Les fêtes solennelles de YHWH
Le Sabbat (Shabbath) : Premier jour de l'homme.................................................
Les fêtes solennelles de YHWH
Le Sabbat (Shabbath) : Premier jour de l'homme
Avant de détailler les sept fêtes à Moïse, le...
C'est la paix à laquelle chaque être humain (les bons et les méchants) aspire. Une paix universelle
qui ne sera possible q...
faisaient donc que préfigurer Ce Sacrifice suprême.
L'Agneau pascal a donc été le signe du départ du peuple de la servitud...
Symbolisme dans le Tabernacle
Pour pouvoir exercer le sacrifice dans le Lieu Saint, les prêtres devaient être ceints de vê...
exercer le sacrifice dans le royaume à venir. Beaucoup meurent en chemin. Sur plusieurs millions
(plus de trois millions) ...
La pentecôte
Comme nous l'avons exposé plus haut, la pentecôte est une conséquence de la fête des prémices.
Elle correspon...
être agréées. C'est la raison pour laquelle on peut désormais s'approcher de l'arche sans en mourir.
Infusion de l'Esprit ...
phase aura lieu à l'enlèvement selon 1 Thessaloniciens 4:13-18, 1 Corinthiens 15:23 et
Apocalypse 12:6. La seconde phase a...
Kopher dans le Tabernacle
Lévitique 16 nous donne le détail du Yom Kippour.
Les sacrifices (ingrédients de l'expiation)
Le...
4 Et je pleurais beaucoup parce que personne n’était trouvé digne d’ouvrir le livre, ni de le lire,
ni de le regarder. 5 E...
Les Tabernacles (Soukkot)
Lévitique 16:33-36 «33 l’Éternel parla aussi à Moïse, en disant : 34 Parle aux enfants d’Israël,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les fêtes solennelles de YHWH

290 vues

Publié le

Les fêtes solennelles de YHWH prescrites aux hébreux qui traversaient le désert sont plus que de simples fêtes à commémorer. Ce sont les différents jalons du plan du salut de l'humanité.

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
290
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les fêtes solennelles de YHWH

  1. 1. Les fêtes solennelles de YHWH Le Sabbat (Shabbath) : Premier jour de l'homme.................................................................................2 La Pâques (Pesach): Sortie de la servitude et entrée dans le royaume.................................................3 Les pains sans levain (matstsah) : La Parole et La sanctification........................................................4 Symbolisme dans le Tabernacle.......................................................................................................5 La fête des prémices (Chavouot ou Yom ha-Bikkourim).....................................................................6 La pentecôte..........................................................................................................................................6 Le timing..........................................................................................................................................7 Le nouveau sacerdoce......................................................................................................................7 Communion restaurée entre Dieu et les hommes............................................................................7 Infusion de l'Esprit de Dieu.............................................................................................................8 Les trompettes (Roch Ha-Chanah).......................................................................................................8 Le jour des expiations (Yom Kippour).................................................................................................9 Kopher dans le Tabernacle.............................................................................................................10 Les sacrifices (ingrédients de l'expiation).................................................................................10 Le Veau d'Aaron........................................................................................................................10 Les deux boucs du peuple.........................................................................................................11 Le jugement du monde...................................................................................................................11 Les Tabernacles (Soukkot).................................................................................................................12 Les fêtes solennelles de YHWH Pendant la traversée du désert, le Seigneur prescrit à Moïse sept fêtes que le peuple devra commémorer. Ces fêtes sont en effet plus que des célébrations en l'honneur du Seigneur. Elles représentent différents jalons du plan du salut du croyant ; depuis sa conversion jusqu'au règne effectif du Seigneur sur terre pendant le millénium. Le Seigneur parle de ces fêtes comme étant de Saintes Convocations. Ces convocations font appel à des rassemblements du peuple devant YHWH. En effet, au temps où le temple existait encore, les hébreux, disséminés dans le monde entier, avaient coutume de se rassembler à Jérusalem lors de ces différentes fêtes (Notamment la Pâques, les trompettes et Yom Kippour). Ces fêtes font partie du volet sacrificiel de la loi de Moïse. Volet qui préfigurait l'ensemble de l’œuvre de la Croix qui été accomplie par le Seigneur. Pour quiconque croit en Jésus-Christ de Nazareth, ces fêtes constituent des étapes, des rendez-vous avec Dieu sur le chemin du Salut. Ces fêtes solennelles sont divisées en trois volets principaux qui correspondent aux jalons du plan du salut du Seigneur pour l'humanité. Voici une illustration.
  2. 2. Les fêtes solennelles de YHWH Le Sabbat (Shabbath) : Premier jour de l'homme Avant de détailler les sept fêtes à Moïse, le Seigneur a préconisé l'observance du Sabbat. Lévitique 23:3 «On travaillera six jours, mais au septième jour, qui est le sabbat, le jour du repos, il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucune œuvre, car c’est le sabbat à l’Éternel, dans toutes vos demeures». Le terme de Shabath (‫ב(ת‬ַ‫ (ת‬ ‫ש‬ָׁ ) signifie «se reposer» ou «cesser (de travailler)». La première fois que ce terme apparaît dans le Tanakh c'est dans Genèse 2 lorsque le Seigneur parachève l’œuvre de la création par sa créature la plus complexe : l'Homme. L'Homme a en effet été créé le sixième jour et le premier jour qu'il a donc connu est le septième ; le Sabbat. Le terme Sabbat, qui évoque donc le repos, ne peut donc s'appliquer ni à Dieu (Il ne peut se fatiguer) ni à Adam (c'est le premier jour de sa vie). De même, un individu qui resterait quasi immobile toute la journée du samedi aurait certes le repos du corps mais ne pourrait s'absoudre de ses pensées (le poids des responsabilités, les défis du quotidien, les inquiétudes sur l'avenir, l'adversité, etc.). Il est donc impossible, dans ce monde, d'atteindre le repos et la paix auxquelles chacun aspire. Or si le sabbat n'est utile ni à Dieu, ni à l'homme, à quoi sert-il? Le Sabbat préfigure, en effet, non pas le repos du corps humain mais celui de l'âme humaine.
  3. 3. C'est la paix à laquelle chaque être humain (les bons et les méchants) aspire. Une paix universelle qui ne sera possible que lorsque le règne Messianique sera établit sur terre à la fin de la Grande Tribulation et de l’Armageddon. On peut y voir la description dans Zacharie 14 , Ésaïe 11 et Apocalypse 20:4. En réponse aux pharisiens qui étaient scandalisés notamment qu'Il opère des miracles et toutes sortes d'ouvrages pendant les jours de Sabbat, le Seigneur leur a répondu ceci dans Marc 2:27-28 «27 Puis il leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat ; 28 de sorte que le Fils de l’homme est Maître même du sabbat». En disant ceci au clergé juif, le Seigneur invite les religieux à dépasser le cadre légaliste de la chose et à s'attarder plus à son sens prophétique. Il précise ici que que le sabbat a été fait au bénéfice de l'homme et pas l'inverse. Un héritage dans lequel l'homme ne pourra rentrer que s'il accepte le plan du salut. Un héritage qui sera ne sera effectif que dès le début du Millénium pendant lequel le Seigneur Lui-même sera Maître du sabbat. Le Sabbat est donc parmi ces fêtes solennelles, non pas un point de départ mais l'objectif final qui sera atteint lorsque les différentes étapes du plan du Salut auront été respectées. En effet, si Adam n'avait pas péché, il ne serait jamais sortit du Sabbat. Le péché étant donc consommé, l'homme est sortit du Sabbat et la grâce de Dieu c'est précisément qu'Il a prévu une solution pour l'y faire entrer de nouveau. La Solution c'est Yehoshua. La Pâques (Pesach): Sortie de la servitude et entrée dans le royaume Lévitique 23:5 « Au premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, sera la Pâques à l’Éternel». La Pâques représente la première étape du plan du Salut. C'est la conversion. C'est à sa conversion que le croyant quitte l’Égypte, la servitude au péché et au royaume de l'ennemi. En effet le premier épisode qui en fait clairement mention est relaté dans Exode 12 lorsque le Seigneur inflige la septième plaie à Pharaon et son royaume. Lors de cet épisode, le Seigneur préconise à tout le peuple d'égorger dans chaque foyer, un agneau ou un chevreau d'un an. Il préconise d'en manger la chair et de maculer de son sang le cadre de la porte (les deux poteaux et le linteau). Ceci permettra effectivement à toutes les familles hébraïques d'échapper au jugement de l’Éternel qui frappera toutes les familles égyptiennes en tuant leurs premiers nés. Ce qui brisa les dernières réticences de Pharaon qui n'eût plus d'autre choix que de libérer le peuple qui entamera ensuite, en liberté, sa marche vers Canaan. La pâques représente donc le sacrifice de l'agneau qui arrache le croyant de la servitude au péché et qui lui permet d'entamer sa marche avec Dieu vers la Terre Promise. Ce symbole est rappelé par Jésus lors de l'épisode de la Cène dans Marc 12:22-24 «Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir béni Dieu, il le rompit et le leur donna, et leur dit : Prenez, mangez, ceci est mon corps. 23 Puis il prit ensuite une coupe, et après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de la Nouvelle Alliance, qui est répandu pour plusieurs » . Il indique ici qu'Il est bien cet agneau qui devait être sacrifié. Agneau dont le sang devait couler à la croix pour affranchir l'humanité de la servitude du péché. Effectivement, la Justice de Dieu est implacable. Elle est parfaite. Une vie en échange d'une vie comme Il l'a indiqué à Noé lorsqu'Il a renouvelé l'Alliance avec l'humanité dans Genèse 9 :6. L'Homme a été fait à l'image de Dieu. La vie d'un animal n'équivaut donc pas à celle d'un Homme et ne peut donc pas suffire à racheter cette dernière. Il fallait donc un Sang vierge de tout péché et d'une telle excellence qu'il suffirait, à lui seul, à racheter les vies de l'humanité entière. C'est le sang de Jésus-Christ. L'agneau pascal et tous les sacrifices d'animaux de la loi sacrificielle de Moïse ne
  4. 4. faisaient donc que préfigurer Ce Sacrifice suprême. L'Agneau pascal a donc été le signe du départ du peuple de la servitude Égyptienne. Ce départ n'a cependant été effectif qu'après la traversée de la mer rouge dont les eaux ont engloutit les soldats de Pharaon lancés à leur poursuite. L'Eau de la mer rouge est aussi une forme d'onction particulière donnée au nouveau convertit pour confronter les soldats de Pharaon (sorciers, satanistes, quimboiseurs, marabouts, etc.) qui se mettent à poursuivre le nouveau convertit. On peut également voir dans les eaux de la mer rouge, le symbole du baptême par immersion. La Pâques et les eaux de la mer rouge représentent donc la conversion. On retrouve également ces éléments dans le parvis du Tabernacle. Ils sont représentés par l'autel d'airain et la cuve d'airain. L'Autel d'airain sur lequel le Veau d'Aaron est sacrifié pour le peuple et la cuve d'airain dont l'eau est un engagement à une bonne conduite (la sanctification) pendant toute la marche vers la Terre Promise. C'est pour cela que la Pâques est immédiatement suivie par les sept jours de pains sans levain. Sans péché. Les pains sans levain (matstsah) : La Parole et La sanctification Lévitique 23:6 « Et le quinzième jour de ce même mois sera la fête solennelle des pains sans levain à L’Éternel ; vous mangerez des pains sans levain pendant sept jours» Le pain indique la Parole de Dieu. Le levain désigne le péché comme nous l'avons indiqué précédemment. Le pain sans levain constitue donc l'aliment dont tout croyant doit impérativement se nourrir sous peine de retourner en captivité et de sortir du plan du salut. Le chiffre 7 (les sept jours) fait appel à l'absolu dans la prophétie Biblique. Ceci indique que toute personne convertie devra, tout le temps de sa conversion se nourrir de pain sans levain. Tout convertit devra être attachée à la Parole de Dieu et vivre dans la sanctification.
  5. 5. Symbolisme dans le Tabernacle Pour pouvoir exercer le sacrifice dans le Lieu Saint, les prêtres devaient être ceints de vêtements de lin selon Exode 28:42-43 «Et tu leur feras des caleçons de lin, pour couvrir leur nudité, qui tiendront depuis les reins jusqu’au bas des cuisses. 43 Et Aaron et ses fils seront ainsi habillés quand ils entreront dans la tente d’assignation, ou quand ils approcheront de l’autel pour faire le service dans le lieu saint ; afin qu’ils ne portent pas d’iniquité et ne meurent pas. Ce sera une ordonnance perpétuelle pour lui et pour sa postérité après lui». La nudité c'est le péché. Nadab et Abihu, fils d'Aaron ne l'ont pas compris et en sont morts selon Lévitique 10:1. Toute personne convertie doit donc savoir que la sanctification, dès la conversion, n'est pas optionnelle. Pour pouvoir exercer le sacrifice devant Dieu, Il faut être en permanence dans un état d'esprit où l'on ne fait volontairement rien qui contredise la Parole de Dieu. Que ce soit en pensée (surtout les pensées), en parole ou en acte. La table des pains de proposition représente la Parole de Dieu. La parole de Dieu est à lire et méditer quotidiennement. C’est vital. Le Seigneur dira à Josué dans Josué 1 :8 « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche, mais médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras ». C’est en lisant la Parole que le convertit apprend à distinguer ce qui est saint de ce qui est profane. Il apprend à comprendre les visions. Il apprend à distinguer les visions qui viennent de Dieu (toujours conformes à la Parole) de celles qui viennent de l’ennemi. Il apprend à confondre les faux frères, démasquer les fausses doctrines, etc. Tout ceci est possible grâce à la lecture et la méditation de la Parole. Dès sa conversion, l'élu rentre dans une longue épreuve pour le qualifier pour le royaume à venir. Pour les hébreux, ça a duré 40 ans. Le Seigneur prend ce temps pour forger à nouveau nos âmes qui ont été déformées par le péché en Égypte. Pour nous rendre semblables à Lui et nous préparer à
  6. 6. exercer le sacrifice dans le royaume à venir. Beaucoup meurent en chemin. Sur plusieurs millions (plus de trois millions) sortis d’Égypte, seuls, Josué et Caleb sont arrivés en Terre Promise. Le reste étant nés en chemin. Les autres sont tous morts en chemin. Victime de leur incrédulité, de leur rébellion, de leur idolâtrie, de leurs péchés sexuels et toutes les autres offenses qu'ils ont faites au Seigneur. S'auto-éliminant ainsi du plan du salut. Le risque est le même pour quiconque s'engage dans la marche. Il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus. La persécution actuelle complique considérablement la chose et ce sera encore plus compliqué dès que l’Église sera enlevée. Tous ceux qui auront gardé la foi seront comme les chrétiens au temps de Néron, l'empereur Romain. Ils seront traqués et beaucoup seront mis à mort. Repentons-nous donc pour pouvoir y échapper. La fête des prémices (Chavouot ou Yom ha-Bikkourim) Lévitique 23:9-10 «l’Éternel parla aussi à Moïse, en disant : 10 Parle aux enfants d’Israël et dis- leur : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous en aurez fait la moisson, vous apporterez alors au prêtre une gerbe des premiers fruits de votre moisson». La moisson dont Il est question ici évoque la résurrection et le terme même de prémices évoque une première étape qui ne concerne que le Messie, Jésus-Christ, mais qui sera suivie d'une seconde étape qui concernera tous les croyants . L'apôtre Paul l'indique dans 1 Corinthiens 15:20-23 «Mais maintenant Christ est ressuscité des morts, Il est les prémices de ceux qui dorment. 21 Car puisque la mort est venue par un seul homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. 22 Car comme tous meurent en Adam, de même aussi tous seront vivifiés en Christ. 23 Mais chacun en son rang, Christ comme prémices, puis ceux qui sont à Christ seront vivifiés lors de son avènement». La première étape de la résurrection de l'humanité permet au Fils, d'apporter Son sang au Père après avoir obtenu la rédemption éternelle de l'Humanité au travers de l’œuvre de la Croix. Ceci est détaillé dans Hébreux 9:11-22. Cette résurrection permet au Seigneur de déclencher d'abord la résurrection des esprits humains (La pentecôte) qui étaient tous morts du fait du péché d'Adam et Eve. Jean 14:16-20 «6 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur, pour demeurer avec vous éternellement. 17 l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connaît pas ; mais vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. 18 Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai vers vous. 19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous me verrez, et parce que je vis, vous aussi vous vivrez. 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que JE SUIS en mon Père, et vous en moi, et moi en vous». Cette résurrection des esprits consiste donc en un retour du Seigneur sous une autre forme qui lui permettra d'habiter en chacun de ceux qui auront accepté le plan du salut. C'est ça la pentecôte. Cette résurrection des esprits sera suivie par celle des corps comme décrit ci-après: La première phase aura lieu à l'enlèvement selon 1 Thessaloniciens 4:13-18, 1 Corinthiens 15:23 et Apocalypse 12:6 La seconde phase aura lieu pendant la Grande Tribulation selon Apocalypse 14:1-4 avant le déversement des sept coupes de la colère de Dieu. La dernière résurrection, celle de tous les impies, aura lieu après le millénium. Ils ressusciteront pour être jugés et ensuite jetés dans l'étang de feu ardent et ne sont donc pas concernés par la fêtes des prémices. Les premiers fruits de la moissons évoqués ici sont exigés à l'arrivée en Terre Promise. De même, à la première résurrection, tous les élus devront présenter au Seigneur (le Grand Prêtre) les œuvres qu'ils auront réalisées sur terre. Chacun sera jugé en fonction de la charge (famille, service, etc.) et des dons qui lui auront été confiés par le Seigneur. C'est le sens de la parabole des talents relatée dans Matthieu 25 :14-30. Ne soyons donc pas des serviteurs inutiles.
  7. 7. La pentecôte Comme nous l'avons exposé plus haut, la pentecôte est une conséquence de la fête des prémices. Elle correspond à un moment crucial dans l'histoire de l'Humanité. C'est à partir de ce moment qu'Il est de nouveau possible à l'homme de communier pleinement avec Dieu. Elle correspond à l'instauration d'un nouveau type de sacerdoce exercé avec l'aide de l'Esprit selon la promesse de Joël 2:28. Le timing La pentecôte devait être célébrée au lendemain du septième sabbat après la fête des prémices soit, 50 jours. Lévitique 23:15 «Vous compterez aussi dès le lendemain du sabbat, à savoir dès le jour où vous aurez apporté la gerbe qu’on doit agiter, sept semaines entières». La gerbe qu'on doit agiter ici c'est les prémices ; C'est Christ (le Grand-prêtre) qui passe de la mort à la vie et qui doit être consacré pour être éternellement et de façon absolue (7 semaines entières), Sacrificateur du Dieu Très-Haut. C'est-à-dire, exercer la Puissance du Père éternellement. Être assis éternellement à Sa droite. C'est une conséquence de l’œuvre de la croix. L'agitation fait appel à la notion de consécration selon Exode 29 :24 « Et tu mettras toutes ces choses sur les mains d’Aaron et sur les mains de ses fils, et tu les agiteras de côté et d’autre devant l’Éternel». Le nouveau sacerdoce La pentecôte marque le changement du sacerdoce. En effet, comme nous l'avons précédemment évoqué, la justice de Dieu est implacable et parfaite. Une vie pour une vie. Le sang des bêtes, l'observance des fêtes et toute la loi sacrificielle de Moïse ne suffisent donc pas à racheter les âmes humaines. D'où la nécessité de changer le sacerdoce. Toute cette loi cérémonielle de Moïse préfigurait donc l’œuvre de la Croix qui a été accomplie par le Seigneur. Dès lors, son observance est devenue caduque. C'est ce que le Seigneur dit ici dans Lévitique 23:16 «Vous compterez donc cinquante jours jusqu’au lendemain du septième sabbat ; et vous offrirez à l’Éternel un gâteau nouveau». Désormais, le sacerdoce n'est plus réservé aux lévites. Tout le monde peut à présent manger les pains de la table des pains de proposition. Tout le monde peut maintenant accéder au Saint des Saints ; le voile a été déchiré à la croix. Il est même désormais possible d'y accéder tout le temps. L'onction n'est plus réservée aux rois d’Israël et de Juda et aux prophètes. L'arche vient maintenant se tabernacler dans chacune des tentes que nous sommes. Tout ce qui faut faire c'est simplement se repentir et s'engager à respecter la Parole de Dieu. Le reste, le Seigneur s'en charge. Communion restaurée entre Dieu et les hommes Cette communion est restaurée dans Lévitique 23:16 «Vous apporterez de vos demeures deux pains pour en faire une offrande agitée, ils seront de deux dixièmes, et de fine farine, pétris avec du levain. Ce sont les premiers fruits à l’Éternel». Ces deux pains pétris avec du levain désignent l'offrande du croyant à Dieu. Offrande imparfaite car, inévitablement entachée par le péché (le levain). En effet, tant que nous demeurons dans nos enveloppes charnelles, même les plus avancés dans la sainteté sont prisonniers chacun de son âme qui, de part sa nature, souille l'homme et l'empêche d'épouser parfaitement sa nature divine. Cette souillure est toutefois ôtée par le sang de l'agneau selon Lévitique 23:20 «Et le prêtre les agitera avec le pain des premiers fruits, et avec les deux agneaux, en offrande agitée devant l’Éternel. Ils seront saints à l’Éternel, pour le prêtre». C'est la raison pour laquelle nos œuvres pour Dieu, bien qu'imparfaites, peuvent toutefois
  8. 8. être agréées. C'est la raison pour laquelle on peut désormais s'approcher de l'arche sans en mourir. Infusion de l'Esprit de Dieu La pentecôte représente également la promesse de l’Esprit de Joël 2:28, rappelée dans Actes 1:4 et réalisée dans Actes 2:2-4. Le Seigneur dira ceci dans Jean 14:16-20 «6 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur, pour demeurer avec vous éternellement. 17 l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connaît pas ; mais vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. 18 Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai vers vous. 19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous me verrez, et parce que je vis, vous aussi vous vivrez. 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que JE SUIS en mon Père, et vous en moi, et moi en vous». On comprend ici que l'infusion de l'Esprit consiste au retour du Seigneur sous une autre forme. Une forme qui lui permet d'habiter en chacun de ceux qui auront accepté le plan du salut. À présent, l'onction n'est plus réservée aux rois d’Israël et de Juda et aux prophètes. La pentecôte nous transforme tous en sacrificateurs et rois selon Apocalypse 1:6 «6 A lui, dis-je, qui nous a aimés, et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang, et qui a fait de nous des rois et des prêtres pour Dieu, son Père, à lui soient la gloire et la force d’âges en âges. Amen !». Sur quoi le croyant doit-il régner? Sur Lui-même: l’ennemi le plus dangereux pour l’homme, c’est lui-même. C’est son âme. C’est dans l’âme que naît le péché et la seule façon de vivre la sanctification, c’est d'assujettir son âme. Ceci est impossible sans l’aide du Saint-Esprit. D'où l'utilité de la pentecôte. L’homme doit donc régner premièrement sur le péché. Sur la puissance de Satan : Un homme qui craint Dieu et qui vit dans la sanctification évite que Satan et tous ceux qui le servent aient prise sur lui. D’où l’importance extrême de vivre dans la sanctification. Ce croyant peut, simplement par sa présence, constituer un problème pour des satanistes qui sont dans sa sphère de présence. Il peut, en lâchant des paroles, provoquer une activité importante dans le monde spirituel et des dégâts dont il n’a même pas conscience. C’est ce que notre Seigneur Jésus indique dans Luc 10 :17-19 « Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en Ton Nom. 18 Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire». C'est ça la pentecôte! Pour l’expérimenter, il faut la foi et la sanctification. En effet, l'esprit d'une personne réellement convertie est assis au ciel selon Éphésiens 2:6 « 6 Et il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ ». L'ennemi n'ayant pas accès au ciel ne peut donc pas l'asservir. La seule façon, pour lui, d'atteindre une personne qui craint ainsi Dieu c'est soit par le péché, soit par le manque de foi (qui est une conséquence des intimidations et des persécutions diverses). Même si on chute, on peut toujours se repentir contrairement à ce que l'ennemi fait croire. La fin d'une chose vaut mieux que son début. Les trompettes (Roch Ha-Chanah) Cette fête constitue, avec le Yom Kippour, les deux fêtes des derniers temps. L'extraction de ceux qui sont à Dieu et le jugement du monde. Lévitique 23:23 «23 l’Éternel parla aussi à Moïse, en disant : 24 Parle aux enfants d’Israël et dis-leur : Au septième mois, le premier jour du mois, il y aura un jour de repos pour vous, un mémorial de jubilation, et une sainte convocation. 25 Vous ne ferez aucune œuvre servile, et vous offrirez à l’Éternel des offrandes consumées par le feu». Cette fête préfigure l'enlèvement de ceux qui croient en Jésus-Christ. Elle correspond à la résurrection des corps de ceux qui auront cru en Lui. On en trouve les détails dans La première
  9. 9. phase aura lieu à l'enlèvement selon 1 Thessaloniciens 4:13-18, 1 Corinthiens 15:23 et Apocalypse 12:6. La seconde phase aura lieu pendant la Grande Tribulation selon Apocalypse 14:1-4 avant le déversement des sept coupes de la colère de Dieu. En effet, l'Église de Christ sera soustraite juste avant le jugement de ce monde comme ce fût le cas du temps de Noé avec le déluge et de Lot lors du jugement de Sodome et Gomorrhe. Ceux qui auront conservé la foi seront donc enlevés dans les airs à la rencontre du Seigneur. Ensuite aura lieu le tribunal de Christ. C'est un tribunal qui accordera des couronnes aux élus en fonction de leurs œuvres sur terre et en fonction de la gestion des charges (famille, services, etc.) et des dons qu'ils auront reçu de Dieu. À la suite de ce tribunal, un festin aura lieu. Ce sont les noces entre l'Époux et l'Épouse selon Apocalypse 19 : 7-9 «7 Réjouissons- nous et tressaillons de joie, et donnons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont venues, et son Épouse s’est préparée. 8 Et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin pur et éclatant. Car le fin lin désigne la justice des saints. 9 Alors il me dit : Écris : Bénis sont ceux qui sont appelés au festin des noces de l’Agneau! Il me dit aussi : Ces paroles de Dieu sont véritables». Le terme Offrande consumées par le feu implique que ce sera dans un temps de grandes persécutions. En effet, le Seigneur permet ces persécutions pour dévoiler les cœurs de chacun. Le feu révèle ceux qui sont faits de paille et ceux sont faits d'or. Il consume la paille et il rend l'or encore plus pur. Ainsi, chacun saura quel est véritablement son état d'âme avant l'enlèvement. Ceux qui s'étaient endormis se réveillent ; certains pour la repentance et le salut et d'autres pour l'apostasie et la mort. Cette fête correspond également au rassemblement des juifs qui seront en proie à de grandes persécutions à travers le monde. Le Seigneur les rassemblera Lui-même comme Il le dit dans Matthieu 24:30-31 «Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront en se frappant la poitrine, et verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel, avec une grande puissance et une grande gloire 31 Il enverra ses anges avec un grand son de trompette, et ils rassembleront ses élus, des quatre vents, d’une extrémité des cieux à l’autre ». Il s'agit ici des Juifs qui auront été marqués de la lettre Tav selon Apocalypse 7:3-8. Ceux qui auront refusé d'adorer l'homme impie et qui ne se seront pas livrés à l'ivresse du péché et à la méchanceté ambiantes. Ils seront enlevés et ensuite, le jugement de la terre aura lieu. Les 10 jours qui séparent la fêtes des trompettes du Yom Kippour correspondent à l'épreuve. Les Juifs subiront, de façon plus douloureuse encore, l'épuration que les chrétiens subissent actuellement. C'est l'église de Smyrne d'Apocalypse 2:8. Ceux qui tiendront jusqu'au bout seront sauvés. De même que ceux qui mourront sur le champ de bataille ; Ils ne subiront pas la mort spirituelle. Le jour des expiations (Yom Kippour) Lévitique 23:26 « l’Éternel parla aussi à Moïse, en disant : 27 Pareillement en ce même mois, qui est le septième, le dixième jour sera le jour des expiations ». La fête avait lieu 10 jours après la fête des trompette. Toujours pendant le 7e mois (le mois de Tichri) Le mot Expiation est traduit de l'hébreu Kippour (‫רםים‬ִ‫(םי‬ ‫פ‬ֻּ‫םיִר‬ ‫כ‬ִֻ‫(םי‬ ) qui a la même origine que Kopher (‫פ‬ֶ ‫כ‬ֻּ ֫ ‫)ר‬ qui implique un rituel de réparation destiné à apaiser la colère de Dieu suite au péché. C'est pour ça que le Yom Kippour est également connu comme le jour du Grand Pardon. Ce Grand Pardon ne concerne que ceux qui sont dans l'Alliance avec Dieu et implique donc forcément le Jugement de tous ceux qui ne rentrent pas dans cette Alliance et de ceux qui s'en sont déliés. On le voit du temps de Noé. L'arche était recouvert de poix en dedans et en dehors selon Genèse 6:14. Le mot poix se dit également Kopher. L'on en déduit ici que Kopher est l'élément qui permet à l'arche de glisser sur l'eau, de flotter ; échappant ainsi au jugement du monde. En commémorant donc Yom Kippour, les Juifs commémorent le moyen par lequel ils échappent au jugement du monde.
  10. 10. Kopher dans le Tabernacle Lévitique 16 nous donne le détail du Yom Kippour. Les sacrifices (ingrédients de l'expiation) Le Yom Kippour est une expiation qui se fait en communion avec Dieu. Aaron, Grand-prêtre, offre Son veau et le peuple offre ses deux boucs. Lévitique 16:6 « Puis Aaron offrira son veau en sacrifice pour le péché, et fera propitiation tant pour lui que pour sa maison ». C'est le veau d'Aaron qui fait propitiation pour le péché. En d'autres termes, c'est le sacrifice qui déclenche la faveur de Dieu pour pardonner (expier) le péché du peuple. Les boucs offerts par le peuple ne font que rentrer dans le travail opéré par le veau. Lévitique 16:5 « Et il prendra de l’assemblée des enfants d’Israël deux jeunes boucs en sacrifice pour le péché et un bélier pour l’holocauste ». Les boucs du peuple sont offerts à la suite du Veau d'Aaron. Le Veau d'Aaron Lévitique 16:11 «Aaron donc, présentera le veau en sacrifice pour le péché, et fera propitiation pour lui et pour sa maison. Et il égorgera, dis- je, son veau qui est le sacrifice pour le péché». La première remarque à faire ici est la nature de l'animal. Un veau. Comme l'image du Fils. On note l'insistance ici du pronom possessif «Son». Comme pour marquer un attachement particulier à celui à qui Il appartient. Or lorsqu'il s'agit des autres sacrifices, on utilise les articles indéfinis «Un» bélier, «Deux» boucs, «Un» taureau, etc. Le Veau d'Aaron est donc l'offrande du Fils pour obtenir le pardon du péché du peuple. On peut faire le parallèle avec le sacrifice de l'animal dont la peau fût utilisée pour couvrir la nudité d'Adam et Eve dans Genèse 3:21. D'ailleurs on notera que le sang du Veau sera d'abord aspergé à l'Orient du propitiatoire selon Lévitique 16:11 «Il prendra aussi du sang du veau, et il en fera l’aspersion avec son doigt au-devant du propitiatoire vers l’orient ; il fera l’aspersion de ce sang-là sept fois avec son doigt devant le propitiatoire». – Le Tabernacle est l'image de l’Éden. Les deux chérubins qui sont sur le propitiatoire sont les mêmes que ceux que le Seigneur a mis en Éden pour empêcher l'homme d'y rentrer à nouveau et atteindre l'arbre de vie selon Genèse 3:24 «C’est ainsi qu’il chassa l’homme, et il mit à l’orient du jardin d’Éden des chérubins qui tournaient çà et là une épée flamboyante pour garder le chemin de l’arbre de vie». En effet, sans cette protection, l'homme aurait pu rentrer dans le jardin, manger l'arbre de vie et serait demeuré éternellement dans le péché. L'arbre de vie est celui qui donne la vie éternelle. – Le devant du propitiatoire était tourné vers l'Orient (vers l'est). C'est précisément à l'Orient du Jardin qu'Adam et Eve ont été chassés. On peut donc en conclure que l'Arche fait office du jardin d’Éden. La verge d'Aaron qui y avait fleurit fait office de l'Arbre de vie. Les tables des lois et la manne qui s'y trouvaient font office de la Parole de Dieu qui était adressée à Adam et Eve. – Le sang du Veau qui est aspergé sept fois le fut pour expier la terre du péché, de façon absolue. Le Veau d'Aaron n'est donc rien d'autre que le Fils de Dieu qu'Il a Lui-même offert en sacrifice et dont le sang était, seul, assez pur pour expier le péché d'Adam et Eve. Pour expier le péché de l'Humanité. Apocalypse 5:2-5 «Et je vis aussi un ange remarquable par sa force, qui proclamait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? 3 Et il n’y avait personne, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre qui pouvait ouvrir le livre, ni le regarder.
  11. 11. 4 Et je pleurais beaucoup parce que personne n’était trouvé digne d’ouvrir le livre, ni de le lire, ni de le regarder. 5 Et l’un des anciens me dit : Ne pleure pas, voici le Lion qui vient de la tribu de Juda, de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et pour en rompre les sept sceaux». Le Veau d'Aaron est donc le Lion de la tribu de Juda, Jésus-Christ de Nazareth, qui devait paraître et donner Sa vie en sacrifice pour expier les péchés de quiconque accepterait le plan du salut. Ici le Sacrificateur fait aussi office de sacrifice. Les deux boucs du peuple Les deux boucs du peuple désignent la part que l'Homme doit effectuer pour entrer dans cette nouvelle Alliance qui le sort du péché et de la mort pour le ramener à la vie éternelle. Le premier bouc désigne la part de Dieu en tant qu'Homme puisque Jésus-Christ était 100% Dieu et 100% Homme. C'est le bouc Azazel sur la tête duquel tous les péchés du peuple ont été transmis dans Lévitique 16:21-22 «21 Et Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes leurs transgressions, selon tous leurs péchés ; et il les mettra sur la tête du bouc, et l’enverra au désert par un homme prêt pour cela. 22 Et le bouc portera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre inhabitable, puis cet homme laissera aller le bouc par le désert». On retrouve la suite de cette scène dans Zacharie 3. Les vêtements sale de Yehoshua, le Grand Sacrificateur, désignent le péché du peuple. Le bouc est allé dans le désert. Un endroit inhospitalier et incompatible avec la vie humaine où il y a toutes sortes de bêtes sauvages (les démons). C'est pour cette cette raison que leur chef, Satan, se trouve justement debout, à la droite de Yehoshua, pour l'accuser. Le second bouc est celui qui doit être sacrifié. Il préfigure la souffrance et les épreuves que devront subir ceux et celles qui accepteront le plan du salut. Matthieu 16:24-26 «24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. 25 Car quiconque voudra sauver son âme la perdra ; mais quiconque perdra son âme à cause de son amour pour moi la trouvera. 26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ?». Entrer dans l'Alliance implique un renoncement à soit-même. On ne vit plus pour soit mais pour Dieu. C'est ça la véritable consécration. Le jugement du monde Comme on l'a précédemment dit, l'expiation des péchés de ceux qui rentrent dans l'Alliance implique inévitablement le jugement et l'extermination de ceux qui ne font pas partie de cette Alliance et de de ceux qui en sont sortit. Il faut que la terre soit entièrement purifiée de l'iniquité et de ceux qui la commette pour que le millénium puisse s'établir. Dans la version céleste du tabernacle, jean voit ceci dans Apocalypse 15:8 «Et le temple fut rempli de la fumée à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ; et personne ne pouvait entrer dans le temple jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges soient accomplis». De même, le Grand Sacrificateur devait être seul dans le Tabernacle lorsqu'Il offrait les sacrifices pour l'expiation selon Lévitique 16:17 «17 Et personne ne sera dans la tente d’assignation quand le prêtre y entrera pour faire propitiation dans le sanctuaire, jusqu’à ce qu’il en sorte, lorsqu’il fera propitiation pour lui et pour sa maison, et pour toute l’assemblée d’Israël». Cette scène d'Apocalypse 15:8 va déclencher les sept coupes de la colère de Dieu. Un enchaînement d’événements cataclysmiques qui ont pour épilogue la destruction totale de la terre et de tous les êtres vivants qui s'y trouveront. Ceux qui n'auront pas été préalablement enlevés.
  12. 12. Les Tabernacles (Soukkot) Lévitique 16:33-36 «33 l’Éternel parla aussi à Moïse, en disant : 34 Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Au quinzième jour de ce septième mois sera la fête solennelle des tabernacles pendant sept jours, à l’Éternel. 35 Au premier jour, il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucune œuvre servile. 36 Pendant sept jours, vous offrirez à l’Éternel des offrandes consumées par le feu. Et au huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à l’Éternel des offrandes consumées par le feu ; ce sera une assemblée solennelle. Vous ne ferez aucune œuvre servile». Cette fête préfigure le Millénium. Le règne de 1000 ans de Dieu au milieu des hommes qui auront échappé au jugement du monde. On le voit dans Zacharie 14:16 «16 Et il arrivera que tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem, monteront en foule chaque année pour adorer le Roi, l’Éternel des armées, et pour célébrer la fête des Tabernacles». Plus tôt dans ce chapitre, le prophète Zacharie relate ceci : Zacharie 14 :9-11 « l’Éternel sera Roi sur toute la terre ; en ce jour-là. l’Éternel sera Un, et son nom sera Un. 10 Toute la terre deviendra comme la plaine, depuis Guéba jusqu’à Rimmon, au midi de Jérusalem ; et Jérusalem sera exaltée et restera à sa place, depuis la porte de Benjamin, jusqu’à l’endroit de la première porte, jusqu’à la porte des angles, et depuis la tour de Hananeel, jusqu’aux pressoirs du roi. 11 On habitera dans son sein, et il n’y aura plus d’interdit, mais Jérusalem sera habitée en sûreté». Ce récit est également relaté dans Ésaïe 11 et Apocalypse 20:1-3. Les sept jours dont il est fait mention dans Lévitique représente 1000 ans. Le huitième jour indique le début d'une nouvelle ère. Le début d'un nouveau royaume. Ce sera l'entrée dans la Jérusalem Céleste qui est décrite dans Apocalypse 21:9-27 et Apocalypse 22:1-5. C'est l'entrée définitive de l'Homme dans l’Éternité divine.

×