La prémunition: quand, où, et comment?

853 vues

Publié le

La prémunition: quand, où, et comment? - Présentation de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Claude GIRY - Biologiste - Centre Hospitalier - Mamoudzou, Mayotte - c.giry@chmayotte.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
853
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La prémunition: quand, où, et comment?

  1. 1. Atelier Paludisme 2007La prLa préémunition: omunition: oùù,,quand, comment ?quand, comment ?Claude GIRYClaude GIRYCentre Hospitalier de MayotteCentre Hospitalier de MayotteEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Atelier Paludisme 2007Les premiLes premièères observationsres observations1870:1870: GevreyGevrey (Comores). D(Comores). Dééccèès lis liéés au paludisme chez less au paludisme chez lesEuropEuropééens et les Grands Comoriens. Les Mozambicains et lesens et les Grands Comoriens. Les Mozambicains et lesMalgaches rMalgaches réésistent.sistent.1911 Ross. Le sang des survivants produit une substance qui1911 Ross. Le sang des survivants produit une substance quiarrête larrête l’’invasion parasitaire.invasion parasitaire.1931:1931: SwellengrebelSwellengrebel (Zoulouland). L(Zoulouland). L’’incidence du palu chez lesincidence du palu chez lesBantous est 10X inf.Bantous est 10X inf. àà celle des indiens, les indienscelle des indiens, les indiens éétanttantdavantage exposdavantage exposéés au risque.s au risque.1950: Sergent. Les populations vivant dans des zones d1950: Sergent. Les populations vivant dans des zones d’’endendéémiemieddééveloppent une immunitveloppent une immunitéé relative = prrelative = préémunitionmunition
  3. 3. Atelier Paludisme 2007PrPréémunition (Sergentmunition (Sergent –– 1950)1950)DD’’apparition progressiveapparition progressiveLabileLabileIncomplIncomplèètetePrPréémunition = immunitmunition = immunitéé acquise non stacquise non stéérilisanterilisanteéétats de protection quitats de protection qui éécartent la survenuecartent la survenuede manifestations cliniques graves chez lde manifestations cliniques graves chez l’’adulte.adulte.
  4. 4. Atelier Paludisme 2007CaractCaractééristiques (I)ristiques (I)FaciFacièèss éépidpidéémiologiquemiologiquePaludisme stable / transmission permanente /Paludisme stable / transmission permanente /prpréémunition forte acquise rapidementmunition forte acquise rapidementPaludisme instable / transmission occasionnelle /Paludisme instable / transmission occasionnelle /prpréémunition faible acquise lentementmunition faible acquise lentementEn zone endEn zone endéémique, 90% ou plus des adultes sontmique, 90% ou plus des adultes sontporteurs de parasites et restent asymptomatiques.porteurs de parasites et restent asymptomatiques.BottiusBottius etet alal.. (1996) TRANSACTIONS OF THE ROYAL SOCIETY OF(1996) TRANSACTIONS OF THE ROYAL SOCIETY OFTROPICAL MEDICINE AND HYGIENE 90, 15TROPICAL MEDICINE AND HYGIENE 90, 15--1919
  5. 5. Atelier Paludisme 2007CaractCaractééristiques (II)ristiques (II)Effet de lEffet de l’’âgeâgeD’après T. Smith et al. (1999). The epidemiology of multiple Plasmodiumfalciparum infections. Premunition in Plasmodium falciparum infection: insightsfrom the epidemiology of multiple infections. TRANSACTIONS OF THE ROYALSOCIETY OF TROPICAL MEDICINE AND HYGIENE 93, S1/59-S1/64
  6. 6. Atelier Paludisme 2007PrPréémunition: un effet de lmunition: un effet de l’’âgeâgeAdulte immunAdulte immunPortage parasitairePortage parasitaireFaiblesFaibles parasitparasitéémiesmiesSeuilSeuil pyrogpyrogééniquenique –– éélevlevééAccAccèès palustres rs palustres rééduitsduitsEnfantEnfantPortage parasitairePortage parasitaireTolToléérance aux fortesrance aux fortesparasitparasitéémiesmiesSeuilSeuil pyrogpyrogééniquenique ++ éélevlevééAccAccèès palustres gravess palustres gravesL’acquisition de la prémunition :5 ans au moins, en zone endémiqueMortalité infantile
  7. 7. Atelier Paludisme 2007CaractCaractééristiques (III)ristiques (III)Mouvements de populationMouvements de populationEx: retour au pays dEx: retour au pays d’’un sujet issu dun sujet issu d’’une zoneune zoneendendéémique qui a passmique qui a passéé plusieurs annplusieurs annéées en Europe.es en Europe.Ex: DEx: Dééplacement de travailleursplacement de travailleursEx: Paludisme urbain. Ex:Ex: Paludisme urbain. Ex: DarDar eses SalaamSalaam (Tanzanie)(Tanzanie)Odds-RatioD’après S. J. WANG et al. (2006). « Rapid Urban Malaria Appraisal(RUMA) II: Epidemiology of urban malaria in Dar es Salaam(Tanzania) ». Malaria Journal 2006, 5:28 1-10
  8. 8. Atelier Paludisme 2007RRéécapitulatifcapitulatifD’après T. Smith et al. (1999). The epidemiology of multiple Plasmodium falciparuminfections. Premunition in Plasmodium falciparum infection: insights from the epidemiologyof multiple infections. TRANSACTIONS OF THE ROYAL SOCIETY OF TROPICALMEDICINE AND HYGIENE 93, S1/59-S1/64
  9. 9. Atelier Paludisme 2007MMéécanismes (I)canismes (I)ImmunitImmunitéé antianti--maladiemaladieNN’’intervient pas sur la densitintervient pas sur la densitéé parasitaireparasitaireExposition courteExposition courteDirigDirigéée contre les antige contre les antigèènes solubles responsables denes solubles responsables dell’’activation de monocytes, sactivation de monocytes, séécrcréétion detion de TNFTNFααfifièèvrevreExpert Reviews in Molecular Medicine. http://www–ermm.cbcu.cam.ac.uk. Accession number: txt001lhc.Accession date: 24 June 1998. Visité le 08/03/2007.
  10. 10. Atelier Paludisme 2007MMéécanismes (II)canismes (II)ImmunitImmunitéé antianti--parasiteparasiteContrôle la densitContrôle la densitéé parasitaireparasitaireNonNon souchesouche--spspéécifiquecifiqueSoucheSouche--spspéécifiquecifique / VSA/ VSAprotection contre une souche et pas contre les autresprotection contre une souche et pas contre les autresProtection aprProtection aprèès reconnaissance de plusieurs souches:s reconnaissance de plusieurs souches: nbnbde piqde piqûûres infectantes / variation antigres infectantes / variation antigééniqueniqueAccumulation de rAccumulation de rééponses spponses spéécifiques au cours du tempscifiques au cours du tempsimmunitimmunitéé protectrice partielleprotectrice partielle
  11. 11. Atelier Paludisme 2007ConclusionsConclusionsPrPréémunition : maintien dmunition : maintien d’’uneune «« paix armpaix armééee »»entre le parasite en lentre le parasite en l’’hôtehôteLL’’urbanisation : contexteurbanisation : contexte éépidpidéémiologiquemiologiqueéémergeant / facteur aggravant en lien avec unemergeant / facteur aggravant en lien avec unealtaltéération de la prration de la préémunitionmunitionChoix dChoix d’’une approche vaccinaleune approche vaccinale
  12. 12. Atelier Paludisme 2007RRééfféérencesrencesJ. K. BAIRD. (1998). « Age-dependent characteristics of protection vs. suceptibility toPlasmodium falciparum ». Annals of Tropical Medicine & Parasitology, 92, (4), 367-390SOE-SOE et al. (2001). « Premunition against Plasmodium falciparum in a malariahyperendemic village in Myanmar ». Transactions of The Royal Society of TropicalMedicine and Hygiene 95, 81-84P. DRUILHE et al. (1997). « A Hypothesis about the Chronicity of MalariaInfection ». Parasitology Today 13, (9), 353-357T. SMITH et al. (1999). « The epidemiology of multiple Plasmodium falciparuminfections. Premunition in Plasmodium falciparum infection: insights from theepidemiology of multiple infections. Transactions of The Royal Society of TropicalMedicine and Hygiene 93, S1/59-S1/64P. RASAMOEL et al.. (1998). « Portage asymptomatique et accès palustre: unéquilibre complexe ». Arch Inst Pasteur Madagascar 64 (1 & 2) : 45-47E. BOTTIUS etE. BOTTIUS et alal.. (1996).(1996). ««Malaria: even more chronic in nature than previouslythought; evidence for subpatent parasitaemia detectable by the polymerase chainreaction »».. Transactions of The Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene 90,90,1515--1919L. HVIID. (2005).L. HVIID. (2005). «« Naturally acquired immunity to Plasmodium falciparum malaria inAfrica ». Acta Tropica 95, 270–275S. J. WANG etet alal.. (2006).(2006). «« Rapid Urban Malaria Appraisal (RUMA) IV: Epidemiologyof urban malaria in Cotonou (Benin) ». Malaria Journal 5:45Merci de votre attentionMerci de votre attention..

×