Froid et essoufflement

769 vues

Publié le

Froid et Essoufflement durant la plongée

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
769
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Froid et essoufflement

  1. 1. Le froid  Il a une grande influence sur le plongeur lors de son activité.  Comme à l’air libre, le froid n’est pas forcément agréable.  Il nous pénalise dans nos actions et notre concentration.  Il amplifie notablement les incidents de plongées.
  2. 2. Influence  L’eau est un meilleur conducteur (froid/chaleur) que l’air: environ 25 fois plus.  La déperdition calorique est plus importante sous l’eau.  Par un effet physiologique, votre envie d’uriner est accentué.  La fatigue augmente les phénomènes dû au froid.
  3. 3. Combinaison Il existe différents types de combinaison. Il est important pour notre aisance, mais surtout pour le froid qu’elle soit le plus ajusté possible. La cagoule est obligatoire car nous perdons énormément de chaleur par la tête. Différents accessoires peuvent être nécessaire: Gants, souris, bottillons, chaussons…
  4. 4. Éléments favorisant • La pression écrase le néoprène. Elle diminue son pouvoir isolant. • La profondeur: L’eau est de plus en plus froide au fur et à mesure que l’on descend. • L'air que nous respirons est refroidi par le milieu, et aussi par la détente qu'il subit en sortant du bloc. En passant dans nos poumons, il refroidit notre organisme.
  5. 5. Intérêt? Certains sites sont très fréquentés : moins lorsque l’eau est plus froide. D’autre sont toujours froids : rivière ou certain pays. Certains lacs ont une température très basse à partir d’une certaine profondeur, toute l’année. La plongée sous glace permet des sensations nouvelles.
  6. 6. Conduite à tenir Avant la plongée :  Éviter de plonger fatigué.  Avoir une bonne alimentation. Pendant la plongée :  Prévenir sans attendre son moniteur: Signe…  Croiser les bras. Après la plongée :  Bien se couvrir (sur le bateau coupe vent).  Boire des boissons chaudes.  Manger des aliments énergétiques.
  7. 7. L’essouflement Sur terre, l’effort nous oblige à respirer de plus en plus vite, au point de parfois s’essouffler. En plongée ce phénomène est accentué car:  la respiration sur le détendeur est forcée (résistances mécaniques du détendeur).  le plongeur est comprimé par sa combinaison. Il doit faire un effort pour l'étirer.
  8. 8. Phénomène/Mécanisme L’impression de manque d’air: Nous fait ventiler de façon plus importante. Nous inspirons sans prendre le temps d’expirer. Ainsi, nous respirons sur une plus petite capacité, rendant le processus moins efficace Conclusion: il faut bien penser à expirer afin de pouvoir échanger un maximum d’air dans nos poumons.
  9. 9. Cause Effort excessif :  La cadence de palmage est trop rapide.  Nage à contre-courant.  Mauvais équilibre.  Trop de lest. L'alimentation en air est insuffisante :  Le robinet d'air est mal ouvert.  Le détendeur est défectueux.  Mauvaise qualité de l’air respiré. Anxiété ou peur. Le froid accentue ces effets. Fatigue & mauvaise santé générale. Augmente avec la profondeur.
  10. 10. Prévention  En surface:  En cas de courant en surface, accrochez vous à la ligne de vie et progressez lentement.  S’il y a des vagues, gardez votre détendeur en bouche et votre masque sur la figure.  Ne plongez pas essoufflé. Un essoufflement en surface ne peut qu’empirer pendant la plongée.  En plongée:  En cas de courant, utilisez le milieu, prenez des points d’appuis, mettez vous à l’abri du courant derrière un rocher par exemple.  Lors de remous, palmer que lorsque le courant vous pousse. Ne pas lutter contre. • Limitez au maximum les efforts. • Matériel adaptée. • Pratiquez de profonde EXPIRATION régulièrement pour évacuer le gaz carbonique en excès.
  11. 11. Conduite à tenir Prévenir le moniteur avec le signe officiel. Stopper tout effort. Favoriser l’expiration. Calmer vous. Remonter de quelques mètres. Suivre les indications du moniteur.

×