Toulouse, le 17 avril 2008                                                                                   Réf. : FR/LB/...
- Cyber-base du Pays d’Olmes - Michel Casado : projet Cyber-base de 2004. Souhaite que ce projetqui a pris du retard puiss...
Question intervenante à la personne de la CC : est-ce que vos partenaires sont aussi vosfinanceurs ?Réponse du participant...
Réponse d’un participant : les techniciens sur le territoire ont connaissance de la demande desusagers. Le problème rencon...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité et orientations stratégiques - Atelier pratique (2008)

1 018 vues

Publié le

Compte-rendu de l'atelier : retour d'expériences des participants, retranscriptions des questions/réponses…

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 018
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité et orientations stratégiques - Atelier pratique (2008)

  1. 1. Toulouse, le 17 avril 2008 Réf. : FR/LB/N/08/124 4e Journée d’échanges du Réseau Cyber-base Midi-Pyrénées Jeudi 3 avril 2008 – Cugnaux Compte-rendu de l’Atelier « Rapport d’activités et orientations stratégiques »Atelier animé par :Isadora VERDERESI, Chef de projet Réseau et portail, CDCVéronique DUGOUJON, consultante, CAP-TICNombre de participants : 24 personnes1/ Présentation de l’atelier et du déroulement de la séance (support Powerpoint)2/ Présentation des intervenantes3/ Tour de table et présentation des attentes de chaque participant- Réseau Cyber-base de Toulouse Quartiers Nord - Nancy Arola : que font les autres Cyber-bases ?- CRIJ - Claude Rigouste : mise en synergie entre les 2 labels pour l’intérêt public.- Réseau Cyber-base de Pamiers - Magali Terrail : faire ressortir l’activité auprès des élus.- Réseau Cyber-base d’Arvieu - Charles Firtion : souhaite connaître les points stratégiques.- CREATIF - Philippe Cazeneuve : pas de précision sur ses attentes.- Réseau Cyber-base d’Arvieu - Raymond Vayssettes : sa Cyber-base est un pari. Vient chercher desidées.- Cyber-base du Carmausin - Colette Sannié : souhaite arriver à faire un rapport d’activités en mettanten valeur le travail de chacun pour obtenir des moyens humains supplémentaires. Savoir utiliser lesbons chiffres et connaître les orientations à donner.- Cyber-base de Graulhet - Fatima Selam : pas de précision sur les attentes.- Cyber-base du Saint-Gaudinois - Fabrice Louge : souhaite connaître les orientations stratégiquespar rapport à un nouveau public.- Cyber-base de Labège - Gilles Roou : la Cyber-base existe depuis longtemps et souhaite prendre denouvelles orientations stratégiques.- Cyber-base des 7 Vallons - Claude Fricaud : évolution par rapport aux choses qui changent.- Projet Réseau Cyber-base de Saint-Sulpice - José Dupriez : le dossier de candidature est en cours.Souhaiterait connaître les orientations stratégiques à prendre en fonction du recul et expérience dechacun.A g e n c e R é g i o n a l e p o u r l e D é v e l o p p e m e n t d e l a S o c i é t é d e l ’ I n f o r m a t i o n e n M i d i - P yr é n é e s 9, place Alfonse Jourdain – 31000 Toulouse – Tél. : 05 67 77 76 76 – Télécopie : 05 67 77 76 77 e-mail : contact@ardesi.fr - web : www.ardesi.fr Association Loi 1901 n° 3/23325 - SIRET : 397 583 667 00019 – APE 9499 Z 1
  2. 2. - Cyber-base du Pays d’Olmes - Michel Casado : projet Cyber-base de 2004. Souhaite que ce projetqui a pris du retard puisse ouvrir et lancer son activité.- Réseau Cyber-base de Souillac - Catherine Ponceau : intéressée par les orientations stratégiques.- Cyber-base de Moissac - Géraldine Fiori : fil à retordre pour le rapport d’activités.- Réseau Cyber-base de Castelsarrasin - Chantal Giscos : souhaiterait faire un rapport d’activités parrapport au PIJ.- Cyber-base du Pays de Lourdes - Armelle Bertrand : intéressée par les orientationsstratégiques/découvertes.- Cyber-base du Laissagais - Merryl Cros : souhaiterait apprendre à trouver les bons termes etexpressions.4/ Echanges avec appui sur le support PowerpointQuestion intervenante : faîtes-vous un rapport ou pas ?Réponse d’un participant : oui je fais un rapport pour avoir des perspectives et faire le point. Lerapport est ensuite diffusé aux élus.Intervenante : il faut mettre en avant les points marquants comme le nombre de chômeurs, le nombrede CV, les écoles, …Question intervenante : faîtes-vous un rapport partagé par thématique ? Comment choisissez-vous lesthématiques ?Réponse d’un participant : en fonction de la fréquentation de la CBB.Intervenante : le rapport d’activité est un outil qui peut servir à tousQuestion intervenante : quelles sont vos critères ?Réponse d’un participant : la fréquentation, le nombre d’écoles accueillies, sur quoi les visiteurs onttravaillé, si les jeunes ont joué en réseau ou chaté…Question intervenante : période du rapport d’activités ?Réponse d’un participant : annuel.Question intervenante : diffusion du rapport d’activités ?Réponse d’un participant : la Cyber-base sert de relaisRéponse d’un participant : sur Graulhet, on a un bénévolat très fort avec la naissance d’unemédiathèque.Question intervenante à Graulhet : notez-vous la fréquentation ?Réponse de Graulhet : oui sur chaque poste.Question intervenante : connaissez-vous les attentes des usagers ? Le problème avec le bénévolat,c’est la perte de l’information.Intervenante : le problème est le manque de reconnaissance de la Cyber-base ou le lieu d’accèspublic à Internet.Question intervenante : avez-vous des plaquettes qui expliquent ce qu’est une Cyber-base ?Réponse intervenante : la CDC travaille actuellement avec Créatif sur un kit de valorisation des EPNsous forme de fiches. C’est un outil pratique pour les animateurs qui sortira début mai.Pour les espaces Cyber-base, la CDC fait un bilan et sortira prochainement (en mai) des plaquettespour rafraîchir la mémoire des élus ou informer les nouveaux élus. Ces plaquettes seront diffuséesaux collectivités.Intervenante : transmission du guide de la CDC « conseils et enjeux »Ce même guide est sous format Word en téléchargement depuis le portail où figurent des outils utiles.Question intervenante : nouveaux témoignages ? Difficultés ?Réponse d’un participant : sur les Communautés de Communes, l’origine des publics est différente.C’est donc plus difficile de faire un rapport d’activités pour les partenaires. Pas d’éléments à identifier,rencontre des problèmes avec la catégorie enfant/jeune de 6/20 ans, rencontre des difficultés avec laCAF ou MSA par rapport aux statistiques. Il faut quelquefois savoir avant ce qui va nous êtredemandé.A g e n c e R é g i o n a l e p o u r l e D é v e l o p p e m e n t d e l a S o c i é t é d e l ’ I n f o r m a t i o n e n M i d i - P yr é n é e s 9, place Alfonse Jourdain – 31000 Toulouse – Tél. : 05 67 77 76 76 – Télécopie : 05 67 77 76 77 e-mail : contact@ardesi.fr - web : www.ardesi.fr Association Loi 1901 n° 3/23325 - SIRET : 397 583 667 00019 – APE 9499 Z 2
  3. 3. Question intervenante à la personne de la CC : est-ce que vos partenaires sont aussi vosfinanceurs ?Réponse du participant : ouiQuestion intervenante : quels sont vos soucis ?Réponse du participant : on s’interroge sur le moment où l’animateur est en phase avec le public.Quelle est la demande institutionnelle des financeurs CBB ?Réponse intervenante : on a des exemples de rapport mais attention chaque rapport s’adapte auxpartenaires. Il faut comprendre les besoins de la personne qui reçoit le rapport. L’essentiel est : « nefaîtes pas ‘‘rien’’ » ; c’est uniquement l’animateur dans l’espace qui sait ce qui s’y passe. Il faut laconnaissance du terrain.Intervention d’un participant : il faut se tenir aux outils qui se trouvent sur le portail.Intervenante : c’est un travail à demander à l’animateurIntervention d’un participant : avec la carte d’adhérent, le travail est facilité.Intervenante : il y a des nombreuses statistiques sur le portailQuestion intervenante à un élu de l’Aveyron : quelles sont vos attentes en tant qu’élu, de nouvel élu ?Réponse de l’élu : avoir une photo de « l’état de santé », comprendre les besoins, connaître lesorientations des partenaires par rapport au public et aux activitésQuestion intervenante : autres réponses ?Réponse participant : les tableaux de bords ne sont pas suffisants, en plus certains espaces sontaussi des PIJ. Le public a changé mais il faut aussi le démontrer.Réponse participant : il faut une « photo d’activités » et non un format de 40 pages.Intervenant : il faut mieux un recto verso lu qu’un rapport de 60 pages avec une obligation de trier, decibler l’info. En revanche, il ne suffit pas de copier coller les informations du portail. Il faut cibler lesdestinataires.Intervention d’une participante : je note tous les jours les points importants. Je fais une extraction del’activité pour l’ANPE ; j’adresse uniquement le rapport d’activités avec les parties sur la Cyber-base.Intervenante : présentation d’un rapport en couleur.Participant : ce n’est pas le même budgetQuestion participant : faut-il prendre RDV avec la personne qui va lire le rapport, soit l’élu ?Réponse intervenante : une fois par an, cela peut être l’occasion de donner des idées.Participant - association/PIJ : je donne uniquement les chiffres à l’ANPE mais pas tout le rapport.Question intervenante : qui s’occupe de l’espace ? il est préférable de prendre RDV d’humain àhumain.Intervenante : reprise du diaporama et présentation de différentes statistiques.Intervenante : pour information, le tarif différent appliqué en fonction de la provenance des usagers estillégal.Intervenante : 2/3 des usagers qui viennent à la Cyber-base ont déjà un ordinateur.Participante : le taux de remplissage de l’espace est important pour les élus.Question intervenante : quelles sont les orientations stratégiques ? une commande des élus, unedemande des usagers, le lieu de la Cyber-base, la catégorie de l’espace… Quels sont les objectifs ?une demande des élus ? L’espace Cyber-base est à disposition de l’ensemble des politiques ?Réponse d’un participant : les politiques publiques prioritaires de votre territoire.Réponse d’un participant : le comité de pilotage est au courant.Réponse d’un participant : nous au contraire, nous sommes dans l’obligation d’expliquer les TIC. Lapédagogie vient de la CBB.Réponse d’un participant : au bout de 3 ans, nous avons réussi à faire venir le CA…A g e n c e R é g i o n a l e p o u r l e D é v e l o p p e m e n t d e l a S o c i é t é d e l ’ I n f o r m a t i o n e n M i d i - P yr é n é e s 9, place Alfonse Jourdain – 31000 Toulouse – Tél. : 05 67 77 76 76 – Télécopie : 05 67 77 76 77 e-mail : contact@ardesi.fr - web : www.ardesi.fr Association Loi 1901 n° 3/23325 - SIRET : 397 583 667 00019 – APE 9499 Z 3
  4. 4. Réponse d’un participant : les techniciens sur le territoire ont connaissance de la demande desusagers. Le problème rencontré est la communication avec les élus. Problème : faire adhérer un élu.Grâce à la CDC ou à l’ARDESI, plus facile de communiquer avec les élus…Question intervenante : le projet est il porté par les élus ?Réponse d’un participant : c’est un travail acharné pour faire comprendre les besoins.Intervenante : l’ensemble des services ont compris la Cyber-base ?Réponse d’un participant : mais les élus ont d’autres priorités. Il est difficile de communiquer sur lamême longueur d’onde.Réponse d’un participant : l’élu doit comprendre pourquoi il faut mettre des sous dans le projet. A quoicela sert. Il faut aller chercher le public.Intervenante : les réfractaires par rapport à la fracture numérique. Il faut faire le déclic, s’adosser àune association…Réponse d’un participant : il faut le libre accès pour convaincre.Réponse d’un participant : on a besoin que le projet soit porté par une association. C’est la fracturenumérique subie… Il y a des listes d’attente…Intervenante : plus l’usager s’équipe, plus la fréquentation augmente.Intervention d’un participant : l’élu de Coussergues est « super motivé ». On a obtenu une aide par lesmédias. Avant l’ouverture, multiplication des bulletins d’informations avec des suivis de l’évolution destravaux.Intervenante : c’est un groupe local d’utilisateurs.Réponse du participant : c’est le même groupe local de pilotage des différentes communes du canton(20 personnes). Ce groupe est aujourd’hui une association.Intervenante : le portail est un outil de communication.Intervention d’un participant : le problème est la partie financière qui intéresse les élus. Le « plus »c’est quand ce sont les usagers qui vont vers les élus.Intervention d’un participant : en milieu rural, il faut recommencer tout le temps, c’est moins rapide…Intervention d’un participant : la déclaration des impôts via Internet, ce n’est pas intéressant, c’estretoucher les photos qui l’est…Intervenante : reprise du diaporama – Etude CREDOCIntervention d’un participant – Coussergues : téléchargement musique + film. Informations surwww.deezer.com pour télécharger, uniquement écouter les morceaux.16H00 : clôture des débatsIntervenante : distribution du dernier document « les usagers dans un espace Cyber-base »Intervenante : il peut être intéressant de faire des ateliers à thème, à débats pour les parents comme« Danger ordinateurs pour les enfants ». A noter aussi le succès des Journées Portes Ouvertes. Il estimportant de visualiser pour comprendre.Intervention d’un participant : les animateurs doivent rencontrer le public.A g e n c e R é g i o n a l e p o u r l e D é v e l o p p e m e n t d e l a S o c i é t é d e l ’ I n f o r m a t i o n e n M i d i - P yr é n é e s 9, place Alfonse Jourdain – 31000 Toulouse – Tél. : 05 67 77 76 76 – Télécopie : 05 67 77 76 77 e-mail : contact@ardesi.fr - web : www.ardesi.fr Association Loi 1901 n° 3/23325 - SIRET : 397 583 667 00019 – APE 9499 Z 4

×