Cyber-base et réseaux sociaux

730 vues

Publié le

Support de la présentation faite à l'occasion du séminaire "Cyber-base et Réseaux sociaux" : comment allier web social et animation d'un espace Cyber-base ?

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
730
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cyber-base et réseaux sociaux

  1. 1. SÉMINAIRE CYBER-BASE CYBER-ET RÉSEAUX SOCIAUX9 novembre 2010 - Toulouse
  2. 2. WEBSOCIAL
  3. 3. VOTRE MARQUE N’EST PAS CE QUE VOUS EN DITES MAIS CE QUE GOOGLE EN DIT ! CHRIS ANDERSON, RÉDACTEUR EN CHEF DE WIRED
  4. 4. LE MOT LE PLUS IMPORTANT SURINTERNET N’EST PLUS « RECHERCHE »
  5. 5. LE MOT PLUS IMPORTANT SUR INTERNET EST « PARTAGER »
  6. 6. VOTRE MARQUE N’EST PAS CE QUE VOUS EN DITES MAIS CE QUE LES INTERNAUTES EN DISENT !
  7. 7. ON NE PEUT PLUSSURVENDRE UN PRODUITLES INTERNAUTES Y VEILLENT…
  8. 8. SEULS 14% DES CONSOMMATEURSONT CONFIANCE DANS LES MESSAGES PUBLICITAIRES
  9. 9. 78% DES CONSOMMATEURSONT CONFIANCE DANS LES AVIS DES AUTRES CONSOMMATEURS
  10. 10. UN ACCÈS OUVERT À TOUS, GRATUITUN EMAIL, UN MOT DE PASSE, ET C’EST PARTI !
  11. 11. DES AMIS
  12. 12. ON NOTE, PARTAGE, COMMENTE
  13. 13. ON L’ALIMENTE EN MOBILITÉ
  14. 14. MOBILITE
  15. 15. IL SERT À SE IL SERT À SELE PC N’EST PLUS UN CONNECTER CONNECTER DISQUE DUR,
  16. 16. DE NOUVEAUX USAGESDE NOUVEAUX USAGES
  17. 17. “L’INFORMATICIEN”, UNE ESPÈCE EN VOIE DE DISPARITION
  18. 18. INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUXENVAHISSENT NOTRE VIE 36% DES MOINS DE 35 ANS VONT SUR FACEBOOK OU TWITTER… APRÈS L’AMOUR ! CERTAINS, PENDANT…
  19. 19. LE WEB COMME MÉDIA + LE WEB COMME PRESCRIPTEUR +LE WEB COMMUNAUTAIRE =BIENVENUE DANS L’ÈRE DU CONSOM’ACTEUR !
  20. 20. PARTAGER
  21. 21. LA TRIBU
  22. 22. NOUVEAUX MODES DE COMMUNICATION
  23. 23. LES TEMPS ONT CHANGE
  24. 24. NOUVELLES GÉNÉRATIONS
  25. 25. NOS VOISINS NUMÉRIQUES
  26. 26. Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler despersonnes proches ou inconnues. Il rassemble plus de 500 millions de membres à traversla planète, dont 19 en France. Facebook est né à Harvard : il est à lorigine le réseausocial fermé des étudiants de cette université avant de devenir accessible aux autresuniversités américaines.Facebook permet à ses utilisateurs dentrer des informations personnelles et dinteragiravec dautres utilisateurs. Les informations susceptibles dêtre mises à disposition duréseau concernent létat civil, les études et les centres dintérêt. Ces informationspermettent de retrouver les utilisateurs partageant des mêmes centres dintérêt.Usages : une liste de ses amis ; une liste des amis quil a en commun avec d’autres amis ; une liste des réseaux auxquels lutilisateur et ses amis appartiennent ; une liste des groupes auxquels lutilisateur appartient ; une boîte pour accéder aux photos/vidéos associées au compte de lutilisateur ; un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant lutilisateur ou ses amis,sur Facebook ; un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de lutilisateur de laisser de petitsmessages auxquels lutilisateur peut répondre ; des applications, et des connexions avec d’autres réseaux sociaux, des sites.
  27. 27. QUELQUES CHIFFRES PLUS DE 500 MILLIONS D’UTILISATEURS ACTIFS, DONT 19 ENFRANCE, 50% SE CONNECTENT TOUS LES JOURS, 60 MILLIONS DE CHANGEMENTS DE STATUTS QUOTIDIENS, 3 MILLIARDS DE PHOTOS MISES EN LIGNE, 55MN QUOTIDIENNES PASSÉES SUR FACEBOOK EN MOYENNE, 130 AMIS EN MOYENNE, 100 MILLIONS D’UTILISATEURS ONT ACCÈS À FACEBOOK VIAUNE APPLICATION PORTABLE.
  28. 28. LES OUTILS LE PROFIL A DES AMIS, C’EST UNE PERSONNE PHYSIQUE, ON AIME UNE PAGE, QUI SE RAPPORTENT À UNE MARQUE,UN PRODUIT, UNE ENTREPRISE, UN TERRITOIRE ON EST MEMBRE D’UN GROUPE, AUTOUR D’UNE PASSION,D’UN HOBBY, D’UN LOISIR, D’UNE THÉMATIQUE, ON PARTICIPE À DES ÉVÈNEMENTS, ON UTILISE DES APPLICATIONS, ON PEUT ANNONCER, FAIRE DE LA PUBLICITÉ.
  29. 29. YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuventenvoyer, visualiser et partager des séquences vidéos. Il a été créé en février 2005 par troisanciens employés de PayPal. En 2009, 350 millions de personnes visitent chaque mois cesite de partage de vidéos.La plupart des vidéos du site peuvent être visualisées par tous les internautes, tandis queseules les personnes inscrites peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. Les vidéossont accessibles par catégorie et à laide de mots-clés (tags), et peuvent être importéessur un blog personnel. Tout internaute inscrit peut poster des commentaires et noter lesvidéos en ligne.Liberté dexpressionYouTube étant une entreprise américaine, son contenu est évalué selon la constitutionaméricaine qui garantit la liberté dexpression totale. Il est donc possible dy trouver uncontenu normalement censuré en France. Certaines vidéos ont donc des tendancesnégationnistes (vidéos de Robert Faurisson notamment), antisémites, homophobes oudiscriminatoires (liste non exhaustive). Les dissemblances constitutionnelles entrelAmérique et les autres pays du monde amènent certains à dénoncer leur propre politiqueen matière de liberté dexpression, politique souvent considérée comme plus restrictive.
  30. 30. QUELQUES CHIFFRES 350 MILLIONS DE VISITEURS UNIQUES MENSUELS, 34,6 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT VU UNE VIDÉO EN LIGNE ENSEPTEMBRE 2009 (+36% EN UN AN), CORRESPONDANT À UNE MOYENNE DE VIDÉOSVUES/UTILISATEUR DE … 156 !!! (+77% EN UN AN), ET À UN TEMPS MOYEN DE 11,7 HEURES DANS LE MOIS !!! 21H/MOIS POUR LES 15-24 ANS, 67 VIDÉOS/MOIS POUR LES FEMMES DE +55 ANS ! (47 POUR LES HOMMES).
  31. 31. Twitter est un outil de réseau social et de microbloggage qui permet à l’utilisateurd’envoyer gratuitement des messages brefs (140 caractères maximum, soit une ou deuxphrases), appelés tweets (« gazouillis »), par Internet, par messagerie instantanée ou parSMS. Outre cette concision imposée, la principale différence entre Twitter et un blogtraditionnel réside dans le fait que Twitter n’invite pas les lecteurs à commenter lesmessages postés.Le slogan dorigine de Twitter, What are you doing?, le définissait comme un servicepermettant de raconter ce qu’on fait au moment où on le fait. Prenant acte de lutilisationdu service pour séchanger des informations et des liens, Twitter le remplace par Whatshappening? (« Quoi de neuf ? » dans la version française).Quand on se connecte sur Twitter en tant que membre inscrit, on voit les tweets postéspar ses propres followings, les personnes que lon a choisi de « suivre ». Si lutilisateurAlice « suit » lutilisateur Bob, on dit quAlice est un « follower » de Bob, alors que Bob estun « following » dAlice.Dans la traduction française de linterface, un follower est appelé abonné, un following,abonnement. Mais les traductions sont assez controversées, et les utilisateurs venusavant la traduction mettent un point dhonneur à conserver les termes dorigine.Twitter est un réseau social asymétrique, contrairement à Facebook : il est parfaitementpossible quune personne choisisse de suivre très peu de ses followers. Typiquement, unecélébrité peut avoir plusieurs millions de followers (dabonnés), et très peu de followings(dabonnements). Le ratio followers/following permet dailleurs de déterminer à quellecatégorie dutilisateur appartient une personne.
  32. 32. Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle,librement diffusable, disponible sur le web et écrite par les internautes grâce à latechnologie wiki. Elle a été créée en janvier 2001 et est devenue un des sites web les plusconsultés au monde. Elle est hébergée par une fondation américaine, la WikimediaFoundation. Les mêmes principes fondateurs sont partagés par toutes les différentesversions linguistiques, mais les pratiques décriture sont convenues indépendamment parles internautes pour chacune delle.Lors du 5e symposium international sur le journalisme en ligne, Jonathan Dee du New YorkTimes et Andrew Lih ont mentionné limportance de Wikipédia, non seulement comme uneencyclopédie de référence mais aussi comme une ressource dactualités trèsfréquemment mise à jour. Lattention a cependant été attirée à de nombreuses reprises surdes problèmes éditoriaux internes à lencyclopédie.
  33. 33. LA GALAXIE GOOGLE,EN INTERNE ET EN EXTERNE !
  34. 34. DENSIFIEZ VOTRE PRÉSENCE ! © Beer Bergman (Slideshare)
  35. 35. « Les espèces qui survivent ne sont pas lesespèces les plus fortes, ni les plusintelligentes, mais celles qui sadaptent lemieux aux changements. » 06/03/09 46
  36. 36. UN PEU DE VOCABULAIRE
  37. 37. UGC - User Generated Content• Acronyme inventé pour résumer le rôle de contribution active désormais joué par les internautes dans la production de contenu web• Plate-forme UGC = support favorisant la création et le partage de contenus générés par les utilisateurs• Wikipédia, Flickr, Youtube, Delicious, etc• Tous créateurs ? Règle des 1% et échelle de participation
  38. 38. TAG• Etiquette ou mot-clé : balise sémantique qui permet de qualifier un contenu• Etiquetage social Système de classification collaborative de contenus web basé sur l’attribution de tags librement choisis par les utilisateurs => Folksonomie• Outil d’organisation de l’information : - Sémantique : « wordtag » - Spatiale : « geotag » - Temporelle : « timetag »
  39. 39. BLOG• Système dynamique de • Blogger : service en ligne de gestion de site web à création de blog, gratuit et sans partir duquel une ou publicité, proposé par Google plusieurs personnes s’expriment régulièrement sous la forme de billets classés par ordre chronologique et peuvent interagir avec leurs visiteurs via les commentaires• Outil d’auto- publication et de conversation
  40. 40. WIKI• Système dynamique de • Wetpaint : service de création gestion de site web d’espaces wikis pour la permettant à tout collaboration en ligne visiteur autorisé de modifier à volonté le contenu et l’organisation des pages• Outil de co-écriture et de collaboration• Le principe de fonctionnement d’un wiki expliqué en vidéo
  41. 41. RSS• Format de syndication qui permet de mettre à disposition tout ou partie du contenu d’un site web• Un flux RSS permet d’afficher les nouveaux contenus publiés sur un site sans avoir à le visiter• De très nombreux outils et services permettent de lire, de manipuler et de republier les contenus disponibles au format RSS• Le RSS sur
  42. 42. PODCAST• Canal de distribution • Podemus : service d’annuaire, de contenus moteur de recherche et lecteur multimédia, un de podcasts audio et vidéo podcast est constitué francophone de fichiers audio ou vidéo encapsulés dans un flux RSS• Un programme spécifique permet de lire le contenu du podcast et de le télécharger pour le conserver sur l’ordinateur ou le transférer vers un autre support numérique
  43. 43. CREATIVE COMMONS• Les licences Creative Commons sont des contrats-type pour la mise à disposition d’œuvres en ligne (textes, photos, sons, sites web, etc).• Elles facilitent la réutilisation de contenus en autorisant des tiers à exercer des actes (reproduction, diffusion, adaptation) qui nécessitent normalement dobtenir préalablement lautorisation des titulaires de droit.• Le principe de Creative Commons expliqué en vidéo
  44. 44. WIDGET• Un widget est un petit • Box : service de stockage et module, paramétrable et partage de fichiers proposant un personnalisable, qui widget à installer sur votre propre permet d’embarquer de site web l’information et de la transporter vers le point de destination de son choix• 3 types de widgets : - les widgets pour le web - les widgets pour le bureau - les widgets pour mobiles
  45. 45. MASHUP• Un mashup est un site web qui utilise et croise le contenu provenant d’autres sites pour proposer un nouveau service FlickrVision GoogleMaps + Flickr• Cette capacité de mixage repose sur l’ouverture des 2 exemples de mashups cartographiques API TwitterVision• API = interface de GoogleMaps + Twitter programmation qui permet de recourir aux fonctions et contenus d’un site web à partir de commandes externes
  46. 46. SOCIAL NETWORKING• Les sites web de réseautage • Ning : service de création social fournissent des outils d’espaces de réseautage social pour faciliter le processus de personnalisables mise en relation et supportent la prise de contact en ligne• Généralistes (MySpace, FaceBook) ou spécialisés (Linkedin, Viadeo), ils reposent sur une approche à la fois individuelle (profil des utilisateurs) et collective (communauté globale des utilisateurs et relation entre les membres)

×