ASSI Serge-BriceInstitut Pierre RICHET / INSPAtelier paludisme 2006EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILI...
Immunité: reconnaître et tolérer le soireconnaître et rejeter le non soi.Réponses immunitaires:Naturelle ou (innée): non-s...
Prémunition: Immunitéprogressive, éphémère, etincomplèteObservations:Variationintensité de latransmissionEntretenuepar une...
Bien naître:Certains facteursgénétiquesImmunité innée
Protection contre:l’infection par plasmodiesl’apparition des formes graves (P. f.)1. Facteurs liés au GR (structurales ou ...
Bien naître:Certains facteursgénétiquesImmunité innéeApprendre:Immunité adaptative
Male D. 2002
Première ligne de défense contre le parasitePermet la mise en place de l’immunité adaptativeRéduction de la probabilité de...
Principaux facteursAu niveau hépatique:Anticorps bloquants l’invasion des cellules hépatiques parles sporozoïtesIFN-γ et l...
Herman I W, 1998
BIEN NAÎTRE ou PASMettre en jeu immunité innéeEt APPRENDRE à se défendreDifférentes théories élaborée à partir d’expérienc...
Revillard JP et Fridman HW. Immunologie.1194. Ed3. De Boeck-WesmaelS.A. Bruxelles. Page 1.1Smith T, Felger I, Tanner M and...
ASSI Serge-BriceAtelier paludisme 2006
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?

460 vues

Publié le

Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ? - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Serge Brice ASSI - Médecin/Chercheur - Institut Pierre Richet - Institut National de Santé Publique - Côte d'Ivoire - assisergi@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
460
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?

  1. 1. ASSI Serge-BriceInstitut Pierre RICHET / INSPAtelier paludisme 2006EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Immunité: reconnaître et tolérer le soireconnaître et rejeter le non soi.Réponses immunitaires:Naturelle ou (innée): non-spécifiqueLeucocytes : cellules phagocytairesAdaptative: spécificité et la mémoirelymphocyte T et BLymphocyte B: anticorpsLymphocytes T: (gamme d’activités plus large)contrôle du développement de LBinteragissent avec les cellules phagocytairesdétruisent directement les cellules infectées
  3. 3. Prémunition: Immunitéprogressive, éphémère, etincomplèteObservations:Variationintensité de latransmissionEntretenuepar une stimulationantigénique dues auxpiqûres infectantesd’anophèlesSmith T et al., 1999Fig. 1: Prévalence de parasitémie de P.f.la multiplicité des infectionsmoyenne géographique des densités parasitaireset le risque de fièvre palustre en fonction de l’âge;vallée de Kilombero au Kenya.
  4. 4. Bien naître:Certains facteursgénétiquesImmunité innée
  5. 5. Protection contre:l’infection par plasmodiesl’apparition des formes graves (P. f.)1. Facteurs liés au GR (structurales ou fonctionnelles):antigène Duffyhémoglobinopathies: S, C et E; Thalassémiesdéficience en G6PD2. Molécules Hôte:CR13. cytokines:TNF-α,HLA-B53,
  6. 6. Bien naître:Certains facteursgénétiquesImmunité innéeApprendre:Immunité adaptative
  7. 7. Male D. 2002
  8. 8. Première ligne de défense contre le parasitePermet la mise en place de l’immunité adaptativeRéduction de la probabilité de tomber maladeRéduction de la cas d’accès graveRéduit la virulencedes parasitesInhibe croissancedes parasitesActionAvantages Hôte
  9. 9. Principaux facteursAu niveau hépatique:Anticorps bloquants l’invasion des cellules hépatiques parles sporozoïtesIFN-γ et les Ly CD8+, inhibent le développement desplasmodies au niveau du foieErythrocytaire:Ac qui bloquent l’invasion érythrocytaire de mérozoïtesAc qui empêchent la séquestration des GRPIFN-γ et Ly CD4+ Th1, activation des macrophageAc neutralisant la glycosylphosphatidylinositol du parasite(inhibe l’action des cytokines pro-inflammatoires)
  10. 10. Herman I W, 1998
  11. 11. BIEN NAÎTRE ou PASMettre en jeu immunité innéeEt APPRENDRE à se défendreDifférentes théories élaborée à partir d’expériences:laboratoire (in vitro et ex vivo)animaux (in vivo)homme (in vivo)Les différents approches vaccinalesMystère est loin d’être résolu
  12. 12. Revillard JP et Fridman HW. Immunologie.1194. Ed3. De Boeck-WesmaelS.A. Bruxelles. Page 1.1Smith T, Felger I, Tanner M and Beck HP. The epidemiology of multiplePlasmodium falciparum infections. Premunition in Plasmodiumfalciparum infection: insights from the epidemiology multiple infections.1999. Trans R Soc Trop Med Hyg. 93,(S1): 29-34Kwiatkowski PD. How malaria has affected the human genome and whathuman genetics can teach us about malaria. 2005. Am J Hum Genet.77: 171-190Lars Hviid. Molecular medecine. Clinical disease, immunity and protectionagainst Plasmodium falciparum malaria in populations living in endemicareas. [available form] http://www.expertreviews.org/lhc/txt001lhc.pdfMale D. (2002). Immunologie, Aide-mémoire illustré. Paris, Bruxelles.Herman I W. 1998. Malaria: Parasite Biology, Pathogenesis and Protection.Washington, D.C., ASM Press.Stevenson M M and Riley M E. Innate immunity to malaria 2004. NatureImmunology. 4; 169-180.
  13. 13. ASSI Serge-BriceAtelier paludisme 2006

×