La recherche d'information en 2015

9 680 vues

Publié le

Support du cours donné aux élèves de Master 1 Sciences Humaines et sociales mention Métiers de l'édition parcours Bibliothèque
Université Paris X
15 et 18 octobre 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
18 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 680
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 763
Actions
Partages
0
Téléchargements
218
Commentaires
0
J’aime
18
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Les usagers sont mobiles
    Ils veulent trouver rapidement par des requêtes simples directement sur internet
    L’institution n’est plus le lieu d’entrée pour la recherche d’information
    Le réflexe d’aller sur un catalogue n’est que secondaire (par exemple pour des recherches bibliographiques un peu complexes)
    Nos catalogues ne sont pas intuitifs
  • Par défaut, tout est interdit
  • Ex de licence libre : Creative commons. Par défaut, seuls certains droits sont réservés.
    SA share alike : si je modifie, je dois mettre tout le support sous licence similaire. Mais si je ne modifie pas une image SA, je peux la réutiliser.
  • Flickr : plusieurs centaines de millions sous licence cc.
    Beaucoup et en même temps très peu par rapport à l’ensemble des images dispos sur Flickr : 3% (=> méconnaissance des CC)
    Wikimedia commons : 10 millions de fichiers. Licence CC-BY-SA.
    Deviantart : pas de moteur de recherche avancé pour trouver les contenus en CC
    Fotopedia : photos de voyages sous cc, avec une application sur Ipad.
    http://www.bibliobsession.net/2012/12/03/ou-trouver-des-images-reutilisables-sur-internet-2/?doing_wp_cron=1354547007.6331300735473632812500
  • C’est aussi le cas de nombreux cours en vidéo accessibles sur Canal-U
    Le mouvement des MOOC (Massive Open Online Course), qui s’inscrit dans une logique d’open access, prépare sans doute à la naissance d’un « google des cours ».
    Au sens plus large, recherche sur les ressources libres :
    http://search.creativecommons.org/?lang=fr
    Intégrable dans les moteurs personnalisés sous firefox
    Il y a maintenant des contenus sous licence ouverte dans tous les domaines, y compris les recettes de cuisine (cuisine-libre.fr) ou les objets (thingiverse)
  • La recherche d'information en 2015

    1. 1. LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 Anne-Gaëlle GAUDION MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION : MÉTIERS DU LIVRE ET DE L'ÉDITION PARCOURS : BIBLIOTHÈQUE 15 et 28 octobre 2015
    2. 2. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    3. 3. Source Flickr : http://www.flickr.com/photos/yourdon/3475417696 CC BY- La recherche d'information en 2015
    4. 4. La recherche d'information en 2015
    5. 5. La recherche d'information en 2015
    6. 6. Très souvent, lorsqu'on fait une recherche ... Source : http://fr.slideshare.net/BUPMCformD/doctorat-sciences-recherche-dinformation-mthode-sources-et-outils La recherche d'information en 2015
    7. 7. Souvent, lorsqu'on fait une recherche ... Source : http://fr.slideshare.net/BUPMCformD/doctorat-sciences-recherche-dinformation-mthode-sources-et-outils La recherche d'information en 2015
    8. 8. Source : http://fr.slideshare.net/BUPMCformD/doctorat-sciences-recherche-dinformation-mthode-sources-et-outils La recherche d'information en 2015
    9. 9. Prendre du temps au départ pour en gagner par la suite … Se poser plusieurs questions avant de se lancer dans la recherche : Méthodologie : définir le sujet 1. Qu'est-ce que je cherche exactement ? 2. Le web est-il le moyen le plus rapide pour obtenir cette information ? 3. Quel est le profil du demandeur ? 4. Quelle est la nature de l'information ? 5. Dans quel but l'information est-elle recherchée ? 6. Quels outils vais-je utiliser ?Pourquoi ? Où ? Quoi ? Qui ? Comment ? Quoi ?
    10. 10. Méthodologie : définir le sujet → Trouver tous les termes, mots-clés ou descripteurs susceptibles d'être utilisés. → Chercher les définitions générales, les synonymes, les termes connexes pour bien identifier vos mots-clés. Qu'est-ce qu'un bon mot-clé ? - un terme précis (noms propres, termes techniques) - un terme synthétique (préférez un mot unique à une paraphrase) - un terme non-polysémique et non-ambigu ( qui génèrent du bruit documentaire)
    11. 11. Méthodologie : définir le sujet Le grand dictionnaire terminologique http://www.granddictionnaire.com/ Les dictionnaires Larousse http://www.larousse.fr/dictionnaires
    12. 12. Méthodologie : concevoir un plan de concepts TermSciences http://www.termsciences.fr/ Arbre des concepts Méthodologie : définir le sujet
    13. 13. Méthodologie : concevoir un plan de concepts Enoncé de la recherche : La force gravitationnelle peut-elle expliquer à elle seule la structure de l'univers ? Lors de la recherche, vous utilisez les OU pour lier les synonymes et les ET pour lier les concepts.
    14. 14. Méthodologie : concevoir un plan de concepts http://mondiapason.ca/ressource/identifier-mes-termes-de-recherche-concevoir-mon-plan-de-concepts
    15. 15. Méthodologie : concevoir un plan de concepts Utiliser une carte heuristique (mind-map) pour organiser ses mots-clés
    16. 16. Réaliser la carte heuristique d'une recherche d'informations à partir des termes suivants. Indiquer les mots-clés, les concepts, leur définition et des synonymes qui vont vous permettre de définir le sujet. - la maladie de la vache folle - le boson de Higgs - l'actinopus rufipes - le traitement des eaux polluées Exercice 1
    17. 17. Désignant un mot ou un symbole utilisé pour spécifier des relations entre deux termes de recherche, la notion d’opérateur de recherche englobe l’ensemble des types d’opérateurs disponibles pour une recherche par requête. Au fondement des équations de recherche, l’opérateur de recherche constitue, par son omniprésence sur tous les types d’outils (catalogues de bibliothèque, bases de données, moteurs de recherche, métamoteurs, etc.) l’un des principes de base de la recherche d’information par requête. Il existe plusieurs types d’opérateurs : les opérateurs logiques ou booléens, les opérateurs linguistiques (troncature, opérateurs de proximité), les opérateurs numériques ou arithmétiques, de présence / exclusion, de classement ou de tri, de filtrage… Les opérateurs de recherche
    18. 18. AND / ET : opérateur d'intersection utilisé pour combiner 2 termes complémentaires = restreindre la recherche OR / OU : opérateur d'union utilisé pour définir des termes équivalents = élargir la recherche NOT / SAUF : opérateur d'exclusion utilisé pour exclure un terme de la recherche = restreindre la recherche Les opérateurs booléens
    19. 19. Parfois appelée aussi « joker », « masque », « wildcard », la troncature sert à remplacer une ou plusieurs lettres d’un mot et est souvent représentée par l’astérisque « * », ou par le « ? ». La troncature
    20. 20. Les opérateurs numériques permettent des recherches selon des critères quantitatifs. Les opérateurs numériques
    21. 21. Les opérateurs de proximité Les opérateurs de proximité permettent des recherches sur le texte intégral selon la proximité des termes. Ils existent surtout sur les banques de données professionnelles. Sur certains moteurs de recherche, existe NEAR.
    22. 22. Les guillemets vous permettent de rechercher une expression exacte. Présente sur la plupart des outils de recherche, notamment sur les moteurs du web, la recherche par chaînes de caractères est très utile pour toute recherche sur une expression, une phrase, une personne (« prénom nom »), etc. Recherche d'expression
    23. 23. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    24. 24. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    25. 25. Les moteurs de recherche Un moteur de recherche est une application web qui permet de trouver différentes ressources telles que des sites web, des images, des vidéos ou encore des fichiers. Un moteur de recherche fonctionne de manière automatique grâce à des robots. Vous pouvez également trouver le terme “crawler” ou encore “spider” pour désigner ces robots. Ils sont chargés de recenser les différentes pages web existantes et les indexer. Pour cela le moteur d’indexation va associer chaque page web à des mots fréquemment utilisés. Puis ils les stockent dans d’immenses bases de données. Lorsque vous entrez des mots pour votre recherche, ces robots vont parcourir ces bases de données et les interroger pour vous offrir les pages les plus pertinentes par rapport à votre requête. Vous obtenez donc une liste de résultats, que l’on appelle également SERP (Search Engine Resultat Page, pages de résultats d’un moteur de recherche).
    26. 26. Les moteurs de recherche
    27. 27. Les moteurs de recherche
    28. 28. Les moteurs de recherche Les 5 moteurs de recherche les plus utilisés en France de septembre 2014 à août 2015 http://gs.statcounter.com/
    29. 29. Les moteurs de recherche : Google Search Les évolutions du moteur de recherche Google de 1997 à 2013 http://www.abondance.com/actualites/20130927-13202-infographie-15-ans-de-google.html
    30. 30. Les moteurs de recherche : Google Search Le Blog du modérateur : http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-google/
    31. 31. Google Search : les résultats de recherche 1. Haut de la page (bloc de recherche, recherche vocale, compte Google) 2. Filtres de recherche et paramètres (outils de recherche, résultats privés/publics) 3. Résultats de recherche et annonces (avec parfois le Knowledge Graph) 4. Bas de la page (position et envoi d'un commentaire)
    32. 32. Google Search : le classement des résultats Le moteur de recherche de Google propose, pour chaque requête, un classement des sites web sur la base d'un algorithme. Si sa recette est on ne peut plus secrète, il se base sur un classement des sites défini à partir du page rank de chacun. Le page rank est l'algorithme d'analyse des liens concourant au système de classement des pages web qui mesure quantitativement la popularité d'une page web. Le page rank n'est qu'un indicateur parmi d'autres dans l'algorithme qui permet de classer les pages du Web dans les résultats de recherche de Google. Le page rank est un indice qui varie en fonction de nombreux critères, entre autres : - les mots-clés entrés sur le site, - le nom de domaine, - le nombre de liens entrants et sortants, - le niveau d'actualisation des contenus, - la capacité du site à s'adapter aux supports mobiles
    33. 33. Google Search : le classement des résultats Les incidences du PageRank sur les résultats : → pages connues et non les plus pertinentes dans les premiers résultats → absence de prise en compte des nouveaux sites pas encore populaires → n'interroge pas le web invisible
    34. 34. Google Search : les résultats de recherche
    35. 35. Google Search : les opérateurs de recherche
    36. 36. Google Search : le filtrage des résultats Filtrer le type de résultat : plusieurs méthodes permettant de trier les résultats apparaissent en haut ou en bas de la page de résultats de recherche, afin d'afficher un type de contenu spécifique. Par exemple, cliquez sur "Images" pour afficher uniquement des images dans les résultats de recherche, ou sur "Shopping" pour afficher les résultats de recherche qui vous permettent de savoir comment acheter ce que vous recherchez.
    37. 37. Google Search : le filtrage des résultats Filtrer avec les outils de recherche : après avoir sélectionné le type de résultat souhaité, vous pouvez affiner le filtrage des résultats à l'aide des outils de recherche.
    38. 38. Google Search : le filtrage des résultats Filtrer avec les outils de recherche : Certains outils de recherche ne sont pas disponibles dans toutes les langues ou ne s'affichent que si vous êtes connecté à votre compte Google.
    39. 39. Google Search : la recherche avancée https://www.google.com/advanced_search
    40. 40. Exercice 2 A partir de Google Search, expliquer les étapes pour effectuer les recherches suivantes : Je cherche des précisions sur l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima (11 mars 2011). - restreindre les résultats à la semaine qui a précédé et au mois qui a suivi l'accident - restreindre la recherche aux seules sources japonaises Je cherche des informations sur le maître de conférence Olivier Ertzscheid. - quel était son sujet de thèse ? - quelle est sa présence en ligne ? - comment puis-je me tenir au courant de son activité ? Je cherche des scientifiques spécialistes en cancérologie. - resteindre à ceux travaillant à Lyon - restreindre à ceux qui travaillent dans des instituts de recherche
    41. 41. Les moteurs de recherche alternatifs Pourquoi vouloir trouver des alternatives aux services proposés par Google ? 1) Pour savoir comment faire si un jour Google disparaissait … même si c’est peu probable. 2) Parce que les gens qui résument Internet au mot « Google » vous énervent ! 3) Parce vous aimeriez rester propriétaire de vos données et que vous avez l’impression d’être manipulé par les suggestions de recherches. 4) Vous ne désirez pas avoir tout vos oeufs dans le même panier et trouver des services alternatifs à ceux proposés par le géant d’internet. 5) Vous voulez voir si les recherches effectuées avec un autre moteur vous donnent des résultats équivalents voir plus efficaces.
    42. 42. Les moteurs de recherche alternatifs Créé en 2008, leur slogan résume leur positionnement : Google track you, we don’t ! Ce site n’enregistre pas les requêtes de recherche effectuées et ne permet pas à d’autre de le faire. Aucune donnée n’est conservée et vous ne trouverez pas de publicités ciblées. Duckduckgo se base sur les résultats d’autres moteurs de recherche (Yahoo, Bing, Blekko, Entireweb, embed.ly…) https://duckduckgo.com/ Annoncé par les médias comme le google killer, ce jeune outil est en fait un metamoteur qui s’appuie essentiellement sur les résultats de recherche de bing et des principaux réseaux sociaux. La philosophie de Qwant repose sur 2 principes : ne pas tracer les utilisateurs et ne pas filtrer le contenu d’internet. Ce qui peut plaire (ou déplaire) dans Qwant c’est son interface avec des résultats de recherche facilement identifiable par type (web, actualités, social, images, vidéos, shopping).https://www.qwant.com/
    43. 43. Les métamoteurs de recherche • outils interrogeant simultanément plusieurs outils de recherche • peuvent retraiter les résultats de façon structurée • peuvent disposer de fonctionnalités propres • mais recherche sur des critères a minima communs aux outils interrogés → de bons outils pour commencer une recherche (mots- clés, informations) ! aucun outil n’indexe la totalité du web
    44. 44. Les métamoteurs de recherche Ixquick est un métamoteur qui se base sur les moteurs AOL, AlltheWeb, Altavista, Ask/Teoma, Bing, EntireWeb, Gigablast, Google, Open Directory, Wikipédia. Il se définit comme un outil de recherche efficace respectueux de votre confidentialité. Leur slogan : le moteur de recherche le plus confidentiel au monde. Aucune donnée n’est conservée, y compris votre adresse IP. → Indication par une étoile des sites figurant parmi les dix meilleures réponses d’un des moteurs interrogés https://www.ixquick.com/fra/ Framabee est un métamoteur de recherche regroupant les résultats d'autres moteurs de recherche mais sans conserver d'informations sur les utilisateurs. Framabee ne vous trace pas, ne partage aucune donnée avec un tiers et ne peut pas être utilisé pour vous compromettre. → filtres sur le type de contenus → suggestion de mots clés pour filter les résultats → téléchargement des résultats sous plusieurs formats https://framabee.org/
    45. 45. Les métamoteurs de recherche Polymeta est un métamoteur qui interroge simultanément Google, Yahoo!, MSN, AskJeeves et Gigablast et synthétise les résultats de ces outils. Il apporte en plus un système de clustering (rangement en dossiers thématiques des résultats), l'affichage d'images directement dans la page de résultats, la possibilité d'afficher les liens par source ou de manière alphabétique en plus de l'affichage par pertinence proposé par défaut. → suggestion de mots clés pour filter les résultats → possibilité de choisir les sources interrogées → filtres sur le type de contenus http://www.polymeta.com/ Findloo est un métamoteur qui interroge des moteurs de recherche mais aussi des dictionnaires. On ne trouve pas moins de onze thématiques de recherche sur Findloo, réparties par onglets. L’avantage bien entendu est d’avoir en un seul outil des résultats multiples sur plusieurs sources et nous évite ainsi d’avoir une série d’onglets ouverts sur notre navigateur. C’est donc le côté pratique qui attire l’attention. → ne fusionne pas les résultats http://fr.findloo.com/fr/
    46. 46. Les moteurs de recherche scientifiques Les moteurs de recherche spécialisés permettent de trouver des ressources de toute nature (page, vidéo, forum...) diffusées sur Internet dans un domaine de recherche spécifique. • spécialisés dans la littérature scientifique et académique • privilégient l'accès aux métadonnées d’une revue, mais souvent à tous les articles de ses numéros, en liaison avec diverse bases de données de littérature scientifique. • destinés à la communauté universitaire et scientifique • gratuits • parmi leurs fonctionnalités peuvent proposer l’exportation de références bibliographiques et l’analyse bibliométrique
    47. 47. Les moteurs de recherche scientifiques
    48. 48. Les moteurs de recherche scientifiques Indexation des archives ouvertes et des revues en libre-accès https://www.base-search.net/ Indexe les métadonnées et non le texte principal
    49. 49. Les moteurs de recherche scientifiques
    50. 50. Les moteurs de recherche scientifiques Formulez vos requêtes avec des symboles mathématiques, des chiffres, des notations scientifiques, ou du texte. Les résultats seront issus du texte intégral d’encyclopédies, de dictionnaires, de publications académiques, de livres et de conférences.
    51. 51. Les moteurs de recherche scientifiques Isidore contient actuellement plus de 3 millions de ressources issues de plusieurs milliers de sources de données (bases de données, réservoirs documentaires, blogs scientifiques, corpus, collections d’ouvrages, de revues, d’images, etc.) regroupées en 81 collections qui correspondent aux éditeurs, bibliothèques ou institutions les diffusant : Persée, Gallica ou HAL sont actuellement les principaux réservoirs fournissant en majorité des documents en libre accès.
    52. 52. Les moteurs de recherche scientifiques
    53. 53. Les moteurs de recherche scientifiques
    54. 54. Les annuaires Historiquement, les annuaires sont les plus anciens des outils de recherche. Un annuaire est un répertoire de sites, organisé selon un classement thématique ou géographique fait par un éditorialiste. Chaque site est commenté et classé par catégorie. L'annuaire est surtout utile pour explorer un sujet général, trouver des sites ressources dans un domaine ou encore trouver des sites similaires sur un même thème. Les internautes utilisent peu les annuaires parce qu'ils ne les connaissent pas, or ceux-ci sont chers à maintenir. Seuls les annuaires spécialisés demeurent donc en activité et en évolution croissante. 2 modes de recherche sont possibles : → par mot-clé → par arborescence
    55. 55. Les annuaires
    56. 56. Les annuaires
    57. 57. Les annuaires
    58. 58. Les annuaires
    59. 59. Les répertoires de signets Si les répertoires de signets ont été très présents sur les sites de bibliothèques et dans les formations documentaires, ils ont tendance depuis quelques années à tomber en désuétude. L'apparition de moteurs de recherche plus performants explique certainement la baisse d'intérêt des usagers pour ce type de service. Les signets de la BnF par exemple ont vu le nombre de consultation chuter entre 2006 et 2012, passant de 120 000 à 18 000 visites par mois.
    60. 60. Les répertoires de signets
    61. 61. Les répertoires de signets http://www.signets-universites.fr/fr/
    62. 62. Les répertoires de signets
    63. 63. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    64. 64. Les bases de données Qu'est-ce qu'une base de données ? Ensemble de données stockées en ligne, organisé de manière à pouvoir être interrogé via une interface de recherche. Les bases de données offrent de multiples avantages : → possibilités de recherche : parcourir une grande quantité de données et les regrouper selon les besoins ; la recherche combinée favorise une grande précision dans les résultats. → Actualité des données : les informations sont régulièrement actualisées et complétées. → Indépendance du support : les résultats de la recherche (les données) peuvent être imprimés sur papier, mais aussi transférés sous forme numérique sur d'autres supports, envoyés par e-mail, réutilisés et modifiés.
    65. 65. Les bases de données factuelles Les bases de données factuelles offrent un accès direct à des informations recherchées, par exemple : à des répertoires téléphoniques, à des statistiques, à des bases de données biographiques, à des dictionnaires électroniques. En raison de leur structure, l'utilisation des bases de données factuelles est simple. Quelques-unes permettent également une recherche de texte intégral.
    66. 66. Les bases de données factuelles
    67. 67. Les bases de données factuelles
    68. 68. Les bases de données bibliographiques Contrairement aux bases de données factuelles, les bases de données bibliographiques ne renvoient qu'au document dans lequel nous trouverons l'information recherchée. Elles se limitent à un sujet en particulier. A la différence des catalogues des bibliothèques, elles signalent des publications parues sous divers formes (monographie, article, etc.), indépendamment des collections. Elles permettent en outre une meilleure recherche thématique.
    69. 69. Les bases de données bibliographiques
    70. 70. Les bases de données en texte intégral Les bases de données de textes intégraux offrent l'accès à un corpus de textes dans leur entier, triés selon différents critères, tels que des collections de textes ou des archives de journaux en ligne qui font partie des bases de données de textes complets. Au texte s'ajoutent généralement des champs de descriptions (auteur, titre, date de publication,etc.).
    71. 71. Les bases de données en texte intégral
    72. 72. Les bases de données en texte intégral
    73. 73. Les bases de données en texte intégral
    74. 74. Les bases de données en texte intégral L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. Vous y trouverez près de 400 000 documents en texte intégral : pré- publications, rapports, thèses,..., déposés par des chercheurs des universités et grands organismes de recherche français.
    75. 75. Les bibliothèques numériques Une bibliothèque numérique (ou en ligne ou électronique) est une collection de documents (textes, images, sons) numériques (c'est-à-dire numérisés ou nés numériques) accessibles à distance (en particulier via Internet). Ces derniers peuvent être très élaborés, comme les livres numériques, ou beaucoup plus bruts. Les bibliothèques numériques peuvent avoir des objectifs différents du point de vue des connaissances qu'elles intègrent, et souhaitent intégrer à leur contenu, certaines bibliothèques sont plus générales. ! : ouvrages en texte intégral : essentiellement libres de droit ! : numérisation de documents sans édition critique
    76. 76. Les bibliothèques numériques http://www.wdl.org/fr/
    77. 77. Les bibliothèques numériques
    78. 78. Les bibliothèques numériques
    79. 79. Les bibliothèques numériques
    80. 80. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    81. 81. Les catalogues de bibliothèques
    82. 82. Les catalogues de bibliothèques
    83. 83. Les catalogues de bibliothèques
    84. 84. Les catalogues de bibliothèques
    85. 85. Les catalogues de bibliothèques
    86. 86. Les catalogues de bibliothèques
    87. 87. Les catalogues de bibliothèques Filtrage des résultats par support, localisation ou structure
    88. 88. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    89. 89. Les services de questions / réponses en ligne
    90. 90. Les services de questions / réponses en ligne
    91. 91. Les services de questions / réponses en ligne
    92. 92. Les services de questions / réponses en ligne
    93. 93. Exercice 3 Effectuer les recherches suivantes en indiquant les sources d'informations utilisées : Je cherche les œuvres de Shakespeare imprimées dans la première moitié du XVIIème siècle, si possible accessibles en ligne. Comment puis-je procéder ? Je souhaite consulter la revue Etudes (fondée en 1856 par les Jésuites). Quels sont les numéros accessibles en ligne ? Je voudrais commencer une thèse sur les oiseaux (sciences de la vie / sciences du vivant). Quelles sont les thèses déjà en cours sur le sujet ? Je cherche un article de Maria Bats sur la damnatio memoriae écrit en 2003. Est-ce que je peux le consulter intégralement en ligne ?
    94. 94. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    95. 95. Le social bookmarking (en français marque-page social, navigation sociale ou bien partage de signets) est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris. Dans un système ou réseau de bookmarking social, les utilisateurs enregistrent des listes de ressources web qu’ils trouvent utiles. Ces listes sont accessibles aux utilisateurs d'un réseau ou site web. D’autres utilisateurs ayant les mêmes centres d’intérêt peuvent consulter les liens par sujet, catégorie, étiquette ou même de façon aléatoire. Il ne s’agit plus uniquement de partager des signets mais également de les classer, les commenter, les importer ou les exporter, ajouter des notes, les réviser, les envoyer par mail, recevoir des notifications automatiques ou s’abonner, ajouter des annotations, créer des groupes ou des réseaux sociaux. Le social bookmarking
    96. 96. Le social bookmarking
    97. 97. Le social bookmarking
    98. 98. Le social bookmarking
    99. 99. Le social bookmarking
    100. 100. Le social bookmarking
    101. 101. Zotero
    102. 102. Zotero Zotero est un outil qui permet de gérer efficacement les recherches d'informations et de générer très facilement, en quelques clics, citations et bibliographies pour l'ensemble des travaux universitaires (mémoires de majeures, dossiers, articles académiques etc.). Zotero est un outil de gestion de références bibliographiques libre et gratuit (comparable à Endnote) qui permet d'importer des références de n'importe quel site web, de gérer et organiser les références bibliographiques et de créer une bibliographie selon les normes bibliographiques en vigueur. A l'origine uniquement disponible en tant qu'extension du navigateur Firefox, il existe également désormais en version logicielle (Standalone) et peut donc également être utilisé avec d'autres navigateurs web tels que Chrome et Safari, sur PC et sur Mac.
    103. 103. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    104. 104. Evaluer la fiabilité des sources N’importe qui peut publier sur Internet. Il est donc nécessaire d'évaluer l’information avant de l’utiliser. Un site de qualité est rédigé par des auteurs reconnus et crédibles ; il apporte des informations objectives et à jour. Quelques principes : → exercer son sens critique est utile en toute occasion → se poser des questions préalables aide à établir les critères d'évaluation → savoir déchiffrer les noms de domaine renseigne déjà sur la nature des sites et le pays d'origine 3 questions au minimum : Le site est-il fiable ? L'information est-elle intéressante ? Est-ce bien ce que je cherchais ?
    105. 105. Evaluer la fiabilité des sources QUI ? L'auteur est-il identifié ? Peut-on le contacter ? Est-ce un spécialiste du domaine ? S'exprime-t-il au nom d'une institution ? A titre personnel ? → rubrique « A propos » + analyse URL QUOI ? Quelle est la nature du site ? S'agit-il s'un site institutionnel ? d'un site associatif ? d'un site commercial ? Sa compétence sur le sujet et/ou sa fiabilité sont-elles reconnues ? Pointe-il vers des sites fiables ? Les sites fiables pointent-ils vers lui ? Quelle est la pertinence des informations ? Est-ce bien le type d'informations dont j'ai besoin ? Le niveau des informations est-il adapté ? Est-il suffisamment simple ou au contraire suffisamment approfondi ? Quel est l'intérêt du document ? Le document est-il vraiment intéressant ? Qu'apporte-t-il de nouveau à mes connaissances ?
    106. 106. Evaluer la fiabilité des sources OU ? D'où provient l'information ? S'agit-il d'un site français ? S'agit-il d'un site francophone ? européen ? autre ? Quelles sont les limites géographiques de l'information ? L'information concerne-t-elle un pays particulier ? Cela me convient- il ? L'information vaut-elle ailleurs ? QUAND ? De quelle période s'agit-il ? La période traitée correspond-elle à mes besoins ? Quelle est la date du document ? La date du document est-elle indiquée ? Le document nécessite-t-il une actualisation ? Si oui, quelle est la date de mise à jour ?
    107. 107. Evaluer la fiabilité des sources POURQUOI ? Quels sont les objectifs du site ? Dans quel but le document a-t-il été réalisé ? Quel est le public visé ? → Défendre une opinion ? → Vendre un produit ? → Diffuser des informations vérifiables ? COMMENT ? Comment se présente le document ? L'information est-elle rédigée clairement ? Le document est-il bien structuré ? Les sources sont-elles bien indiquées ? Comment accède-t-on à l'information ? L'information est-elle gratuite ou payante ? La navigation du site est-elle aisée ? Les pages sont-elles rapides à charger ?
    108. 108. Copyright = Tous droits réservés Tout usage nécessite en principe une autorisation préalable Sauf si on se trouve dans le cadre d’une exception législative… Respecter le droit d'auteur
    109. 109. « Tout ce qui n’est pas interdit est permis » Pas d’autorisation à demander tant qu’on reste dans le cadre de la licence Il faudra conclure un contrat pour lever une restriction posée par la 4 conditions et 6 contrats Les licences Creative Commons
    110. 110. Les licences Creative Commons
    111. 111. http://search.creativecommons.org Trouver du contenu sous licence Creative Commons
    112. 112. http://www.fotopedia.com/ Trouver des images sous licence Creative Commons
    113. 113. Trouver des ressources pédagogiques sous licence CC
    114. 114. Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LA RECHERCHE D'INFORMATION EN 2015 1. Méthodologie de la recherche documentaire 2. Les sources d'information - les moteurs de recherche - les bases de données incontournables - les catalogues de bibliothèques - les services de questions / réponses 3. Les outils pour organiser les informations 4. L'évaluation de l'information 5. Mettre en place une veille informationnelle La recherche d'information en 2015
    115. 115. - Pour connaître son environnement (technique, humain, institutionnel) - Pour entretenir et développer ses connaissances et compétences - Pour être conscient des tendances et les anticiper - - Pour rencontrer, communiquer, échanger La veille : une activité incontournable
    116. 116. RobertS.Donovan.CC-BY PULL : L’utilisateur va chercher l’information en effectuant périodiquement la même recherche vers la même source. PUSH : Le service envoie automatiquement l’information à l’utilisateur, en fonction de paramètres préétablis Face à la profusion d’informations, La tendance aujourd’hui est à privilégier le push, mais le pull conserve son utilité dans certains cas. Les méthodes de veille : Pull vs Push
    117. 117. Le cycle de la veille
    118. 118. Blogoliste/Blogroll Listes Twitter Univers publics Netvibes Collecter des sources
    119. 119. Ajouter des listes produites par d'autres utilisateurs ou créer ses propres listes Collecter : les listes d'intérêt sur Facebook
    120. 120. Le moteur de recherche Twitter Search permet de faire des requêtes complexes et de les exporter sous forme de flux RSS. A lire : Astuce pour faire de la veille avec Twitter Collecter : twitter comme outil de veille
    121. 121. Organiser à partir de flux RSS : netvibes
    122. 122. Organiser à partir de flux RSS : netvibes
    123. 123. Organiser à partir de flux RSS : feedly
    124. 124. Classement par catégories Un simple clic pour ajouter du contenu
    125. 125. Lecture par dossier / catégorie ou par source
    126. 126. Partage de l'article sur les réseaux sociaux Sauvegarde de l'article ou envoi dans un outil de dissémination
    127. 127. Organiser à partir de flux RSS : evernote
    128. 128. Organiser à partir de flux RSS : feedspot
    129. 129. Par le biais d’un blog Paralipomènes http://www.theke.fr/ Diffuser et partager sa veille
    130. 130. Diffuser et partager sa veille
    131. 131. Diffuser et partager sa veille : Diigo
    132. 132. Par le biais de Scoop.it http://www.scoop.it/t/bibliotheques-et-tablettes http://www.scoop.it/t/numeriqueetbibliotheques Diffuser et partager sa veille
    133. 133. Diffuser et partager sa veille sur les réseaux sociaux
    134. 134. Diffuser et partager sa veille sur les réseaux sociaux
    135. 135. Diffuser et partager sa veille sur les réseaux sociaux
    136. 136. Diffuser et partager sa veille sur les réseaux sociaux
    137. 137. Merci de votre attention ! Anne-Gaëlle Gaudion aggaudion@gmail.com http://twitter.com/#!/agaudion http://fr-fr.facebook.com/angie.gaudion http://www.slideshare.net/angiegaudion http://anne-google.tumblr.com/

    ×