LATITUDES 1
Méthode de français
A1/A2
Guide pédagogique
Saraly Huck Hoareau
Régine Mérieux
Yves Loiseau
Introduction ................................................................................................................
introduction • 3
Latitudes est un ensemble pédagogique sur trois niveaux qui
s’adresse à des adultes et à de grands adoles...
4
3. Interculturalité
Pour évoquer la pluralité des langues et des cultures,Latitudes
examine les particularités de l’Unio...
introduction • 5
Sous le titre Zoom, un éclairage particulier est apporté soit
sur des éléments lexicaux, soit sur un poin...
6
comme par exemple celui sur les lettres finales qui ne se
prononcent pas.
D’autres tableaux plus courts jalonnent les un...
DELF A1 • grilles d’évaluation
GRILLE D’ÉVALUATION 1 (PRODUCTION ÉCRITE)
Respect de la consigne
Peut mettre en adéquation ...
8
DÉCOUVERTE DE LA LANGUE
Activité 1 ➝ Étude des premiers éléments de commu-
nication : bonjour, au revoir, monsieur, mada...
mise en route • 9
cinq fois en respectant la distance personnelle (60 cm).
c) Hypnose (par deux) : Un apprenant plonge son...
10
Avant de commencer le travail sur l’unité proprement dite, il est important de présenter ce Contrat
d’apprentissage aux...
module 1 • 11
Enchanté !
● Rendre le titre compréhensible en disant à un apprenant Je m’appelle (prénom), et toi ? Suite à...
12
module 1 Parler de soi unité 1 Salut !
pages 10 et 11 > SALUT !
C’est clair ?
Activité 1 ➝ Activité de compréhension or...
module 1 unité 1 • 13
a) Préparation à l’écoute
– Inviter les apprenants à ouvrir leur livre p. 10. Leur demander de cache...
tu vous tu – vous
Salut
toi
s’il te plaît
tchao
s’il vous plaît
monsieur Delafon
madame
bonjour
merci
bien
au revoir
à lun...
module 1 unité 1 • 15
– Revenir sur les jours de la semaine présents dans le dialogue : lundi, samedi. Demander aux appre-...
1. 2. 3.
— Monsieur ?
— Euh… Un café, s’il vous
plaît.
— Un café. D’accord.
— Un euro pour le pain
s’il te plaît, maman.
—...
module 1 unité 1 • 17
L’ALPHABET
Les activités 8, 9 et 10 sont consacrées à l’apprentissage de l’alphabet, auquel s’ajoute...
a b c d e f
écoutez complétez lisez regardez écrivez soulignez
18
EN CLASSE
Les activités 11 et 12 introduisent les mots d...
module 1 unité 1 • 19
Compréhension globale
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de la grille de réponses de ...
8 1. Carlos est brésilien. Amanda est brésilienne. – 2. Lars est danois. Eva est danoise. – 3. Javier est espagnol.
Amalia...
module 1 unité 1 • 21
LES NOMBRES DE 0 À 10
Les activités 19, 20 et 21 permettent de découvrir les nombres de 0 à 10.
Acti...
11 Dialogue 1
CLAIRE BERGER. — Bonjour
monsieur.
XAVIER BOUTIN. — Bonjour.
Monsieur Boutin.
CLAIRE BERGER. — Boutin... Ale...
module 1 unité 1 • 23
Activité 24 ➝ Activité de compréhension permettant de revoir, à l’écrit, les quatre expressions pour...
24
Compréhension détaillée
– Demander aux apprenants d’ouvrir leur livre. Leur expliquer qu’ils doivent compléter le texte...
module 1 unité 1 • 25
Avant de commencer l’activité, présenter la grille d’évaluation : elle permettra à l’apprenant de co...
14 1. Ça va ?
2. Quatre ?
3. D’accord ?
4. Mercredi.
5. Vous ?
6. Monsieur Lucas ?
26
page 17 > DES SONS ET DES LETTRES
In...
module 1 unité 1 • 27
pages 18 et 19 > EN FRANCE ET AILLEURS
Cette partie culturelle amène les apprenants à se familiarise...
28
On fait le point
– À la fin de l’activité, faire le point avec les apprenants : qu’est-ce qui, au cours de l’unité, a é...
module 1 unité 2 • 29
pages 20 et 21 > ENCHANTÉ !
C’est clair ?
La scène se passe à Paris, dans une maison d’édition scola...
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Latitudes Guide pédagogique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Latitudes Guide pédagogique

979 vues

Publié le

French book

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
979
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Latitudes Guide pédagogique

  1. 1. LATITUDES 1 Méthode de français A1/A2 Guide pédagogique Saraly Huck Hoareau Régine Mérieux Yves Loiseau
  2. 2. Introduction ................................................................................................................................................................................................................................................................. 3 Grilles d’évaluation DELF A1........................................................................................................................................................................................................ 7 Mise en route ........................................................................................................................................................................................................................................................... 8 module1 Parler de soi............................................................................................................................................................................................................. 10 Salut ! ....................................................................................................................................................................................................................................................... 12 Enchanté ! ........................................................................................................................................................................................................................................ 29 J’adore ! ............................................................................................................................................................................................................................................... 47 Préparation au DELF module 1, corrigés ....................................................................................................................................................................................... 64 module2 Échanger........................................................................................................................................................................................................................... 65 Tu veux bien ?............................................................................................................................................................................................................................. 66 On se voit quand ?............................................................................................................................................................................................................... 82 Bonne idée !................................................................................................................................................................................................................................... 98 Préparation au DELF module 2, corrigés ....................................................................................................................................................................................... 113 module3 Agir dans l’espace ................................................................................................................................................................................. 115 C’est où ?............................................................................................................................................................................................................................................... 116 N’oubliez pas !........................................................................................................................................................................................................................... 133 Belle vue sur la mer !................................................................................................................................................................................................... 147 Préparation au DELF module 3, corrigés ....................................................................................................................................................................................... 161 module4 Se situer dans le temps ............................................................................................................................................................. 163 Quel beau voyage ! ......................................................................................................................................................................................................... 164 Oh ! joli ! ............................................................................................................................................................................................................................................. 180 Et après ? ............................................................................................................................................................................................................................................ 195 Préparation au DELF module 4, corrigés ....................................................................................................................................................................................... 209 Activités complémentaires ........................................................................................................................................................................................................... 211 Tests .......................................................................................................................................................................................................................................................................................... 225 Corrigés des tests ............................................................................................................................................................................................................................................ 237 unité 12 unité 11 unité 10 unité 9 unité 8 unité 7 unité 6 unité 5 unité 4 unité 3 unité 2 unité 1 Sommaire Crédits photographiques, illustrations et textes : p. 53 : TCF – 54 : Société Générale – 148, 161 et 219 : Signals – 188 : « Tu t’souviens de moi » paroles et musique Hiripsimé, 2007 – 219e : Piccaya/Fotolia.com – 225a : Image Source/Photononstop – 225b : Michel Gaillard/Rea – 231 : Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région Conception et direction artistique de la couverture : Christian Dubuis Santini © Agence Mercure Principes de maquette pages intérieures : Avis de passage Illustrations : Élise Rebaa-Launay (p. 35), Herval (p. 161, 225) Mise en page : Isabelle Aubourg / Jean-Pierre Delarue Photogravure : MCP © Les Éditions Didier, 2008 – ISBN 978-2-278-06264-5 – Dépôt légal 6264/01 Achevé d’imprimer par Jouve en octobre 2008
  3. 3. introduction • 3 Latitudes est un ensemble pédagogique sur trois niveaux qui s’adresse à des adultes et à de grands adolescents débutants. Il couvre 100 à 120 heures d’enseignement-apprentissage par niveau. Nos choix méthodologiques ont été guidés par les travaux du Conseil de l’Europe décrits dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (éditions Didier, 2001) ainsi que par le contact permanent avec des ensei- gnants de langue en France et à l’étranger. Nous avons déterminé les contenus de Latitudes 1 à partir des référen- tiels publiés en France : Niveau A1 pour le français (éditions Didier, 2007) et Niveau A2 pour le français (éditions Didier, 2008). Latitudes se veut réaliste, à la fois par ses contenus, sa progression et la mise en œuvre du travail proposé. Son organisation est claire, régulière, rythmée par des tableaux de synthèse systématiques et ses contenus sont facile- ment identifiables. Les points abordés sont traités dans leur totalité, afin de res- pecter au mieux les processus d’apprentissage. Chaque point de langue est ainsi travaillé en profondeur, de la présentation jusqu’à la phase de fixation par les apprenants. L’enseignant a la possibilité de moduler la durée de l’en- seignement grâce à des activités complémentaires facul- tatives qui se trouvent dans le guide pédagogique. Ce choix a pour but de répondre au nombre d’heures plus élevé attribué à certaines classes de lycée, par exemple, ou tout simplement de répondre aux différences de niveaux d’une classe à une autre. Certaines de ces activités complé- mentaires sont sonores, ce qui donne une richesse supplé- mentaire à l’ensemble qui est soucieux de respecter, dans tous ses supports, un bon équilibre entre l’oral et l’écrit. Les documents sont riches et variés, tant dans leur thé- matique que dans leur nature. Ils peuvent être sonores (dialogues, chansons, interviews, commentaires, etc.), ou écrits (cartes, articles de presse, messages électroniques, etc.). Le manuel est largement illustré dans le but de sou- tenir le travail de compréhension des apprenants et éga- lement de leur faire découvrir ou de préciser de nom- breux aspects socioculturels. Les objectifs et les contenus de Latitudes ont été définis dans le plus grand respect des préconisations du CECR. 1. Implication de l’apprenant Les stratégies et les activités proposées visent à rendre l’apprenant conscient et responsable de son apprentis- sage et elles ont pour objectif de le mener vers une auto- nomisation. – Pédagogie de la découverte Le travail s’effectue sur l’observation, la réflexion, le réem- ploi, la systématisation et la production. L’apprenant est toujours actif, découvre lui-même les règles de fonction- nement de la langue et se sent ainsi valorisé dans son apprentissage. – Évaluation Êvaluation est au service de l’apprentissage et les trois types d’évaluation proposés ont chacun une fonction bien définie. En outre, l’autocorrection est privilégiée dans l’utilisation du cahier d’exercices qui contient les corrigés de toutes les activités et les transcriptions des activités sonores. – Travaux de groupes Par les travaux de groupes, chaque apprenant peut confronter ses idées à celles des autres apprenants. Il peut ainsi construire son apprentissage et conceptualiser le système de la langue avec les autres, découvrir diverses manières d’appréhender la langue-culture, rencontrer dif- férentes stratégies d’apprentissage et développer des com- pétences individuelles de partage et de collaboration qu’il pourra réinvestir dans de futurs contextes socio-profession- nels. De plus, les travaux en groupes pourront permettre à chacun d’avoir un temps de parole plus élevé, ils devraient générer de l’entraide, contribuer à créer une bonne atmosphère au sein du groupe et à accroître la motivation des apprenants. 2. Approche actionnelle Cette approche considère avant tout l’apprenant comme un acteur social ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donnés. L’apprenant va donc devoir réaliser des actions sociales quotidiennes qui s’ancrent dans un contexte précis. Pour y parvenir, il devra mobiliser d’une part ses compétences générales individuelles, c’est-à-dire son savoir sur le monde et son savoir socioculturel, et d’autre part ses compé- tences communicatives (linguistiques, sociolinguistiques et pragmatiques). II. Latitudes et le Cadre européen commun de référence pour les langues I. Orientations méthodologiques Introduction Latitudes 1 ......A1/A2 Latitudes 2 ......A2/B1 (janvier 2009) Latitudes 3 ......B1 (janvier 2010)
  4. 4. 4 3. Interculturalité Pour évoquer la pluralité des langues et des cultures,Latitudes examine les particularités de l’Union européenne, de la francophonie, de la France d’outre-mer, des diverses habi- tudes de vie en matière de loisirs, de relation aux autres, de rapport à la nature,etc.La mise en place d’activités intercul- turelles relève essentiellement de la compétence de chaque enseignant dans le contexte spécifique de chaque groupe d’apprenants,néanmoins Latitudes s’efforce de fournir des pistes d’analyse de la culture cible et de la culture des appre- nants, notamment dans les pages culturelles. Les appre- nants sont très vite amenés à réagir et à échanger sur les spé- cificités culturelles, celles de leur pays ou de leur culture et celles du monde francophone. 1. Structure du manuel Le livre de l’élève se compose de quatre modules de trois unités. Chaque module est introduit par un contrat d’apprentis- sage qui permet, en un clin d’œil, de prendre connaissance des contenus du module, de comprendre la structure de chaque unité et par là même, d’apprécier la cohérence du module. Chacun des quatre modules prend appui sur un objectif général (parler de soi, échanger, agir dans l’espace, se situer dans le temps) pour aller vers les savoir-faire à apprendre, proposer ensuite les contenus linguistiques inhérents et enfin arriver naturellement à la réalisation de la tâche finale. Chaque module est suivi d’un bilan d’autoévaluation et d’un travail de préparation au DELF. En fin d’ouvrage, un ensemble de pages « outils » donne à l’apprenant les moyens de travailler seul, dans une cer- taine autonomie, grâce à des aides efficaces qui le guident tout au long de son apprentissage. 2. Évaluation Trois types d’évaluation coexistent dans Latitudes : – Après chaque unité, un test permet à l’enseignant de véri- fier les savoirs et savoir-faire acquis. Ce test se trouve à la fin du guide pédagogique et peut être photocopié. Les activités de production sont accompagnées d’une grille d’évaluation et l’enseignant dispose du corrigé de chaque test dans ce même guide pédagogique. – Après chaque module, un bilan d’autoévaluation pro- pose de courtes activités très ciblées sur des compétences communicatives. Après chaque activité, l’apprenant peut connaître son résultat chiffré et se situer immédiatement par rapport à son apprentissage. L’apprenant ne se contente donc pas de dire « je sais bien » ou « je ne sais pas très bien » tel ou tel point, il a immédiatement un exercice pour se tester. Des renvois aux pages du livre et aux activités du cahier d’exercices relatives au point traité permettent à l’ap- prenant de compléter, si nécessaire, son apprentissage. Ainsi, l’apprenant ne se limite pas à la lecture de son résultat mais il a immédiatement les moyens de combler ses lacunes, de revoir ses points faibles, de reprendre et cor- riger ses erreurs. – une préparation aux épreuves du DELF (Diplôme d’études en langue française) propose des activités iden- tiques à celles du diplôme national. L’apprenant est fami- liarisé avec ce type d’épreuve tout au long de son appren- tissage avec Latitudes, et peut ainsi évaluer sa capacité communicative. Les activités de production sont accompa- gnées d’une grille d’évaluation et l’enseignant trouvera le corrigé de chaque préparation dans le guide pédagogique. 3. Outils L’apprenant dispose d’outils indispensables, regroupés sur 40 pages en fin d’ouvrage, outils qu’il peut consulter à tout moment. Ces pages comprennent : – un précis de phonétique avec • un tableau précis montrant les correspondances entre le son et l’écriture (par exemple, quand j’entends [e], je peux l’écrire « é », « ai », « ei »). • un tableau avec des schémas articulatoires pour toutes les voyelles et les consonnes. – un précis de grammaire de huit pages reprenant, de façon synthétique et à l’aide d’exemples simples, tous les points étudiés dans le manuel. Des renvois dirigent l’ap- prenant vers les pages où chaque point apparaît. – des tableaux de conjugaisons proposant tous les verbes du manuel aux temps abordés. – un lexique des termes essentiels traduits en cinq langues : anglais, espagnol, portugais, chinois et arabe. – le corrigé des quatre bilans d’autoévaluation. – les transcriptions de toutes les activités enregistrées du livre. – un guide des contenus permettant aux apprenants de retrouver des éléments de langue (classés par ordre alpha- bétique) présents dans le manuel. Face à chaque élément, sont indiqués d’une part le numéro de l’unité dans laquelle il apparaît, d’autre part, le numéro de toutes les activités dans lesquelles il est traité. 4. Descriptif d’une unité Chaque unité se compose de cinq doubles pages dont la structure est récurrente. 1re double page : l’ouverture Un document déclencheur qui peut être sonore (interview, dialogue, chanson…) ou visuel (publication d’agence de tourisme, lettre, extrait littéraire, courrier électronique…) offre un contexte pour les occurrences des points qui sont développés dans l’unité. Ce document fait toujours l’ob- jet d’une courte activité de compréhension globale : C’est clair ? III. Organisation du livre de l’élève
  5. 5. introduction • 5 Sous le titre Zoom, un éclairage particulier est apporté soit sur des éléments lexicaux, soit sur un point de langue extraits du document de départ. 2e double page : la communication Dans un bandeau de couleur, différente pour chaque module, est présenté l’acte de parole qui va être étudié. La rubrique Comment on dit ? fait découvrir les réalisations langagières relatives à l’acte de parole traité, par exemple les différentes manières de « demander de se présenter » ou encore d’ « exprimer son point de vue ». Dans le principe de la pédagogie de la découverte, les apprenants sont invités à analyser un corpus pour en tirer les règles de fonctionnement du point de langue-culture étudié. Par des activités de réemploi progressives et guidées, ils conceptualisent ledit point de langue-culture. Enfin, un tableau de synthèse vient confirmer les hypo- thèses émises à partir du travail d’observation, de déduc- tion et de réemploi effectué. Des titres et sous-titres, un pour chaque point de langue étudié, rythment les 10 pages de chaque unité, par exemple : exprimer ses goûts, exprimer des souhaits ou les pronoms compléments directs, le futur simple. Ainsi, appre- nants et enseignants savent à tout moment ce qu’ils sont en train de travailler. 3e double page : la communication Un nouveau document relance l’étude de nouveaux points. Ici, dans chaque unité de Latitudes, les apprenants pour- ront suivre les échanges entre Aiko, qui est française, et Fabio, qui est brésilien. Ces deux jeunes sont amis et discutent de sujets divers dans une langue simple et très courante. Ils communiquent de manière différente : tantôt par téléphone, tantôt par courrier électronique, tantôt par le biais de cartes postales ou d’anniversaire, ce qui permet de varier les supports et d’éviter ainsi la monotonie. Leurs messages font l’objet d’un travail systématique de compréhension puis d’un travail sur de nouveaux points linguistiques. La présentation est la même que celle de la double page précédente, avec un nouvel acte de parole suivi de l’étude de divers points de langue, et le travail se déroule de la même manière : observation, déduction, réemploi, systé- matisation des points de langue. 4e double page : la communication puis la Tâche finale et le travail sur Des sons et des lettres Sur la page de gauche, le travail amorcé dans la double page précédente se poursuit ou, plus rarement, un nouvel objec- tif de communication est traité. Sur la page de gauche apparaît la Tâche finale. Grâce à tout ce qu’il vient de découvrir, l’apprenant est à présent capable de réaliser la tâche proposée. Pour ce faire, il va mobiliser plusieurs compétences : il lui est souvent demandé de travailler en collaboration avec un partenaire, de parler, d’écrire, de rechercher des informations. Chaque tâche s’ancre dans la réalité quotidienne et se place dans un contexte clair, comme par exemple l’entreprise, la classe de langue, le cercle amical, etc. Des grilles d’évaluation crité- riée de l’ensemble de ce travail sont proposées dans le guide pédagogique. Des sons et des lettres : une partie phonétique apparaît dans chaque unité. Elle se trouve toujours sur cette 4e double page, juste après la Tâche finale. Elle est facilement repérable par son titre (Des sons et des lettres) et par le cadre coloré qui la met en évidence. Dans cette rubrique, sont abordés des phénomènes propres à la langue française comme les questions de liaison, d’élision, de groupes rythmiques, d’accents, de cédille et un travail sur les sons est également proposé : discrimination auditive, relation son-écriture. Les activités sont toujours courtes et très ciblées. Il est important de donner de bonnes habitudes dès le début de l’apprentissage plutôt que de devoir corriger trop tard de graves défauts. 5e double page : la culture Divers documents présentent des aspects socioculturels variés de la France et des pays francophones. Il est ques- tion, par exemple, des Français et des loisirs, de la France d’outre-mer, de la francophonie, de mode, d’architecture, de musique, etc. Ces documents sont prétexte à reprendre ce qui a été abordé dans l’unité ou dans les unités précé- dentes, à travers diverses activités orales ou écrites portant sur la compréhension ou l’expression. Il va sans dire que la culture est présente bien au-delà de cette double page et qu’il revient à l’enseignant de la faire décou- vrir dans chaque situation proposée, dans chaque texte, dans chaque illustration et dans chaque document sonore. La rubrique Et vous ? permet d’aborder des questions d’interculturalité, de faire réfléchir et échanger au sujet des ressemblances, des différences éventuelles et de dévelop- per ainsi une prise de conscience et un savoir-être inter- culturels. Les tableaux de synthèse Tout au long des cinq doubles pages des unités, on trouve régulièrement des tableaux récapitulatifs. On peut en dis- tinguer plusieurs sortes. Des tableaux de synthèse viennent clore la plupart des par- ties titrées : – Communication : un tableau récapitulatif de couleur rose est présent à la fin de chaque rubrique portant sur la communication ou les savoir-faire (proposer une sortie, demander une direction, exprimer son point de vue, etc). Le tableau récapitule les réalisations langagières des actes de parole travaillés. – Grammaire : un tableau de synthèse de couleur verte apparaît à la fin de chaque rubrique présentant un point grammatical (le pronom y, le passé composé, etc.). Des explications simples et des exemples sont donnés pour bien fixer le point traité. – Phonétique : un tableau de couleur bleue vient récapi- tuler certains points de la rubrique Des sons et des lettres,
  6. 6. 6 comme par exemple celui sur les lettres finales qui ne se prononcent pas. D’autres tableaux plus courts jalonnent les unités et appa- raissent là où le point est abordé pour la première fois. Le code couleur reste le même : vert pour la grammaire et les conjugaisons, jaune pour le vocabulaire. Ces tableaux récapitulent les éléments du champ lexical travaillé (la famille, par exemple) ou présentent une structure gram- maticale simple (les prépositions de localisation). La présence de tels tableaux entraîne systématiquement une proposition d’exploitation du point dans le guide pédagogique, ainsi que des exercices supplémentaires dans le cahier d’exercices. Types d’activités et de documents Latitudes prend soin de travailler à parts égales l’écrit et l’oral, tant en compréhension qu’en production. Pour y parvenir, la méthode propose une riche typologie d’acti- vités, dans le but de rendre le travail plus efficace et de ne pas lasser les utilisateurs : des exercices d’association, de complétion, de substitution, de production guidée, de créativité totale, etc. Le même choix de variété a été fait en ce qui concerne les documents proposés. On trouve un juste équilibre entre les documents sonores et visuels,le même équilibre entre pho- tos et dessins, entre documents informatifs et illustratifs. Latitudes se compose de trois niveaux comprenant chacun : – un livre de l’élève avec deux CD audio inclus sur lesquels on retrouve toutes les activités enregistrées de la méthode : dialogues, chansons, interviews, activités de phonétique, etc., ainsi que les activités complémentaires du guide pédagogique. La présence dans le livre de l’élève de l’en- semble des enregistrements constitue une démarche sup- plémentaire vers l’autonomisation des apprenants qui pourront relire à tout moment ce qu’ils ont écouté en classe. Ils pourront ainsi être aidés, voire rassurés dans leur travail quotidien. Par ailleurs, le lien qu’ils pourront éta- blir entre le son et l’écriture constitue un plus pour la prononciation des phonèmes et l’acquisition de l’ortho- graphe. – un cahier d’exercices illustré avec son CD audio inclus. Il suit pas à pas la progression du livre de l’élève et un système simple de renvois de pages permet à l’enseignant de sélectionner les activités du cahier en fonction du point étudié dans le livre de l’élève. Ce cahier propose de nom- breuses activités écrites ou sonores dont les corrigés sont regroupés en fin d’ouvrage.Environ 80 % des exercices peu- vent être faits en autonomie, alors que 20 % sont plutôt à faire en classe (travail par paires, exercices de prononcia- tion, etc.). Cela offre une nouvelle possibilité à l’ensei- gnant de moduler la durée de son cours puisqu’il peut choisir de faire ou non les exercices proposés pour la classe. – un guide pédagogique qui propose : • une introduction ; • une unité 0 intitulée « Mise en route », pour sensibiliser les apprenants à la langue et la culture françaises ; • pour chaque activité du livre de l’élève, des conseils méthodologiques, des pistes d’exploitation, des références culturelles, la transcription de l’enregistrement (le cas échéant) et le corrigé ; • des activités complémentaires facultatives permettant à l’enseignant de moduler la durée de son cours en fonction des besoins. Chaque unité contient au moins une activité complémentaire et on peut en compter jusqu’à quatre (dont certaines sont disponibles sur internet). Quelques activités sont sonores et leur enregistrement se trouve sur le CD qui accompagne le livre de l’élève. • les tests et leur corrigé ainsi que le corrigé des prépara- tions au DELF. Des grilles d’évaluation critériée sont pro- posées pour les activités de production contenues dans cha- cun des types d’évaluation. – un DVD contenant une séquence vidéo reliée thémati- quement à chaque unité. Les documents proposés sont de courte durée et leur nature est variée : extraits de films, reportages, courts métrages, clips, etc. Ce DVD, dont l’utilisation reste facultative, va permettre à l’enseignant de varier les supports de travail, d’apporter donc une motivation supplémentaire dans la classe et surtout d’approfondir quelques points culturels et d’en- richir les connaissances des apprenants en matière de langue, d’une part, et en matière de savoir-faire et savoir- être, d’autre part. Un livret d’exploitation est inclus dans le DVD. Il est photocopiable et propose des activités variées de compré- hension, de vocabulaire, de communication, des activités qui mettent l’accent sur des points culturels et également des sujets qui élargissent le thème traité en proposant des discussions ou des débats. Figurent également la transcrip- tion intégrale de tous les documents, ainsi que le corrigé des activités. En ligne, des fiches pour l’enseignant accompagnent également le DVD. On y trouve, pour chaque unité, l’in- dication des objectifs de la séquence vidéo, des conseils pra- tiques et des informations culturelles. – un site internet compagnon : http://www.didierfle.com/latitudes/ L’enseignant peut y trouver une présentation interactive de la méthode, des extraits des différents supports, une FAQ, les fiches enseignant pour le DVD, des activités complé- mentaires et le guide pédagogique à télécharger gratuite- ment. Quant à l’apprenant, il peut y trouver des exercices complémentaires autocorrectifs. LES AUTEURS IV. Ensemble du matériel
  7. 7. DELF A1 • grilles d’évaluation GRILLE D’ÉVALUATION 1 (PRODUCTION ÉCRITE) Respect de la consigne Peut mettre en adéquation sa production avec la situation proposée. 0 0,5 1 1,5 2 Peut respecter la consigne de longueur minimale indiquée. Correction sociolinguistique Peut utiliser les formes les plus élémentaires de l’accueil et de la prise de congé. 0 0,5 1 1,5 2 Peut choisir un registre de langue adapté au destinataire (tu/vous). Capacité à informer ou à décrire Peut écrire des phrases et des expressions simples 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 sur soi-même et ses activités. Lexique et orthographe lexicale Peut utiliser un répertoire élémentaire de mots 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 et d’expressions relatifs à sa situation personnelle. Peut orthographier quelques mots du répertoire élémentaire. Morphosyntaxe et orthographe grammaticale Peut utiliser un contrôle limité des structures, 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 des formes grammaticales simples appartement à un répertoire mémorisé. Cohérence et cohésion Peut relier les mots avec des connecteurs très élémentaires 0 0,5 1 tels que et, alors. GRILLE D’ÉVALUATION 2 (PRODUCTION ORALE) 1re partie – Entretien dirigé Peut se présenter et parler de soi en répondant à des questions 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5 personnelles simples, lentement et clairement formulées. 2e partie – Échange d’informations Peut poser des questions personnelles simples sur des sujets familiers et concrets et manifester le cas échéant 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 qu’il/elle a compris la réponse. 3e partie – Dialogue simulé Peut demander ou donner quelque chose à quelqu’un, comprendre ou donner des instructions simples sur 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 des sujets concrets de la quotidienne. Peut établir un contact social de base en utilisant 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 les formes de politesse les plus élémentaires. Pour l’ensemble des 3 parties de l’épreuve Lexique (étendue) et correction lexicale Peut utiliser un répertoire élémentaire de mots 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 et d’expressions isolés relatifs à des simulations concrètes. Morphosyntaxe et correction grammaticale. 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 Peut utiliser de façon limitée des structures très simples Maîtrise du système phonologique Peut prononcer de manière compréhensible un répertoire 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 limité d’expressions mémorisées. DELF A1 - grilles d’évaluation • 7
  8. 8. 8 DÉCOUVERTE DE LA LANGUE Activité 1 ➝ Étude des premiers éléments de commu- nication : bonjour, au revoir, monsieur, madame, je m’appelle, toi, vous. Tout se fait à l’oral, rien n’est écrit au tableau. Les apprenants peuvent cependant transcrire de façon phonétique, s’ils le souhaitent, tous les mots présentés par l’enseignant. Chaque élément introduit doit être répété par l’ensemble des appre- nants et faire l’objet d’un minidialogue. – Se diriger vers un apprenant,lui serrer la main et dire Bonjour.Réclamer ensuite,de cet apprenant,la réponse Bonjour. – Faire de même avec deux ou trois autres appre- nants puis les inviter à échanger des Bonjour entre eux. – Introduire ensuite Au revoir : faire mine de quitter la salle de classe et dire Au revoir tout en faisant un geste de la main. Faire comprendre aux apprenants que vous attendez la réponse Au revoir. – Engager un apprenant dans un dialogue : lui dire Bonjour,puis Au revoir.Inviter les apprenants à échan- ger des Bonjour et Au revoir. – Se diriger vers une apprenante et dire Bonjour, madame. Se tourner ensuite vers un apprenant, et dire Bonjour, monsieur. Poursuivre avec Au revoir, madame et Au revoir, monsieur. – Inviter les apprenants à réemployer Bonjour,madame, monsieur et Au revoir dans des minidialogues. – Se présenter : dire Je m’appelle (prénom + nom). Écrire éventuellement le prénom et le nom au tableau. Regarder un apprenant et dire Et vous ? L’inviter à répondre Je m’appelle (prénom). Recommencer avec quelques autres apprenants puis faire produire des minidialogues avec ces éléments. – Introduire maintenant Salut : se tourner vers un apprenant et dire Salut, je m’appelle (prénom + nom), et toi ? Réclamer la réponse Je m’appelle (prénom). Procéder de même avec deux ou trois personnes puis inviter l’ensemble des apprenants à réemployer ces éléments avec leur voisin : Salut, je m’appelle (pré- nom), et toi ? – Pour finir,faire mine de vouloir quitter la salle à nou- veau et dire Salut tout en faisant un geste de la main. Inviter les apprenants à répondre. – Faire produire des minidialogues avec tous les élé- ments découverts ici. Veiller à ce que les apprenants associent d’une part Bonjour monsieur, bonjour madame ; Et vous ? Au revoir et d’autre part Bonjour ; Salut, je m’appelle (prénom) ; Et toi ? ; Salut ! Au revoir. – Un Salut, madame ou un Bonjour, monsieur accom- pagné d’un Et toi ? devra être immédiatement corrigé. BRISONS LA GLACE ! Créer une atmosphère détendue et conviviale entre les apprenants facilitera la communication dans la classe et l’apprentissage. Les apprenants ne peuvent pas encore parler français mais il est possible de créer une cohésion dans le groupe en proposant des activités de présenta- tion très simples (activité 2) et des activités où il n’est pas nécessaire de parler : jeux de mimes, exercices cor- porels, exercices théâtraux, etc. (activité 3). Activité 2 ➝ Activité ludique permettant de mémori- ser les prénoms des apprenants. – Former un cercle (enseignant et apprenants) pour que chacun puisse voir les autres. – Demander à un apprenant de répéter la phrase Je m’appelle (prénom).J’apprends le français avec (nom de l’enseignant). – Faire répéter à chaque apprenant cette même phrase en ajoutant à chaque fois les prénoms des apprenants précédents.Par exemple,le quatrième apprenant dira : Je m’appelle (prénom) et j’apprends le français avec (apprenant 3, apprenant 2 et enseignant). – Fermer le cercle et répéter tous les prénoms des apprenants. Activité 3 ➝ Activités non verbales, à proposer au choix. Ces jeux permettent de travailler la dimension non verbale de la communication (gestes, postures, etc.). Cela permet d’offrir un autre mode de commu- nication aux apprenants : si certains ont de bonnes capacités de parole, d’autres pourront trouver avantage à s’exprimer avec leur corps. Dans une certaine mesure, ce travail prépare aux jeux de rôles qu’ils auront à produire dans les différentes unités de Latitudes. a) Le miroir (par deux) : Un apprenant A fait face (à environ 60 cm) à un autre apprenant B.B est un miroir, il doit donc faire les mêmes gestes queA (veiller à ce que les gestes produits avec tout le corps soient lents). b) Regard fixe : Les étudiants marchent dans la salle ; au signal, chacun cherche un partenaire et chacun plonge son regard dans celui de l’autre sans aucune expression pendant 30 secondes. À faire quatre ou Mise en route Cette mise en route à pour objectif de sensibiliser les apprenants à la langue française, de faire connaissance (entre eux et avec l’enseignant) et de découvrir quelques éléments de la France et de la francophonie.
  9. 9. mise en route • 9 cinq fois en respectant la distance personnelle (60 cm). c) Hypnose (par deux) : Un apprenant plonge son regard dans les yeux d’un apprenant hypnotiseur (les deux visages sont à 30 cm). L’hypnotiseur fait des mouvements lents ; l’hypnotisé le suit. d) Grimace (par groupes de quatre ou six apprenants disposés en cercle) : Un apprenant se place au milieu du sous-groupe. Les autres doivent produire des gri- maces avec leurs mains et leur visage : l’apprenant au milieu imite tour à tour les grimaces faites par les autres ; chaque apprenant du sous-groupe passe au milieu du cercle. e)Unehistoireenlanguematernelle(en sous-groupes de quatre ou six, avec des apprenants de langues maternelles différentes) : Chacun raconte une his- toire en la gestualisant comme s’il racontait l’histoire à un groupe d’enfants.Pour ne pas perdre le fil de l’his- toire, l’apprenant se raconte l’histoire dans sa langue mais à un niveau sonore très bas pour que les autres n’entendent pas.Ils doivent pouvoir comprendre l’his- toire par les gestes produits. Cette liste n’est pas limitative : il est possible de propo- ser d’autres activités pour travailler la dimension non verbale de la communication, avec le corps ou la voix. MISE EN COMMUN DES CONNAISSANCES DES APPRENANTS Les apprenants mettent en commun ce qu’ils connais- sent ou perçoivent de la France et du français. Cela peut contribuer à les valoriser et à créer une motivation supplémentaire dans leur apprentissage. Activité 4 ➝ Cette activité a pour objectif de rendre les prénoms français plus familiers. Dire à voix haute quelques prénoms français et deman- der aux apprenants si,intuitivement,ils distinguent les prénoms masculins des prénoms féminins. Activité 5 ➝ Les apprenants sont invités à retrouver des objets, des lieux, etc. français dans une série de photos (tirées de magazines, de dépliants publicitaires, etc.) mises à leur disposition. – Rassembler des photographies présentant des objets provenant de différents pays.Par exemple : un parfum Guerlain, une assiette de sushis, le maillot de l’équipe de France de football,une moto Honda,un quai de gare à l’étranger (avec un panneau en coréen par exemple), une station de métro à Paris, un hamburger, etc. – Former des groupes de trois et distribuer une série de photos à chaque groupe. – Faire comprendre aux apprenants qu’ils doivent, au sein de leur groupe, repérer et mettre de côté les photos représentant des objets d’origine française. – Au bout de quelques minutes,inviter chaque groupe à montrer à leurs camarades les photos sélectionnées. Pour chaque photo, encourager les apprenants à don- ner leur avis. Apporter la réponse si nécessaire. Faire ensuite montrer les photos laissées de côté et à nou- veau,solliciter le reste de la classe pour donner son avis. – Pour chaque objet français trouvé,le groupe marque un point… Mais attention, si la réponse n’est pas exacte,le groupe perd deux points.Marquer les points de chaque groupe au tableau. Le groupe qui marque le plus de points a gagné. Activité 6 ➝ Les apprenants sont invités, dans un remue-méninges, à partager ce qu’ils connaissent de la France, de la langue française et de la francophonie. Cette activité est possible avec des apprenants parta- geant la même langue maternelle. – Poser des questions sur la langue : Les apprenants connaissent-ils des mots français ? Existe-t-il des emprunts en français dans leur langue maternelle ? Connaissent-ils des pays où l’on parle français ? Ont- ils des préjugés ou des a priori favorables quant à la langue et à la culture françaises ? – Poser des questions sur la culture : Connaissent-ils des villes françaises ? Ont-ils des connaissances histo- riques sur la France ? Que savent-ils de l’organisa- tion politique des pays francophones ? (la France a un président, la Belgique, un roi, etc.) Ont-ils déjà vu des films francophones ? Connaissent-ils des chanteurs ou des musiciens francophones ? Des écrivains ? Aiment-ils la cuisine française ? Connaissent-ils des spécialités gastronomiques ? – En l’absence de réponse : demander éventuellement aux apprenants, par groupes de deux ou trois, de choisir un domaine culturel et de faire une recherche (sur Internet ou dans une bibliothèque) sur ce domaine pour une courte présentation (2 à 3 minutes en classe), en langue maternelle. Faire une courte pré- sentation (2 à 3 minutes) à partir de documents : carte géographique, enregistrement audio ou vidéo (présentation d’un château, d’une émission de télévi- sion, etc.), affiches, objets culturels, etc. Philippe, Patrick, Michel, Gérard, Sébastien, Nicolas, Julien, David, Hugo, Enzo, Mathis, Raphaël, Mathéo. Marie, Martine, Patricia, Véronique, Marie, Sophie, Céline, Sandrine, Aurélie, Emma, Jade, Romane, Lola
  10. 10. 10 Avant de commencer le travail sur l’unité proprement dite, il est important de présenter ce Contrat d’apprentissage aux apprenants : connaître les objectifs et les contenus visés permet de s’approprier le projet d’apprentissage et de l’envisager de façon active. Cela participe de la motivation des apprenants puisqu’on les incite à s’impliquer dans le projet, à poursuivre des objectifs et contribue donc à l’efficacité des cours. On s’attachera à montrer aux apprenants l’adéquation entre ce qui est abordé dans POUR…, J’APPRENDS, et la TÂCHE FINALE. Ce module 1 permet d’apprendre à communiquer de façon très simple lors des premiers contacts avec une personne. Pour ce module, la présentation peut être faite dans la langue maternelle des apprenants. Dans l’unité 1, les apprenants poursuivent le travail des salutations et de la présentation amorcé dans la Mise en route. Ils apprennent également à s’excuser. L’unité 2 leur permet de demander à quelqu’un de se présenter et de présenter quelqu’un. Dans l’unité 3, ils sont amenés à parler de leurs goûts et de leurs projets. Inviter les apprenants à ouvrir leur livre page 9 et commenter le contenu de chaque unité. Montrer sur- tout la structure et la cohérence de chaque module. Salut ! ● Présenter tout d’abord le titre de l’unité : rappeler Salut, bonjour, en faisant un signe de la main ou en tendant la main à quelqu’un. ● Montrer « Pour » et le faire comprendre en le traduisant si nécessaire. ● « Entrer en contact » : faire rapidement comprendre aux apprenants qu’ils vont poursuivre ici ce qui a été commencé dans la Mise en route. On peut, par exemple, tendre la main à une personne et dire Bonjour ! ● Montrer « J’apprends » et le faire comprendre. Mettre en relation la liste des contenus des quatre pre- mières puces de cette colonne avec « Entrer en contact ». Dire par exemple : Pour entrer en contact, j’apprends s’il vous plaît, merci… et inviter les apprenants à compléter cette liste : bonjour, salut, au revoir. ● Enchaîner rapidement sur « tu ou vous », point qui a été abordé dans la Mise en route et encourager à produire des exemples comme Bonjour madame. Je m’appelle X, et vous ?, Salut, tu…, etc. ● Pour « l’alphabet », demander à un apprenant d’épeler son nom. Pour chaque lettre donnée par l’ap- prenant dans sa langue, donner l’équivalent en français à l’oral. ● Montrer ensuite « les consignes de la classe » et expliciter. ● Continuer à présenter les objectifs et les contenus en interactivité avec les apprenants. Pour me pré- senter, j’apprends : Je suis française, j’habite… et compléter la liste collectivement : je m’appelle… ● Pour « être », dire je suis + nationalité ; désigner quelqu’un et dire : tu es + nationalité. ● Continuer de la même manière avec la suite des contenus (je suis français, elle est chinoise…) puis comp- ter en chœur, si certains connaissent les chiffres. ● Pour « M’excuser », faire mine de bousculer quelqu’un ou le coin d’une table et dire Oh, pardon ! ● Montrer ensuite « Tâche finale » et afin de faire comprendre ce titre, récapituler brièvement : Pour… entrer en contact, j’apprends… et dire, en langue maternelle, quelque chose comme Je peux faire… et lire la consigne de la tâche. Faire comprendre le travail attendu et insister surtout sur la faisabilité. Montrer qu’on est capable, très naturellement, de se présenter dans ce cours de cuisine, puisqu’on a appris à entrer en contact, à se présenter et qu’on connaît : bonjour, les nationalités, être, etc. unité 1 module1 Parler de soi
  11. 11. module 1 • 11 Enchanté ! ● Rendre le titre compréhensible en disant à un apprenant Je m’appelle (prénom), et toi ? Suite à la réponse, dire Enchanté ! Si besoin, donner l’équivalent dans la langue maternelle des apprenants. ● Faire comprendre que pour « Demander de se présenter », j’apprends à poser des questions. Dessiner un point d’interrogation au tableau et donner le sens de tu as quel âge ? quel est votre nom ? ● Faire comprendre « Présenter quelqu’un » en désignant un apprenant au reste de la classe et dire C’est (prénom). Désigner un autre apprenant et dire Voici (prénom). Pour « c’est qui ? », montrer du doigt un apprenant au reste de la classe et poser la question C’est qui ? et inviter les apprenants à répondre C’est (prénom). ● S’arrêter sur « quelques noms de professions » et dire Je suis professeur. Le traduire si nécessaire. Expliquer aux apprenants que pour présenter quelqu’un, ils vont découvrir quelques noms de professions. ● Enchaîner rapidement sur « les nombres de 11 à 69 ». ● Récapituler les différents points traités dans cette unité : Pour demander de se présenter, j’apprends… ; pour pré- senter quelqu’un, j’apprends… puis lire à voix haute la consigne de la tâche finale. Expliquer le travail attendu tout en insistant sur le fait qu’à la fin de l’unité 2, les apprenants seront capables de se présenter en détails. J’adore ! ● Dessiner un cœur au tableau et lire à voix haute le titre de l’unité,en exagérant sur l’intonation.Faire comprendre aux apprenants « Exprimer mes goûts » et dire Pour exprimer mes goûts, j’apprends je déteste (barrer le cœur dessiné au tableau) et j’adore. ● Passer rapidement sur « les nombres après 69 ». ● Pour « Parler de mes projets »,écrire au tableau une date future (se limiter à l’année d’après.Par exemple,si l’an- née en cours est 2009, écrire au tableau 2010). Dire, en montrant la date et en se désignant,En 2010, je vais aller à (ville connue des apprenants). Si nécessaire, dire cette même phrase dans la langue maternelle des apprenants. ● Montrer la tâche finale et expliquer son contenu. Insister sur ce que les apprenants seront capables de faire à la fin de l’unité 3 : exprimer leurs goûts et parler de leurs projets. ● Pour finir, montrer rapidement la cohérence du titre de module avec le contenu de chaque unité. Faire com- prendre « Parler de soi » en se désignant soi-même et dire,par exemple : Moi, je m’appelle (prénom), je suis (natio- nalité), j’ai (âge), j’aime…, je déteste, je vais faire…, en bref, des réalisations apprises dans chacune des unités. unité 3 unité 2
  12. 12. 12 module 1 Parler de soi unité 1 Salut ! pages 10 et 11 > SALUT ! C’est clair ? Activité 1 ➝ Activité de compréhension orale globale sur les salutations. Cela a déjà été abordé dans la Mise en route – ces expressions sont donc familières aux apprenants, à l’oral. Les dialogues entendus seront ensuite lus, ce qui sera pour les apprenants une première découverte de l’écrit. Enfin, ils liront à haute voix ces dialogues sous forme d’échange. Bien rassurer les apprenants en leur disant que le but n’est pas de comprendre tous les mots mais de repérer quelques indices (extralinguistiques, notamment) qui leur permettront de comprendre les situations dans leur globalité. • Saluer. • Entrer en contact avec quelqu’un. • Se présenter. • S’excuser. En cours de cuisine, premiers contacts avec les membres d’un groupe. • Comprendre des personnes qui se saluent. • Échanger pour entrer en contact, se présenter, saluer, s’excuser. • Communiquer avec tu ou vous. • Comprendre les consignes de classe. • Épeler son nom et son prénom. • Compter jusqu’à 10. • Découvrir l’alphabet et l’écrit. • Identifier quelques sigles. • Utiliser les formules de politesse. • Tu ou vous ? • Les jours de la semaine • Quelques formules de politesse • L’alphabet et quelques sigles • Quelques consignes de classe • Je, tu, vous, il, elle • Être • Quelques nationalités • Masculin et féminin • Les nombres de 0 à 10 • L’ intonation déclarative et interrogative • Les sons [a], [wa] et [u] En France et ailleurs Objectifs de communication > Tâche Activités de réception et de production orales Activités de réception et de production des écrits Savoirs linguistiques Phonie – Graphie Découvertes socioculturelles 2 Dialogue 1 — Ah ! Bonjour, Anne. Ça va ? — Salut, David. Ça va, et toi ? — Ça va. Merci. Dialogue 2 — Bonjour, monsieur Lucas. Vous allez bien ? — Très bien, et vous ? Dialogue 3 — Au revoir, Alix ! — Salut ! Dialogue 4 — Allo, Éric, c’est Lili. Tu vas bien ? — Ah ! Salut, Lili ! Oui, ça va, et toi ? Dialogue 5 — Bonjour. Antoine Mouly. — Bonjour monsieur. — Monsieur Dubois,s’il vous plaît. — Oui… Damien, ton rendez- vous… Oui, monsieur Mouly. Dialogue 6 – Salut, le bureau 318, s’il te plaît. – C’est là ! – Ah ! Merci. Au revoir.
  13. 13. module 1 unité 1 • 13 a) Préparation à l’écoute – Inviter les apprenants à ouvrir leur livre p. 10. Leur demander de cacher les dialogues écrits. – Demander aux apprenants de regarder les six photos. Les inviter à se concentrer et à faire des hypo- thèses en langue maternelle sur les situations de communication : • Quel âge ont les personnages ? • Où se passe le dialogue ? • Est-ce que les personnages se connaissent ? • Leurs rapports sont-ils formels ou informels ? Quel est leur niveau de relation ? Compréhension globale – Sur le tableau de la salle de classe, reproduire la grille de réponses (sans les réponses). Inviter les appre- nants à faire de même sur leur cahier ou sur une feuille. – Faire comprendre aux apprenants qu’ils auront à associer les dialogues entendus et les photos : faire écouter le dialogue 1 une première fois et montrer que la photo E correspond à ce dialogue. – Faire écouter les six dialogues et demander aux apprenants de remplir la grille de réponses qu’ils auront reproduite. – Demander aux apprenants de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. Pendant ce temps, circuler entre eux pour prendre connaissance de leurs réponses. Si une écoute supplémentaire semble nécessaire, faire écouter l’enregistrement à nouveau. – Une dernière écoute permet de vérifier que les photos ont été correctement associées aux dialogues : faire écouter chaque dialogue et corriger collectivement. Dialogue 1 = E, Dialogue 2 = A, Dialogue 3 = B, Dialogue 4 = D, Dialogue 5 = F, Dialogue 6 = C b) Faire de nouveau écouter les dialogues un à un. Les apprenants suivent des yeux les transcriptions. Après chaque dialogue, demander à des apprenants de lire sous forme de courts échanges. Sans trop insister, reprendre la phonétique quand il s’agit de l’intonation (affirmation et interrogation), des liai- sons (vous allez bien ?) et des lettres muettes. Attention : cette activité permet aux apprenants d’établir un premier rapport entre le son et l’écriture. L’enseignant ne doit pas entrer ici dans les détails de façon exhaustive. Cela les découragerait. C’est une première sensibilisation qu’il doit rendre motivante et valorisante. Le saviez-vous ? « Se faire la bise » entre connaissances, amis et membres d’une famille est une pratique répandue chez tous les Français, entre femmes, hommes et femmes, et parfois entre hommes – même s’ils se serrent la main dans la plupart des cas. Le nombre de bises dépend des régions. Zoom Tu ou Vous ? Les activités 2, 3 et 4 permettent de travailler sur la différence d’emploi entre le tutoiement et le vouvoie- ment. L’objectif est d’attirer l’attention des apprenants sur le fait qu’on choisit d’utiliser l’un ou l’autre en fonction de la situation de communication (formelle ou informelle, âge des personnes, etc.) et d’élé- ments linguistiques (que les apprenants vont entendre ou lire), comme Madame (= vous) ou Salut (= tu). Activité 2 ➝ Activité de réception orale qui permet de repérer les usages de tu et de vous dans cinq minidialogues. ? Corrigé 3 1. — Ah ! Bonjour, monsieur Delafon ! Vous allez bien ? — Oui, très bien, merci. Et vous, Clara ? 2. — Tu vas bien, Nina ? — Ça va, merci. Et toi ? 3. — Salut Théo. À demain. — Tchao, à demain ! 4. — Au revoir, madame. — Au revoir, à lundi ! 5. — Tu me téléphones samedi ? — Oui, d’accord !
  14. 14. tu vous tu – vous Salut toi s’il te plaît tchao s’il vous plaît monsieur Delafon madame bonjour merci bien au revoir à lundi d’accord à demain 14 – Écrire tu et vous au tableau et rappeler cette opposition en donnant deux phrases à titre d’exemple : • Bonjour, monsieur Lucas. Vous allez bien ? • Allo, Éric, c’est Lili. Tu vas bien ? – Il est également possible de se servir des photos de la p. 10 pour illustrer cette opposition. – Expliquer aux apprenants qu’ils vont devoir écouter et dire si les personnes se disent « tu » ou se disent « vous » dans les dialogues. – Faire écouter tout d’abord le dialogue 1. Demander aux apprenants d’expliquer pourquoi la réponse est vous. Qu’est-ce qu’ils ont entendu ? Quel est le niveau de relation entre les deux personnes ? (Réponses possibles : On entend vous, on entend Monsieur, c’est un échange formel). – Faire écouter les autres dialogues : les apprenants complètent, individuellement, le tableau avec tu ou vous, selon ce qu’ils repèrent dans le dialogue. Les pronoms tu ou vous ne se trouvent pas forcé- ment dans chaque dialogue mais des indices permettent de découvrir le niveau de relation entre les personnes (les salutations : tchao, salut ; la façon d’interpeller son interlocuteur : madame, tu). – Demander aux apprenants de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. Circuler entre eux pour prendre connaissance de leurs réponses. Suivant leurs réponses, proposer ou non une écoute supplémentaire. – Corriger collectivement en faisant de nouveau écouter les dialogues et en demandant aux appre- nants, après chaque dialogue, s’ils ont choisi tu ou vous. Leur demander d’expliquer leur choix en don- nant les indices qui leur ont permis de choisir tu ou vous. Activité 3 ➝ Les apprenants lisent à voix haute les dialogues qu’ils viennent d’entendre. Cette activité pour- suit la sensibilisation au rapport entre le son et l’écriture amorcée précédemment. – Faire écouter les dialogues aux apprenants. Ils suivent les textes des yeux. – Les faire répéter par groupe de deux après chaque dialogue. Ici encore, il ne s’agit pas de rentrer dans le détail de la phonétique mais d’insister sur l’intonation, les liaisons obligatoires et les lettres muettes. – Les faire répéter par groupes de deux l’ensemble des dialogues. Passer de groupe en groupe et cor- riger l’intonation, les liaisons, les plus gros problèmes de prononciation quand c’est nécessaire. – Demander aux apprenants s’ils comprennent chaque situation et si on est, pour chaque situation, dans le domaine du « tu » ou dans le domaine du « vous ». Activité 4 ➝ Grâce aux situations de communication découvertes précédemment, les apprenants vont être capables de classer les formules de base dans un tableau synthétique. – Demander à un apprenant de lire à voix haute les mots à classer. – Expliquer aux apprenants que dans la première colonne, on classera les mots qu’on utilisera si on dit « tu » à son interlocuteur, dans la deuxième, les mots qu’on utilisera si on dit « vous » et dans la troisième, les mots qu’on peut utiliser indifféremment, que l’on tutoie ou que l’on vouvoie l’inter- locuteur. – Faire compléter le tableau par deux. – Corriger : trois apprenants, un par colonne, lisent leur classement. Écrire les mots au tableau. Corrigé Corrigé 1 2 3 4 5 vous tu Tu vous tu
  15. 15. module 1 unité 1 • 15 – Revenir sur les jours de la semaine présents dans le dialogue : lundi, samedi. Demander aux appre- nants s’ils savent quel est le jour d’aujourd’hui ; s’ils connaissent les jours du week-end. Lire les jours de la semaine dans l’encadré La semaine ; demander aux apprenants de répéter et d’apprendre les jours de la semaine pour le prochain cours. Production orale Activité 5 ➝ Elle a pour objectifs de permettre aux apprenants de manipuler la langue, de réemployer et de fixer leurs acquis dans une situation « authentique », proche de la réalité. – Faire lire les encadrés Saluer et Ça va ? par les apprenants. S’assurer de la compréhension de tous les termes. – Par groupes de deux, demander aux apprenants d’imaginer un dialogue pour les photos a et b. Pendant ce temps, circuler entre eux pour répondre à d’éventuels besoins. – Demander à deux groupes d’apprenants de jouer chacun un dialogue. pages 12 et 13 > ENTRER EN CONTACT Comment on dit ? Les activités 6 et 7 permettent de travailler sur les formules de politesse (s’il vous plaît, s’il te plaît, merci, de rien, je vous en prie). Cela permet de poursuivre le travail sur le tutoiement et le vouvoiement. Ces deux activités introduisent également deux nouvelles expressions : « tiens », « voilà » ainsi que l’expres- sion « ça s’écrit comment ? » qui sera reprise à partir de l’activité 10, après le travail sur l’alphabet. Activité 6 ➝ Activité de compréhension orale. Les apprenants entendent trois dialogues, dans lesquels sont contenues des formules de politesse, et ils doivent associer chaque dialogue à une photo. Préparation à l’écoute – Inviter les apprenants à ouvrir leur livre page 12. – Demander aux apprenants de regarder les trois photos. – Si seul le français est utilisé pour communiquer avec les apprenants, leur demander s’ils compren- nent ces photos. – Si l’enseignant a la même langue maternelle que ses apprenants, les inviter à se concentrer et à faire des hypothèses en langue maternelle sur les situations de communication : • Photo a : D’après vous, quel âge ont les personnages ? Où se passe le dialogue ? Que font-ils ? Est-ce que les personnages se connaissent ? Leurs rapports sont-ils formels ou informels ? Est- ce qu’ils se disent tu ou vous ? Propositions Photo a Photo b — Salut ! Ça va ? — Salut Sophie, ça va bien, et toi ? — Bien. Salut, à lundi ! — À lundi. — Ah, bonjour Claire. — Bonjour madame Faveaux. Comment allez-vous ? — Bien, merci, et vous ? — Ça va. 1. — Bonjour ! — Bonjour madame. — Votre nom, s’il vous plaît. — Euh… Demarty. Je m’appelle Paul Demarty. — Demarty ? Ça s’écrit comment ? — D.E.M.A.R.T.Y. 2. — Bonjour. — Bonjour madame. Une baguette, s’il vous plaît. — Une baguette ? Voilà. Un euro, s’il vous plaît. — Merci. — Je vous en prie. 3. — Tiens. Ton CD de Bénabar. — Ah ! Merci. — De rien. 4
  16. 16. 1. 2. 3. — Monsieur ? — Euh… Un café, s’il vous plaît. — Un café. D’accord. — Un euro pour le pain s’il te plaît, maman. — Tiens. — Merci. — De rien. — Merci, monsieur. — Je vous en prie. — Au revoir, monsieur ! — Au revoir, à samedi. 16 • Photo b : D’après vous, quel âge ont les personnages ? Où sont-ils ? Que font-ils ? Quel est leur niveau de relation ? Est-ce qu’ils se disent tu ou vous ? Introduire le mot « CD ». • Photo c : D’après vous, où sont les personnages ? Que font-ils ? Quel est leur niveau de rela- tion ? Est-ce qu’ils se disent tu ou vous ? Introduire le mot « baguette ». Compréhension globale – Faire comprendre aux apprenants qu’ils auront à associer les dialogues et les photos. – Faire écouter les trois dialogues une première fois. Les laisser répondre individuellement. – Demander aux apprenants de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. Pendant ce temps, circuler entre eux pour prendre connaissance de leurs réponses. Si une écoute supplémentaire semble nécessaire, faire écouter l’enregistrement à nouveau. – Une dernière écoute permet de vérifier que les photos ont été correctement associées aux dialogues : faire écouter chaque dialogue et corriger collectivement. Activité 7 ➝ Activité de réemploi. Les apprenants complètent trois minidialogues avec les formules de poli- tesse découvertes précédemment. – Demander aux apprenants, individuellement, de compléter les trois échanges à l’aide des dialogues de l’activité 6 et du tableau récapitulatif Formules de politesse. – Inviter les apprenants à comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. Si besoin, ils peuvent ter- miner l’exercice ensemble. Pendant ce temps, circuler entre les groupes pour aider les apprenants dans leur réflexion. – Demander à des apprenants de donner leurs propositions. Solliciter le reste de la classe pour les valider. – Faire jouer par groupes de deux l’ensemble des dialogues. Circuler entre les groupes et corriger la prononciation quand c’est nécessaire. – Demander à trois groupes de présenter leur dialogue devant la classe. On fait le point Avant de poursuivre, faire le point avec les apprenants sur tout ce qui a été traité : – les expressions pour saluer : salut, bonjour, au revoir, tchao, à demain, à lundi ; – les jours de la semaine ; – les expressions pour entrer en contact : Ça va ? Tu vas bien ? Vous allez bien ? Et toi ? Et vous ? Bien, merci. Votre nom, s’il vous plaît. Je m’appelle ; – les formules de politesse : s’il te plaît, s’il vous plaît, merci, de rien, je vous en prie ; – les autres expressions : tiens, voilà, d’accord. Corrigé Corrigé dialogue 1 dialogue 2 dialogue 3 photo a photo c photo b
  17. 17. module 1 unité 1 • 17 L’ALPHABET Les activités 8, 9 et 10 sont consacrées à l’apprentissage de l’alphabet, auquel s’ajoute logiquement la capa- cité à épeler (son prénom et son nom) et à demander à quelqu’un d’épeler son prénom et son nom. Activité 8 ➝ Activité de découverte de l’alphabet. A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z – Faire écouter l’alphabet une première fois à l’ensemble de la classe. – Faire répéter l’alphabet par l’ensemble de la classe ou en chaîne (chaque apprenant dit une lettre ou un groupe de lettres). – Inviter les apprenants à consulter la présentation des différents signes accompagnant l’alphabet fran- çais, p. 158 de leur manuel. – Demander aux apprenants d’épeler quelques mots découverts précédemment dans l’unité pour employer « c cédille », « apostrophe », « accent grave », etc. (ça va, s’il te plaît, voilà, un café, etc.). Activité 9 ➝ Activité de réemploi qui contribue à la découverte d’une réalité française, les sigles, qui ont une place importante dans la vie quotidienne. – Pour pratiquer l’alphabet, demander à quelques apprenants de lire les sigles. Corriger la pronon- ciation si nécessaire. – Leur laisser quelques minutes pour associer, par deux, les éléments. Circuler entre les apprenants pour prendre connaissance de leurs réponses. Si des erreurs sont constatées, corriger collective- ment et très rapidement. S Activités complémentaires 1 (voir page 211) et sur internet Production orale Activité 10 ➝ Activité de réemploi dans une situation réaliste : demander à quelqu’un d’épeler son prénom et son nom. Les apprenants entendent un dialogue et, sur le même modèle, ils jouent avec leur voisin. Compréhension globale – Demander aux apprenants d’écrire le prénom et le nom de la personne. – Corriger : demander à un apprenant d’aller au tableau. Faire écouter l’enregistrement en lui lais- sant le temps d’écrire. Solliciter le reste de la classe pour valider ou non la correction. Je m’appelle Inna Gusinova. – Faire jouer le même dialogue entre les apprenants, deux par deux. Circuler entre les groupes pour corriger la justesse des expressions et la prononciation quand c’est nécessaire. Corrigé Corrigé 5 1. SNCF 2. CHRU 3. TGV 4. BD 5. ONU 6. CIC Société nationale des chemins de fer Centre hospitalier régional universitaire Train à grande vitesse Bande dessinée Organisation des Nations unies Crédit industriel et commercial Photo F Photo C Photo D Photo E Photo A Photo B 6 — Bonjour madame. Vous êtes ? — Je m’appelle Inna Gusinova. — D’accord. Ça s’écrit comment ? — Inna : I. 2 N.A ; Gusinova : G.U.S.I.N.O.V.A. — Merci.
  18. 18. a b c d e f écoutez complétez lisez regardez écrivez soulignez 18 EN CLASSE Les activités 11 et 12 introduisent les mots de la classe. Activité 11 ➝ Les apprenants entendent dix phrases : quatre d’entre elles sont dites par un étudiant, les autres plutôt par le professeur. Aux apprenants de repérer les quatre phrases habituellement dites par les appre- nants. Compréhension globale – Expliquer la consigne aux apprenants. Leur préciser qu’ils vont suivre les phrases des yeux pendant l’enregistrement. – Passer l’enregistrement une première fois. Laisser quelques instants aux apprenants pour repérer les phrases individuellement. – Leur demander de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. – Passer l’enregistrement une deuxième fois pour corriger collectivement. 2. Oui, oui, j’ai compris ! 3. Non, je ne comprends pas. Compréhension détaillée Passer, phrase après phrase, l’enregistrement. Pour chaque phrase, demander aux apprenants de mimer ou d’expliquer dans leur langue maternelle ce qu’ils ont compris des paroles de l’enseignant (les mots ou expressions clés). Activité 12 ➝ Pour vérifier la compréhension des consignes de classe les plus courantes, les apprenants les asso- cient aux pictogrammes correspondants. – Demander aux apprenants de faire l’exercice individuellement ou par deux. – Leur demander de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. – Corriger. pages 14 et 15 > SE PRÉSENTER Les activités 13 et 14 présentent un échange entre deux personnes, Aiko et Fabio. Comme les apprenants pourront le constater dans les unités suivantes, ces deux personnages reviennent tout au long du manuel. Ces deux activités introduisent le féminin et le masculin des adjectifs de nationalité, la conjugaison du verbe être et le sens et la conjugaison du verbe habiter, à la troisième personne du singulier. Les activités 14, 15, 16, 17 et 18 permettent de systématiser la conjugaison du verbe être (au singulier et à la deuxième personne du pluriel) et l’accord des adjectifs de nationalité. C’est clair ? Activité 13 ➝ Activité de compréhension globale dans laquelle les deux personnages se présentent de façon simple. Préparation à la lecture Avant de lire le texte, amener les apprenants à identifier le type de document (c’est une page de site internet), le nombre de personnes qui échangent (deux : Aiko et Fabio) et à faire des hypothèses sur leur sexe (toutes les réponses sont acceptables).Avec des questions simples et les gestes de l’enseignant, cette préparation à la lecture peut se faire en français, mais, si besoin, le recours rapide à la langue mater- Corrigé Corrigé 5. Vous pouvez répéter, s’il vous plaît ? 9. Ça s’écrit comment ?
  19. 19. module 1 unité 1 • 19 Compréhension globale – Demander aux apprenants de prendre connaissance de la grille de réponses de l’activité 13. Expliquer aux apprenants qu’ils doivent lire le texte et remplir le tableau. Attirer leur attention sur français ou française et brésilien ou brésilienne. Ne pas poursuivre l’analyse maintenant. – Leur laisser quelques minutes pour lire le texte et remplir le tableau. – Leur demander de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin et circuler dans la classe pour évaluer la compréhension des apprenants. – Corriger collectivement si des erreurs ont été constatées. Travail à partir de la correction Si les apprenants n’ont pas compris comment on sait qu’Aiko est une femme, attirer leur attention sur « françaisE » et leur demander d’expliquer. Activité 14 ➝ Activité écrite qui permet de vérifier la compréhension du message écrit et de conceptualiser les structures simples relatives à la présentation d’une personne. Cette activité va permettre aux appre- nants de se concentrer sur certaines expressions du texte : l’adjectif qualificatif français(e), le verbe être conjugué avec elle, le verbe habiter conjugué avec il ou elle. Ce dernier point va être découvert lors de cet exercice. – Leur demander de compléter l’exercice par deux. – Corriger. Aiko est française. Elle est étudiante. Elle habite à Paris. Fabio est brésilien. Il habite à Brasilia. ÊTRE Activité 15 ➝ Cette activité va permettre aux apprenants de découvrir la conjugaison du verbe être avec je, tu, il et elle. – Demander aux apprenants de choisir le mot qui convient en s’aidant du texte et de l’encadré vert Être. – Leur demander de comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. Circuler entre les apprenants pour prendre connaissance de leurs réponses. – Corriger. Demander à plusieurs apprenants de donner leurs réponses. Les écrire au tableau. Pour chaque réponse, demander au reste de la classe s’il est d’accord. 1. Je suis français. – 2. Tu es brésilien ? – 3. Je suis étudiante. – 4. Ma mère est japonaise. – 5. Fabio est italien ? – 6. Vous êtes de Madrid ? Activité 16 ➝ Autre exercice de conjugaison du verbe être. Contrairement à l’activité 15, les apprenants vont devoir trouver les formes eux-mêmes. – Demander aux apprenants de lire l’encadré vert Être. – Leur demander de compléter l’exercice individuellement. – Les inviter ensuite à comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. – Corriger. 1. Fabio est brésilien. – 2. Aiko est à Paris. – 3. Tu es étudiant ? – 4. Je suis espagnol. – 5. Ma mère est française. Corrigé Corrigé Corrigé Corrigé homme femme français ou française brésilien ou brésilienne Paris Brasilia Aiko ✗ française ✗ Fabio ✗ brésilien ✗
  20. 20. 8 1. Carlos est brésilien. Amanda est brésilienne. – 2. Lars est danois. Eva est danoise. – 3. Javier est espagnol. Amalia est espagnole. – 4. Takeshi est japonais. Mitsuko est japonaise. – 5. Trung Kien est vietnamien. Lan Anh est vietnamienne. – 6. Yazid est marocain. Charifa est marocaine. Avant de passer à l’activité suivante, l’enseignant peut faire un bilan sur l’ensemble des points abordés jusque-là. – Les expressions pour saluer ou dire au revoir. – Les expressions pour demander comment ça va. – Les formules de politesse. – L’expression : « Comment ça s’écrit » pour épeler. – Le verbe être avec je, tu, il, vous. – La nationalité. Éventuellement, proposer aux apprenants des exemples de mises en situation rapides : – Observer la photo A, page 10. Imaginer la conversation entre les personnages. Utiliser les expressions pour saluer ou dire au revoir, l’al- phabet, la nationalité. – Observer la photo A, page 12. Imaginer la conversation entre les personnages. Utiliser les expressions pour saluer, les formules de politesse, l’alphabet et la nationalité. 20 QUELQUES NATIONALITÉS Les activités 17 et 18 permettent de systématiser le masculin et le féminin des adjectifs de nationalité. Activité 17 ➝ Les apprenants doivent choisir l’adjectif de nationalité qui convient (féminin ou masculin). Cela leur permet de faire une première déduction sur le fonctionnement de ce point de langue. – Demander aux apprenants de choisir individuellement les réponses qui conviennent. – Corriger collectivement. 1. b – 2. a – 3. b Travail à partir de la correction Demander s’ils comprennent « Madame … -aise » et « Monsieur … -ais ». Si certains ne compren- nent pas, solliciter le reste de la classe pour expliquer. Activité 18 ➝ Activité de réception orale qui amène les apprenants à prendre conscience que certains adjec- tifs se prononcent de la même manière mais s’écrivent différemment (par exemple : espagnol, espagnole). – Expliquer la consigne en s’aidant des exemples sous les photos, à droite. – Proposer une première écoute pour que chacun essaie de compléter chaque ligne.Ne pas hésiter à inter- rompre l’enregistrement entre chaque item de l’exercice. La vitesse pourrait décourager les apprenants. – Inviter les apprenants à comparer leurs réponses. Circuler entre eux pour en prendre connaissance. – Corriger collectivement : demander à plusieurs apprenants de donner les réponses. Bien reprendre la prononciation. – Inviter les apprenants à lire l’encadré jaune situé en haut de la page 15. Il est très important de per- cevoir la différence entre le masculin et le féminin à l’oral (chinois/chinoise ; allemand/allemande ; maro- cain/marocaine avec le processus de dénasalisation quand on passe au féminin). Pareillement, il est important de faire prendre conscience que certains adjectifs se prononcent de la même manière (belge ; espagnol/espagnole ; grec/grecque). Voir la transcription ci-dessus. Travail à partir de la correction Inviter les apprenants à réutiliser ces derniers points de langue : – Dans une classe avec des apprenants de différentes nationalités, les inviter à utiliser être à la première personne du singulier : je suis américain, je suis suisse, etc. – Autre possibilité : inviter les apprenants à s’interroger deux par deux, comme dans le texte page 14 (— Tu es chinois ? — Non, je suis japonais, etc.). S Activité complémentaire 2 (voir page 211) On fait le point Corrigé Corrigé
  21. 21. module 1 unité 1 • 21 LES NOMBRES DE 0 À 10 Les activités 19, 20 et 21 permettent de découvrir les nombres de 0 à 10. Activité 19 ➝ Activité de découverte des nombres de 0 à 10, à l’oral et à l’écrit (en lettres). – Demander aux apprenants de fermer leur livre et leur faire comprendre qu’ils vont entendre les nombres de 0 à 10. Faire écouter l’enregistrement. – Faire répéter, avec l’aide de l’enregistrement si besoin, les nombres par les apprenants, en chaîne (chaque apprenant dit un nombre), dans l’ordre croissant. – Demander aux apprenants d’ouvrir leur livre et passer l’enregistrement une dernière fois. Les appre- nants suivent les nombres des yeux. Activité 20 ➝ Activité de réemploi. Les apprenants complètent des additions en écrivant, en lettres, les chiffres manquants. zéro – un – deux – trois – quatre – cinq – six – sept – huit – neuf – dix. – Demander aux apprenants de lire individuellement, dans l’encadré jaune, les différents signes. – Inviter les apprenants, par deux, à compléter les opérations. – Corriger collectivement : des apprenants lisent l’opération complète (exemple : deux plus deux égal quatre). Écrire les réponses au tableau. un + un = deux, trois + cinq = huit, quatre + cinq = neuf, huit – deux = six, cinq – deux = trois, sept – quatre = trois, deux + quatre = six, six + deux = huit, sept + trois = dix, six – un = cinq Activité 21 ➝ Les apprenants repèrent quelques nombres dans la chaîne parlée. Préparation à l’écoute – Inviter les apprenants à regarder la grille de réponses. Leur expliquer qu’ils vont entendre cinq phrases comprenant des nombres. – Avant de passer l’enregistrement, préciser tout d’abord que le but n’est pas de comprendre tous les mots, ni même la situation globale mais seulement de repérer les nombres. Compréhension globale – Passer une première fois l’enregistrement. Ne pas hésiter à l’interrompre pour ne pas trop impres- sionner les apprenants. – Les inviter à comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. – Passer une seconde fois l’enregistrement pour corriger collectivement. Demander à un apprenant d’écrire les réponses au tableau. Activité 22 ➝ Cette activité présente les gestes qui peuvent accompagner les nombres de 0 à 10 et introduit donc une dimension culturelle. L’apprentissage de ces gestes simples peut permettre d’éviter des malen- tendus pouvant faire obstacle à la communication. Il peut permettre également de soulever, dans la classe, un échange d’ordre interculturel sur la base d’une comparaison entre les gestes utilisés dans la culture cible et dans la ou les culture(s) d’origine des apprenants. – Montrer aux apprenants comment compter sur ses doigts en français à l’aide des dessins. Corrigé Corrigé 10 a. France Inter, il est huit heures. – b. Deux cafés, s’il vous plaît. – c. Le train à destination de Lyon entrera en gare, voie quatre. – d. Vous avez trois nouveaux messages. – e. Ça vous fait sept euros. 9 a b c d e 8 huit 2 deux 4 quatre 3 trois 7 sept
  22. 22. 11 Dialogue 1 CLAIRE BERGER. — Bonjour monsieur. XAVIER BOUTIN. — Bonjour. Monsieur Boutin. CLAIRE BERGER. — Boutin... Alex Boutin ? XAVIER BOUTIN. — Non, je suis désolé, Xavier Boutin. CLAIRE BERGER. — Oh, excusez- moi. Oui, Xavier Boutin. Dialogue 2 CLAIRE BERGER. — Bonjour monsieur, vous êtes… ? SAMBA BARRY. — Samba Barry. CLAIRE BERGER. — Pardon ? SAMBA BARRY. — Barry. Monsieur Barry. B-A-2R-Y. Dialogue 3 VALÉRIE. — Bonjour Saïd… Saïd ! Bonjour ! SAÏD. — Ah, oh… excuse-moi… Salut. VALÉRIE. — Ça va ? SAÏD. — Euh, oui, oui, et toi ? Dialogue 4 SAÏD. — Salut Valérie ! VALÉRIE. — Salut Saïd, ça va ? SAÏD. — Ça va ! VALÉRIE. — Excuse-moi... Allo ! 22 – Demander si le système gestuel est le même dans leur langue maternelle. Si le système est différent, lancer un échange sur les différences culturelles. Cela peut se faire en langue maternelle si l’ensemble de la classe partage la même langue. Si l’enseignant n’a pas la même langue maternelle que les apprenants, et a fortiori si les apprenants ont des origines culturelles différentes, demander à chacun des apprenants de montrer comment il compte sur les doigts. S Activité complémentaire sur internet pages 16 et 17 > S’EXCUSER Les activités 23 à 27 sont consacrées à l’apprentissage de nouvelles expressions susceptibles d’apparaître lors de premiers échanges. Elles permettent par ailleurs de réactiver les connaissances des apprenants afin de mieux les ancrer. Comment on dit ? Activité 23 ➝ Activité de compréhension orale globale. Les apprenants entendent quatre minidialogues dans lesquels sont introduits quelques expressions pour s’excuser, qu’ils vont découvrir et qu’ils devront classer dans l’activité suivante. Les apprenants vont devoir mimer les situations. Quelques accessoires sont à prévoir : Situation 1 : – un badge avec « M. Boutin » pour M. Boutin et une carte de visite « Xavier Boutin » ; – une liste de personnes avec Alex Boutin surligné pour l’autre personne. Situation 2 : – une carte de visite « Samba Barry » pour Samba Barry ; – un formulaire à remplir (cases prénom et nom) pour l’autre personnage. Situation 3 : apporter un enregistrement de bruits de machine – si besoin, monter le son pour augmen- ter le bruit. Situation 4 : un téléphone portable à faire sonner au moment voulu pour Valérie. – Expliquer aux apprenants qu’ils vont, par petits groupes, écouter puis mimer un des dialogues avec des accessoires (Seules deux personnes de chaque groupe jouent le dialogue). Diviser la classe en quatre groupes. Attribuer un dialogue à chaque groupe et fournir les accessoires correspondants. – Passer les quatre dialogues une première fois pour permettre à chaque groupe d’avoir une vision d’ensemble de son dialogue. – Laisser quelques instants aux apprenants pour mettre en place leur proposition de mime. – Faire écouter les dialogues une seconde fois en demandant aux apprenants de mimer ce qu’ils entendent.
  23. 23. module 1 unité 1 • 23 Activité 24 ➝ Activité de compréhension permettant de revoir, à l’écrit, les quatre expressions pour s’excu- ser découvertes à l’activité 23. – Demander aux apprenants de regarder la grille de réponses. Lire à haute voix les différentes expres- sions qu’ils doivent retrouver dans le dialogue. – Leur expliquer qu’ils vont devoir, comme dans la colonne 1, cocher dans la grille les cases qui conviennent. – Après avoir passé l’enregistrement, inviter les apprenants à comparer leurs réponses. Circuler entre eux pour prendre connaissance de leurs réponses. Passer l’enregistrement à nouveau si cela est nécessaire. – Corriger collectivement, dialogue après dialogue. – Par groupes de deux, leur demander de jouer les situations en utilisant les expressions des dialogues. Les livres restent fermés. – Passer de groupe en groupe et corriger quand c’est nécessaire. Activité 25 ➝ Activité de réemploi. Les apprenants imaginent les propos tenus par trois personnes dans trois situations différentes. Demander aux apprenants de compléter les bulles avec les expressions découvertes avant. Préciser qu’ils peuvent utiliser plusieurs expressions pour une même bulle. Activité 26 ➝ Activité de compréhension orale. Elle reprend les expressions excusez-moi, pardon, je suis désolé et introduit notamment l’expression bienvenue. Préparation à l’écoute – Demander aux apprenants d’observer la photo. Ensemble avec la classe, observer et laisser les appre- nants expliquer les informations présentes sur cette page : • Quand ? (réponse : 5 juin 2007 à 8 h 55) Comme les apprenants ne connaissent pas quand, mon- trer sa montre, un calendrier ou un agenda pour illustrer la question. • Où ? (réponse : Aéroport Charles de Gaulle, terminal 2E) • Qui ? (réponse : une personne qui s’appelle T. Rühmann). Qui étant également inconnu, des- siner au tableau un bonhomme avec un point d’interrogation au-dessus. – Laisser les apprenants expliquer « AF 1125 » (réponse : Air France, vol 1125). – Les laisser faire des hypothèses sur ce qui va être entendu. Compréhension globale Pour la première écoute (livres fermés), leur demander de trouver combien de personnages parlent dans ce dialogue. Illustrer la consigne en dessinant plusieurs personnages numérotés au tableau. (Réponse : 3) Corrigé 12 JULIE BOURGEOIS. — Excusez-moi, vous êtes Thomas Rühmann ? UN HOMME. — Non, désolé. JULIE BOURGEOIS. — Oh, pardon. JULIE BOURGEOIS. — Excusez-moi, Thomas Rühmann ? THOMAS RÜHMANN. — Oui. JULIE BOURGEOIS. — Ah, bonjour monsieur Rühmann. Julie Bourgeois. Je suis l’assistante de madame Cailleau. THOMAS RÜHMANN. — Ah, bonjour madame Bourgeois. Enchanté. JULIE BOURGEOIS. — Bienvenue à Paris ! Vous avez fait bon voyage ? THOMAS RÜHMANN. — Oui, merci. Dialogue 1 Dialogue 2 Dialogue 3 Dialogue 4 Excusez-moi ! ✗ Excuse-moi ! ✗ ✗ Je suis désolé (e) ✗ Pardon ✗ Proposition Bulle 1 Bulle 2 Bulle 3 Oh, pardon ! Je suis désolée ! Excusez-moi ! Pardon ! Excuse-moi !
  24. 24. 24 Compréhension détaillée – Demander aux apprenants d’ouvrir leur livre. Leur expliquer qu’ils doivent compléter le texte avec les expressions qu’ils entendent. – Passer l’enregistrement une deuxième fois. Leur demander de comparer leurs réponses. – Corriger collectivement en passant l’enregistrement. Les apprenants suivent le texte des yeux. Excusez-moi – désolé – pardon – Excusez-moi – Bienvenue – Expliquer quelques mots ou expressions nouvelles : • Enchanté : simuler des présentations entre apprenants. • Vous avez fait bon voyage ? : faire comprendre la question dans sa globalité en mimant avec les apprenants un voyageur stressé, malade et fatigué, et un voyageur serein, en pleine forme. Il ne sera pas demandé aux apprenants de retenir la phrase. – Distribuer les rôles des personnages à plusieurs apprenants qui lisent le texte à voix haute. Prévoir une carte de visite pour Thomas et les informations du vol sur une feuille de papier pourValérie. Insister sur l’intonation des phrases interrogatives opposées aux phrases affirmatives et exclamatives. Production orale Activité 27 ➝ Cette activité de production orale permet aux apprenants d’utiliser de manière pragmatique et dans un contexte réaliste certains des éléments abordés dans l’unité. – Demander aux apprenants, par groupes de trois, d’élaborer à l’oral un dialogue similaire à celui de l’activité 26. Ils peuvent s’éloigner de la trame de ce dialogue pour réemployer l’ensemble du voca- bulaire déjà étudié. Indiquer éventuellement au tableau les éléments que vous souhaitez leur faire uti- liser : les expressions pour saluer, les expressions pour demander comment ça va, etc. – Inviter deux ou trois groupes à présenter leur dialogue devant la classe. – Lors de la production, demander aux autres apprenants d’être très attentifs à ce qui est dit : ils peuvent relever les expressions nouvelles ou celles qu’ils ne comprennent pas, vérifier que la consigne a été respectée, etc. Cela suppose de fixer ensemble quelques critères (respect du sujet, richesse de la langue, syntaxe, etc.). Ils seront ainsi actifs, ne s’ennuieront pas et cela développera chez eux de bonnes qualités d’écoute, voire des réflexes d’autoévaluation quand ce sera à leur tour de prendre la parole. Cette coévaluation contribue enfin à instaurer une bonne atmosphère dans la classe. – Ne pas interrompre les apprenants qui passent devant la classe. Mis en situation, c’est à eux de trou- ver les moyens de mener le dialogue du début à la fin, de comprendre l’interlocuteur pour poursuivre le dialogue même si la production donnée n’est pas la réponse attendue. Noter sur une feuille les aspects positifs et les éléments à reprendre. – Quand ils ont terminé, féliciter les apprenants de leur production. Relever les performances exem- plaires, solliciter l’ensemble de la classe pour voir s’ils ont suivi et compris ces belles phrases (exemple : Vous avez entendu comment il s’est excusé ?). Enfin, relever et faire relever par les autres appre- nants les erreurs de production (de communication, de grammaire, de vocabulaire, de prononcia- tion, etc.), et ce tout en restant encourageant. Inviter les apprenants à s’autocorriger et à solliciter encore le reste de la classe pour apporter la bonne modification. page 17 > TÂCHE FINALE Cette activité permet aux apprenants d’utiliser de manière pragmatique, et dans un contexte qui leur parle, l’ensemble des points abordés dans l’unité : • les expressions pour se saluer ; • les expressions pour entrer en contact ; • les expressions pour se présenter ; • les expressions pour s’excuser. Corrigé
  25. 25. module 1 unité 1 • 25 Avant de commencer l’activité, présenter la grille d’évaluation : elle permettra à l’apprenant de comprendre ce qui est attendu de lui. – Expliquer aux apprenants le contexte de cette tâche. Leur demander d’imaginer la situation comme si c’était la réalité. Indiquer au tableau les types d’expression qu’ils doivent utiliser sans entrer dans les détails (par exemple : se saluer, entrer en contact, etc.). Éventuellement, les renvoyer aux tableaux récapitulatifs du livre. Leur laisser quelques minutes pour réfléchir à leur présentation, individuel- lement. Ils peuvent écrire leurs phrases sur une feuille s’ils le désirent – mais préciser qu’ils ne pour- ront pas lire. – Prévoir pour les auditeurs un tableau, qu’ils compléteront avec les prénom, nom, ville et nationa- lité des différents locuteurs. Cela les encouragera à rester attentifs et à poser les questions abordées dans l’unité (comment ça s’écrit, vous pouvez répéter ? etc. ) – Pour éviter un exercice qui deviendrait trop fastidieux ou lassant, ne pas hésiter à diviser la classe en groupes (privilégier des groupes de 7 à 8 apprenants). On fait le point Cette grille d’évaluation peut être utilisée par l’enseignant pendant le travail de groupes. Exemple : Propositions Présentation de l’apprenant Questions possibles du goupe pour remplir correctement le tableau — Bonjour, je m’appelle Gunild Aukan, je suis norvégienne. Je suis étudiante et j’habite à Paris. — Bonjour, je suis Peter Boers, je suis d’Amsterdam. Je suis néerlandais. Ma mère est britannique. — Gunild, ça s’écrit comment ? — Tu es d’Oslo ? — Excuse-moi, Boers, ça s’écrit comment, s’il te plaît ? — Vous pouvez répéter, s’il vous plaît ? L’apprenant peut… Capacité à communiquer saluer. entrer en contact. se présenter. s’excuser. Cohérence relier des mots ou groupes de mots avec et. Lexique utiliser le vocabulaire travaillé dans l’unité. Morphosyntaxe utiliser être. Phonétique prononcer clairement les expressions travaillées.
  26. 26. 14 1. Ça va ? 2. Quatre ? 3. D’accord ? 4. Mercredi. 5. Vous ? 6. Monsieur Lucas ? 26 page 17 > DES SONS ET DES LETTRES Intonation Activité A ➝ L’intonation permet de distinguer une question d’une réponse. Le phénomène intonatif est rela- tivement facile à reproduire. – Faire écouter l’enregistrement. – Désigner des apprenants pour qu’ils répètent les énoncés individuellement ou faire répéter, en chœur, l’ensemble de la classe. Activité B ➝ Dans cette activité, les apprenants ont à reconnaître le mouvement intonatif. – Faire écouter la phrase 1 donnée en exemple. Demander aux apprenants s’ils ont compris, sinon sol- liciter le reste de la classe pour expliquer. – Faire écouter une fois l’enregistrement. Après chaque énoncé, les apprenants, individuellement, cochent la case correspondant à ce qu’ils pensent avoir entendu. – Corriger en faisant de nouveau écouter l’enregistrement et, après chaque énoncé, demander à un apprenant de répéter. Voir la transcription ci-dessus. Ça s’écrit comment ? Activité C ➝ L’apprenant doit repérer la graphie des trois sons [a], [wa] et [u]. Il ne s’agit pas encore d’at- teindre une prononciation parfaite mais de reconnaître ces trois sons et de les reproduire si possible. – Faire écouter chacune des lignes. – Demander aux apprenants de répéter individuellement ou en chœur. Activité D ➝ Activité de réemploi qui permet de travailler sur le rapport entre la phonie et la graphie. Les appre- nants devraient sans problème parvenir à écrire les sons vocaliques manquants dans ces mots. Ils n’ont pas à comprendre le sens du mot lui-même et il ne s’agit pas de s’attarder à l’expliquer. a) – Expliquer la consigne. – Faire écouter l’enregistrement une première fois : les apprenants, individuellement, insèrent les voyelles manquantes. – Corriger en faisant écouter une seconde fois l’enregistrement ; interrompre l’enregistrement après chaque mot et écrire les mots au tableau. Voir la transcription ci-dessus. b) Désigner un à un les mots au tableau et demander à des apprenants de les lire. Les apprenants peuvent ensuite, par deux, s’entraîner à la prononciation de l’ensemble des mots de la liste. Corrigé Corrigé 16 page – droite – table – soir – souris mouchoir – couloir – toilettes – journal – pourquoi Roissy – Moscou – Dakar – Strasbourg – Kourou
  27. 27. module 1 unité 1 • 27 pages 18 et 19 > EN FRANCE ET AILLEURS Cette partie culturelle amène les apprenants à se familiariser avec la carte de la France (métropole et outre- mer), avec ses pays limitrophes et à repérer quelques lieux emblématiques. Activité 28 ➝ Cette activité permet à l’apprenant de découvrir la carte géographique de la France et d’iden- tifier ses États voisins, notamment ceux où l’on parle français. – Demander à quelques apprenants de lire les noms des États, reprendre la prononciation si néces- saire. – Avec la classe, lire le nom de chaque État et demander si on y parle français. Laisser les apprenants réagir aux propositions de leurs camarades. Donner les réponses qui conviennent au fur et à mesure. États où on parle français : la Belgique, le Luxembourg, la Suisse, Andorre, Monaco. Activité 29 ➝ Les apprenants doivent placer quelques sites de France et d’Europe. – Demander aux apprenants, par deux, de trouver les emplacements des sites sur les cartes. Faire ensuite le point avec la classe. Corriger les erreurs de localisation. Les apprenants peuvent éventuellement ajou- ter d’autres noms de villes ou de sites qu’ils connaissent. – Il est également possible de dessiner au tableau une carte sommaire de la France et des départements et territoires d’outre-mer et de demander à des apprenants de venir placer les sites approximative- ment sur les cartes. Le saviez-vous ? – Le château de Chenonceau : bâti entre 1515 et 1576, il fait partie des châteaux de la Loire, à envi- ron 200 km de Paris. Remarquable par son architecture, on le surnomme le « Château des Dames » car les femmes ont joué un rôle important dans son histoire. Pour en savoir plus : www.chenonceau.com – La tour Eiffel : elle a été construite en deux ans sous la conduite de l’ingénieur Gustave Eiffel (1832- 1923) pour l’exposition universelle de 1889, à l’occasion du centenaire de la Révolution française. Elle mesure 320 mètres de haut. Très critiquée à l’époque, elle est, de nos jours, un symbole fréquent de Paris et de la France. Pour en savoir plus : www.tour-eiffel.fr – Le Mont-Saint-Michel : le Mont-Saint-Michel est une commune française située sur une île, en Normandie. Ses remparts datent du XIIIe siècle. À son sommet s’élève une abbaye bénédictine. Ce site fait partie des lieux les plus visités en France. Pour en savoir plus : http://www.ot-montsaintmichel.com/ – Le piton de la Fournaise : c’est un volcan situé sur l’île de La Réunion, dans l’Océan indien. Il fait partie des volcans les plus actifs de la planète. Pour en savoir plus : http://ile-de-la-reunion.info/ – Le centre spatial de Kourou : situé en Guyane française, c’est de cette base que sont assemblés et lancés les satellites Ariane. Pour en savoir plus : http://www.arianespace.com/site/fr/index.html – Le Manneken Piss : cette petite statue est un des symboles de Bruxelles. Elle représente l’indépen- dance d’esprit des Bruxellois. Pour en savoir plus : http://www.eurobru.com/monum001.htm ? Corrigé
  28. 28. 28 On fait le point – À la fin de l’activité, faire le point avec les apprenants : qu’est-ce qui, au cours de l’unité, a été facile ? difficile ? – Pour les aider dans cette autoévaluation, récapituler dans un tableau les différents points abordés, avec, en face, les appréciations suivantes : . Exemple : – Cette autoévaluation peut mener à une reprise en classe de certains points peu assurés. – Elle peut également donner lieu à une discussion sur l’expérience d’apprentissage des apprenants, en langue maternelle : quelles sont les techniques des uns et des autres ? Ont-ils une mémoire visuelle ou auditive ? Qu’est-ce qui leur semble efficace pour apprendre, etc. ? Saluer Salut, bonjour, etc Ça va, etc Tu ou Vous Les jours de la semaine Entrer en contact Quelques formules de politesse L’alphabet Quelques phrases de la classe Se présenter Le verbe être Les nationalités Les nombres de 0 à 10 S’excuser Excusez-moi, désolé(e), etc. Des sons et des lettres Intonation a, oi, ou Découvertes socioculturelles : En France et ailleurs La France et ses territoires d’outre-mer Les pays limitrophes de la France Quelques sites
  29. 29. module 1 unité 2 • 29 pages 20 et 21 > ENCHANTÉ ! C’est clair ? La scène se passe à Paris, dans une maison d’édition scolaire. La directrice des éditions organise une rencontre entre quelques-uns de ses collaborateurs et les délégués internationaux qui travaillent pour cette maison d’édition dans différentes parties du monde. Avant de commencer la réunion, la directrice propose un tour de table pour que chacun se présente. Les activités 1 et 2 proposent un travail de compréhension orale. Encore une fois, bien rassurer les apprenants en leur disant que le but n’est pas de comprendre tous les mots mais de repérer quelques indices (extralinguistiques, notamment) qui leur permettront de comprendre les situations dans leur globalité, puis plus en détail. Activité 1 ➝ Activité qui permet de vérifier la compréhension du dialogue. Préparation à l’écoute – Inviter les apprenants à ouvrir leur livre page 20. Leur demander de cacher la transcription. – Inviter les apprenants à observer la photo. Leur demander où la scène se passe (dans la maison d’édition) et ce que font les personnes. Désigner le personnage en costume et demander : il est étudiant ? (non, il travaille ; écrire travailler au tableau). Demander si les personnes sont de même nationalité : désigner quelques personnages de la photo et demander Il est chinois ? Elle est marocaine ? etc. (oui, non, peut-être, on ne sait pas) Demander si les personnes sont jeunes (introduire ce nouveau mot en prenant pour exemple un apprenant : untel est jeune, il ou elle a 18 ans) : oui, non, peut-être, on ne sait pas. module 1 Parler de soi unité 2 Enchanté ! • Demander de se présenter. • Présenter quelqu’un. Dans la classe de français, se présenter et remplir une fiche pour le professeur. • Comprendre les information essentielles dans un échange en milieu professionnel. • Échanger pour se présenter et présenter quelqu’un. • Se présenter sur un blogue. • La négation : ne… pas • Les adjectifs possessifs (1) • Verbes : être, avoir, + quelques verbes en -er • C’est, il est • L’interrogation par l’intonation • Quelques professions • Les nombres de 11 à 69 • Oui, non, si • Le rythme • Les sons [i] et [y] L’Europe Objectifs de communication > Tâche Activités de réception et de production orales Activités de réception et de production des écrits Savoirs linguistiques Phonie – Graphie Découvertes socioculturelles

×