Sommaire Page 3
Avant propos Page 5
Préface Page 7
Remarques Méthodologiques Page 9
1. Directeur des Achats - tous secteur...
Etude de Rémunérations Achats 2006 - 20074
"Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le co...
“Mondialisation, globalisation, e-Procurement... la fonction achat évolue encore, même si dans
des secteurs extrêmement co...
Michael Page ADV, Achats et Logistique, est une division de Michael Page, leader français
et européen du conseil en recrut...
1.
Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007
"Toute représentationou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le c...
Un bon Di recteur supply chain a donc de fortes capacités relationnelles et sait manier
fermeté et diplomatie. Il sait se ...
C.A. < 152 Me
Ou Eff < 1 000 personnes
152 Me < C.A. < 762 Me
Ou 1 000 p < Eff < 5 000 p
C.A. > 762 Me
Ou Eff > 5 000 p
0-...
Rattachement :
Rattachement hierarchique : Direction Services Généraux, Direction des Achats,
Direction Financière
En fonc...
Rattachement :
Direction des Projets, Direction des Achats, Direction Technique
Dans le cadre d’un projet, l’acheteur méti...
Rémunérations :
Poste à fort turn over où subsiste un différentiel très important entre les candidats et le
nombres d’offr...
Rattachement :
Direction des Achats, Direction Logistique
Sa position est plus valorisée aujourd’hui car en appui de la ch...
Rattachement :
Directeur ou Responsable des achats
Fonction opérationnelle en back office des acheteurs, extrêmement appré...
NOTES
Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007
"Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude rem achats

375 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
375
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude rem achats

  1. 1. Sommaire Page 3 Avant propos Page 5 Préface Page 7 Remarques Méthodologiques Page 9 1. Directeur des Achats - tous secteurs Page 10 2. Directeur Supply Chain Page 12 3. Acheteur Industriel Matières-Produit-Process Page 14 4. Acheteur Hors Production Page 16 5. Acheteur Métier Projet-Qualité Page 18 6. Acheteur Responsable Achats Informatique Page 20 7. Responsable Approvisionnement Page 22 8. Technicien Achats-Approvisionnement Page 24 Note Page 26 SOMMAIRE Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 3
  2. 2. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 20074 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957aux termes des alinéas2 et3 de l'article 41,n'autorise que les copies oureproductions strictement réservées à l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part etd'autre part, les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". 5 Les informations contenues dans cette étude proviennent de l’analyse croisée de trois sources d’information : ✦ Le fichier de Michael Page ADV, Achats et Logistique qui comprend plus de 30 000 candidats ; ✦ Les données réelles (fonctions et salaires) des missions de recrutement effectuées par nos consultants ; ✦ L’historique de 20 ans de présence sur le marché du recrutement. Les postes étudiés sont ceux qui ont été le plus fréquemment traités par le cabinet durant les années 2005 et 2006. Pour chaque type de fonction, nous vous proposons une analyse des principales caractéristiques : ✦ Rattachement hiérarchique (qui peut bien sûr varié d’une organisation à une autre) ; ✦ Responsabilités ; ✦ Profil / tendance (formation initiale, compétences et expérience) ; ✦ Evolution ultérieure du titulaire ; ✦ Rémunération. Les rémunérations indiquées sont composées des minima et des maxima de tous les salaires répertoriés par fonction. Les salaires sont exprimés en milliers d’euros (Ke). Ils ne tiennent pas compte des éléments variables non individualisés (participation et intéressement), ni des avantages en nature. Nous espérons que cette étude sera pour vous un bon outil de réflexion et de gestion. AVANT PROPOS
  3. 3. “Mondialisation, globalisation, e-Procurement... la fonction achat évolue encore, même si dans des secteurs extrêmement concurrentiels, et très avancés sur le plan industriel, elle atteint un certain palier (prix des matières premières…). Les Directions Achats qui se structurent depuis 15 ans sont définitivement considérées comme des centres de profits, leur retour sur investissements est rapide et quantifiable surtout grâce à des systèmes d’informations intégrés très performants qui facilitent l’échange avec le contrôle de gestion et les Directions Financières. La fonction Achat ne consiste plus uniquement à négocier un prix, mais également à développer des relations de partenariat avec les sous-traitants et les fournisseurs. Cette tendance devrait se poursuivre parce que les fournisseurs peuvent être à nouveau en position de force dans les marchés de pénurie de matières et composants. L’usage de deux langues minimums (en dehors du français) est aujourd’hui une nécessité. Certains secteurs restent à défricher, notamment les secteurs à forte croissance et rentabilité ainsi que les secteurs du service et du BTP. Ces secteurs profitent à l’acheteur « développeur » capable de partir de la feuille blanche et de construire et structurer durablement le service achat. Par ailleurs, dans les groupes internationaux apparaissent de véritables experts par domaine comme les acheteurs informatiques, acheteurs matières premières, voyages ... preuve du dynamisme actuel de cette fonction. Enfin, la question sur la pérennité de cette direction dans l’organigramme générale des sociétés à moyen ou long terme fait débat. En effet, les métiers liés à la supply chain, au lean manufacturing sont extrêmement dynamiques et inter agissent avec le métier des achats. Quelle sera à terme la Direction qui absorbera l’autre pour permettre aisément une ouverture vers une Direction Générale de son responsable ?” PREFACE Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 7Etude de Rémunérations Achats 2006 - 20076 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration".
  4. 4. Michael Page ADV, Achats et Logistique, est une division de Michael Page, leader français et européen du conseil en recrutement spécialisé, spécifiquement créée pour répondre à la demande de ses clients : recruter des professionnels pour l’ensemble des secteurs de l’industrie et des services. Les profils achats dans les secteurs de la grande distribution/consommation, souvent issus du marketing produit et ayant une double casquette Acheteur/Chef des Produits ne rentrent pas dans le cadre de cette étude. Michael Page ADV, Achats et Logistique s’appuie sur l’expertise de 20 consultants, pour identifier et recruter pour ses clients, des profils techniques à tous les niveaux d’expérience et de responsabilité (débutants à potentiel, techniciens, cadres confirmés et dirigeants). Présents tout au long du processus de recrutement, ils jouent un rôle de partenaire et de conseil auprès de l’entreprise (connaissance pointue du marché, parfaite compréhension de ses besoins et de sa culture), et du candidat (évolution de carrière, négociation, prises de références...). Afin de proposer des solutions adaptées aux enjeux de chaque mission, les consultants de Michael Page ADV, Achats & Logistique s’appuient sur des méthodes complémentaires de recherche : ✦ Une base de données comptant plus de 30 000 candidats issus du monde de la logistique, de la supply chain et des achats ; ✦ Un espace dédié aux profils techniques sur le site www.michaelpage.fr ; ✦ Des annonces à forte visibilité dans la presse ; ✦ L’approche directe de candidats préalablement ciblés. En fonction des spécificités de chaque mission, tout ou partie de ces méthodes peut être exploité. Cette étude est le fruit de l’expérience de l’ensemble des consultants de la division. Elle est le reflet : ✦ Des missions conduites en 2005 et 2006 ; ✦ De l’étude approfondie des milliers de candidatures reçues et traitées chaque mois et qui figurent dans notre base de données. Nous espérons que ce document vous sera utile et vous invitons à nous transmettre vos commentaires éventuels ou à nous contacter pour toute information complémentaire. REMARQUES METHODOLOGIQUES Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 9Etude de Rémunérations Achats 2006 - 20078 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration".
  5. 5. 1. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentationou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas2 et3 de l'article 41,n'autorise que les copies oureproductions strictement réservées à l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part etd'autre part, les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". 11Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200710 "Toute représentation oureproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41,n'autorise que lescopies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". Rattachement : Directeur général, Directeur industriel Responsabilités : Fonction réservée jusqu'à présent aux grandes entreprises, la Direction des achats devient désormais incontournable dans toutes les structures, en raison des économies rapides qu'elle peut générer, mais surtout parce qu’elle permet de rationaliser l'ensemble des échanges avec les fournisseurs. Le Directeur des Achats : ✦ Définit la politique d'achats de l'entreprise en terme de quantité, de qualité et de prix, fixe les objectifs d'économies annuelles avec la Direction générale et met en œuvre cette politique ; ✦ Sensibilise les salariés à la valeur ajoutée des achats et leur intérêt pour leur société ; ✦ Analyse les besoins des différents services, choisit les fournisseurs ; ✦ Anime une équipe d'acheteurs chargés de négocier avec les fournisseurs, de les auditer ; ✦ Participe aux négociations contractuelles avec les sous-traitants les plus importants ; ✦ Contrôle et suit les relations avec les fournisseurs : règlement de litiges, des ruptures d'approvisionnement ; ✦ Supervise la gestion des stocks ; ✦ Met en place et fait vivre le référencement des fournisseurs regroupés en panel ; ✦ Suit le développement ou élabore le cahier des charges des progiciels de GPAO ; ✦ Détermine et répartit les actions de sourcing ; ✦ Développe les relations avec les autres services. Profil : Les Directeurs des Achats sont souvent Ingénieurs de formation. Les candidats doivent réunir des qualités de manager, de négociateur dans un cadre technique omniprésent mais aussi juridique. Cette fonction s'exerce dans un contexte international qui exige la maîtrise d'une ou plusieurs langues. Un Directeur des Achats possède une expérience d'au moins dix ans dans le métier des achats. Tendance : Ces qualités rares alliées au développement de la fonction achats dans toutes les entreprises les rendent très recherchés actuellement. Cette tendance n'est pas prête de changer, puisque, après les grands groupes, les PME/PMI, dont le volume d'achats le justifie, recrutent cette fonction. Longtemps centrée sur le prix, la fonction se positionne désormais sur un niveau stratégique qui reporte le risque sur les fournisseurs tout en développant un fort partenariat avec eux. Rémunérations : Le retour sur investissement d'un service achats est immédiat et facilement quantifiable. Conscient des économies importantes que peut leur permettre de réaliser un bon Directeur des achats, les entreprises sont extrêmement souples au niveau de la rémunération. Les candidats ainsi courtisés deviennent donc particulièrement exigeants. Rares sont les entreprises qui proposent une partie variable indexée sur les économies réalisées. * Partie fixe de la rémunération brute annuelle en K?. DIRECTEUR DES ACHATS - TOUS SECTEURS Secteur / Effectif géré : Rémunération mini / maxi Constructeur Equipementier automobile Industrie grande série Fabrication d’appareils et d’équipe- ments Petite et moyenne série Electronique Industrie de process Agroalimentaire Cosmétique Pharmaceutique Biomédical Santé Défense Espace Aéronautique Services Banque Immobilier Assurances 100<Eff<500 69/91 71/86 68/87 67/83 62/89 72/95 74/94 70/85 500<Eff<2 000 77/129 83/125 84/107 80/137 75/109 79/132 76/146 87/140 2000<Eff<5000 95/157 104/153 102/135 96/172 92/134 98/159 93/182 105/155 5 000<Eff 108/182 117/178 121/157 112/191 108/162 113/186 109/206 120/220
  6. 6. Un bon Di recteur supply chain a donc de fortes capacités relationnelles et sait manier fermeté et diplomatie. Il sait se faire reconnaître comme expert et stratège. La supply chain est à l'interface des intérêts de chacun des acteurs de la chaîne (vente, marketing, production, logistique) ; il doit ainsi être homme de compromis. Tendance : Cette fonction a tendance à dépasser les frontières pour être le plus souvent européenne pour des raisons d'économie d'échelle. Il faut donc une vision internationale du métier, avec la connaissance d'au moins une langue étrangère. Les candidats les plus prisés sont et seront ceux qui ont su mettre en place et gérer un Echange de Données Informatisées (EDI) dans la perspective d'un meilleur service client sans rupture de flux (Efficient Consumer Response, ECR). De plus, le Directeur supply chain devra maîtriser les systèmes d'information ERP (Enterprise Ressource Planning). Rémunérations : * Partie fixe de la rémunération brute annuelle en K?. DIRECTEUR SUPPLY CHAIN2. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 13Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200712 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". Rattachement : Directeur général, Directeur industriel, Directeur des opérations Responsabilités : La fonction est aujourd'hui l'un des axes stratégiques majeurs de la plupart des entreprises, puisque la mission du Directeur supply chain est à la fois de maximiser le taux de service client, à savoir le respect de la livraison des commandes clients en terme de délais, de quantité et de qualité, et également de rationaliser les coûts logistiques globaux à travers des politiques de Lean Manufacturing. En concertation avec la Direction commerciale et la Direction de production, il : ✦ Elabore le plan industriel et commercial de l'entreprise ; ✦ Analyse les process dans tous les services lors des étapes de production et de livraison ; ✦ Est force de propositions d'améliorations en vue d'optimiser la supply chain ; ✦ Vérifie la réalisation des programmes et adapte son plan directeur en conséquence ; ✦ Définit la politique transport du groupe entre les sites de production et/ou de stockage et les clients ; ✦ Gère les relations avec les transporteurs, modifie et négocie les contrats de sous-traitance ; ✦ Supervise l'organisation des flux internes des usines ; ✦ Gère les stocks de produits finis, matières premières et consommables ; ✦ Travaille en étroite collaboration avec les achats afin qu'ils intègrent les contraintes logistiques dans leurs négociations fournisseurs ; ✦ En charge de l'organisation et de l'agencement des entrepôts, plates-formes logistiques ou de distribution ; ✦ Accompagne le développement et l'évolution du système d'organisation informatique. Profil : De formation universitairesupérieure, école de commerce ou d'ingénieurs, idéalement complétée par un 3ème cycle (de type ISLI ou ESAP) ou une certification CPIM, les candidats sont soit issus de la production où ils ont appris à gérer des effectifs importants, soit d'une plate-forme logistique, soit ils interviennent en fonctionnel, au moins au niveau national, au sein d'une organisation logistique concernée par la gestion globale des flux physiques (matières, produits, personnes) et immatériels (informations). La principale fonction du Di recteur supply chain est l'organisation. Il doit également avoir le goût des négociations. De plus, il doit avoir une grande résistance au stress s'il veut répondre aux nombreuses demandes et assumer les pressions multiples de cette fonction. Secteur / Effectif géré : Rémunération mini / maxi Constructeur Equipementier automobile Industrie grande série Fabrication d’appareils et d’équipe- ments Petite et moyenne série Electronique Industrie de process Agroalimentaire Cosmétique Pharmaceutique Biomédical Santé Défense Espace Aéronautique Services Banque Immobilier Assurances 100<Eff<500 65/85 66/80 64/81 62/91 58/82 67/88 - - 500<Eff<2 000 72/125 77/119 78/105 74/135 70/115 73/127 75/110 - 2000<Eff<5000 93/149 100/147 99/129 97/167 91/142 94/155 100/125 - 5 000<Eff 104/179 110/171 112/150 106/194 101/164 107/181 110/170 -
  7. 7. C.A. < 152 Me Ou Eff < 1 000 personnes 152 Me < C.A. < 762 Me Ou 1 000 p < Eff < 5 000 p C.A. > 762 Me Ou Eff > 5 000 p 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Min/Max 30/38 43/53 53/58 Min/Max 32/46 46/58 56/64 Min/Max - 47/61 61/73 ACHETEUR INDUSTRIEL MATIERES - PRODUIT - PROCESS3. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 15Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200714 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". Rattachement : Directeur général, Direction des Achats, Direction Financière. En fonction du secteur au sein duquel il évolue, ses sensibilités, compétences et connaissances techniques sont sensiblement différentes. De même pour sa formation : un profil d’ingénieur sera indispensable pour certains postes mais non obligatoire. De manière générale, les responsabilités et missions sont identiques. ✦ Industrie grande série : connaissance du secteur et des technicités inhérentes aux pro- duits et/ou matériaux en question pour des produits finis ou semi-finis. Les profils d’ingénieurs sont donc plus appropriés mais les profils commerciaux existent aussi dans ces postes ; ✦ Industrie petite et moyenne série : connaissance du secteur et des technicités inhérentes à la sous-traitance. Les profils d’ingénieurs sont donc plus appropriés ; ✦ Industrie de process : connaissance du secteur et des technicités inhérentes aux investissements et aux industries capitalistiques. Les profils d’ingénieurs sont quasi obligatoires idéalement complétés d’une formation juridique pour faire face à la complexité des contrats. Responsabilités : ✦ Réorganise et fait vivre un panel de fournisseurs, qu'il sélectionne sur des critères de coûts, de qualité et de pérennité ; ✦ Détermine les circuits d'approvisionnement ; ✦ Prépare et négocie les contrats avec le service juridique ; ✦ Emet les appels d'offres : rédige et définit les cahiers des charges en collaboration avec les autres départements opérationnels ; ✦ Est le garant de la qualité des produits, machines ou prestations achetées ainsi que du respect des coûts et des délais de livraison ; ✦ Participe régulièrement à des audits fournisseurs en collaboration avec le service qualité et/ou les cabinets de contrôle associés ; ✦ Dans le cas de l'industrie grande série, intervient de façon très approfondie chez ses fournisseurs pour les aider à améliorer leur qualité et leur coût (par la productivité) ; ✦ En avance de phase, effectue du sourcing de produits nouveaux pour des projets à venir ; ✦ Optimise son budget achats par une analyse de l'évolution des coûts des matières premières et une mise en concurrence des fournisseurs ; ✦ Suit l'exécution des contrats, c'est-à-dire veille au maintien de la qualité, contrôle le déclenchement des paiements ou encore intervient pour régler les litiges. Profil / Tendance : De préférence Ingénieurs de formation, les profils ESC sont de plus en plus fréquents. Leur cursus est le plus souvent agrémenté par un 3ème cycle spécialisé de type HEC, MAI, DESMA, ESSEC, IECS... Une expérience de cadre technique expérimenté (venant essentiellement des études, des méthodes, de la qualité ou de la production). Pour les petites structures, de bons stages suffiront. On peut aussi noter une professionnalisation de la fonction, qui accompagne l'importance stratégique croissante de celle-ci dans l'entreprise. Nous constatons également une progression sensible du niveau des profils en termes de formation, d'expérience et de salaire. Les candidats polyglottes, présentant des capacités de négociation et une sensibilité aux enjeux juridiques et techniques de la fonction, sont de plus en plus recherchés, notamment dans les secteurs de l'électronique, des télécoms et de l'automobile. Les métiers des grands projets (naval, nucléaire, aéronautique) sont également dans cette démarche. La mondialisation transforme souvent ces postes en poste de dimension « Corporate Monde ». Dernièrement, certains profils se sont raréfiés : Acheteurs Matières Premières (métal, chimie…), Acheteurs In vestissements, Acheteurs BTP pour les secteurs construction, génie civil, immobilier… Rémunérations : Elle est en constante évolution et souvent fonction de la qualité du candidat. De nombreuses entreprises dépassent la fourchette de salaire initialement prévue pour recruter leurs Acheteurs. La seule limite étant l'homogénéisation des salaires au sein de la Direction des achats tout en suivant le marché afin de limiter la surenchère. * En milliers d’euros (K?)
  8. 8. Rattachement : Rattachement hierarchique : Direction Services Généraux, Direction des Achats, Direction Financière En fonction du secteur au sein duquel il évolue, ses sensibilités, compétences et connaissances techniques sont sensiblement différentes. De même pour sa formation : un profil d’ingénieur sera indispensable sur certains postes. Mais de manière générale, les responsabilités et missions du postes s’adresse au profil de négociateur (prestations intellectuelles, frais généraux, immobilier...) et sur certains domaines d’experts (voyage, location de véhicules, événementiel....). ✦ Industrie – tout type de secteur : connaissance de la culture et des « rythmes » industriels. Les profils d’ingénieurs sont donc plus appropriés ; ✦ Services – banques, assurances, hôtellerie : les produits traités peuvent être très divers : voyages, événementiel... la démarche commerciale étant primordiale, les acheteurs sont donc plus issus de formations types école de commerce/BTS ou IUT voire autodidactes et/ou avec une expérience “terrain” en commercial. Responsabilités : ✦ Etablit un panel de fournisseurs, qu'il sélectionne sur des critères de coûts, de qualité et de pérennité ; ✦ Prépare et négocie les contrats ; ✦ Emet les appels d'offres : rédige et définit les cahiers des charges en collaboration avec les autres départements opérationnels : DAF, DRH, SG... ; ✦ Est le garant de la qualité des services achetés ainsi que du respect des coûts ; ✦ Intègre ses fournisseurs dans une démarche de partenariat et de collaboration ; ✦ Etudie avec eux des solutions adaptées ; ✦ Optimise son budget achats par une analyse de l'évolution des coûts et une mise en concurrence des fournisseurs ; ✦ Suit l'exécution des contrats c'est-à-dire veille au maintien de la qualité, contrôle le déclenchement des paiements ou encore intervient pour régler les litiges. Profil / Tendance: De préférence ESC, les profils Ingénieurs sont appréciés. Leur cursus est le plus souvent complété par un 3ème cycle spécialisé de type MAI, DESMA, IECS, ESSEC... Une expérience de cadre technique ou commercial d’au moins deux ans. Pour les petites structures, de bons stages suffiront. On peut aussi noter une forte professionnalisation de la fonction, qui accompagne l'importance stratégique croissante de cette fonction dans l'entreprise et qui intègre les services généraux et le facilities management. Nous constatons également une nette tendance à l’externalisation des ses fonctions récupérées par les sociétés de conseil ou cabinets spécialisés. Les candidats présentant des capacités de négociation et une sensibilité aux enjeux juridiques de la fonction, sont de plus en plus recherchés, notamment dans les services tels que la banque et l’assurance. Rémunérations : Les acheteurs experts par domaine tirent leur épingle du jeu, les acheteurs hors production généralistes sont bien souvent en dessous de leurs homologues acheteurs industriels ou métier. En re vanche, le turn over et le déficit de candidats sur le marché par rapport au nombre de postes à pourvoir est réel. * En milliers d’euros (K?) ACHETEUR HORS PRODUCTION4. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 17Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200716 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". C.A. < 152 Me Ou Eff < 1 000 personnes 152 Me < C.A. < 762 Me Ou 1 000 p < Eff < 5 000 p C.A. > 762 Me Ou Eff > 5 000 p 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Min/Max 27/38 43/53 53/58 Min/Max 30/46 46/58 56/64 Min/Max - 47/61 61/73
  9. 9. Rattachement : Direction des Projets, Direction des Achats, Direction Technique Dans le cadre d’un projet, l’acheteur métier représente l’équipe projet auprès d’un panel de fournisseurs complémentaires. Il intervient dans un groupe de travail pluridisciplinaire afin de prendre en compte la politique Achat et les intérêts stratégiques de l’entreprise tout au long du déroulement et de la concrétisation du projet. Il pilote l’ensemble des achats de matières premières et de prestations de services au projet. Il gère dans les règles de l’art, les relations fournisseurs / acheteurs industriel (famille, produits, process) dans la planification et la gestion du projet. Il est responsable de l’atteinte des objectifs liés aux Achats. Il peut être désigné comme chef de projet. Responsabilités : ✦ Anime et coordonne des équipes pluridisciplinaires dans la démarche Achat ; ✦ Analyse tous les risques liés au projet ; ✦ Planifie les actions Achats et les relations avec les fournisseurs. (expression de besoins, rédaction de cahier des charges, etc. ...) ; ✦ Négocie (ou fait négocier par les acheteurs famille) avec les fournisseurs et s’assure de la cohérence avec les contrats existants ; ✦ Rend compte au responsable hiérarchique et acheteur famille / chef de projet / équipe projet, sur les aspects coûts, délais, qualité avant et après projet, etc… ; ✦ S’assure du respect des règles qualités et normes en vigueur applicables aux projets. Profil / Tendance : Diplôme de niveau Bac+5, Ecole de commerce / d’ingénieur avec option Achat, complétée par une solide expérience en Achat. Une grande aisance relationnelle, une finesse dans la négociation, l’esprit de synthèse et la recherche systématique de la performance sont ses principaux atouts. Des compétences techniques, juridiques, financières, logistiques et l’approche qualité sont également requises. Rémunérations : Elle est souvent plus valorisée qu’un poste d’Acheteur industriel par sa dimension transversale. * En milliers d’euros (K?) ACHETEUR METIER PROJET5. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 19Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200718 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". C.A. < 152 Me Ou Eff < 1 000 personnes 152 Me < C.A. < 762 Me Ou 1 000 p < Eff < 5 000 p C.A. > 762 Me Ou Eff > 5 000 p 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Min/Max 27/38 43/53 53/58 Min/Max 30/46 46/58 56/64 Min/Max - 47/61 61/73
  10. 10. Rémunérations : Poste à fort turn over où subsiste un différentiel très important entre les candidats et le nombres d’offres d’emploi. Profil rare et donc fortement rémunéré, à hauteur des acheteurs de type expert voire plus. * En milliers d’euros (K?) ACHETEUR RESPONSABLE ACHATS INFORMATIQUE6. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 21Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200720 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". Rattachement : Direction des Achats, Direction des Systèmes d’Information Au sein d’une grande structure disposant d’un parc informatique conséquent avec des périmètresinternationaux, le titulaire de ce poste est responsable des achats de matériels et des supports informatiques ainsi que des services associés à forte valeur ajoutée (selon les cas la téléphonie n’en fait pas partie). Les budgets y sont souvent considérables (10 à 100 M?). La mission de l'acheteur en informatique est donc extrêmement importante, l'objectif final étant la maîtrise des coûts et le levier de négociation très important. Cela dans un contexte technologique en mouvement permanent où la nécessité d’êtreà jour sur le plan technique est primordiale. Responsabilités : ✦ Rédige en collaboration avec les équipes techniques, les cahiers des charges destinés aux fournisseurs et aux sous-traitants ; ✦ Lance les appels d'offres et sélectionne les fournisseurs (constructeurs, distributeurs, SSII, éditeurs ou opérateurs) ; ✦ Négocie le niveau de qualité des prestations (garanties, service après-vente...), les prix et les modalités de paiement. Dans tous les cas, son objectif est de construire des relations de partenariat, sur le long terme, avec ses fournisseurs ; ✦ Intervient aussi au moment de la facturation et doit exercer une veille sur les marchés et les fournisseurs, en France et à l'étranger. Profil / Tendance : Cette fonction est ouverte à des titulaires d'un diplôme d'ingénieur en informatique - télécoms - réseaux, débutants ou expérimentés, selon la taille de l'entreprise et la complexité des achats à effectuer. Certaines entreprises demandent en outre une formation complémentaire dans le domaine des achats. Parfois, d’anciens cadres commerciaux mettent à profit leur expérience pour prendre ces postes en interne et se sédentariser. Postes ouve rts aux consultants de type SSII. Outre une bonne connaissance du marché et des matériels, un acheteur informatique et télécoms doit posséder des talents de négociateur qu'il déploiera à la fois avec les fournisseurs et les services de son entreprise (à qui il doit bien souvent prouver sa valeur ajoutée). C.A. < 152 Me Ou Eff < 1 000 personnes 152 Me < C.A. < 762 Me Ou 1 000 p < Eff < 5 000 p C.A. > 762 Me Ou Eff > 5 000 p 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Min/Max 35/42 45/60 58/65 Min/Max 38/52 50/65 62/70 Min/Max - 55/68 65/77
  11. 11. Rattachement : Direction des Achats, Direction Logistique Sa position est plus valorisée aujourd’hui car en appui de la chaîne logistique et des acheteurs. Responsabilités : ✦ Il supervise le traitement des commandes en veillant au respect des coûts et délais ; ✦ Il travaille à l’optimisation des stocks de chaque produit ; ✦ Il met en place le stockage des produits en fonction de la production des commandes clients ; ✦ Il gère et optimise le niveau de ces stocks en fonction du planning de production et des commandes clients ; ✦ Il assure le suivi de leur mouvement et est le garant de la disponibilité des produits en amont de la chaîne de production ainsi que des normes de sécurité ; ✦ À la suite des achats, il gère le quotidien des contrats (traitement et suivi des commandes), en relation avec les fournisseurs. L'approvisionneur a donc pour mission d'optimiser les flux de fournitures entrant dans l'entreprise. Il a souvent pour mission de mettre en oeuvre des modes d'organisation "juste à temps" et d’interfacer son service avec l’ADV. Participant pleinement à la planification de production, il a parfois la responsabilité de la gestion des stocks. Il est l’interface avec la production et le marketing. Il réalise le reporting des états de l’approvisionnement, il informe et coordonne ces deux services. Profil / Tendance : Sa formation est supérieure, technique et/ou de gestion (BTS, DUT, écoles d'ingénieurs, écoles de commerce). Il a une expérience de trois ans minimum dans une fonction p roche ou identique. La connaissance de l'anglais est très souvent nécessaire. Il pratique l'informatique et maîtrise les GPAO / ERP. Animant une équipe d’opérateurs, il fait preuve de qualités managériales développées. L’évolution la plus naturelle pour ce type de poste est celle de responsable d’entrepôt. Rémunérations : * En milliers d’euros (K?) RESPONSABLE APPROVISIONNEMENT7. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 23Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200722 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Minimum 20 23 33 Maximum 45 50 45
  12. 12. Rattachement : Directeur ou Responsable des achats Fonction opérationnelle en back office des acheteurs, extrêmement appréciée par les fournisseurs dans le suivi quotidien des actions initiées immédiatement après la signature des contrats cadres notamment. Responsabilités : ✦ Formalise concrètement les directives achats ; ✦ Coordonne son action avec les entrepôts ; ✦ Elabore et renseigne régulièrement les tableaux de reporting achats ; ✦ Référence les fournisseurs et participe à leur sourcing ; ✦ Est responsable de la bonne exécution des règles et des procédures achat notamment celles de mises en concurrence ; ✦ Négocie ou prépare la négociation, dans une optique d'optimisation des paramètres coûts / qualité / services / délais ; ✦ Rédige les contrats et les défend en interne ; ✦ Est en interface avec le contrôle de gestion ; ✦ Peut participer aux audits qualité chez les fournisseurs. Profil / Tendance : Les formations spécifiques aux techniciens achats existent essentiellement en DUT et BTS. La formation ESAP apporte une vraie dimension au poste notamment pour ceux qui souhaite évoluer par la suite. L’ESAP permet également une formation continue. Au sein des structures industrielles importantes, les techniciens achats sont majoritairement des profils techniques, tandis que cette fonction est souvent occupée par des autodidactes dans de plus petites structures. A l'image des grands groupes, de nombreuses PME professionnalisent cette fonction et intègrent de nouvelles compétences. Cette demande explique un niveau de rémunération relativement élevé de ces Techniciens. L'évolution des candidats se fera à la faveur d'un volume achats croissant vers un poste d’acheteur puis responsable avec l'encadrement d'une équipe. Rémunérations : * En milliers d’euros (K?) TECHNICIEN ACHATS - APPROVISIONNEMENT8. Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 25Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200724 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". 0-5 ans 5-15 ans + 15 ans Minimum 21 26 33 Maximum 24 36 53
  13. 13. NOTES Etude de Rémunérations Achats 2006 - 2007 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faitesans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite(loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copiesou reproductions strictement réservées à l'usage privé oucopiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtescitations dans un but d'exemple et d'illustration". 27Etude de Rémunérations Achats 2006 - 200726 "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitueraitune contrefaçon sanctionnée par les articles 425 etsuivants du Code pénal. La loi du 11 mars1957aux termes des alinéas 2 et 3de l'article 41, n'autorise que les copies oureproductions strictement réservéesà l'usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part et d'autre part, les analyseset les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration". ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ................................................................................. ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................................

×