Changement de Politiquede traitement antipaludique versles ACT à MadagascarRomy RAZAKANDRAINIBEInstitut Pasteur de Madagas...
Politique de traitement antipaludiqueOMS: Ensemble de recommandations et deréglementations au sujet de la disponibilité et...
Quand changer la politique de traitement antipaludiques?La chimiorésistance aux antipaludique surtout de 1er ligne,impose ...
Processus de changement de la politique de traitementquatre périodes conduisent à une modification des politiquespharmaceu...
Pourquoi le changement vers les ACT ?États des lieuxÉtats des lieuxÉtats des lieuxÉtats des lieuxLe poids du paludisme s’a...
1978198119821983198419851986198719881989ADAPTED FROMCHARMOT ET AL, 1991ADAPTED FROMCHARMOT ET AL, 1991Utilisation du CQ de...
Aspects de la sensibilité de P. falciparum à lachloroquine à Madagascar de 1982-1993 (Raharimalala L. etal.)02.3%5.3%24.6%...
Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascar1982-1986: 20% des malades présentent uncaract...
Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarRandrianarivelojosia MRandrianarivelojosia MRa...
Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarProtocole OMS 14 jours de suivi Mars- Juin 200...
Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarChangement de la politique de traitement dupal...
Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarMise en place (ACT):Mise en place (ACT):Mise e...
Temps: modifier une politique de traitement et d’introduiredes changementsTrouver de nouvelles source de produits, former ...
Deux problèmes majeurs dans la mise en œuvredes programmes de luttes contre le paludisme :1. Prix des produits (traitement...
Problème d’approvisionnementPénurie = épidémieil faut qu’il y ait une bonne distribution (non stockage auniveau des servic...
Changement de politique de traitementantipaludique à Madagascar a pris presque 23 ansChangement 2004 : sous l’impulsion de...
BibliographieArroson et al., [Chloroquin resistant falciparum malaria in Madagascar and Kenya ]Ann. Trop. Med. Parasitol. ...
BibliographieRandrianasolo L, Randriamanantena A, Ratsimbasoa A, RakotosonJD,Randriambelosoa J, Raveloson A, Rakotondrajao...
Changement de Politiquede traitement antipaludique versles ACT à MadagascarRomy RAZAKANDRAINIBEInstitut Pasteur de Madagas...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Changement de politique de traitement antipaludiques vers les ACT à Madagascar

618 vues

Publié le

Changement de politique de traitement antipaludiques vers les ACT à Madagascar - Présentation de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Romy RAZAKANDRAINIBE - Etudient - Chercheur - Institut Pasteur de Madagascar - Antananarivo, Madagascar - romy@pasteur.mg

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
618
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Changement de politique de traitement antipaludiques vers les ACT à Madagascar

  1. 1. Changement de Politiquede traitement antipaludique versles ACT à MadagascarRomy RAZAKANDRAINIBEInstitut Pasteur de MadagascarEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Politique de traitement antipaludiqueOMS: Ensemble de recommandations et deréglementations au sujet de la disponibilité et del’utilisation rationnel des antipaludiques dans unpaysPolitique efficace de traitement doit viser:Réduction de la morbidité, mortalitéStopper la progression du paludisme simple vers paludismegraveRéduire a minimum le développement de la résistance auxantipaludique
  3. 3. Quand changer la politique de traitement antipaludiques?La chimiorésistance aux antipaludique surtout de 1er ligne,impose le changement de politique thérapeutique dupaludisme dans les pays d’endémieAugmentation de morbidité de mortalité associé aupaludismeLes évidences ou les preuves certaines obtenus par desétudes ( epidemiologiques, sociologiques…)Le seuil pour changer de politique de traitement dans leszones d’endémie est le suivant :échec thérapeutique >15%Les directives et /ou l’appui de la communauté internationale
  4. 4. Processus de changement de la politique de traitementquatre périodes conduisent à une modification des politiquespharmaceutiques :période de grâce:période de grâce:période de grâce:période de grâce: taux d’échecs thérapeutiques entre 0% et 4%période d’alerte:période d’alerte:période d’alerte:période d’alerte: lorsqu’ils se situent entre 5% et 14%période d’action:période d’action:période d’action:période d’action: entre 15% et 24%période de changementpériode de changementpériode de changementpériode de changement :::: >25%A cause de la période de battement nécessaire pourvéritablement modifier les politiques de traitement (périodespouvant aller de 12 à 18 mois et même jusqu’à 10 ans)le processus de changement doit être amorcé avant qu’on aitatteint des taux d’échecs thérapeutiques élevés.(OMS)
  5. 5. Pourquoi le changement vers les ACT ?États des lieuxÉtats des lieuxÉtats des lieuxÉtats des lieuxLe poids du paludisme s’aggraveLa résistance aux antipaludiques (CQ)Recrudescence des infectionRetard à la guérison clinique …SurcoûtMortalitéQue peut on attendre des ACT?Que peut on attendre des ACT?Que peut on attendre des ACT?Que peut on attendre des ACT?Réponse plus rapideProtection contre la résistanceRéduction de la transmissionRéduction de la morbidité et mortalité
  6. 6. 1978198119821983198419851986198719881989ADAPTED FROMCHARMOT ET AL, 1991ADAPTED FROMCHARMOT ET AL, 1991Utilisation du CQ depuis1945 à Madagascar1975 (Goasguen et al.):suspicion des premiers casde chloroquino-resistanceConfirmation en 1981(Arroson et al. , 1981)1982: études dans diversfaciès épidémiologiquespour surveiller lephénomèneUtilisation du CQ depuis1945 à Madagascar1975 (Goasguen et al.):suspicion des premiers casde chloroquino-resistanceConfirmation en 1981(Arroson et al. , 1981)1982: études dans diversfaciès épidémiologiquespour surveiller lephénomèneChangement de politique de traitement antipaludique vers les ACT à M
  7. 7. Aspects de la sensibilité de P. falciparum à lachloroquine à Madagascar de 1982-1993 (Raharimalala L. etal.)02.3%5.3%24.6%67.8%264Ankazobe (1990-1993)07.9%19.7%17.1%55.3%76Cote Est (1989-1990)02.4%4.8%12.8%80%291+++ région (1982-1986)« R3 »« R2 »« R1 »« SR1 »« S »NombreR1: quand la parasitémie devient négative mais se repositive à J7R2: elle chute au dessous de 25% de sa valeur initiale mais ne disparaît pastotalementR3: Il n’y a pas de diminution notable de la parasitémieSR1: il n’y a plus de parasite dans le sang périphérique à J7 mais, onretrouve à J14. Dans ce cas, il peut s’agir d’une résistance Type R1 tardifou de recontamination+++ région: Tamatave, Manakara, Nosy be, Morondava, Fianarantsoa, Ankazobe, Andekaleka,Alatsinainy
  8. 8. Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascar1982-1986: 20% des malades présentent uncaractère de résistance au traitementstandard(CQ)Le phénomène de résistance a connu uneaggravation depuis 1987Le taux d’échec thérapeutique souligne lanécessité d’une évaluation de l’efficacité desantipaludiqueDéveloppement rationnelle dans la lutte contre lepaludismeRaharimalala L. et al. (1995)
  9. 9. Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarRandrianarivelojosia MRandrianarivelojosia MRandrianarivelojosia MRandrianarivelojosia M. et al.,(2002)sensibilité de P.falciparum à l’AmodiaquineL’Amodiaquine est un alternative efficace à la chloroquine àMadagascarRandrianasoloRandrianasoloRandrianasoloRandrianasolo L.L.L.L. et al., (2003)« Aujourd’hui, SP est efficace à Madagascar,et les souches deP.falciparum résistant au SP est quasi-inexistantes »L’absence de R3L’absence de R3L’absence de R3L’absence de R3 in vivoin vivoin vivoin vivo a permis de conserver la CQ à laa permis de conserver la CQ à laa permis de conserver la CQ à laa permis de conserver la CQ à la1111èreèreèreère place dans la chimiothérapie et son efficacité sur lesplace dans la chimiothérapie et son efficacité sur lesplace dans la chimiothérapie et son efficacité sur lesplace dans la chimiothérapie et son efficacité sur lessignes cliniquessignes cliniquessignes cliniquessignes cliniquesCQ: accessible, faible coûtCQ: accessible, faible coûtCQ: accessible, faible coûtCQ: accessible, faible coûtChanger la politique de traitement coûte cher (formation,Changer la politique de traitement coûte cher (formation,Changer la politique de traitement coûte cher (formation,Changer la politique de traitement coûte cher (formation,distribution…..)distribution…..)distribution…..)distribution…..)
  10. 10. Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarProtocole OMS 14 jours de suivi Mars- Juin 20048255 (67%)21 (26%)5 (6%)1 (1%)Total2519 (76%)4 (16%)2 (8%)0CQ préemballée5736 (63%)17 (30%)3 (5%)1 (2%)CQ (25mg/kg)totalRCPAEPTECTETPRéponse thérapeutique chez les <5 ansRéponse thérapeutique chez les <5 ansàààààààà P. falciparumP. falciparumP. falciparumP. falciparumP. falciparumP. falciparumP. falciparumP. falciparum àààààààà Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Ste Marie (Madagascar)Chloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeChloroquine dans le traitement du paludismeConférence Dr. Randrianarivelojosia, M. (IPM 22/04/07)Étude menée en 2004 à Sainte-Marie par le GRP, en collaboration avec leMINSANPF, le taux d’échec a été de 36% chez les enfants de moins de 5ansCe taux est supérieur au seuil de 25% préconisé par l’OMS au delà du quelLa CQ doit être abandonnée
  11. 11. Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarChangement de la politique de traitement dupaludisme simple en 2004200420042004 à Madagascarsous l’impulsion de l’OMS: changement thérapeutiquevers l’utilisation des traitements combinés à base dedérivés d’artémisinine (ACT)CQCQCQCQ ArtesunateArtesunateArtesunateArtesunate –––– AmodiaquineAmodiaquineAmodiaquineAmodiaquine (1(1(1(1èèèèrererere ligne )ligne )ligne )ligne )ArtemetherArtemetherArtemetherArtemether ––––LumefantrineLumefantrineLumefantrineLumefantrine (2(2(2(2èèèèmemememe ligne)ligne)ligne)ligne)
  12. 12. Changement de politique de traitement antipaludique vers les ACT àMadagascarMise en place (ACT):Mise en place (ACT):Mise en place (ACT):Mise en place (ACT):Priorité cote Est (27 services de santé de District) +formation des agents de santé dans le reste de l’îleLes traitements ACT sont introduits progressivement dans lacommunautéPlan de retrait de la CQ:Plan de retrait de la CQ:Plan de retrait de la CQ:Plan de retrait de la CQ:Phase de transition, jusqu’à la disponibilité desmédicaments combinés au niveau des districtsutilisation la CQAu fur et à mesure de la disponibilité de l’ACT au niveau desdistricts on retire définitivement la CQ des formationsanitaireProgramme National de lutte contre le Paludisme MINSANPF 2005
  13. 13. Temps: modifier une politique de traitement et d’introduiredes changementsTrouver de nouvelles source de produits, former lespersonnels , et mettre en place des canaux de distributionIntroduction des ACTs et des TDRCapacités des services de santé pour s’approprier de cesnouveaux schémas thérapeutiquesDémarche ne peut être réalisée qu’avec l’aide d’un soutienfinancier international important et à long termeObstacles
  14. 14. Deux problèmes majeurs dans la mise en œuvredes programmes de luttes contre le paludisme :1. Prix des produits (traitement à base d’ACT~1$)2. Disponibilité effective ????(CQ accessible des les zones enclavées loin des centre de santé)Ainsi, si des mesures ne sont pas prises pour garantir uneproduction en quantité suffisante des produits vendus à prixaccessible pour tous les maladesL’empressement dans l’introduction des nouveaux traitementse résume à la distribution d’un traitement efficace issus destechnologies avancée, mais trop cherObstacles
  15. 15. Problème d’approvisionnementPénurie = épidémieil faut qu’il y ait une bonne distribution (non stockage auniveau des service de santé des districts )Obstacles
  16. 16. Changement de politique de traitementantipaludique à Madagascar a pris presque 23 ansChangement 2004 : sous l’impulsion de l’OMSL’utilisation des antipaludiques est une arme pouréliminer le PaludismeArme à double tranchantsUtiliser cette arme a bon escient pour avoir del’impact + les autres stratégiessurveillanceCONCLUSION
  17. 17. BibliographieArroson et al., [Chloroquin resistant falciparum malaria in Madagascar and Kenya ]Ann. Trop. Med. Parasitol. 1981., 75,367-73Blanchy S, et al. [évolution de la chimiosensibilité de P. falciparum à Madagascar etconséquences operationnelles]Bull. soc. Path. Ex., 1993; 86: 254-59Goasguen J. et al. [Plasmodium falciparum chloroquino-resistant? A propos des deuxpremiers cas malgaches].Arch. Inst. Pasteur Madagascar .,1987 , 53(1) 77-103Raharimalala L, Rabarison P, Lepers-Rason MD, Lepers JP, Ramambanirina L, RasonMA, Jambou R, Roux J. [Drug resistance and therapeutic strategy] Sante. 1995 Nov-Dec;5(6):389-92.Raharimalala L, Lepers JP, Lepers-Rason MD, Rabarison P, Ramambanirina L,Roux J.[Aspects of Plasmodium falciparum sensitivity to chloroquine in Madagascar from 1982to 1993] Arch Inst Pasteur Madagascar. 1993;60(1-2):60-4.Randrianasolo L, Randriamanantena A, Ratsimbasoa A, RakotosonJD,Randriambelosoa J, Raveloson A, Rakotondrajaona N, Tuseo L,Randrianarivelojosia M. [Assessment of sulfadoxine-pyrimethamine (Fansidar,Paludar) efficacy inpatients with uncomplicated malaria in Madagascar: preliminarystudy to propose a simplified study protocol] Arch Inst Pasteur Madagascar. 2003;69(1-2):52-6.Politique Nationale de lutte contre le Paludisme Mininstere de la santé et du Planningfamilial DEC 2005
  18. 18. BibliographieRandrianasolo L, Randriamanantena A, Ratsimbasoa A, RakotosonJD,Randriambelosoa J, Raveloson A, Rakotondrajaona N, Tuseo L,Randrianarivelojosia M. [Assessment of sulfadoxine-pyrimethamine(Fansidar, Paludar) efficacy inpatients with uncomplicated malaria inMadagascar: preliminary study to propose a simplified studyprotocol] Arch Inst Pasteur Madagascar. 2003;69(1-2):52-6.Randrianarivelojosia M, et al., [In vitro sensitivity of P. falciparum toamodiaquine compared with other major antimalarials inMadagascar ] Parassitologia. 2002; 44(3-4):141-7Anon. [cited 22 march 2007] The use of antimalarial drugs availablefrom :http://www.who.int/malaria/cmc_upload/0/000/014/923/am_4.htmWHO/HTM/RBM/2003/05 evaluation et surveillance de l’efficacitédes antipaludiques pour le traitement du paludisme à Plasmodiumfalciparum non compliquéMerci !
  19. 19. Changement de Politiquede traitement antipaludique versles ACT à MadagascarRomy RAZAKANDRAINIBEInstitut Pasteur de Madagascar

×