Applis, services, têtes de gondoles, nouveaux produits…
Les start-up à l’attaque du gaspillage alimentaire.
- Fin 2015, le parlement a mis hors la loi le gaspillage alimentaire. Les grandes
surfaces ont désormais interdiction de j...
Zéro-Gâchis veut pallier l’aspect "amateur" des étiquettes
oranges collées à la main sur les produits dont la date de
pére...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les start up à l'attaque du gaspillage alimentaire

369 vues

Publié le

Le Pape François a dénoncé la culture du déchet des pays riches.

Le parlement a adopté une loi contre le gaspillage alimentaire contraignant les distributeurs à donner leurs invendus à des associations caritatives.

Des start-up accompagnent ce mouvement vers une utilisation plus raisonnée des ressources.

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
369
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/021670119095-ce-que-vont-changer-les-nouvelles-mesures-sur-le-gaspillage-alimentaire-1197471.php
  • http://www.challenges.fr/start-up/20150902.CHA8942/zero-gachis-la-start-up-qui-lutte-contre-le-gaspillage-alimentaire-dans-les-rayons.html
  • Les start up à l'attaque du gaspillage alimentaire

    1. 1. Applis, services, têtes de gondoles, nouveaux produits… Les start-up à l’attaque du gaspillage alimentaire.
    2. 2. - Fin 2015, le parlement a mis hors la loi le gaspillage alimentaire. Les grandes surfaces ont désormais interdiction de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation (par javellisation notamment). Les distributeurs devront signer une convention pour les dons avec une association caritative. - Des start-up prennent des initiatives pour cette tendance anti-gaspillage : commercialisation de légumes jugés invendables, «doggy bags» dans les restaurants ou dons d'invendus aux associations… Le Pape François a dénoncé la culture du déchet des pays riches et le parlement a adopté une loi contre le gaspillage alimentaire contraignant les distributeurs à donner leurs invendus à des associations caritatives. Des start-up accompagnent ce mouvement vers une utilisation plus raisonnée des ressources. #Gaspillage #Alimentation #Innovation #Start-Up WeFood propose des aliments qui auraient normalement dû finir à la poubelle, soit parce qu’ils ont dépassé la date limite de consommation soit parce qu’ils présentent un emballage endommagé. Le ticket de caisse, quant à lui, est censé être inférieur de 30 à 50% par rapport à celui d’un supermarché normal. WeFood est le premier supermarché en son genre au Danemark. https://8e-etage.fr/2016/02/23/danemark-ouverture-du-premier-supermarche-de-restes-alimentaires/ Visuel : http://www.lefigaro.fr/conso/2013/10/16/05007-20131016ARTFIG00260-le-gouvernement-veut-diviser-par-deux-le-gaspillage-alimentaire.php
    3. 3. Zéro-Gâchis veut pallier l’aspect "amateur" des étiquettes oranges collées à la main sur les produits dont la date de péremption est proche ou dépassée. En scannant le produit concerné, le logiciel imprimer automatiquement de nouvelles étiquettes et calcule le pourcentage de réduction au plus juste. Pour la promotion, des têtes de gondole dédiées un site Internet, puis une application mobile recensent les bonnes affaires du jour. Les stocks s’écoulent à hauteur de 95% lorsqu’ils sont siglés "Zéro-Gâchis" dans les rayons. Optimiam TakeAway Fwee Appli BtoC qui recense les produits proches de la péremption dans les magasins. Start-up qui veut rendre le doggy-bag tendance. Friandise à base de fruits invendus. 45% des fruits produits en Europe sont jetés !

    ×