Lianny et beatriz. la violence chez les ados

603 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
603
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
78
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lianny et beatriz. la violence chez les ados

  1. 1. Les enfants victimes dintimidation
  2. 2. Lintimidation (également connu sous le nom dintimidation, lesbrimades, lécoledintimidation ou de harcèlement par le termeanglais) est une forme de violence psychologique, verbale ouphysique qui a eu lieu chez les enfants des écoles à plusieursreprises sur un temps donné.  Statistiquement, le type dominant dela violence est psychologique et se produit principalement dans lasalle de classe et la cour de lécole. Les protagonistesde cas dintimidation sont souvent des enfants dans le processus dentrée dans ladolescence (12-13 ans), étant pourcentage légèrement plus élevé des filles dans leprofil des victimes.
  3. 3. Il existeplusieurstypes deharcèlement...
  4. 4.  Facteurs individuels : au niveau individuel, les facteurs qui influent surle risque de comportement violent sont,notamment:-biologiques-psychologiques-la famille-les pairs etd’autres facteurs sociaux et culturels peuventavoirune certaine incidence sur eux.Il arrive qu’ils se manifestent dans l’enfance ou àl’adolescence
  5. 5.  Les différentes formes de violence, ont plusieurs implications pour lesgens qui vivent:1. La victime provoque la peur et le rejet du contexte où il subit laviolence, perte de confiance en soi et dans dautres, la faibleperformance, faible estime de soi, lisolement ...2. Lagresseur accentue les problèmes qui ont conduit à leur usageabusif. Réduction de la capacité de compréhension morale et delempathie. Renforcez vos style violent qui entravent les relationspositives avec lenvironnement.3. Chez les personnes ne sont pas directement impliqués dans la violence,mais vivre avec elle sans rien faire pour léviter peut produire deseffets similaires à ceux de la victime, mais à un degré moindre.4. la violence réduit la qualité de vie des personnes, difficile à atteindreles objectifs et accroître les problèmes et les tensions qui lont générée.
  6. 6.  La meilleure façon de prévenir la violence àladolescence est une relation de bonnefamille et qui est le point de départ pourprévenir à la formation appropriée

×