Les Adjoints au médecinSur la piste vers unemeilleure efficiencePrésenté par: Louis-François Robichaud, CCPA, Président de...
Qu’est ce qu’un Adjoint au médecin?• Les adjoints au médecin (AM) sont des professionnels de lasanté possédant une formati...
• Le champ de pratique de l’adjoint au médecin est le miroir duchamp de pratique du médecin superviseur et reposeentièreme...
• L’adjoint au médecin fonctionne comme un prolongement dela main du médecin et il pratique de façon collaborative• La fle...
Responsabilité de l’adjoint aumédecin• Obtenir l’histoire médicale• Procéder à l’examen physique• Prescrire et interpréter...
Responsabilités additionnelles• L’assistance chirurgicale• Prodiguer des conseils en matière de prévention• Soutien admini...
Historique de la profession• La profession a vu le jour au État Unis au milieu des années60 pour faire face a une pénurie ...
Le paysage Américain• Il y a 84 250 adjoints au médecin en pratique (AAPA 2011)dont plus de 30% en soins primaire (AAPA Ce...
Et qu’en est il du Canada?• Actuellement de 300 à 350 adjoints au médecin pratiquent auCanada• 4 programmes de formation u...
Formation des Adjoint au médecin auCanada• A ce jour, on compte 4 programmes de formation au pays• Programme de formation ...
• Programme d’une duré de 24 à 26 mois divisé en 3 phases.• Phase 1: Formation didactique• Phase 2: Formation pratique• Ph...
Certification• Le Conseil de certification des adjoints au médecin du Canadaadministre et maintient le processus de certif...
Impact sur le système de santé• Réduction du temps d’attente et du nombre de patients quiquittent sans être vus au service...
Obstacles et Défis• Modèle de financement pour les adjoints au médecin• Responsabilité légale• Profession qui demeure peu ...
Qu’en est-il de la profession au Québec• Présentement les AM en pratique au Québec le font au sein des Forcescanadiennes. ...
Conclusion• La valeur ajoutée au système de santé par cette profession estévidente• Les AM jouent un rôle important en tan...
Questions ?
RessourcesLes adjoints au médecin guide pratique pourles médecins du Canada:http://www.cma.ca/multimedia/CMA/Content_Image...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation louis françois robichaud

330 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Point #1: Par exemple: J’ai reçu la formation de médecine d’aviation de base. Je suis donc habileté a prodiguer des soins au personnel navigant, a déterminer si le pilote est médicalement apte a voler. Je ne peut remplir cette tache que si mon médecin superviseur possède la formation de médecin de vol (flight surgeon).Le psychiatre supervisant un AM pratiquant en Psychiatrie ne peut lui demander d’accomplir une procédure chirurgicale. Point #2: Au fil du temps, avec le développement de la relation de confiance et des habiletés clinique, le médecin superviseur augmentera les responsabilité de l’AM. Selon la situation, le médecin superviseur peut aussi restreindre le champ d’activité de l’AM
  • Point #1:Point # 2:De fait: Les AM sont employé à l’urgence, en spécialité chirurgicales (ortho, chirurgie générale, neurochirurgie) en Psychiatrie, en médecine interne, dans des centre de soins de longue durée,
  • 1967, graduation de la première cohorte d’AM (3) à l’université Duke en Caroline du Nord. C’est ce qui a jeté la base de la profession d’adjoint au médecin.
  • Le privilège de prescription des AM au États Unis inclue la prescription de substances contrôlé.
  • La profession a ses racines profondément encré au sein des forces canadiennes. L’utilisation de cliniciens intermédiaire (sous différente dénomination) est pratique courante dans la marine depuis plus de 40 ans. Point #4: Ils sont employés dans les installations minières et pétrolières situé dans les région nordique du pays tel que les Territoires du nord ouest et le Yukon. Les AM militaires pratiquent partout au pays, à bord des navires de la marine royale canadienne et à l’étranger.
  • Tout ces programmes mènent a l’obtention d’un diplôme universitaireLe programme des FC: Baccalauréat dispensé par l’université du Nebraska 24 candidats par annéeLe programme de l’université du Manitoba: Maitrise 12 candidats par annéeLe programme de l’université McMaster: Baccalauréat 20 candidatLe programme du consortium: Baccalauréat 20 candidat (livraison sur plusieurs site urbain et rural, avec une composante de formation a distance)
  • Formation et intensive et exigeante. Elle se fait sur une période de 24 a 26 mois consécutifs.Phase 1: Au cours de cette première partie, le candidat, recevra une formation didactique ou il étudiera l’anatomie, la physiologie, la physiopathologie, la pharmacologie, les modalité thérapeutiques, les examens physique, etc. Cette formation se fait en classe, en laboratoire et en atelier de simulation. Le corps professoral est composé de médecins, d’adjoints au médecins, d’infirmières, et de techniciens. Phase 2: La seconde partie du programme se fait sous forme de résidence. Le candidat passera la majeure partie de la second année en rotation clinique. Pendant cette phase, le candidat pratique au sein de différent services tel que: Traumatologie, Urgence, Obstétrique, Orthopédie, Psychiatrie, Médecine interne, Chirurgie général, Médecine familiale, Anesthésie, Pédiatrie, Phase 3: La formation se termine par une évaluation finale. Chaque programme administre cette phase de façon un peu différent mais en général, il s’agit d’une série d’examen pratique et oral. Certain ajoute un projet de recherche.
  • Point #1: Le Conseil de certification des adjoints au médecin du Canada (CCAMC) est un conseil de l’Association canadienne des adjoints au médecin (ACAM) qui administre et maintient le processus de certification des AM. Ce conseil établis les standard de certifications et les critères d’admissibilité à l’examen de certification.  Le CCAMC est composé d’un minimum de deux adjoints au médecin certifié et de représentants des catégories suivantes: un médecin un régulateur un professionnel connexe de santé un éducateur un consommateur Président, comité d’examen Président, comité de la FPCPOINT # 2:Suite a leur formation, les adjoints au médecin qui graduent d’un programme agréé par l’association médicale canadienne sont invité a prendre au part au processus de certification des AM. Le processus de certification comprend 2 partie:Partie 1: L’examen de certification d’entrée en pratique. Cet examen se tien une fois par année en septembre et est administré simultanément en 2 ou 3 endroits au pays. Cet examen est administré indépendamment de tout autre institutiond’enseignement afin d’assurer que le AM rencontre les standards fixés par le profil national de compétences (PNC) pour la profession d’AM.  L’ACAM vise à réassurer le public et démontrerqu’il existe un standard national de soin que rencontre les adjoints au médecin qui ontcomplété avec succès l’examen de certification. Partie 2: Le maintien de la certification via un program de formation professionnelle continue. Utilisant les system de suivi du collège des médecins de famille du Canada. L’AM doit cumuler 250 crédit de formation professionnelle continue sur une période de 5 ans. De ses 250 crédits, un minimum de 125 crédits doivent être MAINPRO-1 et-ou MAINPRO-C.
  • Voici maintenant quelques exemples d’impacte réel et mesurable qui ont été observé en Ontraio et au Manitoba.Point #1: Une étude de l’université McMaster démontre que les AM à l’urgence réduisent les temps d’attente 1.6 fois et une réduction du nombre de patient qui quittent sans être vu par 24% (Ducharme, Adler, Pelletier, Murray and Tepper. (2009). Impact on patient flow after the integration of nurse practitioners and physician assistants in Ontario emergency departments. The Canadian Journal of Emergency Medicine, Vol. 5, p.p. 458. Retrievedfrom: http://www.cjem-online.ca/v11/n5/p455)Point #2: Une étude de la division d’orthopédie de l’université du Manitoba démontre que l’addition d’AM a l’équipe d’orthopédie a permis l’augmentation du volume de procédures d’arthroplastie de l’ordre de 42% et diminué les temps d’attente par 32 %. (Bohm, Dunbar, Pitman, Rhule and Araneta. (2009). Experiencewithphysician assistants in a Canadian arthroplasty program. Can J Surg, Vol. 53, No. 2, p.p. 106 - 107. Retrievedfrom: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2845948/Point #3:Une étude américaine suggère que d’avoir un AM dans un établissement de soins de longue duré (CHSLD) peut se traduire une évaluation plus rapide des patients et peut dans certain cas éviter un transfer vers un centre hospitalier. De plus la présence d’ AM en soins de longue duré on démontré une diminution du nombre d’admission de l’ordre de 38%. (Hooker, Cawley and Asprey. (2010). Physician Assistant Specialization: Nonprimary care. PA Specialty Care. Ch. 7.)p.p. 235.Point #4: La présence d’un AM au sein de l’équipe, assiste le médecin a gérer la population de patient qu’il suit.Les AM en soins primaire peuvent voir 75% de tout les cas sans devoir a se référer au médecin. (Schweitzer, S.O. & Record, J.C. (1981). Staffing primary care in 1990: physician replacement and cost saving Springer Publication Co., New York.)Les AM peuvent gérer près de 62% de tout les patient qui se présentent aux services d’urgence. (The Australasian College of Emergency Medicine and Australasian Society for Emergency Medicine. (2011). Roles and Task Assignments. para 3, p.p. 9.)Les AM permettent aux médecins d’augmenter le nombre de patients qu’ils traitent en une journée et qu’il servent dans leurs pratique globale. La présence d’un AM dans l’équipe, permet a plusieurs médecin d’offrir un service de rendez-vous du même jour(Taylor, M.T.,Taylor D. W. (unpublished) (2012). Benefits and Barriers to the Employment of Physician Assistants by Physicians in the Ontario Health Care System: A Qualitative Study.)
  • Point # 1: La majorité position d’AM au Canada, sont présentement financé par les gouvernements provinciaux et les Forces canadiennes. Il y a bien quelques positions qui sont financé par la pratique du médecin ou par l’institution qui l’emploie. L’ACAM est étroitement impliqué dans les discussion avec les décideurs a fin de développer des modèles de financement qui peuvent être appliqué et adopté partout au pays.Point # 2:Le médecin superviseur profite d’une couverture d’assurance responsabilité offerte par L'Association canadienne de protection médicale lorsqu’ils travaillent avec un AM. L’assurance responsabilité de l’AM est offerte par l’employeur ou il peut obtenir une couverture additionnel par Willis of Canada.Point # 3:Bon nombre de médecin au Québec ne connaissent pas la profession d’AM ou ignore que nous existons au Canada. Ils ne connaissent pas les avantages que nous pouvons amener a leurs pratique. Nous devons poursuivre notre travail d’éducation a fin de faire connaître notre profession.
  • Sur les bases de Bagotville, Valcartier, Montréal et St-Jean-sur-le-Richelieu les AM font partie intégrante et essentiel de l’équipe soignante. Au cours des ans, plusieurs Québécois ont reçu des soins prodigué par des AM car le centre hospitalier McGuill fait équipe avec les FC dans l’entrainement initial des AM ainsi que dans le maintien des habiletés cliniques et pour la préparation pré-déploiement. L’ACAM déploie beaucoup d’effort et de ressources (compte tenu des dimensions de l’organisation) pour se faire connaître. Nous participons a de multiples conférences, et événements au pays. Il est bien connu que la voix de l’Association médicale du Québec et de ses membres a beaucoup de poids et crédibilité au près de la population et du gouvernement. C’est sur cette notoriété que je mise aujourd’hui. Votre support nous serait grandement utile pour arriver a nos fins. L’Association médicale canadienne en collaboration avec l’ACAM ont développé un guide pratique pour les médecins.
  • Présentation louis françois robichaud

    1. 1. Les Adjoints au médecinSur la piste vers unemeilleure efficiencePrésenté par: Louis-François Robichaud, CCPA, Président de la région du Québec,Association canadienne des adjoints au médecin
    2. 2. Qu’est ce qu’un Adjoint au médecin?• Les adjoints au médecin (AM) sont des professionnels de lasanté possédant une formation académique solide et deshabiletés cliniques de première ordre• Formés dans le modèle médical ils sont en mesure d’évaluer,diagnostiquer, et de fournir des soins de santé sous leleadership et la supervision d’un médecin
    3. 3. • Le champ de pratique de l’adjoint au médecin est le miroir duchamp de pratique du médecin superviseur et reposeentièrement sur la relation professionnelle entre le médecinet l’adjoint au médecin• Le niveau de responsabilité et le degré de direction dépendrade plusieurs facteurs tel que:• la relation avec le médecin superviseur• l’expérience• la nature ainsi que l’environnement de pratique• les besoins
    4. 4. • L’adjoint au médecin fonctionne comme un prolongement dela main du médecin et il pratique de façon collaborative• La flexibilité de sa formation de généraliste fait qu’il est enmesure d’être employé dans toutes les spécialités de lamédecine
    5. 5. Responsabilité de l’adjoint aumédecin• Obtenir l’histoire médicale• Procéder à l’examen physique• Prescrire et interpréter les examens diagnostique• Poser un diagnostic• Établir un plan thérapeutique• Initier les modalités thérapeutiques incluant laprescription de médication ou la rédaction d’ordonnancesmédicales
    6. 6. Responsabilités additionnelles• L’assistance chirurgicale• Prodiguer des conseils en matière de prévention• Soutien administratif• Éducation• Recherche
    7. 7. Historique de la profession• La profession a vu le jour au État Unis au milieu des années60 pour faire face a une pénurie et une distributiongéographique inégale des médecins• Le rôle de l’adjoint au médecin fut développé enapprofondissant la formation des corpsman américain deretour de la guerre du Viêt-Nam
    8. 8. Le paysage Américain• Il y a 84 250 adjoints au médecin en pratique (AAPA 2011)dont plus de 30% en soins primaire (AAPA Census 2010)• 156 programmes de formation accrédités (maitrise etdoctorat)• Législation en place dans tout les états• Privilèges de prescription
    9. 9. Et qu’en est il du Canada?• Actuellement de 300 à 350 adjoints au médecin pratiquent auCanada• 4 programmes de formation universitaire (accrédités par l’AMC)• Près de 132 candidats en formation• Les AM pratiquent au Nouveau Brunswick, en Ontario auManitoba et en Alberta
    10. 10. Formation des Adjoint au médecin auCanada• A ce jour, on compte 4 programmes de formation au pays• Programme de formation des adjoints au médecin du Centre d’instruction desServices de santé des Forces canadiennes• Programme de formation des adjoints au médecin de l’Université du Manitoba• Programme de formation des adjoints au médecin de l’Université McMaster• Le « Consortium of PA Education » (l’Université de Toronto, le « NorthernOntario School of Medicine » et le « Michener Institute for Applied HealthSciences »)
    11. 11. • Programme d’une duré de 24 à 26 mois divisé en 3 phases.• Phase 1: Formation didactique• Phase 2: Formation pratique• Phase 3: Évaluation finale
    12. 12. Certification• Le Conseil de certification des adjoints au médecin du Canadaadministre et maintient le processus de certification AM• L’examen de certification d’entrée en pratique pour l’adjointau médecin est administré indépendamment de touteinstitution d’enseignement afin d’assurer que le AM rencontreles standards fixés du Profil national de compétences (PNC)pour la profession d’Adjoint au médecin
    13. 13. Impact sur le système de santé• Réduction du temps d’attente et du nombre de patients quiquittent sans être vus au service d’urgence• Augmentation du nombre d’arthroplasties effectuées depuisl’addition d’AM à l’équipe orthopédique• Réduction du taux de réadmission dans la population gériatrique• Expansion de la pratique du médecin
    14. 14. Obstacles et Défis• Modèle de financement pour les adjoints au médecin• Responsabilité légale• Profession qui demeure peu connue
    15. 15. Qu’en est-il de la profession au Québec• Présentement les AM en pratique au Québec le font au sein des Forcescanadiennes. Notre but est d’intégrer notre rôle au système de santé publique• L’ACAM a eu des discutions au sujet de la profession d’AM avec l’AMQ, plusieursmédecins et avec des représentants du gouvernement• Si nous voulons voir la profession d’AM s’intégrer aux services de santé québécois,l’ACAM aura besoin de votre assistance pour faire pression au près des décideurset du gouvernement
    16. 16. Conclusion• La valeur ajoutée au système de santé par cette profession estévidente• Les AM jouent un rôle important en tant que professionnelsdédiés qui prodiguent des soins de qualité à leurs patients• La profession d’AM a grandement progressée au pays. Nouscomptons présentement entre 300 et 350 AM en pratiqueactive au sein des systèmes de santé canadiens• J’espère avoir piqué votre curiosité et que vous serezintéressés à en apprendre d’avantage au sujet des Adjoints aumédecin
    17. 17. Questions ?
    18. 18. RessourcesLes adjoints au médecin guide pratique pourles médecins du Canada:http://www.cma.ca/multimedia/CMA/Content_Images/Inside_cma/Advocacy/Physician_Assistants/PA-Toolkit_fr.pdfAssociation Canadienne des Adjoints au Médecin:www.capa-acam.ca

    ×