Cours International : « Atelier Paludisme 2011 » 8è éditionRAZAFINDRAKOTO Hajasoa NirinaMadagascar
Plan1- Introduction. Le paludisme, les deux hôtes successifs. La définition de la schizogonie2- Les schizogonies dans le c...
Introduction• Le Paludisme :- Maladie la plus répandue dans le monde- Affection parasitaire fébrile due à l hématozoaire d...
Introduction• Schizogonie :- Etymologiquement, composé du :* schizo-, du grec ancien σχίζω (« fendre », « diviser ")* goni...
- lhomme, chez qui a lieu lamultiplication asexuéeLes différentes schizogoniesdans le cycle du Plasmodium- lanophèle femel...
• Il y a trois schizogonies :Chez StadeL’hommehépatique(tissulaire ou pré-érythrocytaire)érythrocytaireLe moustique oocyst...
- Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
• Les sporozoïtes : injectés dans le tissu cutané et/ou le sang capillaire parl’anophèle , passent rapidement dans la circ...
stade hépatique• Durée variable selon l’espèce,avec une durée minimale dematuration de 5,5 jours chez P.falciparum et de 1...
- Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
• « Schizogonie » proprement dite• Pénétration des mérozoïtes à l’intérieur del’hématie• le stade chez lequel la schizogon...
• Les mérozoïtes gagnent la circulationsanguine, colonisent les globulesrouges.• Formation des trophozoïtes intra-érythroc...
- Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
stade oocyste• Après la reproduction sexuée• Loocinète (ookinet) séchappe de lestomac poursétablir sous lépithélium stomac...
• Divisions nucléaires suivies de la mise en place desmembranes cytoplasmiques de l’oocyste• Production d’une grande quant...
Les schizogoniesStade oocysteStadeérythrocytaireStade hépatiquehttp://www.google.mg/search?client=firefox-a&rls=org.mozill...
Importance clinique• La schizogonie hépatique : périoded’incubation• La schizogonie érythrocytaire : responsabledes signes...
EspècePériodedincubationType de fièvreIntervalles entreles fièvresP. falciparum7–30 joursplus (10 %)Fièvre tierce maligne(...
Clinique• La fièvre tierce :- pic thermique à J1, J3, J5- schizogonie de 48 heures- régulière : P. vivax ou P. ovale (fièv...
Clinique• Fièvre par dysfonctionnement del’hypothalamus après production de cytokineTFN• Anémie et anoxie tissulaire due à...
Clinique• Le paludisme, très répandu, doit être considérécomme grave en raison dune forme étiologiquepotentiellement morte...
RAZAFINDRAKOTO Hajasoa NirinaMadagascar
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Schizogonies : définition, les différentes schizogonies du cycle du Plasmodium, et importance clinique

2 401 vues

Publié le

Schizogonies : définition, les différentes schizogonies du cycle du Plasmodium, et importance clinique - Présentation de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAZAFINDRAKOTO Hajasoa Nirina - Madagascar - hajasoanirinar@gmail.com

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 401
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Schizogonies : définition, les différentes schizogonies du cycle du Plasmodium, et importance clinique

  1. 1. Cours International : « Atelier Paludisme 2011 » 8è éditionRAZAFINDRAKOTO Hajasoa NirinaMadagascar
  2. 2. Plan1- Introduction. Le paludisme, les deux hôtes successifs. La définition de la schizogonie2- Les schizogonies dans le cycle du Plasmodium. Le cycle du Plasmodium. Les différentes schizogonies3- Importance clinique (durée, adhérence). Relation entre les stades schizogoniques etles manifestations cliniques4- ConclusionSCHIZOGONIES :SCHIZOGONIES :DDééfinition, les difffinition, les difféérentes schizogonies dans le cycle durentes schizogonies dans le cycle du PlasmodiumPlasmodium et importanceet importancecliniqueclinique
  3. 3. Introduction• Le Paludisme :- Maladie la plus répandue dans le monde- Affection parasitaire fébrile due à l hématozoaire de Laveran• Les parasites évoluent chez deux hôtes successifs :- un vertébré à sang chaud : hôte définitif- le moustique, genre Anopheles, vecteur du parasite• Les parasites se développent dans chaque hôte selon lemécanisme « schizogonie »• La connaissance de ce cycle de vie du Plasmodium est importantesur le plan clinique et dans la prise en charge
  4. 4. Introduction• Schizogonie :- Etymologiquement, composé du :* schizo-, du grec ancien σχίζω (« fendre », « diviser ")* gonie, du grec ancien γόνος gonos (« procréation »)- Forme de division où une série de plusieurs divisionsnucléaires sont réalisées avant la segmentation du cytoplasmeDivision du Plasmodium par schizogonie
  5. 5. - lhomme, chez qui a lieu lamultiplication asexuéeLes différentes schizogoniesdans le cycle du Plasmodium- lanophèle femelle, où se réalisent lareproduction sexuée et lamultiplication asexuéeIl seffectue chez 2 hôtes successifs :• Le cycle du Plasmodium :
  6. 6. • Il y a trois schizogonies :Chez StadeL’hommehépatique(tissulaire ou pré-érythrocytaire)érythrocytaireLe moustique oocysteLes différentes schizogoniesdans le cycle du Plasmodium
  7. 7. - Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
  8. 8. • Les sporozoïtes : injectés dans le tissu cutané et/ou le sang capillaire parl’anophèle , passent rapidement dans la circulation sanguine puis pénètrentdans les hépatocytes• Augmentation de taille de la masse cytoplasmiqueet multiplication du noyau• Formation des schizontes hépatocytaires (corps bleus)- 10 000 à 30 000 noyaux- P. falciparum : taille de 60 µm• Eclatement de l’hépatocyte• Passage des mérozoïtesdans la circulation sanguinestade hépatiqueFOIEhttp://www.google.mg/search?client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&source=hp&q=cycle+du+plasmodium&lr=&btnG=Recherche+Google
  9. 9. stade hépatique• Durée variable selon l’espèce,avec une durée minimale dematuration de 5,5 jours chez P.falciparum et de 15 jours chez P.malariae.Schizonte hépatocytaire
  10. 10. - Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
  11. 11. • « Schizogonie » proprement dite• Pénétration des mérozoïtes à l’intérieur del’hématie• le stade chez lequel la schizogonie a étéle mieux étudié (avec seulement 12-18 noyaux)stade érythrocytaireComplexe apical
  12. 12. • Les mérozoïtes gagnent la circulationsanguine, colonisent les globulesrouges.• Formation des trophozoïtes intra-érythrocytaires suivie d’uneschizogonie• Les schizontes mûrs (corps en rosette)se forment.• En lysant leur cellule-hôte,• Libération dans le sang des mérozoïtes• Vers un nouveau cycle érythrocytaire.stade érythrocytaireHEMATIEhttp://www.google.mg/search?client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&source=hp&q=cycle+du+plasmodium&lr=&btnG=Recherche+Google
  13. 13. - Au stade hépatique- Au stade érythrocytaire- Au stade oocysteSchizogonie
  14. 14. stade oocyste• Après la reproduction sexuée• Loocinète (ookinet) séchappe de lestomac poursétablir sous lépithélium stomacal en formantun oocyste (Sinden, 1999)• Dans des conditions thermiques suffisantes : unoocyste libère 10 000 sporozoïtes (8 à 10 j après)• L’anophèle est à la fois infecté et infectant
  15. 15. • Divisions nucléaires suivies de la mise en place desmembranes cytoplasmiques de l’oocyste• Production d’une grande quantité de sporozoïtesinfectieuxstade oocyste• Migration des sporozoïtesjusqu’aux glandes salivaires dumoustique.• Les sporozoïtes sont injectés auprochain hôte vertébré lors durepas sanguin• et le cycle recommence. http://www.google.mg/search?client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&source=hp&q=cycle+du+plasmodium&lr=&btnG=Recherche+Google
  16. 16. Les schizogoniesStade oocysteStadeérythrocytaireStade hépatiquehttp://www.google.mg/search?client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&source=hp&q=cycle+du+plasmodium&lr=&btnG=Recherche+Google
  17. 17. Importance clinique• La schizogonie hépatique : périoded’incubation• La schizogonie érythrocytaire : responsabledes signes cliniques• La gravité des signes dépend de l’espèceplasmodiale, de la parasitémie et du niveaud’immunité de l’hôte
  18. 18. EspècePériodedincubationType de fièvreIntervalles entreles fièvresP. falciparum7–30 joursplus (10 %)Fièvre tierce maligne(« Malaria tropica »)± 48 heuresP. malariae 16–50 jours Fièvre quarte bénigne 72 heuresP. ovale12–18 joursplus (10 %)Fièvre tierce bénigne 48 heuresP. vivax12–18 joursplus (10 %)Fièvre tierce bénigne 48 heuresImportance clinique
  19. 19. Clinique• La fièvre tierce :- pic thermique à J1, J3, J5- schizogonie de 48 heures- régulière : P. vivax ou P. ovale (fièvre tierce bénigne).- irrégulière : P. falciparum (fièvre tierce maligne) oùl’évolution à un accès grave est possible• La fièvre quarte :- pic thermique à J1, J4, J7- schizogonie de 72 heures- exclusivement infections à P. malariaeImportance clinique
  20. 20. Clinique• Fièvre par dysfonctionnement del’hypothalamus après production de cytokineTFN• Anémie et anoxie tissulaire due à l’hémolyse• Troubles micro-circulatoires (microthromboses) et des phénomènes cytotoxiques.Importance clinique
  21. 21. Clinique• Le paludisme, très répandu, doit être considérécomme grave en raison dune forme étiologiquepotentiellement mortelle due à Plasmodiumfalciparum• Les manifestations cliniques du paludisme sont liéesau déroulement du cycle• La périodicité des schizogonies dans le cycle duPlasmodium permet de distinguer les types de fièvreConclusion
  22. 22. RAZAFINDRAKOTO Hajasoa NirinaMadagascar

×