Les collectivités territoriales dans le tourbillon du web 2.0

3 990 vues

Publié le

Présentation lors de la conférence animée par le CNFPT et Ardesi le 19 novembre 2012 à Tarbes

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
118
Actions
Partages
0
Téléchargements
221
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les collectivités territoriales dans le tourbillon du web 2.0

  1. 1. Les collectivités dans le tourbillon du Web 2.0Lundi 19 novembre 2012Tarbes
  2. 2. Jean-François AudiguierChargé de missionjfaudiguier@ardesi.frTwitter : @jfaudiguier @ardesimp www.ardesi.fr
  3. 3. Tout à commencé en…
  4. 4. Puis en …
  5. 5. Enfin en…
  6. 6. 2000 - 2012
  7. 7. Aujourd’hui : On parle der(E)volution numérique permanente
  8. 8.  Quelques chiffres
  9. 9. http://vimeo.com/48938142
  10. 10. Le web 2.0 ou web social pour résumer…De nouveaux modes de communication avec : + de viralité + d’échanges, de partages + d’instantanéité + de collaboration, de participation, …
  11. 11. Le web 2.0 ou web social pour résumer…Rendu possible par l’évolution technologique : + de puissance dans les matériels + de connexions haut-débit + d’équipements en mobilité + de facilités pour “publier”, “poster”, “téléverser”, …
  12. 12. Le web 2.0 ou web social pour résumer…L’Internaute revient au centre d’internet… (User centric)
  13. 13. Le web 2.0 ou web social pour résumer……car Internet est fait par les Internautes eux-mêmes ! (User centric)
  14. 14. Ce que ça change…
  15. 15. Logique de promotionLogique de conversation
  16. 16. Le web 1 dans les organisations publiqueswww.macommune.com
  17. 17. Les applications du web 2.0 dans les organisations publiqueswww.macommune.com Citoyens 2.0
  18. 18. “VOTRE MARQUE N’EST PAS CE QUE VOUS EN DITES MAIS CE QUE GOOGLE EN DIT !” CHRIS ANDERSON, RÉDACTEUR EN CHEF DE WIRED
  19. 19.  L’internaute a son mot à dire
  20. 20. La communication n’est plus unilatérale…Collectivités Citoyens
  21. 21. La communication n’est plus unilatérale…Collectivités Influenceurs Citoyens Collectivités Collectivités comme facilitateurs Citoyens
  22. 22. Baromètre CSA en partenariat avec l’AMF et Cap Com Décembre 2011:Quelle nouvelle communication locale face à la déferlante des réseaux sociaux ?
  23. 23. Quelle nouvelle communication locale face à la déferlante des réseaux sociaux ?Les moyens utilisés aujourd’hui pour s’informer sur la vielocale :  La publication de la collectivité : 85% (-4%)  Les chaines TV régionales et locales : 84% (-4%)  Le bouche-à-oreille : 84% (-1%)  Les radios locales : 63% (-1%)  La presse régionale : 50% (-2%)  Les sites des collectivités : 44% (+7%)  Les blogs et les réseaux sociaux : 28% (+5%)
  24. 24. Quelles sont les tendances ?
  25. 25. Les internautes ont pris goût à être écoutés
  26. 26. Les institutions développent de la co-innovation
  27. 27. Les initiatives de concertation se multiplient
  28. 28. Twitter c’est la possibilité :- de poster des messages de 140 caractères- de s’abonner à des fils d’informationc.a.d. :- de suivre l’activité de son environnement proche ou moins proche- de relayer, voire d’interagir avec son environnementEmergence de lère Internet du "temps réel"
  29. 29. 9 millions utilisent Facebook sur mobile
  30. 30. « Houston, We’ve got a problem ! »
  31. 31. % des interactionsassociés à unemarque, un produitou une institution Sur votre site Ailleurs sur le web 95 80 80 60 60 40 40 20 20 5 2007 2008 2009 2010 2011
  32. 32. Préparez-vous à rentrer dans le jeu … et reprendre la main !
  33. 33. Doit-on entrer dans linternet "conversationnel" et linternet "temps réel" ?Face à ces constats et aux initiatives en cours, a-t-onle choix ? Une attente légitime des citoyens Risque de marginalisation Une place libre à prendre (par la contestation, lesdétracteurs …)
  34. 34. Doit-on entrer dans linternet "conversationnel" et linternet "temps réel" ?Des opportunités : Diffuser de nouveaux services en ligne : informationsen temps réel, alertes Développer de nouvelles relations avec les citoyens /habitants / usagers Développer le dialogue avec l’environnement desinstitutions Impliquer les citoyens dans la co-production despolitiques publiques
  35. 35. Doit-on entrer dans linternet "conversationnel" et linternet "temps réel" ? Pour quoi faire ?Informer Diffuser de l’information rapidement et simplement Relayer les informations mises en ligne sur le site internet, y générer du trafic Attirer un public différent Relayer les informations des autres organismes du territoireAnimer Impliquer les citoyens qui deviennent eux aussi des relais d’information Développer certaines activités économiques comme le tourisme par exemple Stimuler le sentiment d’appartenance, la fierté d’appartenir au territoireRassembler Contrôler le contenu et les messages en rapport avec la collectivité, l’institution Marginaliser les fans pages indépendances
  36. 36. Doit-on entrer dans linternet "conversationnel" et linternet "temps réel" ?Des difficultés : Une relation de confiance à créer Une audience à créer, fidéliser pour la solliciter par la suite De nouvelles pratiques à développer en interne Tout n’est pas gratuit
  37. 37. Mediasociaux.fr
  38. 38. Mediasociaux.fr
  39. 39. 28 octobre 2012
  40. 40. L’exemple de Facebook dans les collectivités Quelle place pour une collectivité sur Facebook ?-Audience : 23 millions de Français inscrits, 2/3 des internautes-Toucher de nouvelles cibles (jeunes…)-Engager la viralité des contenus, propager des informations-Réagir rapidement en temps de crise-Réponse à une volonté des internautes : revendiquer une appartenanceterritoriale
  41. 41. L’exemple de Facebook dans les collectivités Que font les collectivités sur Facebook ?• Relais des actualités du site de l’institution• Faire part des événements et des manifestations organisées par lacollectivité• Relais des actualités locales « extérieures », en relayant les informations desquotidiens locaux, des sites d’associations, des blogs locaux…• Faire circuler les résultats des sportifs de leur territoire• Donner les alertes météo (neige, tempête) et les conséquences (fermetured’école, suspension du ramassage scolaire …)• Annoncer les prochains travaux routiers
  42. 42. L’exemple de Facebook dans les collectivités Publier des vidéos et photos d’événements locaux Mettre en place une veille sur les médias sociaux. Pours’informer en temps réel sur ce que l’on dit sur et autour devotre institution (Stratégie d’eréputation) Proposer des directs (couverture d’événements sportifs,culturels, institutionnels, démocratiques…) Interagir avec les citoyens (questions/réponses)
  43. 43. Préparez-vous à rentrer dans le jeu … et reprendre la main !
  44. 44. Ce qu’il faut comprendre avant de se lancer …
  45. 45. On abandonne la communication verticale, pour rentrer dans une conversation horizontale. On ne maîtrise pas la conversation, on y participe.
  46. 46. Sur les médias sociaux, ce que l’on dit de vous est plus important que ce que vous dites de vous. On ne gère plus une image, mais une réputation.
  47. 47. Il faut y être présent de façon pérenne (à long terme) et comprendre que cela demande du temps et des moyens humains (Community manager, nouvelle organisation… )
  48. 48. La transparence et l’honnêteté sont les valeurs les plus respectées,on ne censure pas, on accepte la critique, on y répond en privilégiant le dialogue.
  49. 49. Les internautes ont pris goût à être écoutés et fuient si ce n’est pas le cas. Il faut faire l’effort d’écouter avant de s’exprimer et après s’être exprimé.
  50. 50. Il faut toujours répondre aux commentaires négatifs, même si c’est pour dire qu’on fait remonter le problème. On ne laisse pas ses abonnés sans réponse.
  51. 51. La réciprocité et l’échange sont des règles de base dans le web social. On crée un esprit de communauté.
  52. 52. Organiser et penser sa communication conversationnelleMais avant de prendre la parole : #1 – Identifiez bien vos cibles #2 – Explicitez clairement les objectifs #3 – Choisissez vos outils #4 – Etablissez une ligne éditoriale cohérente #5 – Organisez le community management #6 – Définir des indicateurs de performances
  53. 53. www.ardesi.frJean-François Audiguier Christine GennaroChargé de mission Chargée de missionjfaudiguier@ardesi.fr cgennaro@ardesi.frTwitter : @ardesimp Twitter : @ardesimp @jfaudiguier @cgennaro

×