Rites sacrificiels lévites : L'holocauste
1. L'animal........................................................................
Nous allons aborder, dans cet enseignement, le volet sacrificiel de la loi de Moïse. Ces rituels
sacrificiels, détaillés d...
agréée de justesse. Ce sont ceux qui sacrifient dans les hauts lieux mais seulement à Dieu et
qui reconnaîtront Jésus-Chri...
• La seconde vertu du feu c'est qu'il permet à Dieu de se révéler au croyant. La plupart des
croyants sont pris entre leur...
3. Le rituel
Le rituel de l'holocauste prévoit trois types de sacrifices. Trois classes d'animaux : Le gros bétail, le
men...
19:33-34 «Puis s'étant approché de Jésus, et voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui rompirent pas les
jambes ; 34 mais u...
cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous».
3.3 Les oiseaux: tourterelles ou pigeonne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rites sacrificiels lévites - l'holocauste

120 vues

Publié le

L'holocauste est le 1er des 5 rituels sacrificiels préconisés par Moïse. Il préfigure la consécration entière et volontaire de la vie du chrétien au Seigneur.

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
120
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rites sacrificiels lévites - l'holocauste

  1. 1. Rites sacrificiels lévites : L'holocauste 1. L'animal............................................................................................................................................2 1.1 Le gros bétail (le veau)..............................................................................................................3 1.2 Le menu bétail (chèvre ou agneau)............................................................................................3 1.3 Les oiseaux (Tourterelle ou pigeonneau)...................................................................................3 2. L'autel...............................................................................................................................................3 2.1 Le feu représente l'épreuve........................................................................................................3 2.3 Le feu est entretenu par les fils d'Aaron, le sacrificateur ..........................................................4 2.4 L'eau, l'image de la Parole de Dieu............................................................................................4 3. Le rituel............................................................................................................................................5 3.1 Le gros bétail : Le veau..............................................................................................................5 3.2 Le menu bétail : Agneaux ou chèvres........................................................................................6 3.3 Les oiseaux: tourterelles ou pigeonneaux .................................................................................7 Rites sacrificiels lévites : l'holocauste Le tabernacle ; la bâtisse, le mobilier et le sacerdoce exercé par les lévites nous parle du royaume de Dieu sur terre. Un royaume qui a été fait sur le modèle de celui qui est au ciel. Un royaume spirituel dans lequel on entre dès la conversion. Une conversion véritable que le Seigneur, qui sonde les cœurs et les reins, est Seul capable d'attester. Le Tabernacle : Image du royaume de Dieu sur terre
  2. 2. Nous allons aborder, dans cet enseignement, le volet sacrificiel de la loi de Moïse. Ces rituels sacrificiels, détaillés dans le livre de Lévitique régissent comment pratiquer le culte à Dieu. Les offrandes qui consistent aux sacrifices d'animaux et de recettes à base de farine préfigurent le culte que les croyants devaient rendre à Dieu après que la foi eût été manifestée en Jésus-Christ de Nazareth. Le Seigneur suit invariablement ses préceptes de justice appliqués depuis la genèse et jusque dans l'apocalypse. Une justice implacable et parfaite ; une vie pour une vie. Ici, les vies d'animaux offertes en sacrifice pour l'expiation des péchés préfigurent la vie de Jésus-Christ qui devait être offerte en sacrifice pour expier le péché de toute l'humanité. Ces sacrifices d'animaux préfigurent ensuite les vies des croyants qui devaient être offertes entièrement à Dieu dès leur conversion. Les sacrifices en aliments à base de farine (offrandes en don (ou de gâteau)) symbolisent tous les cultes offerts à Dieu sans revendication implicite. Pour ceux qui ont des enfants, ça peut être grossièrement comparé à un bisou, à un câlin de la part de votre fils ou votre fille en témoignage de son amour. Sans rien demander en échange. Ça n'a pas de prix. Ces rites portent sur cinq types d'offrandes : L’holocauste, l’offrande en don (ou de gâteau), le sacrifice d'action de grâce, l'offrande pour le péché et l'offrande de culpabilité. La compréhension de la symbolique de ses sacrifices n'est pas aisée et à posé beaucoup de problèmes aux traducteurs de la Bible. Les versions Ostervald (OST) et King James (KJV) sont les plus fidèles de ce point de vue. Il est toutefois nécessaire de lire en parallèle les versions BJC, Ostervald et King JAMES pour être bien éclairé sur ces sacrifices. Le chapitre 1 du livre de Lévitique présente l'holocauste comme le sacrifice d'un animal qui devait être mis à mort et entièrement consumé par le feu sur l'autel d'airain. Cette offrande a pour but d'obtenir la faveur de l'Éternel. 1. L'animal Lévitique 1 : 2-3 « Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Quand quelqu'un d'entre vous fera une offrande à l'Éternel, il fera son offrande de bétail, de gros ou de menu bétail. 3 Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira à l'entrée du tabernacle d'assignation, devant l'Éternel, pour obtenir sa faveur». Comme nous l'avons évoqué plus haut, les animaux représentent les croyants. C'est la postérité d'Abraham. Ceux qui croient en Dieu. L'offrande d'Abraham à Dieu de Genèse 15:9-21 (la génisse, la chèvre, le bélier, la tourterelle et le pigeon) représentent la descendance d'abord biologique puis spirituelle du père de la foi. • La Génisse représente la descendance biologique d'Abraham. C'est Israël. La génisse est une vache qui n'a jamais vêlé. Qui n'a jamais mis bas. La génisse devait plus tard enfanter le veau qui évoque la personne même de Jésus-Christ dans la loi cérémonielle. • La chèvre et le bélier représentent la postérité spirituelle d'Abraham qui devait prendre corps dès que le Veau fut sacrifié. Ce sont les chrétiens et les juifs qui reconnaîtraient Jésus- Christ comme le Messie. Comme Seigneur et Sauveur. • La Tourterelle et le pigeon représentent les juifs et les chrétiens qui sacrifient dans les hauts lieux. Dans le récit de Genèse 15, on remarque que les flammes de Dieu ne passent pas sur eux ; Ils ne sont pas agréés par Dieu. Tout en étant conscients de la Parole de Dieu et de la nécessité de s'y plier, ils décident de l'ignorer et de mettre en place leurs propres organisations pour subsister avec différentes alliances humaines. Quoique, nous le verrons en détail par la suite, une catégorie de ces croyants (tourterelles et pigeonneaux) sera
  3. 3. agréée de justesse. Ce sont ceux qui sacrifient dans les hauts lieux mais seulement à Dieu et qui reconnaîtront Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur lors de la Grande Tribulation. 1.1 Le gros bétail (le veau) Le veau, évoque Jésus-Christ lui-même comme nous l'avons précédemment indiqué. C'est le veau sur la tête duquel est posée la main de celui qui l'offre. Pour lui transmettre le péché et obtenir ainsi le pardon et la paix avec Dieu. Jésus-Christ a pris sur Lui tous les péchés de l'humanité et a donné sa vie à la croix pour obtenir le pardon du péché de l'homme. Lévitique 16 et Hébreux 9 éclairent bien sur ce sujet. 1.2 Le menu bétail (chèvre ou agneau) Le menu bétail (chèvre ou agneau) représentent, comme nous l'avons indiqué plus haut, les juifs et les nations qui reconnaîtraient Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur. Ils s'inscrivent dans le rituel du veau (l’œuvre de la croix) et offrent également leurs vies à Dieu. Les entrailles évoquent l'âme de celui qui offre sa vie à Dieu. Elle doit être lavée par l'eau de la Parole avant d'être offerte en sacrifice à Dieu. Les jambes évoquent la marche avec Dieu. Elles doivent être lavées par l'eau de la Parole pour pouvoir suivre la voie de Dieu. Le sang représente la vie. C'est la vie du croyant qui doit être entièrement offerte à l'autel. 1.3 Les oiseaux (Tourterelle ou pigeonneau) Les oiseaux représentent les juifs et les chrétiens qui, par manque de foi, par ignorance ou après avoir été piégés, décident de voler de leurs propres ailes. Tout en croyant à Dieu, ils se défendent par leur propre moyens pour subsister. 2. L'autel L'autel représente la Croix. C'est le lieu où le sacrifice doit être entièrement consumé par le feu. 2.1 Le feu représente l'épreuve C'est le passage obligé pour que nos offrandes soient agrées par Dieu. C'est le lieu de la souffrance. Le feu a deux vertus : • La première c'est qu'il révèle la véritable nature de chacun. En temps de paix et d'abondance, tout le monde est gentil, beau, attentionné. Les chrétiens s'endorment spirituellement dans ce cas. Ils organisent la religion pour exorciser la médiocrité de leur culte à Dieu ; remplaçant ainsi le véritable culte par leur propres traditions. C'est ce qui s'est passé lorsque le peuple, las d'attendre Moïse, mettra la pression sur Aaron et se fera fabriquer un veau d'or qu'il s'empresse d'appeler Dieu. Si le Seigneur revient ou si le chrétien meurt dans cet état, il ne peut bien évidemment pas être sauvé. C'est la raison pour laquelle le Seigneur permet la persécution pour révéler à chacun son état d'âme. La persécution fait ressortir la vraie nature des uns et des autres. Le feu consumera ainsi quiconque est fait de paille. Il deviendra apostat et entraînera dans son égarement tous ceux qu'il pourra. Le feu purifiera, en revanche, quiconque est fait d'or. Il se repentira des ces égarements passés et se sanctifiera d'avantage.
  4. 4. • La seconde vertu du feu c'est qu'il permet à Dieu de se révéler au croyant. La plupart des croyants sont pris entre leurs obligations familiales et professionnelles. Même ceux qui sont appelés au ministère sont souvent happés par le poids des responsabilités et de l'action. L’œuvre finit donc par supplanter la foi et l'intimité avec Dieu. Le temps passé avec Dieu est souvent, dans ce cas, organisé de façon religieuse et l’intimité est soit totalement absente, soit réduite à sa portion congrue. Dans ce cas, le Seigneur peut permettre de grandes difficultés (perte d'emploi, séparation, maladie, etc.) pour nous isoler et pouvoir nous parler en tête-à-tête et se révéler. La clé du Salut c'est la révélation de Dieu. C’est ce que le Seigneur a essayé de faire avec Israël à chaque station dans le désert. Comme à Mara où Il se révèle comme le Bois (la Croix) qui transforme les eaux amères en eau pures (Exode 15 : 22-26). Ou encore à Elim où Il se révèle comme étant Les fontaines d’eau vive (Exode15 : 27 rappelant la révélation à la femme samaritaine dans Jean 4 :7-14). Le Seigneur se révèle encore à Israël au désert de Sin comme étant la Manne (la Parole) dans Exode 16 :4. Il se révèle également à eux à Rephidim (renommé Massa et Meriba) comme étant le Rocher d’Horeb. Le Rocher d’où sort l’eau vive (Exode 17 :6-7) Il se révèle aussi à eux comme le serpent d’airain. Celui qui exerce à la fois le jugement (l’airain) et qui fait rédemption (la perche préfigurant la Croix. Vous remarquerez que ces révélations arrivent toujours lorsque le peuple est en grande difficulté. C’est comme ça que Dieu procède ; Il permet la difficulté (Esaïe 45 :7) pour obtenir notre attention, et ensuite il se révèle. Aucune offrande ne peut donc être agréée par Dieu si elle ne passe par le feu. C'est le feu qui transforme la graisse de la victime en huile. De même, la gloire de Dieu ne se manifeste pleinement que dans le brisement et la persécution. 2.3 Le feu est entretenu par les fils d'Aaron, le sacrificateur Un distinguo, furtif mais très important est fait par le Seigneur dans l'offrande de l'holocauste. Lévitique 1:7-8 « Alors les fils d'Aaron, le sacrificateur, mettront du feu sur l'autel, et arrangeront du bois sur le feu; 8 Et les fils d'Aaron, les sacrificateurs, arrangeront les morceaux, la tête et la graisse, sur le bois, qu'on aura mis au feu sur l'autel ». Le Seigneur répartit les rôles entre les fils d'Aaron, le sacrificateur et les fils d'Aaron, les sacrificateurs. Les fils d'Aaron, le sacrificateur, sont ceux qui ont reçu le sacerdoce en héritage mais qui ne le pratiquent pas. Ils sont plutôt entrés dans l'héritage de Caïn et de Balaam. Ce sont les croyants (juifs et chrétiens) apostats. Ce sont eux qui persécutent l'Église véritable à l'instar de Caïn à l'endroit d'Abel (Genèse 4:1-15) et de Balaam (Nombres 22, 23 et 24 ) à l'égard d'Israël. Balaam réussira, par la sorcellerie, à pousser une bonne partie du peuple d'Israël d'abord à la dépravation sexuelle puis à l'Idolâtrie. Ce sont eux qui attisent le feu et arrangent le bois sur le feu. Ce sont eux qui enclenchent les persécutions et organisent les ressources humaines et spirituelles à leur disposition pour mettre en scandale ou éliminer les croyants qui sont sincères. Les fils d'Aaron, les sacrificateurs, sont ceux qui ont reçu le sacerdoce en héritage et qui le pratiquent fidèlement à ce qui y est prescrit. 2.4 L'eau, l'image de la Parole de Dieu C'est dans cette même symbolique que le Seigneur lave les pieds des apôtres à l'approche de son arrestation et de sa crucifixion dans Jean 13:1-20. Dans Jean 13:10 «Jésus lui dit : Celui qui est baigné n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur ; or vous êtes purs, mais non pas tous», on comprend qu'il s'agit ici d'un rituel de purification. La purification par l'eau de la Parole.
  5. 5. 3. Le rituel Le rituel de l'holocauste prévoit trois types de sacrifices. Trois classes d'animaux : Le gros bétail, le menu bétail et les oiseaux. L'offrande d'holocauste évoque la vie du croyant, que ce dernier offre entièrement à Dieu. Dans le mimétisme parfait de l’œuvre de la croix réalisée par Jésus-Christ Lui-même. C'est là un point très important dans l'engagement de la foi. Beaucoup de croyants (chrétiens et juifs) ne l'ont pas toujours bien compris. La véritable conversion consiste à s'abandonner entièrement à la volonté de Dieu. Beaucoup de chrétiens vivent très en deçà de leurs potentiels spirituels parce qu'ils refusent de se faire mouler totalement par le Saint-Esprit pour épouser parfaitement la forme que le Seigneur veut leur donner. Donner sa vie à Jésus implique de s'abandonner totalement à lui et à obéir fidèlement à Sa Parole révélée et à Ses directives reçues dans l'intimité. Quelque soit ce qu'il en coûte. C'est ça l'holocauste. L'holocauste consiste à se consacrer corps (les pieds), âme (les entrailles) et esprit (la tête) à Dieu. 3.1 Le gros bétail : Le veau Lévitique 1:3-9 « 3 Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira de son bon gré à l'entrée du tabernacle d'assignation, devant l'Éternel, pour obtenir sa faveur. 4 Et il appuiera sa main sur la tête de l'holocauste, et il sera agréé en sa faveur, pour faire expiation pour lui. 5 Puis il égorgera le veau devant l'Éternel; et les fils d'Aaron, les sacrificateurs, offriront le sang, et le répandront tout autour sur l'autel, qui est à l'entrée du tabernacle d'assignation. 6 Ensuite, il dépouillera l'holocauste, et le coupera suivant ses parties. 7 Alors les fils d'Aaron, le sacrificateur, mettront du feu sur l'autel, et arrangeront du bois sur le feu; 8 Et les fils d'Aaron, les sacrificateurs, arrangeront les morceaux, la tête et la graisse, sur le bois, qu'on aura mis au feu sur l'autel. 9 Il lavera dans l'eau les entrailles et les jambes, et le sacrificateur fera fumer le tout sur l'autel, en holocauste, en sacrifice fait par le feu, d'agréable odeur à l'Éternel». «Il l'offrira de son bon gré» fait allusion à la notion de libre arbitre. Le Seigneur a offert sa vie de sa propre initiative. Sans contrainte. De même, toute personne qui désire suivre le seigneur doit le faire de sa propre initiative. En toute liberté. La notion de libre arbitre évoquée notamment dans Deutéronome 30 est importantissime dans le rapport de Dieu avec les hommes. Le Seigneur laisse à l'homme la liberté d'accepter ou de refuser le plan du salut. Cette offrande volontaire doit donc se faire en connaissance de cause et de façon libre par quiconque entre ainsi en alliance avec Dieu. «il appuiera sa main sur la tête de l'holocauste» indique le moyen par lequel le péché de celui qui offre est expié. La pose de la main sur la tête du veau permet la transmission des péchés de l'individu au veau. Le veau préfigure ici Jésus-Christ qui devait porter sur Lui tous les péchés de l'humanité puis être mis à mort avant de ressusciter. «les sacrificateurs, offriront le sang, et le répandront tout autour sur l'autel». Ce sang, versé tout autour de l'autel évoque premièrement le sang de Jésus-Christ, répandu à la croix pour obtenir l'expiation des péchés de l'humanité. Le sang symbolise la vie. L'autel symbolise la croix. «Il lavera dans l'eau les entrailles et les jambes». Il s'agit ici d'un rituel de purification, comme nous l'avons déjà évoqué plus haut. L'eau de la Parole purifie ainsi l'âme (les entrailles) et le corps (les pieds) du nouveau convertit. Le péché hérité d'Adam, le péché de tous les ancêtres ajoutés au péché de chacun font que tout non convertit est informe et vide suivant la formule de Genèse 1:2. Vide à cause du retrait de l'Esprit de Dieu et déformé par le péché. Lors de la conversion, le Seigneur remplit le nouveau convertit de Son Esprit et Il nettoie son âme et son corps avec La Parole. L'Eau et le Sang évoqué dans le sacrifice de l'holocauste préfiguraient la scène rapporté dans Jean
  6. 6. 19:33-34 «Puis s'étant approché de Jésus, et voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ; 34 mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau ». Le côté indique l'Église (Eve a été faite à partir de la côte du premier Adam ; De même, l'Église, épouse de Jésus-Christ, deuxième Adam, est représentée par le côté). Le Sang indique l'offrande de la Sa vie pour expier le péché de Son Église. L'Eau désigne la Parole de Dieu. La Parole purifie nos âmes (culture, caractère, etc.) et constitue l'aliment nécessaire pour ne plus s'écarter du Chemin. C'est l'accomplissement de la symbolique du sacrifice du veau que l'on trouve également dans Lévitique 16. 3.2 Le menu bétail : Agneaux ou chèvres Lévitique 1 : 11-13 «Il offrira un mâle sans défaut; et il l'égorgera au côté Nord de l'autel, devant l'Éternel; et les fils d'Aaron, les sacrificateurs, en répandront le sang sur l'autel tout autour. 12 Il le coupera suivant ses parties, séparant sa tête et sa graisse; et le sacrificateur les arrangera sur le bois qu'on aura mis au feu sur l'autel. 13 Il lavera dans l'eau les entrailles et les jambes; et le sacrificateur offrira le tout, et le fera fumer sur l'autel; c'est un holocauste, un sacrifice fait par le feu, d'agréable odeur à l'Éternel». «il l'égorgera au côté Nord de l'autel», Dans le Tabernacle et, plus généralement, dans la prophétie biblique, le Nord désigne le lieu de l'apostasie. Le lieu de la confusion spirituelle où l'on s'adonne à la fois aux choses de la foi et à l’idolâtrie (C'est la Samarie). On le voit notamment avec Achaz, roi d’Israël, qui fait déplacer l'autel d'airain vers le nord pour le remplacer avec l'autel d'idolâtrie ramené d'Assyrie dans 2 Rois 16:10- 18. (Jérémie 3:12-14). L'Ouest désigne le lieu où se trouve Dieu. C'est l’Éden. Représenté par l'arche dans le Saint des Saints dans lequel se trouvent les tables de la loi (La Parole), la manne (la Parole) et la verge d'Aaron qui avait fleuri (symbole du Messie qui a ressuscité (la floraison) et qui reçût l'autorité de Dieu). Le Sud désigne le lieu où l'on pratique la foi fidèlement à ce qui est prescrit. C'est Jérusalem. L'Orient désigne le lieu du péché. Le lieu de la distraction. Le lieu des hommes sans Dieu. L'Agneau symbolise le croyant. Le Nord, le lieu où il est égorgé indique, d'où viendra ceux qui mettent à mort les agneaux. Les véritables enfants de Dieu. Le Nord indique l'Église apostate. Celle qui combat Sion et met à mort les véritables enfants de Dieu. «les sacrificateurs, en répandront le sang sur l'autel tout autour», Le sang symbolise la vie du croyant qui entre dans l'alliance avec Jésus. Il entre dans l’œuvre de la croix dans le mimétisme parfait de Son Seigneur Jésus-Christ. L'autel c'est la croix. L’œuvre de la croix est d'abord l’œuvre du Seigneur mais tout chrétien doit aussi porter sa croix pour non seulement entrer dans l'Alliance mais aussi y demeurer. La vie du croyant se déroule donc toute entière à la croix. «Il lavera dans l'eau les entrailles et les jambes», Il s'agit ici d'un rituel de purification, comme nous l'avons déjà évoqué plus haut. L'eau de la Parole purifie ainsi l'âme (les entrailles) et le corps (les pieds) du nouveau convertit. Le péché hérité d'Adam, le péché de tous les ancêtres ajoutés au péché de chacun font que tout non convertit est informe et vide suivant la formule de Genèse 1:2. Vide à cause du retrait de l'Esprit de Dieu et déformé par le péché. Lors de la conversion, le Seigneur remplit le nouveau convertit de Son Esprit et Il nettoie son âme et son corps avec La Parole. «un sacrifice fait par le feu, d'agréable odeur à l'Éternel» Le terme sacrifice fait par le feu indique les persécutions subies par le croyant à cause de la Parole de Dieu. Les récompenses qui les attendent dans le royaume de Dieu sont proportionnelles aux souffrances vécues sur la terre. Matthieu 5:11-12 «11 Bénis serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de moi. 12 Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les
  7. 7. cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous». 3.3 Les oiseaux: tourterelles ou pigeonneaux Comme nous l'avons précédemment indiqué, les oiseaux représentent les croyants qui ont bien conscience de Dieu et de Sa Parole. Par manque de foi, par ignorance, après qu'il aient été piégés se mettent à sacrifier dans les hauts lieux (occultisme). Tout en étant attachés à Dieu, ils se défendent par leur propre moyens pour subsister. Lévitique 1:14-17 «4 Si son offrande à l'Éternel est un holocauste d'oiseaux, il fera son offrande de tourterelles ou de pigeonneaux. 15 Le sacrificateur l'approchera de l'autel, lui brisera la tête, et fera fumer l'oiseau sur l'autel, et son sang sera exprimé contre la paroi de l'autel; 16 Il ôtera son jabot avec ses plumes, et le jettera près de l'autel, vers l'Orient, au lieu où sera la cendre. 17 Puis il le déchirera par les ailes, sans les séparer, et le sacrificateur le fera fumer sur l'autel, sur le bois mis au feu; c'est un holocauste, un sacrifice fait par le feu, d'agréable odeur à l'Éternel». L'oiseau est une offrande dont la tête devait être arrachée et brûlée au feu de l'autel. Le jabot et les plumes représentent les moyens de protections naturels (les plumes) et spirituels (le jabot) sur lesquels leur confiance reposait. Le Seigneur les en dépouillera pour leur faire réaliser que le salut ne peut s'obtenir que par la foi et non pas grâce aux alliances, à la puissance militaire ou spirituelle. Le jabot et les plumes sont jetés à l'Orient de l'autel ; indiquant que ces choses ne sont pas de Dieu. L'Orient c'est le lieu du péché. Le Seigneur ne reviendra que lorsque leurs forces seront complètement brisées selon Daniel 12:7 «Et j'entendis l'homme vêtu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve ; il leva sa main droite et sa main gauche vers les cieux, et il jura par celui qui vit éternellement que ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d'un temps, et que toutes ces choses s'accompliront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée». ils chanteront alors « Bénis soit Celui qui vient au Nom du Seigneur » comme l'indique le Seigneur dans Matthieu 23:38 «Voici, votre maison va devenir déserte ; 39 car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur!». Le Seigneur reprend ici le Psaume 118:26. Ce sera le signe que toutes leurs forces sont brisées et qu'ils ne se remettent plus qu'à Dieu Seul. Alors le Seigneur reviendra.

×