Le modèle mathématique de Macdonald-Ross    Capacité vectorielle et compétence      vectorielle chez les anophèles        ...
• Le modèle mathématique de Macdonald-  Ross• La capacité vectorielle chez les anophèles• La compétence vectorielle chez l...
1. Le modèle mathématique de Macdonald -Ross • Généralités • Objectif   - formuler des hypothèses simplificatrices pour   ...
Le modèle de Macdonald - Ross                                        r                Sensibles                           ...
Le taux de reproduction de base                                    R0 = m.a2.bh .pn / [-Ln(p).r]                          ...
2. La capacité vectorielle chez les anophèles• DéfinitionC’est le nombre de nouvelles infections disséminées par cas, parj...
La capacité vectorielle             R0 exprimé en fonction de la capacité vectorielle:            R0 = C.bh / r avec C = m...
C = ma2pn / -logep• Limites     - le risque d’infection d’anophèles est proportionnel au nombre d’infections portées par l...
C = ma2pn / -logep• Limites (2)     - difficultés d’estimer les paramètres de la capacité vectorielle facteurs extrinsèque...
3. La compétence vectorielle • Définition C’est la capacité d’un vecteur d’acquérir et de transmettre un pathogène • Mesur...
4. Conclusion• à rendre compte du fonctionnement d’un système épidémiologique complexe• Appliquer la rigueur mathématique ...
5. Références• C. Rogier – Modélisation du paludisme et de sa  transmission• W.K.Reisen – Estimation of vectorial capacity...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le modèle mathématique de Macdonald-Ross ; capacité vectorielle et compétence vectorielle chez les anophèles

601 vues

Publié le

Le modèle mathématique de Macdonald-Ross ; capacité vectorielle et compétence vectorielle chez les anophèles - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RANAIVO Louise Henriette, Chef Section Laboratoire, Min. Santé MADAGASCAR.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
601
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le modèle mathématique de Macdonald-Ross ; capacité vectorielle et compétence vectorielle chez les anophèles

  1. 1. Le modèle mathématique de Macdonald-Ross Capacité vectorielle et compétence vectorielle chez les anophèles RANAIVO Louise Henriette SLP/DLMT
  2. 2. • Le modèle mathématique de Macdonald- Ross• La capacité vectorielle chez les anophèles• La compétence vectorielle chez les anophèles• Conclusion• Références bibliographiques
  3. 3. 1. Le modèle mathématique de Macdonald -Ross • Généralités • Objectif - formuler des hypothèses simplificatrices pour construire des modèles permettant d’observer le comportement d’un système dans des situations particulières • Modèle de Macdonald – Ross
  4. 4. Le modèle de Macdonald - Ross r Sensibles InfectésHOMME 1-q q bh h on on ssi ssi a a mi mi ns ns tra tr aANOPHÈLE Infectants Pn ba Sensibles m s 1-s e 1-p 1-p
  5. 5. Le taux de reproduction de base R0 = m.a2.bh .pn / [-Ln(p).r] r Humains Sensibles Infectés 1-q q bh h on on ssi a ssi mi a mi ns ns tra tr a Anophèles Infectants Pn ba=1 Sensibles m s 1-s e 1-p 1-pba=1: toute piqûre faite sur un homme infecté est infectante pour l’anophèleNiveau d’endémie R0 ≥ 1 – lutte par insecticides dirigés contre les vecteurs adultes
  6. 6. 2. La capacité vectorielle chez les anophèles• DéfinitionC’est le nombre de nouvelles infections disséminées par cas, parjour et par un vecteur• Facteurs déterminantsLa réceptivité du vecteur au parasite – les préférences trophiques– la fréquence des repas – la longévité du vecteur – la durée del’incubation extrinsèque – la densité de la population vectorielle –la dispersion du vecteur – la résistance éventuelle du vecteur auxmesures de lutte
  7. 7. La capacité vectorielle R0 exprimé en fonction de la capacité vectorielle: R0 = C.bh / r avec C = ma2pn / -logep rHumains Sensibles Infectés 1-q q bh h on on ssi a ssi mi a mi ns ns tra tr aAnophèles Infectants Pn ba Sensibles m s 1-s e 1-p 1-pba = 0
  8. 8. C = ma2pn / -logep• Limites - le risque d’infection d’anophèles est proportionnel au nombre d’infections portées par l’hôte humain logiquement; or pour le modèle de Macdonald,il est proportionnel à la proportion d’individus infectésOn ne tient pas compte de surinfection - l’hétérogénéité non prise en compte sur - taux de contact vecteurs – hommes - populations humaine et vectorielle - acquisition d’une immunité anti-plasmodiale
  9. 9. C = ma2pn / -logep• Limites (2) - difficultés d’estimer les paramètres de la capacité vectorielle facteurs extrinsèques taux de survie
  10. 10. 3. La compétence vectorielle • Définition C’est la capacité d’un vecteur d’acquérir et de transmettre un pathogène • Mesures expérimentales En gorgeant un vecteur, en l’incubant pendant x temps et en testant son efficacité à transmettre le pathogène par piqûre
  11. 11. 4. Conclusion• à rendre compte du fonctionnement d’un système épidémiologique complexe• Appliquer la rigueur mathématique à des phénomènes naturels d’ordre écologique• adapté pour un objectif particulier, inadapté pour un autre
  12. 12. 5. Références• C. Rogier – Modélisation du paludisme et de sa transmission• W.K.Reisen – Estimation of vectorial capacity – BULL.SOC. VECTOR ECOL., 14(1): 39/40 June, 1989• F.RODHAIN & C. PEREZ – précis d’entomologie médicale et vétérinaire – MALOINE• F.E. McKenzie – Why model malaria? – ScienceDirecte – Parasitology Today – Volume 16, Issue 12, 1 Decembre 2000,P. 511-516

×