Charte du Forum De La Société CivileCette charte a été conçue à l’initiative d’un groupe de nationalistes libéraux, ceux q...
6- L’aide indéfectible au travail associatif, pilier qui soutient toute opération de constitution  et de développement de ...
continent africain et à l’espace méditerranéen. C’est une source intarissable de richesse et   d’authenticité.15- L’import...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Charte du forum de la société civile

261 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
261
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Charte du forum de la société civile

  1. 1. Charte du Forum De La Société CivileCette charte a été conçue à l’initiative d’un groupe de nationalistes libéraux, ceux qui ont foi en laTunisie, en son avenir, ceux qui croient aux principes de la révolution du 14 Janvier.Elle s’est donné pour but de déterminer (fixer) un ensemble de principes et de valeurs offrant uncadre à toute réflexion, étude ou action.De la révolution, cette charte en a l’esprit comme elle en a adopté les finalités pour qui se réalise lavéritable citoyenneté, que la voie soit ouverte à la liberté et à la démocratie, et que soit effectué larupture avec les méfaits du passé à savoir l’injustice, la corruption…Elle se réfère à ce qui rassemble et non à ce qui divise, c’est l’histoire millénaire de la Tunisie,avec ses gloires et sa contribution à la civilisation humaine, à savoir au mouvement réformateur etses pionniers, au combat du leader Habib Bourguiba et ses prises de position historiques ainsi quetout ce qu’il a accompli pour l’indépendance de la Tunisie et l’éclosion d’un état moderne.Cette charte veut déterminer les perspectives de l’action et la mouvance politique à travers lespoints suivants : 1- L’attachement indéfectible à la liberté, à la démocratie, à l’égalité et à la justice sociale, la volonté de faire participer les forces vives du pays dans l’intension de préserver les principes de la révolution et de les renforcer. 2- L’obligation de faire la sécurité des tunisiens une priorité absolue. 3- La nécessaire séparation du politique et du religieux. 4- L a considération du travail comme une valeur sûre, gage de la dignité de l’individu. De même, l’emploi est un droit pour toute tunisienne, pour tout tunisien et le garantir est un impératif pour la collectivité. 5- La liberté de pensée et la liberté d’expression, fondements sans lesquels aucun développement ne pourrait se faire. Et ces principes ne peuvent s’enraciner qu’en attribuant aux médias un rôle prépondérant, entendons des médias libres et responsables. 1
  2. 2. 6- L’aide indéfectible au travail associatif, pilier qui soutient toute opération de constitution et de développement de la société civile.7- Le développement durable : il se doit être diversifié, émanant d’une planification étudiée. Il a à tenir compte des potentialités de chaque région, à être équilibré et équitable et respectueux des exigences de l’environnement.8- Le savoir et la science comme garanties d’une société libre et démocratique car aujourd’hui une société évoluée ne peut se concevoir sans la maîtrise d’une technologie moderne et sans les moyens de communication et d’information. Aussi toute politique éducationnelle réussie fournira-t-elle les opportunités qui permettront de gravir les échelons dans le monde de la science et préservera la valeur de nos diplômes et la qualité de notre enseignement.9- Zones rurales et régions défavorisées appellent des efforts exceptionnels et des stratégies de développement afin de renforcer les infrastructures, de créer des emplois et d’améliorer les conditions de vie dans ces lieux.10- Le Pari sur les jeunes, instigateurs de la révolution et garants de sa réussite. Il faudra être à l’écoute de leurs préoccupations et leur permettre de prendre part à la marche du pays.11- Les acquis en faveur des femmes qu’il s’agit de renforcer pour un changement véritable. C’est la condition qui fera des femmes des partenaires à part entière, aux compétences égales et qui pourront alors prendre part au processus de développement et participer à la vie publique.12- L’importance des activités culturelles qui cautionnent toute évolution. Et les élites, les hommes de culture, auxquels on accordera une plus grande considération, auront à jouer un rôle de guide.13- Le sport doit être un droit pour tous et doit contribuer à la lutte contre toute violence, tout fanatisme et régionalisme.14- La préservation de l’identité tunisienne à travers ses composantes immuables dont principalement l’islam, l’appartenance au grand Maghreb, au monde arabe, et de plus au 2
  3. 3. continent africain et à l’espace méditerranéen. C’est une source intarissable de richesse et d’authenticité.15- L’importance de l’appartenance à l’union du Maghreb arabe, espace pluriel et surtout zone économique complémentaire.16- L’agriculture comme pilier de l’économie, assurent la suffisance alimentaire, une des conditions de la souveraineté nationale.17- La nécessité d’instaurer l’état de droit et des institutions. L’indépendance du pouvoir judiciaire doit être totale afin que cette instance mène à bien sa noble mission.18- L’attention portée à l’image du pays. Il faudra veiller à ce que la Tunisie ait une position de choix parmi les autres nations, une image de marque grâce à ses fils établis à l’étranger, ambassadeurs de leur pays à travers le monde et qui doivent nécessairement être l’objet de sollicitude pour le pays.19- La santé doit être considérée comme un droit pour tous.20- L’héritage culturel et historique de notre pays constitue une somme de valeurs devant servir de références à tous les tunisiens.En résumé, cette charte est une invitation à la réflexion, à l’action, c’est une voie versl’avenir qui rompt définitivement avec les méfaits de la période passée et qui se promet deshorizons meilleurs. 3

×