www.apmg-international.com

Comment le modè le de maturité en gestion de
portefeuille, programme et projet P3M3 ® peut
amé...
Agenda
•

Bienvenue et introduction
– Lenny Descamps, Marketing Manager APMG-International France, Belgique

•

Le modè le...
Que fait l’APMG-International
•
•
•
•
•
•
•

Cré é en 1996 au Royaume-Uni
Dé veloppe des formations, syllabus, examens (ce...
Votre Pré sentateur : Dominique Causse
Associé au sein du Cabinet de Conseil Daylight,
Expert en management de projets, pr...
www.apmg-international.com

Le modè le de maturité P3M3 ®

Comment peut-il amé liorer la
performance de vos
organisations ...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
Un taux de ré ussite qui reste faible (30 à 40%)
•De belles ré us...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
La complexité , une cause majeure
d’é chec
•Quand la complexité a...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
Maturité , maî trise et ré ussite sont lié es
te
•Une enquê de PW...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
Des constats partagé s par les acteurs sur le
terrain

“Today’s c...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
En ré sumé
•Des niveaux de ré ussite insuffisants sans tendance c...
Pourquoi s’inté resser à la maturité des
organisations ?
Mais comment amé liorer la maturité de son organisation ?
•Les dé...
P3M3 ® , le modè le
Les caracté ristiques du modè le P3M3 ®
•Le modè le P3M3® , est inspiré des travaux du
SEI (1986/91) q...
P3M3 ® , le modè le
Les 5 niveaux de maturité avec des
processus
•Niveau 1 – identifiés
Identifie ce qu’est un projet mais...
P3M3 ® , le modè le
L’inté rêt du modè le
•Un processus documenté , outillé et é prouvé (2004/10)
•Des é valuations sous l...
www.apmg-international.com

Mise en oeuvre
Mise en œuvre du modè le
Le Model P3M3 ® peut ré pondre à des besoins et objectifs varié s
•Comprendre où sont les faibles...
Mise en œuvre du modè le
Trois solutions de mises en œuvre
(1)L’auto-é valuation
(2)L’é valuation du niveau global de matu...
Mise en œuvre du modè le
L’auto-é valuation
•

Une fiche d’auto-é valuation est accessible en ligne

•

Elle repose sur 9 questions (par sous modè ...
L’auto-é valuation
•

Mise en œuvre
– Elle peut se faire en totale autonomie
– Ou avec l’appui d’un conseil lors de l’init...
Evaluation externe
•

Ce type d’é valuation permet
–
–
–
–

•

d'é valuer de faç on pré cise le niveau de maturité atteint...
Evaluation externe
•

C’est une dé marche structuré e qui repose sur
des protocoles pré cis

•

Ré alisé par un ACO unique...
L’index de maturité
•

Ce type d’é valuation permet
–
–
–
–

•

d’obtenir une é valuation objective du statut de l’organis...
L’index de maturité
•

C’est une dé marche structuré e qui repose
•
•
•

sur des protocoles pré cis,
un ensemble d’outils ...
Accompagner la monté e en maturité des
organisations
Les freins et é lé ments moteurs à la mise
œuvre de ces dé marches
•

Les freins
–
–
–
–

•

Sensibilisation sur les enjeu...
QUESTIONS/REPONSES
Organismes de conseil accré dité s (ACO)

• Les organismes ont é té é valué s sur leur systè me de management de la
qualit...
Plus d’informations
•

Site APMG-International:
– www.APMG-International.com/fr

•

P3M3
– http://www.apmg-international.c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Améliorer votre performance en augmentant votre maturité en gestion de portefeuille, programme et projet avec P3M3®

1 611 vues

Publié le

Presentation slides from APMG P3M3 webinar held on 12th November.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 611
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
101
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Attention a ne pas confondre le questionnaire et le modèles !
  • Lenny
    L’APMG développe des formations certifiantes assurées par des organismes de formation accrédité.
    De façon générale, l’ouvrage officiel PRINCE2 est envoyé aux candidats inscrits aux formations.
    Sur PRINCE2 sont proposé en France, 2 niveaux de certifications :
    Le 1er niveau Fondation est axé sur la connaissance et la compréhension de la méthodologie. C’est un examen QCM d’1 heure
    Il est de façon général passé lors du 3ième jour de formation.
    Le 2ième niveau Praticien est axé essentiellement sur l’application et l’analyse. C’est un examen QCM de 2h30 basé sur un scénario.
    L’ouvrage officiel ou vous pouvez inscrire des notes de cours est autorisé au niveau praticien.
    Il est de façon général passé lors du 5ième jour de formation ou du 2ième jour si vous optez pour un cursus praticien à part.
    Enfin, nous n’assurons pas de formation directement afin de ne pas être juge et parti.
  • Améliorer votre performance en augmentant votre maturité en gestion de portefeuille, programme et projet avec P3M3®

    1. 1. www.apmg-international.com Comment le modè le de maturité en gestion de portefeuille, programme et projet P3M3 ® peut amé liorer la performance de vos organisations ? Mardi 12 Novembre 2013 Dominique Causse, Daylight Group P3M3® est une marque dé posé e d’AXELOS
    2. 2. Agenda • Bienvenue et introduction – Lenny Descamps, Marketing Manager APMG-International France, Belgique • Le modè le de maturité P3M3 ® :Comment peut-il amé liorer la performance de vos organisations ? Dominique Causse, Expert Associé – Daylight Group  Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ?  Le modè le P3M3  Mise en œuvre • • Questions - ré ponses Plus d’information
    3. 3. Que fait l’APMG-International • • • • • • • Cré é en 1996 au Royaume-Uni Dé veloppe des formations, syllabus, examens (certifications) Accré dite des organismes de formation et de conseil Neutralité et indé pendance vis-à-vis des examens 40 produits dont PRINCE2® , MSP® , P3O® , ITIL® , COBIT® 5 12 filiales dans le monde Plus de 250 000 examens en 2012 COBIT® 5 est une marque déposée de l’ISACA PRINCE2®, MSP ®, P3O ® et ITIL® sont des marques déposées d’AXELOS
    4. 4. Votre Pré sentateur : Dominique Causse Associé au sein du Cabinet de Conseil Daylight, Expert en management de projets, programmes et portefeuilles. Intervient notamment sur les trè s grands programmes de transformation Certifié sur PRINCE2® , MSP® et Registered Consultant Prince2/PPM en France Daylight est un cabinet de conseil en management de projets straté giques. A l’initiative du programme de recherche Aurore sur la maîtrise des projets qui regroupe des partenaires académiques, privés et publics. Daylight est la 1ère société de conseil accréditée (ACO) en France par l’APMG. www.daylight-group.com
    5. 5. www.apmg-international.com Le modè le de maturité P3M3 ® Comment peut-il amé liorer la performance de vos organisations ?
    6. 6. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? Un taux de ré ussite qui reste faible (30 à 40%) •De belles ré ussites mais trop rares, tel le port de Rotterdam … •… pour de nombreux é checs •Roger Sessions de ObjectWatch, estime à 6.2 Milliard de dollars le montant perdu chaque anné e dans le monde lié à des é checs projets (zdnet, Sept. 2009)
    7. 7. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? La complexité , une cause majeure d’é chec •Quand la complexité augmente, le niveau de performance diminue fortement •Au-delà d’un certain niveau de complexité la valeur des hommes seule ne suffit plus, des é lé ments structurels deviennent dé terminants
    8. 8. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? Maturité , maî trise et ré ussite sont lié es te •Une enquê de PWC montre que la maturité est trè s lié e à la performance et que la dé faillance au niveau de l’organisation compte pour 59% des causes d’é chec projets (PWC, 2004) •L’Observatoire des projets en France a aussi fait apparaî tre une corré lation positive entre maturité de l’organisation, maî trise et ré ussite (Aurore, 2010-12) •Une é tude du PMI fait ressortir que le risque de pertes financiè res est inversement lié au niveau de maturité et de ré ussite des projets (PMI Puls 2013)
    9. 9. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? Des constats partagé s par les acteurs sur le terrain “Today’s complexity is only “Today’s complexity is only expected to rise, and more expected to rise, and more than half of CEOs doubt their than half of CEOs doubt their ability to manage it.”. ability to manage it.”. •Beaucoup d’organisations ont investi de faç on importante en consulting, ont formé leurs é quipes (mais qui sont parti depuis), voire mis en place des centres d’excellence, … IBM 2010, CEOs Report, IBM 2010, CEOs Report, Capitalizing on Complexity Capitalizing on Complexity •… mais ces actions ne gé nè rent pas toujours le ré sultat escompté et surtout ces derniers ne sont pas persistants ou gé né ralisé s à tous les projets •Il n’est de plus pas toujours é vident de savoir pourquoi dans un cas elles sont efficaces et dans d’autres elles é chouent
    10. 10. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? En ré sumé •Des niveaux de ré ussite insuffisants sans tendance claire d’amé lioration •Un taux d’é checs qui s’amplifie avec le niveau de complexité •Une corré lation confirmé e entre maturité , maî trise et ré ussite Maturité Maîtrise Réussite •Amé liorer la maturité semble ê la clé pour obtenir des gains de maî trise tre importants dans la duré e, encore faut-il une dé marche approprié e
    11. 11. Pourquoi s’inté resser à la maturité des organisations ? Mais comment amé liorer la maturité de son organisation ? •Les dé finitions de la maturité sont multiples, avec par exemple : – – – « La maturité du management de projet est le développement de systèmes et de processus qui sont de nature répétitive et qui fournissent une forte probabilité que chaque projet sera une réussite » (Kerzner 2004) “La maturité se dé finit comme un é tat optimum de performance , mais aussi comme l’é volution d’une organisation vers cet é tat” (OPM3® , PMI 2008). “Les organisations matures, ont la capacité au niveau de l’ensemble de l’organisation de manager des initiatives en se basant sur des processus définis. (P3M3® , OGC 2010) •Des modè les de maturité sortent du lot et permettent de mettre en place une dé marche de monté e en maturité structuré e et adapté e aux enjeux P3M3 ® est un modè le de ré fé rence !
    12. 12. P3M3 ® , le modè le Les caracté ristiques du modè le P3M3 ® •Le modè le P3M3® , est inspiré des travaux du SEI (1986/91) qui se sont concré tisé s avec le succè s du CMM •Il n’est pas lié à un ré fé rentiel particulier •Il comprends 7 perspectives, 120 pratiques, dé cliné es en 3 sous-modè les indé pendants: projet(PjM3), programme(PgM3) et portefeuille(PfM3) tre •Il peut facilement ê adapté pour ré pondre à diffé rents objectifs
    13. 13. P3M3 ® , le modè le Les 5 niveaux de maturité avec des processus •Niveau 1 – identifiés Identifie ce qu’est un projet mais pas d’approche structurée •Niveau 2 – répétables 1er niveau de standardisation mais non généralisé •Niveau 3 – définis Certains processus sont généralisés •Niveau 4 – managés Mesuré et surveillé, action d’amélioration •Niveau 5 – optimisés Optimisation continue de ces processus
    14. 14. P3M3 ® , le modè le L’inté rêt du modè le •Un processus documenté , outillé et é prouvé (2004/10) •Des é valuations sous la forme d’auto-é valuations ou externes •Des organismes de conseil formé s et accré dité s (ACO) tre •Des ré sultats qui peuvent ê vé rifié s par l’APMG •La possibilité de se benchmarker dans le temps et avec d’autres acteurs/secteurs
    15. 15. www.apmg-international.com Mise en oeuvre
    16. 16. Mise en œuvre du modè le Le Model P3M3 ® peut ré pondre à des besoins et objectifs varié s •Comprendre où sont les faiblesses de son organisation •Dé terminer les processus cibles devant s’amé liorer •Construire une trajectoire d’amé lioration en lien avec ses enjeux •Evaluer sa progression dans le temps et l’accompagner •Benchmarker la performance de son organisation / secteur •Gagner en performance de faç on durable ! Le métro de Londres Le métro de Londres en progressant de en progressant de deux niveaux de deux niveaux de maturité en trois ans maturité en trois ans et demi a économisé et demi a économisé 422 million £ 422 million £ source APMG source APMG
    17. 17. Mise en œuvre du modè le Trois solutions de mises en œuvre (1)L’auto-é valuation (2)L’é valuation du niveau global de maturité avec ou sans certification (3)L’é valuation sur la base de l’Index de maturité de l’APMG
    18. 18. Mise en œuvre du modè le
    19. 19. L’auto-é valuation • Une fiche d’auto-é valuation est accessible en ligne • Elle repose sur 9 questions (par sous modè les) et 6 é tapes permettant de guider l’auditeur • Elle permet – – – – d’avoir une 1ère approche du modè le de maturité P3M3® de se donner une 1ère idé e trè s rapide de sa maturité d’identifier les pratiques clé s pour amé liorer la performance de comprendre et amé liorer la capacité de son organisation à gé rer les « 3P »
    20. 20. L’auto-é valuation • Mise en œuvre – Elle peut se faire en totale autonomie – Ou avec l’appui d’un conseil lors de l’initialisation pour former, cadrer et mettre en place le processus d’é valuation • Avantages – Souplesse de mise en œuvre t me – Faible coû mê avec un accompagnement initial tre – Permet de s’approprier le modè le, peut ê une 1ère é tape à une é valuation complè te
    21. 21. Evaluation externe • Ce type d’é valuation permet – – – – • d'é valuer de faç on pré cise le niveau de maturité atteint sur les 3 modè les de donner une certification formelle du niveau de maturité si dé siré d'identifier les points critiques pour l’organisation et surtout en fonction des objectifs de se donner une trajectoire d’amé lioration qui se focalise sur les points les plus importants La certification permet de plus • • • de mieux mobiliser les acteurs de fournir un vecteur de valorisation et de communication dans certain cas elle est obligatoire ou fortement conseillé e (certaines administrations par exemple)
    22. 22. Evaluation externe • C’est une dé marche structuré e qui repose sur des protocoles pré cis • Ré alisé par un ACO uniquement, accré dité P3M3® • Elle peut ê audité par l’APMG tre • Les principales é tapes sont 1.Ré union de lancement : pé rimè tre; avec ou sans certification; modè les et perspectives applicables; acteurs; projets; ré fé rentiels 2.Pré paration des interviews : liste, communication, protocole, … 3.Interviews et analyse de la documentation 4.Evaluation du niveau atteint 5.Pré sentation du ré sultat et attribution de la certification é ventuelle
    23. 23. L’index de maturité • Ce type d’é valuation permet – – – – • d’obtenir une é valuation objective du statut de l’organisation de comprendre la complexité des projets gé né ralement mené s dans l’organisation (i.e ceux qui sont sous la frontière de complexité habituelle). de produire des recommandations objectives sur le niveau de maturité d’identifier les domaines où investir avec un fort retour sur investissement Avantages • • • • une approche outillé e et é prouvé e qui repose sur des travaux de recherches importants une base de donné e permettant de se benchmarker une trajectoire ré aliste en lien avec les enjeux de l’organisation et une priorisation des actions (é vite le surinvestissement) permet d’identifier les caracté ristiques des projets trè s complexes et d’y apporter une ré ponse spé cifique
    24. 24. L’index de maturité • C’est une dé marche structuré e qui repose • • • sur des protocoles pré cis, un ensemble d’outils et de rapports standardisé s et une base de donné es des é valuations dé jà effectué es • Elle est ré alisé e par un ACO uniquement • Elle peut ê audité par l’APMG tre • La dé marche implique 1. 2. 3. 4. Initialisation et pré paration Evaluation de la maturité (P3M3/Projet) Analyse de la complexité sur 5 caté gories / profil de maturité Trajectoire : croisement des ré sultats de ces deux analyses permet de positionner le niveau de maturité souhaitable
    25. 25. Accompagner la monté e en maturité des organisations
    26. 26. Les freins et é lé ments moteurs à la mise œuvre de ces dé marches • Les freins – – – – • Sensibilisation sur les enjeux  mise en œuvre de l’auto é valuation, 1 ère estimation rapide Gagner en maturité peut prendre du temps  commencer sur un sousmodè le/perspectives L’expertise n’est pas trè s ré pandue  dé veloppement des ACO en cours Coû de mise en œuvre  faire un « business case » de la mise en œuvre ts Les moteurs – – – Gagner en performance devient un enjeu : « Faire plus avec moins » né cessite d’augmenter le niveau de performance de l’organisation dans son ensemble Comment ré ussir les transformations en cours ? Les organisations mettent en place des mé canismes de contrô le, GoNogo mais il faut pouvoir systé matiser ces processus Pour certains acteurs c’est devenu un passage obligé . C’est le cas notamment dans plusieurs administrations mais pas uniquement
    27. 27. QUESTIONS/REPONSES
    28. 28. Organismes de conseil accré dité s (ACO) • Les organismes ont é té é valué s sur leur systè me de management de la qualité (SMQ), • les consultants ont é té é valué s selon leurs connaissance, expé riences, compé tences ré elles en matiè re de conseil • et la mise en œuvre effective de mé thodes • Ils sont ré fé rencé s sur le site APMG-International • Ils ont accè s à des outils exclusifs notamment sur la mesure de la maturité des organisations
    29. 29. Plus d’informations • Site APMG-International: – www.APMG-International.com/fr • P3M3 – http://www.apmg-international.com/fr/consultant/modele-maturite-p3m3.aspx • Indice de maturité APMG – http://www.apmg-international.com/fr/consultant/indice-maturite-apmg.aspx • Daylight Group – www.daylight.fr APMG-Meilleures pratiques projets et IT M erci pour votre participation

    ×