!" ## $ " # %"$ "&$  #EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
(# ) # ## *+ #, -. +/ 0
#distribution dAnopheles gambiaeet dAnopheles arabiensisGîtes larvaires = collections d’eau de pluiepeu profondes, ensolei...
0 1 # 0 # 0 #Gîtes larvaires = collections d’eau àForte teneur en sel (eaux saumâtres)mangroves,lacs ou lagunes,trous de c...
Gîtes larvaires = les eaux profondes, claires,permanentes/semi-permanentes et ombragées parune végétation (herbes, végétat...
Gîtes larvaires = presque que ceux del’Anopheles funestusbordures des cours d’eau permanentes ou semi-permanentesanses cal...
#Gîtes larvairesbordures des rivières assez largesdes forêtseaux assez immobiles à végétationabondanteMilieux de vie des v...
Gîtes larvaires:rizièreszones irriguéesoasisMoustiques vectrices:Anopheles pharoensis,Anopheles labranchiae,Anopheles serg...
Anopheles gambiaeAnopheles arabiensisAnopheles funestusAnopheles merus(sud de Madagascar)Anopheles mascarensis(Madagascar,...
Préventionaffiner et diversifier les méthodes, les moyens et les techniques delutte antivectoriellePrendre des mesures de ...
!- Anonyme: biogéographie épidémiologique du paludisme:In biodiversité dupaludisme dans le monde, Eurotext Paris, John Lib...
Bioécologie larvaire et distribution des anophèles en Afrique
Bioécologie larvaire et distribution des anophèles en Afrique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bioécologie larvaire et distribution des anophèles en Afrique

364 vues

Publié le

Bioécologie larvaire et distribution des anophèles en Afrique - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Sali DJELE - Médecin - Délégation Provinciale de la Santé Publique - Cameroun - djelesali@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
364
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bioécologie larvaire et distribution des anophèles en Afrique

  1. 1. !" ## $ " # %"$ "&$ #EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. (# ) # ## *+ #, -. +/ 0
  3. 3. #distribution dAnopheles gambiaeet dAnopheles arabiensisGîtes larvaires = collections d’eau de pluiepeu profondes, ensoleillées et sans végétat°empreintes de pas ou de sabots,flaques,petites mares,marécages aménagés,surfaces irriguées, barrages,flaques résiduelles des décrues,fosses d’emprunt de terreMilieux de vie des imagoforêts et savanes humides (A. gambiae)savanes sèches,steppes,villes (A. arabiensis)ne dépassent pas 1000 mètres d’altitudedensité de populations varie avec les pluiesen zones de savane.
  4. 4. 0 1 # 0 # 0 #Gîtes larvaires = collections d’eau àForte teneur en sel (eaux saumâtres)mangroves,lacs ou lagunes,trous de crabes,collections d’eau résiduelle après les grandes marées,sources d’eau minérale/thermale (A. bwambae) distr. d’Anopheles melasplaques de sel(tales) recouvertes d’eau de pluies,NB: les larves de A. melas peuvent supporter lesgîtes d’eau douceMilieux de vie des moustiques adultescôtes atlantiques (A.melas); côtes indiennes (A.merus)A. Merus peut s’éloigner vers l’intérieur du continentA. bwawbae vie dans une forêt Ougandaise (Semliki)distr. d’Anopheles merus
  5. 5. Gîtes larvaires = les eaux profondes, claires,permanentes/semi-permanentes et ombragées parune végétation (herbes, végétations flottantes)Marais,Marécages,Mares,Bordures des lacs et des cours d’eau,RizièresMilieux de vie des adultesForêtsSavanesAtteint l’altitude de 2000 mètresLa densité des individus varie avec les pluies en distributionzones de savane, dAnopheles funestusNB: A. rivulorum = vecteur secondaire en Tanzanie
  6. 6. Gîtes larvaires = presque que ceux del’Anopheles funestusbordures des cours d’eau permanentes ou semi-permanentesanses calmes des cours d’eaux rapidesMilieux de vie des moustiques adultesforêts (le long des cours d’eau = gîtes de ponte)savanes (++ 2ème moitié des pluies)distribution dAnopheles nili
  7. 7. #Gîtes larvairesbordures des rivières assez largesdes forêtseaux assez immobiles à végétationabondanteMilieux de vie des vectricesblocs forestiersgaleries forestièresdistribution dAnopheles moucheti
  8. 8. Gîtes larvaires:rizièreszones irriguéesoasisMoustiques vectrices:Anopheles pharoensis,Anopheles labranchiae,Anopheles sergentiiDistribution:côte atlantique jusqu’à lavallée du Nil (A. pharoensis)Magreb (A. labranchiae)Libye et Egypte (A.Sergentii)
  9. 9. Anopheles gambiaeAnopheles arabiensisAnopheles funestusAnopheles merus(sud de Madagascar)Anopheles mascarensis(Madagascar, Mayotte)
  10. 10. Préventionaffiner et diversifier les méthodes, les moyens et les techniques delutte antivectoriellePrendre des mesures de lutte antivectorielle de façon effective etsélectiveApproches de sensibilisation et d’éducation des communautésdans la lutte contre le paludismeLa recherche
  11. 11. !- Anonyme: biogéographie épidémiologique du paludisme:In biodiversité dupaludisme dans le monde, Eurotext Paris, John Libbey 2004, 59-84- Vincent Robert: les vecteurs, 2001 [cité 23 mars 2006] site webhttp://asmt.louis.free.fr/anopheles.html- G. Chauvet et al: écologie, physiologie et comportement des vecteurs dupaludisme humain et animal en région éthiopienne,cah.O.R.S.T.O.M.,sér.Ent.méd., 1968, vol.VI, n°3/4- D. Baudon: les faciès épidémiologiques [cité 23 mars 2006] site webhttp://asmt.louis.free.fr/epidemio.html- Noboru Minakawa et al: influence of host and larval habitat distribution onthe abundance of African malaria vectors in western kenya, Am. J. Trop.Med. Hyg., 2002, 67(1): 32-38- Touré Mahamoudou B.: spacial analysisof the malaria transmission in theirrigated rice cultivation area of Niono-Mali, thèse 2002, 12-39; 20-26

×