Résistance aux ACTs : Conséquences pour La Lutte

342 vues

Publié le

Résistance aux ACTs : Conséquences pour La Lutte - Présentation de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - IYALOO Diana Pillay - Maurice - idiana222@yahoo.com

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
342
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Résistance aux ACTs : Conséquences pour La Lutte

  1. 1. Résistance aux ACTs : Conséquences pour LaLutte8ème édition , Atelier International Paludisme, MadagascarIyaloo Diana PillayVector Biology and Control Division, MauritiusDate:08 Avril 2011Mots Clés: Résistance, ACTs, Conséquences, Lutte 1
  2. 2. Introduction: Intérêts des ACTs• Comparativement aux autres médicaments antipaludiques actuellementutilisés, les ACTs entrainent:1. Une clairance plus rapide du parasite2. Une clairance plus rapide de la fièvre (24 h)• Efficaces contre le paludisme à P.falciparum polychimiorésistant(très répandu en Asie du Sud-Est, en Amérique du sud, et qui atteint désormais lecontinent africain)• Tuent les gamétocytes et peuvent donc réduire la transmission du paludisme.(White NJ et al 2008, Hommel M 2008, McIntosh HM et al 2000, Praygod G et al 2008, Skinner TS et al1998, Group SEAQAMT Lancet 2005, Woodrow CJ et al 2005)2
  3. 3. A-t-on Détecté de la résistance aux ACTs ?• Alors que ces études suggèrent une possibilité de résistance de Plasmodium auxACTs, aucune étude n’a pu jusqu’à maintenant, confirmé l’existence d’une tellerésistance(Na-Bangchang K et al 2010, Carrara VI et al 2009, Rogers WO et al 2009, Argen et al 2009, Noedl H et al2008, Denis MB et al 2006 , Vijaykadga S et al 2003)3
  4. 4. Quelles pourraient être les conséquences d’une PossibleRésistance aux ACTs?(Venton LM 2010, Na-Bangchang K et al 2010, Argen et al 2009, Hommel M 2008 , Trape JF et al 2001)4
  5. 5. Faut-il s’alarmer de l’émergence d’une resistance aux ACTs?• 80 pays (dont 45 en Afrique) ont officiellement adopté les ACTs comme traitementde première intention pour le paludisme à falciparum• Actuellement aucun médicament alternative pour remplacer efficacement lesACTs en cas de résistance• 223 millions de cas de paludisme actuellement estimés chaque année (OMS, 2011)• Dr Margaret Chan (OMS, 2011), affirme que les conséquences d’une résistanceaux ACTs, pourraient être catastrophiques car autant de personnes se retrouverontsans aucun traitement efficace(Dr Margaret Chan, Directeur général de L’OMS, Déclaration à loccasion du lancement du Plan mondialpour enrayer la résistance à l’artémisinine, 2011) 5
  6. 6. Quel serait l’impact de la résistance aux ACTssur la Lutte?6
  7. 7. Objectifs du Millénaire pour le Développement (1)• La lutte contre le paludisme est primordiale pour atteindre 2 des 8 Objectifs duMillénaire pour le Développement (OMD 4 et 6):(Collection Progrès et Impact, Numéro 3 . Septembre 2010, L’OMS & Roll Back Malaria) 7
  8. 8. Objectifs du Millénaire pour le Développement (2)• Selon le modèle LiST (un programme de modélisation développé par lacommunauté de la santé de l’enfant, l’OMS), il est estimé qu’avec lemaintient de la tendance actuelle de lutte antipaludique jusqu’en 2015,1,14 million d’enfants africains pourront être sauver entre 2011 et 2015(Collection Progrès et Impact, Numéro 3 . Septembre 2010, L’OMS & Roll Back Malaria)• Néanmoins, dans un communiqué de presse (2011), Dr Margaret Chan,souligne que la propagation de la résistance aux artémisinines et la pertedes ACTs pourraient entraver tous ces progrès acquis et que l’éliminationdu paludisme serait autant plus difficile(Dr Margaret Chan, Directeur général de L’OMS, Déclaration à loccasion du lancement du Plan mondialpour enrayer la résistance à l’artémisinine, 2011)8
  9. 9. L’OMS - Plan mondial pour enrayer la résistance aux ACTs• Ainsi, le 12 janvier 2011, l’OMS a lancé un Plan mondial pour enrayer larésistance à l’artémisinine• Ce plan englobent 5 séries de recommandations :1. Arrêter la propagation des parasites résistants à l’artémisinine2. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance aux artémisinines3. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à un traitement rationnel pardes ACT4. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisinines5. Favoriser l’action et mobiliser des ressources(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 9
  10. 10. I. Arrêter la propagation des parasites résistants1. Des solutions et des outils novatricesCes mesures, dépendant de la situation, incluent notamment:a. Des dépistages et des traitements ciblés,b. Des dépistages et des traitements de massec. La détection active de casd. Ladministration massive de médicamentse. L’Utilisation des outils épidémiologique et de lutte contre la transmission2. Mesures préventivesAccélérer les efforts pour un taux de couverture en moustiquaires (et d’autres moyensantivectorielles)de:a. 100% (dans les régions à résistance)b. ≥ 80% (dans les régions à faible risque de résistance)(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)10
  11. 11. I. Arrêter la propagation des parasites résistants3. Ciblage des populations mobiles et migrantesDans les régions à résistance:Elaborer des programmes pour intervenir auprès des populations mobiles et migrantes(EX: A la frontière Cambodge-Thailande = Mise en place des cliniques mobiles pourdiagnostiquer et traiter le paludisme, La formation des ‘mobile malaria workers’pour encadrer ces populations mobiles)(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)11
  12. 12. L’OMS - Plan mondial pour enrayer la résistance aux ACTs(2)• Ce plan englobent 5 séries de recommandations pour enrayer la résistancedans les pays endémiques et pour empêcher la propagation de cette résistance1. Arrêter la propagation des parasites résistants2. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance aux artémisinines3. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à un traitement rationnel pardes ACTs4. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisinines5. Favoriser l’action et mobiliser des ressources(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 12
  13. 13. II. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance auxartémisinines1. En priorité, évaluer lefficacité thérapeutique des ACTs dans les pays où aucuneétude de ce genre na été réalisée au cours des 2 dernières années2. Communiquer durgence toute suspicion de nouveau foyer de résistance àlartémisinines3. Surveiller régulièrement les échecs thérapeutiques4. Si possible, augmenter le nombre de sites sentinelles dans les zones entourant lesfoyers de résistance(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 13
  14. 14. L’OMS - Plan mondial pour enrayer la résistance aux ACTs(2)• Ce plan englobent 5 séries de recommandations pour enrayer la résistancedans les pays endémiques et pour empêcher la propagation de cette résistance1. Arrêter la propagation des parasites résistants2. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance aux artémisinines3. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à un traitement rationnel pardes ACTs4. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisinines5. Favoriser l’action et mobiliser des ressources(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 14
  15. 15. III. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à untraitement rationnel par des ACTs1. Des tests de diagnostic précis et cohérentsÉlargir laccès et lutilisation des TDRs dans les services de santé publiques et privées2. Traitement et Accès aux ACTsi. De maximiser l’utilisation des ACTs pour tous les cas confirmés de paludisme dans lesservices de santéii. D’améliorer laccès aux ACTs dans les régions éloignéesiii. Encourager la fabrication et lutilisation de combinaisons à dose fixe (Par example, enfournissant un financement préférentiel)iv. Dans les zones où la résistance a été détecter:L’utilisation de la primaquine (un gamétocytocide) en combinaison avec les ACTs, pour letraitement de cas confirmés, particulièrement dans des régions à faible transmission , enconformité avec les critères de lOMS(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 15
  16. 16. III. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à untraitement rationnel par des ACTs3. L’abolition de monothérapies orales à base dartémisinine et des médicamentsde qualité inférieure et contrefaitsSupprimer la fabrication, l’exportation, limportation, la commercialisation et /où ladistribution desa. Monothérapies orales à base dartémisinineb. Médicaments de qualité inférieure et contrefaits4. ÉducationÀ travers des campagnes et des moyens médiatiques, sensibiliser les patients, lesfournisseurs et détaillants de médicaments, ainsi que les personnels hospitaliers sur lesactions à prendre à fin de minimiser les risques de résistance(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)16
  17. 17. L’OMS - Plan mondial pour enrayer la résistance aux ACT (2)• Ce plan englobent 5 séries de recommandations pour enrayer la résistancedans les pays endémiques et pour empêcher la propagation de cette résistance1. Arrêter la propagation des parasites résistants2. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance aux artémisinines3. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à un traitement rationnel pardes ACTs4. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisinines5. Favoriser l’action et mobiliser des ressources(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)17
  18. 18. IV. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisininesCinq créneaux de recherche sont ciblés:1. Des recherches en laboratoire (par exemple pour identifier des marqueurs moléculairede résistance à lartémisinine)2. Des recherches pour le développement de nouvelles classes de médicamentsantipaludiques a fin de remplacer à terme les ACTs3. Des recherches appliquées et des études de terrain (études pilotes permettantd’étudier l’impactes des outils de lutte sur la transmission)4. La recherche opérationnelle (par exemple des programmes pour étudier les populationsmobiles)5. La modélisation mathématique (par exemple de limpact potentiel de la résistance auxACTs)(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011) 18
  19. 19. L’OMS - Plan mondial pour enrayer la résistance aux ACTs(2)• Ce plan englobent 5 séries de recommandations pour enrayer la résistancedans les pays endémiques et pour empêcher la propagation de cette résistance1. Arrêter la propagation des parasites résistants2. Accroître le contrôle et la surveillance de la résistance aux artémisinines3. Améliorer l’accès aux tests de diagnostic du paludisme et à un traitement rationnel pardes ACTs4. Investir dans la recherche sur la résistance aux artémisinines5. Favoriser l’action et mobiliser des ressources(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)19
  20. 20. V. Favoriser l’action et mobiliser des ressourcesPour la mise en œuvre de ce plan mondial, l’OMS sollicite:1. Des actions coordonnées des parties prenantes tant au niveau mondial,régional et national2. Un financement suffisant par des donateurs internationaux(Global plan For artemisinin Resistance Containment, WHO 2011)20
  21. 21. Perspective21
  22. 22. • Un plan d’action similaire au Global plan For artemisinin ResistanceContainment, a été mise en place à la frontière Thaïlande-Cambodge en2009.• L’implementation de ce projet pour les 2 premières années (2009 -2010) anécessité un financement de 22,5 millions de dollars (par le Bill & MelindaGates Foundation)• Selon un constat de l’OMS en Janvier 2011:Un an après la mise en œuvre de ce projet dans sept villages les plustouchés par le paludisme, seulement deux cas de paludisme à P.falciparum ont été détectés parmi 2 800 personnes testées (de mai à finJuin 2010 )Perspective (1)(Battling malaria drug resistance along the Thai-Cambodian border, OMS, 2011,http://www.who.int/malaria/diagnosis_treatment/arcp/containment_project/en/index.html)22
  23. 23. Perspective (2)• Le ministère de la Santé cambodgien constate également en Décembre 2010que « les cas de paludisme à P. falciparum dans la zone ciblée par le projetavait chuté de façon spectaculaire »• Selon moi,Avec des soutiens financier adéquats et des actions engagés des partiesprenantes, la mise en œuvre du Global plan For artemisinin ResistanceContainment pourra endiguer efficacement la résistance aux ACTshttp://www.who.int/malaria/diagnosis_treatment/arcp/containment_project/en/index.html)(Battling malaria drug resistance along the Thai-Cambodian border, OMS, 2011,23
  24. 24. Merci de votre attention24
  25. 25. Bibliographie• Arjen M. et al., Artemisinin Resistance in Plasmodium falciparum Malaria, N Engl JMed 2009;361:455-67.• Carrara VI, Zwang J, Ashley EA, et al. Changes in the treatment responses toartesunate-mefloquine on the northwestern border of Thailand during 13 years ofcontinuous deployment. PLoS ONE 2009;4:e4551.• Chen PQ, Li GQ, Guo XB. The infectivity of gametocytes of Plasmodium falciparumfrom patients treated with artemisinine. Chin Med J 1994;74, 107:709–711.• Denis MB, Tsuyuoka R, Lim P, et al. Efficacy of artemether-lumefantrine for thetreatment of uncomplicated falciparum malaria in northwest Cambodia. Trop MedInt Health 2006;11:1800–1807.• Group SEAQAMT. Artesunate versus quinine for treatment of severe falciparummalaria: a randomised trial. Lancet 2005;366:717–725.• Hommel M. “The future of artemisinins: natural, synthetic or recombinant?”Journal of Biology. 2008: 7:38• Kumar N, Zheng H. Stage-specific gametocytocidal effect in vitro of the antimalariadrug qinghaosu on Plasmodium falciparum. Parasitol Res 1990;76:214–218.25
  26. 26. • McIntosh HM, Olliaro P. Artemisinin derivatives for treating severe malaria.Cochrane Database Syst Rev 2000;(2):CD000527.• Na-BangchangK., Ruengweerayut R., Mahamad P., Ruengweerayut K.,Chaijaroenkul W., Declining in efficacy of a three-day combination regimen ofmefloquine-artesunate in a multi-drug resistance area along the Thai-Myanmarborder, Malaria Journal 2010, 9:273• Noedl H, Se Y, Schaecher K, Smith BL, Socheat D, Fukuda MM. Evidence ofartemisinin-resistant malaria in western Cambodia. N Engl J Med 2008;359:2619–2620.• Praygod G, de Frey A, Eisenhut M. Artemisinin derivatives versus quinine intreating severe malaria in children: a systematic review. Malaria J 2008;7:210.• Rogers WO, Sem R, Tero T, et al. Failure of artesunate–mefloquine combinationtherapy for uncomplicated Plasmodium falciparum malaria in southern Cambodia.Malaria J 2009;8:10.• Skinner TS, Manning LS, Johnston WA, Davis TM. In vitro stage-specific sensitivityof Plasmodium falciparum to quinine and artemisinin drugs. Int J Parasitol1996;26:519–525. [PubMed: 8818732]• Trape JF, The Public Health Impact Of Chloroquine Resistance In Africa, Am. J.Trop. Med. Hyg., 64(1, 2)S, 2001, pp. 12–1726
  27. 27. • Vijaykadga S, Rojanawatsirivej C, Cholpol S, Phoungmanee D, Nakavej A,Wongsrichanalai C. In vivo sensitivity monitoring of mefloquine monotherapy andartesunate–mefloquine combinations for the treatment of uncomplicated falciparummalaria in Thailand in 2003.• White NJ. Qinghaosu (artemisinin): the price of success. Science 2008;320:330–334.• Woodrow CJ, Haynes RK, Krishna S. Artemisinins. Postgrad Med J 2005;81:71–78.• WHO & Roll Back: Malaria Collection Progrès et Impact, Numéro 3 . Septembre2010,• WHO, Déclaration à loccasion du lancement du Plan mondial pour enrayer larésistance à l’artémisinine, 2011http://www.who.int/dg/speeches/2011/malaria_plan_20110112/en/index.html• WHO, Global plan For artemisinin Resistance Containment, 2011• WHO, Battling malaria drug resistance along the Thai-Cambodian border,2011http://www.who.int/malaria/diagnosis_treatment/arcp/containment_project/en/index.html27

×