Paludisme: 700,000-2.7 millions de morts/an                          400-900 millions                          Cas fébrile...
• Mortalité chez les moins de 5 ans• Taux de mortalité de 55 pour 1000 chez  les moins de 5 ans• 82% de la mortalité à dom...
•Lutte anti-vectorielle•Vaccins•Chimiothérapie
PLAN DE PROGRAMME ANTIPALUDIQUEImpact, résultat, objectifs de procédés et indicateursPlan de mise en pratique des activité...
Planification du programmeObjectifs d’impactBut principal du programme (ex. réduction de la mortalité) tel que mentionné d...
LEvaluation et Ses PrincipesPlusieurs types dévaluation :1) Lévaluation de la mise en oeuvre du programme. Ce type dévalua...
IndicateursLes indicateurs sont des mesures quantitatives pouvant être répétées dans letemps pour évaluer les progrès vers...
Immunité rapide                                            Immunité lenteAge specific incidence of mild malaria (Snow and ...
Age specific patterns of severe malaria at five sites.( Snowand Marsh, 1998)
Estimates of burden of mortality in Africa             (Brooker 2000)   Age group   No of studies Median malaria          ...
Facteur de risque le plus       important           =        diagnostic            &prise en charge du malade
Consequences du paludisme pendant             la grossesse• Zones de transmission stable:- faible poids de  naissance, ané...
Annual incidence of malaria in residents of twoSenegalese villages with markedly different Pfalciparum transmission. (Trap...
La majorité des problèmes posés par le paludisme       seraient résolus depuis longtemps         si le parasite était rest...
Conséquences de la chimiorésistance• Le temps moyen de recrudescence devient plus court   – Espace temps entre deux crises...
REPONSE AUTRAITEMENT
TOTAL PARASITES  1012        RIII                              INCREASING RESISTANCE  1010                RII             ...
Pharmacocinétique        &Pharmacodynamique
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…

355 vues

Publié le

Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le paludisme, Par Pascal MILLET (2ème édition du Cours international « Atelier Paludisme » - 2004)

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
355
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…

  1. 1. Paludisme: 700,000-2.7 millions de morts/an 400-900 millions Cas fébriles/an >75% Enfants Enfants Africains <5 ans Africains < 20% accèdent aux services de santé [Breman, Am J Trop Med Hyg 64(1,2):1-11, 2001]
  2. 2. • Mortalité chez les moins de 5 ans• Taux de mortalité de 55 pour 1000 chez les moins de 5 ans• 82% de la mortalité à domicile• 45% des enfants décédés ne sont jamais passés par un centre de soin• 20- 40% des décès sont dus à l’administration tardive des traitements
  3. 3. •Lutte anti-vectorielle•Vaccins•Chimiothérapie
  4. 4. PLAN DE PROGRAMME ANTIPALUDIQUEImpact, résultat, objectifs de procédés et indicateursPlan de mise en pratique des activités de soutienPlan de surveillance et d’évaluation
  5. 5. Planification du programmeObjectifs d’impactBut principal du programme (ex. réduction de la mortalité) tel que mentionné dans laPolitique nationaleCadre temporel: 5 à 10 ansEx: en l’an 2012, la morbidité relative au paludisme chez les enfants de moins de 5 ans sera réduiteDe 25%Objectifs de résultatsIntervention prioritaire (ex. prise en charge ou prévention)Population cible prioritaire (ex. enfants au dessous de 5 ans)Personnes chargées des soins de la population cible (ex. agents de santé, mères, famille)Cadre temporel: 2 à 5 ansEx. en 2007, 90% des enfants de moins de 5 ans ayant un diagnostic de paludisme dans un centreRecevront le traitement antipaludique correct, selon les directives de la politique nationaleObjectifs de procédésActivités diverses (formation, encadrement, matériel, surveillance, éducation,Recherche opérationnelle, etc.) nécessaires à la réalisation des résultat et impacts attendus.Cadre temporel: 1 à 2 ansEx. en 2005, 80% des agents de santé dans un district donné seront formés pour les protocolesDe prise en charge du paludisme simple.
  6. 6. LEvaluation et Ses PrincipesPlusieurs types dévaluation :1) Lévaluation de la mise en oeuvre du programme. Ce type dévaluation (égalementappelé monitorage) permet de mesurer lexécution des activités nécessaires pour la miseen oeuvre.2) Lévaluation de lefficacité du programme. Elle mesure au moyen dindicateurs les progrès du programme vers deux types dobjectifs: a) les objectifs dimpact consistant dans une diminution de la morbidité et de la mortalité palustres qui résultent des activités du programme; b) les objectifs de résultats liés à lamélioration des résultats fournis par le programme, tels par exemple les prestations des services de santé, ou le comportement des patients.3) La recherche opérationnelle. Elle répond aux questions liées aux interventions etservices du programme, par exemple le rapport coût-efficacité dune intervention oulefficacité de différents antipaludiques.4) La revue périodique du programme. En faisant la synthèse de toute linformationobtenue, elle vise à aider à la replanification du programme.
  7. 7. IndicateursLes indicateurs sont des mesures quantitatives pouvant être répétées dans letemps pour évaluer les progrès vers la réalisation des objectifs. Ils sont normalementexprimés sous forme de chiffres, de proportions, de pourcentages ou de taux. Dans certainscas bien définis, telle la présence ou labsence dune politique nationale ou dun plan.Lindicateur peut être exprimé sous forme dun «oui» ou «non».Le choix des indicateurs doit être fonction: de leur validité, cest-à-dire du degré auquel l’indicateur constitue une mesure précise et réelle du phénomène étudié de leur fiabilité, cest-à-dire du degré auquel les mesures obtenues sont consistantes dans des applications diverses ou dans le temps de leur aptitude à détecter dans des délais raisonnables des variations résultant dune mise en oeuvre réussie du programme de leur aptitude à produire des données pouvant être facilement interprétées de leur utilité pour orienter les modifications du programme de leur réalisme, en relation avec les ressources disponibles
  8. 8. Immunité rapide Immunité lenteAge specific incidence of mild malaria (Snow and Marsh 1998)[point-prevalence rates in children in brackets]
  9. 9. Age specific patterns of severe malaria at five sites.( Snowand Marsh, 1998)
  10. 10. Estimates of burden of mortality in Africa (Brooker 2000) Age group No of studies Median malaria Malaria specific mortality (per 1000 pa) mortality as % of overall mortality 0-4 76 9.4 (7.1-12.4) 22.0 % (16.7-29.1) 5-9 28 1.22 (0.43-2.65) 19.4 % (6.8-42.1) 10-20 10 0.252 (0.27-1.62 9.1 % (6-22)
  11. 11. Facteur de risque le plus important = diagnostic &prise en charge du malade
  12. 12. Consequences du paludisme pendant la grossesse• Zones de transmission stable:- faible poids de naissance, anémie palustre et néonatale sévère. Plus marquée chez les primipares (Brabin 1983, Steketee 1988, Steketee 1996)• Zones de transmission instable:- paludisme sévère et anémie chez la femme enceinte. Faible poids de naissance, avortements / prématurés possibles. Plus marqué chez les Primipares (McGregor 1984, Nosten 1991, McGregor 1984, Menon 1972)
  13. 13. Annual incidence of malaria in residents of twoSenegalese villages with markedly different Pfalciparum transmission. (Trape and Rogier, 1996).
  14. 14. La majorité des problèmes posés par le paludisme seraient résolus depuis longtemps si le parasite était resté sensible à la chloroquine
  15. 15. Conséquences de la chimiorésistance• Le temps moyen de recrudescence devient plus court – Espace temps entre deux crises de paludisme• Réponse parasitologique et clinique au traitement plus longue – Niveau et temps de clairance parasitaire et symptomes• Augmentation du taux de gamétocytes et transmission de parasites résistants – Comptage des gamétocytes pendant une période de surveillance• Plus de traitements par an• Plus d’épisodes cliniques dans le temps et prévalence augmentée parmi la population• Augmentation de la grâvité des complications (anémies, paludisme cérébral)• Traitements efficaces plus chers = coût direct et indirect au patient, à la communauté et aux organismes de santé
  16. 16. REPONSE AUTRAITEMENT
  17. 17. TOTAL PARASITES 1012 RIII INCREASING RESISTANCE 1010 RII Detection limit 108 RI 106 104 102 S 0 0 7 14 21 28 35 42 DAYS
  18. 18. Pharmacocinétique &Pharmacodynamique

×