Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux

747 vues

Publié le

Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux - Présentation de la 2e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAKOTOBE Rodolphe Donatien - MINISTERE de la SANTE et du PLANNING FAMILIAL de MADAGASCAR - Responsable Paludisme, DPS Fianarantsoa - rakotobed@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
747
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux

  1. 1. Physiopathologie et diagnostic de l’accès pernicieux Rakotobe Rodolphe Donatien Direction Provinciale de la Santé et du Planning Familial Fianarantsoa- Madagascar Atelier Paludisme 2004
  2. 2. Plan de présentation• Définition de l’accès pernicieux• Résultats de quelques études menées sur les accès pernicieux• Physiopathologie de l’accès pernicieux -cycle érythrocytaire et pathogenèse -adhésion des globules rouges parasités à l’endothélium vasculaire -effets sur quelques organes• Diagnostic d’un accès pernicieux -diagnostic clinique -diagnostic biologique (différentes méthodes et caractéristiques )• Conclusion• Références
  3. 3. Qu’est- ce qu’un accès pernicieux ? Sujet non infecté Sujet infecté•Absence d’immunité Plasmodium falciparumsuffisante,•Grossesse, enfant <5ans, Accès palustre•Prise en charge mauvaiseou en retard•Chimiorésistance,•Virulence des parasites,•Pathologies associées Accès pernicieux
  4. 4. Accès pernicieux•Parasitémie positive à Plasmodium falciparum ,•Température de 39°c à 42°c,Associées à un ou plusieurs des signes suivants :•Coma calme avec hypotonie et aréflexie,•Score de Glasgow <9 (cotation des réponses motrice, verbale, oculaire)•Convulsions répétées >2/24h chez les enfants,•Anémie palustre sévère,•Détresse respiratoire, ictère, hypoglycémie (<2,2 mmol /L, œdèmepulmonaire, insuffisance rénale, hémoglobinurie macroscopique. .
  5. 5. Résultats de quelques études menées sur les accès pernicieux• Etude récente en Afrique de l’Ouest et de l’Est : -peu de différences d’incidences de paludisme grave entre zone de transmission modérée et zone hyperendémique de l’ordre de 1 à 3 pour 1000 enfants admis à l’hôpital. -taux d’incidence faible dans les régions de faible transmission. 0,03% des enfants admis à l’hôpital avait le paludisme cérébral. ( Snow RW et coll. Lancet 1997 ; 349 : 1650-1654 )• Dans les cas de paludisme grave et accès pernicieux : Jusqu’à 10% des cas de paludisme grave présentent des séquelles comme l’ épilepsie,la cécité et la mortalité qui est de l’ordre de 10 à 30% est due à l’hypoglycémie. (http://medecinetropicale.free.fr/cours/paludisme.htm)
  6. 6. Physiopathologie (1) Cycle érythrocytaire du parasite et pathogenèse Toxines Cytokines Fièvres (TNF…) schizontes Accès pernicieux mérozoïtes GR. par. P.f séquestrésGamétocytes GR.par.circ ulants Anémie
  7. 7. Physiopathologie (2)Binding of infected RBC bindingto endothelium is a key mediator of P. falciparum pathology L’adhésion des globules rouges parasités à l’endothélium est un médiateur clé de la pathogenèse de Plasmodium falciparum
  8. 8. Physiopathologie (3) Effets sur quelques organes•Système nerveux central : altération des cellules nerveuses coma•Placenta : blocage des espaces intervilleux et thromboses placentairesdiminution des échanges foeto-maternelles faible poids de naissance•Foie : thrombose ictère•Reins : thrombose des artérioles des glomérules anoxie des cellules destubes contournés•Rate : splénomégalie
  9. 9. Diagnostic d’ un accès pernicieux1- Diagnostic clinique (1)2- Diagnostic biologique Différentes méthodes Examens au microscopiqued’étalements minces ou de gouttes épaissesfixés et colorés au Giemsa technique de référence
  10. 10. Diagnostic d’ un accès pernicieux (2)2- Diagnostic biologique (suite) Test QBC (Quantitative Buffy Coat ) :centrifuger le sang dans un tubehématocrite tapissé d’acridine orange lecture au microscope à UV Détection d’antigènes solubles diagnostic rapide qui peut détecter HRPII ( ParaSight, ICT Malaria P.f. ) Optimal : p LDHCe sont des méthodes complémentairesavec l’examen au microscope d’étalements minces
  11. 11. Caractéristiques des principales techniques utilisables en pratique pour le diagnostic biologique du paludisme Goutte épaisse Frottis mince QBC malaria* Détection d’antigènes solubles ParaSight* ICT *Malaria P. fTemps de 2h-2h30 20-30 min 10 min 5-10 min <5 minréalisationTemps de Long Long Rapide Instantané Instantanélecture Difficile Parfois difficile Assez facile Très facile Très facileFacilité delecture Oui Oui Non Pf seul Pf seulDiagnosticd’espèce Oui Oui Non Non NonCalcul deparasitémie Microscope + Microscope + Microscope à Non NonEquipement lames lames FL Faible Faible Elevé ElevéCoût Elevé Remarque : Optimal et PCR non inclus M. P. Brenier, et coll.2000
  12. 12. ConclusionAccès pernicieux =Urgence Le diagnostic rapide est essentiel Traiter correctement : La Quinine est l’antipaludique recommandé pour les accès graves
  13. 13. Références• B. Chaudet, M. Renard, M. Seigneur, M. R. Boisseau. Adhésion des hématies à l’endothélium vasculaire : applications en pathologies. Rev Med Interne 2000;21 : 599-607• B. Pradines, H. Vial, P. Ollliaro . Prophylaxie et traitement du paludisme : problèmes, récents développements et perspectives. Med Trop 2003; 63 : 79-98• C. Rogier. Paludisme de l’enfant en zone d’endémie :épidémiologie, acquisition d’une immunité et stratégies de lutte. Med Trop 2003 ; 63 : 449- 464• M.P. Brenier-Pichart, C. Pinel, R. Grillot, P. Ambroise -Thomas. Le diagnostic du paludisme dans les régions non endémiques : valeur,limites et complémentarité des méthodes actuelles. Ann Biol Clin 2000 ; 58 : 310-5• http://medecinetropicale.free.fr/cours/paludisme/htm• http://www.srlf.org/pos/prise-charge-therap/infectiologie/palu5.html• http://ebischoff.free.fr/Palu/palu2.html• http://www.2m2.fr/jni/abstract/240_rapp.htm• http://www.md vel acbe/stages/hygtrop/Wery/plasmodiums/wery1310html• http://www.srlf.org/pos/prise-charge-therap/infectiologie/palu1.html
  14. 14. Fin de présentationJe vous remercie de votre aimable attention.

×