Si j'étais Dieu

378 vues

Publié le

Si j'étais Dieu - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Serge Brice ASSI - Médecin/Chercheur - Institut Pierre Richet - Institut National de Santé Publique - Côte d'Ivoire - assisergi@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
378
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Si j'étais Dieu

  1. 1. Si jSi j’é’étais Dieutais Dieu……ASSIASSI SergeSerge--BriceBriceInstitut Pierre RICHET / INSPInstitut Pierre RICHET / INSPCôte dCôte d’’IvoireIvoireAtelier paludisme 2006EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Qu’est ce que l’homme a fait?Et que compte-t-il faire?Dieu a crée l’homme à son imageDonner la possibilité de faire face à toutes les situationsDieuHommeVecteur ParasiteLutter Contre le paludismeEnvironnementIntroduction
  3. 3. Concept de l’éradicationEurope Amérique nordMédicamentsVecteur LAVParasiteHommeAfriqueAsie du sud-estAmérique sudIntroduction
  4. 4. Afrique n’a pas été inclusedans le programme mondiald’éradication (Mouchet, 2004)Zones pilotes Afrique del’ouest: arrêt de la transmissionimpossible (Cavalié et Mouchet, 1962)problème de santé publiqueDe l’éradication au contrôleClimatologie de l’Afrique favorable à latransmission du paludismeIntroduction
  5. 5. L’homme peut-il contrôler le paludisme?Des outils et des stratégies de luttedisponiblesAbsence d’application à large échelle desinterventions efficaces et faciles à administrerL’obstacle majeurCas dans les plus part des pays endémiquesqui sont des pays en voie de développement
  6. 6. Freins à la mise en oeuvreVolonté politiqueLutte contre la pauvretéMauvaise gouvernancePolitique sanitaireEducationInstabilité politique
  7. 7. 1. Instabilité politique :GuerreRébellionDifficultés de mise en place destratégies efficaces et durables2. Volonté politique:94 387 000 000 FCFA ministèrede la santé182 716 850 FCFA pour la luttecontre le paludisme0,20%: Reste le dernier dessoucisLHumanité 7/11/2004Freins à la mise en oeuvre
  8. 8. 3. Mauvaise gouvernanceÉviter de confondre les caisses de l’état avec sa pocheDétournement des fonds publicsManque de confiance des bailleurs de fondDurcissement dans le décaissement des fondsnécessaires à la mise en œuvres des stratégiesFreins à la mise en oeuvre
  9. 9. 4. La pauvreté:Corrélation positive entre leniveau socio-économique et lepaludisme (Worall E., 2005)Le risque de paludisme est 2,5% fois supérieur chez lesrésidents de maisons pauvrespar rapport aux résidents desmaisons de construction plusmoderne (Koram KA., 1995)Amélioration du niveausocio-économiqueFreins à la mise en oeuvre
  10. 10. 5. L’éducation:Bas niveau de scolaritéHéritage culturelleExplication mystiqueComportement à risque6. Le système de santé défaillantCentralisation de la lutteManque d’implication des communautésAccès aux soins difficileFreins à la mise en oeuvre
  11. 11. A les citer on a l’impression que ce sont des entitésdifférentes;Non elles sont intriguées.DémocratieStabilitépolitiqueAméliorationconditionsdevieLuttecontrelapauvretéBonnegouvernanceBonnepolitiquesanitaireEducationFreins à la mise en oeuvre
  12. 12. Ma stratégie 1: système de santéMinistère de la santéAgents de santé villageoisÉquipes desanté ruralÉquipesdistrictCentres régionauxde lutteService nationalede lutteParticipationcommunautaire
  13. 13. 1. Transmission:Créer usine de fabrication demoustiquaires pré-imprégnéesDistribuer MII gratuitement à toutela populationRégler le problème de couvertureRégler le problème de ré-impregnationMa stratégie 2: Transmission
  14. 14. 2. Traitement:Créer une usine de fabrication deMédicaments génériques (ACTs)Traiter gratuitement et à tous lesniveaux, les accès palustresAmélioration de la prise en chargeRéduction de la mortalitéRéduction de la transmissionMa stratégie 3: prise en charge
  15. 15. 1. ScolarisationGratuite et obligatoireSubventionnée2. ÉducationFormation des populationsSensibilisationAmélioration des CCAP(croyances, connaissances,attitudes et pratiques)Ma stratégie 4: lutte contre la pauvreté
  16. 16. ConclusionL’homme qui est la création de Dieu est capable debeaucoup de chosesIl ne peut pas agir à notre place, mais nous aiderA condition que la réflexion et l’action qui nousguide se fasse dans le sens de l’amour pour leprochain.Et puis:Allah (Dieu) n’est pas obligé…de faire en sorte quetout soit parfait sur terre (Amadou K, 2000)Création du paradis et de l’enfer.
  17. 17. 1. Le Bras J. Le paludisme. Un défi pour le XXIème siècle. [citer 05 Avril 2006].Available from:(http://xxi.ac-reims.fr/fig-st-die/actes/actes_2000/lebras/article.htm)2. Anonyme. Une folie meurtrière héritée de la guerre civile au Liberia. LHumanité du27/11/2004. [citer le 04 Avril 2006]. Available fromhttp://www.africatime.com/CI/nouvelle.asp?no_nouvelle=158589&no_categorie=PRESSE3. Mouchet J, Carnevale P, Coosemans et al. Biodiversité du paludisme dans lemonde. Paris: John Libbey Eurotext; 2004; Préface.4. Cavalié P et Mouchet J. Les campagnes expérimentales d’éradication du paludismedans le nord de la république du Cameroun. Les vecteurs de l’épidémiologie dupaludisme dans le Nord-Cameroun. 1961; Med Trop; 21: 847-869.5. Worrall E, Basu S, et Hanson K. Is malaria a disease of poverty? A review of theliterature. Trop Med Int Health. 2005 ; 10 (10): 1047-59.6. Koram KA, Bennett S, Adjamah JH et al. Socio-economic risk factors for malaria ina peri-urban area of The Gambia.Trans R Soc Trop Med Hyg. 1995 ; 89(2):146-50.7. Ahmadou K. Allah n’est pas obligé. Paris. Seuil. 2000; pp 5Bibliographie
  18. 18. Si jSi j’é’étais Dieutais Dieu……ASSIASSI SergeSerge--BriceBriceInstitut Pierre RICHET / INSPInstitut Pierre RICHET / INSPCôte dCôte d’’IvoireIvoireAtelier paludisme 2006

×