1
SOMMAIREINTRODUCTION                                                                  4I. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SEC...
ABREVIATIONSAPI    Agence de Promotion de l’Industrie et de l’InnovationBMN    Bureau de Mise à NiveauDAO    Dessin Assist...
INTRODUCTION  Le secteur IMM compte, au mois de Novembre 2009, 574 entreprises de 10 emplois et plus employant 35 173perso...
I. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEURI.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIAT  Le secteur des industries mécaniques et mé...
TAB./4 REPARTITION DE LA PARTICIPATION ETRANGERE PAR NATIONALITE                                        Pays           TE ...
TAB./6 REPARTITION DES ENTREPRISES ET DES EMPLOIS PAR REGIME ET PAR GOUVERNORAT                                       Nomb...
FIG./1 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA VALEUR AJOUTEE                                        DU SECTEUR IMM (2004-2008...
FIG./2 RÉPARTITION DE LA PRODUCTION DES IMM PAR BRANCHE EN 2008                       Construction et répartition navales ...
FIG./3 RÉPARTITION DE L’INVESTISSEMENT DU SECTEUR IMM PAR BRANCHE EN 2008                                                 ...
FIG./4 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008                                                   Sour...
FIG./5 REPARTITION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR DES IMM PAR PAYS EN 2008                                                   ...
Fig./6 REPARTITION PAR BRANCHE DES EXPORTATIONS IMM EN 2008                                                            Nav...
FIG./7 REPARTITION DES EXPORTATIONS DU SECTEUR DES IMM PAR PAYS EN 2008                                                 Pa...
FIG./8    EVOLUTION DES ÉCHANGES EXTERIEURS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008                                             ...
TAB./16 EVOLUTION DU NOMBRE DE DOSSIERS ET DES INVESTISSEMENTS APPROUVÉS DANS LE SECTEUR IMM                              ...
II. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHEII.1 SIDERURGIE, METALLURGIE ET FONDERIELes produits fabriqués par cette branche sont les ...
La répartition des entreprises ainsi que leurs emplois par activité se présente comme suit :                              ...
II.1.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa production de la branche ainsi que la valeur ajoutée, ont évolué, sur la période 200...
que des pièces en métaux non ferreux) et des importations croissantes de produits semi-finis et finis. Les principalesreco...
FIG./9 REPARTITION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE « SIDÉRURGIE, FONDERIE, METALLURGIE                                     ...
FIG./10 REPARTITION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « SIDÉRURGIE, FONDERIE, METALLURGIE                                    ...
II.1.5 MISE À NIVEAULes dossiers approuvés ainsi que les investissements annuels de mise à niveau se présentent comme suit...
3.      Le Traitement des métaux :          •	   traitement et revêtement des métaux : traitement thermique, revêtement mé...
Le partenariat dans la branche se caractérise par une prédominance française et italienne avec respectivement 51 et19 entr...
FIG./ 11 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE «TRAVAIL DES MÉTAUX » ENTRE 2004 ET 2008                                ...
II.2.4 ECHANGES EXTÉRIEURSII.2.4.1 IMPORTATIONSLes importations de la branche sont passées de 420 MTND en 2004 à 1 039 MTN...
II.2.4.3 TAUX DE COUVERTURELe taux de couverture des importations par les exportations a oscillé entre 40% en 2005 et 32% ...
II.2.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENTLa branche dispose d’une main d’œuvre qualifiée en nombre suffisant et de connaissance...
TAB./35 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA VALEUR AJOUTEE                             DES MACHINES ET EQUIPEMENTS ENTRE 2...
II.3.4 ECHANGES EXTÉRIEURSII.3.4.1 IMPORTATIONSLes importations ont évolué sur la période 2004-2008 à un rythme élevé, à 2...
II.3.5 MISE À NIVEAULe nombre de dossiers ainsi que les investissements approuvés dans le cadre de la mise à niveau depuis...
II.4.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIATLa branche compte 86 entreprises employant 9 470 personnes. Les entreprises tota...
La structure de la production de la branche en 2008 se présente comme suit :               FIG./ 14 REPARTITION DE LA PROD...
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie

3 170 vues

Publié le

Industries Mécaniques Métallurgique-Tunisie

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 170
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
68
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

InIndustries Mécaniques Métallurgique-Tunisie

  1. 1. 1
  2. 2. SOMMAIREINTRODUCTION 4I. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEUR 5 I.1 ENTREPRISES DU SECTEUR, EMPLOIS ET PARTENARIAT 5 I.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTEE 7 I.3 INVESTISSEMENTS 9 I.4 ECHANGES EXTERIEURS 10 I.5 MISE A NIVEAU 15 I.6 CERTIFICATION 16II. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHE 17II.1 SIDERURGIE, METALLURGIE ET FONDERIE 17 II.1.1 Entreprises, emplois et partenariat 19 II.1.2 Production et valeur ajoutée 20 II.1.3 Investissements 20 II.1.4 Echanges exterieurs 23 II.1.5 Mise à niveau 23 II.1.6 Perspectives de développement 23II.2 TRAVAIL DES METAUX 23 II.2.1 Entreprises, emplois et partenariat 24 II.2.2 Production et valeur ajoutée 25 II.2.3 Investissements 26 II.2.4 Echanges exterieurs 27 II.2.5 Mise à niveau 28 II.2.6 Perspectives de développement 29II.3 MACHINES ET EQUIPEMENTS 29 II.3.1 Entreprises, emplois et partenariat 29 II.3.2 Production et valeur ajoutée 29 II.3.3 Investissements 30 II.3.4 Echanges exterieurs 31 II.3.5 Mise à niveau 32 II.3.6 Perspectives de développement 32II.4 LES COMPOSANTS AUTOMOBILES MECANIQUES, CYCLES ET MOTOCYCLES MONTAGE DEVEHICULES 32 II.4.1 Entreprises, emplois et partenariat 33 II.4.2 Production et valeur ajoutée 35 II.4.3 Investissements 35 II.4.4 Echanges exterieurs 35 II.4.5 Mise à niveau 37 II.4.6 Perspectives de développement 37II.5 CONSTRUCTION ET REPARATION NAVALE 38 II.5.1 Entreprises, emplois et partenariat 38 II.5.2 Production et valeur ajoutée 38 II.5.3 Investissements 39 II.5.4 Echanges exterieurs 39 II.5.5 Mise à niveau 40 II.5.6 Perspectives de développement 40ANNEXE : LISTE DES POSITIONS NSH 41 2
  3. 3. ABREVIATIONSAPI Agence de Promotion de l’Industrie et de l’InnovationBMN Bureau de Mise à NiveauDAO Dessin Assisté par OrdinateurFAO Fabrication Assistée par OrdinateurGPAO Gestion de Production Assistée par OrdinateurIMM Industries Mécaniques et MétallurgiquesINS Institut National de la StatistiqueISO International Organisation for Standardisation (Organisation Internationale de Normalisation)MDCI Ministère du Développements et de la Coopération InternationaleMIT Ministère de l’Industrie et de la technologieMTND Million de Dinars TunisiensNTE Non Totalement ExportatricePIB Produit Intérieur BrutPMN Programme National de Mise à NiveauPME Petites et Moyennes EntreprisesTE Totalement ExportatriceTCAM Taux de Croissance Annuel MoyenTND Dinar TunisienUE Union Européenne 3
  4. 4. INTRODUCTION Le secteur IMM compte, au mois de Novembre 2009, 574 entreprises de 10 emplois et plus employant 35 173personnes, dont 163 unités sont totalement exportatrices occupant 12 035 personnes, soit 34% des emplois du secteur.L’effectif moyen par entreprise dans le secteur est de 60 personnes. Le secteur IMM représente 10% de l’ensembledes industries manufacturières en nombre d’entreprises et 7% des emplois. La répartition régionale fait ressortir une concentration d’entreprises dans les Gouvernorats de Ben-Arous, Sfax,Nabeul, Sousse et Bizerte. Le partenariat dans le secteur a connu un développement appréciable. En effet le nombre d’entreprises en partenariatest passé de 81 entreprises en 2001 à 177 unités en Novembre 2009. Le nombre d’entreprises 100% étrangères estpassé de 25 entreprises en 2001 à 110 entreprises en novembre 2009. La valeur de la production des IMM a atteint 3 706 MTND en 2008 contre 2 169 MTND en 2004 enregistrantun taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 14%. La part moyenne de la valeur ajoutée dans la production dusecteur durant la période 2004-2008 est de 28%. Les investissements réalisés dans le secteur sont passés de 128 MTND en 2004 à 172 MTND en 2008. La moyenneannuelle de ces investissements est de 136 MTND et le taux de croissance annuel moyen est de 8% durant la mêmepériode. Les importations du secteur ont évolué entre 2004 et 2008 avec un TCAM de 21%. Elles sont passées de 3 426MTNDen 2004 à 7 453 MTND en 2008.Les exportations ont évolué à un taux de croissance annuel moyen de 29% passant de 694 MTND en 2004 à1 928 MTND en 2008. Depuis le démarrage du Programme National de Mise à Niveau en 1996, 225 dossiers ont été approuvés pour uninvestissement total de 465 MTND dont 85% sont des investissements matériels. Les entreprises certifiées ISO dans le secteur sont au nombre de 95, soit 17% des entreprises manufacturièrescertifiées en Tunisie.Les principaux indicateurs du secteur sur la période 2004-2008, se présentent comme suit : TAB./1 TABLEAU RECAPITULATIF DES PRINCIPAUX INDICATEURS DU SECTEUR IMM Unité :MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Production 2 169 2 305 2 851 3 254 3 706 14% Valeur ajoutée (VA) 600 641 799 912 1 046 15% Taux de la valeur ajoutée 28% 28% 28% 28% 28% - Importations 3 426 3 420 4 341 6 214 7 453 21% Exportations 694 806 1 022 1 554 1 928 29% Taux de couverture 19% 22% 24% 25% 26% - Investissements 128 129 120 133 172 8% Sources : MDCI - INS 4
  5. 5. I. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEURI.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIAT Le secteur des industries mécaniques et métallurgiques comprend 574 unités de 10 emplois et plus assurant 35 173postes de travail. Les entreprises totalement exportatrices dans le secteur sont au nombre de 163 unités employant12 035 personnes. La répartition du nombre d’entreprises et des emplois selon le régime est la suivante : TAB./2 REPARTITION DES ENTREPRISES ( DE 10 EMPLOIS ET PLUS ) ET DES EMPLOIS PAR REGIME Régime (TE) (NTE) Total Nombre d’entreprises 163 411 574 Nombre d’emplois 12 035 23 138 35 173 Source : API – BDI Novembre 2009Le secteur des IMM est composé de 5 branches qui sont les suivantes :• La sidérurgie, la métallurgie et la fonderie ;• Le travail des métaux ;• Les machines et équipements ;• Les composants automobiles, motocycles cycles et le montage de véhicules industriels ;• La construction et reparation navale. TAB./3 REPARTITION DES ENTREPRISES DE 10 EMPLOIS ET PLUS ET DES EMPLOIS PAR ACTIVITE ET PAR REGIME Nombre d’entreprises Nombre d’emplois Branches d’activité TE NTE Total TE NTE Total Sidérurgie, fonderie, fonderie 15 56 71 666 4 585 5 251 Travail des métaux 94 271 365 5 326 14 472 19 798 Fabrication de machines et 19 81 100 1047 4 901 5 948 équipements Composants Autos, 29 57 86 4 693 4 777 9 470 Aéronautiques, cycles… Construction et réparation 14 8 22 1 552 435 1 987 navales Construction de matériel 3 3 209 209 ferroviaire Total* 163 411 574 10 035 23 138 35 173* : une même entreprise peut avoir plusieurs activités à la fois Source : API – Novembre 2009 On recense, en 2009, 177 entreprises à capitaux étrangers ou mixtes avec une prédominance française. En effet,les investisseurs français participent totalement ou partiellement dans le capital de 96 entreprises du secteur. Ils sontsuivis par les italiens avec 52 entreprises.Les entreprises à capitaux 100% étrangers sont au nombre de 110. 5
  6. 6. TAB./4 REPARTITION DE LA PARTICIPATION ETRANGERE PAR NATIONALITE Pays TE NTE Total France 84 12 96 Italie 37 15 52 Belgique 4 - 4 Allemagne 3 - 3 Autres 24 - - Source : API – BDI Novembre 2009* : une même entreprise peut avoir des participations de plusieurs nationalités TAB./5 REPARTITION DES ENTREPRISES EN PARTENARIAT ET DE LEURS EMPLOIS SELON L’ORIGINE DES CAPITAUX EN 2009 Entreprises Emplois 100% Mixtes 100% Total 100% Mixtes 100% Etrangers Total Tunisiens Etrangers Tunisiens 397 67 110 574 20 473 7 143 7 557 35 173 Source : API – BDI Novembre 2009Nous énumérons ci-après des exemples de firmes étrangères opérant en Tunisie dans le secteur IMM : Pays Entreprises / marques ALTRAD, ARCELOR, DEMURGER SA, DEFONTAINE, CITROEN, PEUGEOT, MGI France COUTIER, CMR, GENERAL TRAILERS, KUHN HUARD, OXYMETAL, VALEO, ZODIAC Italie FMG MORA, DAYCO, CAMUZI NAUTICA, ISENA Allemagne DRAXELMAER, Hollande VEGE MOTOREN BV, MECAPLAST Japon NHK SPRINGS, ISUZU USA GENERAL MOTORS, PALMER La répartition régionale des entreprises et des emplois du secteur montre une forte concentration dans lesgouvernorats de Ben Arous et Sfax et dans une moindre mesure à Nabeul, Sousse et Bizerte. Ces cinq gouvernoratstotalisent 390 unités représentant 68% du nombre total des entreprises et 24 860 emplois soit 71% des emplois dusecteur. 6
  7. 7. TAB./6 REPARTITION DES ENTREPRISES ET DES EMPLOIS PAR REGIME ET PAR GOUVERNORAT Nombre d’entreprises Nombre d’emplois Gouvernorats TE NTE Total TE NTE Total Ariana 14 20 34 946 402 1 348 Ben Arous 29 78 107 1 911 5 205 7 116 Bizerte 22 31 53 2 731 2 526 5 257 Monastir 8 19 27 371 1 365 1 736 Nabeul 31 32 63 1 621 1 917 3 538 Sfax 8 96 104 703 4 577 5 280 Sousse 29 34 63 1 585 2 086 3 671 Tunis 6 16 22 124 829 953 Zaghouan 9 25 34 956 1 124 2 080 Autres 7 60 67 1 087 3 105 4 194 Total 163 411 574 12 035 23 136 35 173 Source : API – BDI Novembre 2009I.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTEE La production des industries mécaniques et métallurgiques durant la période 2004-2008 a été en croissance régulièrepassant d’une valeur de 2 169 MTND en 2004 à 3 706 MTND en 2008 ; soit un taux de croissance annuel moyen de14%. La valeur ajoutée moyenne sur cette période, représente une part de 28% par rapport à la production du secteur. TAB./7 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET VALEUR AJOUTEE DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Production 2 169 2 305 2 851 3 254 3 706 14% Valeur ajoutée (pm) 600 641 799 912 1 046 15% Source : MDCI 7
  8. 8. FIG./1 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA VALEUR AJOUTEE DU SECTEUR IMM (2004-2008) Source : MDCI TAB./8 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DU SECTEUR IMM PAR BRANCHE ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Branches 2 004 2 005 2 006 2 007 2 008 Total TCAM Part/ Total Sidérurgie, Fonderie, 367 404 474 569 671 2 485 16% 17% Métallurgie Travail des métaux 626 645 809 890 963 3 933 11% 28% Fabrication de machines 247 257 294 311 324 1 432 7% 10% et équipements Industries Autos et cycles 903 972 1 243 1 450 1 708 6 275 17% 44% Construction et réparation 27 28 30 35 40 160 10% 1% navales Production IMM 2 169 2 305 2 851 3 254 3 706 14 285 14% 100% Source: MDCI Toutes les branches du secteur ont enregistré des taux de croissance annuels moyens positifs variant de 7% dans lecas de la branche «Machines et équipements» à 17% dans le cas de la branche « Composants automobiles, fabricationde cycles, motocycles et montage de véhicules». La structure par branche d’activité, en 2008, fait ressortir une prédominance de la branche « Composantsautomobiles, cycles et cyclomoteurs et montage de véhicules » avec 44% de part relative. La branche « Travail desmétaux » vient en deuxième place avec une part de 28%. 8
  9. 9. FIG./2 RÉPARTITION DE LA PRODUCTION DES IMM PAR BRANCHE EN 2008 Construction et répartition navales 1% Sidérurgie, fondérie, Métallurgie 17% Industries Autos et cycles 44% Travail des métaux 28% Fabrication de machines et équipements 10% Source : MDCII.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés durant la période 2004-2008 dans le secteur IMM ont été de 682 MTND. Le taux decroissance annuel moyen est de 8%. TAB./9 EVOLUTION DE L’INVESTISSEMENT DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Part/Tot Branches 2004 2005 2006 2007 2008 Total 04-08 04-08 Sidérurgie, Fonderie et Métallurgie 20 20 36 42 48 166 24% Travail des métaux 59 61 35 42 55 252 37% Machines et Equipements 22 22 18 19 25 105 15% Composants autos mécaniques, cycles, 24 25 28 27 40 144 21% motocycles et montage de véhicules Construction navale 2 2 3 3 4 14 2% Total 127 130 120 133 172 682 100% Source : MDCI L’analyse de ce tableau montre que, durant la période 2004-2008, la branche de « Travail des métaux » a drainé 37%des investissements, soit un montant de 252 MTND tandis que les activités « Sidérurgie, Fonderie et Métallurgie »et « Composants automobiles mécaniques, cycles, motocycles et montage de véhicules» ont réalisé respectivement24% et 21% des investissements. La part de la branche « Construction Navale » vient en dernière position et lesinvestissements restent faibles (2,5 MTND par an). Les investissements dans les branches « Sidérurgie, Fonderie et Métallurgie » et «Travail des métaux » sont desinvestissements lourds ; ensemble, ils totalisent 62% des investissements en 2008. 9
  10. 10. FIG./3 RÉPARTITION DE L’INVESTISSEMENT DU SECTEUR IMM PAR BRANCHE EN 2008 Composants autos mécaniques, Machines et Equipement 15% cycles, motocycles et montage de véhicules 23% Construction navale 2% Travail des métaux 32% Sidérurgie, Fondérie et Métallurgie 28% Source : MDCII.4 ECHANGES EXTERIEURSI.4.1 IMPORTATIONS Les importations du secteur des industries mécaniques et métallurgiques sont passées de 3 426 MTND en 2004 à7454 MTND en 2008. Elles ont évolué avec un TCAM de 21%. La valeur des importations sur la période 2004 - 2008 a atteint 24 856 MTND. La part relative à la branche « Machineset équipements» représente 29%, celle de la branche « Sidérurgie, Fonderie et Métallurgie » 27%. Les importationsdes « Matériels roulants (y compris voitures, bus …) viennent en troisième position avec une part du total de 19%. TAB./10 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Total Part Branches 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM période période Machines 971 959 1 317 1 733 2 205 23% 7 185 29% et équipements Sidérurgie, Fonderie 948 907 1 062 1 708 2 175 23% 6 800 27% et Métallurgie Matériel Roulant 576 551 1 030 1 216 1 410 25% 4 783 19% Travail des métaux 420 460 521 831 1 039 25% 3 271 13% Composants autos 435 396 291 387 450 1% 1 959 8% Navigation aérienne 35 34 56 240 97 29% 462 2% Matériel de chemin de fer 30 102 42 82 55 16% 310 1% Navigation maritime 11 11 23 17 23 20% 85 0% Total 3 426 3 420 4 342 6 214 7 454 21% 24 856 100% Source : INS 10
  11. 11. FIG./4 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Source : INS Les principaux pays fournisseurs de la Tunisie en produits IMM, en 2008, sont l’Italie avec 20% de la valeur desimportations, la France avec 20% et l’Allemagne avec 10%.La répartition par pays de provenance des importations du secteur en 2008, se présente comme suit : TAB./11 REPARTITION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR DES IMM PAR PAYS EN 2008 Pays Importations en 2008 Part en 2008 Italie 1 501 20% France 1 468 20% Allemagne 763 10% Espagne 418 6% Turquie 376 5% Ukraine 371 5% USA 308 4% Japon 254 3% Chine 253 3% Royaume Uni 216 3% Autres 1 525 21% Total 7 453 100% Source : INS 11
  12. 12. FIG./5 REPARTITION DES IMPORTATIONS DU SECTEUR DES IMM PAR PAYS EN 2008 Chine 3% Japon 3% Royaume Uni 3% USA 4% Autres pays 21% Ukraine 5% Turquie 5% Espagne 6% Italie 20% Allemagne 10% France 20% Source : INSI.4.2 EXPORTATIONS Les exportations ont presque triplé durant la période 2004-2008 en passant de 694 MTND à 1 928 MTND. Le tauxde croissance annuel moyen est de 29%. Les « Composants automobiles » est la branche la plus exportatrice avec une part de 28% sur la période étudiée.Elle est suivie de la branche « Sidérurgie, Métallurgie, Fonderie » qui assure 24% des exportations totales du secteurIMM puis « Travail des métaux » 21% des exportations. TAB./12 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Total Exportations 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Part période période Composants autos 264 315 308 396 380 10% 1 663 28% Sidérurgie, Fonderie, 153 137 224 436 516 36% 1 466 24% métallurgie Travail des métaux 143 183 200 309 435 32% 1 270 21% Machines et équipements 64 74 180 277 430 61% 1 025 17% Matériel Roulant 50 77 93 101 120 24% 441 7% Navigation maritime 15 15 15 27 38 26% 110 2% Navigation aérienne 5 5 2 9 10 19% 31 1% Total 694 806 1 022 1 554 1 928 29% 6 014 100% Source : INS 12
  13. 13. Fig./6 REPARTITION PAR BRANCHE DES EXPORTATIONS IMM EN 2008 Navigation aérienne 1% Navigation maritime 2% Matériel Roulant 6% Composants autos 20% Travail des métaux 22% Sidérurgie, Fondérie, Métallurgie 27% Machines et équipements 22% Source : INS Les principaux clients de la Tunisie en produits mécaniques et métallurgiques, en 2008, sont la France avec26% de la valeur des exportations soit 512 MTND, suivie de l’Italie avec 14% et la Libye avec 11% de la valeurdes exportations. On remarque aussi la présence de l’Algérie avec 9% des exportations et le Maroc avec 3%, ce quitémoigne d’un flux d’échanges entre la Tunisie et les pays limitrophes.La répartition par pays des exportations du secteur en 2008, se présente comme suit : TAB./13 REPARTITION DES EXPORTATIONS PAR PAYS DE DESTINATION EN 2008 Unité : MTND Pays de destination des Part du pays dans les Valeur des exportations IMM exportations exportations IMM France 512 26% Italie 261 14% Libye 208 11% Algérie 182 9% Espagne 171 9% Allemagne 98 5% Royaume Uni 93 5% Maroc 58 3% Pays Bas 52 3% Belgique 38 2% Autres 265 14% Total 1 928 100% Source : INS 13
  14. 14. FIG./7 REPARTITION DES EXPORTATIONS DU SECTEUR DES IMM PAR PAYS EN 2008 Pays Bas 3% Maroc 3% Belgique 2% Royaume Uni 5% Autres pays 14% Allemagne 5% Espagne 9% France 26% Algérie 9% Libye 11% Italie 13% Source : INSI.4.3 TAUX DE COUVERTUREDurant la période 2004-2008, le taux de couverture s’est amélioré ; il est passé de 20% à 26%, mais il reste faible etla balance commerciale est très déficitaire. Ce déficit a été de 2 732 MTND en 2004 et 5 525 MTND en 2008. TAB./14 ECHANGES EXTERIEURS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Exportations 694 806 1022 1 554 1 928 6 004 Importations 3 426 3 420 4 341 6 214 7 453 24 854 Taux de couverture (%) 20% 24% 23% 25% 26% 24% Source : INS 14
  15. 15. FIG./8 EVOLUTION DES ÉCHANGES EXTERIEURS DU SECTEUR IMM ENTRE 2004 ET 2008 Source : INSI.5 MISE A NIVEAU Le Programme National de Mise à Niveau (PMN), qui a démarré en 1996, est destiné à l’amélioration de lacompétitivité de l’industrie tunisienne. Les dossiers approuvés dans le secteur des IMM depuis le démarrage dece programme et jusqu’au mois de mars 2009 sont au nombre 225 dossiers appartenant à 189 entreprises et lesinvestissements approuvés ont atteint 465 MTND dont 85% sont des investissements matériels. Il est à noter que les investissements approuvés dans le secteur représentent 9,5% des investissements approuvés dans les industries manufacturières depuis le démarrage du programme. TAB./15 DOSSIERS APPROUVES PAR LA MISE A NIVEAU DURANT LA PERIODE 1996 - MARS 2009 Unité : MTND Nombre Investissement Investissement Investissement Investissement Secteur de dossiers total diagnostic matériel immatériel IMM 225 465 4 395 66 Source : BMN - MARS 2009 15
  16. 16. TAB./16 EVOLUTION DU NOMBRE DE DOSSIERS ET DES INVESTISSEMENTS APPROUVÉS DANS LE SECTEUR IMM Unité : MTND Nombre de Investissement Investissement Investissement Investissement Années dossiers total diagnostic matériel immatériel 1996 3 8,4 0,1 5,5 2,8 1997 12 23,5 0,3 18,3 4,9 1998 13 38,9 0,5 32,0 6,5 1999 12 18,3 0,3 12,8 5,2 2000 20 23,4 0,4 19,8 3,3 2001 19 36,1 0,3 31,5 4,3 2002 12 36,7 0,1 34,2 2,4 2003 26 20,3 0,3 15,4 4,6 2004 19 17,7 0,2 15,5 2,1 2005 29 68,6 0,5 58,9 9,3 2006 14 26,5 0,2 20,7 5,6 2007 16 47,3 0,2 42,8 4,3 2008 21 68,3 0,3 62,5 5,4 mars - 09 9 30,5 0,1 25,3 5,0 Total 225 464,6 3,8 395,0 65,7 Source : BMN –Mars 2009I.6 CERTIFICATIONLes entreprises du secteur des IMM certifiées ISO sont au nombre de 95, soit 17% des entreprises du secteur. TAB./17 NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR IMM CERTIFIEES ISO PAR BRANCHE EN 2009 Branche Nombre d’entreprises certifiées Composants automobiles, aéronautiques 23 et matériel roulant Travail des métaux 42 Sidérurgie, métallurgie et fonderie 20 Machines et équipements 10 Total secteur IMM 95 Source : API- BDI 16
  17. 17. II. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHEII.1 SIDERURGIE, METALLURGIE ET FONDERIELes produits fabriqués par cette branche sont les suivants :• Les produits laminés ;• Les tréfilés ;• Les cornières et fers plats ;• La fabrication des tubes,• Les pièces en fonte ;• Les pièces en acier ;• Les pièces en métaux non ferreux Les sous branches « Sidérurgie » et « Métallurgie » se caractérisent par la prédominance de la société nationale « ELFOULEDH » pour la fabrication des produits laminés (ronds crénelés et ronds lisses). Les unités sidérurgiques privéesse sont spécialisées dans le laminage des produits longs, le tréfilage du fil acier, la fabrication de cornières et fers platsen acier et la fabrication d’autres produits sidérurgiques en métaux non ferreux. Pour la sous branche « Fonderie », la Société des Fonderies et de Mécanique (SOFOMECA) représente la plusgrande fonderie de fonte et acier dans le pays. Elle a été privatisée en mai 2003 pour devenir FMG-SOFOMECA puisGERVAZONI en 2006. La production de cette dernière avec celle de la FMT (Fonderie Moderne de Tunisie) représente70 % de la capacité totale de production des pièces en fonte des fonderies tunisiennes. La production des fonderies tunisiennes en fonte et en acier est destinée essentiellement au marché local pour lesbesoins des infrastructures (assainissement, irrigation, adduction d’eau, etc.) et à un degré moindre aux besoins desautres industries (composants autos, pièces mécaniques de rechange pour les cimenteries, les unités chimiques etsidérurgiques, ainsi que pour la rechange des engins de travaux publics et pour le bâtiment). Les produits non ferreux réalisés sont essentiellement des articles de robinetterie, anses pour casseroles, quincailleriede bâtiment, compteurs d’eau et des articles divers pour le secteur électrique. Ces produits sont destinés aussi bienau marché local qu’à l’export. Les dernières années ont connu un certain dynamisme surtout pour la fabrication de pièces moulées en aluminiumavec l’entrée en production de 4 entreprises totalement exportatrices. On note l’implantation, en 2005, d’une unitétotalement exportatrice et spécialisée en pièces moulées en aluminium et relavant du groupe français RENCAST,spécialisée dans la fonderie d’aluminium, l’usinage et l’assemblage.II.1.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIAT La branche « Sidérurgie, Métallurgie et Fonderie » compte 71 entreprises dont le nombre d’emplois est supérieurou égal à 10. Ces entreprises emploient 5 251 personnes dont 1 000 personnes sont employées par la société ELFOULEDH. 15 entreprises de la branche sont totalement exportatrices. 17
  18. 18. La répartition des entreprises ainsi que leurs emplois par activité se présente comme suit : TAB./18 REPARTITION DES ENTREPRISES DE 10 EMPLOIS ET PLUS ET DES EMPLOIS PAR ACTIVITE ET PAR REGIME Nombre d’entreprises Nombre d’emplois Activités TE NTE Total TE NTE Total Sidérurgie - 7 7 - 1 628 1 628 Fabrication de tubes 4 11 15 76 729 805 Transformation daciers 1 17 18 10 1 808 1 818 Fonderie 7 17 24 513 682 1 195 Métaux non ferreux 4 13 17 85 1 113 1 198 Total branche* 15 56 71 666 4 585 5 251 Source : API – BDI Novembre 2009 16 entreprises - sur un total de 71 - sont à participation étrangère et 654 emplois sont crées par des capitaux mixtesou étrangers. Ci–après la répartition des entreprises en partenariat et de leurs emplois selon le régime, TE ou NTE : TAB./19 REPARTITION DE LA PARTICIPATION ETRANGERE PAR NATIONALITE* Nombre d’entreprises Emplois Pays TE NTE Total TE NTE Total France 8 1 9 256 45 301 Italie 2 2 4 260 93 353 Autres (Allemagne, Belgique, Grande Bretagne, Luxembourg, 5 2 7 208 60 268 Jordanie… Source : API – BDI Novembre 2009* : un ou plusieurs pays peuvent participer au capital d’une même entreprise. 18
  19. 19. II.1.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa production de la branche ainsi que la valeur ajoutée, ont évolué, sur la période 2004-2008, comme suit : TAB./20 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET LA VALEUR AJOUTEE SIDERURGIQUE, METALLURGIQUE ET FONDERIE 2004-2008 Unité : MTND Produits 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Sidérurgie Biellettes d›acier 26,6 27,6 30,5 28,5 51,7 18% Produits laminés fabriqués 19,2 12 3,3 4,5 0 - Produits laminés négoce 59,2 70,5 100 102,7 144 25% Tréfilés 30,7 30,8 29,9 33,6 37,5 5% Structures métalliques 7,4 6,8 9 7 8,3 3% Autres produits 13 11,8 9,5 10 11 -4% Cornières, fers plats, ronds à 101,3 133,2 171,6 254,8 288 30% béton Total Production 257,4 292,7 353,7 441,1 540,5 20% Sidérurgique Valeur Ajoutée 52,8 58,5 70,7 89,3 108,1 20% Taux de la VA 21% 20% 20% 20% 20% - Métallurgie Production Métallurgique 75 75 80 83,8 85,8 3% Valeur Ajoutée 15,4 15 16 16,8 17,2 3% Taux de la VA 21% 20% 20% 20% 20% Fonderie Pièces en fonte 17,1 18,1 21,9 23,3 23,8 9% Pièces en acier 2,7 2,8 3 3,2 3,3 5% Alliages légers 14,7 15,2 15,7 17,3 17,8 5% Total Production Fonderie 34,5 36,1 40,6 43,8 44,9 7% Valeur Ajoutée 7,1 7,2 8,1 8,8 9 6% Taux de la VA 21% 20% 20% 20% 20% -1% Total Production Sidérurgique, Métallurgie, 366,9 403,8 474,3 568,7 671,2 16% Fonderie Total VA 75,3 80,7 94,8 114,9 134,3 16% Taux de la VA 21% 20% 20% 20% 20% _ Source : MDCI La production de la branche sur la période 2004-2008, a connu une nette augmentation, en passant de 367 MTNDen 2004 à 671 MTND en 2008. Le taux de croissance annuel moyen sur la période 2004 – 2008 et de (+16%). Pour la sous branche « Fonderie » et selon une étude élaborée par le CEPI (API), la branche connaît des difficultésen raison d’une demande locale stagnante (10000 tonnes de pièces en fonte et 1 000 tonnes de pièces en acier ainsi 19
  20. 20. que des pièces en métaux non ferreux) et des importations croissantes de produits semi-finis et finis. Les principalesrecommandations de l’étude concernent :• L’amélioration de la formation de la main d’œuvre en établissant des actions visant le renforcement du Centre des Arts du Feu à Nabeul ;• La création d’une association des fondeurs tunisiens, véritable observatoire de la branche ;• La mutation des fondeurs tunisiens vers la fonte GS. Il est à noter l’apparition d’un décret depuis mars 2004 (décret n° 2004-519 du 9 mars 2004) imposant une taxe àl’exportation de 90 TND/tonne sur les articles de la position tarifaire 72.04 (déchets et débris ferreux).II.1.3 INVESTISSEMENTS Les investissements réalisés dans la branche ont totalisé 166 MTND sur toute la période 2004-2008. Ils ont été de48 MTND en 2008 et de 20 MTND en 2004 et 2005. TAB./21 EVOLUTION DE L’INVESTISSEMENT DE LA BRANCHE SIDERURGIE, METALLURGIE, FONDERIE ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Branches dactivité 2004 2005 2006 2007 2008 Total Part/IMMBranche Sidérurgie, Fonderie et Métallurgie 20 20 36 42 48 166 24%Secteur IMM 127 130 120 133 172 682 100% Source : MDCIII.1.4 ECHANGES EXTÉRIEURSII.1.4.1 IMPORTATIONS La valeur des importations de la branche a progressé entre 2006 et 2008 avec un TCAM de 43% vu la flambée desprix internationaux de l’acier. Les produits laminés qui constituent 53% de la valeur des importations de la brancheont vu le montant y afférent passer de 503 MTND en 2006 à 1 229 MTND en 2008. Les alliages légers ont connu aussiune croissance remarquable sur la période 2006-2008, en passant de 473 MTND en 2006 à 723 MTND en 2008, soitun TCAM de 24%. Les importations en produits laminés et alliages légers représentent 90% des importations totales de la branche« Sidérurgie, Métallurgie, Fonderie » sur la période 2006 - 2008. TAB./22 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE SIDERURGIE, METALLURGIE, FONDERIE ENTRE 2006 ET 2008 Unité : MTND Désignation 2006 2007 2008 TCAM Total Part Produits laminés 503 912 1 229 56% 2 644 53% Alliages légers 473 639 723 24% 1 835 37% Cornières et fer plat 33 75 103 77% 211 4% Tréfilés 36 43 57 26% 136 3% Pièces en fonte 13 28 45 86% 86 2% Acier billettes 4 10 15 94% 29 1% Fontes billettes 0 0 2 2 0% Total 1 062 1 707 2 174 43% 4 943 100% Source : INS 20
  21. 21. FIG./9 REPARTITION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE « SIDÉRURGIE, FONDERIE, METALLURGIE PAR FAMILLE DE PRODUITS EN 2008 Comières et fer plat 5% Tréfiés 3% Pièces en fonte 2% Acier billettes 1% Fontes billettes 0% Alliages légers 33% Produits laminés 57% Source : INSII.1.4.2 EXPORTATIONSLes exportations par produit dans la branche sur la période 2006-2008, se présentent comme suit : TAB./23 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « SIDERURGIE, METALLURGIE, FONDERIE » ENTRE 2006 ET 2008 Unité : MTND Produits 2006 2007 2008 Total Part Alliages légers 124 183 234 541 46% Produits laminés 50 182 224 456 39% Cornières et fer plats 25 32 21 78 7% Tréfilés 16 23 23 62 5% Acier Billettes 6 16 12 34 3% Pièces en fonte 2,7 0,6 2,1 5,4 0,5% Fonte Billettes 0,8 0,2 0,03 1 0,1% Total branche 224 436 516 1 176 100% Source : INSLa valeur des exportations a plus que doublé entre 2006 et 2008 en passant de 224 MTND à 516 MTND. Le taux decroissance annuel moyen des exportations de la branche depuis 2006 est de 51%. 21
  22. 22. FIG./10 REPARTITION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « SIDÉRURGIE, FONDERIE, METALLURGIE PAR FAMILLE DE PRODUITS EN 2008 Produits laminés 43% Alliages légers 45% Comières et fer plats 4% Tréfilés 5% Acier billettes 2% Pièces en fonte 1% Source : INSII.1.4.3 TAUX DE COUVERTURE TAB./24 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DE LA BRANCHE « SIDERURGIE, METALLURGIE, FONDERIE » ENTRE 2006 ET 2008 Unité : MTND Désignation 2006 2007 2008 Total 2006 - 2008 Importations 1 062 1 707 2 174 4 943 Exportations 224 436 516 1 176 Taux de couverture 21% 26% 24% 24% Source : INSLe taux de couverture des importations par les exportations a été de 21% en 2006 et de 26% en 2007. En moyenne, ila été de 24% sur la période 2006-2008 22
  23. 23. II.1.5 MISE À NIVEAULes dossiers approuvés ainsi que les investissements annuels de mise à niveau se présentent comme suit : TAB./25 EVOLUTION DU NOMBRE DE DOSSIERS APPROUVES ET DES INVESTISSEMENTS DE MISE A NIVEAU Nombre Années Diagnostics Inv.matériels Inv.immatériels Total dossiers 1997 2 7,4 0,1 6,5 0,9 2001 3 3,5 0,0 3,3 0,2 2002 2 28,6 0,0 27,8 0,8 2003 2 0,7 0,0 0,6 0,1 2004 2 8,2 0,0 7,4 0,7 2005 5 23,7 0,1 20,1 3,5 2006 4 19,3 0,1 16,0 3,3 2007 2 19,6 0,0 19,0 0,6 2008 1 0,7 0,0 0,6 0,2 Total 23 111,9 0,4 101,2 10,3 Source : BMN Mars 2009II.1.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE LA BRANCHELa branche dispose des capacités de production et d’une flexibilité de l’outil de production (fonte, acier, aluminium,bronze, cuivre, etc.), ainsi que de compétences techniques, d’un savoir faire et d’un dynamisme entrepreunarial.L’arrivée de groupes industriels étrangers spécialisés dans la fonderie (GERVAZONI, RENCAST et DEFONTAINE)et dont la production est destinée à l’exportation, va permettra un transfert de savoir faire et un effet positif sur lesecteur IMM.Les principaux axes de développement futurs sont : • Mettre en place de bureaux d’études spécialisés dans les études, les recherches et l’innovation de moules et de modèles maîtrisant tout le processus de la conception à la fabrication et au contrôle • Former du personnel qualifié en prototypage, métallurgie, traitement de surface, traitement thermique, usinage, etc. ; • Mieux équiper les laboratoires d’analyses et de contrôles ; • Encourager la spécialisation par matière (fonte grise, fonte GS, etc.) et des procédés.II.2 TRAVAIL DES METAUXLa branche présente des activités diversifiées et une large gamme de produits qui se présentent comme suit : 1. Forge, Emboutissage, Estampage et Métallurgie des poudres : pièces forgées ou estampées en acier, pièces matricées en métaux non ferreux, pièces métalliques découpées ou embouties et pièces obtenues par friction. 2. Les Constructions Métalliques : • charpentes métalliques (bâtiments, halles, ponts métalliques,...) ; • chaudronnerie tuyauterie (réservoirs, citernes, silos, bouteilles pour gaz comprimé, radiateurs pour chauffage central, ...) ; • mécano- soudage (remorque, wagons, socles, bâtis,...) ; • accessoires pour bâtiments (portes, fenêtres, clôtures et grilles métalliques, escaliers,...) ; • mobilier métallique (armoires, coffrets, enceintes, tables,...) ; • fabrication spécifique (grillages, crochets, chaînes, cages,...) ; • montages extérieurs et maintenance (montage d’usine, installations industrielles) ; • tôlerie (bardages, couverture, volet de rideaux métalliques, chemin de câbles,...). 23
  24. 24. 3. Le Traitement des métaux : • traitement et revêtement des métaux : traitement thermique, revêtement métallique des métaux, polissage, revêtement protecteurs et décoratifs des métaux, etc ; • opérations de mécanique générale : pièces usinées par enlèvement de matières (tambours de freins, axes de transmission, bagues, tiges filetées, pièces mécaniques diverses,…), reconstruction de moteurs thermiques, pièces métalliques décolletées, etc. 4. La Coutellerie, Quincaillerie et Outillage : • fabrication de coutellerie : coutellerie de table, coutellerie professionnelle et lames pour couteaux, couverts de tables, etc ; • fabrication de serrures et ferrures : serrures complètes, cadenas, serrures pour automobiles, ferrures (charnières, gonds, paumelles, etc.), etc ; • fabrication d’outillage : outillage à main (outillage agricole, outils tranchants divers, étaux, serre-joints, lampes à souder, etc.) et outillage mécanique (couteaux et lames tranchantes pour machines et pour appareils mécaniques, scies et lames de scies, outils interchangeables pour machines (forets, alésoirs, outils de tour, fraises), poinçons et matrices pour estampage, etc.). 5. Ouvrages en métaux : • fabrication de fûts et emballages métalliques similaires : bidons, fûts et tonnelets métalliques, tourets métalliques pour câbles, boîtes à conserves, d’emballage pour poisson, de tubes et étuis souples, articles métalliques de bouchage et sur bouchage, etc ; • fabrication d’articles en fils métalliques : câbles et tresses métalliques, clous, etc ; • fabrication de visserie et boulonnerie, chaînes et ressorts : boulons, vis, écrous, rondelles, chaînes à maillon, ressorts à lames, ressorts hélicoïdaux, barres de torsion, etc ; • fabrication d’ouvrages divers en métaux : articles sanitaires (baignoires, éviers, etc.).II.2.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIATLa branche regroupe 365 entreprises employant 19 798 personnes. 94 entreprises sont totalement exportatrices etemploient 5 326 personnes, soit 27% des emplois de la branche.La répartition des entreprises par activité et par régime ainsi que leur nombre d’emplois se présentent comme suit : TAB./26 REPARTITION PAR REGIME DES ENTREPRISES ET DES EMPLOIS DE LA BRANCHE TRAVAIL DES METAUX Nombre dentreprises Nombre demplois Activités TE NTE Total TE NTE Total Forge, Emboutissage, Estampage, 8 6 14 300 136 436 Métallurgie des poudres Chaudronnerie 7 74 81 1 060 4 435 5 495 Traitement des métaux 46 66 116 1 502 2 375 3 877 Construction métallique et 22 129 151 1 831 7 754 9 585 quincaillerie Ouvrages en métaux 24 77 101 1 840 5 082 6 922 Total branche 94 271 365 5 326 14 472 19 798 Source : API – BDI - Novembre 2009 TAB./27 REPARTITION DES ENTREPRISES ET DES EMPLOIS PAR NATURE DU CAPITAL SOCIAL - BRANCHE TRAVAIL DES METAUX Entreprises Emplois 100% 100% 100% 100% Mixte Total Mixte Total Tunisien Etranger Tunisien Etranger 268 33 64 365 13 671 3 023 3 104 19 798 Source : API – BDI - Novembre 2009 24
  25. 25. Le partenariat dans la branche se caractérise par une prédominance française et italienne avec respectivement 51 et19 entreprises.La branche se distingue par l’adoption de nouveaux procédés technologiques et par l’introduction de l’informatiqueen utilisant des logiciels spécialisés (FAO, DAO, GPAO,…).Ce progrès a permis à cette branche d’intervenir pour une grande partie dans : • la fabrication d’équipements industriels, cimenteries, unités de matériaux, unités chimiques, unités de raffinage et de stockage des hydrocarbures, équipements pour l’agroalimentaire, la production d’énergie, les industries extractives, sidérurgie, le matériel de génie civil, de manutention, des travaux publics et du secteur du transport ; • le développement des activités connexes tels que les travaux de sous-traitance, les prestations de conception pour les autres secteurs économiques.Il est à noter que la branche a vu la privatisation de la société TECHNOFORGE, spécialisée dans la fabrication despièces forgées ou estampées en acier et les Ateliers de Constructions Métalliques Générales (ACMG) qui est devenula Société Matériel Ferroviaire Ganz Tunisie (MFGT), spécialisée dans la fabrication des voitures à voyageurs etwagons (pour transport phosphates, rond à béton, etc.), les conteneurs, les grands réservoirs métalliques, les travauxde chaudronnerie et la tuyauterie sur site industriel.II.2.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa branche a connu sur la période 2004-2008 une croissance de 11% en moyenne par an comme l’indique letableau suivant : TAB./28 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE « TRAVAIL DES METAUX » Unité : MTND Branches 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Forge, Découpage, 131 131 176 196 206 12% Décolletage Constructions métalliques 137 141 177 202 222 13% Quincaillerie et Outillages 178 189 250 270 295 13% Emballages métalliques 146 149 166 179 194 7% Ouvrages en aluminium 34 36 40 43 47 8% Total Production 626 646 809 890 963 11% Valeur Ajoutée 212 226 283 312 337 12% Sources : MDCILa valeur de la production est passée de 626 MTND en 2004 à 963 MTND en 2008, soit un taux de croissance moyende 11% par an.Les taux de croissance réalisés sur la période 2004-2008 par les sous branches « Constructions métalliques » et« quincaillerie et outillage » viennent en tête et sont à deux chiffres, 13%.A l’exception des « ouvrages en aluminium » qui couvrent une part relativement faible dans la production, les autresactivités de la branche ont des parts relatives équivalentes. 25
  26. 26. FIG./ 11 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE «TRAVAIL DES MÉTAUX » ENTRE 2004 ET 2008 Source: MDCI FIG./12 RÉPARTITION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE «TRAVAIL DES MÉTAUX » PAR FAMILLE DE PRODUITS EN 2008 Ouvrages en aluminium 5% Emballages métaliques 20% Forge, Découpage, Décolletage 21% Constructions métalliques 23% Quincaillerie et Outillages 31% Source: MDCIII.2.3 INVESTISSEMENTSLes investissements totaux réalisés par la branche sur la période 2004-2008, ont atteint 252 MTND, soit 37% desinvestissements réalisés dans le secteur des IMM sur la même période. TAB./29 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS DE LA BRANCHE « TRAVAIL DES METAUX » ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Branches dactivité 2004 2005 2006 2007 2008 Total Total Branche Travail des Métaux 59 61 35 42 55 252 Total IMM 128 129 120 133 172 682 Total Travail des métaux /Total IMM 46% 47% 29% 31% 32% 37% Source : MDCI 26
  27. 27. II.2.4 ECHANGES EXTÉRIEURSII.2.4.1 IMPORTATIONSLes importations de la branche sont passées de 420 MTND en 2004 à 1 039 MTND en 2008. Les détails, par sousbranche, se présentent comme suit : TAB./30 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE « TRAVAIL DES METAUX » ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Part/ Sous branche 2004 2005 2006 2007 2008 Total branche Quincaillerie et Outillage 236 248 345 486 511 1 826 56% Constructions métalliques 55 81 88 249 379 852 26% Ouvrages en métaux communs 97 115 72 81 94 459 14% Emballage métallique 32 16 16 15 55 134 4% Total 420 460 521 831 1 039 3 271 100% Source : INSLes importations de la sous branche « Quincaillerie et Outillage », représentent 56% du total des importations de labranche sur la période 2004-2008.Le taux de croissance annuel moyen des importations de la branche « Travail des métaux » sur la période 2004-2008est de 25%.II.2.4.2 EXPORTATIONSLes exportations de la branche sont passées de 143 MTND en 2004 à 435 MTND en 2008, soit un TCAM de 32%. Lesdétails par sous branche, se présente comme suit : TAB./31 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « TRAVAIL DES METAUX » ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Part/ Sous branche 2004 2005 2006 2007 2008 Total branche Quincaillerie et Outillage 55 64 92 127 182 520 41% Constructions métalliques 47 73 92 157 224 593 47% Ouvrages en métaux 32 40 11 12 11 106 8% communs Emballage métallique 9 6 5 13 18 51 4% Total 143 183 200 309 435 1 270 100% Source : INSLes exportations des sous branches « Quincaillerie et Outillage » et « Constructions métalliques » représentent 88%des exportations de la branche « Travail des métaux » durant la période 2004-2008. 27
  28. 28. II.2.4.3 TAUX DE COUVERTURELe taux de couverture des importations par les exportations a oscillé entre 40% en 2005 et 32% en 2007, Il a été de37% en 2008. Les échanges ont évolué à un rythme accéléré à l’export comme à l’import avec des TCAM voisins etle déficit commercial a augmenté de 277 MTND en 2004 à 604 MTND en 2008. TAB./32 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DE LA BRANCHE « TRAVAIL DES METAUX » Unité : MTND Total Année 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM période Exportations 143 183 200 309 435 1 270 32% Importations 420 460 521 831 1 039 3 271 25% Taux de couverture 34% 40% 33% 32% 37% 39% - Source : INSII.2.5 MISE À NIVEAULes dossiers approuvés depuis le démarrage du programme de mise à niveau sont au nombre de 128, soit 57% desdossiers approuvés dans le secteur mécaniques et métallurgiques.De point de vue nombre de dossiers, le plus grand nombre a été réalisé en 2003 avec 17 dossiers. Pour lesinvestissements, ce sont surtout les années 1998 et 2008, avec un investissement cumulé de 51 MTND, soit 37% desinvestissements approuvés dans la branche.Les dossiers approuvés ainsi que les investissements annuels de mise à niveau se présentent comme suit : TAB./33 EVOLUTION DU NOMBRE DE DOSSIERS APPROUVES ET DES INVESTISSEMENTS DE MISE A NIVEAU Unité : MTND Nombre Investissement Investissement Investissement Années Diagnostics dossiers Total matériels immatériels 1997 4 5,5 0,1 4,4 1,0 1998 8 26,7 0,3 22,9 3,6 1999 9 13,6 0,2 9,7 3,7 2000 12 13,4 0,2 11,3 1,9 2001 11 24,1 0,2 21,0 3,0 2002 5 1,4 0,1 1,0 0,3 2003 17 13,8 0,2 10,3 3,3 2004 13 4,5 0,1 3,5 0,9 2005 14 12,5 0,2 10,0 2,4 2006 4 1,9 0,1 1,1 0,8 2007 11 17,7 0,2 14,9 2,6 2008 12 28,5 0,2 26,2 2,1 Mars 2009 8 18,1 0,1 16,0 2,0 Total 128 181,7 2,0 152,2 27,5 Source : BMN - Mars 2009 28
  29. 29. II.2.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENTLa branche dispose d’une main d’œuvre qualifiée en nombre suffisant et de connaissances des technologies modernes(CAD, CAM, machines à CN). Les entreprises leaders bénéficient de la proximité d’infrastructures portuaires, departenariat et de collaboration avec les bureaux d’engineering locaux et étrangers.Les axes de développement futur sont :• Augmenter les capacités de production pour répondre aux besoins de la clientèle internationale.• Former plus de soudeurs qualifiés en soudure de matériaux (aluminium, inox, etc.).• Former des agents de contrôle certifiés COTEND ;• Améliore la stratégie à l’export ;• Développer certaines activités telles que le décolletage, le traitement thermique, le taillage d’engrenages, le collage, le frittage, les outillages de coupe, la forge, la fabrication de ressorts à boudins orientés vers l’électrotechnique, etc. ;• Former des concepteurs et de développeurs d’outils mécaniques destinés au travail de la tôle fine.II.3 MACHINES ET EQUIPEMENTSLa production des équipements et machines comprend le matériel agricole, les équipements des installationsgénérales, les machines de production, les divers moteurs à pistons (moteurs agricoles, moteurs marins, ensembles etaccessoires de machines), les pompes, les autres équipements et engins mobiles et statiques, etc.II.3.1 EMPLOIS, ENTREPRISES ET PARTENARIATLa branche comprend 100 entreprises employant 5 948 personnes. Les entreprises totalement exportatrices sont aunombre de 19 et emploient 1 047 personnes, soit 18% des emplois de la branche. Parmi ces entreprises 97 sont enpartenariat, à capitaux 100% étrangers ou mixtes.La participation étrangère se caractérise par une prédominance française et italienne comme le montre le tableausuivant : TAB./34 REPARTITION DE LA PARTICIPATION ETRANGERE PAR NATIONALITE Nombre d’entreprises Emplois Pays TE NTE Total TE NTE Total France 5 4 9 670 687 1 357 Italie 6 3 9 181 323 504 Hollande 1 1 2 27 598 625 Autres (Espagne, Suisse, Algérie…) 4 2 6 213 35 248 Source : API – BDI - Novembre 2009II.3.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELe tableau indique entre autre que la production des équipements industriels, engins et moteurs à pistons représentela plus grande part par rapport aux machines agricoles. En 2008, 74% de la production totale de la branche est réalisépar cette branche.Le taux de croissance annuel moyen de la production de la branche est de 11%.L’évolution de la production de la branche durant la période 2004 - 2008 se présente comme suit : 29
  30. 30. TAB./35 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA VALEUR AJOUTEE DES MACHINES ET EQUIPEMENTS ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND Désignation 2004 2005 2006 2007 2008 Machines agricoles 58,8 61,5 72,5 79,5 84,0 Equipements industriels, engins et moteurs à pistons 188,0 195,5 221,3 231,0 240,0 Total production 246,8 257,0 293,8 310,5 324,0 Valeur Ajoutée 39,5 41,1 47,0 49,7 51,8 Source: MDCI FIG./ 13 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DES MACHINES ET ÉQUIPEMENTS ENTRE 2004 ET 2008 Unité : MTND E Source : MDCIII.3.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés sur la période 2004-2008 ont été de 106 MTND soit 16% des investissements réalisésdans le secteur des IMM.Les investissements réalisés dans le cadre de la mise à niveau sur toute la période 2004-2008, représentent 18% desinvestissements réalisés dans la branche sur la même période.L’évolution des investissements dans cette branche se présente comme suit : TAB./36 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS DE LA BRANCHE « MACHINES ET EQUIPEMENTS » (2004 -2008) Unité : MTND Branches d›activité 2004 2005 2006 2007 2008 Total Investissement « Machines et Equipements » 22 22 18 19 25 106 Investissement IMM 128 129 120 133 172 682 Investissement « Machines et Equipements » / 17% 17% 15% 14% 15% 16% Investissement IMM Source : MDCI 30
  31. 31. II.3.4 ECHANGES EXTÉRIEURSII.3.4.1 IMPORTATIONSLes importations ont évolué sur la période 2004-2008 à un rythme élevé, à 24% en moyenne par an. 97% de ce posteest formé d’équipement de production industrielle.L’évolution des importations de la branche durant la période 2004-2008 se présente comme suit : TAB./37 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE « MACHINES ET EQUIPEMENTS » (2004-2008) Unité : MTND Sous branches 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Equipements industriels 915 903 1 292 1 706 2 170 24% Machines agricoles 57 56 24 27 35 -12% Total 971 959 1 317 1 733 2 205 23% Source : INSII.3.4.2 EXPORTATIONSLes exportations sont faibles par rapport aux importations. Elles ont représenté 14% des importations sur la période2004-2008, mais en évolution croissante. Le taux de croissance annuel moyen enregistré est supérieur à 60%.L’évolution des exportations de la branche durant la période 2004-2008 se présente comme suit : TAB./38 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « MACHINES ET EQUIPEMENTS » (2004-2008) Unité : 1 000TND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Equipements industriels, engins 60 69 178 274 429 et moteurs à pistons Machines agricoles 4 5 2 3 2 Total 64 74 180 277 431 Source : INSLe taux de couverture moyen des importations par les exportations de cette branche est le plus faible des IMM maisen progression, de 7% en 2004 à 20% en 2008. TAB./39 TAUX DE COUVERTURE DES IMPORTATIONS PAR LES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE « MACHINES ET EQUIPEMENTS » (2004-2008) Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Importations 971 959 1 317 1 733 2 205 7 185 Exportations 64 74 180 277 431 1 026 Taux de couverture 7% 8% 14% 16% 20% 14% 31
  32. 32. II.3.5 MISE À NIVEAULe nombre de dossiers ainsi que les investissements approuvés dans le cadre de la mise à niveau depuis ledémarrage du programme en 1996, se présente comme suit : TAB./40 EVOLUTION DU NOMBRE DE DOSSIERS APPROUVES ET DES INVESTISSEMENTS DE MISE A NIVEAU DANS LA BRANCHE MACHINES ET EQUIPEMENTS Unité : MTND Nombre Machine Invest. total inv. diag. invs. mat. invst imm de dossiers 1997 1 2,0 0,0 1,0 1,0 1998 3 3,2 0,1 2,3 0,9 1999 2 1,7 0,0 1,3 0,4 2000 4 2,5 0,1 1,9 0,5 2001 1 0,2 0,0 0,2 0,0 2002 2 0,7 0,0 0,5 0,1 2003 2 1,0 0,0 0,6 0,3 2004 2 0,6 0,0 0,4 0,2 2005 6 1,3 0,1 0,6 0,6 2006 2 1,4 0,0 0,9 0,5 Mars 2009 1 12,4 0,0 9,3 3,0 Total 26 26,9 0,4 18,9 7,6 Source : BMN- Mars 2009II.3.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENTLa branche dispose d’ingénieurs et de techniciens compétents avec des coûts compétitifs et de plusieurs successstories locales (M2A (machines spéciales), MAGHREB INDUSTRIES (équipements pour briqueteries et unitésde céramique), HUARD TUNISIE (machines agricoles), etc. Il y a maîtrise des technologies avancées. Certainesexpériences d’exportation labellisées (équipements pour les entreprises de chocolaterie, de biscuiterie et les unités defabrication d’emballages, robots pour les unités de fabrication de semi conducteurs, etc.) ont été réalisées.Les axes de développement futurs sont : • développement de l’engineering, de la conception et de la fabrication des machines spéciales ; • Améliorer la valorisation des résultats de recherche (projets de fin d’études dans les écoles d’ingénieurs) dans l’industrie ; • Améliorer la communication entre les donneurs d’ordre (STEG, SONEDE, TUNSIE TELECOM, GROUPE CHIMIQUE, etc.) et les sous traitants (fabricants de machines et équipements, bureaux d’engineering, etc.) ; • Impulser la co-traitance entre les donneurs d’ordres et les preneurs d’ordres locaux ;II.4 LES COMPOSANTS AUTOMOBILES MECANIQUES, CYCLES ET MOTOCYCLES ETMONTAGE DE VEHICULES*Cette branche regroupe les composants automobiles mécaniques tels que les pièces moteurs, les organes detransmission, les organes de freinage et de direction, les pièces de carrosserie et châssis, les organes d’échappement,les cycles et cyclomoteurs ainsi que leurs pièces et composants et le montage des véhicules : bus, cars, autocars,camions, etc. 32
  33. 33. II.4.1 ENTREPRISES, EMPLOIS ET PARTENARIATLa branche compte 86 entreprises employant 9 470 personnes. Les entreprises totalement exportatrices sont aunombre de 29 et emploient 4 693 personnes, soit 50% des emplois de la branche.La répartition des entreprises et des emplois de la branche par régime se présente comme suit : TAB./41 REPARTITION DES ENTREPRISES PAR PRODUIT ET PAR REGIME EN 2009 Entreprises Emplois Désignation TE NTE Total TE NTE Total Industries automobiles (composants, remorques et semi- 21 41 62 4 295 3 912 8 207 remorques et montage de véhicules) Cycles et cyclomoteurs 8 16 24 398 865 1 263 Total 29 57 86 4 693 4 777 9 470 Source : API Novembre 2009II.4.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa valeur de la production de la branche a atteint en 2008, 1 707 MTND. Elle a enregistré un TCAM de 17% sur lapériode 2004-2008.La répartition de la production par activité est présentée dans le tableau suivant pour la même période : TAB./42 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE COMPOSANTS AUTOMOBILES MECANIQUES, CYCLES, MOTOCYCLES ET MONTAGE DE VEHICULES* Unité : MTND Année 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Composants automobiles 650 709 968 1190 1460 22% mécaniques Montages des véhicules industriels 185 190 200 180 160 -4% Cycles et cyclomoteurs 68 72 75 80 87 6% Total 903 972 1 243 1 450 1 707 17% Sources : MDCI* : Dans cette partie de la monographie (II. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEUR), les composants automobiles considéréssont les composants mécaniques seulement. Les composants automobiles appartenant aux autres secteurs (électriques, chimiques, etc.) sonttraités dans la monographie des composants automobiles. 33
  34. 34. La structure de la production de la branche en 2008 se présente comme suit : FIG./ 14 REPARTITION DE LA PRODUCTION DES « COMPOSANTS AUTOMOBILES MECANIQUES, CYCLES, MOTOCYCLES ET MONTAGE DE VEHICULES » PAR SOUS BRANCHE EN 2008 Montages des véhicules 9% Cycles et cyclomoteurs 5% Composants automobiles mécaniques 86% Sources : MDCI86% de la production de la branche est assurée par la fabrication des composants automobiles mécaniques. La partdes cycles et cyclomoteurs reste faible, de l’ordre de 5%.Quant au montage des véhicules industriels, la « Société Tunisienne d’Industrie Automobile (STIA) » monte des bus etdes camions avec une intégration* significative, notamment le carrossage des bus et autobus de tous genres (urbain,interurbain et touristique). Les bus interurbains et touristiques sont aussi fabriqués par la « SETCAR ».La société « IMM », installée à Kairouan fait le montage des voitures utilitaires du type Pick-up (ISUZU). Il est à noterqu’on 2005, la STIA a intégré une ligne pour la fabrication des pick up sous la marque MITSUBISCHI.Le marché local représente une demande de près de 15 000 véhicules utilitaires par an. La production locale par typede véhicule a évolué comme suit : TAB./43 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DES VEHICULES AUTOMOBILES (2004-2008) Unité : nombre d’unités produites Années 2004 2005 2006 2007 2008 Camionnettes - 1 200 2 500 1 800 2 000 Camions 495 500 1 200 610 100 Autocars et autobus 350 380 380 380 360 Total 845 2 080 4 080 2 790 2 460 Source : MDCI*Intégration des travaux de carrossage, châssis, sièges, vitres, et d’autres produits d’habillage, etc. 34

×