Infection multiple et immunité acquise contre Plasmodium sp

907 vues

Publié le

Infection multiple et immunité acquise contre Plasmodium sp - Présentation de la 7e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Raveloariseheno Diamondra et Toto Jerome Jacqueline

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
907
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Infection multiple et immunité acquise contre Plasmodium sp

  1. 1. INFECTION MULTIPLE (MOI) ET IMMUNITEACQUISE CONTRE LE PLASMODIUM SPPar TOTO Jérôme JacquelineRAVELOARISEHENO Diamondra7ème édition de cours de l’atelier paludismeEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Code de classementExcellente présentation : 5 étoiles colorées sur 5(voir diapositive de titre)Adressez vos questions ou commentaires à :atelier.paludisme@pasteur.mgBonne lecture !
  3. 3. INFECTION MULTIPLE (MOI) ET IMMUNITEACQUISE CONTRE LE PLASMODIUM SPPar TOTO Jérôme JacquelineRAVELOARISEHENO Diamondra7ème édition de cours de l’atelier paludismeEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  4. 4. PLAN• INTRODUCTION :– Infection multiple (MOI)– Immunité acquise• Facteurs influençant MOI• Relation entre immunité et MOI• ConclusionMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  5. 5. INTRODUCTION (1)• Dans certaines régions d’Afrique, d’Asie : le paludisme estendémique• Là ou Les plasmodii responsables du paludisme expriment ungrand nombre d’Antigène (Ag)• Là ou le Plasmodium falciparum est exposé à une diversitéantigénique,• Les individus sont infectés habituellement par plusieurssouches. (différentes d’un stade asexué à un autre)Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  6. 6. INTRODUCTION (2)INFECTION MULTIPLE (MOI) ≠ INFECTION MIXTE• Infection multiple liée au même type de parasite• Infection mixte liée à p)lus de deux types de parasite• Plusieurs facteurs influencent cette multiplicité• Y-a-t-il un lien entre multiplicité de l’infection et acquisitionde l’immunité ?• Est-ce que la multiplicité modifie l’acquisition de l’immunité?Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  7. 7. MOIDEFINITION :• nombre apparent de génotypes de P. falciparum par isolatssanguins.• différentes souches mais appartenant à un même espèce.MESURE :• PCR basé sur lanalyse génotypique des merozoites surfaceprotein-1 et 2 (msp1) (msp2)Amplification au niveau des gènes codantsconsidérant le nombre maximum de detection d’allèles utilisantle marqueur MSP-1 et MSP-2Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, plasmodium, prémunition
  8. 8. MOIVarie :• en fonction du contact homme – parasite,• D’un individu à un autre,• d’une région à une autre.Hypothèse :Pourrait être un indicateur pour l’acquisition de l’immunité.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  9. 9. Immunité acquiseImmunitéacquiseRELATIVETRANSITOIREFRAGILEPARTIELLELONGUE AACQUERIRMots clés : multiplicité, immunité, antigène, plasmodium, prémunition
  10. 10. Immunité acquise• Immunité acquise dépend de l’âge:• Zone hyperendémique : (> 100 piqûres par anophèlesinfectés/personne/an) (C. Rogier et al.2006)fœtus protégés par les anticorps maternels transmis passivementpendant quelques semaines.Durant l’enfance : développement de l’immunité incomplète labile• Zone à transmission moins importante et moins régulière : (régiond’altitude d’Afrique et certains régions d’Asie) : immunité efficaceacquise tardivement chez l’adulte.• Zone hypoendémique (<1 piqûre par anophèlesinfectés/personne/an) : Immunité rarement acquise : palu àcaractère épidémique touche enfant et adulte.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, plasmodium, prémunition
  11. 11. Facteurs influençant la MOIVarie en fonction ducontact hommeparasite :Plus on est piqué parl’ anophèle (contacthomme parasite)plus on a de lachance decontracter plusieurssouches deplasmodium.Mots clés : multiplicité, immunité,antigène, plasmodium, prémunition
  12. 12. Facteurs influençant MOI (2)Au Gabon : (Pembe I.M et al 2009)Une variation inter et intra-individuelle sur le nombre dugénotype du parasite a été mise en évidenceLa variation intra-individuelle pourrait être expliquée parl’exposition par des piqures de moustiques et le nombre desporozoites inoculés.Variation intra-individuelle pourrait être expliquée par ladiversité des clones, et la sensibilité de détection du génotypede Plasmodium falciparum qui dépende de la densitéparasitaire.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  13. 13. Facteurs influençant MOI (2)• Des études épidémiologiques sur la multiplicité (Felger et al.1999) ont évalué l’existence d’une corrélation entre densitéparasitaire et la multiplicité.• Chez l’enfant :Si densité parasitaire est faible : niveau de multiplicité faible etinversement• Chez l’adulte : cette corrélation n’est pas statistiquementsignificativeMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  14. 14. Facteurs influençant MOI (3)Varie d’un individu à un autre :Cette variation intra-individuelle se diffère selon l’hôte, sasensibilité vis-à –vis de l’infection et selon sa capacité àdévelopper une immunitéAu Nigéria (Engelbrecht et al) où il y a une forte transmission,On note une distribution de la multiplicité selon l’âge.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  15. 15. Distribution de nombre de clone de parasiteselon l’âgeLe nombre de clonesaccroît initialement pouratteindre un pic vers 8 à10, pour après décroîtreavec l’âge.En moyenne on trouve5,4 clones entre 8 à 10ans (Fred Engelbrecht et al2000)Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  16. 16. Multiplicité en fonction de l’age. En Tanzanie (T.Smith et al 1999)• Pic de multiplicitédinfection identifié par PCRsur le fragment de la msp2est entre 3 à 7 ans• Il y a une corrélationsignificative entre la densitéparasitaire et la multiplicitédinfection chez lesnourrissons et les jeunesenfants (1 à 2 ans) mais paschez les personnes plusâgéesMots clés : multiplicité, immunité,antigène, plasmodium, prémunition
  17. 17. Relation entre immunité et MOI (1)Au Gabon : (Zone hyperendémique)64 enfants été analysés et suivis pendant 7 ans, pour évaluer larelation entre marqueur de réponse immunitaire et la MOI àPlasmodium falciparum.Chez les 531 isolats , 385 n’ont pas plus de 2 clones• 4 enfants ont une infection mono-allélique durant l’étude,(ces enfants ont moins d’épisode de paludisme et un faible tauxd’incidence)• 5 enfants ayant une forte multiplicité à chaque épisode dupaludismeMots clés : multiplicité, immunité, antigène, plasmodium, prémunition
  18. 18. Nombre de clone dans des isolats à PlasmodiumfalciparumMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  19. 19. Réponse immunitaire vis –à-vis des Ag expriméslors des différentes stade asexué du parasiteMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  20. 20. Relation entre MOI et immunité• Isolats ayant un taux élevé de MOI a une faible réponseimmunitaire à chaque différente stade asexué du parasite.(p<0.03)• Capacité de production d’interferon gamma est très élevéchez une faible MOI (p<0.02)Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  21. 21. Relation entre multiplicité et immunité (4)• Etude effectuée au nord du Nigeria : (durant la période deforte transmission) chez 104 personnes âgées de 5-70 ans,94.2% d’échantillon ont du parasite positive par PCR dont plusde 80% sujets de multiplicité.MOI initialement élevé chez l’enfant pour décroître après,La production d’Ac varie avec l’âge (s’accroît avec l’âge dans deszones à forte transmission)la production d’Ac est moins faible au moment où il y a un pic demultiplicitéMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  22. 22. Réponse de l’Ig contre le CSP recombinant selonl’âge.CSP (circumsporozoiteprotéine) : indicateur contacthomme parasitePrévalence de production d’ACcontre CSP a été plus de 45%dans tous les groupes d’âgesUne forte exposition homme –parasiteCeci suggère que la MOI n’estpas directement liée àl’acquisition de l’immunité.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  23. 23. MOI indicateur de l’immunité• Papouasie-Nouvelle-Guinée zone endémique (F. Al-Yaman)• Une étude prospective a montré que la multiplicité est unindicateur de protection contre les attaques du paludisme.Plus on est en contact avec le parasite plus on développe uneimmunité.• Une association entre la baisse du risque de paludisme et delinfection à merozoite surface protein 1 (MSP 1 ) de typeR033 ou MSP-2 type 3D7 a été constaté• Ceci suggère que le développement de limmunité, au moinsen partie, est la conséquence dune réponse à ces merozoitessurface protéines.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  24. 24. Discussion• Différentes études épidémiologiques dans des zones à fortetransmission montrent que le nombre de clones détectablepourrait être un indicateur de protection contre les épisodescliniques,• D’autre concluait que la plupart des formes symptomatiquessont sujets d’une faible nombre de clone,• Durant l’épisode clinique on note une fluctuation inter etintra-individuelle de MOI• L’étude au Gabon a montré que lors des réinfestations, 72%des enfants n’ont pas plus de 2 clones. Engelbrecht et al(1995) ont montré que la multiplicité est élevée chez lesindividus asymptomatiquesMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  25. 25. Discussion• le taux d’acquisition de l’infection multiple est élevé chezl’enfant de 1 à 5 ans dans des zones à forte transmission (auxmoins 6 clones) (T.smith et al 1999),• MOI (polymorphisme des antigènes), échappe souvent ausystème immunitaire : Surtout que l’immunité est longue àacquérir :si Ag exprimé est polymorphe, l’Ac met du temps à se produire(pas de réaction immédiat) Ag demeure agressif induisantune forte taux de mortalité et de morbidité• Ceci qui explique que dans des zones hyperendémique lesenfants payent le plus lourd tribus de mortalitéMots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  26. 26. SYNTHESES• MOI et densité parasitaire sont élevées chez l’enfantà cause de labilité de l’immunité acquise(Tanzanie)• Diminution des clones à l’age adulte peut êtrejustifiée par l’acquisition de forte de niveau del’immunité(Gabon)• Polymorphisme des Ag entraine une difficulté dedéveloppement de l’AcMots clés : multiplicité, immunité,antigène, plasmodium, prémunition
  27. 27. CONCLUSIONLa multiplicité est un indicateur de l’acquisition de l’immunité ;L’épisode du paludisme avec multiplicité reflète effectivementune faible acquisition de l’immunité,Pour l’élimination du paludisme , il faut donc comprendre cettepolymorphisme qui varient selon l’age, d’un individu à unautre et d’une région à l’autre.Les vaccins pour être efficaces devraient tenir compte dediversité antigénique. On pourrait envisager des vaccinscaractéristique pour chaque zone de transmission,Mais sous cet angle, cette stratégie de prévention serait – ilfaisable?Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  28. 28. Références bibliographiques1. Pembe Issamou Mayengue et al. The multiplicity of Plasmodium falciparum infections isassociated with acquired immunity to asexual blood stage antigens. Microbes andInfection 11 (2009) 108 – 114.2. C Rogier. Malaria vaccines: prospects and reality. Médecine et maladies infectieuses 36(2006) 414–422.3. Fred Engelbrecht et al. Analysis of Plasmodium falciparum infections in a villagecommunity in Northern Nigeria: determination of msp2 genotypes and parasite-specificIgG responses . Acta tropica 74- 1 (2000) 63-714.Al-Yaman, F. et al. Reduced risk of clinical malaria in children infected with multiple clonesof Plasmodium falciparum in a highly endemic area: a prospective community study.Transactions of the Royal Society of Tropical Medicine andHvgiene. (1997) 91,602-605.5. Felgerl et al. Epidemiology of multiple Plasmodium falciparum infections. (Agedependance of the multiplicity of Plasmodium falciparum infections and othermalariological indices in an area of high endemicity ). 93, suppl 1, S 1 /15-S 1/206. I. Felger, et al. Epidemiology of multiple Plasmodium falciparum infections, MultiplePlasmodium falciparum infections in Tanzanian infants, Trans. R. Soc. Trop. Med. Hyg.93 (Suppl. 1) (1999) 29-34.Mots clés : multiplicité, immunité, antigène, Plasmodium, prémunition
  29. 29. Remerciements• Aux facilitateurs• Aux apprenants

×