Atelier 3 - Comment bien travailler avec son CDT/CRT ?

782 vues

Publié le

Que nous soyons Offices de Tourisme, ComitéRégional ou Comité Départemental du Tourisme, nous oeuvrons tous pour développer la notoriété de notre destination selon l’échelle, dont nous avons la charge. Mais travaillons nous ensemble ? Réunissons-nous nos moyens, nos compétences ? Partageons-nous nos réflexions, nos idées ? En avons-nous l’obligation, le désir ?
Pourtant il ne faut pas oublier notre objectif commun : le client, les prestataires, que nous devons satisfaire ! Les meilleurs joueurs n’ont jamais été capitaine… c’est toute une équipe, qu’il faut constituer !

Animatrice :
Valérie THOMAS, directrice de l’Office de Tourisme d’Auxerre (Yonne, Bourgogne)

Rapporteur :
Emmanuelle RIVAS, directrice de l’Office de Tourisme de Sète (Hérault, Languedoc Roussillon)

Témoins :
Fatah NEKHILI, directeur de l’Office de Tourisme de la Région de Château-Thierry (Aisne, Picardie) ;
Christel CARUSO GAILLARD, directrice de l’Office de Tourisme du Pays de Roquefort (Aveyron, Midi-Pyrénées) ;
Raphaël BAUTISTA, directeur-adjoint du Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
782
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
60
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atelier 3 - Comment bien travailler avec son CDT/CRT ?

  1. 1. Atelier n°3 : Comment bien travailler avec son CDT/CRT ? Animateur : Valérie THOMAS, directrice de l’Office de Tourisme de l’Auxerrois Rapporteur : Emmanuelle RIVAS, directrice de l’Office de Tourisme de Sète
  2. 2. Le contexte/La problématique Pourquoi se pose t’on la question ? • Le besoin de travailler ensemble ? • L’envie de partager les informations ? • la réalité du terrain • une commande politique Qui détient l’information ? Pour quels enjeux ? • le même objectif ? • lequel ? • Comment et avec qui ? Dispose t’on des mêmes moyens ? A-t-on les mêmes envies ? • La disparition des UD et des FR entraine une redistribution des cartes • Les ADT et CRT peuvent ils devenir des Relais territoriaux ?
  3. 3. Le contexte/La problématique Comment se faire entendre ? • Doit-on intégrer obligatoirement les organes politiques des structures pour être entendus ? • Est-ce un problème de méconnaissance ? • Remonte t’on au niveau départemental nos informations ? • Est-on capable de donner des données chiffrées sur nos actions ? Sur nos missions ? Additionnons nos connexions, nos statistiques de fréquentations,..
  4. 4. Atelier n°3 : Comment bien travailler avec son CDT/CRT ? Animateur : Rapporteur :
  5. 5. Le réseau régional auvergnat : 76 OTSI + 6 Agences Locales de Tourisme Organisation régionale o 1 Commission des Organismes Locaux de Tourisme: délégation de l’animation régionale du réseau de la FROTSI au CRDTA, rassemble représentants FROTSI, UDOTSI et des OTSI membres du CA o 2 UDOTSI intégrées aux CDT (Cantal et Haute-Loire) o 1 UDOTSI non intégrée (Allier) o 1 UDOTSI en attente d’évolution (Puy-de-Dôme)
  6. 6. Collaboration du CRT avec les OTSI/ALT o Animation du réseau (comités de pilotage : réunions thématiques, éductours) o Assistance et conseils en structuration territoriale o Promotion o Soutien technique à la commercialisation (gratuité de l’Open System) o Formation dont les ANT
  7. 7. Collaboration du CRT avec les OTSI/ALT (suite) o Outils Base de données de l’offre Un système d’information touristique commun OTSI / ALT, CDT et CRDTA : Utilisation = Accueil, sites internet, éditions Sites internet en langues étrangères Mise à disposition gracieuse, à partir du site du CRDTA, des pages traduites (GB, D, NL, ES, IT) correspondant aux territoires touristiques Site « mobile » Mise à disposition gracieuse du développement technique régional, utilisable pour une adaptation territoriale
  8. 8. 4 questions essentielles à se poser o Quelle est l’échelle idéale d’intervention de mon OTSI ? Locale, intercommunale, intercommunautaire, départementale, régionale, nationale, internationale ? o Quelles missions ? Accueil / Information Ingénierie Animation Promotion Observation Qualification, Production et Vente de l’offre touristique = Commercialisation
  9. 9. 4 questions essentielles à se poser (suite) o Envie et/ou nécessité de mutualiser avec des partenaires et réciproquement ? Lesquels ? D’autres OTSI, le CDT, le CRT… o Dans quel(s) domaine(s) ?
  10. 10. o Des actions mobilisatrices Apport de données pour les systèmes d'information touristique Contribution aux accueils de médias et de Tour-opérateurs Formation o Des actions à doser Sites internet et éditions Actions e-Tourisme (référencement, achats de mots clefs…) Participation à des salons en France et à l’Étranger (grand public et professionnels) o Des actions plus sensibles Image et notoriété Commercialisation
  11. 11. Atelier n°3 : Comment bien travailler avec son CDT/CRT ? Animateur : Valérie THOMAS, directrice de l’Office de Tourisme de l’Auxerrois Rapporteur : Emmanuelle RIVAS, directrice de l’Office de Tourisme de Sète
  12. 12. La Genèse du travail en commun La mise en place en 2003 du Système Régional d’Information Touristique (SRIT). L’alimentation de la base de données est assurée par chaque échelon territorial et selon . C’est le début du « travailler ensemble »
  13. 13. L’évolution du travail en commun • Manque de reconnaissance touristique de la Constat région Picardie Action • Mise en place d’actions communes partagées • Création de la marque « Esprit de Picardie » : chaque échelon intervient et contribue à Résultat faire vivre la marque selon une démarche partagée.
  14. 14. Quelques exemples de la démarche U n m a g a z i n e 160 00 abonnés / 800 000 lecteurs 5 millions € d’impact éco par n° 800 000 visiteurs uniques /25 000 demandes de résa / 1,4 million € de CA Un site de vente de courts séjours … Un site collaboratif
  15. 15. Ce n’est plus suffisant! Le web toujours plus présent La concurrence d’opérateurs touristiques privés et puissants La consommation touristique a changé. Aujourd’hui , c’est le CLIENT QUI A LE POUVOIR ! Ces mutations impactent nos destinations et nous OBLIGENT à travailler ensemble autrement
  16. 16. Qu’est-ce que cela change dans le travailler ensemble? Du travail en mode projet inter-entités à la mise en convergence des organismes de tourisme par la stratégie La Mise en Convergence ??? Mais quésaco?? L’esprit de la mise en convergence est d’accepter de perdre une part de « souveraineté » au profit du collectif. Cela ne veut part dire effacer ou perdre ses Particularités!!!
  17. 17. Qu’est-ce que cela implique? - Accepter de faire un travail d’analyse profond sur son entité notamment sur le portefeuille d’activités - Reconnaître qu’aucune entité seule n’a les moyens d’être performante sur toutes les activités - Maîtriser le management des processus - Définir le mode de gouvernance de chaque processus Dédier des ressources, en fonction de sa structure, à cette mise en convergence - Ne peut fonctionner que si l’ensemble des intervenants de son territoire partage et intègre la nécessité de la démarche Qu’est-ce qu’il faut intégrer - Il n’ a pas de grands, il n’y a pas de petits - Chaque entité participe à une chaîne de valeur partagée - Il faut se dire les choses même si ça fâche…
  18. 18. « TOUTE PUISSANCE EST FAIBLE A MOINS QUE D’ETRE UNIE » Jean de la Fontaine MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×