Réseau de prestations api
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager

Réseau de prestations api

  • 1,945 vues
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Vues

Total des vues
1,945
Sur Slideshare
1,945
From Embeds
0
Nombre d'ajouts
0

Actions

Partages
Téléchargements
21
Commentaires
0
J'aime
0

Ajouts 0

No embeds

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Najet Baati - API
  • 2. ZONES DENCOURAGEMENT AU DEVELOPPEMENT REGIONAL Les délégations de Djoumin, de Ghézala, et de Sejnane Les délégations de Mdjez El Bab,de Béja Nord, de Béja Sud, de Teboursouk, de Tibar,de Testour, de Goubellat, de Nefza, et de Amdoun Les délégations de Bir Mchergua, de Zagouan de Ez-zeriba, de El Fahs, de Saouaf et de En-Nadhour Les délégations de Jendouba,de Jandouba Nord, de Bou Salem, de Tabarka, Bizerte Ariana Les délégations de Bou Arada,de Ain Drahem, de Fernana, de Ghardimaou, Kélibia Tunis de Gaâfour, de El Krib, de El Aroussa, de Oued Meliz, et de Balta Bou Aouane Manouba de SilianaNord, de Siliana Sud, Jendouba Ben Arous Béja Les délégations de Kef Ouest, Nabeul de Bou Rouis, de Bargou, de Kef Est, de Nebeur, de Sakiet Sidi Youssef, de Makthar, de Er-Rouhia et de Kesra Zagouande Tajerouine, de Kalaât Senan,de Kalâat Khasba, Siliana La délégation de Sidi El Hanide Djerissa, de El Ksour, de Dahmani et de Es-Sers Le Kef Sousse Les délégations de Chorbane, Les délégations de Kassrine Nord, Kairouan de Essouassi, de Hébira, Monastirde Kasserine Sud, de Ezzouhour, de Hassi El Frid, et de Ouled Chamekhde Sbeitla, de Sbiba, de Djedeliane, de El Ayoun, Mahdia Les délégations de Kairouan Nord, de Thala, de Hidra, de Foussana, de Feriana Kasserine de Kairouan Sud, de Echbika, de Sbikha, et de Mejel Bel Abbés de Haffouz, de Hajeb El Ayoun, Sfax de Nasrallah, de Echararda, Les délégations de Gafsa Nord, Sidi Bouzid de Bouhajla, de Oueslatia et de El Alâa de Gafsa Sud, de Sidi Aich, de El Ksar, de Oum El Araies, de Redeyef, de Metlaoui, Les délégations de Agereb, de Djebeniana,de Mdhila, de El Guetar, de Belkhir et de Sned Gafsa dEl Amra, de El Hancha, de El Ghraiba, de Skhira, de Bir Ali Ben Khalifa, de Menzel Chaker, et de KerkennahLes délégations de Tozeur, de Degach, Tozeur Jerba Gabès Les délégations de Sidi Bouzid Ouest, de Tameghza, de Nefta et de Hazoua de Sidi Bouzid Est, Kébili de Mezzouna, de Regueb, Mednine de Ouled Haffouz, de Bir El Hafey,Les délégations de Kébili Sud, de Kébili Nord, de Sidi Ali Ben Aoûn, de Souk El Ahad, de Douz Nord, de Menzel Bouzaïenne, de Douz Sud et de El Faouar Tataouine de Jilma, de Cebalet Ouled Asker, de Meknassy et de Souk Jedid Les délégations de Médenine Nord, Les délégations de Mareth, de Médenine Sud, de Ben Guerdane, de Hamma, de Menzel El Habib, de Sidi Makhlouf, et de Béni Khedechede Nouvelle Matmata, et de Matmata Les délégations de Tataouine Nord, de Tataouine Sud, de Bir Lahmar, de Smar, de Ghomrassen, de Dhehiba et de Remada Zone dencouragement au développement régional 2ème groupe : Prime de 15% Zone dencouragement au développement régional prioritaire : Prime de 25% Zone dencouragement au développement régional 1er groupe : Prime de 8%
  • 3. Sommaire 10 Round up du tissu industrielRevue éditée par l’Agence de Promotionde l’Industrie et de l’Innovation 12 Les journées de Partenariat63, rue de Syrie - 1002 Tunis-Belvédère- Tunisie 16 Les Mercredis de la CréationTél .: 00216-71 792.144Fax : 00216-71 782.482E-mail : api@api.com.tn 18 Les Pépinières d’EntreprisesSite web :www.tunisieindustrie.nat.tn 21 Success StoriesResponsable de la PublicationFérid Tounsi 22 Zoom sur les secteursDirecteur Général de l’APIDirecteur de la RédactionNoureddine TaktakDirecteur-adjoint de la RédactionHoubeb Khéchine SPÉCIAL RÉGIONS 39 Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreRédacteur en Chef/Secrétaire de PAGE : 39 - 87Rédaction Toutes nos régions sont prêtes à relever les défis grâce notamment aux multiples acquisNadia Ben Miled-M’rabet de l’ère nouvelle...Comité de RédactionResponsables de rubriquesMohamed NasriHoubeb KhéchineNadia Ben Miled-M’rabet 88 Contacts Régionaux APINoureddine MosbahiTijani GhorbalEssia NasriDirecteurs Régionaux de l’APIConception et maquetteAgence Pub: Alpha Mediawww.alphamedia.tnImpressionImprimerie PicturaTirage : 5000 exemplaires
  • 4. Une Politique volontariste orientée vers la Région et son développementDes ans d’exercice d’une politique volontariste, consacrant la De nouveaux mécanismes pour le financement derégion et faisant de l’entreprise qui s’y crée, le pivot de son l’innovation et du développement technologique viennentdéveloppement, le moteur de sa dynamique, le vecteur de en renfort des structures et mécanismes existants, poursa modernisation, en un mot la base de sa croissance et de le soutien à l’entreprenariat, et dont bénéficient toutes nossa richesse. régions. D’autres outils, comme vous le verrez dans la présente édition, les journées de partenariat interrégional, conçuesLe bilan de ces années de développement qui vous est au départ en 1999 pour inciter au développement industrielprésenté dans cette édition est de plus en plus positif. D’un des régions médianes et frontalières, sont devenus lemois à l’autre, d’une année à l’autre, la Tunisie, gagne du rendez vous incontournable des PME, des investisseursterrain, monte d’un point, parfois de deux, performances potentiels, et des institutions financières dans la région.par ci et par là dans les différentes classifications Elles ont donné leurs fruits. C’est également le cas desinternationales. Première industrie exportatrice du Sud de la Mercredis de la création d’entreprises organisés, depuisMéditerranée, et la tendance positive est confirmée par une 2005, dans le cadre de la campagne nationale pour lacroissance des exportations, conjuguée avec une montée création et le développement des entreprises : Rendez vousen gamme dans le cadre de la mutation technologique mensuel du créateur potentiel muni d’un business plan bienescomptée. Le dernier rapport de Davos l’atteste, classant ficelé, accompagné de surcroît par le Centre d’affaires ou lala Tunisie par ses performances au 34 ème rang mondial en Pépinière avec les bailleurs de fonds de sa région.matière d’innovation et 32 ème en matière de compétitivité. La création du Réseau National des pépinières d’entreprises, son renforcement au fil des ans par 26 pépinières adossées auxLes résultats sont là, probants, présentés à travers la ISET, écoles d’ingénieurs ou aux technopôles, constitue commeperformance d’indicateurs clés de l’industrie tunisienne: vous le verrez enfin sur la carte des pépinières, l’épine dorsalenombres d’entreprises créées, exportations emplois, d’une action stratégique visant à développer l’esprit d’initiative,partenariat, mais également par la pertinence de la carte l’entrepreneuriat, l’innovation et le développement technologiquesectorielle qui dégage les évolutions propres à chaque des start up dans la région.secteur, par l’attrait de la carte des avantages qui dessineles contours d’un dispositif spécifique d’encouragement Evolution du nombre d’entreprises dans le secteurau développement régional, et à l’évidence par la carte industrieldes grands projets industriels implantés dans les zones Le nombre d’entreprises industrielles (10 emplois et plus)intérieures du pays et qui traduit la récente marque de est passé de 2094 unités en 1995 à 5838 unités en 2010.confiance des investisseurs étrangers pour nos régions. 2010 5838Nos régions, qui sont présentées, une à une, dans cetteédition, avec leurs spécificités…infrastructures, richesses 2004 4035na tur el l es et hum a ines , potentia l ités indus tr iel l es , et 2094opportunités … les avantages comparatifs qui constituent 1995les déterminants de leur croissance et les leviers de leurdéveloppement. 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000Ce sont des années d’une politique volontaristefaisant de l’intégration de l’ensemble des régions et leur Entre 1995 et 2010, le nombre des unitéstransformation progressive en pôles de développement, industrielles a été multiplié par 3 .un choix irréversible qui sera consolidé à l’horizon 2016par la création d’un pôle de compétitivité ou d’un centre Evolution des emplois dans le secteur industrieltechnologique structurant dans chaque gouvernorat. Le nombre d’emplois dans les entreprises, employant 10 emplois et plus, a connu un accroissement soutenu passantLa consolidation et le réaménagement constant du dispositif de 236.000 emplois en 1995 à 499.365 emplois en 2010.incitatif et de l’ensemble des encouragements ont pris lerelais toutes ces années durant, pour impulser davantage 499365 2010le rythme de l’investissement privé dans les régions, en 381000tant que facteur essentiel d’accélération du rythme de 2004développement, de la création d’emploi et de richesses. 236000“ 1995 Entre 1995 et 2010, 3.072 entreprises ont ’’bénéficié de 312 MD de primes d’investissement 0 100000 200000 300000 400000 500000 Progression des primes débloquées : L’emploi industriel a plus que doublé entre 1995de15 MD / an entre 2000 à 2005 à 30 MD entre 2005 à 2010 et 2010.10 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 5. PRESENTATIONEvolution du nombre des entreprises industrielles Evolution des emplois industriels dans les zones dedans les zones de développement régionalGrâce à la consolidation des structures d’appui et de soutien développement régionalaux promoteurs, l’intensification des journées de partenariat, Le nombre d’emplois industriel dans les entreprises situéesla mise en place d’un cadre incitatif et la modernisation de dans les zones de développement régional et employantl’infrastructure de base dans les régions intérieures, le 10 emplois et plus a connu un développement importanttissu industriel dans les zones de développement régional passant de 22.000 emplois en 1995 à 87.860 emplois ens’est fortement consolidé. En effet, le nombre d’entreprises 2010. L’emploi industriel dans les zones de développementindustrielles, employant 10 personnes et plus, implantées régional a été multiplié par 4 durant cette période.dans ces zones, a été multiplié par 5 passant de 241 en1995 à 1276 en 2010. 2010 87860 2010 1276 2004 47000 2004 674 1995 22000 1995 241 0 10000 20000 30000 40000 50000 60000 70000 80000 90000 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 Evolution des exportations du secteur industrielDans ce cadre, il importe de signaler que plusieurs grands Les exportations du secteur industriel ont évolué de 4projets employant 1000 personnes et plus se sont installés milliards de dinars en1995 à 18 milliards de dinars en 2010dernièrement dans les zones de développement régional. elles ont été multipliées par 4 durant cette période CO FAT (Tunisie) 900 18 SUMITOMO 2010 (Japon) SCHUBERT & KROMBERG 200 (Allemagne) 10,5 Jendouba 2800 2004 COROPLAST Siliana SATS 1995 4 (Allemagne) (Allemagne) 130 2600 Kairouan 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 Kasserin e YAZAKI ) (Japon) 2480 1666 La Tunisie : Premier pays sud méda exportateurYURA 790 ) industriel sur l’ UE 1500 Evolution du nombre des entreprises industrielles à (Allemagne) 950 participation étrangère SOT ACI B Le nombre des entreprises industrielles employant 10 (Espagne) 100 emplois et plus, à participation étrangère à été multiplié par douze passant de 156 unités à 1970 unités. 2010 1970 2004 1046 1995 379 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2000 Carte des grands projets industriels implantés dans les zones intérieures La Tunisie : Premier pays sud méda au niveau du nombre des petites et moyennes entreprises 11 Nouveaux grands projets implantés dans Européennes installées les zones de développement régional pour la création de 30.000 emplois dont plus de 14.000 sont déjà créés 11 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 6. JOURNEES DE PARTENARIAT INTERREGIONALDans le cadre de la mise en œuvre de la politique dugouvernement tendant à inciter davantage le développement GOUVERNORAT DE MANOUBAdes régions médianes et frontalières du pays par lerenforcement de la création de nouvelles entreprises, Nombre de manifestations : 03l’API, en collaboration avec les autorités régionales et les Projets industriels présentésorganismes d’appui à l’investissement, a organisé depuis - Nombre : 651999, 40 manifestations dans 18 gouvernorats. - Investissement ( MD) : 63,4 - Emplois : 2436Les résultats enregistrés par ces partenariats sont Projets industriels entrés en productionencourageants puisqu’un nombre important d’opportunités - Nombre : 14d’investissement identifiées à l’occasion de ces - Investissement ( MD) : 6,7manifestations ont connu une réalisation totale ou partielle. - Emplois : 470 Projets industriels en cours de réalisation1724 opportunités d’investissement dans le secteur - Nombre : 12industriel ont été présentées lors de ces manifestations - Investissement ( MD) : 6,2nécessitant une enveloppe d’investissement de l’ordre de - Emplois : 4502450 millions DT et devant engendrer la création de 63453 Projets industriels en cours de négociation avec lesemplois. institutions financières - Nombre : 15Le travail de suivi mené par les services de l’Agence, - Investissement ( MD) : 13,5en collaboration avec les autorités régionales et les - Emplois : 1011organismes d’appui à l’investissement, fait ressortir lesrésultats suivants : GOUVERNORAT DE BIZERTE -466 projets industriels sont entrés en production avec Nombre de manifestations : 01 un investissement global de 435,2 millions DT et ont Projets industriels présentés permis la création de 15098 emplois. - Nombre : 50 - Investissement ( MD) : 44,2 -170 projets industriels totalisant un investissement - Emplois : 1513 de 582,8 millions DT et devant engendrer la création de Projets industriels entrés en production 8901 emplois sont encours de réalisation. - Nombre : 12 - Investissement ( MD) : 6,2 -173 projets industriels nécessitant une enveloppe - Emplois : 415 d’investissement de l’ordre de 249,3 millions DT et Projets industriels en cours de réalisation devant générer la création de 6465 emplois font encore - Nombre : 08 l’objet de négociation avec les Banques et Sicars. - Investissement ( MD) : 8 - Emplois : 216 Projets industriels en cours de négociation avec les GOUVERNORAT DE BEN AROUS institutions financièresNombre de manifestations : 01 - Nombre : 25Projets industriels présentés - Investissement ( MD) : 25,6 - Nombre : 41 - Emplois : 660 - Investissement ( MD) : 32 - Emplois : 1111Projets industriels entrés en production - Nombre : 05 - Investissement ( MD) : 2 - Emplois : 134Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 14 - Investissement ( MD) : 5,7 - Emplois : 350Projets industriels en cours de négociation avec lesinstitutions financières - Nombre : 08 - Investissement ( MD) : 2,5 - Emplois : 319 12 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 7. GOUVERNORAT DE NABEUL GOUVERNORAT DE JENDOUBANombre de manifestations : 01 Nombre de manifestations : 04Projets industriels présentés Projets industriels présentés - Nombre : 96 - Nombre : 206 - Investissement ( MD) : 247,2 - Investissement ( MD) : 218,6 - Emplois : 7252 - Emplois : 5865Projets industriels entrés en production Projets industriels entrés en production - Nombre : 28 - Nombre : 41 - Investissement ( MD) : 4,4 - Investissement ( MD) : 37,8 - Emplois : 216 - Emplois : 1148Projets industriels en cours de réalisation Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 06 - Nombre : 14 - Investissement ( MD) : 305,7 - Investissement ( MD) : 9,8 - Emplois : 489 - Emplois : 850Projets industriels en cours de négociation avec les Projets industriels en cours de négociation avec lesinstitutions financières institutions financières - Nombre : 08 - Nombre : 07 - Investissement ( MD) : 57,3 - Investissement ( MD) : 10,5 - Emplois : 587 - Emplois : 416 GOUVERNORAT DE ZAGHOUAN GOUVERNORAT DU KEFNombre de manifestations : 01 Nombre de manifestations : 03Projets industriels présentés Projets industriels présentés - Nombre : 57 - Nombre : 131 - Investissement ( MD) : 81,5 - Investissement ( MD) : 154,6 - Emplois : 2253 - Emplois : 2895Projets industriels entrés en production Projets industriels entrés en production - Nombre : 24 - Nombre : 36 - Investissement ( MD) : 43,3 - Investissement ( MD) : 16,8 - Emplois : 820 - Emplois : 1123 Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 18 GOUVERNORAT DE BEJA - Investissement ( MD) : 11,3 - Emplois : 821Nombre de manifestations : 04 Projets industriels en cours de négociation avec lesProjets industriels présentés institutions financières - Nombre : 187 - Nombre : 20 - Investissement ( MD) : 330,6 - Investissement ( MD) : 22,7 - Emplois : 8973 - Emplois : 665Projets industriels entrés en production - Nombre : 48 - Investissement ( MD) : 84,7 - Emplois : 1487 GOUVERNORAT DE SOUSSEProjets industriels en cours de réalisation Nombre de manifestations : 01 - Nombre : 21 Projets industriels présentés - Investissement ( MD) : 67,8 - Nombre : 65 - Emplois : 730 - Investissement ( MD) : 20,7 - Emplois : 1363 GOUVERNORAT DE GABES Projets industriels ayant suscité l’intérêt des banques et sicarsNombre de manifestations : 01 - Nombre : 51Projets industriels présentés - Investissement ( MD) : 14,4 - Nombre : 91 - Emplois : 1240 - Investissement ( MD) : 221,7 - Emplois : 2510Projets industriels entrés en production - Nombre : 30 - Investissement ( MD) : 34,5 - Emplois : 760
  • 8. GOUVERNORAT DE SILIANA GOUVERNORAT DE KASSERINENombre de manifestations : 03 Nombre de manifestations : 05Projets industriels présentés Projets industriels présentés - Nombre : 139 - Nombre : 97 - Investissement ( MD) : 241,4 - Investissement ( MD) : 85,6 - Emplois : 7824 - Emplois : 2896 Projets industriels entrés en production Projets industriels entrés en production - Nombre : 39 - Nombre : 36 - Investissement ( MD) : 56,5 - Investissement ( MD) : 21,5 - Emplois : 2945 - Emplois : 1246 Projets industriels en cours de réalisation Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 04 - Nombre : 14 - Investissement ( MD) : 4,8 - Investissement ( MD) : 7,8 - Emplois : 354 - Emplois : 640Projets industriels en cours de négociation avec les Projets industriels en cours de négociation avec lesinstitutions financières institutions financières - Nombre : 16 - Nombre : 02 - Investissement ( MD) : 22,2 - Investissement ( MD) : 1,6 - Emplois : 495 - Emplois : 38 GOUVERNORAT DE MAHDIA GOUVERNORAT DE GAFSA Nombre de manifestations : 02Nombre de manifestations : 01 Projets industriels présentésProjets industriels présentés - Nombre : 96 - Nombre : 65 - Investissement ( MD) : 247 - Investissement ( MD) : 85,3 - Emplois : 7252 - Emplois : 1850 Projets industriels entrés en productionProjets industriels entrés en production - Nombre : 04 - Nombre : 28 - Investissement ( MD) : 1 - Investissement ( MD) : 14,6 - Emplois : 305 - Emplois : 750 Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 21 GOUVERNORAT DE KAIROUAN - Investissement ( MD) : 113,4 - Emplois : 2789Nombre de manifestations : 03 Projets industriels en cours de négociation avec lesProjets industriels présentés institutions financières - Nombre : 130 - Nombre : 17 - Investissement ( MD) : 123,8 - Investissement ( MD) : 35,6 - Emplois : 3234 - Emplois : 1265 Projets industriels entrés en production - Nombre : 38 GOUVERNORAT DE TOZEUR - Investissement ( MD) : 14,7 - Emplois : 1368 Nombre de manifestations : 01Projets industriels en cours de réalisation Projets industriels présentés - Nombre : 12 - Nombre : 36 - Investissement ( MD) : 8,6 - Investissement ( MD) : 14,2 - Emplois : 382 - Emplois : 554Projets industriels en cours de négociation avec les Projets industriels entrés en productioninstitutions financières - Nombre : 08 - Nombre : 12 - Investissement ( MD) : 2,4 - Investissement ( MD) : 11,6 - Emplois : 139 - Emplois : 257 Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 12 - Investissement ( MD) : 6,9 - Emplois : 270 Projets industriels en cours de négociation avec les institutions financières - Nombre : 16 - Investissement ( MD) : 6,514 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie - Emplois : 228
  • 9. GOUVERNORAT DE MEDENINE GOUVERNORAT DE TATAOUINENombre de manifestations : 03 Nombre de manifestations : 02Projets industriels présentés Projets industriels présentés - Nombre : 134 - Nombre : 38 - Investissement ( MD) : 173,7 - Investissement ( MD) : 64,3 - Emplois : 2738 - Emplois : 934Projets industriels entrés en production Projets industriels entrés en production - Nombre : 61 - Nombre : 14 - Investissement ( MD) : 59,5 - Investissement ( MD) : 28,6 - Emplois : 1245 - Emplois : 527Projets industriels en cours de réalisation - Nombre : 14 - Investissement ( MD) : 26,8 - Emplois : 560Projets industriels en cours de négociation avec lesinstitutions financières - Nombre : 27 - Investissement ( MD) : 39,7 - Emplois : 524
  • 10. LES MERCREDIS DE LA CREATION D’ENTREPRISESLes manifestations des mercredis de la création à la création d’entreprises ? La mise à niveau ? tels sontd’entreprises ont débuté le 23 Novembre 2005, date de la quelques exemples des thèmes abordés.première manifestation à l’échelle régionale, et l’on estactuellement à la 32 ème édition (Mai 2010). Au cours de ces manifestations, un volet non moins important que les thèmes abordés, c’est les séancesLe nombre total des présents à ces manifestations s’est consacrées aux starts up : Il s’agit en fait des séancesélevé à environ 76000. durant lesquelles les porteurs d’idées de projets innovantsLes thèmes abordés au cours de ces manifestations sont exposent les principaux volets de leur projet, sollicitantvenus répondre aux préoccupations et aux aspirations ainsi, le concours d’un partenariat financier auprès desémanant d’une population cible composée de porteurs structures de financement.d’idées de projet ainsi que des entreprises déjà installées .Ilssont d’une importance capitale pour l’économie nationale. Les manifestations des mercredis de la création d’entreprises sont aussi une opportunité pour les starts upComment créer son entreprise ? Quel itinéraire suivre? réalisées de présenter, devant les présents, leur parcoursQuels sont les mécanismes d’incitation à la création? dans la réalisation et la réussite de leur projet (successQuels sont les rôles de chacune des structures d’appui story). Manifestations des mercredis de la création d’entreprises 2005 - 2010 Date Thème Présence 23 novembre 2005 ƒ Démarrage de la Campagne na onale de la créa on dentreprises dans les régions 800 18 Janvier 2006 ƒ Les domaines d’interven on de l’Agence de Promo on de l’Industrie pour le sou en à la créa on 1582 d’entreprises et l’appui à l’inves ssement 15 février 2006 ƒ Lessaimage 4000 15 mars 2006 ƒ Le Guide de l’Inves sseur en version électronique : Comment créer et développer votre entreprise 5000 19 avril 2006 ƒ Le nancement de la PME 3000 17 mai 2006 ƒ Bilan dune décennie de Mise à Niveau industrielle et mise en œuvre dune nouvelle phase 3000 20 septembre 2006 ƒ De lidée au projet - Criée des Start-up 2700 15 novembre 2006 ƒ Présenta on des opportunités dinves ssement iden ées à par r des études de posi onnement 3048 stratégique - Criée des Start-up 17 janvier 2007 ƒ La loi des ances 2007 et la créa on dentreprises - Criée des Start-up 3906 21 février 2007 ƒ Le rôle des Sicars dans le nancement et laccompagnement des projets 3809 ƒ Le stage dini a on à la créa on dentreprise ƒ Criée des Start-up 14 mars 2007 ƒ Créa on dentreprises: portes ouvertes sur luniversité - Criée des start-up 4000 25 avril 2007 ƒ Enquête dévalua on du disposi f actuel de la créa on dentreprises et préoccupa ons des promoteurs 3097 Criée des Start-up 16 mai 2007 ƒ Résultats de lEnquête dévalua on du disposi f actuel de la créa on dentreprises et préoccupa ons des 2671 promoteurs - Criée des Start-up 24 octobre 2007 ƒ Rôle des Centres dA aires dans la créa on et développement des entreprises - Criée des Start-up 4066 21 novembre 2007 ƒ Criée des Start-up 1840 23 janvier 2008 ƒ Criée des Start-up 1394 20 février 2008 ƒ Criée des Start-up 1391 19 mars 2008 ƒ Congé-créa on - Criée des start-up 1803 16 avril 2008 ƒ Criée des Start-up 1685 21 mai 2008 ƒ Plan d’a aires interac f 2445 ƒ Salon de la créa on dentreprises ƒ Criée des Start-up 19 novembre 2008 ƒ Les mesures présiden elles en Tunisie face à la crise économique 2386 21 janvier 2009 ƒ Criée des Start-up 4000 18 février 2009 ƒ Criée des Start-up 1588 18 mars 2009 ƒ Congé-créa on - Criée des start-up 1121 22 avril 2009 Présentation du programme BizSpark de Microso - Criée des Start-up 2500 20 mai 2009 ƒ Plan d’a aires interac f - Criée des Start-up 1164 18 novembre 2009 Programme présiden el 2009-2014 dans le secteur industriel - Criée des Start-up 3008 20 janvier 2010 ƒ Etude stratégique de l’industrie à l’horizon 2016 - Criée des Start-up 2373 17 février 2010 ƒ Criée des Start-up 2155 17 mars 2010 ƒ Programme de mise à niveau et modernisa on de l’industrie - Criée des Start-up 1616 21 avril 2010 ƒ Fonds Commun de Placement à Risque « In’Tech » - Criée des Start-up 2064 19 mai 2010 ƒ Les Mécanismes de mécanismes de nancement de l’Innova on dans le secteur industriel 2817 ƒ Criée des Start-up16 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 11. BILAN DES STARTS UP : 2006 - 2010BILAN DES STARTS UPLors des journées des mercredis de la création d’entreprises, Répartition sectorielle des emplois, des projets présentésil y a eu organisation de 25 Criées des Start-up. IAA1281 projets dans les secteurs de l’industrie et des services Services 21% 26%connexes ont été présentés pour un investissement global IAAde 568,5 millions de dinars permettant de créer 18466 ICCemplois. ICC 1% ICH IDNombre de projets présentés pendant la période 2006 – 2010 : ICH IEEE 8% Nombre de projets Inves ssements en MD Emplois IMCCV 2006 – 2009 1038 453 14864 IME ITH 2010 (les six premiers mois) 243 115,5 3602 ITH 14% Total 1281 568,5 18466 Services IME ID IMCCV IEEE 16% 5% 7% 2%Répartition sectorielle des projets présentés pendant la période2006 – 2010 : Répartition sectorielle, des projets présentés Etat d’avancement des projets présentés pendant la période 2006 – 2010 : Nombre de projets Inves ssements en MD Emplois œ2006 – 2009 : IAA 254 142,4 3932 Au cours de cette période, 537 projets ont été réalisés ICC 9 1,2 271 ICH 75 37,5 1399 parmi 1038 présentés, soit un taux de réalisation de ID 242 119,5 2864 52%, avec un coût d’investissement de 203,7 Millions de IEEE 19 10,3 319 IMCCV 75 75,8 1334 dinars ayant permis la création de 7814 emplois. IME 47 39,2 946 ITH 66 26,7 2592 Services 494 115,9 4809 Nombre de projets Inves ssements en MD Emplois Total 1281 568,5 18466 Projets présentés 1038 453 14864 Projets réalisés 537 203,7 7814 Projets à la recherche de 151 119 2514 Répartition sectorielles des projets présentés 2006-2010 nancement Projets abandonnés 350 130,3 4536 ITH IAA IME 5% 20% IAA ß Les six premiers mois en 2010 : IMCCV 4% 6% ICC Lors des 5 journées de Mercredis de la création IEEE ICC d’entreprises organisés en 2010, 243 projets ont été Services 1% 1% ICH présentés avec un coût d’investissement de 115,5 MD ID19% ID et un nombre d’emplois de 3602 dont 191 projets ont IEEE suscité l’intérêt des institutions financières. IMCCV Nombre de projets Inves ssements en MD Emplois IME Projets présentés 243 115,5 3602 ITH Projets ayant 191 94,65 2681 ICH suscité lintérêt des ins tu ons 6% nancières Services 38%Répartition sectorielle des investissements des projets présentés2006 - 2010 Services IAA 20% 25% IAA ICH ITH ID 5% IEEE IME ICH IMCCV 7% 7% IME ITH Services IMCCV 13% IEEE ID 2% 21% 17 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 12. Les Pépinières de l’API un soutien aux projets innovantsLE CADRE GÉNÉRAL SERVICES OFFERTS ET ANIMATION DES PÉPINIÈRESConformément à la convention établie, en date du 9 Les services offerts par le réseau national des pépinièresoctobre 1999, entre le Ministère de l’Enseignement d’entreprises concernent essentiellement :Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Ministèrede l’Industrie et de la Technologie, la gestion des Formation des nouveaux promoteurs en vue de les doterpépinières d’entreprises est confiée à l’Agence Nationale des capacités indispensables pour passer à l’étapede Promotion de l’Industrie et de l’Innovation. d’hébergement et préparer leurs plans d’affaire dans la Pépinière. Elle est assurée à travers l’organisation de 2Aussi, selon cette convention, les établissements à 3 cycles par an de formation interactive aux porteursd’enseignement supérieur concernés mettent àdisposition des locaux appropriés pour abriter les de projets dans les activités industrielles et des servicespépinières d’entreprises, ainsi que les ressources liés à l’industrie. Chaque session de formation comportehumaines et logistiques, telles que les laboratoires et 12 actions se rapportant aux différentes étapes de laateliers, en fonction des besoins identifiés pour soutenir création et de la gestion de l’entreprise. La formationles porteurs de projets. est dispensée en groupe sur tout le territoire national et concerne toutes les étapes du projet.Les pépinières d’entreprises sont des espaces équipés Accompagnement : Les pépinières assurent unpour aider les promoteurs dans les secteurs innovants accompagnement de proximité des Porteurs de Projetset les activités prometteuses à concrétiser leurs idées de dans l’élaboration de leur « Plan d’affaires » et leprojets et les transformer en des projets opérationnels, montage de leur projet. Cet accompagnement est assuréet pour héberger ces projets pendant une période par les cadres de la Pépinière, ainsi que par des expertsdéterminée et les aider à s’implanter en dehors de la spécialisés en utilisant les compétences de proximitépépinière après la période d’incubation. (centres techniques, experts indépendants…). Chaque promoteur bénéficie, en moyenne, d’une expertise de 120Dans ce cadre, la Tunisie a fait du développement jours dont le détail est comme suit :des pépinières d’entreprises un axe stratégique de sapolitique nationale d’innovation et de développementtechnologique.Désormais, le réseau des pépinières d’entreprisesconstitue une composante importante du systèmenational d’innovation. Ces structures, réparties à traverstout le pays et se trouvant à proximité des institutionsuniversitaires et de recherche et au sein des technopôles, Planning hebdomadaire d’accompagnement des créateurs danscontribuent, à l’effort de création d’entreprises innovantes une Pépinière d’Entrepriseet au développement régional par la diversification de labase économique.LES ORGANES DE LA PÉPINIÈREß &RPLW¦ GH 3LORWDJH Composition : Missions :-Un Professionnel Président Fixe les orientations stratégiques-Université de la Pépinière, évalue son rap- D’autres expertises peuvent être assurées à la carte en fonction des besoins des créateurs (expert technique, juridique...)-API port d’activité et veille à la réali--UTICA sation de ses objectifs. Hébergement : Cette opération est assurée à travers la-ANETI-Banque et Sicar Périodicité de réunion : mise à la disposition des promoteurs de locaux équipés-Centre d’Affaires Ce comité se réunit 1 fois par tri- (services communs, salle de réunion, documentation,-Gouvernorat mestre tel, fax, internet…) ainsi que l’encadrement et-Compétences Régionales l’accompagnement et même la promotion de l’entrepriseß &RPLW¦ GH 6¦OHFWLRQ à l’extérieur de la Pépinière. La durée d’hébergement est d’une année renouvelable 1 fois. Composition : Missions :-Directeur de la Pépinière Evalue les projets et décide de-Interface Pépinière/Université la nature et de la durée de la Suivi post hébergement : La Pépinière assure l’aide à-Experts et Compétences prestation à fournir l’installation « post-pépinières » et le suivi du promoteur Périodicité de réunion : après son départ en mettant à sa disposition des experts Ce comité se réunit chaque fois que c’est nécessaire et en spécialisés. moyenne 1 fois tous les 2 mois18 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 13. Par ailleurs, en vue de sensibiliser les jeunes promoteurs, LE RÉSEAU NATIONAL DES PÉPINIÈRES D’ENTREPRISESet particulièrement les diplômés de l’enseignement Les pépinières ont été mises en réseau, suite à la signaturesupérieur, et de leur offrir davantage de soutien et d’une Charte Nationale le 14 octobre 2005.d’opportunité pour la réalisation de leurs projets, un L’objectif recherché à travers la création de ce réseauprogramme d’animation et d’appui aux pépinières étant comme suit :d’entreprises, comportant plusieurs actions, a été mis en ß ¦YHORSSHU OH IOX[ GØLQIRUPDWLRQV HQWUH OHV S¦SLQL¥UHVoeuvre. adhérentes.Il s’agit particulièrement de : ß 2UJDQLVHU GHV PDQLIHVWDWLRQV QDWLRQDOHV DXWRXU GH ODß/ØRUJDQLVDWLRQ GHV 0HUFUHGLV GH OD &U¦DWLRQ création d’entreprises.d’Entreprises; ß ¦YHORSSHU OHV FRPS¦WHQFHV GHV UHVSRQVDEOHV HQß 3U¦VHQWDWLRQ GHV FUL¦HV GH 6WDUWXSV  pépinières.ß &RQFRXUV GX PHLOOHXU SODQ GØDIIDLUHV  ß 3URPRXYRLU OH SDUWHQDULDW DYHF OHV LQVWLWXWLRQV EDQFDLUHVß 7DEOH URQGH HW ZRUNVKRSV  et financières (SICAR), en vue de leur participation dans leß -RXUQ¦H GØLQIRUPDWLRQ HW V¦PLQDLUHV financement des projets. ß (QFRXUDJHU HW LQLWLHU OH SDUUDLQDJH GHV MHXQHV SURPRWHXUV par les entreprises publiques et privées. COOPÉRATION ET PARRAINAGE ß 5¦DOLVHU GHV SDUWHQDULDWV DYHF OHV FHQWUHV GØDIIDLUHV HW les centres techniques sectoriels.Le réseau national des pépinières a conclu des accords ß 0HWWUH HQ RHXYUH XQ SURFHVVXV GH FHUWLILFDWLRQÕ TXDOLW¦et des conventions de coopération, à l’échelle nationale des prestations des pépinières d’entreprises.et inernationale. ß 3URPRXYRLU OD FRRS¦UDWLRQ LQWHUQDWLRQDOH Banque Pour plus d’informations sur le réseau national des pépinières d’entreprises, OECT SICAR veuillez consultez : ZZZWXQLVLHLQGXVWULHQDWWQSHSLQLHUHV UN PARTENARIAT INTERNATIONAL ASSEZ DÉVELOPPÉ Entreprises Centres Economiques Techniques ß /H 5¦VHDX 1DWLRQDO GHV 3¦SLQL¥UHV GØ(QWUHSULVHV D conclu des conventions de coopération avec plusieurs partenaires étrangers, dont notamment: Pépinières d’Entreprise ß /H U¦VHDX IUDQ¤DLV GHV LQFXEDWHXUV HW WHFKQRSROHV 5(7,6 ß /H U¦VHDX IUDQ¤DLV GHV 3¦SLQL¥UHV (/$1 ANETI Partenaires Etrangers ß /H 3±OH 7HFKQRORJLTXH GH OØ$QGDORXVLH HQ (VSDJQH Centre ß /Ø2UJDQLVDWLRQ GHV 1DWLRQV 8QLHV SRXU OH ¦YHORSSHPHQW DAffaires Industriel ONUDI ß /Ø$JHQFH &DQDGLHQQH GX ¦YHORSSHPHQW ,QWHUQDWLRQDO ß /Ø$JHQFH -DSRQDLVH GH &RRS¦UDWLRQ ,QWHUQDWLRQDOH ß /H 3URJUDPPH GH &RRS¦UDWLRQ 7XQLVR$OOHPDQG EVOLUTION DU NOMBRE DES PÉPINIÈRES REALISATIONS DES PÉPINIÈRES : BILAN ET PERSPECTIVES ß Plus de 2000 bénéficiaires en 2009Depuis le lancement du programme national des pépinières Le nombre des bénéficiaires des services des pépinièresd’entreprises en 2001, le nombre des pépinières n’a cessé d’entreprises a presque doublé entre 2007 et 2009,de croitre d’une année à l’autre. passant de 1.187 à 20.64. ce qui témoigne de l’importanceEn juin 2010, on compte 26 pépinières opérationnelles du rôle que ne cessent de jouer ces structures dans laréparties sur les 24 gouvernorats du pays. densification du tissu industriel.Conformément aux décisions du programme présidentiel,quatre autres pépinières seront créées dans les écoles ß Plus de 1.600 H/J d’expertise en 2009d’ingénieurs. Durant l’année 2009, le réseau d’experts mis à la disposition des pépinières a assuré 1.645 jours d’expertises et de conseil répartis comme suit: Experts coachs : 304 j Experts comptables : 305 j Enseignants universitaires: 1.036 j
  • 14. ß Création de 210 start up innovantes en 2010L’appui du réseau des pépinières d’entreprises aux porteurs d’idées de projets a permis la création de 210 start upinnovantes en 2010. Ce chiffre va être porté à 250 en 2014 pour atteindre 500 projets et entreprises à l’horizon 2016,créées particulièrement par les diplômés de l’enseignement supérieur, dans les créneaux porteurs et à haute valeurajoutée. Répartition régionale des pépinières de l’API20 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 15. Success Stories Trois start up innovantes accompagnées par les pépinières honorées par Monsieur le Président de la République III- Aspect innovant du projet:Chahbani Technologies SA Nature de l’innovation DescriptionI- Identification du promoteur: Produits / services machines pour marbre / confection des pièces mécaniquesNom et prénom: Chahbani Bellachheb IV- Soutien de l’Etat:Diplôme: doctorat d’état Financement du projet: BTS (création et extension) Apport des structures d’appui: AccompagnementII- Description du projet: Pépinière MahdiaRaison sociale: Chahbani Technologies SAActivité: PlasturgieProduit / service: Matériels d’irrigation Condor ElectronicsForme juridique: Société Anonyme I- Identification du promoteur:Date de création:18/12/2008 Nom et prénom: Imen AOUINALieu d’implantation: Jorf Médenine Diplôme: Technicien supérieur en maintenanceInvestissement (D): 1 300 000 DT industrielleEmplois: 11dont cadres: 4 II- Description du projet:III- Aspect innovant du projet: Raison sociale: Condor Electronics Description Activité: Unité de conception et de production des Nature de l’innovation cartes électroniques et articles d’éclairage Procédés Brevet d’invention Produit / service: Cartes électroniques et articles Diffuseurs pour irrigation souterraine des arbres des cultures en plein champ d’éclairage Produits/service et dans des serres, des plantes mises Forme juridique: Entreprise Individuelle dans des containers Date de création: Septembre 2006IV- Soutien de l’Etat: Lieu d’implantation: Ben Arous Investissement (D): 26 000 DTFinancement du projet ::@$:>HE=$KAEKa[Yj$KG- Emplois: 3DIS Sicar dont cadres: 1Apport des structures d’appui : Accompagnement dupromoteur durant toutes les phases de création de III- Aspect innovant du projet:son projet par la pépinière de Jerba. Nature de Description l’innovation Le produit innovant c>est l’amorceur « CONELEC »Sté Générale de Maintenance qui assure l’allumage des lampes grâce à un train d’impulsions courtes et rapides avec une améliorationI- Identification du promoteur: Produits / services du temps de réamorçage à chaud qui permet de diminuer leNom et prénom: Ammari Samir clignotement des lampes d’où la durée de vie de ces dernières augmente.Diplôme: Technicien Supérieur en MaintenanceIndustrielle IV- Soutien de l’Etat:II- Description du projet: Financement du projet ::@$:>HE=$KAEKa[Yj$KG-Raison sociale: Sté Générale de Maintenance DIS SicarActivité: étude et fabrication des machines, Financement du projet: Projet financé par la BTSspécialement pour le travail de marbre Apport des structures d’appui:Produit / service: machines pour marbre / confection Formation et accompagnement au sein de la pépinièredes pièces mécaniques d’entreprises de Radès;Forme juridique : SUARL Elaboration du plan d’affaires;Date de création: 2007 Expertises: coaching et expertise comptable;Lieu d’implantation: Pépinières des entreprises de @…Z]j_]e]fldYh…hafa†j]]JY†k&MahdiaInvestissement (D): 70 000 DTEmplois: 07dont cadres: 03Chiffre d’affaires (année 2009): 45 000 DT
  • 16. LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRESLe secteur des Industries Agroalimentaires (IAA) compte fin 2008, les dossiers de 364 unités Agroalimentaires ont1033 entreprises industrielles employant 10 personnes et été approuvés. Les investissements correspondants ontplus dont 164 qui produisent totalement pour l’exportation. été de l’ordre de 961 millions de dinars soit près de 19% du total des investissements approuvés par le COPIL dans lesLes entreprises dont l’effectif est supérieur ou égal à 10 industries manufacturières.emploient 66 870 personnes dont 15 340 pour les entreprisestotalement exportatrices et 51 530 pour les entreprises Sur les 1033 entreprises opérant dans le secteur (dont 164non totalement exportatrices, représentant ainsi 13% de off-shore et 107 opérant dans le cadre d’un partenariat), 87l’ensemble des emplois du secteur manufacturier. ont une ou plusieurs des certifications suivantes : ISO 9001, ISO 22000, ISO 14001, HACCP, BRC et IFS sur un total de 554Le secteur Agroalimentaire compte 107 entreprises à pour l’ensemble des Industries Manufacturières.participation étrangère dont 23 unités à capitaux 100%étrangers.La valeur de la production de ce secteur, à prix courant,est passée de 6 784 MTND en 2004 à 9 927 MTND en 2 008enregistrant un taux de croissance annuel moyen de 10%.Le taux de la valeur ajoutée générée par ce secteur se situeautour de 26%.La valeur ajoutée des IAA a enregistré, à partir des années80 et par rapport à la croissance observée durant les troisprécédentes décennies, une croissance plus accélérée.Les investissements annuels réalisés sont passés de 225millions de dinars en 2004 à 300 millions de dinars en 2008,représentant 23% des investissements réalisés dans lesindustries manufacturières.Les importations du secteur Agroalimentaire sont en hausse,elles ont atteint 2599 millions de dinars en 2008 contre 1037millions de dinars en 2004. Les huiles de graines, le sucre etdérivés et les céréales représentent 83% des importationsdu pays en 2008.Pour cette même année, L’Argentine et le Brésil ont étéles deux premiers fournisseurs de la Tunisie en produitsAgroalimentaires (34% du volume des importations) suivisdes Etats-Unis (13%) et de la France (7%).Les exportations du secteur sont passées de 1227 millionsde dinars en 2004 à 1850 millions de dinars en 2008, soitune croissance moyenne de l’ordre de 15%. Pour l’année2008, l’huile d’olive a représenté 41% des exportations dusecteur, les produits de la mer 13% et les dattes 11%. En2008, l’Italie était le premier client de la Tunisie en produitsAgroalimentaires (40% du volume des exportations) suiviede l’Espagne et de la Libye (34% du volume des exportations).Dans le cadre du programme de mise à niveau des entreprisesindustrielles, depuis le lancement du programme et jusqu’à22 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 17. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère L’Industrie Agroalimentaire en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine Sfax Sidi Bouzid Tatouine Kebili Kasserine Le Kef Gafsa Gafsa Sidi Bouzid Mahdia Ariana Tozeur Jerba Gabès Manouba Siliana Gabès Kébili Monastir Jendouba Médenine Béja Tozeur Bizerte Tataouine Zaghouan Kairouan Tunis Sousse Médenine Ben Arous Nabeul Sfax 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 Le nombre dentreprises Inf. à 1000 opérant dans le secteur agroalimentaire de 1000 à 1500 10 emplois et plus de 1500 à 3000 Sup. à 3000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 18. LES INDUSTRIES DU TEXTILE ET DE L’HABILLEMENTLe secteur des Industries du textile et de l’Habillement industries manufacturières oscille entre 14% et 16%est subdivisé en 6 branches d’activité réparties comme sur la période 2004-2008.suit : Les exportations du secteur sont passées de 4 ß /ØLQGXVWULH GH OD ILODWXUH 481 MTND en 2004 à 5 183 MTND en 2008, soit un ß /ØLQGXVWULH GX WLVVDJH accroissement annuel moyen de 4%. ß /ØLQGXVWULH GH ILQLVVDJH ß /ØLQGXVWULH GH OD ERQQHWHULH La Tunisie demeure l’un des principaux fournisseurs ß /ØLQGXVWULH GH OD FRQIHFWLRQ d’habillement du marché de l’UE et conserve, en ß /HV LQGXVWULHV DQQH[HV DX VHFWHXU 2008, sa 5ème position après la Chine, la Turquie, le Bangladesh et l’Inde. Elle est aussi le secondCe secteur est considéré stratégique pour l’Economie exportateur méditerranéen de l’UE après la Turquie.Nationale. Il est le principal secteur de l’industriemanufacturière en termes d’exportation, d’emploi et Les pays de l’Union Européenne sont les principauxde valeur ajoutée. clients de la Tunisie pour les produits textiles avec 36% destinés à la France, 32% à l’Italie, 10% àEn fait, le secteur compte 2 095 entreprises employant l’Allemagne; viennent ensuite la Belgique, les Pays10 personnes et plus et emploie plus que 200 000 Bas, le Royaume-Uni et l’Espagne.personnes, soit 41% de l’ensemble des emplois desindustries manufacturières. Quant aux importations du secteur, elles ont évolué de 2 996 MTND en 2004 à 3 493 MTND en 2008, avec unNotons que 80% des emplois du secteur sont dans la TCAM de 4% ; 71% de nos importations sont fourniesbranche confection chaîne et trame. par la France, l’Allemagne et l’Italie.Parmi les 2 095 unités du secteur, 1 752 entreprises Le taux de couverture moyen de la balance commercialeproduisent totalement pour l’exportation, soit 83% du secteur est de 149% durant la période 2004-2008.du secteur et 70% du tissu industriel tunisien. 966entreprises sont en partenariat dont 640 unités sont à Durant cette même période, le BMN a approuvécapitaux 100% étrangers. 1 251 dossiers d’entreprises portant sur 928 MTND d’investissements, dont 741 MTND en investissementsLa région de Monastir est la première concentration des matériels, 187 MTND en investissements immatériels,entreprises industrielles du textile et de l’habillement y compris les diagnostics.(563 unités), soit 27% du total des entreprises du Sur les 2 095 unités existantes, 49 entreprises seulementsecteur, suivie par le Grand Tunis avec 435 entreprises, ont choisi le système qualité leur permettant de seSousse, Nabeul et Sfax avec respectivement 12%,11%, distinguer des autres, soit 9% du total des entrepriseset 9%. L’ensemble de ces régions abrite 80% des certifiées tous secteurs confondus (557 entreprises).entreprises du secteur.Durant la période 2004-2008, la production du secteurest passée de 5 191 MTND à 5 364 MTND enregistrantune évolution annuelle moyenne de 1%.La valeur ajoutée du secteur représente 32% de lavaleur de la production et 19% de la valeur ajoutée desindustries manufacturières.La part du secteur ITH dans les investissements des24 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 19. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère L’industrie du Textile Habillement en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine Tataouine Kébili Tozeur Sfax Le Kef Sidi Bouzid jendouba Sidi Bouzid Siliana Gafsa Gabès médenine Béja Gafsa Tozeur Jerba Gabès Kairouan Kasserine Zaghouan Kébili manouba Médenine Ariana mahdia Tunis Ben Arous Tataouine Bizerte Sfax Nabeul Sousse monastir 0 100 200 300 400 500 Le nombre dentreprises Inf. à 1000 opérant dans le secteur des ITH 10 emplois et plus de 1000 à 5000 de 5000 à 10 000 Sup. à 10 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 20. LES INDUSTRIES MECANIQUES ET METALLURGIQUESLe secteur des IMM est composé de 5 branches qui 426MTND en 2004 à 7 453 MTND en 2008.sont les suivantes : ß /D VLG¦UXUJLH OD P¦WDOOXUJLH HW OD IRQGHULH  Les exportations ont évolué à un taux de croissance ß /H WUDYDLO GHV P¦WDX[  annuel moyen de 29% passant de 694 MTND en 2004 ß /HV PDFKLQHV HW ¦TXLSHPHQWV  à 1 928 MTND en 2008. Les principaux clients de la ß /HV FRPSRVDQWV DXWRPRELOHV PRWRFFOHV FFOHV Tunisie en produits mécaniques et métallurgiques, et le montage de véhicules industriels ; en 2008, sont la France avec 26% de la valeur des ß /D FRQVWUXFWLRQ QDYDOH exportations soit 512 MTND, suivie de l’Italie avec 14% et la Libye avec 11% de la valeur des exportations.En 2009, ce secteur compte 574 entreprises de 10emplois et plus employant 35 173 personnes, dont Depuis le démarrage du Programme National de Mise163 unités totalement exportatrices occupant 12 035 à Niveau en 1996, 225 dossiers ont été approuvés pourpersonnes, soit 34% des emplois du secteur. un investissement total de 465 MTND dont 85% sont des investissements matériels.L’effectif moyen par entreprise dans le secteur estde 60 personnes. Le secteur IMM représente 10% de Les entreprises certifiées ISO dans le secteurl’ensemble des industries manufacturières en nombre sont au nombre de 95, soit 17% des entreprisesd’entreprises et 7% en termes d’emplois. manufacturières certifiées en Tunisie.La répartition régionale fait ressortir une concentrationd’entreprises dans les Gouvernorats de Ben Arous,Sfax, Nabeul, Sousse et Bizerte. Ces cinq gouvernoratstotalisent 390 unités, soit 68% du nombre total desentreprises et 24 860 emplois, soit 71% des emplois du secteur.Le partenariat dans le secteur a connu un développementappréciable. En effet le nombre d’entreprises enpartenariat est passé de 81 entreprises en 2001 à 177unités en Novembre 2009, avec une prédominancefrançaise. Le nombre d’entreprises 100% étrangèresest passé de 25 entreprises en 2001 à 110 entreprises.La valeur de la production des IMM a atteint 3 706 MTNDen 2008 contre 2 169 MTND en 2004 enregistrant untaux de croissance annuel moyen (TCAM) de 14%. Lapart moyenne de la valeur ajoutée dans la productiondu secteur durant la période 2004-2008 est de 28%.Les investissements réalisés dans le secteur sontpassés de 128 MTND en 2004 à 172 MTND en 2008. Lamoyenne annuelle de ces investissements est de 136MTND et le taux de croissance annuel moyen est de8% durant la période.Les importations du secteur ont évolué entre 2004 et2008 avec un TCAM de 21%. Elles sont passées de 326 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 21. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Industries Mécaniques et Métallurgiques en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine Sidi Bouzid Sfax Kébili Sidi Bouzid Le Kef Kasserine jendouba Gafsa Gafsa mahdia Kairouan Tozeur Jerba médenine Gabès Béja manouba Kébili Gabès Médenine Tunis monastir Zaghouan Ariana Tataouine Bizerte Sousse Nabeul Ben Arous Sfax 0 20 40 60 80 100 120 Le nombre dentreprises Inf. à 400 opérant dans le secteur des IMM 10 emplois et plus de 500 à 1 000 de 1 00 à 2 000 Sup. à 2 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 22. LES INDUSTRIES ELECTRIQUES, ELECTRONIQUES ET DE L’ELECTROMENAGERLa production du secteur des Industries Electriques, oissance deux fois plus élevé, de 23% par an, en pas-Electroniques et de l’Electroménager (IEEE) a connu sant de 1 861 MTND à 4 217 MTND. De ce fait, le tauxune croissance soutenue au cours des cinq dernières de couverture des importations par les exportations aannées. Cette croissance est en moyenne de 21% par évolué positivement. Déficitaire en 2004 (73%), il estan. Les faisceaux de câbles pour automobiles destinés devenu excédentaire en 2008 (106%). Les exportationsà l’export contribuent largement dans la production du secteur IEEE, en 2008, sont réalisées essentielle-des IEEE. Leur part a été de 28% en 2008, en valeur ment par les branches Electrique, 61%, et Electron-au prix du marché. Quant à leur contribution dans la ique, 37%.valeur de la production de la branche Electrique, elle aété de 35% en 2008. Les investissements réalisés dans le secteur ont évolué régulièrement de 2004 à 2007 avec un TCAM deLe secteur IEEE compte, en Novembre 2009, 347 en- 39% puis ont accusé une régression de 10% en 2008treprises de 10 emplois et plus totalisant 62 786 emp- par rapport à l’année précédente. Ils ont été de 58lois, soit 13% des emplois des industries manufactur- MTND en 2004, de 153 MTND en 2007 et de 146 MTNDières évalués à 485 000 emplois. en 2008.Les entreprises totalement exportatrices sont au Dans le cadre du programme national d’améliorationnombre de 219 et elles emploient 53 982 personnes de la compétitivité de l’entreprise, le secteur a connu,soit 86% des emplois du secteur. au mois de Mars 2009, l’approbation de 138 dossiers de Mise à Niveau appartenant à 119 entreprises pourLa Tunisie a depuis longtemps développé l’approche un volume d’investissement de 380 MTND dont 87%du partenariat industriel. Le secteur des IEEE est un vif sont du type matériel et 13% sont du type immatérielexemple de la réussite de cette approche partenariale. (coûts des diagnostics compris).En effet, 64 % des entreprises du secteur, 222 unités, En 2009, 111 entreprises du secteur des IEEE sont cer-sont en partenariat avec des firmes étrangères, dont tifiées ISO 9000, soit 32 % des entreprises du secteur.142 unités sont à capitaux 100% étrangers et 80 sontà capitaux mixtes tuniso-étrangers. Les entreprises àcapitaux 100% étrangers emploient 40 981 personnes,ce qui correspond à 63% du nombre total des emploisdu secteur.Les entreprises du secteur IEEE sont localisées es-sentiellement dans le Grand Tunis (Tunis, Ben Arous,Ariana et Manouba) avec 148 unités (43% du nombretotal) et le Nord-Est (Bizerte, Nabeul et Zaghouan),avec 125 unités. Le gouvernorat de Ben Arous vient entête avec 68 unités- dont 33 sont totalement exporta-trices et 13 356 emplois. Le gouvernorat de Nabeul a laconcentration la plus élevée en entreprises apparte-nant au régime TE en compte 38 entreprises sur untotal de 55 unités implantées dans le Gouvernorat.Les importations du secteur sont passées de 2 555MTND en 2004 à 3 979 MTND en 2008, soit un taux decroissance annuel moyen de 12%. Sur la même péri-ode, les exportations ont augmenté à un taux de cr-28 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 23. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Industrie électrique, électrique et de l’électroménager en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine jendouba Sfax Kasserine Sidi Bouzid médenine Sidi Bouzid Siliana Gafsa Le Kef Gafsa Tozeur Jerba Kairouan Gabès manouba Béja Kébili Sfax Médenine monastir Sousse Tunis Tataouine Bizerte Ariana Zaghouan Nabeul Ben Arous 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Le nombre dentreprises Inf. à 1000 opérant dans le secteur des IEEE 10 emplois et plus de 1000 à 5000 de 5000 à 10 000 Sup. à 10 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 24. LES INDUSTRIES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, DE LA CERAMIQUE ET DU VERRELe secteur des Industries des Matériaux de Construction, de la ces investissements.Céramique et du Verre (IMCCV) compte en 2008, plus de 700 Notons que les investissements de ce secteur représentent 17%entreprises dont 427 entreprises ont un effectif supérieur ou égal des investissements totaux des industries manufacturières.à 10 personnes. 28 entreprises sont totalement exportatrices dont En 2008, 71% des investissements du secteur sont réalisés dans les12 sont dans les produits de carrière et 4 sont dans les produits en branches des liants (170 MTND). Le sous-secteur des produits decéramique. 60 entreprises sont à participation étrangère. On cite la carrière (marbre et autres) a eu pour 11% (26 MTND), celui de laFrance avec ses 16 entreprises et l’Italie avec ses 21 entreprises qui céramique, 10% (24 MTND).les principaux partenaires. Le programme de privatisation s’est poursuivi. D’ailleurs,Le nombre d’entreprises certifiées est de 37 dont 13 sont dans les l’entreprise publique « les plâtres tunisiens » a été acquise par unproduits en céramique et 8 sont dans les liants. groupe allemand en 2004. La Société Tunisienne de Chaux (STC)Le secteur des IMCCV emploie en 2008, 40 000 personnes dont a été privatisé en 2006 pour devenir la société « Inter Chaux » et27 972 reviennent aux entreprises ayant un effectif supérieur la Société Tuniso-Algérienne de Ciment Blanc (SOTACIB) a étéou égal à dix. Il représente 6 % des emplois dans les industries racheté par un groupe Andalou, en 2005.manufacturières. La valeur de la production du secteur des IMCCV 143 dossiers de MAN ont été approuvés dans le cadre duest passée de 1832 MTND, en 2004, à 2585 MTND, en 2008, soit programme de MAN depuis le démarrage de ce programmeun TCAM de 9%. Elle représente 11 % de la production totale des jusqu’à février 2009. L’investissement global pour ces opérationsindustries manufacturières en 2006. La valeur ajoutée du secteur est de 956 MTND répartis comme suit :a connu une croissance annuelle moyenne également de 9%, 56 MTND pour les investissements immatériels ;passant ainsi de 685 MTND, en 2004, à 975 MTND en 2008. La part 900 MTND pour les investissements matériels.de la valeur ajoutée par rapport à la valeur de la production dans cesecteur représente en moyenne 38%. Ce taux reste l’un des plus Les encouragements de l’Etat, la demande latente des matériauxélevés dans les industries manufacturières, vu que les matières de construction et la relative simplicité de la technologie ontpremières sont locales. Les exportations ont été de 172 MTND en incité beaucoup de promoteurs à investir dans le secteur. D’où un2004 et ont progressé avec un TCAM de 21% pour atteindre 373 développement très important qui a été traduit par des surcapacitésMTND en 2008. Les ciments constituent les principaux produits dans certaines branches.exportés en 2008, avec 50% des exportations du secteur. Lescarreaux en céramique viennent en deuxième position avec 10% et Le secteur des IMCCV regorge d’opportunités d’investissement quiles articles ménagers et sanitaires en céramique occupent la 3ème ne cessent d’être prouvées depuis les dernières années.place avec 10%. Ces trois produits constituent ensemble les deuxtiers des exportations totales du secteur. La bonne qualité de cestrois produits locaux justifie leur bonne pénétration sur les marchésinternationaux. 51% des exportations des produits du secteur desIMCCV sont destinés à la Libye faisant de ce pays le premier clientde la Tunisie. L’Algérie arrive en 2ème position avec 11%. L’Italieet la France absorbent chacun 10%. Les importations du secteuront été de 153 MTND en 2004 et elles sont passées à 266 MTND en2008 accusant un taux de croissance annuel moyen de 15%. Lesprincipaux produits importés en 2008 sont le feldspath et le Kaolin(18%), les bouteilles et emballages en verre (12%), le verre plat (9%)et les « frittes et émaux » (9%).A noter que plus de la moitié des importations (59%) sont desproduits finis, 10% sont des produits semi-finis et 31% sont desmatières premières.Avec une part de 22% chacun dans les importations en 2008, l’Italieet l’Espagne sont les principaux fournisseurs de la Tunisie deproduits du secteur des IMCCV, suivies de la France avec 11% puisla Turquie et la Chine avec 8% chacun.Les investissements ont été importants au cours de la période2004-2008. Ils se sont élevés à 238 MTND en 2008. Les entreprisespubliques privatisées de la branche du ciment sont à l’origine de30 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 25. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Industries des Matériaux de Construction, de la Céramique et du verre en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine Kébili Tataouine manouba Sfax Sidi Bouzid mahdia Sidi Bouzid jendouba Gafsa Gafsa Béja Siliana Le Kef Tozeur Bizerte Gabès médenine Kairouan Kébili Tunis Ariana Médenine Kasserine Ben Arous Gabès Sousse Tataouine monastir Zaghouan Sfax Nabeul 0 10 20 30 40 50 60 70 Inf. à 200 Le nombre dentreprises opérant dans le secteur des IMCCV de 200 à 500 10 emplois et plus de 500 à 1 000 de 1 000 à 2 000 Sup. à 2 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 26. LES INDUSTRIES CHIMIQUESLe secteur des industries chimiques est caractérisé par La Balance commerciale en 2008 est largement excédentairede grands ensembles de transformation de matières avec un taux de couverture de 162%. Ceci est le résultat despremières, soit locales (Industrie de transformation du exportations effectuées essentiellement par les dérivés dephosphate), soit importées (Industrie des caoutchoucs et phosphate.pneumatiques, Pharmaceutiques, la parachimie etc.). Les principaux clients de la Tunisie sont les pays deLes industries chimiques en Tunisie appartiennent à l’Union Européenne (France, Italie) et les pays du Maghrebplusieurs grandes familles de produits. La classification (l’Algérie, la Libye et le Maroc).utilisée est la suivante : ß/D &KLPLH GH %DVH Les investissements ont été importants au cours de la période ß/ØLQGXVWULH GX &DRXWFKRXF HW 3QHXPDWLTXH  2004-2008. Ils se sont élevés à 135 MTND en 2008. Notons ß/ØLQGXVWULH 3KDUPDFHXWLTXH  que les investissements de ce secteur représentent 10% ß/D SDUDFKLPLH des investissements totaux des industries manufacturières.En 2009, ce secteur compte 241 entreprises ayant un 152 dossiers de MAN ont été approuvés dans le cadreeffectif supérieur ou égal à 10 dont 36 unités totalement du programme de MAN au mois de Février 2009.exportatrices et 72 en partenariat. L’investissement global pour ces opérations est de 345 MTND.La majorité des entreprises sont implantées dans la régiondu Grand Tunis avec 96 unités employant 11 213 personnes, Les entreprises certifiées du secteur des Industriessuivi par Sfax avec 38 unités employant 3 324 personnes et Chimiques sont au nombre de 67 dont 39 appartiennent à laSousse 24 entreprises employant 2 091 personnes. branche «Parachimie».L’emploi dans le secteur des industries chimiques a évoluéavec un TCAM de 2% durant la période 2004-2008, passantde 22 364 en 2004 à 24 157 en 2009. Il représente 5% desemplois dans les Industries Manufacturières.La branche «Chimie de Base» occupe la première positionavec 42% de l’emploi total du secteur dont 9 834 personnessont affectés à des entreprises totalement exportatrices.La production du secteur des Industries Chimiques a évoluéavec un TCAM de 33% durant la période 2004-2008. Elleest passée de 2 857 MTND en 2004 à 8 958 MTND en 2008,dégageant une valeur ajoutée de 1 706 MTND en 2008 soit19% de la production totale du secteur.Le secteur des ICH réalise 19% de la valeur ajoutée desindustries manufacturières.Au niveau des échanges extérieurs, les exportations sontpassées de 1 113 MTND en 2004 à 3 499 MTND en 2008.En 2008, les exportations de la branche «Chimie de base»représentent 92% du total des exportations du secteurcontre 5% seulement pour la branche «parachimie».Pour ce qui est des importations, elles sont passées, durantcette même période, de 1 190 MTND en 2004 à 2 159 MTNDen 2008. La part des Industries pharmaceutiques est del’ordre de 21% et celle de la parachimie représente 30%.32 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 27. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère L’industrie Chimique en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Tozeur jendouba Kasserine Tataouine Kébili Sfax Sidi Bouzid Sidi Bouzid Le Kef médenine mahdia Gafsa Kasserine Siliana Kairouan Gafsa Tozeur Jerba Gabès Gabès manouba Kébili Béja monastir Médenine Bizerte Ariana Nabeul Tunis Tataouine Zaghouan Sousse Sfax Ben Arous 0 20 40 60 80 100 120 Le nombre dentreprises Inf. à 100 opérant dans le secteur des ICH 10 emplois et plus de 100 à 500 de 500 à 1 000 Sup. à 1 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 28. LES INDUSTRIES DU CUIR ET DE LA CHAUSSURELes Industries du Cuir et de la Chaussure « ICC » se Durant la période 2004-2008, les investissements durépartissent en quatre branches d’activité secteur des ICC ont totalisé 146 MTND avec une moyenneà savoir : de 29 MTND par an. La part des investissements du ß OD EUDQFKH WDQQHULH P¦JLVVHULH secteur par rapport aux investissements de tous les ß OD EUDQFKH GHV FKDXVVXUHV HW WLJHV GH FKDXVVXUHV secteurs des industries manufacturières ne dépasse ß OD EUDQFKH PDURTXLQHULH KDELOOHPHQW HQ FXLU pas 3%. ß OD EUDQFKH GHV DFWLYLW¦V DQQH[HV La valeur de la production du secteur des ICC aEn 2008, le secteur des Industries du Cuir et de la enregistré une évolution remarquable, passant de 1Chaussure (ICC), compte 297 entreprises ayant 10 305 MTND à 1 568 MTND. Cette croissance est due àemplois et plus. 213 unités produisent totalement l’augmentation de la production des chaussures, de lapour l’exportation, soit 71%. production de la maroquinerie.On remarque que le secteur des ICC est dominé pardes entreprises de chaussures et tiges de chaussures, On ce qui concerne la valeur ajoutée, elle est de l’ordreavec 225 unités, soit 75%, suivi par 50 unités de de 470 MTND en 2008, soit 30% de la valeur de lamaroquinerie et 17 entreprises d’habillement en Cuir. production.Concernant les entreprises totalement exportatrices, Durant la période 2004-2008, les exportations duon note que 79% d’entre elles appartiennent aussi, à la secteur des Industries du Cuir et de la Chaussure ontbranche chaussures et accessoires de chaussures et évolué positivement, passant de 621 MTND en 2004 à18% exercent dans l’activité de la maroquinerie. 894 MTND en 2008, soit un taux de croissance annuel moyen de 8%.Le secteur des Industries du Cuir et de la Chaussure(ICC) occupe 29 122 personnes, dont 26 190 relèvent Cette augmentation est le résultat des performancesdes entreprises totalement exportatrices, soit 90%. des branches «Chaussures et Tiges de chaussures»Les entreprises qui sont localisées dans la région et «Maroquinerie et habillement en cuir». Ces deuxde Nabeul emploient 7 823 personnes, soit 27% des branches représentent respectivement 83% et 13% deemplois du secteur. Celles qui opèrent dans la région la valeur totale des exportations de l’année 2008.du Grand Tunis (Ariana, Ben Arous, Tunis et Manouba)emploient 5 466 personnes, soit 19% des emplois du L’Italie et la France sont les deux principalessecteur. La région de Sfax compte 1 673 emplois et destinations des produits tunisiens du secteur desBizerte pour 9 133 emplois. ICC avec respectivement 45% et 30% des exportations totales, suivies par l’Allemagne avec 12%.La répartition des entreprises par gouvernorat montreque 88 unités sont localisées dans le gouvernorat de Les importations du secteur sont passées de 325Nabeul, soit 30% du total entreprises du secteur. 85 MTND en 2004 à 558 MTND en 2008 en enregistrantentreprises sont implantées dans la région du Grand une croissance annuelle moyenne de 11%.Tunis et 44 unités se trouvent dans le gouvernorat du L’Italie et France sont les premiers pays fournisseursSfax. Ces trois régions totalisent 217 unités, soit 73% de la Tunisie, avec respectivement 54% et 24% du totaldu total entreprises du secteur. Notons que 38% des des importations pour l’année 2008.entreprises totalement exportatrices «TE» opèrent Au cours de cette période, le taux de couverture dudans la région de Nabeul, 28% dans la région du Grand secteur est élevé, avec un taux moyen de 185%.Tunis, 18% à Bizerte, 4% à Sfax et 13% dans les autresgouvernorats. Parmi, les 297 entreprises du secteur, 8 entreprises seulement sont certifiées ISO, ce qui représente 3%. 3C’est une activité qui, depuis plusieurs années n’a entreprises dans l’activité maroquinerie et habillementcessé de témoigner son dynamisme, sa participation en cuir, 2 Tanneries et 3 entreprises appartiennent à laactive dans l’investissement, l’exportation et la branche chaussures et accessoires de chaussures.création d’emplois. Durant la période 1996-2008, deux cent douze (212)Le secteur ICC compte 154 entreprises créées en dossiers d’entreprises ont été approuvés par le COPILpartenariat, dont 109 sont à capitaux totalement pour un montant de 169.étrangers et 45 mixtes.34 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 29. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère L’industrie du Cuir et de la Chaussure en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine médenine Sfax Sidi Bouzid Siliana Béja Gafsa Kairouan mahdia monastir Tozeur Jerba Gabès manouba Sousse Kébili Zaghouan Médenine Ariana Ben Arous Tataouine Tunis Bizerte Sfax Nabeul 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Le nombre dentreprises inf à 200 industrielles enTunisie 10 emplois et plus de 500 à 1 000 de 1 000 à 4 000 Sup. à 7 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 30. LES INDUSTRIES DIVERSESLe secteur des Industries Diverses regroupe les Les courants commerciaux se font avec les partenairesactivités qui peuvent être classées parmi les branches habituels de la Tunisie : la France, l’Italie, la Belgiquesuivantes : et l’Espagne. ß %UDQFKH l%RLV /L¥JH HW $PHXEOHPHQWx  ß %UDQFKH l3ŸWH 3DSLHU HW &DUWRQx  134 entreprises ont bénéficié du programme de ß %UDQFKH l3ODVWLTXHx  0$1 GXUDQW OD S¦ULRGH FRQVLG¦U¦H Õ  ß %UDQFKH lLYHUVx L’investissement global pour ces opérations a été de 246 347 MTND réparti commeLe secteur compte plus de 7 000 entreprises. Celles suit :employant 10 personnes et plus sont au nombre de ß 071 SRXU OHV GLDJQRVWLFV 742 dont 165 sont totalement exportatrices. Elles ß  071 SRXU OHV LQYHVWLVVHPHQWVemploient 38 397 personnes, avec la création de 1 000 immatériels ;postes d’emploi par an en moyenne sur la période ß 071 SRXU OHV LQYHVWLVVHPHQWV2004-2008. matériels.Les échanges extérieurs ont connu des évolutions Le secteur des Industries Diverses compte 75différenciées d’une branche à l’autre. Il en est de même entreprises certifiées ISO 9001, 15 entreprisespour les investissements et l’adhésion au programme certifiées ISO 9002 et deux entreprises certifiéesde mise à niveau. ISO 14001. La part de lion revient à la branche des «plastiques» avec 37 certifications ISO 9001, 6 en ISOOn recense dans le secteur 165 entreprises totalement 9002 et 2 en ISO 14001 qui est la seule pour tout leexportatrices ainsi que 140 entreprises à capitaux secteur des Industries Diverses.partiellement ou totalement étrangères. Ces derniersproviennent essentiellement de la France (79), del’Italie (43), l’Allemagne (13) et la Belgique (8).La valeur de la production du secteur des industriesdiverses est passée de 2 312 MTND en 2004 à 3 009MTND en 2008, soit un taux d’accroissement moyenannuel de 7%.Quant à la valeur ajoutée, elle a représenté, durantcette période, plus que le tiers de la valeur de laproduction de l’ensemble du secteur (soit 36% enmoyenne).Les investissements réalisés dans le secteur desIndustries Diverses, durant la période sus-citée, ontatteint 625,7 MTND.Les importations globales du secteur ont atteint9 278 MTND. Il est à signaler que l’évolution desimportations a été de 16% passant de 1 360 MTND en2004 à 2 467 MTND en 2008. Les exportations sur lapériode de référence ont été de 3 415 MTND. Sur cettemême période la valeur des exportations a presquedoublé passant de 477 MTND à 1005 MTND, soit unTCAM de 21%. Durant cette même période, le taux decouverture moyen pour l’ensemble du secteur a été de37% avec un maximum de 41% en 2008 résultant d’uneamélioration relative des exportations.36 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 31. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Les industries Diverses en Tunisie Entreprises - Emplois Bizerte Ariana Kélibia Tunis Manouba Jendouba Ben Arous Béja Nabeul Zaghouan Siliana Le Kef Sousse Kairouan Monastir Mahdia Kasserine Tozeur Tataouine Sfax Médenine Sidi Bouzid Le Kef Jendouba Sidi Bouzid Gafsa Kébili Siliana Mahdia Kasserine Tozeur Jerba Gabès Kairouan Gafsa Kébili Zaghouan Gabès Médenine Béja Manouba Bizerte Monastir Tataouine Nabeul Ariana Sousse Ben Arous Sfax Tunis 0 10 20 30 40 50 60 Le nombre dentreprises inf à 100 industrielles enTunisie 10 emplois et plus de 100 à 500 de 500 à 1 000 Sup. à 1 000Le texte intégral des monographies élaborées par l’API en 2009 se trouve dans un CD qui accompagne ce numéro
  • 32. ARIANA GOUVERNORAT DE PLATEFORME TIC ET FINANCIERE Sa proximité de la capitale a fait de ce gouvernorat Evolution du nombre d’entreprises un pôle économique et social important. Il est 400 considéré comme un pôle industriel surtout 306 300 dans le textile destiné à l’exportation. Le pôle 185 96 technologique El Ghazala contribue d’une manière 200 significative à la croissance de l’exportation et à la 100 151 25 67 diffusion de la culture numérique dans le pays. 0 Les principales activités économiques -un tissu économique varié et chargé opérant 1995 2004 essentiellement dans les secteurs du textile et de 2010 l’habillement, de l’agroalimentaire, la mécanique et l’électronique et du cuir et de la chaussure. Total Export_Entreprises Total Entreprises - un réseau financier et bancaire couvrant tout le territoire de la région (70 agences) Evolution des emplois - une superficie agricole vaste et fertile (23 380 ha de superficie agricoles utiles) répartie entre céréales, 20000 16232 11606 fourrages, fruits, cultures maraîchères, cultures 7552industrielles… 10000 10115 6128 3134Une infrastructure de base moderne 0Transport L’aéroport international Tunis-Carthage à 5mn 1995 Deux lignes de métro léger reliant l’Ariana à Tunis 2004 2010 Un important réseau routier reliant le gouvernorat avec les Total Emplois Total Export_Emploisgouvernorats limitrophes Des échangeurs pour faciliter la circulation Répartition des entreprises Répartition des entreprises Le port de la Goulette est à 25 km de l’Ariana et le port de par nationalité par régimeRadès accessible par le biais du bac et du port Zones industrielles Cinq zones industrielles existantes (Charguia II, sidi Thabet, Mixtes Total export 11,1% 49% Kalaat l‘Andalous, Choutrana – N’khilet et M’nihla) Une nouvelle zone programmée à El Bokri. “Une entreprise sur 2 est totalement Etrangers 25,2% exportatrice” Tunisiens Non totaL export Le gouvernorat de l’Ariana compte actuellement 306 63,7% 51% entreprises employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel et employant 16232 personnes. Par rapport à l’effectif national, le gouvernorat de l’Ariana Répartition des entreprises Répartition des emplois par accapare 5.24% des entreprises existantes et 3.25% par secteur secteur des emplois. IAA ICH IAA ICH 63.0% des entreprises existantes et 70.8% des emplois ITH 7,8% 9,8% 10,6% 8,0% ITH IMCCV 31,7% relèvent du secteur des industries mécaniques et IMCCV 34,3% 3,1% électriques (24.8% des entreprise et 29.9% des 6,2% ID emplois) et des industries du textile, de l’habillent 5,2% et du cuir (38.2% des entreprise et 40.9% des ID 7,5% IBLA emplois). 2,4% Presque la moitié des entreprises existantes, IMM IBLA ICC 5,6% 6,6% soit 151 entreprises sont des unités totalement 12,1% IEEE IMM IEEE 12,7% ICC 8,9% exportatrices. 6,5% 21,0%40 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 33. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère2 Pôles Technologiques Pôle El Ghazala des Technologies de la communication(2002)Le pôle a pour objectif d’intégrer l’économie nationale del’environnement international et de promouvoir l’économieimmatérielle.Bilan : - 65 entreprises Des ressources humaines compétitives - 1440 emplois (95% sont des cadres supérieurs) 9 491 000 habitants dont 235 700 personnes actives (19,7 de - Exportation de 60 % de la production et des services la population active sont dans l’industrie manufacturière) - Des solutions tunisiennes 9 11 établissements d’enseignement supérieur formant - Une pépinière d’entreprise près de 12 0970 étudiants dans des disciplines scientifique, - Un réseau de cyberparks économique, technologique... - Rayonnement international 9 14 centres publics de formation professionnelle d’uneLe technopôle d’El Ghazala réunit sur un même site des capacité de 1 458 postes dans 116 spécialités variéesécoles pour la formation d’ingénieurs et de techniciens, des couvrant les domaines de la mécanique, l’électronique,centres de recherche et de développement, une pépinière l’art graphique, le cuir et la chaussure…d’entreprise ainsi que des sociétés parmi lesquellesAlcatel, Archimed, Bilog et STMicroelectronics. L’Écolesupérieure des communications de Tunis et l’Institutsupérieur des Etudes Technologiques en Communicationsde Tunis forment des ingénieurs et des techniciens.L’activité de recherche et développement est en expansionau sein des écoles et au Centre d’Etude et de Recherchedes Télécommunications.Alcatel et son centre de développement de logiciels,intégré au centre de recherche et de développement Des richesses naturelles et des potentialités diversifiéesde Marcoussis, prévoit l’ouverture d’une « plate-forme Importantes ressources hydrauliques avec 12 lacsd’incubation » destinée au développement des usages et des collinaires, une nappe profonde de 3 millions m3, une nappenouvelles applications dans le secteur des technologies de phréatique de15, 5 millions de m3.l’information et de la communication. Enfin, le technopôle Superficie agricole très vaste (23 380 ha cultivables, 11 560accueille l’Agence Tunisienne d’Internet ainsi que plusieurs ha irrigables, 87 000 ha de forêts et de parcours), répartiesociétés du secteur du logiciel, des télécommunications entre les céréales, les fourrages, les fruits divers, lesou d’Internet telles qu’Ericsson. cultures maraîchères, les cultures industrielles… Le cheptel comprend (en têtes) : 22 800 bovins, 280 000Le technopôle de Sidi Thabet (92 Ha – créé en 2008): ovins, 1 650 caprins, 1 500 ruches d’apiculture,Biotechnologie appliquée à la santé et industrie pharmaceutique. Production agricole variée (en tonnes / an) : pêche 134, viandeLe Technopôle comporte un tissu dense d’organismes 7 610, laine 38, miel 11, arboricultures 24 243, céréalicultured’enseignement supérieur, de formation et de recherche. 25 789, cultures industrielles 108 et 52 400 de lait.Le Bio cluster Sidi Thabet est au service de l’investisseuret de l’entreprise innovante. rtunités d’investissement Le gouvernorat de l’Ariana présente plusieurs opportunités-Enseignement Supérieur : l’Institut Supérieur de d’investissement notamment dans les domaines du :Biotechnologie de Sidi Thabet et l’École Nationale de - textile (confection haut de gamme), le cuir et la chaussureMédecine Vétérinaire (partenaire du technopôle, située à -l’électronique3 Km du site du pôle) -l’industrie pharmaceutique-Recherche Scientifique : l’Institut National de Recherche -les cultures bio, l’horticultureet d’Analyse Physico-chimique et le Centre National des -les services liés à l’informatique et aux nouvelles technologies deSciences et Technologies Nucléaires l’information et de la communication-Innovation et Valorisation : une Pépinière d’Entreprise et -la biotechnologieun Centre de Ressources Technologiques -les finances (avec la réalisation du méga projet du port financier à-Production et Développement : une zone de production et Raoued)des ateliers relais ess stories Alcatel (services Télécom), Latécoère (industrie électrique électronique), Fastener(industriedutextileetdel’habillement),Clariant(servicesinformatique).
  • 34. BEJA GOUVERNORAT DE UN SITE ATTRACTIF Dotée d’une infrastructure moderne, la région “Béja rejoint le club des 100” de Béja connaît depuis quelques années un Le gouvernorat de Béja compte actuellement 119 entreprises développement industriel considérable. employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur En effet, grâce aux mesures présidentielles industriel et employant 10846 personnes. Par rapport à prises en sa faveur, ce développement se traduit l’effectif national, le gouvernorat de Béja accapare 2.04% par la nouvelle dynamique industrielle que vit la des entreprises existantes et 2.17% des emplois. région. A part les industries agroalimentaires qui représentent L’infrastructure industrielle ne cesse de s’améliorer 30.3% la répartition sectorielle des entreprises industrielles et on cite à titre d’exemple le premier tronçon de est relativement équilibrée. l’autoroute Tunis -Oued Zarga qui s’étale sur près de Le gouvernorat de Béja compte actuellement 34 unités 67 km et qui a, certes drainé beaucoup d’investissement industrielles totalement exportatrices, soit 28.6%. national et étranger et contribuera davantage à la confirmation de la région en tant que site attractif en Evolution du nombre d’entreprises matière d’investissement et de développement industriel. 150 119 D’ailleurs, des entreprises de renommée internationale 100 y sont installées: le groupe CHAKIRA et l’entreprise 20 49 KROMBERG&SCHUBERT spécialisés dans la fabrication des 50 câbles et faisceaux de câbles. 0 2 8 34Plusieurs projets industriels sont en cours de réalisation etqui généreront quelques 6000 emplois. Par ailleurs le tissu 1995 2004industriel se compose de 119 entreprises qui ont généré 2010près de 11000 emplois. Un secteur nouveau est enregistré Total Export_Entreprises Total Entreprisesdans la région à savoir le secteur des industries mécaniques, Evolution des emploisélectriques et électroniques et on compte l’implantation de 15000 108464 câbleries et la 5ème est en cours de réalisation. L’avenir 10000proche du développement industriel est très prometteur 3062 4130 6930vu la demande sur cette région qui ne cesse de s’accroître 5000 621ainsi que les décisions prises par Son Excellence Monsieur 0 1211 le Président de la République en faveur du développement industriel et technologique de la région: 1995 2004 -la création d’un pôle industriel et technologique sur une 2010 superficie de 200 ha Total Emplois Total Export_Emplois -l’adduction de la région au réseau du Gaz Naturel Répartition des entreprises Répartition des emplois par -la création d’une école nationale d’ingénieurs par secteur secteur Ces décisions ont été prises pour renforcer le dispositif mis ITH ITH en place par les pouvoirs publics en vue de permettre à la 14,3% IAA 13,7% 19,3% région de Béja de devenir un pôle de développement actif IMM IAA 30,3% ICH conformément au programme électoral présidentiel. 10,9% IMM 3,3% IMCCV Enfin on note que les prochains mois connaîtront le IEEE 10,3% 2,7% début des travaux du deuxième tronçon de l’autoroute 10,1% ID 9,3% et la création de deux nouvelles zones industrielles à ICH Béja et Mjez el Beb . ICC IMCCV 11,8% IEEE IBLA 0,8% IBLA ID 35,4% ICC 0,6% Tous ces facteurs auront une incidence positive 4,2% 8,4% 9,2% 5,5% sur la dynamique industrielle et technologique et Répartition des entreprises Répartition des entreprises l’emploi qui constitue la préoccupation majeure par nationalité par régime de son Excellence Monsieur M. le Président de Mixtes Total la République 13,4% export 28,6% Etrangers 13,4% Non total Tunisiens export 71,4% 73,1%42 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 35. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreDes ressources humaines compétitives9 319 500 113 0009 d é d 3 800 é98 780 Des richesses et des potentialités offrant des opportunités prometteusesUne infrastructure industrielle remarquableTransport – d ³ c c . 17 000 h d é é ch 000 000 c 100 é d 80 190 é cé c 9 c é 78 100 100 êch d h é 800 d d d déZones industrielles d c 111 c Avantages spécifiques au titre du développement régional 9 d d 8 %d d dé é 9 d d dé d d %d é dé é 9 ch d c é é d é é
  • 36. BEN AROUS GOUVERNORAT DE UN PÔLE ÉCONOMIQUE QUI RELÈVE LES DÉFIS DE LA MONDIALISATION Le gouvernorat de Ben Arous se situe au sud-est Le secteur des industries du textile, de l’habillement et du cuir qui compte de la région du grand Tunis. Il est considéré comme 137 entreprises employant 13967 personnes est également caractérisé un pôle industriel et jouit d’une infrastructure de par une forte prédominance des entreprises totalement exportatrices. base moderne et diversifiée. En effet, 81% des entreprises de ce secteur sont des entreprises Depuis l’indépendance du pays, Ben Arous a connu totalement exportatrices (111 unités) occupant 91% des emplois (12755 une consolidation soutenue de pôle de développement, emplois) d’infrastructures de base pour un environnement Au total le gouvernorat de Ben Arous compte actuellement 212 unités économique prospère, de promotion de la qualité de la vie, industrielles totalement exportatrices, soit plus du tiers employant de mise à niveau des ressources humaines et d’amélioration 29030 personnes, soit plus de la moitié des emplois du secteur industriel. de l’environnement des affaires, lui permettant de franchir Au niveau de la participation à100% étrangère, 132 unités étrangères un pallier sur la voie de la diversification des activités employant 22851 personnes opèrent déjà à Ben Arous. L’importance économiques ( industrie orientée vers la haute technologie du nombre des entreprises avec une participation à 100% étrangère destinée à l’exportation, un secteur agricole performant et (23.4%) s’explique par la position géographique du gouvernorat de Ben intensif, avec des services commerciaux constituant la référence Arous à proximité de la capitale et son infrastructure des plus modernes à l’échelle nationale dont notamment le marché de gros des qui facilitent l’accès des entreprises établies sur son sol aux principaux produits agricoles et de la pêche et le port commercial de Radès ). marchés-clés. En plus, l’existence d’un port commercial et d’une flotte maritime moderne répondant aux exigences de sécurité et de rapidité “Prédominance du secteur des IME” permet une desserte régulière des principaux ports européensLe gouvernorat de Ben Arous compte actuellement 565 entreprisesemployant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel Répartition des entreprises par secteuret employant 55647 personnes. Par rapport à l’effectif national, le ITH IAAgouvernorat de Ben Arous accapare 9.68% des entreprises existantes 20,0% 14,0%et 11.14% des emplois.Evolution du nombre d’entreprises ICH 565 600 420 17,3% IMM 400 244 17,2% 200 IMCCV 212 35 116 4,8% 0 IEEE ICC IBLA 12,9% 4,2% ID 2,5% 1995 7,1% 2004 2010 Répartition des emplois par secteur Total Export Entreprisess Total Entreprises ITH IAA 20,7% 13,5% Evolution des emplois 55647 ICH 60000 43437 12,3% 40000 24648 IMCCV 20000 29030 5,6% 6043 18628 IMM 0 12,4% ID 4,5% IEEE 1995 2004 ICC IBLA 25,1% 2010 4,4% 1,6% Total Export Emplois Total Emplois La moitié des entreprises existantes et plus de la moitié des emplois relèvent du secteur des industries mécaniques et électriques (30.1% des entreprise et 37.5% des emplois) et des industries du textile, de l’habillement et du cuir (24.2% des entreprise et 25.1% des emplois). Le secteur des industries mécaniques et électriques compte 170 entreprises employant 20848 personnes dont plus du tiers (61 unités) sont des entreprises totalement exportatrices, occupant plus de la moitié des emplois (13201 emplois).44 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 37. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Une infrastructure permettant une bonne intégration de la région dans son environnement national et international 16Répartition des entreprises Répartition des entreprises par nationalité par régime Mixtes Total 335 16,6% export 37,5% 15 Non total 50 Etrangers Tunisiens export 23,4% 60,0% 62,5% 122 262 18 684 3 U d bû d d Des ressources humaines compétitives9 570 700 208 56793 d d 5058 d d97 d d 6 555 d 65 d Des richesses naturelles et des potentialités diversifiées b 37 27 5 d d 1 666 3 21,9 36 000 11 735 16 000 4 000 5 200 28 000 122,7 28 150 1 850 70 270 14 800 41 500
  • 38. GOUVERNORAT DE BIZERTE UN GOUVERNORAT QUI BOUGE Le gouvernorat de Bizerte occupe une position Bizerte possède une infrastructure industrielle développée géographique stratégique importante. Bizerte Outre ses infrastructures portuaires considérées depuis toujours est un carrefour international, à 60 km de la comme le principal pilier d’échanges commerciaux entre les capitale, une infrastructure de base structurée (port deux rives, Bizerte est dotée d’une infrastructure attirante : commercial, port de pêche, autoroute Tunis-Bizerte), Transport œBizerte est à 40 mn de Tunis (autoroute de 60 km) un tissu économique diversifié et dynamique conjugué œUn réseau routier reliant le gouvernorat avec les autres à la zone franche de Bizerte. Tant d’atouts qui ont fait de gouvernorats limitrophes ce gouvernorat un pôle d’attraction de l’investissement œUne ligne ferroviaire reliant le gouvernorat avec la capitale, étranger. Bizerte est desservie par l’Aéroport international Tunis-Carthage A ces atouts d’ordre stratégique qui lui confèrent une dimension (40 mn) et l’Aéroport international de Tabarka (à 1h de route) internationale consolidée par ses traditions industrielles s’est œUn important port commercial, 5 ports de pêche et un port de greffé un riche tissu qui se reflète par l’existence d’importantes plaisance mfal…kafmklja]dd]k2=d>GMD=<@ ka…jmj_a]!KG;GE=F9 d] Zones industrielles plus important chantier naval d’Afrique repris par CMR TUNISIE) œ@malrgf]k]paklYfl]k[gmnjYfl)-0$.`Y2Mlaim]$E]fr]dB…ead$ El Alia, El Ghézala, Tinja et deux à Mateur , LA STIR (raffinerie de pétrole), la SACEM (importante unité de œQuatre nouvelles zones programmées à : El Ghézala, Sejnane (5 fabrication de moteurs et transformateurs électriques récemment ha - AFI), Utique (35 ha AFI) et Bizerte Sud privatisée), LA STIP (pneus), LA CIMENTERIE DE BIZERTE , LA Parc d’activités économiques SOTULUB (lubrification des huiles, etc… Le Parc d’Activité Economique de Bizerte composé de deuxPour sa part, l’investissement étranger a surtout intéressé outre la sites (à Bizerte et à Menzel Bourguiba) d’une superficie totaleconfection, le secteur du cuir et de la chaussure, l’électronique et les de 50 ha. Les principales activités ciblées par ce parc sontcomposants automobiles. La région de Bizerte compte bon nombre les industries agro-alimentaires, mécaniques, électriques etde marques ou firmes de renommée internationale tel que RIVA, électroniques ainsi que les industries de plaisance, le commerce,VAN LAAK, LEE COOPER, SIEMENS, FUBA, LEONI, SARA LEE, le conditionnement et les services. Le technopôle de Bizerte (créé en 2006)K9EKMF?$;EJ$;9K;G$O9DDQQ9;@LK$HAJ=DDA$E?A;GMLA=J$ Juin 2006 : Accréditation à la société du pôle de compétitivité deCABLELETTRA, CONTINENTAL… Bizerte en tant qu’entreprise privée du technopôle de Bizerte.L’émergence d’unités dotées d’outil technologique de pointe dans la Le pôle de compétitivité de Bizerte est constitué de :j…_agfl]dd]im]d]_jgmh]¾GF=L=;@¿$¾>M:9¿$¾;GFLAF=FL9D¿ - Le technopôle de Bizerte,… qui ont noué des relations de joint venture avec des firmes de - Une zone industrielle d’appui, renommée mondiale comme « SICO », « ALCATEL». De même, - Un réseau de partenaires avec les acteurs du domaine de l’adhésion d’un nombre important d’entreprises industrielles au l’agroalimentaire aux niveaux régional, national et international. programme de mise à niveau a créé une ressource technologique Composantes qui se consolide progressivement par l’apport des centres Enseignement Supérieur : Institut Supérieur des Etudes Technologiques, Institut Supérieur de Commerce et de Comptabilité, Institut Préparatoire techniques existants et surtout avec le complexe universitaire qui aux Etudes d’Ingénieur, Ecole Nationale d’Ingénieurs vient de démarrer à Menzel Abderrahmen. Pour sa part le pôle Recherche Scientifique : Centre de Recherche en Industrie de compétitivité agroalimentaire prévu sur 150 hectares jouera Agroalimentaire incontestablement non seulement le rôle de catalyseur mais Innovation et Valorisation, pépinière d’entreprises, Centre de aussi apportera un soutien aux entreprises et entrepreneurs ressources technologiques pour réaliser un saut technologique et managérial dans une Production et Développement : Zone de production, Ateliers relais dynamique de formation et d’innovation. Les principales mesures présidentielles en faveur de la région et plus particulièrement celles inhérentes au secteur industriel (le parc d’activités économiques implanté sur deux sites : Bizerte et Menzel Bourguiba, le pôle de compétitivité agroalimentaire, les zones de développement régional en l’occurrence Ghézala, Joumine et Sejnene ainsi que les directives pour le réaménagement des zones industrielles d’Utique et Menzel Jemil) viennent conforter l’entrepreneuriat.46 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 39. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Répartition des entreprises Répartition des entreprises“L’industrie s’innove” par nationalité par régime e gouvernorat de Bizerte compte actuellement 361 entreprises Mixtes Non totalemployant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel 17,2% exportet employant 50915 personnes. Par rapport à l’effectif national, le 32,7%gouvernorat de Bizerte accapare 6.18% des entreprises existantes Tunisienset 10.2% des emplois. 243 unités, parmi elle, sont totalement 50,7% Totalexportatrices, soit 67.3%. Etrangers exportPrès de la moitié des entreprises existantes relèvent du secteur 32 1% 67,3%des industries du textile et de l’habillement et du cuir (45.4% des Des ressources humaines compétitivesentreprise). u niveau des emplois existants 58.4% relèvent des 9 544 600 habitants dont 198 112 personnes actives (26,9 % de laindustries du textile, de l’habillement et du cuir et 31.7% relèvent population occupée sont dans l’industrie manufacturière)des industries mécaniques et électriques. 98 établissements d’enseignement supérieur abritant plus de 10 344 étudiants dans des disciplines variées : scientifiques, économiques, littéraires, technologiques et d’ingénierie informatiqueEvolution du nombre d’entreprises 9 12 centres de formation professionnelle d’une capacité d’accueil de 3 554 postes dans 77 spécialités couvrant plusieurs 361 400 activités : la maintenance, la mécanique générale et navale, la 233 construction, l’agriculture irriguée, la coupe et couture et les 200 111 243 métiers de l’artisanat. centres privés sont au nombre de 71 136 et offrent une capacité de 1 998 postes 45 0 1995 2004 2010 Total Export_Entreprises Total EntreprisesEvolution des emplois 50915 60000 39203 40000 20249 43287 32212 20000 14270 Des richesses et des potentialités offrant des opportunités prometteuses 0 production végétale a atteint en 2009 (en tonnes) : 233 700 en céréalicultures, 555 723 en fourrages, 2 561 en cultures 1995 industrielles, 289 825 en fourrages, 20 955 en légumineuses 2004 2010 production animale a été de (en tonnes) : 12 242 en viandes rouges, 4 084 en viandes blanches, 131 200 en lait, 190 de miel et Total Export_Emplois Total Emplois 195 millions d‘œufsRépartition des entreprises Répartition des emplois par 328 000 ha de terres fertiles, le gouvernorat de Bizerte est par secteur secteur connu par ses richesses agricoles : légumineuses près de 40 % de la production nationale, viande rouge (15 %), lait (18,4 %) et IAA IMCCV production non négligeable de raisin de table ICH ICH ID 11,9% IAA 2,9% 2,7% 250 km de côtes et 5 ports de pêche et 1 402 flottilles, 6,1% 1,2% ITH IMCCV 2,4% Bizerte est l’une des zones de pêche les plus riches de la Tunisie IBLA 34,3% 4,2% ITH 0,8% et fortement connue par la bonne qualité de ses poissons bleus. 40,2% ID 3,6% IBLA ICC Avantages spécifiques au titre du développement régional 3,3% 18,2% 9 Prime d’investissement de 15 ou 25 % de l’investissement ICC global, fonds de roulement exclu (selon la délégation) IMM IEEE 15,8% 9,7% 11,1% IMM IEEE 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses 10,2% 21,5% d’infrastructure de 50 ou 75 % des montants engagés par l’entreprise (selon la délégation) 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 40. GABES GOUVERNORAT DE MAKE YOUR BUSINESS EASIER La région constitue le pôle des industries “Une industrie en béton” chimiques de transformation du phosphate du Le gouvernorat de Gabès compte actuellement 108 entreprises pays avec la production d’acide phosphorique et employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel triple-superphosphate. et employant 8803 personnes. Par rapport à l’effectif national, le Une infrastructure de base moderne et adéquate gouvernorat de Gabès accapare 1.85% des entreprises existantes favorisant le développement des investissements et 1.76% des emplois. 21 unités industrielles, parmi elles, sont du secteur privé totalement exportatrices, soit 19.4%. Transport La répartition des entreprises industrielles par secteur fait Réseau de routes d’environ 2 118 km dont 1 132 km bitumées, apparaître la prédominance des industries agroalimentaires composé essentiellement de grands axes notamment la GP1 reliant (29.6% des entreprises et 18.6% des emplois) et les industries des le pays avec la Libye et les pays du Moyen Orient et qui constitue un matériaux de construction, de la céramique et du verre (25.6% prolongement pour la route maghrébine des entreprises et 19% des emplois). Les industries chimiques de our le trafic aiérien, Gabès est à 365 km de la capitale Tunis, à 130 Gabès prédominent au niveau de la création d’emplois. km de Sfax et à 260 km de Sousse Réseau ferroviaire de 135 km (reliant Gabès à Gafsa, Sfax, Sousse et Evolution du nombre d’entreprises Tunis) destiné au transport des voyageurs et des marchandises 150 108 Important port commercial qui a enregistré 698 touchés et 4,15 millions 100 43 74 de tonnes de marchandises en 2008. Ce port comprend 12 postes 50d’accostage 8 13 Deux ports de pêche, le premier se situe à la ville de Gabès et l’autre à 0 21Zarat (40 km de Gabès) 1995Zones Industrielles 2004 2010 Trois zones existantes à Gabès (864 ha), à El Metouia (29 ha) et El Hamma Total Export_Entreprises Total Entreprises(7 ha), Deux zones à promouvoir à El Hamma (45 ha) et à Matmata Nouvelle (50 Evolution des emplois 8803ha), 9000 8000 6354 7570Cette infrastructure est en pleine mutation, progressant vers une 7000 6000situation très favorable et attractive. Elle s’inscrit dans le cadre de 5000 3893 4140 4000 4641la stratégie de redynamisation économique de la région de Gabès 3000 2000 via une série de nouveaux importants projets programmés à 1000 0 court et à moyen terme afin de doter la région d’une assise viable, encourageante et attractive : 1995 2004 l’aménagement d’une « Zone touristique balnéaire » d’une 2010 capacité de 10000 lits sur une superficie de 325 Hectares vers le Total Export_Emplois Total Emplois sud de la ville de Gabès longeant la côte du prestigieux Golfe de Répartition des entreprises Répartition des emplois par Gabès. par secteur secteur ITH ITH l’aménagement et la promotion d’un « Village de tourisme 12,0% IMM 12,0% IAA IAA 10,6% 18,6% thermal » dans la Délégation d’El-Hamma ; reconnue 29,6% mondialement par ses ressources en eaux thermales et IMM 13,9% IBLA chaudes. IBLA 0,2% l’aménagement et la promotion d’une grande cité 0,9% ID administrative et résidentielle baptisée «GABES-NOUVELLE» ID 2,3% 7,4% au centre ville de Gabès sur 42 Hectares résultant du ICH 10,2% redéploiement géographique de quelques institutions IMCCV IMCCV ICH hors centre–ville dans le cadre du réaménagement 25,9% 19,0% 37,3% urbain de la future métropole du Sud-Est de la Tunisie. Répartition des entreprises Répartition des entreprises la réalisation du tronçon de l’autoroutière Sfax par nationalité par régime 8,3% Total export Gabès (prolongement de la liaison autoroutière Etrangers 19,4% 4,6% entre Msaken, Sfax et Gabès), appelée à s’étendre jusqu’ aux frontières avec la Libye. Gabès est en effet la région de passage entre le nord et le sud du pays . Non totaL Tunisiens export 87,0% 80,6%48 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 41. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines compétitives 9 357 800 habitants dont 117 635 personnes actives 9 Un tissu universitaire assez diversifié, dispensant des formations à plus de 21 500 étudiants dans de nombreuses spécialités Plusieurs instituts de recherche sont présents dans la région : l’Institut des Régions Arides (IRA) et une station de l’Institut National de Génie Rural et des Forêts (INGRET), 9 6 centres publics de formation professionnelle avec 54 spécialités et 5 400 postes Des richesses et des potentialités offrant des opportunités prometteuses Activités agricoles et de pêche distinguées produits agricoles variés : grenades, tomates, melons, concombres, piments, abricots, fruits de mer, henné, abricots, thon…Pôle technologique production moyenne (en tonnes/an) : cultures maraîchèresLa dimension multisectorielle du Pôle Industriel et Technologique (316 000), arbres fruitiers (50 875), produits de mer (8 248)de Gabès (Pol.i.tech) lui permet d’être considéré comme un pôle élevage à majorité extensif composé de 184 000 ovins; 80d’excellence et moteur de l’innovation dans les secteurs cibles 000 caprins; 7 850 bovins et 1 400 camelins outre 550 600(technologie de l’environnement, TIC, énergie renouvelable, services volailles...de logistique, substances utiles, produits de l’oasis, produits de cultures géoserricoles, produisant des primeurs destinéesl’artisanat …). totalement à l’exportation (tomates, melon, piments,Le Pôle a démarré et ses composantes seront : concombres...)1.Le Pôle de Transfert technologique et de l’Innovation (Siteprincipal de Gabès); Principaux produits exportés2.Le parc logistique sis à la zone industrielle de Gabès (165 ha); Produits chimiques (acide phosphorique, DAP, DCP,3.Les parcs d’activités industrielles multi sectoriels repartis clinker, ammonitrate, STPP, fluorure d’ammonium),sur quatre sites qui s’étalent sur 100 ha (cyber Park, locaux matériaux de construction (sable, clinker de ciment blanc,industriels et village artisanale); boue résiduaire, marbre, pierre, carreaux), divers produits4.Le réseau de partenaires industriels, de formation et d’habillement et de textiled’information.Muni de ces multiples composantes, le pôle aura pour mission lapromotion de l’industrie, des services, de l’innovation, l’accueil, lesoutien et l’accompagnement des entrepreneurs, la valorisationde la recherche ainsi que le développement des opportunitésdans le secteur de l’environnement. Avantages spécifiques au titre du développement régional 9 Prime d’investissement de 15 ou 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu (selon la délégation) 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure de 50 ou 75 % des montants engagés par l’entreprise (selon la délégation) 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 42. GAFSA GOUVERNORAT DE DE L’ÈRE MINIÈRE VERS L’ÈRE INDUSTRIELLE ET TECHNOLOGIQUE Connu comme une région essentiellement Une infrastructure de base moderne minière, à travers l’extraction et la transformation Transport du phosphate (première richesse de la région) réseau ferroviaire de 388 kms relie Gafsa à Tunis via Gabès Gafsa a connu grâce aux efforts soutenus et aux et Sfax et servant le transport de personnes, des équipements grands chantiers déployés une diversification de plus et produits. en plus manifeste de la base économique de la région réseau routier faisant de Gafsa un carrefour principal la afin de valoriser ses richesses et créer de l’emploi. reliant à plusieurs villes du pays ainsi qu’aux pays maghrébins. renforcement du réseau routier par des projets en cours (prolongement de l’autoroute Tunis-Enfidha jusqu’à Gafsa) Grâce à la stratégie de l’Etat profit du Gouvernorat de Gafsa, la l’aéroport international Gafsa Ksar avec une capacité région a connu un développement de l’activité industrielle d’accueil annuelle de 200 000 voyageurs. et technologique qui fait aujourd’hui de la région un pôle de Zones industrielles développement incontournable dans le pays. Une enveloppe deux zones aménagées (29 ha), une zone en cours d’aménagement de 1 200 millions de dinars d’investissements est prévue pour à El Aguila (13,6 ha), la promotion du secteur industriel dans ce gouvernorat pour la u programme, l’aménagement de trois zones couvrant 50 période 2008- 2011. Cet investissement permettra de générer ha (le pôle technologique, à Mdhilla et El Guetar). pas moins de 10 000 emplois. réserves foncières : 124 ha sont identifiés dans 7 délégations.Pour accompagner cette reconversion, le gouvernement a Cyber parcmis en place, depuis 2007, plusieurs programmes, soutenus superficie : 1 120 m²par la Compagnie des Phosphates de Gafsa et par le Groupe objectif : offrir des espaces fonctionnels avec des équipementsChimique Tunisien, dont notamment : et des réseaux de communications spécialisés pour accueillir des-Le renforcement du financement du capital des entreprises promoteurs de projets de services basés sur les TIC (sturt-up)par l’augmentation du capital du Fonds de Reconversion et 4 entreprises opérationnelles dans le Cyber Parc dont une dede développement des Centres Miniers “FRDCM” nationalité tunisienne, deux françaises et une italienne avec 155-La création du Pôle de Compétitivité de Gafsa qui a pour personnes employées.mission de créer et d’aménager plusieurs zones industrielles Pôle de compétitivitéLe Pôle a pour mission également d’attirer des investisseurs le pôle a démarré en 2010 et agit comme moteur deétrangers ou nationaux vers Gafsa, les accompagne à développement économique de la région de Gafsa, en général, s’installer dans les meilleurs délais et conditions. et du bassin minier en particulier. le pôle a pris en charge : -la construction de locaux industriels pour les mettre à la disposition des confectionneurs tels que les sous-traitants de Benetton, -l’aménagement de zones industrielles, -la promotion de la relation entre les entreprises de production, les établissements universitaires de la région et le centre de recherche de la Compagnie de Phosphates de Gafsa. Au programme : -la réalisation d’un complexe industriel et technologique dans chacune des 4 délégations du bassin minier. Chaque complexe aura une superficie de 25 ha, sera relié au réseau de fibres optiques et renfermera : -1 espace technologique (cyber parc, hébergement, locaux et terrains industriels); -des espaces pour les services; -1 village pour les petits métiers; -la réalisation de zones industrielles et de 6000 m² de locaux industriels.50 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 43. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère“Les grands groupes optent pour Gafsa” Des ressources humaines qualifiéesLe gouvernorat de Gafsa compte actuellement 69 entreprisesemployant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur 9 331 000 habitants dont 87 000 personnes activesindustriel et générant 4360 emplois. Par rapport à l’effectif 9 7 établissements avec 12 600 étudiants inscrits dans des disciplines scientifiques, économiques, littéraires,national, le gouvernorat de Gafsa accapare 1.18% des entreprises technologiques et d’ingénierie informatiqueexistantes et 0.87% des emplois. 19 unités industrielles sonttotalement exportatrices, soit 27.5%. 9 3 centres publics de formation professionnelle avec 12 spécialités couvrant les secteurs industriel, agricole et deLa répartition des entreprises industrielles par secteur fait services et une capacité d’accueil de 1 040 personnesapparaître la prédominance des industries agroalimentaires(31.9% des entreprises) et les industries du textile et del’habillement (27.5% des entreprises). Au niveau de la répartitiondes emplois existants les industries du textile et de l’habillementoccupent la première place avec 40%, suivi par les industrieschimiques avec 22.1% et les industries électriques avec 18.7%.Evolution du nombre d’entreprises 80 69 60 39 40 15 20 1 19 0 2 1995 2004 2010 Total Export_Entreprises Total EntreprisesEvolution des emplois 5000 4360 4000 3000 1947 3143 1388 2000 1000 713 921 0 Des richesses et des potentialités offrant des opportunités 1995 prometteuses 2004 2010 Richesse en réserves de substances utiles (en millions Total Export_Emplois Total Emplois de tonnes): Phosphate (668), Gypse (800), Sable à quartz (400), ArgilesRépartition des entreprises Répartition des emplois pour briques (500), Sables feldspathiques (150), Argiles par secteur par secteur Bentoniques (500), Carbone de Calcium (500), Pierre ITH IAA marbrière (200), Argile de faïencerie (50), Cherts (150), 27,5% IAA ITH 9,7% 31,9% 40,0% Dolomie Blanche (12) ICH Abondance des ressources hydrauliques dans la région 22,1% (128,4 millions m3: 2 324 puits de surface et 284 forages) IMM IMCCV Secteur agricole varié et basé essentiellement sur 4,3% 3,6% l’arboriculture (106 377 ha d’arbres fruitiers, olives, IEEE ICH amandes et pistaches), 14 881ha de périmètres irrigués ID 4,3% IBLA ID IMCCV 7,2% IMM IEEE 1,9% et un cheptel de l’ordre de 350 000 têtes (ovins, bovins, 11,6% IBLA 4,3% 8,7% 2,6% 18,7% 1,4% caprins et camelins)Répartition des entreprises Répartition des entreprises Avantages spécifiques au titre du développement régional par nationalité par régime Etrangers Mixtes 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global, 4,3% 2,9% Total export fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT. 27,5% Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteurs 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses Non totaL d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entreprise export 72,5% 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime Tunisiens légal de la sécurité sociale (CNSS) 92,8%
  • 44. JENDOUBA GOUVERNORAT DE UN LEVIER DE CROISSANCE ET DU DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE De part sa position géographique, le gouvernorat Evolution du nombre d’entreprises de Jendouba, peut nouer et développer des 80 61 relations internationales. Il est facilement accessible 60 45 par air et par mer au continent européen, et par voie 17 40 terrestre aux espaces maghrébins. 20 Cette région recèle des richesses naturelles et 1 5 0 10 des potentialités humaines importantes. En effet, le gouvernorat, qui constitue un pôle important 1995 2004 de développement, connaît un essor remarquable, 2010 principalement depuis le changement du 7 novembre 1987. Total Export_Entreprises Total Entreprises Il présente de surcroît de multiples atouts, à même d’assurer la concrétisation des projets. Evolution des emplois Mesures et décisions Présidentielles 3000 2000 2690 Création d’un complexe industriel et technologique 2000 1240 composé de : 1000 -une nouvelle zone industrielle à la localité -EL IRTIAH à 0 13 280 815 Jendouba Nord sur une superficie de 30 hectares d’environ.-3 locaux industriels 1995 2004 2010-un espace technologique-un espace de services logistiques Total Export_Emplois Total EmploisRenforcement des structures d’appui par : Répartition des entreprises Répartition des emplois-la création d’une pépinière d’entreprise par secteur par secteur ITH-la création d’un centre d’affaires IMM ITH 18,3% IEEE 3,3%-la création du guichet unique 1,6% 9,8% IMM 2,2% IAA 40,7%Plate forme logistique IBLA IEEE 7,1%Parmi les 8 plates-formes projetées pour couvrir les différentes 13,1%régions du pays, une sera implantée à Jendouba. Il s’agit ID IAA 1,6% 57,4%d’entrepôts équipés pour traiter des quantités importantes de IMCCV IMCCV IBLA ID marchandises importées ou manufacturées en Tunisie pour 13,1% 21,3% 9,9% 0,4% être distribuées localement ou exportées. La plate- forme de Répartition des entreprises Répartition des entreprises Jendouba sera réalisée durant le 12 éme plan à proximité de par nationalité par régime la nouvelle zone industrielle d’ EL IRTIAH à Jendouba Nord. Mixtes Total 14,8% export 16,4% “Fief de l’agroalimentaire” Etrangers 9,8% Plusieurs grandes unités industrielles constituent l’embryon Non total d’un centre important d’activités industrielles au niveau de export la région. Tunisiens 83,6% Cette vocation devra à l’avenir se renforcer grâce à la 75,4% tendance de la stratégie industrielle à l’horizon 2016 qui porte sur le développement de 4 créneaux porteurs notamment l’industrie agroalimentaire, l’industrie mécanique, métallique et électronique et l’industrie du textile et du cuir et les TIC. Ceci en plus des avantages multiples et substantiels accordés par l’Etat aux promoteurs, dans le cadre du code d’incitations aux investissements, d’autant plus que toutes les délégations du gouvernorat sont classées zones d’encouragement au développement régional prioritaire.52 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 45. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des richesses naturelles et des potentialités diversifiées Substances utiles en grandes quantités : pierres marbrières, calcaires, argiles, sables… 118 470 ha de forêts avec une large variété d’arbustes et de plantes médicinales, Ressources hydrauliques mobilisables estimées à 643 millions de m3 dont 362 millions m3 mobilisés essentiellement par 4 grands barrages (276 millions à Beni Metir, Bouherthma, Barbera, Zarga) Un potentiel agricole important (170.00 ha de terres cultivables/ zones irréguées 40.000 ha) Une richesse halieutique importante estimée à 20.000 tonnes, Participation appréciable dans la production nationale des produits alimentaires stratégiques avec 12 à 13,4 % de la production céréalière, 26 % des légumes, 12 à 13,4 % du lait et 16 % de pommes de terre et 6 à 9 % de viande rouge- Le gouvernorat produit 35 à 51 % de la production nationale du bois, 94 % de liège et 29 % du tabac Tourisme varié : littoral (zone touristique Tabarka / Ain Draham équipée d’un terrain de golf et d’un port de plaisance), culturelUne infrastructure industrielle remarquable basé sur un patrimoine archéologique diversifié (Bulla-Régia,Transport Chemtou et de festivités d’envergure internationale (Jazz à Desservie par des axes routiers modernes : RN6 (Route Tabarka.), et tourisme thermal lié à l’existence de sourcesNationale N°6) - RN7 - et RN17. La RN6 est considérée comme chaudesaxe principal de développement, Produits artisanaux diversifiés (tapis, meubles en rotin,La région draine l’essentiel de marchandises et de voyageurs céramique, céramique et poterie, articles en liège, …..)entre Tunis, Jendouba et l’Algérie Chemin de fer reliant Tunis à Alger (Algérie) par Jendouba etGhardimaou L’aéroport deTabarka (à 60 Km de Jendouba) 350 000 voyageurspar année, l’aéroport International de Tunis à 160 Km Le port commercial de Radès à 160 Km, le port de pêche deTabarka (60 Km)Zones industrielles Quatre Zones industrielles promues par l’AFI (36,4 ha) et situéesà Jendouba, Bousalem et deux à Tabarka Une nouvelle zone de 31 ha sera aménagée par l’AFI à JendoubaNord Une réserve foncière industrielle de 257 ha à Jendouba etBousalem, soit 9% environ de la réserve foncière industriellenationaleCyber parc Avantages spécifiques au titre du développement régionalCrée en 2010. Un centre régional de travail à distance équipé de 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global,réseaux de télécommunication modernes permettant d’accueillir fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000les jeunes entreprises opérant dans le domaine des Technologies DT.Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteursde l’Information et de la Communication (TIC). 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépensesTechnopôle (au stade de l’étude) d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entrepriseIl sera spécialisé dans le secteur agricole et particulièrement les 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légalgrandes cultures. de la sécurité sociale (CNSS)Ressources humaines compétitives9 420 500 habitants dont 136 936 personnes actives dontplus de 30 % sont des femmes9 Un pôle universitaire constitué par 4 établissementsd’enseignement supérieur abritant plus de 9 500 étudiantsdans des disciplines scientifiques, économiques, littéraires,technologiques et d’ingénierie informatique97 centres publics de formation professionnelle offrant unecapacité de 2 572 postes dans 47 spécialités couvrant tousles secteurs
  • 46. KAIROUAN GOUVERNORAT DE LE DECOLLAGE DE L’INDUSTRIE A Kairouan, tradition et modernité se Evolution du nombre d’entreprises conjuguent au quotidien pour offrir aux visiteurs tout le charme paisible d’une cité ou l’art, la science et la spiritualité sont toujours présents. 150 125 La région de Kairouan est un carrefour où se 100 73 croisent les axes nord-sud et est-ouest de la Tunisie. 29 Sa position géographique stratégique, sa proximité de 50 la côte (à 45 km) et ses frontières communes avec 7 0 32 0 8 gouvernorats limitrophes, conjuguées avec l’abondance de la main d’œuvre qualifiée, des ressources naturelles 1995 2004 riches et variées et surtout les avantages substantiels 2010 accordés par le code d’incitation aux investissements Total Export_Entreprises Total Entreprises lui confèrent le statut de zone privilégiée d’implantation industrielle. Evolution des emplois Un pôle industriel dynamique 10000 9206 Sans renoncer à son riche passé et à sa vocation agricole, 8000 Kairouan a su tirer profit du tournant économique depuis le 6000 4997 2760 changement du 7 novembre 1987 en créant les conditions 4000 4739favorables à l’implantation de nouvelles industries : 10 2000entreprises crées dans le gouvernorat en 1995 contre 125 0 0 997aujourd’hui et la progression continue. Plusieurs entreprises 1995de renommées internationales se sont implantées dans la 2004 2010région. Avec YURA Corporation la coréenne qui est parmi lesplus importantes entreprises de fabrication de faisceaux de Total Export_Emplois Total Emploiscâble en Asie et le plus grand employeur de la région. Répartition des entreprises par Répartition des emplois parAvec la Ste RITUN du groupe REIKER qui est l’un des plus secteur secteur ITHimportants fabricants de chaussures en Europe et dont ses 24,0% ITH IAA 30,5%produits sont étalés dans plus de 13000 magasins à travers 28,5% IAA le monde. IMM 41,6% ICH“Une industrie de plus en plus 4,0% 1,5% IEEEdiversifiée” 4,8% ICC IMM 5,0% IMCCV 6,1% Le gouvernorat de Kairouan compte actuellement 125 entreprises 0,8% IBLA ICH4,0% IEEE ICC IBLA IMCCV ID employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel 3,2% ID 4,8% 12,8% 18,6% 7,8% 0,6% 1,4% et employant 9206 personnes. Par rapport à l’effectif national,le Répartition des entreprises Répartition des entreprises gouvernorat de Kairouan accapare 2.14% des entreprises par nationalité par régime existantes et 1.84% des emplois. 41.6% des entreprises existantes Total Mixtes relèvent du secteur des industries agroalimentaires. Au niveau 12,8% export 25,6% des emplois existants les deux tiers relèvent des industries du textile, de l’habillement et du cuir (36.3%) et des industries Etrangers 10,4% agroalimentaires (30.5%). Le gouvernorat de Kairouan compte actuellement 32 unités Non totaL industrielles totalement exportatrices, soit 25.6%. Tunisiens export 76,8% 74,4%54
  • 47. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des richesses et des potentialités offrant des opportunités prometteuses ressources hydrauliques : 000 millio m3 avec 3 barrages lacs co aires et barrages co aires richesse e eaux m érales et thermales agriculture importa e avec 590 000 ha de terres agricoles do t 53 000 ha irriguées 130 000 ha de forêts et parcours et cheptel composé de 000 o 000 bo et 000 ca s diversité et abo a e de la productio agricole : la 1 ère régio de productio de pime T/a la 1 ère régio de productio d’abricot T/a la ème régio de productio d’olives avec millio de pieds d’oliviers la 3 ème régio de productio d’ama e avec T/AN Des ressources humaines qualifiées : Ces pote alités agricoles fo de la régio pôle par excelle e9 habita do 131 000 perso es actives e matière d’ estisseme e es agro-alime aire occupées plusieurs giseme e substa es m ères et produits de9 7 établisseme avec spécialités 750 e e a 15 300 carrières qui so très diversifiées (calcair sable siliceu argile ) étudia artisa at bie spécifique : ciseleurs tissera et selliers… La ville est célèbre par l’art de la tapisserie qui demeure la plus9 5 ce es publics de formatio professio elle avec spécialités gra e activité artisa ale et e capacité d’accueil de perso es à airoua Haffouz et Bouhajla patrimo e culturel et archéologique riche et diversifié a i qu’ milieu aturel et écologique et des sites géothermaux airoua est visitée par la moitié des touristes de la e Avantages spécifiques au titre du développement régional 9 Prime d’ estisseme de 15 ou % de l’ estisseme tUne infrastructure moderne et approprié à l’implantation global fo de rouleme exclu (selo la délégatio )de projets 9 Prime au titre de la participatio de l’Etat aux dépe esTransport d’ astructure de 50 ou 75 % des mo a e agés par réseau routier avec près de 300 kms de l’e eprise (selo la délégatio )routes classées et des projets de avec la 9 Prise e charge de la cotisatio patro ale au régime légal autoroute qui reliera à la de la sécurité sociale (CNSS) est à heure de l’aéroportde l’aéroport de du port commercial de SousseZones industrielles situées à El Hajeb et promues par l’AFI ha) et le à Sbikha programmée par ha de réserves soit 10 % des réserves
  • 48. KASSERINE GOUVERNORAT DE PAS QUE LE MARBRE... Situé au centre ouest du pays tout au long Répartition des entreprises Répartition des emplois de la frontière algérienne, le gouvernorat de par secteur par secteur IAA Kasserine représente un carrefour entre le sud et 19,1% IAA ICH ITH 2,8% le nord ainsi que l’est et l’ouest de la Tunisie. Son 37,1% 8,0% emplacement spécifique et sa proximité du territoire ICH ITH 3,4% 45,2% algérien est un atout dans le développement des IMCCV 26,7% relations économiques tuniso - algériennes. L’économie du gouvernorat de Kasserine est marquée par une forte production agricole et l’essor du secteur IMM industriel basé essentiellement sur la transformation des 2,2% IMM ID ID IMCCV 1,0% substances utiles et des matières premières disponibles. IEEE 6,7% IEEE 16,1% 30,3% Quant au tourisme, Kasserine offre un potentiel touristique 1,1% 0,3% très diversifié qui permettra à la région de devenir un pôle de Répartition des entreprises Répartition des entreprises tourisme culturel et écologique. par nationalité par régime “...Et le textile démarre” Mixtes 4,5% Le gouvernorat de Kasserine compte actuellement 89 entreprises Etrangers Total export 2,2% employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel 37,1% et employant 5559 personnes. Par rapport à l’effectif national, le Non totaL gouvernorat de Kasserine accapare 1.52% des entreprises existantes exportet 1.11% des emplois. 33 unités industrielles sont totalement Tunisiens 62,9% 93,3%exportatrices, soit 37.1% du total des entreprises.Trois secteurs industriels accaparent ensemble 86.5% des entreprisesexistantes, à savoir les industries du textile et de l’habillement (37.1%),les industries des matériaux de construction, de la céramique et duverre (30.3%) et les industries agroalimentaires (19.1%).Au niveau de la capacité de création d’emplois les industries du textile et de l’habillement accaparent 45.2% des emplois du secteur industriel, suivi des industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre avec 26.7% et des industries diverses avec 16.1%. Evolution du nombre d’entreprises 100 89 80 60 28 Des ressources humaines qualifiées 40 13 33 4424 900 habitants dont 130 000 personnes actives occupées, 20 0 0 0 3 établissements d’enseignement supérieur : l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques (Informatique, gestion et 1995 2004 maintenance industrielle, 1015 Etudiants), l’Institut Supérieur 2010 des Arts et Métiers (Design et Innovation, 405 Etudiants) et Total Export_Entreprises Total Entreprises l’Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités Evolution des emplois (Anglais, Espagnol, Tourisme et Civilisation, 700 Etudiants) 5 centres publics de formation professionnelle ayant une 6000 5559 capacité d’accueil de 1140 jeunes dans 40 spécialités 4000 1735 2406 2000 2468 0 0 0 1995 2004 2010 Total Export_Emplois Total Emplois 56 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 49. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreMesures présidentielles et gouvernementales encourageant (158 000 ha de forêts riches en romarin, zgougou, thym…)l’investissement et la création d’entreprises dans la région production des pommes et les cultures d’arrière saison. Kasserine zone de développement régional prioritaire Industrie agro alimentaire biologique Extension de la zone industrielle route de Thala et la création de Un bassin de grandes potentialités de développement dudeux zones, une à Feriana et l’autre à Sbeitla secteur agricole bio et d’industrie agro alimentaire biologique Une autoroute qui reliera le gouvernorat de kasserine aux (olive, huile d’olive figue et figue de barbarie)différents pôles économiques Gisements de qualité incontestable en substances utiles La création d’un complexe industriel et technologique - Marbre Royale de Thala , gris de Foussana, impérial jedliane et noir de Boulehnach, - Carbonate de calcium (caco3) avec un degré de blanchissementUne infrastructure industrielle remarquable distinctif,Transport - calcaire, bentonite, sable argile… Un réseau routier assez dense et développé reliant la région Richesse en sites archéologiques, en faune et floreau reste du pays - 25% du patrimoine archéologique (Sbeitla, Haidra, Cillium, Une ligne ferroviaire relie la ville de Kasserine aux Thelepte...) gouvernorats de Tunis, Sousse, Kairouan et Gafsa - Le point culminant de la Tunisie, - parc naturel Chaâmbi, L’aéroport international de Monastir est à 190 km, celui - forêt Aïn esilsla, Aïn Omjdour et Lajrad d’Ennfidha à 195 km et de Sfax à 192 km -Station thermale Boulaaba Le port commercial de Sousse est à 192 km et celui des eaux Artisanat assez développé et occupe près de 11 % de la profondes d’Ennfidha serait à 200 Km population active (Tapis en alfa, tapis berbère...)Zones industrielles Toutes ses richesses naturelles et humaines sont 6 zones existantes dont une à Kasserine – Route de Thala (14 susceptibles de rendre Kasserine un pôle de développement ha) aménagée par l’AFI et les 5 autres zones sont aménagées multidisciplinaire et de répondre aux ambitions de la région et par les Municipalités de Kasserine et de Sbeitla (environ 80 ha) de relever les défis de la réduction du taux de chômage et la et par des opérateurs privés à Fériana et Thala (environ 70 ha) participation à la création de la richesse nationale. Au programme, l’extension de la ZI de l’AFI à Kasserine (5 ha)Cyber parc créé en 2004, le deuxième cyber parc en Tunisie Objectif : offrir des espaces fonctionnels avec des équipements et des réseaux de communications spécialisés pour accueillir des promoteurs de projets de services basés sur les TIC (sturt-up) 6 Entreprises opérationnelles dans le Cyber Parc et employant 40 personnesDes richesses et des potentialités offrant des opportunitésprometteuses Ressources hydrauliques : 3 grands barrages, 77 lacs collinaires,19 barrages collinaires, 1012 sondages, superficies irrigables:25 000 ha, Alfa (matière première utilisée pour la production de la pâte àpapier) : 179 000 haLeadership en matière de production agricole Avantages spécifiques au titre du développement régional un potentiel agricole très important avec 777000 ha de terresagricoles utiles et une commodité des sols aux différentes 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT.cultures avec une abondance des sources hydriques de qualité. Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteurs activité agricole très développée, modernisée et diversifiée, spécialisation dans la production des fruits (pomme -34500 t/an-, 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entreprisefigue de barbarie, cerise, abricot précoce et pistache destinés àl exportation), des produits maraîchères d’arrière saison (tomate, 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)pomme de terre…) et des produits forestiers
  • 50. KEBILI GOUVERNORAT DE UNE INDUSTRIE EN VOIE DE CROISSANCE Evolution des emplois Situé au sud-ouest de la Tunisie, au cœur d’une oasis, le gouvernorat de Kébili est limité par Gafsa au Nord, Tozeur et l’Algérie à l’Ouest, 1200 1097 Gabès et Médenine à l’Est et Tataouine au Sud. 1000 La région constitue le trait d’union entre la dense 800 végétation de la palmeraie et les importantes dunes 600 434 à l’horizon lointain. Ces paysages naturels uniques 400 155 603 ont permis de développer le tourisme saharien dans 200 292 107 la région. En effet, le secteur touristique connaît un 0 développement continu d’une année à l’autre et draine des milliers de visiteurs attirés par les charmes du 1995 2004 désert et la beauté des oasis. 2010 Total Export_Emplois Total Emplois “L’agoalimentaire, secteur prédominant Répartition des entreprises Répartition des emplois par la valorisation des dattes” par secteur par secteurLe secteur de l’industrie est en voie de croissance : 26entreprises employant 10 personnes et plus dont 9 entreprises IMM IMM ITH IDtotalement exportatrices accaparent 60 % des emplois 3,8% 11,5% 2,2% 0,9% ITHinustriels. 7,0% ID IMCCV 7,7% 12,9%Evolution du nombre d’entreprises IAA 30 26 IMCCV 57,7% ICH 15,4% 10,9% 25 20 ICH IAA 12 3,8% 66,0% 15 5 10 9 5 2 4 le gouvernorat compte principalement 15 entreprises 0 industrielles, employant 10 personnes et plus, opérant dans 1995 les industries de l’agroalimentaire et notamment dans le 2004 2010 conditionnement des dattes. Total Export_Entreprises Total Entreprises Répartition des entreprises Répartition des entreprises par nationalité par régime Pépinière d’entreprises : Kébili initiative création Etrangers 3,8% Total export 34,6% Non totaL export 65,4% Tunisiens 96,2%58 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 51. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines compétitives Une infrastructure industrielle remarquable9 140 000 habitants dont 36 700 personnes actives, Transport9 Enseignement supérieur : l’Institut Supérieur des Etudes Des routes nationales permettent de lier la région aux Technologiques crée en 2003, autres gouvernorats9 2 centres publics d’une capacité d’accueil de 480 postes Kébili est à 90 km des aéroports de Tozeur-Nafta et de dont les principales spécialités de formation proposées dans Gafsa-Ksar ces centres sont l’équipement sanitaire, la réfrigération, la Kébili est à 500 km de la capitale et à 120 km du port de couture, l’artisanat et la bureautique. Gabès Zones industrielles 4 zones industrielles existantes couvrant 82,4 ha à Souk Lahad, Douz et à Kébili Une zone en cours de réalisation à El Kalaâ (Douz) Extention de la zone de Kébili est programmée par l’AFI (10 ha) Opportunités d’investissement développement de la production de dattes par l’extension des superficies existantes et la création d’unités frigorifiques. levage camelin (exploitation des parcours). rojets de services liés aux activités agricoles (travaux hydrauliques et aménagement rural, approvisionnement en matière rurale, approvisionnement en matière première). roduction de primeurs par la géothermie. Transformation des dattes et dérivés (alcool à partir des dattes). - Transformation des produits agricoles tels que la laine, les peaux et les légumes. - Le développement de l’agriculture biologique notamment pour les dattes. rojets de services (transport, bureau d’études, installation etDes richesses naturelles et des potentialités diversifiées maintenance des équipements).L’économie de la région est basée sur la productionphoenicole, les cultures maraîchères, l’élevage et letourisme saharien,Riche en ressources hydrauliques : 324 m3 dont 243millions m3 qui sont mobilisées pour la création depérimètres irrigués, la réhabilitation des oasis et laproduction de primeurs par le biais de la géothermie,Terres cultivables 51 002 ha dont 15 195 zones Irriguées,2 300 ha de forêts et 567 000 ha de parcours,Un cheptel en évolution (en têtes) : bovin local 651, ovin 100 000,caprin 80 000, camélidés 13 750,La région de Kébili est connue par la production de plusieursvariétés de dattes (73 000 t/an) dont la variété Deglet Nour(52 800 t/an) soit 52 % de la production nationale,Principaux produits agricoles (en tonnes/an) : viande966, huile 288, lait 7 900, arboriculture 59 675, culturesmaraîchères 7 500, primeurs 2 280, laine: 160. Avantages spécifiques au titre du développement régionalLe secteur touristique connaît un développement continu etdraine des milliers de visiteurs attirés par les charmes du 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT.désert et la beauté des oasis. L’infrastructure touristique Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteursde la région se modernise (des unités hôtelières ont étécréées, des excursions sont organisées, et un festival 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entrepriseinternational se tient annuellement dans la délégation deDouz)… 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)Autres ressources et richesses : Pétrole, Gaz
  • 52. LE KEF GOUVERNORAT DE C’EST PARTI POUR REJOINDRE LE PELOTON Le Kef est en voie de devenir une des directions Répartition des emplois par secteur attractives de l’investissement privé. La région ITH IAA 24,1% répond, en effet, parfaitement aux attentes de 28,3% IMM l’investisseur en quête de conditions économiques 2,1% avantageuses et un cadre de vie gai et agréable. ICH IEEE 0,9% L’effort soutenu de l’Etat en faveur de la région ont permis 11,3% cette évolution par le biais d’un arsenal important de IMCCV ID 29,7% moyens et de mécanismes touchant le renforcement 3,6% et la modernisation de l’infrastructure de base, le Répartition des entreprises Répartition des entreprises perfectionnement de la qualification de la main d’œuvre, la par nationalité par régime Mixtes Total mise en place de multiples structures d’appui à la création Etrangers export d’entreprises, l’octroi d’avantages spécifiques et le dynamisme 6,4% 8,5% 9% de la population afin d’œuvrer pour avenir meilleur en symbiose avec la marche de la Tunisie de l’ère nouvelle. “IAA et IMCCV, deux secteurs clés” Non total Tunisiens export Le gouvernorat du Kef compte actuellement 47 entreprises 85,1% 91%employant 10 personnes et plus, opérant dans le secteur industriel etemployant 2 530 personnes. Une infrastructure industrielle remarquableLe secteur IAA accapare 40,4 % du total d’entreprises et le secteur TransportIMCCV 29,7 % des emplois. e réseau routier s’étend sur 2012 km dont 875 classées : la RN5 (Tunis – Medjez El Bab – Algérie par le Kef), la RN17 (Jendouba – Kef – Kasserine), la RN18 (Le Krib – Algérie par Dahmani, DjerissaEvolution du nombre d’entreprises et Kalaât Senane), la RN12 (Le Kef – Centre et Centre Est du pays), 60 34 47 3 lignes de transport de voyageurs et de marchandises reliant 40 18 le Kef à la Capitale et passant par Kalaâ khasba, Djérissa, 20 3 Dahmani, Esser, 0 3 4 El Kef est à 120 km de l’aéroport de Tabarka et à 180 Km de 1995 l’aéroport de Tunis, 2004 2010 Zones industrielles 2 zones situées au Kef Est et Ouest (40 ha), Total Export_Entreprises Total Entreprises Evolution des emplois Une extension de 10 ha de la zone du Kef, 3000 2530 2 nouvelles zones de 20 ha sont programmées, 1501 2044 130 ha de réserves foncières. Quatre sites ont été approuvés (à 2000 Oued Ermal au Kef, à Tajerouine et à Djérissa). 1000 313 Cyber parc 313 563 0 Un centre régional de travail à distance crée en 2003 1995 Objectif : offrir des espaces fonctionnels avec des équipements 2004 2010 et des réseaux de communications spécialisés pour accueillir Total Export_Emplois Total Emplois des promoteurs de projets basés sur les TIC (start-up) Répartition des entreprises par secteur Neuf entreprises opérationnelles dans le Cyber Parc avec 99 IMM ITH personnes employées IEEE 4,3% 12,8% 4,3% IAA 40,4% ID 6,4% ICH IMCCV 4,3% 27,7%60 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 53. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Opportunités d’investissementRessources humaines compétitives Le gouvernorat du Kef offre des opportunités d’investissement9 258.790 habitants dont 94 816 personnes actives occupées dans plusieurs domaines relatifs à l’agroalimentaire, les matériaux9 7 établissements universitaires installés dans la ville du Kef de construction, de carrières et de verreries et les technologies deet abritant 6 088 étudiants la communication :9 5 centres publics de formation professionnelle ayant une - L’agroalimentaire (conserves, semi-conserves et stockage descapacité d’accueil globale de 2 973 personnes. Ces centres fruits et des légumes, l’extraction d’huiles essentielles, la mise enpermettent de former des techniciens dans une vingtaine de bouteille d’eaux minérales, la transformation du lait, fromagerie,spécialités couvrant tous les secteurs tels que la mécanique fabrication de plat demi cuisiné...).agricole, l’électromécanique, l’électricité d’équipements - Les matériaux de construction (l’industrie du marbre, l’industrieindustriels, la menuiserie d’aluminium, la coiffure, la coupe et de la faïence et de sculpture sur prière).couture, la mécanique de précision, l’informatique … - Les technologies de la communication (l’exploitation de l’infrastructure dont dispose la région pour développer des unités exerçant dans les domaines tels que le développement des logiciels, des sites web, les services à distance, centres d’appel...). Le Kef : une région d’avenir et des signes forts - la route Kef-Tunis en chantier pour se convertir en route express - le phénomène de l’orientation vers la région des grands projets dans des différents secteurs (Câblerie, centre d’appel, agroalimentaire, textile, phosphate…)Des richesse naturelles et des potentialités diversifiées - des permis de recherche pétrolière dans la région … - une zone vierge où des richesses non encore exploitées Importantes réserves et sites de substances utiles : - une zone prioritaire qui offre aux investisseurs les avantagescalcaire, marbre, sable, argile et caolin), réserves minières comparatifs les plus importants(fer, zinc, plomb, phosphate, carbonate Sources d’eaux minérales, bois, plantes forestières,peaux ovines, laine … Terres agricoles vastes et fertiles dont la superficie estestimée à 98 % de la superficie totale soit 483 258 ha dont337 489 ha labourables, 102 214 ha de forêts et 35 000 hade parcours Ressources hydrauliques importantes estimées à 349millions de m3 dont 202 millions de m3 sont mobilisés parle grand barrage Mellègue, 24 barrages collinaires et 64 Avantages spécifiques au titre du développement régionallacs collinaires Contribution à la production agricole nationale à hauteur 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT.de 4,9 % (12,6% en céréales, 8,1% en viandes, 3,3% en lait, Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteurs7,7% en tomates, 8,4% en produits forestiers (estimée à20 000 m³ de bois) 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entreprise Richesses naturelles et archéologiques (un site importantpour le tourisme de cure, écologique et culturel) 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 54. MAHDIA GOUVERNORAT DE UNE PLACE DE CHOIX POUR L’EXPORTATION Répartition des entreprises Répartition des emplois “Chaque année 30 à 40 nouvelles par secteur par secteur entreprises entrent en production” IMCCV ICH ICH IAA 2,0% ID IBLA 2,1% IMCCV 141 entreprises employant 10 personnes et plus IAA 0,4% 15,6% 5,0% ID 0,1% 0,3% opérant dans le secteur industriel et employant 11917 12,2% ICC 0,7% personnes (par rapport à l’effectif national 2.42% des 0,4% IBLA entreprises existantes et 2.39% des emplois) IMM 1,4% Près des trois quarts des entreprises existantes et des ITH ITH ICC 2,2% emplois relèvent du secteur des industries du textile et de 82,4% 70,2% IMM 1,4% 3,5% l’habillement et du cuir (71.6% des entreprise et 82.8% des emplois) Répartition des entreprises Répartition des entreprises 100 unités totalement exportatrices, soit 70.9%. par nationalité par régime Evolution du nombre d’entreprises Mixtes Non totaL 150 141 14,2% export Etrangers 29,1% 100 75 100 8,5% Total 33 50 45 Tunisiens export 15 77,3% 70,9% 0 1995 Une infrastructure industrielle remarquable 2004 Un réseau routier de 540 km dont 33 km de routes nationales 2010 et autoroutes, Total Export_Entreprises Total Entreprises L’aéroport international de Monastir est à 40 km de Mahdia, Le port commercial de Sousse est à 60 km de Mahdia etEvolution des emplois celui de Sfax est à 105 km 12000 11917 Une voie ferrée reliant Mahdia à Tunis 10000 Une ligne de métro reliant le gouvernorat à Monastir et à 8000 6177 9659 Sousse 6000 2982 Un réseau routier permettant un accès direct aux régions 4000 4441 voisines : Mahdia est à 3h de route de Tunis et à un peu plus 1924 2000 d’une heure de Sfax et de Sousse 0 Un réseau important avec près de 300 km de routes classées 1995 nationales et des projets de liaison avec la nouvelle autoroute 2004 2010 qui reliera Tunis à la frontière Libyenne Cinq zones existantes couvrant 73,7 ha Total Export_Emplois Total Emplois Une zone programmée par l’AFI à El Jem (30 ha)62 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 55. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreDes ressources humaines qualifiées Stratégie de développement industriel9 398 700 habitants dont 125 300 personnes actives (18,1 % de La stratégie du développement industriel s’articule autour dela population occupée sont dans l’industrie manufacturière) deux objectifs principaux :9 Un noyau universitaire pourvu en filières d’études scientifiques, 1.Consolider le tissu industriel existant, notamment à traverséconomiques et technologiques composé de 6 établissements l’adhésion des entreprises au programme de mise à niveau.avec 8 355 étudiants Ce programme se traduit pour les entreprises en une double9 3 centres publics de formation professionnelle offrant ambition :2 140 postes dans 32 spécialités techniques variées Devenir compétitives en termes de prix, qualité, innovation Devenir capables de suivre et maîtriser l’évolution des techniques et des marchés 2.Favoriser la création de maximum de projets innovants et à forte valeur ajoutée, moyennant les initiatives du Réseau Régional d’Appui à l’Entrepreneuriat. Ces initiatives sont focalisées notamment sur quatre axes fondamentaux : identification d’idées de projets porteurs formation et l’encadrement des entrepreneurs ise en place d’une infrastructure adéquate développement du partenariat national et international. Les principaux défis à la réalisation de ces objectifs sont : identification d’idées de projets innovants et à forte valeur ajoutéeDes richesses et des potentialités offrant des opportunités recherche de marchés à l’exportationprometteuses capacité de financement : insuffisance des fonds propres et des garanties réelles.Le deuxième bassin laitier du paysLe Gouvernorat de Mahdia est le deuxième producteur de laità l’échelle nationale avec l’emploi des techniques les plusmodernes (24 centres de collecte de lait, capacité frigorifique206 Tonnes, quantité de lait transformée 73 086 Tonnes)Une production oléicole substantielle Production annuelle moyenne d’huile d’olive : 22 milles tonnesUne région qui fournit plus de 25% de la production nationaleen poisson bleuLe Gouvernorat est classé troisième à l’échelle nationaledans le domaine de la production du poisson bleu (51% de laproduction halieutique totale), deuxième à l’échelle nationaledu point de vue importance de la flottille destinée à la pêchedu poisson bleu.La production végétale enregistrée en 2009 (en tonnes) : céréales48 379, fourrages 58 645, maraîchage 95 703, légumineuses 630,arboricultures 55 550 et olives 125 500,Avec un cheptel de : 23 840 bovins, 120 000 caprins, 7 600caprins, 1 100 camélidés, 1 199 720 en aviculture, 13 200 encuniculture et 4 200 ruches, la production a été en 2009 (entonnes) : 4 657 en viandes rouges, 9 230 en viandes blanches, Avantages spécifiques au titre du développement régional105 000 en lait, 187,7en laine et 63 de miel, Les délégations de Chorbane, Essouassi, Hébira et OuledUn site touristique favorisé par la beauté du paysage naturel, Chamekh, bénéficient des avantages suivants :notamment balnéaire et la richesse du patrimoine historiqueet culturel (le colisée romain d’El Jem, la vieille ville fatimide 9 Prime d’investissement de 15 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu avec un plafond deet les musées traditionnels de Mahdia). Sa capacité d’accueil 600 000 DTs’élève à 9 552 lits (24 unités hôtelières dont 21 classés, 8unités sont de haut standing). 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure de 50 % des montants engagés parAu programme, une nouvelle zone touristique à Ghédabna l’entrepriseabritera 19000 lits.L’artisanat compte 32 ateliers de production 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 56. MANOUBA GOUVERNORAT DE LE PARI DE LA TECHNOLOGIE Le Gouvernorat de Manouba fait partie Répartition des entreprises Répartition des emplois par du Grand Tunis.Il est situé au centre des par secteur secteur gouvernorats du nord entre Bizerte, Zaghouan, IAA IAA Béja, Tunis, Ariana et Ben Arous. La région 14,4% ICH 16,9% ICH 6,7% est connue par son agriculture mais le secteur 3,6% industriel manufacturier n’a cessé de connaître ITH IMCCV IMCCV 48,3% une évolution importante. 3,9% 1,4% “Deux secteurs pourvoyeurs d’emplois : le ID 6,1% ITH 55,0% ID IBLA 6,7% textile-habillement et l’agroalimentaire” 1,0% IBLA 2,8% ICC IMM ICC IMM IEEE IEEE 3,1% Le gouvernorat de Manouba compte actuellement 180 7,8% 5,0% 5,0% 6,0% 6,3% entreprises employant 10 personnes et plus opérant dans le secteur industriel et employant 17720 personnes. Par rapport Une infrastructure de base moderne à l’effectif national le gouvernorat de Manouba accapare 3.08% des entreprises existantes et 3.55% des emplois. Transport Plus de la moitié des entreprises existantes et des emplois L’Aéroport international Tunis-Carthage est à 20 mn de la relèvent du secteur des industries du textile et de l’habillement ville de Manouba et du cuir (53.3% des entreprise et 58.1% des emplois). Une ligne de métro léger reliant Manouba avec deuxLe gouvernorat de Manouba compte actuellement 104 unités gouvernorats limitrophes (Tunis et Ariana)industrielles totalement exportatrices, soit 57.8%. Une ligne ferroviaire reliant le gouvernorat par le nord ouest du paysEvolution du nombre d’entreprises Un réseau routier reliant la région avec les gouvernorats limitrophes 180 Le port commercial de Radès est à 20 mn de Manouba 200 123 Zones industrielles 150 70 Huit zones industrielles situées à Mornaguia II (28,5 ha), 100 104 Tébourba (10 ha), Jédaïda (12 ha), Mornaguia (3,7 ha), Ksar 58 50 26 Saïd (49 ha), Borj El Amri (2,6 ha), Borj El Khalsi (10 ha), El 0 Fejja (6,3 ha) 1995 En cours d’aménagement : une zone de 216 ha à El Fejja 2004 2010 (Pôle de compétitivité Monostir - El Fejja) avec une première tranche de 50 ha Total Export_Entreprises Total Entreprises Cinq zones programmées pour une superficie globale de Evolution des emplois près de 50 ha à Oued Ellil, Borj El Amri, Jdeida et deux à Mornaguia 20000 17720 13650 15000 8532 10000 10891 7246 5000 3471 0 1995 2004 2010 Total Export_Emplois Total Emplois Répartition des entreprises Répartition des entreprises par nationalité par régime Mixtes 18,3% Non totaL export 42,2% Etrangers Total export 15,6% 57,8% Tunisiens 66,1%64 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 57. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines qualifiées 9 364 500 habitants dont 137 470 personnes actives (21,8 % de la population occupée sont dans l’industrie) Un pôle universitaire composé de 13 établissements d’enseignement supérieur formant plus de 28 500 étudiants dans des disciplines variées 9 5 centres publics de formation professionnelle dans 37 spécialisés avec une capacité d’accueil de 5 164 postes et 61 centres privés offrent une capacité de 1 727 postes de formationDeux pôles technologiques Le pôle de compétitivité de Monastir - Elfejja (textile-habillement)Juin 2006 : Accréditation à la société du pôle de compétitivité deMonastir/Elfejja en tant qu’entreprise privée du technopôle deMonastir.Création de la Société du pôle : Octobre 2009Le pôle est constitué de trois composantes essentielles :- Le technopôle de Monastir.- Une zone industrielle d’appui et de finissage d’Elfajja- Un réseau de partenaires avec les acteurs du domaine textileaux niveaux régional, national et international.Objectifs (2009-2014) Développer une nouvelle génération de parcs et espacesindustriels. romouvoir l’innovation et les activités porteuses du secteurT/H. Créer une dynamique de partenariat au sein du réseau In’Tex. Favoriser l’initiative et le coaching des porteurs des projetsinnovants. Des richesses naturelles et des potentialités diversifiées 200 Ha aménagés et 58 000 m² construits. Implantation de 300 entreprises et création de 15000 emplois. Ressources hydrauliques importantes avec 28 lacs 50 partenaires nationaux, 20 internationaux et 110 entreprises . collinaires, un barrage, une nappe phréatique de 17,6 Montage et conduite de 10 projets collaboratifs par an. millions m3 et une nappe profonde de 9,5 millions m3, Pôle technologique de Manouba tentiel agricole : terres cultivables (88 640 ha), zones révu pour consolider le secteur de l’information et de la Irriguées (12 360 ha), forêts et parcours (12 750 ha), uncommunication, la création de 18 000 emplois. L’espace cheptel varié composé (en têtes) de 19 400 bovins, 83 580occupera 54 ha dont, une première tranche de 15 000 m2.qui ovins et 6 720 caprin…abritera une pépinière d’entreprises et un espace entreprises. rincipaux produits agricoles (en tonnes / an) : viande blanche (2 985), viande rouge (6 400), lait (48 000), oléiculture (16 000), arboriculture (86 820), céréaliculture (100 923), apiculture (65), légumineuses (1 900), fourrages (113 780)
  • 58. MEDENINE GOUVERNORAT DE UNE MUTATION QUALITATIVE Situé au Sud-Est de la Tunisie, le Gouvernorat prédominance des industries agroalimentaires (53.6% des de Médenine occupe une position stratégique au entreprise et 48.8% des emplois). milieu du bassin méditerranéen qui lui accorde Le gouvernorat de Medenine compte actuellement 5 unités un statut de proximité tout à fait exceptionnel, une industrielles totalement exportatrices, soit 4.5%. position au centre de la rive sud de la méditerranée et la jonction entre l’Europe, l’Orient le Maghreb et Evolution du nombre d’entreprises l’Afrique. L’île de Djerba et la presque île de Zarzis 112 120 donnent à la région le cachet de pôle touristique de 100 85 renommée internationale. 80 55 Le gouvernorat de Médenine, comme le reste des régions 60 du pays, est parvenu à réaliser une mutation quantitative et 40 qualitative dans divers domaines de l’activité économique et 20 0 0 3 notamment dans le secteur des industries manufacturières. 5 L’effort fourni durant ces deux dernières décennies pour le 1995 2004 développement des industries manufacturières a permis de 2010 réaliser un saut remarquable au niveau du nombre de projets Total Export_Entreprises Total Entreprises réalisés, d’investissements et d’emplois créés. Evolution des emplois Mesures présidentielles 5000 4634En plus de tous les points forts et attractifs du Gouvernorat 4000 2845 3787de Médenine, les mesures prises pour le renforcement de 3000l’œuvre de développement de la région, vont inciter 2000davantage à la création des entreprises à contenu 1000technologique et innovantes. 0 0 126Les mesures qui sont directement liées au secteur industriel 151 prolongement de l’autoroute jusqu’à gouvernorat de Médenine 1995 2004 alimentation du gouvernorat en gaz de ville 2010 création d’un pôle technologique pour valoriser les richesses du Total Export_Emplois Total Emploissahara Répartition des entreprises Répartition des emplois création d’un complexe technologique et industriel par secteur par secteur englobant des zones industrielles d’une superficie de 50 ha ITH ITH IMM 19,9% (10 ha pour la zone de Tejra à la délégation de Médenine IMM 14,3% 2,1% Nord, 20 ha pour la zone industrielle de Zarzis et 20 ha pour IEEE 5,4% IEEE 0,9% la zone industrielle de Ben Guerdane), outres des espaces 0,9% IAA 48,8% technologiques à aménager sur une superficie de 10.000 m² en 0,9% ICC 0,3% ICC divers emplacements ainsi que trois centres de télé emploi IBLA IBLA 7,1% respectivement à Ben Guerdane, Djerba et Zarzis en plus IAA 5,1% 53,6% du centre de télé emploi de Médenine. ID ID 0,9% 0,3% IMCCV ICH “Les industries agroalimentaires IMCCV ICH 20,7% 1,8% 14,3% 2,7% prédominent en termes Répartition des entreprises Répartition des entreprises d’entreprises et d’emplois” par nationalité par régime Le gouvernorat de Médenine compte actuellement Total export 112 entreprises employant 10 personnes et plus, Mixtes 4,5% opérant dans le secteur industriel et employant 6,3% Etrangers 4634 personnes. Par rapport à l’effectif national, 0,9% le gouvernorat de Médenine accapare 1.92% des entreprises existantes et 0.93% des emplois. La répartition des entreprises industrielles Non totaL export par secteur fait apparaître une forte Tunisiens 95,5%66 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 59. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines compétitives :9 449 300 habitants dont 137 847 personnes actives occupées9 6 établissements d‘enseignement supérieur avec 3935étudiants inscrits en 20099 6 centres publics de formation professionnelle d’unecapacité d’accueil de 2000 postes dans plusieurs spécialités Richesses et des potentialités Substances utiles : sel, potasse, argile et phosphate … Un potentiel agricole basé sur l’arboriculture, l’élevage et la culture de pleins champs : 50.000 tonnes/an d’olives en moyenne, 528 800 têtes (essentiellement ovins, bovins et camelins), 500 860 unités de volaille et une production moyenne en viande rouge de l’ordre de 7100 t/an, les céréalicultures et cucurbitacées, avec 2350Une infrastructure de base diversifiée ha en irrigué et 30 100 ha/an en moyenne en sec,Transport Une côte de 400 km de long, riche en produits de mer et Un réseau routier de 170 km. Le gouvernorat de Médenine sa production annuelle atteint 18 000 tonnes soit 20 % de laest considéré comme étant une plaque tournante reliant production nationale. 2 stations d’aquaculture, une activité dele Maghreb et l’orient. Il est traversé par le grand parcours pêche lagunaire (lac El Biben et lac Boughrara) et des sitesreliant Bizerte de la Tunisie au Caire en Egypte naturels riches en palourdes, Un aéroport international doté d’une infrastructureadéquate et des équipements de sécurité et de servicemodernes. Desservant la plupart des villes européennes, cetaéroport occupe la 3ème place après les aéroports de Tunis-Carthage et Monastir. Le nombre de passagers représenteplus que 25% du trafic national (une capacité de 4 millions devoyageurs/an) Un grand pôle touristique de renommée qui ne cesse deZones industrielles se développer avec plus de 134 unités hôtelières de haut Trois zones existantes d’une superficie globale de près de 45 standing, une capacité totale de 49,1 mille lits (25 % du pays)ha à Médenine Sud, Médenine Nord et Ben Guerdène et annuellement environ 9 millions de nuitées. Les deux Une zone industrielle d’une superficie de 20 ha programmée zones touristiques Djerba et Zarzis couvrent 1 670 ha età Zarzis seront renforcées par trois nouvelles zones programmées,Le parc d’activités économiques L’artisanat est une activité ancestrale ralliant l’utilitaireLe parc d’activités économiques de Zarzis situé au port est à l’artistique et au décoratif, la 1ère place au niveau deconsidéré comme confluence des voies commerciales terrestres l’exportation et aussi au niveau de la production du tapis etet maritimes. des articles tissés, plus de 3 500 cartes professionnelles, 79 centres de formation et de production … Avantages spécifiques au titre du développement régional 9 Prime d’investissement de 15 ou 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu (selon la délégation), 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure de 50 ou 75 % des montants engagés par l’entreprise (selon la délégation), 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS).
  • 60. MONASTIR GOUVERNORAT DE L’INNOVATION POUR GARDER LE LEADERSHIP DU TEXTILE Le gouvernorat de Monastir se distingue Répartition des entreprises Répartition des emplois par son ouverture sur l’extérieur grâce à par secteur par secteur IAA IMCCV ID son aéroport international, et son intégration 4,9% ICH 4,5% ID ICH IMCCV 1,4% IBLA 3,0% 2,2% 1,3% 6,7% 0,6% dans l’économie mondiale à travers certaines IBLA IAA 1,7% 1,6% ICC activités orientées vers l’exportation; 0,2% IEEE L’économie de la région s’appuie sur le secteur ICC 0,3% 3,4% IMM industriel et particulièrement le secteur textile IEEE 2,7% et de l’habillement, les cultures sous serres où ITH IMM 2,9% le gouvernorat occupe le premier rang au niveau 76,8% 3,9% ITH national ainsi que le secteur touristique qui ne cesse 81,9% Répartition des entreprises Répartition des entreprises de se développer. par nationalité par régime “3/4 des entreprises et des emplois Mixtes export 26,9% relèvent du textile et de l’habillement” 12,5% Le gouvernorat de Monastir compte actuellement 694 entreprises employant 10 personnes et plus opérant dans le secteur industriel et employant 64601 personnes. Par rapport Etrangers à l’effectif national le gouvernorat de Monastir accapare 11.89% Tunisiens Total 28,5% 58,9% export des entreprises existantes et 12.94% des emplois. 73,1%Plus des trois quarts des entreprises existantes et des emploisrelèvent du secteur des industries du textile et de l’habillement(76.8% des entreprise et 81.9% des emplois).Le gouvernorat de Monastir compte actuellement 507 unitésindustrielles totalement exportatrices, soit 73.1%.Evolution du nombre d’entreprises 800 694 600 411 176 507 400 200 252 79 0 Une infrastructure moderne et variée 1995 2004 ransport 2010 Un réseau routier et ferroviaire couvre l’ensemble de son Total Export_Entreprises Total Entreprises territoire et permet un accès direct à tous les gouvernorats Evolution des emplois limitrophes aussi bien du nord, l’ouest que du sud du pays, 80000 64601 L’aéroport international de Monastir ayant une capacité 60000 45234 d’accueil de 3,5 millions de voyageurs par an, 25188 52339 Une ligne de métro reliant le gouvernorat à Sousse et à 40000 33752 Mahdia, 16134 20000 Le port commercial de Sousse est à moins de 20 km de 0 Monastir. Zones industrielles 1995 2004 8 zones aménagées à Moknine (AFI), Bennane (AFI), Bembla 2010 (AFI), Jemmal (AFI), Monastir, Ksar Hellal (exploitée à 40 %), Total Export_Emplois Total Emplois Teboulba et Touza, Deux zones programmées à Sahline (50 ha AFI) et à Jemmal (10 ha). Cyber parc Un centre régional de travail à distance équipé de réseaux de télécommunication modernes permettant d’accueillir les jeunes entreprises opérant dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).68
  • 61. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreLe pôle de compétitivité de Monastir - Elfejja (textile- Des ressources humaines qualifiéeshabillement) 9 509 100 habitants dont 183 000 personnes activesJuin 2006 : Accréditation à la société du pôle de compétitivité de (40 % de la population occupée sont dans l’industrieMonastir/Elfejja en tant qu’entreprise privée du technopôle de manufacturière).Monastir. 9 n pôle universitaire composé de 12 établissementsCréation de la Société du pôle : Octobre 2009 d’enseignement supérieur avec près de 22 320 pôle est constitué de trois composantes essentielles : étudiants inscrits dans des disciplines diverses technopôle de Monastir. telles que la médecine, la pharmacie, les sciences, ne zone industrielle à Monastir juxtaposée au technopôle. la biotechnologie, l’ingénierie et autres langues- n réseau de partenaires avec les acteurs du domaine textile vivantes appliquées aux affairesaux niveaux régional, national et international. 9 8 centres publics de formation professionnelle Composantes du Pôle dotés d’une capacité d’accueil de 4 510 postes,Recherche Scientifique : un Centre de Recherche en Sciences et dans près de 51spécialisée variées et répondant auxTechnologies Textile, besoins des industries locales notamment le textile,Innovation et Valorisation : une pépinière d’entreprises et un la confection, le tourisme, l’agriculture et la pêche.Centre de ressources technologiques, s centres privés sont au nombre de 36 avec une roduction et Développement : une zone de production et capacité de 1 404 postesateliers relais. Trois établissements d’enseignement supérieur partenairesdu technopôle :- École Nationale d’Ingénieurs de Monastir (département degénie textile) nstitut Supérieur des Métiers de la Mode de Monastir- nstitut Supérieur des Études Technologiques de Ksar Hellal(spécialisé dans le domaine du textile). Objectifs (2009-2014) Développer une nouvelle génération de parcs et espacesindustriels. romouvoir l’innovation et les activités porteuses du secteurT/H. Créer une dynamique de partenariat au sein du réseau In’Tex. Des richesses et des potentialités offrant des opportunités Favoriser l’initiative et le coaching des porteurs des projets prometteusesinnovants. ne production remarquable des primeurs et des cultures 200 Ha aménagés et 58 000 m² construits. sous-serres, des progrès enregistrés dans la production Implantation de 300 entreprises et création de 15000 emplois. végétale (huile d’olive avec une oliveraie qui s’étend sur 50 partenaires nationaux, 20 internationaux et 110 entreprises . 60 000ha, les cultures irriguées 5 900 ha) : 184 699 t en Montage et conduite de 10 projets collaboratifs par an. maraîchage, 18 755 en fourrages, 13 371 en arboricultures… roduction animale variée à partir d’un élevage bovin de 8 000 têtes, ovins 60 000 têtes, caprins 2 500 têtes), 1 204,5 mille unités d’avicultures, 7 650 unités de cunicultures et 5 350 ruches d’apicultures : 2 860 tonnes en viandes rouges, 9 452 en viandes blanches, 113 t de laine, 45 903 en lait, 35,3 tonnes de miel… pêche est importante avec 962 flottilles, 3 771 emplois et 18 783 tonnes de production, Des atouts pour séduire les touristes et attirer les investisseurs étrangers : un beau potentiel balnéaire, un patrimoine archéologique assez riche, une capacité d’accueil en évolution constante (53 hôtels dont 43 classés, 25 449 lits soit 11 % de la capacité nationale ; et des moyens de loisirs maritimes et sportifs variés (port de plaisance, marina, terrain de golf, complexe hippique, 64 km de plages, chasse, pêche…). s nuitées ont atteint 3 689 586 en 2009, Artisanat : tissage, broderie, poterie et bijouterie avec 100 ateliers de production et 8 375 cartes professionnelles.
  • 62. NABEUL GOUVERNORAT DE LE PREMIER FIEF DES INVESTISSEURS ÉTRANGERS Le gouvernorat occupe une position géographique Répartition des entreprises Répartition des emplois par stratégique avec 300 km de côtes. De renommée par secteur secteur internationale touristique, le premier producteur IAA IAA d’agrumes et un pôle important d’exportation. 19,1% 21,9% ITH Le Gouvernorat de Nabeul bénéficie d’un ensemble 31,7% ITH ICH de conditions et d’un environnement propice au ICH 3,8% 40,8% 5,5% développement de l’industrie et des services liés à IMCCV l’industrie. La proximité du Grand Tunis et la Grande Zone IMCCV 5,1% Industrielle à Grombalia sont les principaux éléments qui 8,6% ID 2,7% ont encouragé le secteur privé à lancer des investissements ID IBLA IMM 2,9% industriels dans la région. D’autres atouts s’ajoutent pour 10,0% IEEE IBLA IMM IEEE ICC 0,7% ICC faire de la région le premier fief des investisseurs étrangers. 8,0% 12,2% 2,1% 5,5% 9,0% 10,5% La région s’est hissée à l’échelle d’une métropole industrielle, Répartition des entreprises Répartition des entreprises sans perdre sa vocation agricole. par nationalité par régime “Plus de 60 % des entreprises sont Mixtes export totalement exportatrices” 16,5% 38,3% Le gouvernorat de Nabeul compte actuellement 729 entreprises employant 10 personnes et plus opérant dans le secteur industriel et employant 69617 personnes. Par rapport Tunisiens Etrangers 51,6% à l’effectif national le gouvernorat de Nabeul accapare 12.49% Total export 32,0% 61,7%des entreprises existantes et 13.94% des emplois.450 unitésindustrielles totalement exportatrices, soit 61.7%.63% des entreprises existantes et 73.2% des emplois relèvent du Une infrastructure industrielle développéesecteur des industries agroalimentaires (19.1% des entreprise et21.9% des emplois) et des industries du textile, de l’habillent et Transportdu cuir (43.9% des entreprise et 51.3% des emplois). L’Aéroport international Tunis Carthage est à 67 km de NabeulEvolution du nombre d’entreprises 800 729 Une autoroute reliant la région de Hammamet à la 600 472 capitale Tunis 400 232 450 Un réseau routier reliant la région avec les 200 77 231 gouvernorats limitrophes 0 Nabeul est à moins d’une heure du port commercial 1995 de Radès et à moins d’une heure et demie du port 2004 2010 commercial de Sousse Total Export_Entreprises Total Entreprises Evolution des emplois Zones industrielles 80000 69617 Dix zones aménagées (dont 6 AFI et 4 municipales) 50738 60000 29770 49359 avec une superficie globale de 185,8 ha situées à : 40000 31386 Grombalia, Bou Argoub, Kelibia, Tazarka, Menzel 20000 16191 Temime, Soliman et à Nabeul, Dar Chaabane, Beni 0 Khiar et Korba 1995 Deux zones programmées par l’AFI à Beni Khalled 2004 2010 (20 ha) et à Korba (25 ha) Total Export_Emplois Total Emplois 70 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 63. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Plan dont nous citons principalement : Des ressources humaines qualifiées limentation du Nord du Gouvernorat en Gaz Naturel9 748 300 habitants dont 295 300 personnes actives développement des Eoliennes d’El Haouaria ; (26,7 % en industrie manufacturière) réhabilitation de la route touristique de Kerkouène et des grottes d’El9 6 établissements d’enseignement supérieur avec Haouaria ; plus de 11 353 étudiants largissement de la route MC 27 et le doublement des Voies entre9 10 centres publics de formation professionnelle dont Nabeul et Korba ; 7 sectoriels, offrant une capacité de 7 730 postes dans - dédoublement de l’Autoroute A1 entre Tunis et Hammamet sur 126 spécialités variées 51 Kms connexion de la GP1 avec l’autoroute A1 au niveau de Borj Cedria, ce qui est de nature à rapprocher liman et les autres délégations environnantes de Tunis ; chèvement des travaux de construction des batiments de l ET Kélibia avec une pépinière en perspective ; renforcement du réseau des postes et télécommunications avec le double souci de répondre aux besoins des citoyens et des exigences des activités économiques et de services en pleine expansion. région est largement couverte par l’AD . -la consolidation des acquis de la région au niveau de l’électrification et de la distribution de l’eau potableLe technopôle de Borj-Cédria (88 ha – créé en 2008): Énergie, eau,environnement et biotechnologie végétaleComposantes :Enseignement upérieur : Institut upérieur des ciences et Technologiesde l’Environnement, Institut upérieur des Études Technologiques, Institut upérieur d’Informatique et de CommunicationRecherche cientifique : Centre de Biotechnologie, Centre de Recherche etdes Technologies de l’Énergie, Centre de Recherche et des Technologiesdes Eaux, Centre National de Recherche en ciences des MatériauxInnovation et Valorisation : Pépinière d’entreprises, Centre de ressourcestechnologiquesProduction et Développement : Zone de production aménagée, Ateliers Des richesses naturelles et des potentialités diversifiéesrelais. ubstances utiles : argile, calcaire, sable, gravier… Ressources hydrauliques riches (près de 300 Mm3) : nappe phréatique (28 782 puits), nappe profonde (930 puits), m3, 40 barrages et barrages collinaires et 54 lacs collinaires, Ressources en eaux minérales : station thermale de Aïn Oktor à Korbous … Terres agricoles : 186 000 ha terres cultivables, 25 167ha de superficies irriguées, 61 000 ha de forêts et parcours, ne production remarquable (en tonnes) : 105 398 en céréalicultures, 688 726 en fourrages, 800 720 enAvenir prometteur pour la région de Nabeul, des moyens sont prévus maraîchage, 26 559 en légumineuses sèches et vertes, 10pour le développement industriel tout en préservant l’environnement et la 500 de viandes rouges, 42 000 de viandes blanches, 93 000qualité de la vie : de lait,.. programme de AFI pour l’aménagement des zones Industrielles Cheptel varié (en têtes) : 45 500 bovins, 162 360 ovins,et l’activation des GMG qui auront pour tâches primordiales la réfection/ 30 000 caprins, 450 camélidés, 24 000 unités femelles enréhabilitation des ZI respectives cunicultures, 17 000 ruches d’apicultures … programme d’extension de l’Ecopark de Borj Cedria qui aura Contribution importante dans la production nationalepour effet de stimuler l’investissement dans des secteurs prioritaires agricole : les agrumes (85 %), tomates (63 % et 12 unités de: la Biotechnologie, les énergies renouvelables ainsi que l’eau et transformation), fraises (97 %), vigne (40 % et 12 unités del’environnement transformation), condiments (90%), contrôle permanent des entreprises à fort potentiel de pollution. pêche du poisson offre une production de 16 568 tonneslarges perspectives offertes aux investisseurs à travers le soit 16 % de la production nationale.développement des infrastructures de base prévu par le 12ème
  • 64. SFAX GOUVERNORAT DE LOCOMOTIVE DE L’INNOVATION Le gouvernorat de Sfax se distingue par sa Le gouvernorat de Sfax compte actuellement 690 population, son économie forte, diversifiée entreprises employant 10 personnes et plus, opérant dans et ouverte sur l’extérieur (port commercial, le secteur industriel et génerant 39040 emplois. Par rapport aéroport international, marchés avec à l’effectif national, le gouvernorat de Sfax accapare 11.82% l’extérieur…), son agriculture variée, son industrie des entreprises existantes et 7.82% des emplois.162 unités manufacturière et services très développés et sa industrielles totalement exportatrices, soit 23.5%. contribution à hauteur de 27 % dans la production Plus de la moitié des entreprises existantes et des emplois nationale de pétrole. relèvent du secteur des industries agroalimentaires (22.2% La superficie agricole utile représente 90 % de la des entreprises et 15.3% des emplois) et des industries du superficie totale soit 639 000 ha maintenus par 54 000 textile, de l’habillement et du cuir (32% des entreprises et exploitants L’oliveraie occupe 326 000 ha (environ les 38.1% des emplois). 2/3 de la superficie agricole utile) et compte 6,1 millions Evolution du nombre d’entreprises de pieds; en deuxième lieu vient l’amandier avec 87 000 800 690 ha. L’olivier et l’amandier s’adaptent mieux que les autres 540 cultures au climat aride de la région. 600 326 Premier producteur de Tunisie, Sfax produit en moyenne 400 40 % d’huile d’olive et 30% d’amande par rapport au niveau 200national. 0 46 96 162Une autre composante de l’économie Sfaxienne, l’exploitationdu pétrole : Le gisement du gaz naturel de Miskar s’étend 1995 2004sur une superficie totale de 352 km2 avec une capacité de 201022.7 milliards de m3. Total Export_Entreprises Total Entreprises Evolution des emplois 39040 40000 28937 30000 19912 20000 16449 10000 4778 8609 0 1995 2004 2010 Total Export_Emplois Total Emplois Répartition des entreprises Répartition des emplois par secteur par secteur ITH IAA IAA 25,5% 15,3% 22,2% ITH 33,8% ICH 11,9% ICH 10,7% IMCCV IMM 6,1% 15,1% IMCCV IEEE ICC IBLA 4,8% IMM ICC IBLA ID ID IEEE 2,5% 6,5%6,2% 14,5% 4,3%5,4% 4,7% 6,5% 4,0% Répartition des entreprises Répartition des entreprises par nationalité par régime Mixtes Total export 6,4% 23,5% Etrangers 3,5% Non totaL Tunisiens export 90,1% 76,5%72 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 65. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Sfax dispose d’une infrastructure moderne et variée Transport œL’aéroport international de Sfax qui assure des vols réguliers vers la capitale Tunis et vers Paris ainsi que le transport de marchandises œUn important port commercial classé deuxième au niveau national œUn réseau de routes nationales et internationales menant vers toutes les grandes villes du pays : Sfax est à 3h de route de la capitale Tunis et une autoroute reliant Sfax à Tunis, œUn réseau de chemin de fer très développé Zones industrielles Des ressources humaines compétitives œ16 zones industrielles couvrant 1 012 ha : -8 zones AFI : Poudrière I, Poudrière II, Madagascar, Maou,9 923 700 habitants dont 343 600 personnes actives (26,5% dans l’industrie manufacturière) Hencha, Jebeniana, Sfax Maritime et Thyna, -8 zones par opérateurs privés et des municipalités : Skhira,9 20 établissements d’enseignement supérieur avec 43 243 étudiants inscrits Sidi Salem, Agareb, Maharès, Gharaba, Sakiet Ezzit, Sakiet9 9 centres publics de formation professionnelle dont 2 Eddaier et Sidi Salah, multidisciplinaires offrant des spécialités diverses avec œTrois zones en cours d’aménagement par l’AFI : Agareb une capacité 5 360 postes (10 ha), Mahres (10 ha) et Ghriba (12 ha), œ450 ha comme réserves foncières. Technopôle Le technopôle de Sfax (60 Ha – créé en 2007)) : Informatique, multimédia et télécommunication. Composantes Enseignement Supérieur : l’Institut Supérieur d’Informatique et de Multimédia, l’Institut Supérieur d’Électronique et des Technologies de Communication et l’Institut Supérieur de Gestion Industrielle, Recherche Scientifique : le Centre de Recherche en Informatique, Multimédia et Traitement des Données Innovation et Valorisation : une pépinière d’entreprises et le Centre de ressources technologiques, Production et Développement : une zone de production et ateliers relais.Des richesses et des potentialités offrant des opportunitésprometteusesœRessources hydrauliques (90 millions m3) : 31 nappes desurface, 25 nappes profondes, 10 eaux usées épurées, 22eaux de ruissellementœPêche : une infrastructure portuaire moderne avec 8ports de pêche, 3 655 flottilles et une production de 12 092tonnesœParticipation dans la production nationale :oléicole et amandes, la première avec respectivement 40%et 30 % de la production nationale; avicole 50 % des poulespondeuses, 15% des poulets de chair et lait 85 millionsde litre, pêche 20 % (dont une grande part exportée et Avantages spécifiquesreprésentant 65% des exportations nationales des produitsde mer) 9 Prime d’investissement de 8, 15 ou 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu (selon la délégation),œHuileries : 390 avec une capacité de transformation de 10980 t/h et 101 022 t de stockage 9Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure de 25,50 ou 75 % des montants engagésœEnergie : exploitation de gisements de sous-sol en terre par l’entreprise (selon la délégation),et en mer et une production de 1,2 millions de m3 pétrole(1,1 million de tonnes) et 1,7 milliards m3 de gaz naturel). 9Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS).
  • 66. SIDI BOUZID GOUVERNORAT DE L’AGROALIMENTAIRE EN VEDETTE Grâce à son infrastructure moderne, à Répartition des emplois par secteur l’existence d’une main d’œuvre qualifiée et à sa proximité du pôle industriel de Sfax, le gouvernorat ITH 27,4% IAA de Sidi Bouzid se présente comme un site 45,0% préférentiel pour le drainage des investissements IMM nationaux et étrangers. 0,5% IEEE L’industrie 6,5% Le gouvernorat compte 50 entreprises employant dix IBLA personnes et plus dont 15 sont totalement exportatrices. 4,4% 45 % des entreprises sont dans l’agroalimentaire. ID IMCCV ICH 8,4% 7,1% 0,7% Evolution du nombre d’entreprises 50 Répartition des entreprises par nationalité 50 Mixtes 40 Etrangers 28 2,0% 30 10,0% 20 9 10 15 1 5 0 1995 2004 2010 Tunisiens Total Export_Entreprises Total Entreprises 88,0%Evolution des emplois Répartition des entreprises par régime 4000 Total export 3086 30,0% 3000 2243 1212 2000 1000 1269 250 719 0 1995 Non totaL 2004 2010 export Total Export_Emplois Total Emplois Répartition des entreprises par secteur ITH 20,0% IAA IMM 44,0% 2,0% IEEE 2,0% IBLA 8,0% ID 4,0% ICH IMCCV 4,0% 16,0%74 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 67. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines compétitives9 409 681 habitants dont 128 332 personnes actives occupées9 2 établissements universitaires : l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques (469 étudiants) et l’Institut Supérieur des Arts et Métiers (160 étudiants)9 6 centres publics de formation professionnelle avec 42 spécialités et une capacité d’accueil de 1 000 personnes à Sidi Bouzid et Meknassi Les principales activités industrielles dans la région Exploitation des carrières huileries Unités frigorifiques Unités de confection Unités des aliments de bétail Les activités potentielles dans l’agroalimentaire Le séchage des légumes - La tomate séchée Produits dérivés de tomate “sauce, ketchup” Les dérivés du lait Une infrastructure industrielle remarquable La production du fromage Transport La charcuterie (viande blanche et rouge) Renforcement du réseau par le prolongement de l’autoroute Tunis – Enfidha à Sidi Bouzid en passant par Kairouan et allant jusqu’à Gafsa Modernisation des axes routiers nationaux (RN) et régionaux (MP) suivants :RN 3 – MP 83 – MP 89 et MP 124, Sidi Bouzid se situe à : 100 km de l’aéroport de Gafsa 125 km de l’aéroport international de Sfax; 165 km de l’aéroport international de Monastir; 260 km de l’aéroport international de Tunis – Carthage Sidi Bouzid se situe à : 125 km du port de Sfax; 165 km du port de Sousse; 260 km du port de Tunis – Radès. Zones industrielles Une zone de 23,5 ha à Sidi Bouzid Une nouvelle zone de 10 ha est programmée par l’AFI à Lassouda (10 ha) 20 ha de réserves foncières à Lassouda près de la ville de Sidi Bouzid Des richesses et des potentialités offrant des opportunités prometteuses Substances utiles en grandes quantités : pierres marbrières, calcaires, argiles et kaolin, sables, gypse… Avantages spécifiques au titre du développement régional La région dispose de 621 000 millions m3 avec 3 barrages 65 lacs collinaires et 22 barrages collinaires, 9 Prime d’investissement de 15 ou 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu (selon la délégation) Un des principaux pôles agricoles du pays : contribue à environ 20% de la production maraîchère nationale, 13% de 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure de 50 ou 75 % des montants engagés par la production d’amandiers et 10 % de la production d’olive. l’entreprise (selon la délégation) Elle se distingue notamment par ses cultures précoces et 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal tardives. de la sécurité sociale (CNSS)
  • 68. SILIANA GOUVERNORAT DE AMORCE DE L’INDUSTRIALISATION Le gouvernorat de Siliana se situe en plein cœur de la “Emploi industriel à l’exportation :83%” Tunisie, dans la région du Tell supérieur du nord ouest de la Tunisie et jouit d’un emplacement géographique Evolution des emplois spécifique. En effet, la région est une zone de passage 6000 5100 entre les gouvernorats du nord-ouest et le centre du pays. 4000 4117 Le gouvernorat de Siliana contribue à la production agricole 1583 nationale par une moyenne de 4.7% . Les investissements 2000 70 1073 réalisés dans le secteur agricole s’élèvent à 518 Millions de 0 0 Dinars durant la période 1988-2009. 435 Millions de Dinars constituent la part du secteur public. Il est à signaler en particulier, 1995 2004 que durant la même période le taux de croissance de la production 2010 agricole est passé de 3.5 à 6%. Le taux de protection contre l’érosion Total Export_Emplois Total Emplois du sol est passé de 16% en 1987 à 72% en 2007. Répartition des entreprises Répartition des emplois par Secteur Industriel par secteur secteur Le gouvernorat étant classé zone de développement régional ITH IAA ITH prioritaire , le tissu industriel de la région a connu ces dernières 21,3% 27,3% 17,4% ICH 3,0% années, une évolution quantitative et qualitative. Des évènements IMCCV IEEE IAA importants ont contribué à l’accroissement des investissements et 1,6% 44,3% 3,7%la diversification de la production industrielle : ICC ID les décisions présidentielles du 1er Mars 1999 portant renforcement du 1,6% ICC 1,6%code d’incitations aux investissements. ID 2,9% 4,9% l’organisation de 3 journées de partenariat interrégional. La 4ème journée IEEEsera organisée au cours du mois de Décembre 2010. IMCCV ICH 44,1% 19,7% 6,6% l’expérience du conseil du gouvernorat en matière de constructiondes locaux à usage industriel. Cette expérience unique dans son genre Répartition des entreprises Répartition des entreprisesau départ a été intensifiée ces dernières années avec des normes par nationalité par régime Etrangers Total exportmieux adaptées à la nature d’activité et au volume d’investissement des 6,6% 29,5% 14,8%entreprises récemment créées. La part de l’emploi industriel à l’export est de 83%. Parmi les 61 entreprises opérationnelles de la région, 54 ont été créées durant la période 1999-2010. Le coût de ces investissements dépasse Non totaL les 93 Millions de dinars, soit 94% du total des investissements réalisés, export Tunisiens créant ainsi 5100 postes d’emploi, soit 91% du nombre total des 70,5% emplois créés. la Pépinière Siliana Innovation La liste des entreprises totalement exportatrices se limitait jusqu’à la Pépinière Siliana Innovation a été inaugurée par M. Afif CHELBI, l’an 2000, à des unités italiennes de confection. L’équilibre sectoriel Ministre de l’Industrie et de la Technologie à l’occasion de la journée en matière de génération de postes d’emplois a été concrétisé après de Partenariat organisée le 21 novembre 2007. la réalisation du projet portant création d’une unité de fabrication La pépinière héberge aujourd’hui 3 entreprises opérant dans les de faisceaux de câbles pour voiture, par le groupe industriel domaines de développement des logiciels, d’audit économique Allemand DRAXELMAIER. juridique et administratif, et installation et maintenance de réseaux. Evolution du nombre d’entreprises 80 61 60 40 27 6 20 0 8 18 0 1995 2004 2010 Total Export_Entreprises Total Entreprises 76 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 69. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèrePotentialités industrielles de la régionL’augmentation du volume d’investissement dans d’autres secteursnotamment l’IAA et l’IMCCV, a contribué à la création de nouvellesentreprises tunisiennes dont l’activité va de pair avec le potentiel agricoled’une part, et les réserves importantes en substance utiles de la régiond’autre part.Le grand prix de la République pour la promotion desexportations de l’année 2005 a en fait été accordéà une entreprise de la région spécialisée dans le conditionnement deproduits agricoles et alimentaires, à capital 100% Tunisien et implantée Des ressources humaines compétitivesà El Mansoura, Délégation Kesra. Cette entreprise a obtenu également 9 233 985 habitants dont 62 100 personnes actives occupées,Le prix 2007 de l’exportation décerné par le jury de la Chambre Tuniso- 9 2 établissements pour l’enseignement supérieur : l’InstitutFrançaise de Commerce et d’Industrie. Supérieur des Etudes Technologiques (870 étudiants) etLe concours national de la meilleure huile d’olives conditionnée, organisé l’Institut Supérieur des Arts et Métiers (247 étudiants)par le Ministère de l’Industrie et de la Technologie le 7 Mai 2009 a révélé 9 6 centres publics de formation professionnelle présentantl’importance du gouvernaura : 29 spécialitésD’abord, 13 participants et ce n’est pas peu au regard de l’activité deconditionnement toute récente en Tunisie. Ensuite, c’est la variété chétoui,principalementcultivéedansleNordOuest,quirafleralesdeuxpremiersprix de la manifestation. Enfin, ce sont deux entreprises industriellesde Siliana qui ont obtenu les deux premiers prix, soit respectivement, lasociétéGOLDENTUNISIANOLIVEOILetlasociétéHERBESDETUNISIE.Les critères d’évaluation étaient repartis entre 60% pour la qualité d’huiled’olive évaluée par leCTAA et 40% pour la qualité de l’emballage évaluéepar le PACKTEC.De grandes opportunités sont encore offertes en matière de valorisationdes ressources et richesses de la région. Le gouvernorat recèled’importantes potentialités en produits de carrières notamment les Une infrastructure industrielle remarquablepierres marbrières, l’argile, le marbre et le sable industriel. œUn réseau routier de quatre routes nationales relie le gouvernoratIl est à signaler en particulier, l’intérêt des groupes industriels étrangers à Tunis (127 km soit 1h30 de route) et à huit autres gouvernoratsaux sites géologiques suivants : limitrophes- Le site de Jama à 11 km de la ville de Siliana, proposé pour l’exploitation Renforcement du réseau routier par la modernisation des axesdes matières premières nécessaires à la fabrication du ciment et clinker. routiers nationaux suivants : RN 4 – RN 5 – RN 12 et RN 18,- Le site de Sidi Brahim à 7 km d’El Aroussa et le site de Ain El Beidha œL’aéroport international de Tunis carthage à 130 km, l’aéroportà 10 km à l’ouest de Gaafour et le site de Kef Bouja à Bargou, proposés international de Tabarka à 160 km, le nouvel aéroport d’Enfidha àpour l’exploitation des matières premières nécessaires à la fabrication 190 km et l’aéroport international de Monastir à 220 kmdes produits rouges tels que: briques, biscuits de faïences, …etc. œLe port de Tunis – Radès à 130 km, le port commercial de Sousse à 196 km et le futur port en eaux profondes d’Enfidha à 190 km, œUne voie ferrée desservant les 7 localités du gouvernorat et reliant la région avec Tunis œ5 zones industrielles couvrant 51 ha et situées à Siliana I et II, Bouarada, Gaafour et Makthar œAu programme de l’AFI, 2 zones à : Bouarada (10) et à El Krib (10 ha) œ2 sites constituant une réserve foncière de 30 ha : 20 à Bouarada et 10 au Krib Avantages spécifiques au titre du développement régional Cyber parc 9 Prime d’investissement de 15 ou 25 % de l’investissement global,Un centre régional de travail à distance d’une capacité de 50 fonds de roulement exclu (selon la délégation)postes, équipé de réseaux de télécommunication modernes 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépensespermettant d’accueillir les jeunes entreprises opérant d’infrastructure de 50 ou 75 % des montants engagés pardans le domaine des Technologies de l’Information et de la l’entreprise (selon la délégation)Communication (TIC). 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 70. SOUSSE GOUVERNORAT DE RÉGION OÙ IL FAIT BON ENTREPRENDRE Situé à moins d’une heure et demie de la capitale, Evolution des emplois le Gouvernorat de Sousse se trouve au cœur d’un 48045 50000 carrefour d’affaires de grande importance où il fait 34186 40000 bon entreprendre, comme l’attestent, cette année 23716 33316 30000 encore, ses bons scores sur le front de l’investissement 20800 20000 13081 industriel déclaré et de la création d’entreprise. 10000 Le gouvernorat de Sousse compte parmi les régions les 0 plus attractives et les plus dynamiques du pays en matière d’investissement industriel et d’implantation d’entreprises. 1995 2004 Une industrie compétitive 2010 L’économie régionale repose principalement sur le Total Export_Emplois Total Emplois dynamisme du secteur industriel Une personne sur trois est employée dans ce secteur qui se caractérise par sa diversité, sa Répartition des entreprises Répartition des emplois par compétitivité et sa capacité d’exportation. par secteur secteur IAA IAA ICH Il est important de souligner qu’en matière d’exportation, la 10,3% 7,3% 9,1% IMCCV région occupe la cinquième place à l’échelle nationale. Les ITH 3,8% exportations de la région ont enregistré une hausse de 20,7 % ITH ICH 37,5% 45,7% 10,6% IDau cours des sept premiers mois de l’année 2010 passant de 827 IMCCV 3,7%millions de dinars durant la même période de l’année passée à 5,2% IBLA998,9 millions de dinars cette année malgré une conjoncture ID ICC 2,1% 5,7% 6,1%économique internationale défavorable.“Terrain propice au développement IMM 10,6% IBLA IEEE ICC 5,2% IMM 6,9% IEEE 24,0% technologique” 3,7% 2,4% Répartition des entreprises Répartition des entreprisesLe gouvernorat de Sousse compte actuellement 573 entreprises par nationalité par régimeemployant 10 personnes et plus opérant dans le secteur industriel Mixteset employant 48045 personnes. Par rapport à l’effectif national 14,7% Non totaL le gouvernorat de Sousse accapare 9.82% des entreprises export existantes et 9.62% des emplois. 41,0% Près de la moitié des entreprises existantes et plus du tiers Total des emplois relèvent du secteur des industries du textile et de Etrangers Tunisien export l’habillement (45.7% des entreprises et 37.5% des emplois). 29,0% 56,4% 59,0% Notons que le secteur des industries mécaniques et électriques accapare à lui seul près du tiers des emplois. L’évolution de l’IDE Le gouvernorat de Sousse compte actuellement 338 unités Un autre indicateur qui témoigne de la santé et de la performance industrielles totalement exportatrices, soit 59%. économique de la région : l’évolution de l’investissement direct étranger (IDE). Evolution du nombre d’entreprises Le gouvernorat de Sousse est la destination privilégiée des 573 600 investisseurs étrangers : des centaines d’entreprises industrielles 348 400 étrangères ou à participation étrangère sont implantées dans 186 338 la région et travaillent dans des secteurs à haute valeur ajoutée 200 55 160 principalement la fabrication de faisceaux de câbles pour l’industrie 0 automobile, l’aéronautique, le plastique technique, le textile 1995 – habillement haut de gamme,la mécanique de précision, les 2004 2010 nouvelles technologies de l’information et de la communication Total Export_Entreprises Total Entreprises (NTIC),les énergies renouvelables : la fabrication des médicaments et des produits para-pharmaceutiques. Ces nouvelles orientations vont certainement renforcer le positionnement stratégique de l’industrie dans la région et renouveler le tissu économique régional. 78 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 71. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreAutre critère symbolique de la compétitivité et du dynamismedu secteur industriel : une forte adhésion au programme demise à niveau : 473 entreprises industrielles ont volontairementadhéré au programme de mise à niveau dont 324 ont réaliséleurs programmes d’investissements destinés à renforcer leurcompétitivité et améliorer davantage la qualité de leurs produits, et,par conséquent, accroître leur performance.En effet, le taux d’adhésion au PMN s’élève à 83,4 % ce qui dénotel’impact de ce programme sur la performance des entreprises et le Soutien logistique et accompagnement des projets innovantsdéveloppement durable de leurs activités. Le gouvernorat de Sousse mise sans complexe sur l’innovation. Il s’en est donné les moyens au travers du pôle technologique, des pépinières d’entreprises, des structures d’appui à la création d’entreprises, du comité régional de l’innovation du centre (CRIC), du réseau régional d’appui à l’entrepreneuriat et des établissements de l’enseignement supérieur pour un seul objectif majeur : devenir un pôle régional par excellence de l’innovation et de la création d’entreprises technologiques. Fortement impliquées dans ce processus, les autorités régionales mettent les entreprises au cœur de leurs priorités dans le but de réduire le chômage des diplômés de l’enseignement supérieur. Un pôle technologique de 60 ha dédié aux projets innovants, à la formation et à la R&D pour muscler les atouts de l’économie régionale et réussir sa mutation vers l’économie de l’intelligence et de la valeur ajoutée. Ateliers relais, centre de recherche en micro - électronique et en nano - technologie, centre des ressources technologiques (CRT),Un niveau d’investissement élevé et des perspectives prometteuses école nationale d’ingénieurs en mécatronique, électronique etL’investissement déclaré dans le secteur industriel affiche des informatique industrielles, institut supérieur de micro-électroniqueindicateurs élevés par rapport à la moyenne nationale. seront destinés à booster l’esprit de la créativité, de l’innovation etLe niveau élevé de l’investissement industriel s’explique en grande de la dynamique entrepreneuriale.partie par la montée en gamme de l’industrie régionale puisque Un autre bémol du dynamisme : le projet de création de la «maisonune part importante de cet investissement sera réalisée dans de l’entreprise». Cette maison regroupe l’ensemble des structuresles créneaux porteurs tels que la plasturgie, l’aéronautique, la d’appui à la création d’entreprises, destinée à mieux accompagnerfabrication de médicaments et des produits para-pharmaceutiques, les porteurs de projets et créateurs d’entreprises et élargir le vivierl’emballage, la fabrication des pièces détachées et de faisceaux de entrepreneurial dans la région.câble pour l’industrie automobile.Pari sur le tertiaireLe secteur de services connaît actuellement un essor remarquablegrâce au développement de l’ensemble des secteurs d’activité dansla région. Le dynamisme de ce secteur s’illustre par l’importance del’investissement enregistré durant ces cinq dernières années.L’évolution remarquable et continue de l’investissement dénoteque ce secteur devient de plus en plus dynamique et présente denombreuses opportunités d’investissement à forte valeur ajoutée. Des ressources humaines compétitives9 544 413 habitants dont 195 092 personnes actives occupées Avantages spécifiques au titre du développement régional9 Sousse est le troisième pôle universitaire du pays après ceux de Tunis La délégation de Sidi El Hani offre les avantages suivants : et de Sfax composé de 17 établissements d’enseignement supérieur 9 Prime d’investissement : 8% de l’investissement global, abritant plus de 35 mille étudiants fonds de roulement exclu avec un plafond de 320 000 DT9 25 centres publics de formation professionnelle et 119 centres privés 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure : 25% des montants engagés par l’entreprise disposant d’une capacité d’accueil globale d’environ 20 mille apprenants et stagiaires 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 72. TATAOUINE GOUVERNORAT DE DE GRANDES RESSOURCES SUR D’IMMENSES TERRES Situé à l’extrême Sud-Est du pays, le Gouvernorat -04 unités de transformation de gypse et de fabrication de plâtre de Tataouine bénéficie d’une position géographique -02 briqueteries privilégiée vu son ouverture sur deux pays voisins la Libye -01 unité de fabrication de carrelage et l’Algérie. Tataouine est limité par les Gouvernorats de -01 unité de concassage de pierre Médenine et Kébili au Nord, la Libye et le Gouvernorat de -08 carrières d’exploitation de sable Médenine à l’Ouest et l’Algérie à l’Est. Et pourtant les études menées par l’office des mines font ressortir que La Région est dotée d’un important champ pétrolier à El les opportunités d’investir dans ce secteur restent encore au dessous des Borma et connaît un élan de développement touchant tous les capacités de la région en matière des substances utiles. secteurs économiques. Sa distance par rapport à la capitale est de 530 km. “La valorisation des substances utiles : Ce qui lui donne à côté de sa place médiane entre deux pôles un créneau porteur” touristiques Djerba Zarzis et Tozeur Kébili une position stratégique Evolution du nombre d’entreprises 15 pour dynamiser toutes les potentialités dont il dispose. 14 La superficie est de 38.889 km 2 soit 25 % de la superficie totale 10 10 du pays et 43.2 % de la superficie de la zone sud du pays. 5 3 La population compte 145.300 habitants dont 41.882 de population active avec un taux d’urbanisation de 61.9 %. 0 le gouvernorat compte : 07 délégations – 05 municipalités – 05 conseils 1995ruraux et 64 Imadats. 2004 2010Le gouvernorat de Tataouine est caractérisé par l’immensité de sasuperficie et la diversité de ses richesses naturelles : pétrole, gaz,substances minérales, nappes d’eau phréatiques et profondes ainsi que Evolution des emploisle nombre de ses sites historiques et de son patrimoine archéologique 1000(ksour, sites berbères, sites romaines…) 800 768 846Un dispositif d’institutions d’appui important 600 458 400Une pépinière d’entreprise, un centre d’affaire et un cyberpark qui 200assistent les jeunes créateurs et porteurs d’idées de projets et leur 0assurent un accompagnement personnalisé. Ainsi et compte tenu de ce qui a été déjà cité et des caractéristiques 1995 2004 préférentielles par rapport aux différents gouvernorats du pays 2010 en matière des avantages accordés aux investisseurs (zone de développement régional prioritaire) le gouvernorat de Tataouine reste Répartition des entreprises Répartition des emplois par un milieu favorable pour investir davantage. par secteur secteur Caractéristiques économiques ITH ITH IAA 19,0% L’économie de la région repose essentiellement sur le secteur 7,1% 12,4% agricole (élevage et culture de certains arbres fruitiers et d’oliviers) IAA ICH 35,7% basée sur une pluviométrie variante d’une saison à une autre, cette 1,3% tradition laisse de plus en plus la place aujourd’hui à une culture dans des zones irriguées (nappe hydraulique de 58.7 M de m3) qui donnent lieu à des nouveaux produits agricoles tel que les fruits IMCCV précoces et d’arrière saison et ce à côté d’un cheptel de 300.000 50,0% ICH têtes d’ovin, 250.000 de caprin et 25.000 camelins qui contribue 7,1% IMCCV 67,3% à la production nationale de viande rouge d’un taux de 8% ce Répartition des entreprises par nationalité qui consolide d’avantages les atouts de développement de la région. Mixtes le secteur industriel vit un élan remarquable 7,1% par l’émergence de plusieurs unités industrielles dans tous les secteurs et notamment le secteur de matériaux de construction qui représente un créneau porteur pour la région et ce suite à l’identification de plusieurs opportunités dans ce domaine dont on peut citer : Tunisiens 92,9%80 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 73. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreUne infrastructure remarquable, malgré l’éloignementde la Région ransportRéseau routier reliant la région avec les autres Gouvernoratslimitrophes,Le port de Zarzis et le Parc d’activité économique de Zarzis sontà 80 km de la région,L’Aéroport international Djerba-Zarzis est à 100 km. Zones industrielles Des richesses naturelles et des potentialitésUne zone industrielle de 20 ha, diversifiéesUne deuxième zone de 20 ha est programmée à Tataouine. La diversité des richesses naturelles de la région telles que le pétrole, gaz, les substances minéraux (gypse, argile, sable siliceux, saumures, pierres marbrières la laine…) représente une force d’impulsion pour une économie régionale équilibrée, diversifiée et plus intégrée dans son environnement à travers l’exportation de certains produits tels que le gypse, le plâtre et les produits de friperie L’économie de la région est basée sur la production phoenicole, les cultures maraîchères, l’élevage et le tourisme saharien, Le gouvernorat de Tataouine est connu pour ses richesses agricoles telles que les oliviers, les légumineuses, les primeurs, l’asperge destinées à l’exportation ainsi que la production de la viande rouge et du lait, Importantes ressources hydrauliques et de nombreux parcours naturels Développement remarquable du tourisme saharien et ce avec l’existence des sites géologiques, des ksours sahariens, des villages de crête ainsi que les anciennes citées oasiennes, les villages berbères …Des ressources humaines compétitives9 145.300 habitants dont 41.882 personnes actives9 2 établissements universitaires : l’Institut Supérieur des EtudesTechnologiques et l’Institut Supérieur des Arts et Métiers9 2 centres publics de formation professionnelle dans 9 spécialitéset avec une capacité d’accueil de 1 068 postes (dont 660 stables) Avantages spécifiques au titre du développement régional 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global, fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT. Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteurs 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépenses d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entreprise 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 74. TOZEUR GOUVERNORAT DE UNE OASIS PORTEUSE DE PROMESSES Le Gouvernorat de Tozeur est situé au Sud Répartition des entreprises par Répartition des emplois par Ouest de la Tunisie, limité par le Gouvernorats secteur secteur ITH de Gafsa, de Kébili et limitrophe à l’Algérie. Le 9,8% ITH Gouvernorat, est connu par la production des 12,9% Dattes Deglet Nour et le tourisme saharien. “La valorisation de la datte : un créneau porteur” L’activité industrielle opère en étroite collaboration avec l’activité agricole. En effet, les unités opérationnelles sont en majorité des unités opérant dans le secteur des IAA IAA industries agroalimentaires. 90,2% 87,1% secteur de l’industrie est en voie de développement . 41 Répartition des entreprises Répartition des entreprises entreprises emploient 10 personnes et plus dont 37 entreprises par régime par nationalités dans les industries de l’agroalimentaire notamment dans le Mixtesconditionnement et l’entreposage frigorifique des fruits et des Non totaL export 14,6%légumes, spécialement les dattes. 26,8%Evolution du nombre d’entreprises 50 41 40 Total export Tunisiens 24 30 30 73,2% 85,4% 11 20 10 7 18 Une infrastructure industrielle remarquable 0 Transport Un réseau routier de 350 kms 1995 2004 L’aéroport international Tozeur-Nafta reliant la région 2010 avec plusieurs capitales européennes (Tozeur est à 3 h de Total Export_Entreprises Total Entreprises vol de Paris) Evolution des emplois Ligne ferroviaire reliant Tozeur à Tunis via Sfax Zones industrielles 5000 3449 4300 Sept zones industrielles existantes s’étalant sur une 4000 2222 3171 3902 superficie globale de 84,7 ha dont 27,5 sont exploités à 3000 2057 Nefta, Tozeur, El Hamma, Hazoua, Degache 2000 Une zone industrielle d’une superficie de 10 ha sera 1000 prochainement aménagée par l’AFI 0 1995 2004 2010 Total Export_Emplois Total Emplois82
  • 75. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreLe Djerid, un territoire de veille, de dialogue et d’action Des ressources humaines compétitives :L’économie de la région est basée essentiellement sur le 9 100 300 habitants dont 31 000 personnes actives occupéessecteur agricole et touristique. L’agriculture de la région 9 2 établissements d’enseignement supérieurest oasienne, reposant sur un système de production en «étages» 9 4 centres publics de formation professionnelle d’unesupérieur en phoenicole (palmiers dattiers), moyen en capacité d’accueil de 950 postes dans 20 spécialitésarboricole (fruitiers) et inférieur en herbacé (fourrages etcultures maraîchères).Les oasis représentant plus de 8150 ha avec une productionde 40 000 tonnes de variétés différentes de dattes(essentiellement Deglet Nour, Ftimi et Akhouat), soit 31% dela production nationale. Le gouvernorat est réputé pour laqualité supérieure de ses dattes et principalement la variété”Deglet Ennour “ à la chair transparente et succulente qui estfortement appréciée partout dans le monde,La région compte 800 ha de légumineuses, 222 ha d’espacesréservés aux cultures maraîchères et 8369 ha d’arboriculturedont 75% sont des palmiers dattiers.La production maraîchère dans les périmètres irriguéset la culture des primeurs sous serres utilisant les eauxgéothermales offrent des variétés de fruits et légumes pourle marché local et l’exportation,L’élevage en évolution continue, effectif évalué à 140 000têtes de cheptel (bovins, ovins, camelins, caprins…).Un développement spectaculaire du tourisme saharien grâceau renforcement de l’infrastructure et la diversification des Des richesses naturelles et des potentialités diversifiéesproduits offerts. La région accueille annuellement près de Substances utiles dans la région : sel, potasse, argile et400 000 visiteurs. phosphate … Tozeur est riche en ressources hydrauliques : 245,5 millions de m3 par année (plus de 1700 puits de surface et environ 200 forages).Un nouveau mégaprojet en Tunisie : une station touristiquesaharienne de catégorie cinq étoiles, d’un coût approximatifde 80 millions de dollars, constituera, l’un des projetstouristiques les plus importants en Tunisie, avec un nouveauconcept basé sur l’adéquation entre la vie moderne et lepatrimoine oriental authentique. Etendue sur une superficie Avantages spécifiques au titre du développement régionalde 40 hectares, la station comprendra 60 suites de luxe, des 9 Prime d’investissement : 25 % de l’investissement global,centres de soins, un terrain de tennis et des restaurants, des fonds de roulement exclu avec un plafond de 1.000.000 DT.boutiques, des salles de conférences, un théâtre romain et Cette prime atteint 30 % pour les nouveaux promoteursune tente arabe. 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépensesArtisanat riche et varié : tapis, Margoum (tapis en laine), d’infrastructure : 75% des montants engagés par l’entrepriseJebba et Bernous (habillement pour homme), Hrem (drap en 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régime légalsoie – habillement traditionnel pour femme), briques pleines de la sécurité sociale (CNSS)et dérivés du palmier.
  • 76. TUNIS GOUVERNORAT DE PLATEFORME DE L’INDUSTRIE ET DE L’INTELLIGENCE Le gouvernorat de Tunis est situé au Nord Est Evolution des emplois du pays et couvre 356 km2, ce qui représente 36286 39774 40000 29691 0.23% de la superficie totale du pays. Il est limité: 30000 au Nord par le gouvernorat de l’Ariana, à l’Ouest par le gouvernorat de la Manouba, à l’Est par la 20000 13143 17836 20900 Méditerrannée et au Sud par le gouvernorat de Ben 10000 Arous. 0 Le gouvernorat de Tunis se distingue par le statut 1995 2004 de la ville de Tunis en tant que capitale politique et 2010 économique du pays. Total Export_Emplois Total Emplois C’est le centre d’emploi le plus important, le pôle urbain le Répartition des entreprises Répartition des emplois plus dense et le plus grand centre industriel, commercial par secteur par secteur et de service. ITH Il comporte prés de 10% de la population du pays et sa IAA 23,0% IAA ITH 13,9% 21,9% densité dépasse 2780 habitants par km2. 28,4% Il jouit d’une infrastructure de base développée, tels que ICH 11,9% IMM l’aéroport international de Tunis Carthage, le port de la 2,9% Goulette et un réseau de communication qui a contribué IMCCVfortement à son ouverture et à son intégration dans l’économie 5,4% ICH IMMmondiale. Il abrite aussi des équipements collectifs importants: 6,7% IEEE 18,9%des hôpitaux universitaires (CHU), des universités et des ID 17,4% ICC IMCC IEEE ICC IBLA 12,4% IDcomplexes sportifs, culturels et de loisirs. 8,2% 9,5% 3,6% 5,4% IBLA 5,7% 3,1% 1,7%“Industrie ouverte et savemment integrée” Répartition des entreprises Répartition des entreprises par nationalité par régimeLe gouvernorat de Tunis compte actuellement 388 entreprises Total exportemployant 10 personnes et plus opérant dans le secteur 12,9% 38,7%industriel et employant 39774 personnes. Par rapport à l’effectif national le gouvernorat de Tunis accapare 6.65% des entreprises Etrangers existantes et 7.96% des emplois. 18,6% Non totaL Plus du tiers des entreprises existantes relèvent du secteur des export 61,3% industries du textile et de l’habillement et du cuir (37.9% des Tunisiens entreprises). Au niveau des emplois existants 81.2% relèvent 68,6% des industries du textile et de l’habillement, des industries agroalimentaires, des industries chimiques et des industries électriques. Le gouvernorat de Tunis compte actuellement 150 unités industrielles totalement exportatrices, soit 38.7%. Evolution du nombre d’entreprises 388 400 307 300 198 200 100 150 42 85 0 1995 2004 2010 Total Export_Entreprises Total Entreprises 84 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 77. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je ProspèreTunis Technology City Des ressources humaines compétitivesParmi les mesures présidentielles prises en vue de consoliderles moyens à même de réaliser les objectifs de la modernisation 9 999 800 habitants soit 10 % de la population totale du pays et dont 35 % sont actives (18 % de la population occupée sont entechnologique dans l’industrie et les services qui y sont liés à industrie manufacturière)l’horizon 2014 : Créer “Tunis Technology City” conformémentaux standards internationaux en matière d’environnement pour 9 36 établissements d’enseignement supérieur avec 55 597 étudiants dans toutes les filières d’études universitairesabriter des projets à haut contenu technologique. 9 19 centres publics de formation professionnelle offrant 13 247postes dans plus de 135 spécialités Une infrastructure de base très développée Transport Le plus important aéroport du pays : l’aéroport international Tunis-Carthage doté d’une capacité moyenne de 4,5 millions de voyageurs par an, port commercial de la Goulette qui concentre 98 % du trafic total des passagers des ports tunisiens et le port de Potentialités et essor des services Tunis (qui va être réaménagé en port de plaisance), Les services constitueront un pilier primordial pour le n réseau de lignes ferroviaires reliant la capitale aux développement de la production et de lexportation dans le grands gouvernorats et les principales villes du pays, Gouvernorat de Tunis. n réseau routier très développé composé d’autoroutes Tunis est à présent un pôle de services très développé et de routes nationales permettant de relier la capitale aux considérant que la plupart des activités connexes sont autres gouvernorats, représentées dans la région et étant donné qu’elle héberge la En plus de la ligne du TGM (Tunis-Goulette-Marsa), un plupart des sociétés de commerce international, les bureaux réseau de 5 lignes de métro léger reliant la capitale avec détudes, de comptabilité, de conseils, les centres de recherche ses banlieues nord et sud ainsi que les villes du Grand Tunis et de développement, les services liés aux transports (sociétés (l’Ariana, La Manouba,et Ben Arous), de courtage), aux travaux publics (bureaux d’ingénierie), à Plusieurs échangeurs au niveau des grands parcours de la l’information et l’internet (développement et entretien des capitale garantissant plus de fluidité à la circulation. logiciels, traitement et analyse des données, études d’ingénierie, Zones industrielles centres d’appel, ...). 7 zones d’une superficie globale de 529 ha à La Goulette, La L’on décèle cette orientation stratégique de l’investissement Charguia, La Cité Ibn Khaldoun, à Jbel Jelloud, La Marsa, El vers les activités de services est d’autant plus favorisée par Agba, Le Lac l’existence d’une infrastructure très développée dans tous les 2 zones industrielles programmées pour une superficie de domaines : transport, télécommunications, routes, équipements 58,5 ha. collectifs, enseignement et formation professionnelle…
  • 78. ZAGHOUAN GOUVERNORAT DE NOUVEAU POLE DE L’INDUSTRIE Le Gouvernorat de Zaghouan bénéficie Evolution des emplois d’une position privilégiée et médiane entre 25000 22800 les gouvernorats du nord, du nord ouest et du 20000 centre. 15000 11967 15700 Etant donné sa proximité de la capitale et ayant 10000 2800 bénéficié des avantages octroyés aux zones de 5000 6786 226 développement régional, le gouvernorat a enregistré 0 ces dernières années une industrie manufacturière 1995 prometteuse. 2004 2010 “40% des entreprises sont Total Eexport_Emplois Total Emplois totalement exportatrices” Répartition des entreprises Répartition des emplois Le gouvernorat de Zaghouan compte actuellement 289 par secteur par secteur entreprises employant 10 personnes et plus opérant dans le IAA ICH secteur industriel et employant 22800 personnes. Par rapport ITH IAA ITH 15,9% 4,5% 8,1% à l’effectif national, le gouvernorat de Zaghouan accapare 4.95% 15,2% 22,1% IMCCV des entreprises existantes et 4.57% des emplois. La répartition 11,4% sectorielle des entreprises industrielles est relativement IMM 12,8% ICH IDéquilibrée 0,9% 18,3%Le gouvernorat de Zaghouan compte actuellement 118 unités IMM IBLAindustrielles totalement exportatrices, soit 40.8%. 7,0% 1,1%Evolution du nombre d’entreprises IEEE IMCCV ID 11,1% ICC 289 14,2% ICC 300 IBLA 2,8% IEEE 17,1% 6,2% 250 3,5% 27,8% 200 Répartition des entreprises Répartition des entreprises 127 150 par régime par nationalité 100 37 118 Mixtes 50 18,0% 0 1 32 Total export 1995 2004 40,8% 2010 Tunisiens Etrangers 51,2% Total Export_Entreprises Total Entreprises Non totaL 30,8% export 59,2%86 Le Courrier de l’Industrie - Hors Serie
  • 79. Dans ma région : j’Investis, j’Innove et je Prospère Des ressources humaines compétitives9 169 500 habitants dont 49 000 personnes actives (25,1 % dans l’industrie)9 3 établissements d’enseignement supérieur avec 1 845 étudiantds : l’Ecole Supérieure d’Agriculture de Mogran, l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques et l’Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanité9 2 centres de formation professionnelle avec 51 spécialités relatives à l’habillement, textile, métiers du bois, métiers de l’artisanat, mécanique, électricité, informatique…) et une capacité de 760 postes. Cinq centres privés d’une capacité de 250 postes Une infrastructure remarquable Transport Réseau routier de 730 km, composé de routes nationales (112 km), reliant la région avec les gouvernorats limitrophes (Tunis, Sousse, Kairouan…), Une ligne ferroviaire reliant la région de Tunis, et l’ouest du pays, Zaghouan est à 60 mn du port commercial de Radès, L’aéroport international Tunis-Carthage est à 60 km. Zones industrielles 10 zones existantes couvrant 385 ha : 2 à Zaghouan (55 ha), 2 à Bir M’chergua (106 ha), 2 à Djebel El Ouest (128 ha), 1 à Zriba (35 ha), 1 à El Fahs (22 ha) et 1 à Ennadhour (19 ha) 2 zones au programme de l’AFI : 10 ha à El Fahs et 15 ha à Zriba.Des richesses et des potentialités offrant des opportunitésprometteuses Richesse en ressources hydrauliques : (175 Mm3)mobilisées par 2 barrages, 19 barrages collinaires, 104lacs collinaires, une nappe phréatique (2 420 puits) et 438puits de la nappe profonde Une large superficie agricole : 175 mille ha de terreslabourables et 87 mille ha de parcours et forêts,46 périmètres publics irrigués offrant une superficieirrigable totale de 3 392 ha Avantages spécifiques au titre du développement régional Un cheptel varié (en têtes) : bovins 27 500, ovins 371 000, 9 Prime d’investissement de 8%, 15% et 25 % decaprins 44 000, avicultures 2 013 (1 000 unités), cunicultures l’investissement global, fonds de roulement exclu selon la3 200 (unité), apicultures 10 200 ruches délégation. Pour les nouveaux promoteurs, cette prime est Une importante production agricole (en tonnes) : 130 mille de 30 % dans la délégation d’Ennadhouren maraîchage, 50,4 mille tonnes en arboricultures, 29,6mille litres de lait, 8 361 tonnes de viandes, 115 tonnes de 9 Prime au titre de la participation de l’Etat aux dépensesmiel, 287 en laine, 2,5 % de la production nationale d’huile, d’infrastructure de 25%, 50 % et 75 % des montants134 mille de céréales, 105 700 tonnes de fourrages… engagés par l’entreprise selon la délégation 100 ateliers de production en artisanat avec 3 256 cartes 9 Prise en charge de la cotisation patronale au régimeprofessionnelles dont 2 632 en métiers de tissage légal de la sécurité sociale (CNSS)
  • 80. Direction regionale Direction regionale Direction regionaleDe l’API - Sousse De l’API - Tunis De l’API – GafsaBd de Rabat - Imm. CNRPS - BP 24 - 4059 Immeuble n°3-appt 12 Bardo center-3eme 6, rue baghdad Bp 214, 2100 gafsaSousse etage 2000 le bardo Tel 76 228 818Tel 73 222 404 Tel 71 519 852 Fax 76 221 535Fax 73 227 809 Fax 71 519 964 E-mail dr.gafsa@api.com.tnE-mail dr.sousse@api.com.tn E-mail dr.tunis@api.com.tn Direction regionaleDirection regionale Direction regionale De l’API - JendoubaDe l’API - Tataouine De l’API - Manouba Jm] C`]eYak @Ybja % :&H )1- % 0)((9n& @…a ;`Yc]j Aee& <gmcYda % *…e] ,0$9n]@YZaZ:gmj_maZY*()(DYEYfgmZY& Jendoubaétage BP 410 - 3200 Tataouine Tel 70 615 878 Tel 78 631 577Tel 75 860 647 Fax 70 615 884 Fax 78 631 577Fax 75 860 647 E-mail dr.manouba@api.com.tn E-mail dr.jendouba@api.com.tnE-mail dr.tataouine@api.com.tn Direction regionale Direction regionaleDirection regionale De l’API - Médenine De l’API – Le KefDe l’API – Tozeur Avenue habib bourguiba immeuble Avenue mongi slim Immeuble banque de9n&=d@Ybab%:H*(*%**((Lgr]mj hamroun 4100 medenine l’habitat 2eme etage – bp 210 7100 le kefTel 76 470 919 Tel 75 640 102 Tel 78 200 942 - 78 204 453Fax 76 470 919 Fax 75 640 838 Fax 78 204 419E-mail dr.tozeur@api.com.tn E-mail dr.mednine@api.com.tn E-mail dr.kef@api.com.tnDirection regionale Direction regionale Direction regionaleDe l’API - Siliana De l’API - Monastir De l’API - Kairouan4, Av. Taieb M’hiri - BP 34 - 6100 Siliana cite essaada, borj khafacha imm. Cite el manar – avenue de l’environnementTel 78 871 463 Municipalite 1er etage 5060 monastir 3100 kairouanFax 78 871 463 Tel 73 907 855 Tel 77 271 692E-mail dr.zaghouan@api.com.tn Fax 73 907 694 Fax 77 271 355Direction regionale E-mail dr.monastir@api.com.tn E-mail dr.kairouan@api.com.tnDe l’API - Gabès Direction regionale Direction regionale18, Rue Al Maârifa - 6001 Gabès De l’API – Ben arous De l’API - ZaghouanTel 75 272 855 59, avenue de france 2013 ben arous 17, Avenue de l’Indépendance - BP 36-Fax 75 272 855 Tel 71 388 755 1100 ZaghouanE-mail dr.gabes@api.com.tn Fax 71 389 091 Tel 72 675 855Direction regionale E-mail dr.benarous@api.com.tn Fax 72 676 263De l’API - Sidi Bouzid Direction regionale E-mail dr.zaghouan@api.com.tnAvenue habib bourguiba Bp95 9100 sidi De l’API – Ariana Direction regionalebouzid 11, rue bel hassine jrad 2080 ariana De l’API – KebiliTel 76 633 890 Tel 71 716 064 Route de gabes - bp 34, 4200 kebiliFax 76 634 802 Fax 71 709 437 Tel 75 490 234E-mail dr.sidibouzid@api.com.tn E-mail dr.ariana@api.com.tn Fax 75 490 234Direction regionale Direction regionale E-mail dr.kebeli@api.com.tnDe l’API – Nabeul De l’API – Beja Direction regionale80, avenue ali belhouene 8000 nabeul 9n&@YZaZ:gmj_maZY%Aee&;L9E9%1((( De l’API – MahdiaTel 72 286 973 Béja 1, Av. 2 Mars; Imm. Ben Abdallah 2émeFax 72 286 963 Tel 78 457 205 étage - 5100 MahdiaE-mail dr.nabeul@api.com.tn Fax 78 456 522 Tel 73 680 527Direction regionale E-mail dr.beja@api.com.tn Fax 73 695 006De l’API - Sfax Direction regionale E-mail dr.mehdia@api.com.tn1, rue bejaya 3000 sfax De l’API - Bizerte Direction regionaleTel 74 224 370/320 - 74 223 944 7, rue du nord 7000 bizerte De l’API - KasserineFax 74 210 704 - 74 223 072 Tel 72 433 556 2, Rue Jabari Imm. Gacemi - 1200E-mail dr.sfax@api.com.tn Fax 72 433 667 Kasserine E-mail dr.bizerte@api.com.tn Tel 77 474 772 Fax 77 474 772 E-mail dr.kasserine@api.com.tn www.tunisieindustrie.nat.tn
  • 81. Guichets Uniques de l’API Bizerte Bizerte ze Aria Ariana ana Kélibia Manouba a Tunis Tunis is i Jendouba Jendouba ub ba b Be Ben Arous Ben Arous ou Béja Béja Nabeul Nabe eul Zaghouan Zagh an Zaghouan Le Kef e f Sili Silian Siliana Souss ouss us u se Sousse Kairouan airouan Monastir o s onas i Monastir Mahdia ahdia hd hdi hdia di Mahdia Kasserine Sfax Sidi Bouzid di Gafsa f Tozeur T Tozeur r Gabès Gabès a Je Jerba Kébili Méde Médenine édenine Tataouine Tataouine TataouineGuichets Uniques de l’API
  • 82. 90 Le R é s e a u N a tio n a l d e s P é p in iè r e s d ’ En tr e p r is e s Pépinière Adresse Tél Fax E-mail 1DEHXO (ODQ 7HFKQRORJLTXH %3  (VSDFH ,6(7 GH 1DEHXO  1DEHXO  SHQDEHXO#DSLFRPWQ 6ID[ ,QQRYDWLRQ (1,6 6ID[ .P 5RXWH GH OD VRXNUD &LWp (O +DELE   SHSVID[#DSLFRPWQ *DIVD 7HFKQRORJLH GX )XWXU (VSDFH ,6(7 GH *DIVD 6LGL $KPHG =DUURXN  SHJDIVD#DSLFRPWQ *DEqV 3URPRWHFK (VSDFH ,6(7 GH *DEqV 5RXWH 0HGQLQH     SHJDEHV#DSLFRPWQ 5DGqV 7HFKQRORJLH 3OXV (VSDFH ,6(7 GH 5DGqV 5XH GH -pUXVDOHP %3   SHSBUDGHV#HPDLODWLWQ 6RXVVH 7HF (VSDFH ,6(7 GH 6RXVVH &LWp (UULDGK   SHVRXVVH#DSLFRPWQLe Courrier de l’Industrie - Hors Serie Pépinières .DLURXDQ ,QQRYDWLRQ 7HFKQRORJLTXH (VSDFH ,6(7 GH .DLURXDQ 5DNNDGD    SHNDLURXDQ#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GHV ,QLWLDWLYHV ,QQRYDQWHV .VDU +HOODO
  • 83. (VSDFH ,6(7 GH .VDU +HOODO $YHQXH +DM $OL 6RXD %3   SHNVDUKHOODO#DSLFRPWQ /H .HI (VVRU 7HFKQRORJLTXH (VSDFH ,6(7 %RXOLID /H .HI       SHNHI#DSLFRPWQ -HQGRXED &UpDWLF (VSDFH ,6(7 GH -HQGRXED      SHMHQGRXED#DSLFRPWQ MHUED &UpDWLRQ HW ,QQRYDWLRQ %3 (VSDFH ,6(7 0LGRXQH MHUED   SHMHUED#DSLFRPWQ 0DKGLD (QWUHSUHQGUH (VSDFH ,6(7 $YHQXH (O 0RXURXM +LERXQH 0HKGLD     SHPHKGLD#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH %L]HUWH (VSDFH ,6(7 0DQ]HO $EGHUDKPDQH 0DQ]HO $EGHUDKPDQH %L]HUWH SHEL]HUWH#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH .pELOL (VSDFH ,6(7 .HELOL .HELOL   SHNHELOL#SODQHWWQ =DJKRXDQ 7HUUH G¶HQWUHSUHQGUH (VSDFH ,6(7 =DJKRXDQ  SH]DJKRXDQ#DSLFRPWQ &HQWUH G¶,QQRYDWLRQ HW GH pYHORSSHPHQW ,16$7
  • 84. %3 &HQWUH 8UEDLQ 1RUG  7XQLV  SHLQVDW#DSLFRPWQ &DUWKDJH ,QQRYDWLRQ (37
  • 85. %3 &HQWUH G¶$SSXL 6FLHQWLILTXH (FROH 3ROWHFKQLTXH GH 7XQLVLH /D 0DUVD  SHHSW#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 6ID[ =RQH ,QGXVWULHOOH /D 3RXGULqUH ,, SHVID[#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 0DQRXED ,6&$( &DPSXV XQLYHUVLWDLUH OD 0DQRXED /D 0DQRXED  SHPDQRXED#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 6LGL %RX]LG (VSDFH ,6(7 6LGL %RX]LG SHVLGLERX]LG#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH %pMD (VSDFH ,6(7 %pMD    SHEHMD#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 6LOLDQD (VSDFH ,6(7 6LOLDQD 6LOLDQD       SHVLOLDQD#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH .DVVHULQH (VSDFH ,6(7 .DVVHULQH    SHNDVVHULQH#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 7DWDRXLQH LUHFWLRQ 5pJLRQDOH GH O¶$3, 7DWDRXLQH    SHWDWDRXLQH#DSLFRPWQ 3pSLQLqUH GH 7R]HXU (VSDFH ,6(7 7R]HXU SHWR]HXU#DSLFRPWQ 6RIW WHFK 7HFKQ{SROH GH VRXVVHFLWp +DPPDP 0DDURXURXWH FHLQWXUH GH 6DKORXO 6RXVVH    SHVRIWHFK#DSLFRPWQ
  • 86. Pépinières d’entreprises de l’API Bizerte e Ari Ariana ria iana Kélibia Jendouba endouba ou u Manouba Ma oub an ano ba a ub Tunis Tunis ni Ben Arous Ben Aro s n ou Bé éja Béja Nabeul N Nabe Zaghouan Z houa Zagho an Le Kef Sili Siliana Sousse us us Sousse Kairouan Kairouan Mon stir nas s Monastir Mah ahd hdia Mahdia Kasserine Sid Bouzid di Sidi Sfax Gafsa f Tozeur T Tozeur Gabès Gabès ab Jerba Jer erb erba Kébili Méden Médenine Tataouine T Tataouine