LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES :
DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
Anne-Gaëlle GAUDION
CNFPT PACA
du 7 au 9 avril 2015
Remerciements
Le diaporama de l'ensemble de ce stage doit beaucoup aux
présentations et/ou blogs de collègues avec qui je ...
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
Un contexte de transformations intenses
« Petite Poucette est née au début des années 1980. Elle a
une trentaine d'années aujourd'hui. Les gens comme moi,
nés d'a...
Une carte d'internet ?
Une carte d'internet ?
Source : http://www.mediametrie.fr/internet/communiques/l-annee-internet-2014-d-ecrans-de-contenus-d-interactivite-de-comp...
http://www.ipsos.fr/ipsos-mediact/actualites/2014-03-14-print-tablettes-autres-ecrans-nouveaux-usages-moins-20-a
Le temps passé devant les écrans par âge
Source : Observatoire des usages et interactions télécoms et médias, étude Deloitte
http://www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/...
Comment le multi-écrans devient la norme ...
Les habitudes multi-écrans
des internautes
En septembre 2013,
on compte
15 milliards
d'objets connectés
Rapport Idate : Internet of
things (08/2013)
38% des français jugent les objets connectés
intelligents et 30% les jugent utiles
Sur le web
ABONDANCE
L’information est un flux
Source :
http://www.flickr.com/photos/steve_steady64/1426454467/
La rareté du XXIe siècle c’est l’attention
L'attention comme rencontre
"L’attention est une ouverture vers
l’extérieur. Il s’agit d’une rencontre qui
s’effectue dans...
L'économie de l'attention
Sur le web, ce qui est rare,
ce ne sont plus les contenus,
mais le temps disponible
pour les con...
Le ContentShock ou les dangers de l'infobésité
La surcharge informationelle ou infobésité, désigne le fait que nous avons
...
Réseaux sociaux ou médias sociaux ?
Médias sociaux : « les différentes activités
qui intègrent la technologie, l’interacti...
http://www.clubic.com/internet/facebook/actualite-616474-facebook-10-ans.html
Le monde à travers mes amis : mode
d'accès à l'information qui devient
dominant
Développement des communautés territoriales
2014 : la vague de l'économie collaborative
déferle en France
Journalisme participatif / journalisme citoyen
Guider dans la longue traîne…
La force de la recommandation
Où est la bibliothèque dans mon
environnement numérique ?
Source : http://www.flickr.com/photos/21567553@N02/3536400038/
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
La médiation numérique au cœur
du projet d'établissement
Source : Renaud Aioutz
http://fr.slideshare.net/aioutz/mediation-numerique-politiquespubliques
À la croisée des ressources documentaires,
des installations et des services : le portail
1.Offre
documentaire
2.Installat...
Le portail de la BDP du Haut-Rhin
1.Offre
documentaire
2.Installations
3.Services
Le portail de la Médiathèque de l'Astrolabe
à Melun
1.Offre
documentaire
2.Installations
3.Services
Le portail de la BU d'Angers
1.Offre
documentaire
2.Installations
3.Services
Médiation numérique, de quoi parle-t-on ?
La médiation numérique
«La médiation numérique est une démarche
visant à mettre en œuvre des dispositifs de
nature techniq...
79
Médiation numérique : une méthode
SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
Tous les bibliothécaires doivent-
ils être des informaticiens ?
NON !
Tous les
bibliothécaires
doivent-ils être
des spécialistes
des médias
sociaux ?
NON !
Tous les
bibliothécaires
doivent-ils être
des propulseurs ?
OUI !
?
Les formes de la médiation
1. L’institution diffuse un contenu que l’usager reçoit,
passivement. Ex : bibliographies, notices critiques
rédigées par ...
Médiation numérique : une méthode
SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
Les dispositifs de médiation numérique
Un dispositif de médiation numérique
n’existe qu’au travers de trois dimensions
étr...
Médiation numérique : une typologie
SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
Médiation numérique : une typologie
SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
Dispositifs de flux : portail biblio-centré
Dispositifs de flux : portail de contenus
Dispositifs de flux : portail jeunesse
Dispositifs de flux : portail jeux
Dispositifs de flux : portail numérique
Dispositifs de flux : media social
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : blog
Dispositifs de flux : facebook
Dispositifs de flux : facebook
Dispositifs de flux : twitter
Dispositifs de flux : twitter
Dispositifs ponctuels : pearltrees
Dispositifs ponctuels : google map
Dispositifs ponctuels : dipity
Dispositifs ponctuels : pinterest
Dispositifs ponctuels : pinterest
Dispositifs ponctuels : calameo
Dispositifs ponctuels : prezi
Intégration possible de
QR code dans les
vignettes posées sur les
documents physiques
Dispositifs passerelles : vignettes
Dispositifs passerelles : vignettes
Dispositifs passerelles : QR codes
Dispositifs passerelles : QR codes
Dispositifs passerelles : mode d'emploi
Dispositifs passerelles : application
Dispositifs passerelles : plug numérique
Dispositifs passerelles : bibliobox
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
définir sa présence web
http://www.flickr.com/photos/carolinegagne/4755663402
Définir sa présence web !
Parmi la masse de contenus disponibles sur
Internet, cela devient de plus en plus difficile
pour l’internaute de trouver l...
Une présence web n’est pas une collection d’outils
Source : http://www.flickr.com/photos/magnuscanis/526247731
Le choix de...
Source : http://www.flickr.com/photos/cma3/3867400297
L’idée d’un lieu de lecture privilégié et monétisable, le site web, ...
Le portail est un hub !
128
= centre de diffusion de
l'information contenue ailleurs
= données enrichies pour rebondir
PortailPortail
AdulteAdulte
AdosAdos
JeunesseJeunesse
http://www.mediatheques.pays-romans.org/
130
Traces :
- celles de la bibliothèque sur le web
- celles des internautes sur les outils
web de la bibliothèque
http://www.opinion-watch.com/referencement-de-crise/
http://www.identiteweb.fr/tutoriels/comment-une-entreprise-peut-gerer-son-identite-numerique/
"Votre marque n'est pas ce que vous en
dites mais ce que Google en dit ! "
Chris Anderson
Identité numérique ?
Tous ce qui caractérise la présence
en ligne d'un individu, d'une
marque, d'une institution ...
Identité numérique
136
Qui parle ? Quelle identité
numérique de la bibliothèque et
des bibliothécaires ?
Identité numériqu...
Identité
Institutionnelle
Identité de service
Identité thématique
Identité de
personnes-
ressources
Identité
Institutionnelle
Identité de service
Identité thématique
L'exemple de la
Bibliothèque
Municipale de Lyon
Logo : celui de la collectivité / de
la bibliothèque
Pseudo : le nom de la
bibliothèque / la ville / la collectivité
/ l'o...
Logo : avatar à figure humaine
réel ? fictif ?
Pseudo : nom de la personne +
nom de la bibliothèque ?
Positionnement : ren...
Source : Why your nonprofit needs a personality and NOT a brand
« La plupart des amis avec lesquels vous êtes
connectés su...
Savoir jouer avec
son identité numérique
Profil Miss Media / Bibliothèque de Metz
Les Geemiks /
SKEMA Lille
Portail
La Fus...
Identités numérique du
muséum d'histoire
naturelle de Toulouse
Logo : un avatar à figure
humaine ? un logo spécifique ? le
logo de l'institution modifié ?
Pseudo : le nom du média
Posit...
Logo : celui du service
Pseudo : celui du service
Positionnement : communiquer
sur l'existence du service / rendre
le serv...
Site du réseau
FacebookStorify
Coordination des identités numériques
De la méthode !
Communication
Médiation
Améliore l'image de l'organisation par
les contenus et les services proposés
Propose un cadre cohé...
http://www.flickr.com/photos/smcgee/404209517
Communauté d’usagers
Communauté locale
Communauté d’intérêt
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
Le bibliothécaire, un journaliste ?
Convergence des métiers sans
se confondre
http://www.flickr.com/photos/dweinberger/563...
Les bibliothécaires
deviennent
journalistes...
et les journalistes
bibliothécaires...
Production et diffusion de contenus
 3 pré-requis essentiels
………..
 Maîtriser les règles de l'écriture web
 Rédiger des...
Lecture
à
l'écran
Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
Source :
http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
Source :
http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
Source :
http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
Lecture en
diagonale
dans
80% des cas
Source : 
http://www.useit.com/alertbox/percent-text-read.html
On lit 25% moins vite
à l’écran
Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
D'après les études sur le scroll :
76 % des pages comportant un ascenseur vertical
ont été scrollées mais seulement 22 % j...
Architecture d'un site
Source :
Architecture d'un site
Arborescence : le ratio entre clics et
abandons
Source :
Une écriture web ?
Écrire pour le web, ça s’apprend
Encourager à explorer ce qui se trouve
plus bas sur la page.
Structurer
l’information
intertitres
Lecture en diagonale
Texte en gras
Les fractures visuelles doivent être bien
pensées :
Les gros titres favorisent le balayage visuel et
facilitent la lecture...
Le lecteur ne lit que les premiers mots d'un
même ensemble textuel : la fixation de l'oeil est
plus longue sur le premier ...
Ecrire court
15 à 20 mots maximum !
Titres informatifs
http://www.flickr.com/photos/brij/18921531Titres incitatifs
Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
Des titres pour informer
Sujet + Verbe + Complément
Forme active
Une idée = un paragraphe
Utiliser le
présent
Importance de la relecture
http://www.flickr.com/photos/p_h/2461925124
Appellation des liens
Pour plus d'infos cliquez ici
Pour plus d'infos, visitez le site de zep
<a href="http://www.zeporama...
Des passerelles sur ses propres contenus
« Plus vous faites sortir vos internautes
de vos pages, plus ils y reviennent »
Eric Mettout
Source : http://www.slideshar...
Une écriture multimédia
Quand la presse écrite fait de la télé …
… ou de la radio
Organiser
l'accès aux
contenus
Popularité
Thèmes
Thèmes
Rédactionnel
Labellisation
Commentaires
Signature du rédacteur
Varier les formes !
Quels contenus ?
Interactivité
Dissémination virale
La force de la dissémination virale
http://www.flickr.com/photos/telomi/6766630977
Dissémination
virale
Lecteurs musique et vidéo intégrés
Un article n’est jamais terminé …
Modérer & répondre
Bibliothécaire
animateur de communauté
« Parce qu’il est visible et pérenne
au pied de la page, le commentaire
participe à la construction d’une
réflexion collec...
La bibliothèque dissémine ses
contenus pour mieux les réintégrer
dans ses propres dispositifs
- pour l'écrit
- pour la vid...
Tweeter, ou publier des statuts Facebook en dehors de
ses heures de travail/périodes d'activité. Retweeter
automatiquement...
Etre visible
• Un résultat google
Source : http://www.flickr.com/photos/missha/2209205063/
Principale porte d'entrée du web
Principal g...
42 %
5 %
www.pointsdactu.org
http://www.bm-saintraphael.fr/blog/infoactu_autoformation/
Nom du domaine
Lisibilité de l'url
http://www.mediatheques.pays-romans.org/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=1
http://everitoutheque.viablog...
Comment
s'organiser ?
1.Ne pas former les rédacteurs « web ».
2.Penser le contenu et l'architecture du site isolément.
3.Fixer trop strictement ...
Une chaine de publication et de validation des contenus
Source : http://www.flickr.com/photos/setaou/2935943672/
Un coordinateur :
le responsable de la médiation numérique
Source : http://www.flickr.com/photos/markameleon/2154130293
Élaborer une chaîne de publication numérique
Mardi
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi
Lundi
La chaîne de publication
du portail du réseau des
bibliothèques de Cergy-
Pontoise
La charte éditoriale du
portail du réseau des
bibliothèques de Cergy-
Pontoise
La charte éditoriale de
Bouquin's Blog
(romans) et de
Bubble'SQY (blog BD)
de la médiathèque de
Saint-Quentin-en-
Yvelines
source Nicolas Alarcon, BU d'Angers
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
Être au cœur des communautés
Source : http://www.flickr.com/photos/one_schism/231904913
Valoriser des communautés
Source : http://www.flickr.com/photos/joshfassbind/4584323789
Être présent ne suffit pas, il faut interagir
http://www.flickr.com/photos/smcgee/404209517
Communauté d’usagers
Communauté d’usagers potentiels
Communauté d’intérêt
source David Darmano
Le réseau (je suis connecté à…)
« Un ensemble d’individus reliés entre eux par des
liens créés lors des interactions socia...
La communauté (j’appartiens à…)
• Une pratique, un objectif partagés
• Un lieu de rassemblement
• Des interactions, un rôl...
Le groupe (je travaille dans…)
Un petit nombre de personnes, réunis autour de
tâches à accomplir (projet), dépendant les u...
Communauté
Participation libre, progressive
Objectif semblable
Axé sur la relation, la communication
Leader = animateur, f...
Courbe d’implication dans une
communauté
Lit
Sauvegarde
Annote
Commente
S’abonne
Partage
S’inscrit
Ecrit
Edite
Collabore
M...
Courbe de contribution
Nombre de participants
1%de contributeurs actifs
9%de contributeurs occasionnels
90%de simples lect...
Pourquoi s’implique-t-on dans
une communauté ?
Des objectifs clairs, réalistes et motivants
Des relations sociales et affe...
Outils et degrés d’implication
Abonnez-vous
à notre lettre
de diffusion
Participez à
notre forum
Rejoignez
notre réseau
Pl...
- définir une identité numérique de la bibliothèque
- fédérer sa communauté : capter l'attention des
internautes
 cibler ...
L’animateur / modérateur de communauté est en
charge de l’animation quotidienne d’une
communauté sur Internet.
Il crée de ...
http://www.editoile.fr/10-conditions-pour-animer-une-communaute-en-lig
Ce que l’on peut
en faire…
Ce que les
usagers
peuvent faire
pour vous…
http://www.mindmeister.com/fr/78763833/diss-miner-sa-biblioth-que
Varier les formes
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
La recherche d’information
aujourd’hui
Source Flickr : http://www.flickr.com/photos/yourdon/3475417696 CC BY-SA
Source : Sylvain Machefert
Où sont les bibliothèques ?
source : étude OCLC sur la Perception des bibliothèques (pdf) entre 2005
3 usagers sur 4 n’utilisent pas le catalogue
en bibliothèque de lecture publique
Image:ChristopheRobertcc-by
« Google like »
Suggestion
automatique
Source : Sylvain Machefert
Search
alternatives
Enssib - 22 septembre 2009
Did you mean ?
Nuage de mots -
Taxonomie
Les recommandations statistiques
Le filtrage des résultats
Les
facetteshttp://www.flickr.com/photos/22179048@N05/5211091279
328
331
Recherche par instruments - Ivry
332
MusicWok - Saint-Médard-en-Jalles
Moteur de recherche
“sensitif”
CultureWok - Bibliothèque de Saint-Herblain
Moteur de recherche
“sensitif”
Des contenus enrichis …
par les usagers
par des web
services
http://www.flickr.com/photos/ausnahmezustand/4752989186
8 catalogues sur 10 intègrent la
participation de l’usager.
Marc M...
L’avis des usagers
Le catalogue : un outil de médiation
Les recommandations des bibliothécaires
Les web services : l’importance des choix
Des web services réellement gratuits ?
Pérennité ?
Licence ?
Géolocaliser le catalogue
346
Carte des musiques du monde - Antony
Permettre la
recherche
fédérée
Image:Adrian(flickr)cc-by-nc-nd
Le catalogue augmenté
Moissonneur
OPDS
Le format OPDS est un format de syndication pour la publication électronique s’appu...
S’identifier ?
http://www.flickr.com/photos/23658497@N00/4423375434/
L’authentification unique ou
Single Sign-On (SSO) est...
Ce besoin de cohérence des systèmes d’authentification dans
les applications web de l’établissement est renforcé dans le
c...
http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/346/348/19969/cvq.pdf
Constats :
•
Le catalogue de la bibliothèque ?
= le grand absent sur le Web
•
Les usagers et les internautes ont l’habitud...
Constats :
La recherche d’information, aujourd’hui, pour
beaucoup de gens, c’est le Web...
•
Le Web ne parle pas MARC
•
Le...
Le web de données, c'est quoi ?
« Un Web constitué de données accessibles, structurées,
dans un format non-propriétaire, i...
Extension du Web permettant de relier non pas des
documents (pages HTML) mais les données elles-
mêmes, et de les rendre e...
Web de données :
• possibilité de relier et d’échanger des données
• disponibles en ligne et facilement réutilisables dans...
Le web de données en bibliothèque
Ce que cela implique
- Repenser la structuration de nos catalogues pour
qu’ils soient in...
Le web de données en bibliothèque
Pour atteindre ces objectifs, il faut
- Identifier les données
- Analyser ces données du...
Le web de données en bibliothèque
Comment y arriver ?
- des données structurées
- des vocabulaires normalisés
 éléments d...
RDF : Ressource Description Framework
RDF est un modèle conceptuel « qui permet d’encoder des données
pour donner à une ma...
RDF : Ressource Description and Framework
Nouveau modèle généraliste et standardisé pour
encoder, échanger et réutiliser d...
RDF : un modèle conceptuel
Principe de base : toute chose peut être décrite avec des
phrases minimales composées d’un suje...
RDF : le graphe
La déclaration est représentée visuellement par un graphe
(système de nœuds reliés par des flèches) qui pe...
RDF : le graphe
Chaque membre du triplet est une ressource qui peut être le
sujet ou l’objet d’autres déclarations
On cons...
Structurer l'information
Des URI pour désigner les ressources
Le web de données en bibliothèque
200$aGuide des chenilles d'Europe
Cet ouvrage
a pour titre propre
"Guide des chenilles d...
Structurer l'information
Une syntaxe normalisée
FRBR est un modèle conceptuel de notices
bibliographiques centré sur les besoins des
utilisateurs selon une méthode entité...
Le modèle FRBR : 3 groupes d'entités
Groupe 1 : produits d’une activité intellectuelle ou artistique
nommés ou décrits dans les notices bibliographiques
- Œuvr...
Ce livre est en usuel en salle de lecture
→ un objet matériel
Ce livre a été publié par Flammarion en 1992
→ un produit dé...
Aucune de ces "choses" n'existe isolément
Cataloguer, c'est aussi indiquer des relations
 par des liens explicites entre ...
Le modèle FRBR : relations entre entités
L'arbre FRBR
Le modèle FRBR : quelle utilité ?
Théorique
→ Distinguer clairement des notions enchevêtrées dans
une notice bibliographiq...
Le modèle FRBR : quelle utilité ?
Pratique
→ Factoriser les informations communes à plusieurs
ressources
→ Réduire en les ...
Le modèle FRBR : data.bnf.fr
Le modèle FRBR :
la Médiathèque de la Philharmonie de Paris
RDA est un nouveau code de catalogage
développé en remplacement des AACR articulé
autour du modèle FRBR.
RDA est entièreme...
 Ressources
→ couvrir tous les types de ressources
- en particulier les ressources électroniques (du Web)
- code souple e...
Qu'implique un catalogue FRBRisé ?
Rôle croissant des notices d’autorité, dès la
période de transition (SIGB existants)
it...
Qu'implique un catalogue FRBRisé ?
Période de transition
(SIGB existants)
Évolution des formats
MARC pour rendre
compte de...
Qu'implique un catalogue FRBRisé ?
Mise en œuvre
complète
Affichage selon le
modèle FRBR
– toutes les œuvres associées
à u...
Après les catalogues … les portails
CC-BY-SA-NC Frédérique Panassac
https://www.flickr.com/photos/10699036@N08/3182586772/
Le site web jeunesse
http://kids.nypl.org
Liens dès le bandeau vers les aut
services en ligne
Visibilité sur le web : Sitemap
Image:ToNToNCoPT(flickr)cc-by-nc-sa
Catalogue mobile compatible
Html 5
Les accès mobiles
Image : Amsterdamized (flickr) cc-by-nc-
https://m.bibliotheques-de-pret.paris.fr
1.Les enjeux du numérique en bibliothèque
2.La médiation numérique documentaire
3.La stratégie de présence en ligne
4.La s...
L’importancedela
veille…
… et del’environnement numérique
personnel/professionnel
Bill Hails. CC-BY-ND
La veille : une activité
incontournable
- Pour connaître son
environnement (technique,
humain, institutionnel)
- Pour entr...
RobertS.Donovan.CC-BY
PULL : L’utilisateur va
chercher l’information en
effectuant périodiquement la
même recherche vers l...
Penser à récupérer de
l’information ailleurs que
dans le cercle des
bibliothèques et de
l’infodoc.
La veille d’un
biblioth...
- les domaines d'acquisition dont on a la charge
- les actualités culturelles
- le monde des bibliothèques et des sciences...
Blogoliste/Blogroll Listes Twitter Univers publics
Netvibes
Collecter : trouver des portes d'entrée et
s'appuyer sur les c...
Ajouter des listes
produites par d'autres
utilisateurs ou créer ses
propres listes
Collecter : les listes d'intérêt sur Fa...
Le moteur de recherche
Twitter Search permet de faire des
requêtes complexes et de les
exporter sous forme de flux RSS.
Co...
Organiser à partir de flux RSS
Organiser à partir de flux RSS
Organiser à partir de flux RSS
Classement par catégories
Un simple clic pour ajouter du contenu
Classement par catégories
Lecture par thématique ou par source
Partage de l'article sur
les réseaux sociaux
Organiser à partir de flux RSS
LinkedIn Pulse :
réaliser son propre magazine à partir de ses sources
Uniquement sur support
mobile
Utiliser des applications sur supports
mobiles
Par le biais d’un blog
Paralipomènes
http://www.theke.fr/
Diffuser et partager sa veille
Diffuser et partager sa veille
Diffuser et partager sa veille
http://www.scoop.it/t/bibliotheques-et-
tablettes
http://www.scoop.it/t/numeriqueetbibliotheque
s
Diffuser et partager sa ...
Merci de votre attention !
Anne-Gaëlle Gaudion
aggaudion@gmail.com
http://twitter.com/#!/agaudion
http://fr-fr.facebook.co...
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique

2 158 vues

Publié le

Formation donnée au CNFPT PACA - 7 au 9 avril 2015

Publié dans : Formation
1 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 158
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
425
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
1
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le web 2.0 au service des bibliothèques : de la théorie à la pratique

  1. 1. LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE Anne-Gaëlle GAUDION CNFPT PACA du 7 au 9 avril 2015
  2. 2. Remerciements Le diaporama de l'ensemble de ce stage doit beaucoup aux présentations et/ou blogs de collègues avec qui je collabore dans le cadre d'autres formations, et en particulier le cycle Biblioquest proposé par les Inset . Renaud Aïoutz : http://footnotes.fr Lionel Dujol : http://labibapprivoisee.wordpress.com/ Lionel Maurel : http://scinfolex.wordpress.com Silvère Mercier : http://www.bibliobsession.net/ Christophe Robert : http://lirographe.wordpress.com
  3. 3. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille professionnelle Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  4. 4. Un contexte de transformations intenses
  5. 5. « Petite Poucette est née au début des années 1980. Elle a une trentaine d'années aujourd'hui. Les gens comme moi, nés d'avant l'ordinateur, nous travaillons AVEC lui. Nous sommes en dehors de l'ordinateur. Petite Poucette, elle, vit DANS l'ordinateur. Pour elle, l'ordinateur n'est pas un outil, mais fait partie de ses conditions de vie. Elle est sur Facebook, les réseaux sociaux, son téléphone est branché avec elle… » Michel Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde"
  6. 6. Une carte d'internet ?
  7. 7. Une carte d'internet ?
  8. 8. Source : http://www.mediametrie.fr/internet/communiques/l-annee-internet-2014-d-ecrans-de-contenus-d-interactivite-de-complementarite-entre-e
  9. 9. http://www.ipsos.fr/ipsos-mediact/actualites/2014-03-14-print-tablettes-autres-ecrans-nouveaux-usages-moins-20-a
  10. 10. Le temps passé devant les écrans par âge
  11. 11. Source : Observatoire des usages et interactions télécoms et médias, étude Deloitte http://www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/mediatheque/5e3f6609e85ee310VgnVCM2000003356f70aRCRD.htm
  12. 12. Comment le multi-écrans devient la norme ...
  13. 13. Les habitudes multi-écrans des internautes
  14. 14. En septembre 2013, on compte 15 milliards d'objets connectés Rapport Idate : Internet of things (08/2013)
  15. 15. 38% des français jugent les objets connectés intelligents et 30% les jugent utiles
  16. 16. Sur le web ABONDANCE
  17. 17. L’information est un flux Source : http://www.flickr.com/photos/steve_steady64/1426454467/
  18. 18. La rareté du XXIe siècle c’est l’attention
  19. 19. L'attention comme rencontre "L’attention est une ouverture vers l’extérieur. Il s’agit d’une rencontre qui s’effectue dans la relation : l’attention est construite conjointement par le sujet, en corrélation avec le cerveau, le corps et la myriade de connexions dans lesquelles nous sommes pris" Tiziana Terranova (enseigne les media studies à l’Université de East London)
  20. 20. L'économie de l'attention Sur le web, ce qui est rare, ce ne sont plus les contenus, mais le temps disponible pour les consulter… A lire : Pourquoi je suis « ami » avec mes étudiants. Affordance, 31/03/10
  21. 21. Le ContentShock ou les dangers de l'infobésité La surcharge informationelle ou infobésité, désigne le fait que nous avons tous accès à une multitude de canaux, radio, internet, télévision, portable, instantanément et en continu. Nous sommes ainsi pris sous une avalanche d’informations que nous avons l’impression de pouvoir gérer, sans se rendre compte que leur nombre nous fait perdre la notion de leur valeur. Et cela n’est pas sans conséquences.
  22. 22. Réseaux sociaux ou médias sociaux ? Médias sociaux : « les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, et la création de contenu » Réseau sociaux : « points de rassemblement sur internet d’un groupe d’individus, et qui met à leur disposition des outils favorisant les échanges entre eux ». CC BY-NC-ND s.red, Flickr
  23. 23. http://www.clubic.com/internet/facebook/actualite-616474-facebook-10-ans.html
  24. 24. Le monde à travers mes amis : mode d'accès à l'information qui devient dominant
  25. 25. Développement des communautés territoriales
  26. 26. 2014 : la vague de l'économie collaborative déferle en France
  27. 27. Journalisme participatif / journalisme citoyen
  28. 28. Guider dans la longue traîne…
  29. 29. La force de la recommandation
  30. 30. Où est la bibliothèque dans mon environnement numérique ? Source : http://www.flickr.com/photos/21567553@N02/3536400038/
  31. 31. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille professionnelle Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  32. 32. La médiation numérique au cœur du projet d'établissement
  33. 33. Source : Renaud Aioutz http://fr.slideshare.net/aioutz/mediation-numerique-politiquespubliques
  34. 34. À la croisée des ressources documentaires, des installations et des services : le portail 1.Offre documentaire 2.Installations 3.Services
  35. 35. Le portail de la BDP du Haut-Rhin 1.Offre documentaire 2.Installations 3.Services
  36. 36. Le portail de la Médiathèque de l'Astrolabe à Melun 1.Offre documentaire 2.Installations 3.Services
  37. 37. Le portail de la BU d'Angers 1.Offre documentaire 2.Installations 3.Services
  38. 38. Médiation numérique, de quoi parle-t-on ?
  39. 39. La médiation numérique «La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de nature techniques, éditoriaux ou interactifs pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation ou la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.» Source : Silvère Mercier
  40. 40. 79 Médiation numérique : une méthode SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
  41. 41. Tous les bibliothécaires doivent- ils être des informaticiens ? NON !
  42. 42. Tous les bibliothécaires doivent-ils être des spécialistes des médias sociaux ? NON !
  43. 43. Tous les bibliothécaires doivent-ils être des propulseurs ? OUI !
  44. 44. ? Les formes de la médiation
  45. 45. 1. L’institution diffuse un contenu que l’usager reçoit, passivement. Ex : bibliographies, notices critiques rédigées par les bibliothécaires, tables de sélections, bandeaux de recommandation sur les documents avec extraits de critiques lues dans la presse… 2. Interaction individuelle entre l’usager et la bibliothèque. Ex : service “Rent a librarian” 3. L’usager peut être témoin des interactions individuelles d’autres usagers avec l’institution. Ex : consultation des questions des autres sur le Guichet du savoir ou sur Eurêkoi 4. Les usagers dialoguent avec la bibliothèque, mais également entre eux. Ex : clubs de lecture mais aussi interactions à partir des critiques des bibliothécaires sur les notices ou dans des pages du site Web de la bibliothèque ou sur les réseaux sociaux du livre 5. Les usagers forment une communauté de création et d’échange de contenus. L’institution héberge, stimule et canalise. Ex : CherMédia Christophe Robert http://lirographe.wordpress.com/ Les formes de la médiation
  46. 46. Médiation numérique : une méthode SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
  47. 47. Les dispositifs de médiation numérique Un dispositif de médiation numérique n’existe qu’au travers de trois dimensions étroitement imbriquées : des besoins d’informations, des usages et des outils. Il vise à satisfaire un besoin d’information au moyen d’un outil s’inscrivant dans des usages informationnels. Silvère Mercier http://www.bibliobsession.net/
  48. 48. Médiation numérique : une typologie SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
  49. 49. Médiation numérique : une typologie SilvèreMercierhttp://www.bibliobsession.net/
  50. 50. Dispositifs de flux : portail biblio-centré
  51. 51. Dispositifs de flux : portail de contenus
  52. 52. Dispositifs de flux : portail jeunesse
  53. 53. Dispositifs de flux : portail jeux
  54. 54. Dispositifs de flux : portail numérique
  55. 55. Dispositifs de flux : media social
  56. 56. Dispositifs de flux : blog
  57. 57. Dispositifs de flux : blog
  58. 58. Dispositifs de flux : blog
  59. 59. Dispositifs de flux : blog
  60. 60. Dispositifs de flux : blog
  61. 61. Dispositifs de flux : blog
  62. 62. Dispositifs de flux : facebook
  63. 63. Dispositifs de flux : facebook
  64. 64. Dispositifs de flux : twitter
  65. 65. Dispositifs de flux : twitter
  66. 66. Dispositifs ponctuels : pearltrees
  67. 67. Dispositifs ponctuels : google map
  68. 68. Dispositifs ponctuels : dipity
  69. 69. Dispositifs ponctuels : pinterest
  70. 70. Dispositifs ponctuels : pinterest
  71. 71. Dispositifs ponctuels : calameo
  72. 72. Dispositifs ponctuels : prezi
  73. 73. Intégration possible de QR code dans les vignettes posées sur les documents physiques Dispositifs passerelles : vignettes
  74. 74. Dispositifs passerelles : vignettes
  75. 75. Dispositifs passerelles : QR codes
  76. 76. Dispositifs passerelles : QR codes
  77. 77. Dispositifs passerelles : mode d'emploi
  78. 78. Dispositifs passerelles : application
  79. 79. Dispositifs passerelles : plug numérique
  80. 80. Dispositifs passerelles : bibliobox
  81. 81. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille documentaire Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  82. 82. définir sa présence web http://www.flickr.com/photos/carolinegagne/4755663402 Définir sa présence web !
  83. 83. Parmi la masse de contenus disponibles sur Internet, cela devient de plus en plus difficile pour l’internaute de trouver le contenu pertinent qu’il recherche et par conséquent votre site Internet, surtout si celui-ci ne met pas en place une vraie stratégie de présence en ligne. Benjamin Romei, Consultant - http://blueboat.fr
  84. 84. Une présence web n’est pas une collection d’outils Source : http://www.flickr.com/photos/magnuscanis/526247731 Le choix des supports importe peu, l’important est d’avoir une présence cohérente. Une stratégie de présence ne s’exprime pas en supports choisis, mais plutôt en objectifs et moyens.
  85. 85. Source : http://www.flickr.com/photos/cma3/3867400297 L’idée d’un lieu de lecture privilégié et monétisable, le site web, est révolue. Nous avons des sources d’informations, les blogs par exemple, qui propulsent l’information pure dans le cyberspace. Puis elle circule, s’interface, se représente, se remodèle. Les sites deviennent des bases de lancement. Nous n’avons plus besoin de les visiter. Ils ont leur importance, tout comme celui qui parle a de l’importance, mais nous n’avons aucune raison de nous trouver en face de lui pour l’entendre. Nous pouvons le lire ailleurs, l’écouter ailleurs, le voir en vidéo ailleurs… Nous allons pousser des données dans le flux global. Certains d’entre nous se contenteront de régler la tuyauterie, d’autres d’envoyer avec leur blog des satellites en orbite géostationnaire, d’autres de courts messages microblogués, juste des liens, des sourires, des impressions pendant que d’autres expédieront des vaisseaux spatiaux pour explorer l’infini, des textes longs et peut-être profonds. Le temps des propulseurs est venu. Vers un web sans site web - Thierry Crouzet - Le Peuple des connecteurs. “Vers un web sans site web”
  86. 86. Le portail est un hub ! 128 = centre de diffusion de l'information contenue ailleurs = données enrichies pour rebondir
  87. 87. PortailPortail AdulteAdulte AdosAdos JeunesseJeunesse http://www.mediatheques.pays-romans.org/
  88. 88. 130
  89. 89. Traces : - celles de la bibliothèque sur le web - celles des internautes sur les outils web de la bibliothèque
  90. 90. http://www.opinion-watch.com/referencement-de-crise/
  91. 91. http://www.identiteweb.fr/tutoriels/comment-une-entreprise-peut-gerer-son-identite-numerique/
  92. 92. "Votre marque n'est pas ce que vous en dites mais ce que Google en dit ! " Chris Anderson
  93. 93. Identité numérique ? Tous ce qui caractérise la présence en ligne d'un individu, d'une marque, d'une institution ...
  94. 94. Identité numérique 136 Qui parle ? Quelle identité numérique de la bibliothèque et des bibliothécaires ? Identité numérique = mise en scène de soi Attention à l'e-réputation !!!
  95. 95. Identité Institutionnelle Identité de service Identité thématique Identité de personnes- ressources
  96. 96. Identité Institutionnelle Identité de service Identité thématique L'exemple de la Bibliothèque Municipale de Lyon
  97. 97. Logo : celui de la collectivité / de la bibliothèque Pseudo : le nom de la bibliothèque / la ville / la collectivité / l'organisation, etc. Positionnement : faire connaître des contenus ou des services / rendre ou co-construire des services / recueillir des feedbacks Canaux : site institutionnel, facebook, twitter, etc. Cible principale : le public local fréquentant le lieu / amateurs du thème si bibliothèque spécialisée La présence en ligne officielle
  98. 98. Logo : avatar à figure humaine réel ? fictif ? Pseudo : nom de la personne + nom de la bibliothèque ? Positionnement : renseigner, informer, orienter Canaux : site institutionnel, facebook, twitter, etc. Cible principale : public local Le bibliothécaire comme personne ressource / propulseur
  99. 99. Source : Why your nonprofit needs a personality and NOT a brand « La plupart des amis avec lesquels vous êtes connectés sur Facebook et Twitter sont des personnes. Et je parie que vous passez 95% de votre temps de connexion avec des gens - et non des organisations. Et si vous avez des liens avec une organisation, vos meilleures expériences sont avec les personnes qui travaillent dans cette organisation. » John Haydon
  100. 100. Savoir jouer avec son identité numérique Profil Miss Media / Bibliothèque de Metz Les Geemiks / SKEMA Lille Portail La Fusée
  101. 101. Identités numérique du muséum d'histoire naturelle de Toulouse
  102. 102. Logo : un avatar à figure humaine ? un logo spécifique ? le logo de l'institution modifié ? Pseudo : le nom du média Positionnement : recommander / répondre à des besoins documentaires identifiés Canaux : site institutionnel, facebook, twitter, etc. Cible principale : Public local + amateurs du thème Média(s) thématique(s)
  103. 103. Logo : celui du service Pseudo : celui du service Positionnement : communiquer sur l'existence du service / rendre le service là où sont les gens Canaux : site institutionnel, facebook, twitter, etc. Cible principale : public distant / public local Le service rendu à distance
  104. 104. Site du réseau FacebookStorify
  105. 105. Coordination des identités numériques
  106. 106. De la méthode !
  107. 107. Communication Médiation Améliore l'image de l'organisation par les contenus et les services proposés Propose un cadre cohérent intégré à une stratégie plus globale pour un territoire ou un établissement Définition de logos, avatars, pseudonymes, chartes graphiques Définition des contenus, des thèmes, des types de dispositifs, des recommandations Co-construction d'identités numériques / charte d'expression dans les médias sociaux
  108. 108. http://www.flickr.com/photos/smcgee/404209517 Communauté d’usagers Communauté locale Communauté d’intérêt
  109. 109. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille professionnelle Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  110. 110. Le bibliothécaire, un journaliste ? Convergence des métiers sans se confondre http://www.flickr.com/photos/dweinberger/563919
  111. 111. Les bibliothécaires deviennent journalistes... et les journalistes bibliothécaires...
  112. 112. Production et diffusion de contenus  3 pré-requis essentiels ………..  Maîtriser les règles de l'écriture web  Rédiger des contenus numériques efficaces (cf. les 4C = crédibilité, clarté, concision, cohérence)  Optimiser ses contenus (référencement + dissémination + mutualisation)
  113. 113. Lecture à l'écran Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  114. 114. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  115. 115. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  116. 116. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  117. 117. Lecture en diagonale dans 80% des cas Source :  http://www.useit.com/alertbox/percent-text-read.html
  118. 118. On lit 25% moins vite à l’écran
  119. 119. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  120. 120. D'après les études sur le scroll : 76 % des pages comportant un ascenseur vertical ont été scrollées mais seulement 22 % jusqu'au pied de page. Le lecteur balaie les titres à la recherche des mots-clés mais ne lit pas les contenus. Le temps de fixation décroît au fur et à mesure du scroll, il faut donc relancer l'intérêt du lecteur par des points d'arrêt judicieusement placés : images, intertitres, encadrés...
  121. 121. Architecture d'un site Source :
  122. 122. Architecture d'un site
  123. 123. Arborescence : le ratio entre clics et abandons Source :
  124. 124. Une écriture web ?
  125. 125. Écrire pour le web, ça s’apprend
  126. 126. Encourager à explorer ce qui se trouve plus bas sur la page.
  127. 127. Structurer l’information intertitres Lecture en diagonale Texte en gras
  128. 128. Les fractures visuelles doivent être bien pensées : Les gros titres favorisent le balayage visuel et facilitent la lecture mais ils ont un revers : le lecteur ne voit pas les autres informations contenues dans la page. Le lecteur ne lira pas une accroche trop petite sous un titre trop gros, sauf si elle est placée à côté (plutôt qu'en dessous). Des titres plus petits induiront davantage de scroll et favoriseront la lecture des accroches en réduisant ces fractures visuelles. Insérer des fractures visuelles
  129. 129. Le lecteur ne lit que les premiers mots d'un même ensemble textuel : la fixation de l'oeil est plus longue sur le premier tiers. Il est donc impératif d'y concentrer l'information principale et prioritaire, d'où le terme de front- loading (chargement en façade). Pour cette raison, l'accroche ne doit pas être redondante avec le titre mais complémentaire (autre avantage : le snippet des moteurs de recherche et des réseaux sociaux). Front-loading : le premier tiers
  130. 130. Ecrire court 15 à 20 mots maximum !
  131. 131. Titres informatifs http://www.flickr.com/photos/brij/18921531Titres incitatifs
  132. 132. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
  133. 133. Des titres pour informer
  134. 134. Sujet + Verbe + Complément Forme active Une idée = un paragraphe Utiliser le présent
  135. 135. Importance de la relecture http://www.flickr.com/photos/p_h/2461925124
  136. 136. Appellation des liens Pour plus d'infos cliquez ici Pour plus d'infos, visitez le site de zep <a href="http://www.zeporama.com/">cliquez ici</a> <a href="http://www.zeporama.com/">le site de zep</a>
  137. 137. Des passerelles sur ses propres contenus
  138. 138. « Plus vous faites sortir vos internautes de vos pages, plus ils y reviennent » Eric Mettout Source : http://www.slideshare.net/Mettout/ecrire-pour-le-web-v1
  139. 139. Une écriture multimédia
  140. 140. Quand la presse écrite fait de la télé …
  141. 141. … ou de la radio
  142. 142. Organiser l'accès aux contenus
  143. 143. Popularité Thèmes Thèmes Rédactionnel Labellisation Commentaires Signature du rédacteur
  144. 144. Varier les formes ! Quels contenus ?
  145. 145. Interactivité Dissémination virale
  146. 146. La force de la dissémination virale http://www.flickr.com/photos/telomi/6766630977
  147. 147. Dissémination virale Lecteurs musique et vidéo intégrés
  148. 148. Un article n’est jamais terminé …
  149. 149. Modérer & répondre Bibliothécaire animateur de communauté
  150. 150. « Parce qu’il est visible et pérenne au pied de la page, le commentaire participe à la construction d’une réflexion collective qui complète le propos de l’article. » Que les commentaires ne sont pas une écriture du bas - Après le livre - François Bon ”
  151. 151. La bibliothèque dissémine ses contenus pour mieux les réintégrer dans ses propres dispositifs - pour l'écrit - pour la vidéo - pour les images - pour le son
  152. 152. Tweeter, ou publier des statuts Facebook en dehors de ses heures de travail/périodes d'activité. Retweeter automatiquement les publications anciennes. Partager le produit de sa veille quotidienne sans avoir à gérer ses comptes au fil de la journée. Etaler ses tweets/statuts Facebook à intervalles réguliers, pour éviter des publications trop rapprochées (flooding) et le risque de perdre des abonnés. Recruter de nouveaux followers en optimisant son temps de présence. http://www.commentcamarche.net/faq/33502-automatiser-la-gestion-de-ses-comptes- twitter-et-facebook Les outils pour disséminer et planifier ses publications
  153. 153. Etre visible
  154. 154. • Un résultat google Source : http://www.flickr.com/photos/missha/2209205063/ Principale porte d'entrée du web Principal générateur de trafic
  155. 155. 42 % 5 %
  156. 156. www.pointsdactu.org http://www.bm-saintraphael.fr/blog/infoactu_autoformation/ Nom du domaine
  157. 157. Lisibilité de l'url http://www.mediatheques.pays-romans.org/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=1 http://everitoutheque.viabloga.com/yasmin-levy-sentir
  158. 158. Comment s'organiser ?
  159. 159. 1.Ne pas former les rédacteurs « web ». 2.Penser le contenu et l'architecture du site isolément. 3.Fixer trop strictement le nombre de mots par page. 4.Débuter la rédaction avant d'avoir défini la cible, les objectifs, le canevas de la page , les normes éditoriales, la charte et la ligne éditoriales... 5.Se focaliser sur la technique et envisager le contenu à la fin. 6.Sous-estimer les besoins (humains, budgétaires, en formation…) à mobiliser. 7.Penser que la rédaction de contenus peut se faire « entre deux tâches » : non, c'est une activité à part entière. 8.Trop figer ou trop resserrer le calendrier et tarir l'inspiration des rédacteurs. Les 8 erreurs à éviter
  160. 160. Une chaine de publication et de validation des contenus Source : http://www.flickr.com/photos/setaou/2935943672/
  161. 161. Un coordinateur : le responsable de la médiation numérique Source : http://www.flickr.com/photos/markameleon/2154130293
  162. 162. Élaborer une chaîne de publication numérique
  163. 163. Mardi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Lundi
  164. 164. La chaîne de publication du portail du réseau des bibliothèques de Cergy- Pontoise
  165. 165. La charte éditoriale du portail du réseau des bibliothèques de Cergy- Pontoise
  166. 166. La charte éditoriale de Bouquin's Blog (romans) et de Bubble'SQY (blog BD) de la médiathèque de Saint-Quentin-en- Yvelines
  167. 167. source Nicolas Alarcon, BU d'Angers
  168. 168. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille professionnelle Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  169. 169. Être au cœur des communautés
  170. 170. Source : http://www.flickr.com/photos/one_schism/231904913 Valoriser des communautés
  171. 171. Source : http://www.flickr.com/photos/joshfassbind/4584323789 Être présent ne suffit pas, il faut interagir
  172. 172. http://www.flickr.com/photos/smcgee/404209517 Communauté d’usagers Communauté d’usagers potentiels Communauté d’intérêt
  173. 173. source David Darmano
  174. 174. Le réseau (je suis connecté à…) « Un ensemble d’individus reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales. » « Un ensemble d’individus reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales. » Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  175. 175. La communauté (j’appartiens à…) • Une pratique, un objectif partagés • Un lieu de rassemblement • Des interactions, un rôle à jouer • Un sentiment d’appartenance • Une pratique, un objectif partagés • Un lieu de rassemblement • Des interactions, un rôle à jouer • Un sentiment d’appartenance Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  176. 176. Le groupe (je travaille dans…) Un petit nombre de personnes, réunis autour de tâches à accomplir (projet), dépendant les uns des autres pour réussir Un petit nombre de personnes, réunis autour de tâches à accomplir (projet), dépendant les uns des autres pour réussir Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  177. 177. Communauté Participation libre, progressive Objectif semblable Axé sur la relation, la communication Leader = animateur, facilitateur Créativité, prise d’initiatives Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  178. 178. Courbe d’implication dans une communauté Lit Sauvegarde Annote Commente S’abonne Partage S’inscrit Ecrit Edite Collabore Modère Anime Intelligence collective Intelligence collaborative Implication faible Engagement important Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  179. 179. Courbe de contribution Nombre de participants 1%de contributeurs actifs 9%de contributeurs occasionnels 90%de simples lecteurs, les “badauds” Nombredecontributeurs Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  180. 180. Pourquoi s’implique-t-on dans une communauté ? Des objectifs clairs, réalistes et motivants Des relations sociales et affectives fortes La perspective d’apprendre, de partager et co- produire des savoirs utiles. Chaque membre doit tirer un bénéfice (professionnel, économique, intellectuel, affectif, moral…) proportionnel au temps qu’il consacre à la communauté Chaque membre doit tirer un bénéfice (professionnel, économique, intellectuel, affectif, moral…) proportionnel au temps qu’il consacre à la communauté Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  181. 181. Outils et degrés d’implication Abonnez-vous à notre lettre de diffusion Participez à notre forum Rejoignez notre réseau Plus de collaboration / Plus de confiance Thomas Laigle http://reseaupensant.net
  182. 182. - définir une identité numérique de la bibliothèque - fédérer sa communauté : capter l'attention des internautes  cibler des communautés locales d'usagers  investir un territoire numérique de proximité  repérer les communautés d'intérêt proches et suivre leur évolution - alimenter sa communauté : produire des contenus adaptés à son environnement - impliquer sa communauté : ne pas seulement répondre aux questions, mais en poser Stratégie pour animer une communauté
  183. 183. L’animateur / modérateur de communauté est en charge de l’animation quotidienne d’une communauté sur Internet. Il crée de nouveaux sujets de discussion, oriente, contrôle et modère le cas échéant les échanges. Il anime également la communauté par la mise en place d’opérations spéciales (jeux, concours, sondage, rencontres, etc..). Community Manager
  184. 184. http://www.editoile.fr/10-conditions-pour-animer-une-communaute-en-lig
  185. 185. Ce que l’on peut en faire… Ce que les usagers peuvent faire pour vous…
  186. 186. http://www.mindmeister.com/fr/78763833/diss-miner-sa-biblioth-que
  187. 187. Varier les formes
  188. 188. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille documentaire Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  189. 189. La recherche d’information aujourd’hui Source Flickr : http://www.flickr.com/photos/yourdon/3475417696 CC BY-SA
  190. 190. Source : Sylvain Machefert
  191. 191. Où sont les bibliothèques ?
  192. 192. source : étude OCLC sur la Perception des bibliothèques (pdf) entre 2005
  193. 193. 3 usagers sur 4 n’utilisent pas le catalogue en bibliothèque de lecture publique Image:ChristopheRobertcc-by
  194. 194. « Google like »
  195. 195. Suggestion automatique
  196. 196. Source : Sylvain Machefert Search alternatives
  197. 197. Enssib - 22 septembre 2009 Did you mean ?
  198. 198. Nuage de mots - Taxonomie
  199. 199. Les recommandations statistiques
  200. 200. Le filtrage des résultats Les facetteshttp://www.flickr.com/photos/22179048@N05/5211091279
  201. 201. 328
  202. 202. 331 Recherche par instruments - Ivry
  203. 203. 332 MusicWok - Saint-Médard-en-Jalles Moteur de recherche “sensitif”
  204. 204. CultureWok - Bibliothèque de Saint-Herblain Moteur de recherche “sensitif”
  205. 205. Des contenus enrichis … par les usagers par des web services
  206. 206. http://www.flickr.com/photos/ausnahmezustand/4752989186 8 catalogues sur 10 intègrent la participation de l’usager. Marc Maisonneuve, Le catalogue de la bibliothèque à l’heure du web 2.0, ADDBS Editions
  207. 207. L’avis des usagers
  208. 208. Le catalogue : un outil de médiation Les recommandations des bibliothécaires
  209. 209. Les web services : l’importance des choix
  210. 210. Des web services réellement gratuits ? Pérennité ? Licence ?
  211. 211. Géolocaliser le catalogue
  212. 212. 346 Carte des musiques du monde - Antony
  213. 213. Permettre la recherche fédérée Image:Adrian(flickr)cc-by-nc-nd
  214. 214. Le catalogue augmenté Moissonneur OPDS Le format OPDS est un format de syndication pour la publication électronique s’appuyant sur ATOM (RFC4287) et le protocole HTTP (RFC2616). Il permet l’agrégation, la distribution, la détection et l’acquisition de publications électroniques. OPDS utilise des standards ouverts existants ou émergents, en mettant l’accent sur la simplicité.
  215. 215. S’identifier ? http://www.flickr.com/photos/23658497@N00/4423375434/ L’authentification unique ou Single Sign-On (SSO) est la fonction qui permet aux utilisateurs de s’authentifier une seule fois pour toute la durée d’une session , indépendamment du nombre d’applications qui nécessitent une authentification. Ils peuvent alors accéder à leurs données en toute transparence, sans contrainte de ressaisie d’un nouveau couple nom d’utilisateur / mot de passe.
  216. 216. Ce besoin de cohérence des systèmes d’authentification dans les applications web de l’établissement est renforcé dans le cadre du déploiement de portails web d’établissements. En effet ceux-ci visent à présenter tous les outils mis à disposition de l’utilisateur de façon homogène et cohérente, alors que les applications sont très hétérogènes.
  217. 217. http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/346/348/19969/cvq.pdf
  218. 218. Constats : • Le catalogue de la bibliothèque ? = le grand absent sur le Web • Les usagers et les internautes ont l’habitude d’interroger les moteurs de recherche qui proposent une recherche plus intuitive que nos catalogues. • Les usagers ne recherchent pas forcément un ouvrage mais aussi des informations, des références…
  219. 219. Constats : La recherche d’information, aujourd’hui, pour beaucoup de gens, c’est le Web... • Le Web ne parle pas MARC • Le Web a ses propres normes • Le Web ne fréquente pas les fournisseurs de SIGB • Le Web concerne tout le monde • Le Web suit son évolution propre... vers le Web sémantique
  220. 220. Le web de données, c'est quoi ? « Un Web constitué de données accessibles, structurées, dans un format non-propriétaire, identifiées et liées entre elles sémantiquement. » Un web « dans lequel on donne à une information un sens bien défini pour permettre aux ordinateurs et aux gens de travailler en coopération ». (Définitions de Tim Berners-Lee dès 1999) Objectif : Mettre à disposition des données en utilisant des techniques standardisées qui garantissent l’interopérabilité (utilisabilité dans des contextes et avec des systèmes différents sans restriction de conditions d’accès ou de mise en œuvre). Le web de données
  221. 221. Extension du Web permettant de relier non pas des documents (pages HTML) mais les données elles- mêmes, et de les rendre exploitables par des machines. Repose sur des technologies de base  URI : nommage des ressources  HTTP : transfert des données Mais :  Evolution du langage de balisage : il ne s’agit plus d‘échanger des documents destinés à être immédiatement visualisés mais des données structurées  XML (eXtensible Markup Language)  Construction du Web de données liées grâce au langage RDF Le web de données
  222. 222. Web de données : • possibilité de relier et d’échanger des données • disponibles en ligne et facilement réutilisables dans de nombreux contextes (Open Data). Objectif : promouvoir une vision du web comme base de données globale Web sémantique : possibilité d’échanger les schémas des données et la sémantique associée Objectif : permettre aux machines de comprendre la sémantique, la signification de l’information sur le Web Web de données / Web sémantique
  223. 223. Le web de données en bibliothèque Ce que cela implique - Repenser la structuration de nos catalogues pour qu’ils soient interrogeables par un moteur de recherche. - Comprendre comment les machines traitent les informations et les données pour adapter nos catalogues et fournir des données structurées qui pourront être traitées de façon automatique par les machines. - Rendre les contenus compréhensibles par les machines et permettre aux machines d’identifier la nature des contenus sans ambiguïté.
  224. 224. Le web de données en bibliothèque Pour atteindre ces objectifs, il faut - Identifier les données - Analyser ces données du point de vue de leur fonction pour les différents usages potentiels - Construire un réseau de relations entre ces données De quel outil disposons-nous pour analyser les relations entre les données au sein des catalogues de bibliothèques ?
  225. 225. Le web de données en bibliothèque Comment y arriver ? - des données structurées - des vocabulaires normalisés  éléments de métadonnées  listes de valeurs - des identifiants pérennes (URI)  pour désigner les ressources  pour exprimer les relations entre les données - une syntaxe normalisée : RDF RDF = Resource Description Framework
  226. 226. RDF : Ressource Description Framework RDF est un modèle conceptuel « qui permet d’encoder des données pour donner à une machine le moyen de les traiter et de les analyser », proposé en 1999 par le W3C. → langage dans lequel on décrit, représente et relie des données à échanger sur le Web FRBR : Functionnal Requirements for Bibliographics Records FRBR est un modèle conceptuel de notices bibliographiques centré sur les besoins des utilisateurs selon une méthode entité / relation, publié en 1998. RDA : Ressource Description & Access RDA est un nouveau code de catalogage développé en remplacement des AACR articulé autour du modèle FRBR, publié en 2010. RDF / FRBR / RDA ?
  227. 227. RDF : Ressource Description and Framework Nouveau modèle généraliste et standardisé pour encoder, échanger et réutiliser des métadonnées structurées. Proposé en 1999 par le W3C. Langage dans lequel on décrit, représente et relie des ressources ( = données) à échanger sur le Web. Permet de décrire des ressources simplement : document, personne, objet, événement. Objectif : partager les mêmes métadonnées pour des ressources partagées par utilisation d’une syntaxe commune.
  228. 228. RDF : un modèle conceptuel Principe de base : toute chose peut être décrite avec des phrases minimales composées d’un sujet d’un verbe et d’un complément = déclaration RDF Une déclaration RDF est composée de 3 éléments = triplet Exemple : Honoré de Balzac a écrit "La Comédie humaine" Sujet : Honoré de Balzac Ressource Verbe : a écrit Prédicat Complément : La Comédie humaine Objet
  229. 229. RDF : le graphe La déclaration est représentée visuellement par un graphe (système de nœuds reliés par des flèches) qui permet de parcourir l'information de lien en lien
  230. 230. RDF : le graphe Chaque membre du triplet est une ressource qui peut être le sujet ou l’objet d’autres déclarations On construit ainsi un modèle de graphe
  231. 231. Structurer l'information Des URI pour désigner les ressources
  232. 232. Le web de données en bibliothèque 200$aGuide des chenilles d'Europe Cet ouvrage a pour titre propre "Guide des chenilles d'Europe" http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42226398b http://iflastandards.info/ns/isbd/elements/P1004 « Guide des chenilles d’Europe » Structurer l'information Une syntaxe normalisée
  233. 233. Structurer l'information Une syntaxe normalisée
  234. 234. FRBR est un modèle conceptuel de notices bibliographiques centré sur les besoins des utilisateurs selon une méthode entité / relation. = description abstraite des « choses » ou entités (et des relations entre ces entités) représentées par des données dans les systèmes d’information Le modèle FRBR
  235. 235. Le modèle FRBR : 3 groupes d'entités
  236. 236. Groupe 1 : produits d’une activité intellectuelle ou artistique nommés ou décrits dans les notices bibliographiques - Œuvre (création intellectuelle ou artistique) - Expression (réalisation d’une œuvre) - Manifestation (matérialisation d’expression(s) d’œuvre(s)) - Item (exemplaire d’une manifestation) Groupe 2 : entités responsables du contenu, ou de la production matérielle, ou de la gestion juridique de ces produits - Personne - Collectivité - [Famille] (ajout ultérieur) Groupe 3 : entités envisagées comme sujet d'une œuvre - Concept - Objet - Événement - Lieu Le modèle FRBR : 3 groupes d'entités
  237. 237. Ce livre est en usuel en salle de lecture → un objet matériel Ce livre a été publié par Flammarion en 1992 → un produit défini par des caractéristiques communes en termes de contenu, d’aspect physique et de circonstances de production Ce livre est accessible à un public francophone → un contenu textuel spécifique Ce livre a révolutionné notre vision du vivant → un contenu conceptuel accessible via divers contenus textuels Le modèle FRBR : 1er groupe d'entités
  238. 238. Aucune de ces "choses" n'existe isolément Cataloguer, c'est aussi indiquer des relations  par des liens explicites entre notices (700, 500...)  par des points d'accès non gérés par des autorités (454...)  par des notes textuelles (300, 324...) Exemples de relations :  entre éditions d'une même œuvre  entre traductions d'un même texte (expression)  entre une œuvre adaptée et ses adaptations (autres œuvres)  entre un exemplaire (item) et ses reproductions L'explicitation des relations permet :  d'organiser l'information  de naviguer dans le catalogue RDA et FRBRLe modèle FRBR : relations entre entités
  239. 239. Le modèle FRBR : relations entre entités
  240. 240. L'arbre FRBR
  241. 241. Le modèle FRBR : quelle utilité ? Théorique → Distinguer clairement des notions enchevêtrées dans une notice bibliographique  réflexion sur les fonctionnalités du catalogue  évolution des règles de catalogage → Retrouver des principes très anciens d'organisation des catalogues (cf. catalogues imprimés), oubliés avec les catalogues sur fiches, puis informatisés • fondés sur la notion d'héritage hiérarchique • favorisant une vue d'ensemble de l'œuvre d'un auteur
  242. 242. Le modèle FRBR : quelle utilité ? Pratique → Factoriser les informations communes à plusieurs ressources → Réduire en les organisant (sans les éliminer !) le nombre de réponses à certaines requêtes  outil d'aide à l'amélioration des OPAC → Préparer et ouvrir les données catalographiques aux applications du Web sémantique
  243. 243. Le modèle FRBR : data.bnf.fr
  244. 244. Le modèle FRBR : la Médiathèque de la Philharmonie de Paris
  245. 245. RDA est un nouveau code de catalogage développé en remplacement des AACR articulé autour du modèle FRBR. RDA est entièrement construit sur une interprétation du modèle FRBR  dans sa structure  dans sa terminologie  dans la détermination des éléments d'information indispensables pour que le catalogue rende aux utilisateurs les services souhaités RDA et FRBR
  246. 246.  Ressources → couvrir tous les types de ressources - en particulier les ressources électroniques (du Web) - code souple et extensible pour pouvoir prendre en compte de nouveaux types de ressources  Description et Accès → code de catalogage complet → description bibliographique → points d’accès et notices d’autorité → indexation matière (à venir) RDA et FRBRRDA : Ressources, description et accès
  247. 247. Qu'implique un catalogue FRBRisé ? Rôle croissant des notices d’autorité, dès la période de transition (SIGB existants) items
  248. 248. Qu'implique un catalogue FRBRisé ? Période de transition (SIGB existants) Évolution des formats MARC pour rendre compte des attributs FRBR / FRAD Structure actuelle maintenue Evolution des catalogues
  249. 249. Qu'implique un catalogue FRBRisé ? Mise en œuvre complète Affichage selon le modèle FRBR – toutes les œuvres associées à une personne – toutes les expressions associées à cette œuvre – toutes les manifestations de la même expression – les œuvres ou expressions Evolution des catalogues
  250. 250. Après les catalogues … les portails CC-BY-SA-NC Frédérique Panassac https://www.flickr.com/photos/10699036@N08/3182586772/
  251. 251. Le site web jeunesse
  252. 252. http://kids.nypl.org
  253. 253. Liens dès le bandeau vers les aut services en ligne
  254. 254. Visibilité sur le web : Sitemap Image:ToNToNCoPT(flickr)cc-by-nc-sa
  255. 255. Catalogue mobile compatible Html 5
  256. 256. Les accès mobiles Image : Amsterdamized (flickr) cc-by-nc-
  257. 257. https://m.bibliotheques-de-pret.paris.fr
  258. 258. 1.Les enjeux du numérique en bibliothèque 2.La médiation numérique documentaire 3.La stratégie de présence en ligne 4.La stratégie éditoriale 5.L'animation de communautés 6.De l'OPAC au portail documentaire 7.La veille documentaire Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France LE WEB 2.0 AU SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
  259. 259. L’importancedela veille… … et del’environnement numérique personnel/professionnel Bill Hails. CC-BY-ND
  260. 260. La veille : une activité incontournable - Pour connaître son environnement (technique, humain, institutionnel) - Pour entretenir et développer ses connaissances et compétences - Pour être conscient des tendances et les anticiper - Pour rencontrer, communiquer, échanger Aujourd'hui, la veille n’est plus l’apanage de spécialistes (documentalistes, journalistes…). C’est devenu une pratique amateur L'importance de la veille
  261. 261. RobertS.Donovan.CC-BY PULL : L’utilisateur va chercher l’information en effectuant périodiquement la même recherche vers la même source. PUSH : Le service envoie automatiquement l’information à l’utilisateur, en fonction de paramètres préétablis Face à la profusion d’informations, La tendance aujourd’hui est à privilégier le push, mais le pull conserve son utilité dans certains cas. Les méthodes de veille
  262. 262. Penser à récupérer de l’information ailleurs que dans le cercle des bibliothèques et de l’infodoc. La veille d’un bibliothécaire peut intéresser au-delà du cercle des bibliothèques et de l’infodoc… Bodansuditu. CC-BY La veille se pense par cercles concentriques Penser global, agir local
  263. 263. - les domaines d'acquisition dont on a la charge - les actualités culturelles - le monde des bibliothèques et des sciences de l'information - l'innovation technologique - les outils numériques Sur quoi faire de la veille ?
  264. 264. Blogoliste/Blogroll Listes Twitter Univers publics Netvibes Collecter : trouver des portes d'entrée et s'appuyer sur les communautés
  265. 265. Ajouter des listes produites par d'autres utilisateurs ou créer ses propres listes Collecter : les listes d'intérêt sur Facebook
  266. 266. Le moteur de recherche Twitter Search permet de faire des requêtes complexes et de les exporter sous forme de flux RSS. Collecter : les recherches sur Twitter
  267. 267. Organiser à partir de flux RSS
  268. 268. Organiser à partir de flux RSS
  269. 269. Organiser à partir de flux RSS
  270. 270. Classement par catégories Un simple clic pour ajouter du contenu
  271. 271. Classement par catégories Lecture par thématique ou par source
  272. 272. Partage de l'article sur les réseaux sociaux
  273. 273. Organiser à partir de flux RSS
  274. 274. LinkedIn Pulse : réaliser son propre magazine à partir de ses sources Uniquement sur support mobile
  275. 275. Utiliser des applications sur supports mobiles
  276. 276. Par le biais d’un blog Paralipomènes http://www.theke.fr/ Diffuser et partager sa veille
  277. 277. Diffuser et partager sa veille
  278. 278. Diffuser et partager sa veille
  279. 279. http://www.scoop.it/t/bibliotheques-et- tablettes http://www.scoop.it/t/numeriqueetbibliotheque s Diffuser et partager sa veille
  280. 280. Merci de votre attention ! Anne-Gaëlle Gaudion aggaudion@gmail.com http://twitter.com/#!/agaudion http://fr-fr.facebook.com/angie.gaudion http://www.slideshare.net/angiegaudion http://anne-google.tumblr.com/

×