Les ressources numériques en bibliothèque
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les ressources numériques en bibliothèque

on

  • 3,414 vues

Intervention lors de la formation Inset Biblioquest saison 4, épisode 3 - le 10/12/2012

Intervention lors de la formation Inset Biblioquest saison 4, épisode 3 - le 10/12/2012

Statistiques

Vues

Total des vues
3,414
Vues sur SlideShare
1,667
Vues externes
1,747

Actions

J'aime
1
Téléchargements
46
Commentaires
0

3 Ajouts 1,747

http://www.scoop.it 1417
http://storify.com 328
http://pinterest.com 2

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire
  • Effet majeur du numérique : copie sans perte. Pas plus cher de multiplier les exemplaires. Bibliothèque : en situation de concurrence avec les industries culturelles (à la différence des musées par ex, ou des archives, qui sont touchés par le num mais ont un contenu exclusif). La presse est en même situation par rapport à Internet.
  • Dominique Lahary, pionnier de la réflexion sur le num en bib.
  • Les fournisseurs reconstituent une économie de la rareté même avec le numérique. Pas d’économie en dehors de la rareté. C’est pour cela que nos ressources sont si difficiles à utiliser. Ex Numilog : reconstitue une logique d’exemplaire papier dans le domaine numérique. Idem pour les modèles économiques (tarification à l’acte). Au contraire, les BU sont dans une logique contraire (Springer, accessible uniquement en BU). Leur stratégie est de construire un concurrent avec les fournisseurs, avec l’open acess.
  • Lancer le compteur au début de la formation. On produit chaque année autant de contenus audiovisuels que depuis le début du cinéma.
  • 2006 : mise en place du piratage (voir le peu d’effet sur la courbe descendante). Apparition du modèle freemium.
  • Aux USA, Netflix, premier fournisseur à proposer un modèle d’abonnement, forfait mensuel d’accès à un catalogue très étendu. Recul net du film sur support malgré l’essor du Blueray. Y compris la catchup tv ???
  • 15% des gens ne consultent la presse qu’en numérique. Nouveaux acteurs : les pure players, Slate, Rue89, Mediapart, Owni. A la recherche de nouveaux modèles. 30% du revenu de Rue89 est de la formation sur les contenus numériques. Rue89 envisage de demander les dons volontaires sur le site.
  • 15% des gens ne consultent la presse qu’en numérique. Nouveaux acteurs : les pure players, Slate, Rue89, Mediapart, Owni. A la recherche de nouveaux modèles. 30% du revenu de Rue89 est de la formation sur les contenus numériques. Rue89 envisage de demander les dons volontaires sur le site.
  • « Numérique » perçu par le public lié au matériel et non à Internet (mort d’Internet ?). Notamment perçu à travers les smartphones.
  • Tendance à la gratuité en France, pas en désavantage des bib
  • Brider la reproduction des contenus : DRM. Stratégie désastreuse pour l’utilisateur : achat d’un contenu qui ne peut être utiliser sur tous les appareils (itune). Mais la musique a fini par abandonner les DRM. Les gros éditeurs papier du SNE reproduisent la même erreur.
  • S’emparer de tous les secteurs de la chaîne : ex Amazon, distributeur, libraire, et maintenant éditeur. Fermeture par format fermé (pas epub). C’est ce qui a fait le succès d’Appel avec Itunes.
  • Vente à l’acte. Abonnements. (Canal plus va en faire une). Marche beaucoup pour la musique. Pub : marche mal (ex presse). Freemium : accès illimité au contenu gratuit + contenu payant au-delà d’une certaine limite. Encore fragile économiquement.
  • Fausse gratuité / récupération des données personnelles : Google. Facebook.
  • On n’échappe pas aux objets matériels : vente d’objets (« devices »). Itunes n’était pas rentable en tant que tel, c’est la vente des Ipod qui génère des revenus pour Apple. « Apple », pomme symbole du paradis perdu, environnement clos (avec risque pbm de censures, images de la nudité sur Appstore). Aussi de moins en moins besoin de compétences informatiques mais environnement fermés.
  • Le cloud. Ne plus stocker en local sur les machines. Accès nomades. Apple, Amazon et Google développent des offres de cloud, qui pourront être payants.
  • Concentration. Rachats de parts importantes de deezer et dailymotion par Orange. Tuyaux mais valoriser les contenus. Facebook développe une offre de VOD avec Warner et TF1. Accord futur Google / SNE.
  • Coût plus élevé dans l’accès à distance, questions techniques plus complexes (identifiants…)
  • Streaming pour éviter les DRM (ex Publie.net). A ses limites pour certains supports nomades (liseuses). Streaming vidéo ADAV à Grenoble : Grenoble a dû créer sa propre plateforme.
  • Cyberlibris tarife selon le nb de bibliothèques dans un réseau.
  • Pouvoir choisir « titre à titre » comme dans le mécanisme de poldoc en collections physiques (Numilog) ? Au contraire, MusicMe (Calice68) donne accès à toute la base. La sélection concerne la valorisation et non plus l’acquisition.

Les ressources numériques en bibliothèque Les ressources numériques en bibliothèque Presentation Transcript

  • Contenus numériques : modèle économique, accès,médiation Biblioquest 1.Les ressources numériques en bibliothèque Épisode 03 2.Signalement et médiation des ressources numériques 3.Le livre numérique 4.La presse en ligne 5.Les aspects juridiques 6.Jeux vidéo en ligne 7.Les ressources libres Anne-Gaëlle GAUDION Christophe ROBERT
  • Contenus numériques : modèle économique, accès,médiation Biblioquest 1.Les ressources numériques en bibliothèque Épisode 03 2.Signalement et médiation des ressources numériques 3.Le livre numérique 4.La presse en ligne 5.Les aspects juridiques 6.Jeux vidéo en ligne 7.Les ressources libres
  • Avec le numériquePassage d’une économiede la rareté… http://www.flickr.com/photos/margotte05/2979721814/
  • … à une économie de l’abondance Quelles conséquences pour les bibliothèques ?http://www.flickr.com/photos/10024349@N08/777043967/
  • « […] la bibliothèque campe fondamentalement sur un principe de rareté : rareté du stock, rareté des exemplaires, rareté des lieux et rareté des horaires. La bibliothèque est un univers de non- disponibilité, radicalement inverse de celui qui naît avec la logique du numérique. C’est pourquoi, bien que relevant d’un service public non marchand, elle est un avatar de l’économie de la rareté. La bibliothèque de l’abondance reste donc encore à inventer […] Dominique Lahary - http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?article991http://www.flickr.com/photos/automatt/117413934/
  • Une réponse, la bibliothèque hybride ?« On présente la bibliothèque hybride comme la figurede lavenir. Soit. Mais distinguons. La bibliothèquehybride est très facile à concevoir dans le domaineuniversitaire, où dailleurs le concept est né vers 1998au Royaume-Uni. Parce que, dans ce contexte, y sontproposées à la fois des ressources matérielles et desressources dématérialisées, ce qui peut entraîner unecomplexification de la mise en œuvre technique etjuridique de loffre, le modèle économique demeure enpartie le même. Un modèle classique : celui de larareté.La bibliothèque achète des livres, denrée rare carchaque exemplaire repose sur une propriété exclusive.Elle achète des accès aux ressources, dont lefournisseur organise la rareté par contrat et mot depasse. La seule différence, qui nest pas mince, est cellequi fait passer de léconomie du stock, où on achètedes objets, à léconomie de laccès, décrite par JeremyRifkin (LÂge de laccès, éd. la Découverte). » Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yh http://idiarts.org/assets/0000/0490/Bracken_Library_001.png
  • Une réponse,la bibliothèque hybride ?« La bibliothèque hybride est plus difficile àconcevoir dans le domaine des bibliothèquespubliques.Cest que les biens dématérialisés qui intéressentle grand public relèvent pour lessentiel,légalement (linternet gratuit) ou non (letéléchargement dit illicite) dun univers delabondance, qui est aussi celui de ladésintermédiation.Lachat de services payants tel que le propose leservice CAREL de la BPI, cest important, maisdemeurera marginal. Quand la dématérialisationfait passer de la rareté à labondance, alors labibliothèque perd de son intérêt parce quonpeut sen passer. Il est ainsi démontré quellerelève de l‘économie de la rareté, non delabondance. » Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yh http://www.apartmenttherapy.com/ny/shelving-storage/book-house- bedside-bookshelves-by-david-restorick-045182
  • Abondance ? Gary’s Social Media Count
  • Bouleversements du marché de la musique http://www.trempo.com/hors-sillon/?p=368
  • Syndicat National de lédition phonographique http://tinyurl.com/c8pdjjd
  • Évolution du marché de la vidéoLa VoD va t-elle remplacer le marché du DVD ?
  • Le marché de la presse à la recherche d’un équilibre Baromètre GfK Juillet 2011 Développement des kiosques numériques
  • Le marché de la presse à la recherche d’un équilibre Les pure players ou le pari de la presse en ligne
  • Le marché du livre retient son souffle… http://www.gfkrt.com/imperia/md/content/rt-france/cp_gfk_barom__tre_rec_vague_4_juillet_2011.pdf
  • Le marché du livre retient son souffle…
  • En 2011, 43 % des Américains âgésde 16 ans et plus ont lu des livres,magazines et articles sur supportnumérique. http://tinyurl.com/c4po2ec
  • Selon une étude du site américain TechBargains, 46% des sondésprévoient doffrir une tablette à un proche et 34% comptent senprocurer une. 126 millions de tablettes tactiles vendues en 2012
  • Et les internautes ?Les usages de l’internet : 1 - Rechercher des informations administratives (50%) 2 - Effectuer des achats (44%) 3 - Effectuer des démarches administratives ou fiscales(43%) 4- Participer à des réseaux sociaux (36%) 5 - Demander des documents administratifs (32%) 6 - Ecouter de la musique en streaming (30%) 7 - Déclarer ses revenus (28%) 8 - Effectuer du travail à domicile (23%) 9 - Jouer à des jeux en réseau (20%) 10 - Rechercher des offres d’emploi (20%) 11 -Regarder des films en continu -streaming(20%) 12 - Télécharger de la musique (20%) 13 - Regarder la télévision (15%) 14 - Télécharger des films (14%) 15 - Se former à l’internet (9%) 16 - Téléphoner sur internet (9%)Proportion de personnes ayant au cours des 12 derniersmois : 47% des 12/17 ans ont téléchargé de la musique et 28% desfilms 49% des 18/24 ans ont téléchargé de la musique et 34% desfilms 68% des 12/17 ans ont écouté de la musique et 59 % vu desfilms en streaming 58% des 18/24 ans ont écouté de la musique et 50% vu desfilms en streaming Statistiques DEPS 2011
  • Le casse-tête des modèles économiques http://www.flickr.com/photos/sravishankar/3460495/ Comment arriver à monétiser des contenus immatériels ?
  • Monétiser l’immatériel ??? « Quand on partage un bien matériel, il se divise. Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie » Serge Soudoplatoff.« […] le numérique, de manière tendancielle, ne vaut rien. Le numérique a un coût, surtout lorsqu’ondoit numériser, mais, une fois l’investissement réalisé, financièrement et en tant que tel, il ne vaut plusrien. Soyons plus précis : un fichier numérique ne vaut rien […] Un fichier numérique encirculation, c’est de la nitroglycérine pour celui qui en attend une source de revenu. » ChristianFauré
  • Premier réflexe…Récréer artificiellement des formes de rareté avec des DRMMais au risque de dégrader l’offre légale…
  • Second réflexe… La tentation de l’intégration verticale
  • 4 grands types de modèles économiques http://www.flickr.com/photos/cutthemcoupons/5598245619/
  • Profiter de l’économie de l’attention « Si tu ne paies pas pour le produit, c’est que le produit, c’est toi » « La gratuité est encore un modèle économique » D. Lahary http://www.flickr.com/photos/scott_blake/3371844862/ « Fausse gratuité » et recettes publicitaires
  • Une autre façon d’articuler gratuité et modèleéconomique : Le freemium « Cest comme distribuer des muffins aux gens dans la rue pour les appâter » - Chris Anderson Mais fragilité démontrée par les sites de streaming musicaux.
  • Raccrocher la valeur à de nouveaux objets physiques, dans desenvironnements fermés A lire : la mort du web ouvert. Virginia Hefferman, OWNI, 10/05/10
  • Et si l’eldorado était à présent dans les nuages ? A lire : Apple iCloud vs. Amazon Cloud Player vs. Google Music Betahttp://www.flickr.com/photos/27101885@N08/3101770144/
  • Nouvelles alliances et nouveaux écosystèmes departenaires…
  • http://www.flickr.com/photos/jeffmaurone/2505572445/Quelle place pour les ressourcesnumériques en bibliothèques ?
  • http://www.flickr.com/photos/macloo/4238478675/sizes/z/in/photostream […] On peut dire que la " fonction bibliothèque " na pas disparu, bien au contraire. Quest-ce que cette fonction ? Cest la description qui permet la localisation et laccès (fonction catalogue), et cest la fourniture (fonction accès). Quand des blogueurs écrivent " le peer to peer cest la bibliothèque daujourdhui ", ils ne manient pas la métaphore. Il faut les prendre au pied de la lettre. […] Un " système bibliothèque " global est en train de se mettre en place et la fonction bibliothèque échappe en partie aux bibliothèques institutionnelles. Mais si les choses sont plus aisées pour les usagers, où est le problème ? Leur paradis ne saurait être le cauchemar des bibliothécaires. […] Il importe de repenser la place de la bibliothèque institutionnelle dans le " système bibliothèque " global. Dominique Lahary. Entre matière et dématérialisation, entre rareté et abondance. Message à biblio.fr. 07/07/06
  • Les ressources numériques en bibliothèque : uneoffre complexe et diversifiéehttp://www.flickr.com/photos/sherriwood/4908275621/
  • Diversité des modèles d’accès A distance Sur placehttp://www.flickr.com/photos/alexandre-s/6340999898/
  • Diversité des modes de consultation Téléchargement / Streaming
  • Diversité des modèles économiquesDifférents critères pour le calcul des prix
  • Diversité des modes d’acquisition Bouquet/Sélectionhttp://www.flickr.com/photos/embem30/2808139070/
  • http://www.flickr.com/photos/8781729@N04/3289260179/En France depuis 10 ans, de nombreusesexpériences…Mais des résultats parfois décevants : CAREL/BPI. Enquête sur les abonnementsaux ressources numériques payantes dans les bibliothèque de lecture publique,2010.http://www.vodeclic.com/enquete
  • http://www.flickr.com/photos/timtom/2926928691/Quelle valeur ajoutée pour les bibliothèques ? Avec un peu de recul, la situation actuelle revient à acheter pour d’autres des accès rares pour des contenus “naturellement” cachés derrière des murs payants, qu’on s’épuise ensuite à valoriser. “Le web” a compris depuis bien longtemps que le meilleur moyen de “valoriser” (faire connaître) des contenus est de laisser l’accès libre quitte à vendre des services ensuite (= freemiun). Faire le contraire a des conséquences lourdes : difficulté d’accès à un monde clos, hétérogène, exclusif à certains moyens techniques et sélectionnés par un bibliothécaire inconnu. (Silvère Mercier)
  • Quelle articulation avec la stratégie d’ensemble de l’établissement ?http://www.flickr.com/photos/barbaracoughlin/5325745734/Importance du recul critique par rapport aux ressources numériques