Convergence

278 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
278
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Before you begin: Students should be familiar with the following Visio basics before taking the course: how to zoom in and out, add shapes to the page, move shapes by dragging the mouse, and connect shapes. [ Notes to trainer: For detailed help in customizing this template, see the very last slide. Also, look for additional lesson text in the notes pane of some slides. Adobe Flash animations : This template contains Flash animations. These will play in PowerPoint 2000 and later. However: If you want to save this template in PowerPoint 2007, save it in the earlier PowerPoint file format: PowerPoint 97-2003 Presentation (*.ppt) or PowerPoint 97-2003 Template (*.pot) (you’ll see the file types in the Save As dialog box, next to Save as type) . Warning: If you save it in a PowerPoint 2007 file format, such as PowerPoint Presentation (*.pptx) or PowerPoint Template (*.potx) , the animations won’t be retained in the saved file. Also : Because this presentation contains Flash animations, saving the template may cause a warning message to appear regarding personal information. Unless you add information to the properties of the Flash file itself, this warning does not apply to this presentation. Click OK on the message.]
  • What are some examples of detailed shapes? Shapes can represent streets and buildings in a map. They can symbolize computer equipment in a network diagram. There are even furniture shapes for office floor plans. Sound like a lot? There are hundreds more.
  • The picture shows some examples of 1-D shapes. An example of connecting two other shapes: In a business process diagram, you might connect two departments with a line or an arrow.
  • Next up: 2-D shapes.
  • The shapes shown in this picture are all 2-D shapes. Many 2-D shapes have a round green rotation handle as well.
  • Using This Template This Microsoft Office PowerPoint ® template has training content that introduces shapes in Visio 2007. It’s geared for you to present to a group and customize as necessary. This template’s content is adapted from the Microsoft Office Online Training course called “Shapes I: Introductory basics you can’t live without.” Features of the template Title slide: On the very first slide, there is placeholder text over which you should type the name of your company. Or you can delete the text box altogether if you don’t want this text. Animations: Custom animation effects are applied throughout the presentation. These effects include Peek , Stretch , Dissolve, and Checkerboard . All effects play in previous versions back to Microsoft PowerPoint 2000. To alter animation effects, go to the Slide Show menu, click Custom Animation , and work with the options that appear. If this presentation contains an Adobe Flash animation: To play the Flash file, you must register a Microsoft ActiveX® control, called Shockwave Flash Object, on your computer. To do this, download the latest version of the Adobe Flash Player from the Adobe Web site. Warning about saving the Flash animations: The Flash animations will play in PowerPoint 2000 and later. However: If you want to save this template in PowerPoint 2007, save it in the earlier PowerPoint file format: PowerPoint 97-2003 Presentation (*.ppt) or PowerPoint 97-2003 Template (*.pot) (you’ll see the file types in the Save As dialog box, next to Save as type) . If you save it in a PowerPoint 2007 file format, such as PowerPoint Presentation (*.pptx) or PowerPoint Template (*.potx) , the animations won’t be retained in the saved file. Slide transitions: The Wipe Down transition is applied throughout the show. If you want a different one, go to the Slide Show menu, click Slide Transition , and work with the options that appear. Hyperlinks to online course: The template contains links to the online version of this training course. The links take you to the hands-on practice session for each lesson and to the Quick Reference Card that is published for this course. Please take note: You must have Visio 2007 installed to view the hands-on practice session. If you don’t have Visio 2007, you won’t be able to access the practice instructions. Headers and footers: The template contains a footer that has the course title. You can change or remove the footers in the Header and Footer dialog box (which opens from the View menu).
  • Convergence

    1. 1. Présenté par :Yacine BekrarAntoine Fragé
    2. 2. PROBLEMATIQUE1- Certains pays ne convergent pas. Ex: Des pays Africains (Nigeria, etc)2- Des pays dans l’union Européenne n’ont pas convergé Ex: Le Portugal, la Grèce.3- L’Irlande a dépassé la France et l’Allemagne en terme decroissance et de productivité A- Pourquoi certains pays ont pu décoller et rattraper leur retard ? B- Pourquoi Certains pays ont stagné et n’ont pas achevé leur processus de rattrapage ? C- Se trouvant dans une dynamique de croissance, peut-on espérer une convergence de certains pays à long terme ?
    3. 3. PLANI- DIFFERENTES FORMES DE CONVERGENCE 1. Sigma-convergence 2. Convergence des clubs 3. Convergence absolue 4. Convergence conditionnelleII- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE(Comparaison entre les modèles)III- LA NON CONVERGENCEIV- CONCLUSION
    4. 4. I- DIFFERENTES FORMES DE CONVERGENCE Sigma-convergence : correspond à la réduction de l’écart à la moyenne (écart type) au sein d’un groupe de pays. Ainsi, il y a « sigma-convergence » dans la période si les valeurs des différents pays se rapprochent de la valeur moyenne. Convergence des clubs : suppose que les pays qui partagent les mêmes caractéristiques structurelles peuvent converger dans le long terme si et seulement si leurs « conditions initiales » sont similaires. Les conditions initiales concernent l’acquis des économies, notamment le capital humain et physique accumulé. Convergence absolue : celle-ci cherche à évaluer si les niveaux de vie des différentes économies tendent à se rapprocher dans le temps en s’attachant au rattrapage des pays riches par les pays pauvres.
    5. 5. I- DIFFERENTES FORMES DE CONVERGENCE conditionnelle : conduit à ce qu’un pays enregistre un taux de croissance par tête d’autant plus élevé qu’il est éloigné de son sentier d’équilibre de long terme.
    6. 6. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles)Modèle Neo-classique Selon une analyse de Solow, plus un pays est éloigné de son état régulier, plus le rendement de linvestissement supplémentaire est élevé, et donc plus la croissance économique qui résulte dun investissement supplémentaire est forte.
    7. 7. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles) A- «Economic Growth in a cross-section of countries » Robert J. Barro (2001) • Analyse du taux de croissance de 98 pays entre 1960 – 1985 • "les pays pauvres ont tendance à rattraper les pays riches si les pays pauvres ont un capital humain élevé “ •Les investissements des gouvernements ont stimulé faiblement la croissance B- « Technological Diffusion, Convergence, and Growth » Robert J. Barro et X. Sala- i-Martin • Utilisation des Progrès techniques • Processus de convergence conditionnelle liée à l’imitation Ni Yi = Ai * (Li) 1-α * ∑ (Xij)α j=1
    8. 8. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles) C- « Convergence de la productivité des entreprises, mondialisation, technologies de l’information et concurrence » Paul-Antoine Chevalier, Rémy Lecat et Nicholas Oulton •Ralentissement du processus de convergence : 1. Augmentation de la productivité des pays les plus productifs 2. Adaption des mains d’oeuvres qualifiés avec les TIC 3. Capacité à supporter les coûts de l’exportation face à la mondialisation 4. Supporter le poids de la concurrence 5. Developpement des marches financiers 6. Changement de politique de l’emploi et la preference pour les travailleurs qualifies.
    9. 9. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles) C- « Productivité du travail : la fin du processus de convergence » Clément Bosquet et Michel Fouquin • Processus de convergence entre les Etats-Unis, l’Europe et le Japon • Determination des dates de rupture entre ces pays Test de rupture de tendance 1. le modèle TS (Trend Stationnaire) selon lequel le logarithme de la variable suit une tendance linéaire, t = y0 + b*t + υt où yt est le logarithme de la variable étudiée, t est le temps, b s’interprète comme le taux de croissance tendanciel de yt et υt est un résidu supposé stationnaire.
    10. 10. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles)2. Le modèle DS (Différence Stationnaire) Δyt = b + etoù yt et t sont définis comme précédemment, b est la composante déterministe dutaux de croissance (donc équivalent à b) et et est le terme d’erreur, supposéstationnaire Enfin ils ont vu que le développement des technologies de l’information et de la communication est suffisant pour expliquer une partie de l’augmentation de la productivité du travail aux Etats-Unis mais ne coïncide pas avec le ralentissement des autres pays.
    11. 11. II- ANALYSE DE MODELES DE CROISSANCE ET CONVERGENCE (Comparaison entre lesmodèles)
    12. 12. III- LA NON CONVERGENCE 1. L’incapacité des pays a s’adapter a la nouvelle technologie 2. Manque d’investissement dans les infrastructures de base, dans les  institutions et dans le système éducatif. 3. L’existence de la corruption (politique) Elle réduit le taux de coissance de 0.5 a 1 point de pourcentage par an
    13. 13. III- LA NON CONVERGENCE
    14. 14. IV- CONCLUSION La croissance dans le cadre de différents types de modèle qui notamment prévoit juste une convergence conditionnelle des pays, cest-à-dire que les pays convergeront vers leur propre état stationnaire. La productivité du travail et cela a deux niveaux, dans un premier temps au niveau des nations et on vu qu’il y avait une non convergence de la productivité entre pays et dans un second temps au niveau de l’entreprise où l’on a vu qu’il y avait convergence de la productivité du travail et de la productivité total des facteurs.
    15. 15. FIN

    ×