Plongée sous marine cours de physique niveau 2

1 946 vues

Publié le

Quatre « lois » physiques :
Archimède (flottabilité)
Mariotte (compressibilité des gaz)
Henry (dissolution des gaz)
Dalton (pression des mélanges)

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 946
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plongée sous marine cours de physique niveau 2

  1. 1. Plongée sous marine cours de physique Niveau 2
  2. 2. Quatre « lois » physiques : Archimède (flottabilité) rappel sur la pression Mariotte (compressibilité des gaz) Henry (dissolution des gaz) Dalton (pression des mélanges) elles sont présentées de par leurs applications directes à la plongée
  3. 3. Principe d’Archimède La flottabilité
  4. 4. Principe d’Archimède Tout corps plongé dans un fluide reçoit, de la part de celui-ci, une poussée verticale, dirigée du bas vers le haut, égale à la masse du volume de fluide déplacé. Notion de poids apparent Poids apparent = Poids réel – Poussée d’Archimède (Papp = Pre – Parchi) Papp < 0  l’objet flotte Papp = 0  l’objet reste en équilibre dans l’eau Papp > 0  l’objet coule
  5. 5. Notion de flottabilité Un objet plongé dans l’eau peut : Soit flotter (flottabilité positive) Soit rester en équilibre (flottabilité neutre) Soit couler (flottabilité négative) Ceci est dû au principe d’Archimède
  6. 6. Notion de flottabilité Un objet plongé dans l’eau peut : Soit flotter (flottabilité positive) Papp < 0  l’objet flotte Cas du baigneur avec sa bouée
  7. 7. Notion de flottabilité Un objet plongé dans l’eau peut : Soit rester en équilibre (flottabilité neutre) Papp = 0  l’objet reste en équilibre dans l’eau Plongeur équilibré
  8. 8. Notion de flottabilité Un objet plongé dans l’eau peut : Soit couler (flottabilité négative) Papp > 0  l’objet coule Plongeur vidant son gilet ou ses poumons (poumon ballast)
  9. 9. Application à la plongée LEST En plus de son équipement classique (palmes, masque, tuba) le plongeur porte sur lui: Une combinaison de plongée Un gilet de sécurité Une bouteille Équipé de la sorte, le plongeur flotte, le poids apparent de la combinaison, du gilet de sécurité et de la bouteille est négatif. Le plongeur devra prendre une ceinture du plomb avec lui pour pouvoir descendre, et être en flottabilité nulle en fin de plongée POUMON BALLAST GILET STABILISATEUR PARACHUTE (de palier, de relevage)
  10. 10. Exercice : Un plongeur équipé a un volume de 100 litres et une masse de 100 kg. quel est son poids apparent dans l’eau douce (mv = 1 kg/l) et dans l’eau de mer (mv = 1,03 kg/l). Coule - t - il ou flotte - t - il ? Eau douce : Poussée d’Archimède = 100 litres x 1 kg/l = 100 kg Poids apparent = Poids réel – poussée d’Archimède Poids apparent = 100 kg – 100 kg = 0 kg (flottabilité neutre) Eau de mer : Poussée d’Archimède = 100 litres x 1,03 kg/l = 103 kg Poids apparent = Poids réel – poussée d’Archimède Poids apparent = 100 kg – 103 kg = - 3 kg (flottabilité positive) On lui rajoute une ceinture de 4 kg de plomb : - 3 kg + 4 kg = + 1 kg (flottabilité négative)
  11. 11. La Pression et les Volumes lors de la plongée
  12. 12. Rappel sur la Pression • La pression est une force exercée sur une surface • L’unité couramment employée est le bar (b) • Le bar correspond environ à une force exercée par une masse de 1 kg sur une surface de 1 cm2 • La pression atmosphérique, due au poids de l ’air, est d ’environ 1 bar au niveau de la mer • La pression relative, due au poids de l ’eau, varie de 1 bar tous les 10 m Pression absolue = Pression atmosphérique + Pression relative
  13. 13. La pression atmosphérique La terre est entourée d’une couche d’air. Le poids de cet air exerce une pression sur tous les corps. Plus nous montons en altitude, plus la couche d’air est faible et plus la pression diminue. C’est la pression atmosphérique. Au niveau de la mer, la pression atmosphérique est sensiblement de 1 bar, à 2000 m d’altitude elle est de 0,8 bar. La pression relative Un corps plongé dans l’eau subit une pression égale au poids de la colonne d’eau située au dessus de lui. Cette pression varie donc avec la profondeur. C’est la pression relative. Elle augmente de 1 bar tous les 10 m. La pression absolue La somme de la pression atmosphérique en un lieu et de la pression relative est la pression absolue. C’est la pression qui s’exerce sur tout corps immergé dans l’eau.
  14. 14. Les effets de la pression sur les gaz
  15. 15. Mariotte effet de la pression sur les gaz • Les gaz sont compressibles : exemple : une pompe à vélo Lorsque la pression augmente, le volume du gaz enfermé dans un récipient souple diminue L’être humain respire de l’air, le plongeur va évoluer dans un milieu où la pression évolue, les volumes d’air respiré vont varier
  16. 16. Loi de Mariotte A température constante, le volume d’un gaz est inversement proportionnel à la pression qu’il subit. Pression x Volume = Constante Lors d’une variation : P1 x V1 = P2 x V2 = Pn x Vn = Cte
  17. 17. Applications à la plongée Le relevage de charges La consommation d’air lors de l’immersion La variation de la pression absolue et la compressibilité des gaz sont à l’origine des accidents que l’on appelle accidents mécaniques ou barotraumatiques. Tous ces accidents peuvent être graves mais il très facile de les éviter. Pour cela il suffit de: bien comprendre et connaître leur prévention
  18. 18. Exercice : Une amphore a un poids de 35 kg , un volume de 5 l, elle est sur un fond de 20 m Quel est son poids apparent, On la relève avec un parachute de 30 l dans lequel on introduit 20 l d’air au fond que se passe-t-il au fond ? À partir de quelle profondeur l’amphore associée au parachute aura un poids apparent nul ? Poids apparent = poids - poussée d’Archimède P app = 35 – 5 = 30 kg Au fond la poussée du parachute est de20 kg le poids apparent de 30 kg, l’ensemble représente un poids apparent de 10 kg Au fond P1 V1 = 3 * 20 = 60 Si le poids apparent est nul cela veut dire que V2 = 30 l P1 V1 = P2 V2 > 60 = 30 * P 2 >> P 2 = 60/30 = 2 bar La profondeur où se situe l’équilibre est de 10 m
  19. 19. La consommation en immersion • L’être humain consomme environ 20 litres d’air par minute. • Le plongeur garde pendant la plongée un rythme respiratoire voisin : même nombre de cycle inspiratoire par minute (7 à 10) • Pendant la plongée la consommation d’air dépendra de la profondeur
  20. 20. Exercice : Un plongeur consomme 20 litres d ’air par minute en surface. Il utilise un bloc de 12 litres gonflé à 200 bars. 1 - De quel quantité d’air dispose-t-il ? 2 - En conservant une réserve de sécurité de 50 bars, quelle est son autonomie en air à 20 m ? 1 - P x V = 12 x 200 = 2400 litres d ’air 2 - On enlève 50 b de réserve. Il reste : 200 - 50 = 150 bars Il reste donc : 12 x 150 = 1800 litres d ’air A 20 m la pression P = 3 b. Sa consommation sera de 20 x 3 = 60 litres d ’air Son autonomie sera de 1800 / 60 = 30 minutes
  21. 21. Loi de HENRY A température donnée, la quantité de gaz dissous, à saturation, dans un liquide est proportionnelle à la pression du gaz au-dessus de ce liquide. L’oxygène est consommé par l’organisme Mais l’azote se dissout à saturation selon la loi de Henry Attention :
  22. 22. Dissolution des gaz loi de Henry • Les gaz se dissolvent dans les liquides : La quantité de gaz dissoute dépend de la pression (partielle) de ce gaz au niveau de la surface d’échange • La dissolution n’est pas instantanée, un certain temps est nécessaire pour laisser pénétrer le gaz (ou le laisser échapper) avant d’atteindre l’équilibre : la saturation • L’être humain respire de l’air (azote, oxygène), le poumon est une surface d’échange entre l’air et le sang, le sang véhicule les gaz dans l’ensemble de l’organisme. • Le plongeur va évoluer dans un milieu où la pression varie, les quantités de gaz dissoutes vont varier
  23. 23. Applications à la plongée La vitesse de remontée Les paliers de décompression L’accident de décompression La dissolution des gaz est à l’origine des accidents que l’on appelle accidents de décompression. Tous ces accidents peuvent être graves mais il très facile de les éviter. Pour cela il suffit de: bien comprendre et connaître leur prévention
  24. 24. Loi de Dalton A température donnée, la pression d’un mélange gazeux est égale à la somme des pressions qu’aurait chacun des gaz s’il occupait seul le volume total. A température donnée : P absolue d’un mélange = somme des P partielles de chaque composant P partielle d’un gaz = P absolue x % du gaz dans le mélange
  25. 25. Exercice : Sachant que l’air contient approximativement 20 % d’oxygène et 80 % d’azote, calculez la pression partielle de ces gaz à la pression absolue de 5 bars. Pp oxygène = 5 x 0,2 = 1 bar Pp azote = 5 x 0,8 = 4 bars * ( On retrouve : 1 + 4 = 5 bars de pression absolue )
  26. 26. Exercice : L’air devient toxique si on le respire à une pression partielle en oxygène égale à 2 bars (destruction des poumons). A quelle profondeur cette pression correspond - t - elle ? P partielle d’un gaz = P absolue x % du gaz dans le mélange Soit : P absolue = P partielle d’oxygène / % d’oxygène P absolue = 2 / 0,2 = 10 bars Soit 90 m * Rappel : Interdiction de faire une plongée sportive > 60 mètres
  27. 27. Résumé • Quatre lois physiques • Archimède (flottabilité) • Mariotte (compressibilité des gaz) • Henry (dissolution des gaz) • Dalton (pression partielle) • Des applications lors de la plongée sous-marine • Uniquement de la prévention à mettre en œuvre

×