Journée A.P.H.R.O.C.  La traçabilité des Dispositifs Médicaux    7 octobre 2008
ContexteTraçabilité fabricant / fournisseurMatériovigilance : loi du 4 mars 2002Directive européenne transposée endroit fr...
Droit des patientsLoi n°2002-303 du 4 mars 2002 :   Article L.1111-2 : « toute personne a le droit   d’être informée sur s...
Textes officielsValves cardiaques : lettre-circulaire du 5 janvier1993, circulaire du 20 décembre 1994Circulaire n°95-2498...
Traçabilité : définition  Norme ISO 8402 :« Aptitude à retrouver l’historique, l’utilisation  ou la localisation d’une ent...
Traçabilité pour le fournisseur Uniquement jusqu’aux portes de l’établissement de santé Obligation de réaliser un suivi de...
Traçabilité des DM à l’hôpitalElle doit répondre aujourd’hui àplusieurs logiques : Sanitaire Patient Bon usage Financière ...
Rappel réglementaire3 strates réglementaires :                                        Août 2005                   C.B.U   ...
Situation actuelleContrat de Bon Usage : Bonnes pratiques   Association d’une indication à une pose, de DMI   remboursé en...
Traçabilité financière + C.B.U :  A terme, tous les DMI remboursés en sus des GHS  devraient être saisis informatiquement ...
Décret traçabilité en quelques points         Décret n°2006- 1497Application des règles de traçabilité pour la listedes DM...
Décret n°2006- 1497Décret traçabilité : acte pharmaceutique Le pharmacien enregistre l’ensemble des données relatives à la...
Décret n°2006- 1497  Décret traçabilité : UtilisateurCes données sont transmises par lepharmacien, aux utilisateurs, lors ...
Décret n°2006- 1497  Décret traçabilité : UtilisateurLes médecins inscrivent les donnéesnécessaires à l’exercice de la tra...
Décret n°2006- 1497     Décret traçabilité : PatientA l’issue des soins, un document mentionnant,l’identification du DMI, ...
Décret n°2006- 1497             En résuméObjectif principal = sécurité sanitaireObjectifs « concrets » :  Localisation d’u...
Décret traçabilité : ..suites à donner  Pharmacien :    Mise en œuvre du projet  Médecin :    Cotation des actes    Saisie...
Décret traçabilité : ..les enjeuxDMI remboursés en sus des GHS :  Nbre d’unités transmises ATIH en 2007   Nbre d’unités = ...
Traçabilité des DMI :     pratiquement quelle méthode ?Atelier 1Quels dispositifs médicaux ?
Dispositifs médicaux concernés Tout DM destiné :   A être implanté en totalité dans le corps humain   ou à remplacer une s...
Dispositifs médicaux concernés Ligatures/sutures et ostéosynthèse         traçabilité non obligatoire Treillis/plaques    ...
Traçabilité des DMI :     pratiquement quelle méthode ?Atelier 2Quels supports d’informations ?
Nomenclature/classification/ codification/ symbolisationParmi les préalables nécessaires à unedématérialisation et une aut...
NomenclatureRépertoire     de    termes     génériquespermettant de regrouper sous une mêmeappellation un ensemble d’objet...
ClassificationUne classification correspond à unedistribution en classes et sous-classesconstituées d’éléments de plus en ...
CodificationIdentification univoque et non ambigüe d’unobjet ou d’un service, selon une séquencenumérique ou alphanumériqu...
Codification GS1Code-barre unique sur chaque DM,intégrant l’ensemble des informationsutiles à la traçabilité d’un produit....
Symbolisation    Représentation d’un terme ou d’un code par    un symbole lisible et exploitable de façon    automatique p...
Symbolisation et lecture ….Très nombreuses difficultés concernant lasymbolisation :  Présence de codes GS1, HIBC.. mais au...
Traçabilité des DMI :     pratiquement quelle méthode ?Atelier 3Traçabilité … les principales étapes ?
PharmacienDécliner les flux logistiques et informatiques ausein de sa structureChoisir un logiciel de traçabilitéParamétre...
Traçabilité des DMI :     pratiquement quelle méthode ?Atelier 4Traçabilité … les flux ?
Les flux informatiques et logistiques 1ère étape : schématiser les flux physiques en fonction des différents modes de gest...
Les flux informatiques et logistiques 2ème étape : schématiser les flux informatiques pour « coller » aux flux physiques a...
Traçabilité des DM hors stock standards      Flux physique              Flux informatique              Gestionnaire       ...
Flux physique                  Flux informatique                 Gestionnaire                                             ...
Traçabilité des DM hors stock en prêt ou en essai         Flux physique                              Flux informatique    ...
Flux physique                     Flux informatique                       Gestionnaire                                    ...
Exigences informatiquesTraçabilité des DMI par lecture code barre(aucune ressaisie) et intégration des donnéesde traçabili...
Traçabilité des DMI :        pratiquement quelle méthode ?   Atelier 4Traçabilité … exemple au CHU de Tours
Réception d’un DMI en dépôt-vente avec commande préalable
Validation de la réception de livraison
Saisie des n° des lots par lecture code barre                                  Position sur l’étiquette                   ...
Après « scannage » du code-barre
Dispensation au service
Édition du bon de livraison (si besoin)                                                                 Stent             ...
Dispensation nominativeToute dispensation nominative validée lance automatiquement une commandeà la pharmacie du DMI utili...
Rechercher le DMI implanté                                                 %PB1560                                        ...
Saisir la quantité manuellement puis valider.Affichage de la page saisie de lot
Sélection du lot  Scanner l’étiquette code-barre du produit                                              •Position sur l’é...
Validation de l’administration
Cas particuliersDMI ouvert non utiliséDans ce cas, nécessité de valider l’étape de dispensationnominative afin de relancer...
Validation d’une commande de DMI en dépôt-vente  Sélectionner dans mode de gestion la ligne « Dépôt-vente »pour isoler les...
Sélectionner la commande
Et enfin …!!
Traçabilité au CHU de Tours en       quelques chiffres  15 000 unités hors ostéosynthèse  DMI LPPR = 46 000 unités  DMI LP...
Traçabilité et stratégie du CHU Intégration du projet traçabilité dans   le projet d’établissement   le projet DPP   le CB...
Traçabilité et formations          pharmacieFormer les personnels de pharmacie quiseront     responsables     des  récepti...
Traçabilité et formations utilisateurs Former les cadres et les IBODE de bloc opératoire qui seront responsables de la sai...
Traçabilité et formations pharmaciens  Former les pharmaciens à la reprise de  dossiers informatiques sous Pharma pour  co...
Traçabilité et moyensÉquipements : acquisition de douchettes code barre+ douchettes PC embarqué (inventaire) coût encours ...
Missions du pharmacienCoordination transversale de la traçabilitésur les 3 établissements du CHURecherche et traitement de...
Missions du pharmacien…Coordination et relais avec la DFI pour latransmission de Fichcomp (rechercheerreur codage et trans...
Situation actuelle et planning Tests sur Pharma OK, mais version à améliorer Inventaire des dépôts et créations de code OK...
ConclusionDélai de mise en œuvre très courtOutils à disposition en phase d’êtrecompatible avec les besoins exprimés parles...
Merci de votre participation et de        votre attention …..
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2008 Traçabilité des dispositifs médicaux

3 722 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 722
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
315
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2008 Traçabilité des dispositifs médicaux

  1. 1. Journée A.P.H.R.O.C. La traçabilité des Dispositifs Médicaux 7 octobre 2008
  2. 2. ContexteTraçabilité fabricant / fournisseurMatériovigilance : loi du 4 mars 2002Directive européenne transposée endroit français pour les DMincorporant des MDS
  3. 3. Droit des patientsLoi n°2002-303 du 4 mars 2002 : Article L.1111-2 : « toute personne a le droit d’être informée sur son état de santé. Cette information porte sur les différentes investigations, traitements ou actions de prévention qui sont proposés… Lorsque, postérieurement à l’exécution des investigations, traitements ou actions de prévention, des risques nouveaux sont identifiés, la personne concernée doit en être informée, sauf en cas d’impossibilité de la retrouvée. »
  4. 4. Textes officielsValves cardiaques : lettre-circulaire du 5 janvier1993, circulaire du 20 décembre 1994Circulaire n°95-2498 du 10 mai 1995, relative à lamatériovigilance (traçabilité des DMI à longterme)Décret n°96-32 du 15 janvier 1996, relatif à lamatériovigilance (qui « peut impliquer… l’accès auxinformations relatives.. au suivi dit « traçabilité »des DMI »)Décret n° 2006-1497 du 29 novembre 2006 etarrêté du 26 janvier 2007
  5. 5. Traçabilité : définition Norme ISO 8402 :« Aptitude à retrouver l’historique, l’utilisation ou la localisation d’une entité au moyen d’identifications enregistrées » Traçabilité des DM : norme NF EN 724« les numéros de lot ou de série sur les produits permettent la traçabilité dans deux directions : en aval, vers les acheteurs, en amont, vers les matières premières, composants et procédés utilisés dans la fabrication »
  6. 6. Traçabilité pour le fournisseur Uniquement jusqu’aux portes de l’établissement de santé Obligation de réaliser un suivi des lots produits jusqu’à la livraison à l’établissement de santé Doit pouvoir réaliser un rappel de lot(Directive 93/42/CE)
  7. 7. Traçabilité des DM à l’hôpitalElle doit répondre aujourd’hui àplusieurs logiques : Sanitaire Patient Bon usage Financière LogistiqueD’où une certaine complexité ….
  8. 8. Rappel réglementaire3 strates réglementaires : Août 2005 C.B.U Traçabilité financière des DMI 2005 - 2006 remboursés en sus des GHS Nov. 2006 Traçabilité des DM implantables > 30 jours Janv. 2007
  9. 9. Situation actuelleContrat de Bon Usage : Bonnes pratiques Association d’une indication à une pose, de DMI remboursé en sus des GHS Engagement du C.H.U de Tours uniquement pour les défibrillateurs en 2007/2008Traçabilité financière des DMI remboursés ensus des G.H.S : 2006 : transmission globale des poses (Fichsup) à l’ATIH Oct. 2007 : Transmission par n° séjour (Fichcomp) à l’ATIH, à partir des photocopies des feuilles des blocs opératoires.
  10. 10. Traçabilité financière + C.B.U : A terme, tous les DMI remboursés en sus des GHS devraient être saisis informatiquement avec une indication reconnue et validée, pour être remboursés Patient + N° de séjour + DMI + indication Rédaction des listes d’indications validées (référentiels) par type de DMITraçabilité des DMI > 30 jours Décret n°2006- 1497 Effective à compter du 31 décembre 2008
  11. 11. Décret traçabilité en quelques points Décret n°2006- 1497Application des règles de traçabilité pour la listedes DMI, fixée par arrêté, depuis la réceptionjusqu’à l’utilisation chez le patient.Traçabilité ascendante et descendanteLe représentant légal doit fixer la procédureécrite selon laquelle les données nécessaires àl’exercice de la traçabilité sont recueillies,conservées et rendues accessibles Conservation : 10 ans (40 ans pour les DMI avec une substance considérée comme MDS)
  12. 12. Décret n°2006- 1497Décret traçabilité : acte pharmaceutique Le pharmacien enregistre l’ensemble des données relatives à la délivrance des DMI Identification de chaque DMI : dénomination, numéro de série ou lot, nom du fabricant ou de son mandataire La date de délivrance au service utilisateur L’identification du service utilisateur
  13. 13. Décret n°2006- 1497 Décret traçabilité : UtilisateurCes données sont transmises par lepharmacien, aux utilisateurs, lors de ladélivrance du DMI au service utilisateurChaque service utilisateur complète lesinformations suivantes en enregistrant : La date d’utilisation L’identification du patient (nom, prénom, date naissance) Le nom du médecin ou chirurgien dentiste utilisateur
  14. 14. Décret n°2006- 1497 Décret traçabilité : UtilisateurLes médecins inscrivent les donnéesnécessaires à l’exercice de la traçabilitédans le dossier patient (traçabilitéascendante et descendante). Doivent figurer dans le dossier médical : L’identification du DMI Dénomination N° de série ou de lot Nom du fabricant ou de son mandataire La date d’utilisation Le lieu d’utilisation Le nom du médecin ou chirurgien dentiste utilisateur
  15. 15. Décret n°2006- 1497 Décret traçabilité : PatientA l’issue des soins, un document mentionnant,l’identification du DMI, est transmis aupatient. Dénomination N° de série ou de lot Nom du fabricant ou de son mandataire La date d’utilisation Le lieu d’utilisation Le nom du médecin ou du chirurgien dentiste utilisateur
  16. 16. Décret n°2006- 1497 En résuméObjectif principal = sécurité sanitaireObjectifs « concrets » : Localisation d’un DM, réception/stockage/utilisation dans le service Identification des patients pour lesquels des DM d’un lot ont été utilisés Identification du lot dont provient le DM utilisé chez un patient
  17. 17. Décret traçabilité : ..suites à donner Pharmacien : Mise en œuvre du projet Médecin : Cotation des actes Saisie des DMI implantés après chaque intervention Indication si DMI remboursé en sus des GHS
  18. 18. Décret traçabilité : ..les enjeuxDMI remboursés en sus des GHS : Nbre d’unités transmises ATIH en 2007 Nbre d’unités = 11 600 Montant des achats 2007 = 9 075 K€DMI > 30 jours : hors ostéosynthèse Nbre d’unités tracées = 15 000 (DMI GHS inclus) Montant estimé =10 000 K€ (DMI GHS inclus)Contrat de Bon Usage : Remboursement de 70 à 100% en fonction du respect du contrat (indications transmises)
  19. 19. Traçabilité des DMI : pratiquement quelle méthode ?Atelier 1Quels dispositifs médicaux ?
  20. 20. Dispositifs médicaux concernés Tout DM destiné : A être implanté en totalité dans le corps humain ou à remplacer une surface épithéliale ou la surface de l’œil, grâce à une interaction chirurgicale et à demeurer en place après l’intervention. A être introduit partiellement dans le corps humain par une intervention chirurgicale et qui est destiné à demeurer en place après l’intervention pendant une période d’au moins 30 jours Sauf DM injecté puis retiré
  21. 21. Dispositifs médicaux concernés Ligatures/sutures et ostéosynthèse traçabilité non obligatoire Treillis/plaques traçabilité
  22. 22. Traçabilité des DMI : pratiquement quelle méthode ?Atelier 2Quels supports d’informations ?
  23. 23. Nomenclature/classification/ codification/ symbolisationParmi les préalables nécessaires à unedématérialisation et une automatisationdes échanges de données, il est nécessairede nommer ces derniers de façonharmonisée, puis de les classer en groupeshomogènes selon une méthodeprédéterminée, de la codifier, puis dereprésenter ces codes par des symbolesaptes à être lus de façon, rapide et sûre. Ilest impératif d’utiliser des méthodes oudes techniques harmonisées au niveauinternational.
  24. 24. NomenclatureRépertoire de termes génériquespermettant de regrouper sous une mêmeappellation un ensemble d’objets quiremplissent des fonctions semblables ou quiont des caractéristiques communes. Cestermes génériques sont associés à unedéfinitionNomenclature internationale = GMDN(Global Medical Device Nomenclature
  25. 25. ClassificationUne classification correspond à unedistribution en classes et sous-classesconstituées d’éléments de plus en plussemblables, selon un ordre et une méthode,en fonction de critères hiérarchisés Indispensable pour classer les quelques 400 000 à 1 000 000 de références.. Médicaments = Anatomical Thérapeutical Chemical (A.T.C) DM = CLADIMED (au niveau français)
  26. 26. CodificationIdentification univoque et non ambigüe d’unobjet ou d’un service, selon une séquencenumérique ou alphanumérique, en vue d’unetransmission informatiquePrincipales codifications : ACL (France) HIBC (Amérique du nord) GS1 (international)
  27. 27. Codification GS1Code-barre unique sur chaque DM,intégrant l’ensemble des informationsutiles à la traçabilité d’un produit. Leformat GS1-128 permet de répondre auxexigences de traçabilité en portantnotamment une identification univoque duproduit, de son n° de lot et de sa date depéremption.
  28. 28. Symbolisation Représentation d’un terme ou d’un code par un symbole lisible et exploitable de façon automatique par un outil adapté. Code-barre unidimensionnel, bidimensionnel (Datamatrix), puce RFIDExemple : GTIN du produit Date de péremption Lot AI (01) AI (17) AI (10)
  29. 29. Symbolisation et lecture ….Très nombreuses difficultés concernant lasymbolisation : Présence de codes GS1, HIBC.. mais aussi de codes entreprise Trouver un outil pour décrypter ces différentes codifications ou procéder à de nombreux paramétrages informatiques pour effectuer la lecture Alternative = ré-étiquetage (chronophage, peu sécurisé)
  30. 30. Traçabilité des DMI : pratiquement quelle méthode ?Atelier 3Traçabilité … les principales étapes ?
  31. 31. PharmacienDécliner les flux logistiques et informatiques ausein de sa structureChoisir un logiciel de traçabilitéParamétrer et valider le logicielRelever et saisir informatiquement l’ensembledes DMI en stock dans les blocs opératoiresMettre en œuvre le projet au moyen d’unephase test puis étendre progressivement àl’ensemble des blocs opératoires et desservices.
  32. 32. Traçabilité des DMI : pratiquement quelle méthode ?Atelier 4Traçabilité … les flux ?
  33. 33. Les flux informatiques et logistiques 1ère étape : schématiser les flux physiques en fonction des différents modes de gestion des DM DM en stock DM hors stock Dépôts Prêts temporaires
  34. 34. Les flux informatiques et logistiques 2ème étape : schématiser les flux informatiques pour « coller » aux flux physiques ainsi qu’aux contraintes réglementaires. 3ème étape : Définir le champ d’action des différents « maillons » de cette chaîne Pharmaciens Préparateurs OP (ouvriers professionnels, aide de pharmacie) Cadres de soins I.B.O.D.E Médecins
  35. 35. Traçabilité des DM hors stock standards Flux physique Flux informatique Gestionnaire informatique Commande automatique du DMI Commande dans Pharma, suite à la demande du Pharma service (saisie traçabilité nominative)PH - Affichage du bon de réceptionA informatique (Groupe « DMR Tracés »)M Réception - Lecture unitaire des codes barresA pour identification : Référence,C fournisseurs et n°de lotI - Saisie quantitéE - Imputation directe au service demandeur (sortie service) - Édition d’un bon de livraison Départ (double exemplaire) : Référence, pharmacie fournisseurs, n°lot, quantité, lieu de livraison - Transfert informatique des informations au service destinataire
  36. 36. Flux physique Flux informatique Gestionnaire informatique Réception Validation par lecture code barre de service la réception et adéquation avec le bon B de livraison L O Inventaire hebdomadaire des DM T2A C par lecture code barre et adéquation Stockage service stock physique et stock informatique O P E - Lecture code barre patient pour données R d’identité puis sortie des Dm par lecture A Implantation patient code barre : référence, fournisseur, lot, T date de péremption et indication (T2A) Pharma O - Transfert des données de traçabilité I dans Pharma puis dans DPP à terme R E Demande d’approvisionnement - Émission d’une demande d’approvisionnement (renouvellement « sur seuil » ou « un pour un ») Commande - Réception de la demandePh. fournisseur d’approvisionnement transférée vers Pharma avec chaînage traditionnel de commande
  37. 37. Traçabilité des DM hors stock en prêt ou en essai Flux physique Flux informatique Gestionnaire informatique Réception d’un prêt Lecture des codes barres des DM reçus Pharma P H DM codés dans la base A R Oui Non M A Réception C Saisie d’une entrée Création d’un code « I temporaire en stock temporaire » dans le E à partir du fichier catalogue à partir de la Pharma lecture du code barre du DM reçu Départ - Édition d’un bon de livraison (double pharmacie exemplaire) : Référence, fournisseurs, n°lot, quantité, lieu de livraison - Transfert informatique des informations au service destinataire
  38. 38. Flux physique Flux informatique Gestionnaire informatique B Réception Validation par lecture code barre de la réception Pharma L service service et adéquation avec le bon de livraison O C Lecture code barre patient pour données d’identité puis sortie des DM par lecture code barre : O Implantation du DM référence, fournisseur, lot, date de péremption et P indication (T2A) Émission d’une demande de création de code des Retour du prêt à la DM posés et d’une demande de régularisation, de pharmacie ces DM dans PharmaP - Lien code temporaire/code définitif à établirH (Pharma)A - Transfert des données de traçabilité à terme dansR le DPPM Inventaire de DMA État du delta entrée/sortie par lecture code barre retournés auC permettant un bon de retour fournisseur et donc de fournisseurI sortie du stock de la pharmacieE. Commande de régularisation Validation de la demande d’approvisionnement fournisseur avec le code définitif validé et codé dans pharma
  39. 39. Exigences informatiquesTraçabilité des DMI par lecture code barre(aucune ressaisie) et intégration des donnéesde traçabilité à terme dans le Dossier PatientPartagéTraçabilité de la réception à l’administrationAdéquation des entrées / sortiesGestion des dépôts et prêts temporairesSystème de requête préétablies ou àconstruire.
  40. 40. Traçabilité des DMI : pratiquement quelle méthode ? Atelier 4Traçabilité … exemple au CHU de Tours
  41. 41. Réception d’un DMI en dépôt-vente avec commande préalable
  42. 42. Validation de la réception de livraison
  43. 43. Saisie des n° des lots par lecture code barre Position sur l’étiquette produit du code-barre à scanner : Ici, celui du bas
  44. 44. Après « scannage » du code-barre
  45. 45. Dispensation au service
  46. 46. Édition du bon de livraison (si besoin) Stent administré Stent réceptionnéManque accusé de réception dans l’unité de soin : bordereau à créer
  47. 47. Dispensation nominativeToute dispensation nominative validée lance automatiquement une commandeà la pharmacie du DMI utilisé pour renouveler le stock.
  48. 48. Rechercher le DMI implanté %PB1560 %1560 %PALMAZ BLUE pour le STENT PALMAZ BLUE référence PB1560PSS Actuellement, pas de recherche automatique possible par lecture code barrede la référence, recherche par saisie manuelle uniquement
  49. 49. Saisir la quantité manuellement puis valider.Affichage de la page saisie de lot
  50. 50. Sélection du lot Scanner l’étiquette code-barre du produit •Position sur l’étiquette produit du code-barre à scanner : •Ici, celui du bas
  51. 51. Validation de l’administration
  52. 52. Cas particuliersDMI ouvert non utiliséDans ce cas, nécessité de valider l’étape de dispensationnominative afin de relancer une commande de ce DMI, mais pas devalidation de l’administration car le produit n’a pas étéadministré.
  53. 53. Validation d’une commande de DMI en dépôt-vente Sélectionner dans mode de gestion la ligne « Dépôt-vente »pour isoler les commandes de DMI en dépôt-vente
  54. 54. Sélectionner la commande
  55. 55. Et enfin …!!
  56. 56. Traçabilité au CHU de Tours en quelques chiffres 15 000 unités hors ostéosynthèse DMI LPPR = 46 000 unités DMI LPPR = 9 millions d’euros(pénalités financières potentielles = 2,7 K€) Les dernières obligations réglementaires laissent à penser que les fournisseurs de DM à usage multiple, vont se tourner prochainement vers des conditionnements unitaires (vis d’orthopédie livrées unitairement et stérilement) pour répondre à ces nouvelles exigences. Une croissance rapide et importante du nombre d’unités à tracer et à prévoir (60 000 unités environ en 2012).
  57. 57. Traçabilité et stratégie du CHU Intégration du projet traçabilité dans le projet d’établissement le projet DPP le CBU Relais SIMES et DFI Soutien le projet régional porté par l’OMEDIT en collaboration avec l’ARH
  58. 58. Traçabilité et formations pharmacieFormer les personnels de pharmacie quiseront responsables des réceptions(traçabilité des entrées/sorties :dénomination, numéro de lot, nom dufabricant ; date de réception, date et lieude livraison au service utilisateur,validation des livraisons).Former les préparateurs aux paramétragesdes codes barres et à la saisie, en tempsréel, de nouveaux codes entrants.
  59. 59. Traçabilité et formations utilisateurs Former les cadres et les IBODE de bloc opératoire qui seront responsables de la saisie des données de traçabilité patient (date de réception dans le service, date d’utilisation, nom, prénom, date de naissance du patient, nom du chirurgien utilisateur). La saisie des informations dans les blocs opératoires doit être rapide et sécurisée. Elle doit être effectuée au moyen de lecteurs/douchettes codes barres transférant leurs informations, en temps réel, dans le logiciel Pharma puis dans le DPP. Former les cadres de blocs opératoires qui seront responsables du rapprochement des données traçabilité entrante et sortante, de la réalisation des états de stock et des inventaires
  60. 60. Traçabilité et formations pharmaciens Former les pharmaciens à la reprise de dossiers informatiques sous Pharma pour corriger les erreurs de traçabilité relevées (erreur d’utilisation, annulation de traçabilité, explantation…). Former les pharmaciens à l’articulation de ces tâches autour d’une démarche commune.
  61. 61. Traçabilité et moyensÉquipements : acquisition de douchettes code barre+ douchettes PC embarqué (inventaire) coût encours d’estimationPersonnel : 0.5 préparateur + 0.5 OP + 1 pharmacien(PH) soit 140.650 €Implication de l’équipe informatique (2 personnes) :30 joursÉquipements : matériels et logiciels.Acquisition du module traçabilité et des lecteurscode barre/douchette radiofréquence pour les PUIet blocs opératoires (40 dispositifs de lectureenviron), dans le cadre du DPP.Installation / paramétrage de l’interface avec lelogiciel Pharma et des douchettes codes barres,prévu dans le cadre du DPP.
  62. 62. Missions du pharmacienCoordination transversale de la traçabilitésur les 3 établissements du CHURecherche et traitement des incohérencesentre traçabilité entrante et traçabilitésortante (10 à 20 % des lignes de produittracés), réalisation d’inventaires et derecherches dans les dossiers patients encollaboration avec les cadres des blocsopératoires et des praticiens.Coordination traçabilité/DPP
  63. 63. Missions du pharmacien…Coordination et relais avec la DFI pour latransmission de Fichcomp (rechercheerreur codage et transmission ATIH).Coordination groupe de travail traçabilitéau sein OMEDITCette charge pharmaceutique évaluéecorrespond à 1 ETP pharmacien PH (selonles indicateurs SFPC et les pratiquesactuelles du CHRU).
  64. 64. Situation actuelle et planning Tests sur Pharma OK, mais version à améliorer Inventaire des dépôts et créations de code OK Septembre : test sur valves cardiaques Octobre 2008 : Neuroradiologie Novembre 2008 : cardiologie/bloc cardio Décembre 2008 : si tout va bien… Bloc ortho
  65. 65. ConclusionDélai de mise en œuvre très courtOutils à disposition en phase d’êtrecompatible avec les besoins exprimés parles pharmaciensProjet passionnant, complexe qui revêt unréel intêret, en raison de la multiplicité desdomaines explorés et des relationshumaines mises en présences.
  66. 66. Merci de votre participation et de votre attention …..

×