LE MANIFESTO 2011        DU MARKETING MUSICAL               www.amerevolution.com             www.facebook.com/AMERNewsLE ...
Le Manifesto 2011 du Marketing Musical – par AMERTraduit et adapté par Soli N le 27 Décembre 2011. Written originally by E...
J’aime à penser au succès que nous avons eu ensemble, peut être plus avec certains qued’autres, dans la compréhension du f...
Alors comment valoriser vous votre musique?Et bien, avant toute chose, la valeur se construit en studio. La technique d’éc...
ALORS que vous reste t’il à faire ?Je vais vous donner 2 options supplémentaires pour créer de la valeur. Toutefois, la pr...
Alors si vous êtes prêt à vous focaliser sur ces choses qui ont un sens dans le business –création de la musique et sa dis...
DERNIER MOTLes tendances de lindustrie musicale varient tellement quelles ne peuvent pas toutes êtressuivies.Il est consei...
Promo gratuite de vos morceaux Une sortie dalbum planifiée ? Un single à faire écouter ? Prenez contact avec nous : contac...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Manifesto du Marketing Musical - Edition 2011

437 vues

Publié le

Le Marketing Musical en 2011 -
Un document pour les néophytes toujours d'actualité

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
437
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Manifesto du Marketing Musical - Edition 2011

  1. 1. LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL www.amerevolution.com www.facebook.com/AMERNewsLE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 1www.amerevolution.com
  2. 2. Le Manifesto 2011 du Marketing Musical – par AMERTraduit et adapté par Soli N le 27 Décembre 2011. Written originally by Eric Hebert.Salut ! Nouveau sur amerevolution.com ? Rejoins le site sur Facebookpour recevoir les astuces et conseils du meilleur des partenaires pourartistes, entrepreneurs et musiciens.Bonjour, lecteurs, amis et clients – que vous soyez nouveaux arrivant dans le train AMER ouque vous soyez avec nous depuis quelques années maintenant – j’espère qu’au travers de nosarticles vous avez trouvé l’expertise, la connaissance et les aptitudes pour vous élever vers lessommets de votre carrière. C’est un monde dur, dur, dur comme cailloux là dehors, nous lesavons et sans des millions à investir dans votre marketing et votre publicité, « percer » estquasiment impossible. Etês-vous de cet avis?Bien sur, sur ce constat, nous pouvons décider de nous arrêter. Ou au contraire nous ouvriraux nouveaux concepts du marketing. Car sachez le, disons admettez le depuis le temps.L’industrie du disque est définitivement dépassée. Faites place à la nouvelleéconomie musicale.Le ton est sérieux car je sais bien que parmi vous certains ne vont pas, ou ne veulent toutsimplement pas accepter mon conseil; les croyances sont trop profondément ancrées dans nosesprits. Toutefois, après avoir vu où le marketing nous mène, où le business de la musique sesitue exactement aujourd’hui, je dois m’assurer que vous compreniez l’état de l’art etcomment vous devez vous employer pour en faire partie.LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 2www.amerevolution.com
  3. 3. J’aime à penser au succès que nous avons eu ensemble, peut être plus avec certains qued’autres, dans la compréhension du fonctionnement du web, de l’optimisation des moteurs derecherche, des médias sociaux, de la création de trafic, etc. J’ai même prêché sur la valeur dela création d’une liste d’adresses électronique et sa haute importance. Nous avons mêmeabordé la question des chaînes de distribution et nombreux parmi vous distribuent directementleur musique à leurs fans.Effectivement, toutes ces techniques fonctionnent, et je suis certain que vous êtes satisfait desconseils que nous partageons. Néanmoins, au final, vous êtes toujours un groupe/artiste endevenir, essayant de pénétrer le gotha des grands, grands artistes de ce monde. Même pas cebrillant esprit marketeur ne parvient à vous faire passer d’un musicien à temps partiel à unerockstar à plein temps.La vérité est que, tant que vous ne serez pas constamment en tournée, et plutôt assis à attendreque la bonne personne écoute votre musique, ou comptant vos nouveaux amis sur Facebook,vous n’y parviendrez pas. Et même le morceau gratuit que vous distribuez dans le but depousser le public à vous écouter, et accessoirement d’acheter votre album, ne vous mèneranulle part.Ce que je m’efforce de vous dire, c’est que :VOUS NE REALISEREZ PAS DE RECETTES CONSEQUENTES ENVENDANT VOTRE MUSIQUE TANT QUE VOUS NE SEREZ PAS UNARTISTE ETABLI.Cà y est. C’est dit. A moins que vous ayez l’argent nécessaire pour la promotion, cela ne vapas arriver. 90% de la musique téléchargée est piratée. Personne n’a encore entendu parler devous et personne (enfin presque) ne s’en soucie. Pourquoi devrait il acheter votre musique ?Pour facturer votre musique à une personne, il faut qu’elle ait de la VALEUR. Et lorsqu’ils’agit de donner de la valeur à sa musique, c’est quelque chose de très, très difficile à réaliser.LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 3www.amerevolution.com
  4. 4. Alors comment valoriser vous votre musique?Et bien, avant toute chose, la valeur se construit en studio. La technique d’écriture, laperformance, la production elle-même, un bon enregistrement est la première étape pour créerde la valeur.Pensez à çà. Tout le monde vend désormais des téléchargements sur iTunes. Tout y est aumême prix, mais tout le monde investit il la même somme pour créer ces morceaux ?Je souris lorsque j’apprends que « Mignocité » ne parvient pas à vendre via iTunes, sachantqu’il a dépensé 100 000F pour l’enregistrement. Que pensez donc de cet autre ami qui a lui,dépensé 1 000 000F ?Vous devez donc vous demandez sur le coup : Quelle valeur ma production a-t-elle ?La seconde et plus importante part dans la construction de la valeur de votre musique est decréer de la DEMANDE.Il existe 2 moyens de créer de la demande:1. Guerilla Style. Bougez vous le cul, mettez LEUR le feu, serrez des mains, pour construiresûrement cette fan base en quelques années. Si vous travaillez suffisamment dur et bien, sivous fournissez une expérience particulière à chacun de ceux qui vous voient, le bouche-à-oreille se met en place et vous aurez créé une certaine demande autour de votre musique. A cestade, tout le monde aura entendu parler de vous et sera prêt à dépenser de l’argent pour vous.2. Grande Exposition d’un Major. Nous parlons ici de radio, tv musicale, interviews, toutesexpositions au point où tout le monde se dit “ Je dois avoir çà”. Ceci est réalisable endépensant des centaines de mille dans le but que TOUT LE MONDE aille aux points de venteet achète votre musique.C’est donc cela la recette. Soit vous montez dans le van, allez à la rencontre des autres, ouvous trouvez quelqu’un prêt à vous fournir 500 000 F et plus. Vous avez là, vos 2 options.OK. Après réflexion, vous trouvez qu’aucune de ces options ne vous convient. Je comprends– tout le monde ne peut pas se bouger le cul ; c’est parfois compliqué. Et soyons honnêtes, leschances d’obtenir des millions d’un label sont équivalentes à voir tomber une part de tarte duciel. ☺LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 4www.amerevolution.com
  5. 5. ALORS que vous reste t’il à faire ?Je vais vous donner 2 options supplémentaires pour créer de la valeur. Toutefois, la premièrecréée de la valeur pour votre musique, tandis que la seconde créer de la valeur pour lecommerce de votre quartier.1. Distribuer gratuitement votre musique. Si vous ne pouvez faire de tournées, n’avez pasd’argent pour votre promotion, c’est la seule option restante pour vous donner de la valeur.Cela semble fou, je sais. Ne seriez vous pas entrain de dévaluer votre musique ?Oui et non. Je dirais que si vous parvenez à donner aux 50 000 premières personnes, si vousen arrivez là, voici ce qui arrivera. Même si vous ne gagnez pas un sou en leur vendant votremusique, à ces personnes vous pourrez par la suite vendre un million d’articles de tous genres(produits dérivés). Et puis, maintenant, que vous avez des fans qui veulent vous voir jouer,vous pouvez dorénavant organiser des mini tournées.Quoiqu’il en soit, vous créez une expérience nouvelle avec ces personnes à qui vous donnervos morceaux pour rien d’autre qu’une adresse email. Si ces morceaux sont bons, et que lepublic les aime, leurs amis l’apprendront, riront, pleureront à l’écoute de vos morceaux. Alorsvous avez quelque chose de spécial, vous avez l’espoir, vous avez une raison de créer de lamusique. Une fois que les fans sont là, l’argent et le coté business suivent.2. Vous décidez que je suis un fou et vous continuez de vendre votre “CD” ou peut êtrede diriger du trafic vers votre lien iTunes. Vous avez occasionnellement des concerts. Vousbossez comme un acharné à chaque nouvelle opportunité de promotion. Des mois, des annéespassent et vous êtes dans le même bateau. Cette situation est le résultat d’un manque defocalisation sur l’aspect le plus important du business – votre fan. De fait, vous ne faites riend’autre que de créer de la valeur pour votre commerce local, parce que c’est le seul endroitaccessible à vos poches (et votre fan n°1 s’avère être son propriétaire).LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 5www.amerevolution.com
  6. 6. Alors si vous êtes prêt à vous focaliser sur ces choses qui ont un sens dans le business –création de la musique et sa distribution à un maximum de personnes (n’est ce pas la raison detout cela ?), alors voici la procédure à suivre pour y parvenir en 2011 :1. Monter une page “ Preview ” sur votre site web. Ces pages ont un pouvoir spécial ; J’aibien du en voir un million à ce jour, sans même proposer de musique, ces pages marchent.En voici le concept – sur une partie de la page, une petite vidéo de vous, vous présentant etdemander au webspectateur de s’inscrire à votre liste de contacts. Ainsi, il/elle recevra unecopie gratuite de votre album. En un mot.2. Partagez l’info sur votre site web, avec comme objectif principal d’amener unmaximum de personnes à cette page “Preview”. Tout réside dans la collecte d’adressesemails. Voici où le réseautage, les médias sociaux, le marketing viral et toutes ces techniquesentrent en jeu. Générer du trafic et convertissez ce trafic en adresses électroniques. Invitez vosnouveaux fans à partager l’info à leurs amis, étendez votre liste encore, encore et encore.Et voilà. Voici votre objectif pour cette année. Et vous savez ce qui se produira si vous vousfocalisez sur cela ? Votre liste grossira chaque jour, vous vous en réjouirez plus encore qu’unbébé dans une piscine. Aucun jour ne passera sans qu’un fan télécharge votre musique,l’apprécie, la partage et en parle. A un certain point, vous vous réjouirez de l’impact que votremusique a dans la vie des autres et aucun prix ne peut être donné à cela.Et si donc vous en êtes arrive là, ALORS vous avez la confirmation d’avoir quelque chose despécial. ALORS, il sera temps de transformer cette liste en un tout autre business. Il s’agirapeut-être d’un nouvel album, peut-être de produits dérivés, peut-être d’un fan club digital –quoiqu’il en soit, si vous avez les fans et avez créer la demande, vous serez en mesure decréer du revenu.Bien sur, vous devez débuter quelque part, alors pour commencer aujourd’hui,focalisons nous sur le plus important, ok?A votre succès en 2011.LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 6www.amerevolution.com
  7. 7. DERNIER MOTLes tendances de lindustrie musicale varient tellement quelles ne peuvent pas toutes êtressuivies.Il est conseillé de planifier sa carrière et de se focaliser sur son plan. Opter pour une approchede service aux auditeurs confère la meilleure assurance dans ce milieu en perpétuelchangement.Nous avons ici employé un langage simple. Pour tous ceux qui voudraient des détails ou toutdéveloppement sur des idées présentées, AMEREvolution.com est disponible.Posez vos questions sur le mur Facebook, où nous nous ferons un plaisir de vous répondre.LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 7www.amerevolution.com
  8. 8. Promo gratuite de vos morceaux Une sortie dalbum planifiée ? Un single à faire écouter ? Prenez contact avec nous : contact@amerevolution.com • Chaque mois, nous faisons écouter à nos amis et aux vôtres les morceaux qui doivent retenir leur attention • Offre strictement limitée à un morceau par artiste • Aucun engagement, ni obligation dachat pour ce service Envoyez nous votre morceau par email à : contact@amerevolution.com Donnez vous une longueur davance pour votre prochaine sortie dalbum La publicité de votre album à venir est assurée. Nos critiques de musique écoutent votre album avant sa sortie, et publient leurs impressions dans un vaste réseau dinformation incluant le site amerevolution.com. Votre album a besoin dêtre accueilli sur tapis rouge. Faites appel à AMEREvolution par email sur : mailto:contact@amerevolution.com Offre à saisir immédiatement, limitée à quatre (4) albums par mois.LE MANIFESTO 2011 DU MARKETING MUSICAL Page 8www.amerevolution.com

×