Imaginées par Jean-Paul Goude etlagence Young &Rubicam pour Kodak
  55. 55. 2006-2007 55HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations RATP - pourlallitérationTas le ticket chic,tas le ticket choc». Le refrain de laRATP, trouvaille delagence Ecom en1981, est biendans le ton desannées quatre-vingt.
  56. 56. 2006-2007 56HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Perrier - pour leGrand PrixLa belle, la bête et...la petite bouteilleverte. Le cocktailconcocté par Jean-Paul Goude a de lagueule. À tel point quil aremporté le seul etunique Grand Prixfrançais au Festivaldu film publicitaire deCannes en 1991.
  57. 57. 2006-2007 57HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations
  58. 58. 2006-2007 58HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Omo - pour le langageRarement idée créative nauraété exploitée si longtemps etsous toutes les coutures, surtoutpour une lessive. En 1989, Omoa pris un sérieux coup de vieuxface à ses principauxconcurrents. Secouant son agence Lintas, lamarque de Lever se redressegrâce à un véritable coup degénie : des chimpanzés coquins,parlant un langage bien à eux, lepoldomoldave (du style « Toutirikiki, maousse costo »), quiréussit à exprimer tous lesbénéfices produits dans ce jargonô combien singulier. Une dizaine de spots plus tard,Omo a rétabli la situation etmaintient fermement sa positionde troisième du secteur.
  59. 59. 2006-2007 59HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créationsEvian - pour la popularitéheureux comme un enfant dansleau. Le ballet aquatique des bébésnageurs, imaginé par lagence BETCEuro RSCG.Le spot, réalisé en 1998 par Jean-Pierre Roux, qui cherchait àpositionner encore davantage lamarque sur le terrain de la santé, estdevenu le plus populaire jamaisdiffusé. Il aura fallu un an de travailà lagence pour réussir cette «superproduction » de plus dunmillion deuros (6,6 millions defrancs).
  60. 60. 2006-2007 60HISTORIQUE DE LA PUBLICITEles créations Orangina - parce que ! En 1994 enfin, avec leshommes-bouteilles, toujours enservice aujourdhui, et dont vahériter le nouveau propriétairedOrangina, le britanniqueCadbury-Schweppes, qui afinalement remporté la misesuite au veto du gouvernementfrançais sur loffre de Coca-Cola.
  61. 61. 2006-2007 61
  62. 62. 2006-2007 62LES METIERS DE LA PUBLICITEL ’organisation du marchéLE FONCTIONNEMENT DU MARCHE (1)* ou Agence médiaAnnonceursAcheteurs etconsommateursde médiaRégieAgencesCentrale*d’achatMédia
  63. 63. 2006-2007 63Stratégiede communicationBrief annonceurAnnonceuret AgencesDéfinirlacopy stratégieConcevoirles messagesPré-testDécisionannonceurProductionMessageSous-traitantPost testAudit AchatDéfinirla stratégie médiaAgenceAgence MédiasDéciderle plande supportAcheter l’espaceEnvoyerles documentspublicitairesaux supportsDiffuserla publicitéProductionAchat d’espaceBATBVPLE FONCTIONNEMENT DUMARCHE (2)
  64. 64. 2006-2007 64ORGANISATION D ’UN GROUPEDE COMMUNICATIONGROUPEDECOMMUNICATIONRéseaulocalPromotiondes ventesMarketingdirectMarketingrelationnelCRMRelationspubliquesFilialeéditionAgenceMédiasÉvénementielAgencesdepublicitéLEMARKETINGSERVICES
  65. 65. 2006-2007 65ORGANISATION D ’UN GROUPEDE COMMUNICATIONEURORSCGCommunicationfinancièreAMOEURORSCGGROUPECORPORATEEURORSCGHEALTHCAREAgencesde publicitéGroupe AustralieEnjoy Scher LafargeColoradoLe Nouvel EldoradoEnsemble (Lyon)Communicance (Reims)...HAVASADVERTISINGFRANCEMPGFranceMPGMEDIA PLANNINGMPG ARENA
  66. 66. 2006-2007 66ORGANISATION D ’UN GROUPEDE COMMUNICATIONOMNICOMBBDODDBBBDPTWAWPPJWTOGILVY MATHERYOUNG & RUBICAMINTERPUBLICMCCANN ERIKSONLOWE GROUPFCB
  67. 67. 2006-2007 67Les principaux acteurs MédiaLes agences média
  68. 68. 2006-2007 68L ’organisation d ’une régie publicitairele cas de la radioR é g ie s p u b lic ita ire s R a d ioL a g a rd è re A c tiv e P u b lic itéE u ro p e 1E u ro p e 2L e s in d é p e n d a n ts , a u to ro u te F MR F MR T LR T L 2F u n ra d ioS u d R a d ioN R JC h é rie F MR ire e t C h a n s o n sN o s ta lg ieIP F ra n c e N R J R é g ie
  69. 69. 2006-2007 69L ’organisation d ’une régie publicitairele cas de la radio Couplages ou packages IPFirst Radio : RTL, RTL 2, Fun, Sud et MFMPuissance, couvertureGénérations : RTL 2, Fun, MFMCiblage
  70. 70. 2006-2007 70O rg an isation d u n e ag en ce d e p u b licitéD irection fin an cière et ad m in istrativeT V P rodu cerR espon sable T V P rodC h ef de pu blicitéD irecteu r de clien tèleD irecteu r com m ercialC om m ercialT eam C réatifD irecteu r de créationP rodu ctricesC h ef traficP lan n er S tratégiqu eD irecteu r P lan n in g S tratégiqu eD irecteu r gén éralP résiden tLES METIERS DANS UNE AGENCEAchatd ’artResponsableétudesDirecteurdudéveloppementServicefabricationResponsableRP
  71. 71. 2006-2007 71LES METIERS DE L ’AGENCEla cellule commerciale Directeur Commercial ou de clientèleReprésente l ’agence auprès de l ’annonceurAnime une équipe de commerciauxDéfinit la stratégie de communication et la présente auclientAnalyse et contrôle les résultats clients (ventes-bilans decampagne)Supervise la réalisation des campagnes publicitairesAnime les chefs de groupe et les productricesContrôle les budgets des annonceursParticipe à des missions de prospectionCHEF DE PUBLICITErédaction de la copy strategyparticipe à la définition et à la présentation des campagnescoordonne les services externes et internes de l ’agencetient à jour le fact book des clientset l ’analyse de la concurrence
  72. 72. 2006-2007 72LES METIERS DE L ’AGENCELA CELLULE CREATION Concepteur rédacteur Directeur artistiqueDirecteurdecréationRédige le texte ou lescénario des campagnesRecommande avec le DAun ou plusieurs thèmesde campagneRédige l ’ensemble desmessages et textesretenusContrôle l ’exécutionsonore d ’une campagne
  73. 73. 2006-2007 73LES METIERS DE L ’AGENCELA CELLULE MEDIA Le média plannerdétermine les meilleures stratégies média, rédige le planmédiarecherche le maximum de performance d ’une campagnegarant de l ’économie d ’un plan et des bonnes relationsavec les supports
  74. 74. 2006-2007 74LES METIERS DE L ’AGENCELA CELLULE ETUDE Le planner stratégiqueVeille économique et marketing des marchésAnalyse stratégique pour enrichir la réflexion de tous lesacteurs de l ’agenceInterface entre commerciaux et créatifsMise en avant des éléments essentiels de la marqueCLMBBDO ET MARIE
  75. 75. 2006-2007 75LES METIERS DE L ’AGENCELa cellule Production (1) La TV Prodanalyse la commande du client, établit les devisétablit le planning de travaillance les différents appels d ’offre et sélectionne lesfournisseurssuit les différentes phases en s ’assurant du respect ducahier des charges et des délais
  76. 76. 2006-2007 76LES METIERS DE L ’AGENCELa cellule Production (2) L ’acheteuse d ’artcoordonne la réalisation des photos et illustrationspublicitairesassiste ou conseille les directeurs artistiques dans le choixdes photographes et illustrateursnégocie les honoraires et droits des photographes,mannequinsétablit les devis internes, contrôle les facturescoordonne la préparation matérielle des photoscasting, locations de studio et de matériel, stylisme, repéragecoordonne les roughs et négocie les honorairescorrespondants
  77. 77. 2006-2007 77Les métiers chez l’annonceurDirecteur Marketing – Responsable de Publicité-Coordinateur média (dans le cas degroupes importants)Définition du budget publicitaire avec ladirection généraleChoix des partenaires : agence, centraleDéfinition des axes stratégiques decommunicationContrôle de lachat et des performancesmédiaChoix des prestataires de bilans decampagne et daudit média
  78. 78. 2006-2007 78Les métiers en agence média Directeur de clientèle ou directeur médiaChargé d’études médiaChargé de budgets Les centres expertsChargé d’études centres experts
  79. 79. 2006-2007 79Les métiers dans une régie Directeur commercial Directeur de clientèle Chef de publicité Responsable études
  80. 80. 2006-2007 80LE CADRE LEGISLATIF (1) En 1993, est promulgué la Loi Sapin, qui assainitles pratiques de négociations (scandales dessurfacturations) :Statut obligatoire de mandataireInterdiction de se livrer à lactivité de grossisteLégislation portant sur la rémunération (15% de lachatdespace : remise professionnelle)Pas de rémunération de la part des supportsTransparence des conditions générales de venteContournementLoi Sapin
  81. 81. 2006-2007 81LE CADRE LEGISLATIF (2) Lutte contre l ’alcoolisme et le tabagisme(1993)loi Evin : publicité pour les boissonsautorisée en presse écrite, radio (certaines tranches horaires,affichage)loi Evin : publicité interdite pour le tabac76000 euros par infraction constatée Le rôle du BVP Loi Toubon (1995) : protection de la langue française Publicité mensongère (1973)50% des dépenses constituant le délit Publicité comparative (autorisée depuis 1992) TV et secteurs interditsdistribution, édition, politique

×