LES PREUVES DU CONTROLEGENETIQUE: ̏MALARIA HYPOTHESIS˝,LES ETHNIES, ETUDES FAMILIALES ETETUDE CHEZ LES JUMEAUXOffianan And...
“MALARIA HYPOTHESIS
..Distribution géographique de l’Hb cSource:Cavalli Sforzza, Paolo Menozzi, Alberto Piazza.the history and geography human...
Protection Hbc contre paludisme gravechez les dogons
ICAM-1kilifi/kilifiICAM-1TNFα-308A, TNFα-376ATNFα-238ATNFαHLA-B53HLAPolymorphismesGènes candidatsAUTRES GENES CANDIDATS
Pression anophelienne idemPression médicamenteuse idemAccessibilité idemFacteurs socioculturels idemMéthodes de prévention...
FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.FulaniMossi-Rimaibé
FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
PEULH ET DOGON AU MALI
PEULH ET DOGON AU MALIAMA1-fvo AMA1-3D7Moyenne géometriques des Anticorps anti-AMA1-fvo et anti-AMA1-3D7 dans lesdeux grou...
Moyennes géométriques des Anticorps anti-MSP1-fvo et anti-MSP1-3D7 dans lesdeux groupes ethniquesPEULH ET DOGON AU MALI
ETUDES FAMILIALESSource: Olivier D. et al.2002
ETUDES FAMILIALESEnfants Membres d’une même fratrie: Niveau desensibilité plus homogène qu’un ensemble defamilles différen...
ETUDES FAMILIALESDISTRIBUTION FAMILIALE DE LA SENSIBILITE AUPALUDISMEFacteurs liés à la transmission?Facteurs génétiques?F...
ETUDES FAMILIALESAnalyse de ségrégation: preuve de l’existence d’uncontrôle génétique de l’infectionAbel L.Cot M et al.(19...
ETUDES FAMILIALESLien entre le contrôle de l’infection et la régionchromosomique 5q31-q33Garcia A et al. 1998Rihet P. et a...
Chromosome 5q31-q33
ETUDES FAMILIALESCorrélation familiale de la réponse immunitaireAucan C, et al. 2000: Corrélation familiale de la réponseh...
ETUDES CHEZ LES JUMEAUXSjoberg K et al. 1992/ Jepson A et al. 1997/Troye-Blomberg M(1997):Taux d’anticorps spécifiques plu...
CONCLUSIONCompréhension Mécanismes complexes de lapathogénie du paludisme et meilleure compréhensionpart respective des di...
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES1. D. Modiano, V. Petrarca, B. S. Sirima, I. Nebié, D. Diallo, F. Esposito and M. Coluzzi 1996....
9. Stirnadel H et al. 2000. Assessment of different sources of variation in the antibody responses tospecific malaria anti...
Les preuves du contrôle génétique: "MALARIA HYPOTHESIS", les ethnies, études familiales et études chez les jumeaux
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les preuves du contrôle génétique: "MALARIA HYPOTHESIS", les ethnies, études familiales et études chez les jumeaux

480 vues

Publié le

Les preuves du contrôle génétique: "MALARIA HYPOTHESIS", les ethnies, études familiales et études chez les jumeaux - Présentation de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - André Offianan TOURE - Médecin - Chercheur - Institut Pasteur de Côte d'Ivoire - Abidjan, Côte d'Ivoire - aoffianan@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
480
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les preuves du contrôle génétique: "MALARIA HYPOTHESIS", les ethnies, études familiales et études chez les jumeaux

  1. 1. LES PREUVES DU CONTROLEGENETIQUE: ̏MALARIA HYPOTHESIS˝,LES ETHNIES, ETUDES FAMILIALES ETETUDE CHEZ LES JUMEAUXOffianan André TOUREUPAL/IPCIEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. “MALARIA HYPOTHESIS
  3. 3. ..Distribution géographique de l’Hb cSource:Cavalli Sforzza, Paolo Menozzi, Alberto Piazza.the history and geography human genes.1994.Princeton Univerty press;“MALARIA HYPOTHESIS
  4. 4. Protection Hbc contre paludisme gravechez les dogons
  5. 5. ICAM-1kilifi/kilifiICAM-1TNFα-308A, TNFα-376ATNFα-238ATNFαHLA-B53HLAPolymorphismesGènes candidatsAUTRES GENES CANDIDATS
  6. 6. Pression anophelienne idemPression médicamenteuse idemAccessibilité idemFacteurs socioculturels idemMéthodes de prévention idemDifférent background génétiqueDifférente susceptibilité (portageparasitaire, incidence des épisodescliniques, densité parasitaire)ETHNIESMossi-RimaibéFulani
  7. 7. FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.FulaniMossi-Rimaibé
  8. 8. FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
  9. 9. FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
  10. 10. FULANI, MOSSI ET RIMAIBE AU B.F.
  11. 11. PEULH ET DOGON AU MALI
  12. 12. PEULH ET DOGON AU MALIAMA1-fvo AMA1-3D7Moyenne géometriques des Anticorps anti-AMA1-fvo et anti-AMA1-3D7 dans lesdeux groupes ethniques
  13. 13. Moyennes géométriques des Anticorps anti-MSP1-fvo et anti-MSP1-3D7 dans lesdeux groupes ethniquesPEULH ET DOGON AU MALI
  14. 14. ETUDES FAMILIALESSource: Olivier D. et al.2002
  15. 15. ETUDES FAMILIALESEnfants Membres d’une même fratrie: Niveau desensibilité plus homogène qu’un ensemble defamilles différentes (Olivier D. et al 2002)Fratries: environnement et patrimoine génétiquecommunQuels sont les facteurs qui peuvent expliquer la distributionfamiliale de la susceptibilité au paludisme?
  16. 16. ETUDES FAMILIALESDISTRIBUTION FAMILIALE DE LA SENSIBILITE AUPALUDISMEFacteurs liés à la transmission?Facteurs génétiques?Facteurs immunologiques?
  17. 17. ETUDES FAMILIALESAnalyse de ségrégation: preuve de l’existence d’uncontrôle génétique de l’infectionAbel L.Cot M et al.(1992): Chez 42 familles camerounaisesgène récessif majeur contrôlant le niveau de l’infectionRihet P et al.1998 (53 familles rurales et 43 familles urbaines duB.F.)Garcia A et al., 1998 (44 familles Sud du Cameroun)Facteurs génétiques complexes contrôlant la densité parasitaire:effets plus marqués chez les enfants que chez les adultes
  18. 18. ETUDES FAMILIALESLien entre le contrôle de l’infection et la régionchromosomique 5q31-q33Garcia A et al. 1998Rihet P. et al. 1999 Niveau d’infection sous contrôlecomplexe génétique: 5q31-q33.Flori L et al. 2003Variations dans cette région:45% de la variance de la chargeparasitaire.
  19. 19. Chromosome 5q31-q33
  20. 20. ETUDES FAMILIALESCorrélation familiale de la réponse immunitaireAucan C, et al. 2000: Corrélation familiale de la réponsehumorale (IgG et sous classes) spécifique d’antigène desstades sanguins de P.falciparum« La réponse IgG sous classe dirigée contre des stadessanguins de P.falciparum est partiellement influencée par desfacteurs génétiques »Stirnadel H et al. 2000: Agrégation familiale de la reponseIgG spécifiques: facteurs génétiques ou environnementaux?Amadori a et al.1995: ratio CD4+/CD8+ génétiquementcontrôlé.
  21. 21. ETUDES CHEZ LES JUMEAUXSjoberg K et al. 1992/ Jepson A et al. 1997/Troye-Blomberg M(1997):Taux d’anticorps spécifiques plus concordants chez lesjumeaux monozygotes que chez les jumeaux dizygotesvivant dans le même environnement: régulationgénétique de la réponse humorale
  22. 22. CONCLUSIONCompréhension Mécanismes complexes de lapathogénie du paludisme et meilleure compréhensionpart respective des différents facteurs impliquésPrise en compte la variabilité génétique(sujets à risque):Dev. et Elaboration programmes de contrôle etnouvelles stratégies vacc.Recherche de l’effet biologique: nouvelles perspectivesthérapeutiques visant à restaurer une réponseimmunitaire partiellement déficiente
  23. 23. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES1. D. Modiano, V. Petrarca, B. S. Sirima, I. Nebié, D. Diallo, F. Esposito and M. Coluzzi 1996.Different response to Plasmodium falciparum malaria in West African sympatric ethnic groups(Burkina Faso / Fulani / Mossi / Rimaibé) Proc. Natl. Acad. Sci. USA Vol. 93, pp. 13206-13212. Abel L.Cot M, Mulder L, Carnevale P& Feingold J. segregation analysis detects a major genecontrolling blood infection levels in human malaria. Am J Genet, 1992,50,1308-1317.3.Rihet P et al. 1998. Human malaria: segregation analysis of blood infection levels in suburbanaera and a rural aera in Burkina faso. Genetic epidemiology 15: 435-450.4. Rihet P. et al. 1999. genetic dissection of Plasmodium falciparum blood infection levels andothecomplex traits related to human malaria infection.5. Garcia A et al., 1998. genetic copntrol of blood infection levels in human malaria: evidence fora complex genetic model. Am J Trop Medecine and Hygiene 58:480-4886. Aucan C, et al. 2001. familial correlation of immunoglobulin G subclass responses toP.falciparum antigens in B.F.Infection and immunity 69:996-1101Parasitologia 41: 83-77. Olivier D, migot-nabias F, Mvoukani JL, Yong Lu C, Nabias R, Mayombo J, Tiga H andDeloron P.1999. factors influencing resistance to reinfection with Plasmodium falciparum8. Olivier D, migot-nabias F, Pilkington H, Elissa N, Fousseyni S, Mayombo J, Cot M andDeloron P. 2002. Family analysis of malaria infection in Dinga. Am.J.Trop.Med.,66:124-129
  24. 24. 9. Stirnadel H et al. 2000. Assessment of different sources of variation in the antibody responses tospecific malaria antigens in children in Papua New-guinea. International journal ofepidemiology 29:579-58610. Amadori a et al.1995. genetic control of CD4/CD8 T-cell ratio in humans. Nature Medecine 1:1279-1283.11. Garcia A et al. 1998. linkage analysis of blood Plasmodium falciparum levels: interest of the5q31-q33 chromosome region. American journal of Tropical medecine and Hygiene 58:705-70912.Jepson A et al. 1997. Quantification of the relative contribution of major histocompatibilitycomplex (MHC) and non-MHC genes to human immune response to foreign antigens. InfectImmun, 1997,65,872-876.13. Sjoberg K et al. 1992. genetic régulation of human anti-malaria antibodies in twins.Proceedings of the national Academy of sciences of the USA 89: 2101-2104.14. Troye-Blomberg M, Fogdell A, El-ghazali G, Larsson A, King MH, Sisay-Joof F, Olerup O,Grunewald J and Jepson A. 1997. Analysis of the T-cell receptor V beta usage in monozygoticand dizygotic twins living in Plasmodium falciparum endemic aera in west Africa.15. Dolo A, Modiano D, Maiga B, Daou M, Dolo G, Guindo H, Ba m, Maiga H, Coulibaly D,Perlman H, Troye-Blomberg M, Toure YT, Coluzzi M and Doumbo O.16. L Flori, B Kumulungui, C Aucan, C Esnault, A S Traoré, F Fumoux and P Rihet.2003.Linkage and association between Plasmodium falciparum blood infection levels andchromosome 5q31-q33 http://www.nature.com/gene/journal/v4/n4/full/6363960a.htmlconsulté le 8/03/07REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

×