Decouverte des outils du web 2.0

971 vues

Publié le

tutoriel sur les aspects généraux du web 2.0

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
971
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Decouverte des outils du web 2.0

  1. 1. Généralités sur le web 2.0 L'@telier ‐ 2008 2 Vidéo Web 2.0 et connaissances 
  2. 2. • Le terme est inventé en 2004 par Dale Dougherty de la  société O'Reilly_Media • http://www.oreillynet.com/pub/a/oreilly/tim/news/2005/09/30/what‐is‐web‐20.html • Le Web entrait dans une nouvelle phase le  Web 2.0,  le Web précédent le 1.0 ne permettait que d'afficher des pages  statiques et dont le contenu n'était pas toujours mis à jour. • En 2008, toutes les technologies de la communication convergent,  s’assemblent, fournissent l’image, le son, le lien, la localisation.  Le réseau est potentiellement partout, et nous y sommes au cœur. L'@telier ‐ 2008 3 WEB 2.0 
  3. 3. La convergence des outils  L'@telier ‐ 2008 4
  4. 4. Le Web 2.0 est relationnel et collaboratif.  • Chacun peut créer du contenu sur Internet (texte, audio,  vidéo, photo), et le partager.  • Ses défenseurs prônent l’utilisation des applications en ligne  gratuites ou facturées à la demande (c’est‐à‐dire des services)  plutôt que des logiciels installés sur les postes personnels et  dont il faut être propriétaire des licences.  • Ainsi les utilisateurs sont des co‐développeurs et non des  consommateurs du Web.  L'@telier ‐ 2008 5
  5. 5. Le web 2.0 c’est donc • Une plateforme laisse aux utilisateurs la possibilité de  remodeler les données et les outils web. • Une application est un outil clé‐en‐main que l’utilisateur ne  peut modifier.  • Le Web 2.0 est une nouvelle possibilité d’utiliser le Web, plus  qu’une technologie innovante.  • Le Web n’est plus pensé comme une collection de sites à  visiter, mais cette fois comme une plateforme permettant l’échange entre les utilisateurs, les services et les applications  en ligne.  L'@telier ‐ 2008 6
  6. 6. Le web 2.0 : un concept de « passage » Web 1.0 lire utilisateur passif représentation éditeur publie du contenu réservé aux experts taxonomie catégories a priori hiérarchique indifférenciation (global) îlots séparés formats propriétaires tous droits réservés © logiciels / produits amélioration par cycles / versions le PC comme terminal d’accès bureau local (desktop) production suites logicielles (intégrées) interfaces complexes et limitées logique de l’offre innovation descendante Web 2.0 + écrire + utilisateur actif + participation + approvisionnement par la foule + ouvert à tous + folksonomie + mots‐clés (tags) spontanés + non‐hiérarchique + personnalisation (glocal) + briques de légo + standardisation / micro‐formats + quelques droits réservés (CC) + applications / services en ligne + amélioration continue / béta perpétuelle + atawad (any time any way any device) + bureau web (webtop) + partage / collaboration + suites servicielles (personnalisables) + interfaces simples et riches + logique de l’usage + innovation ascendante L'@telier ‐ 2008 7
  7. 7. Des services emblématiques L'@telier ‐ 2008 8
  8. 8. Avoir sa page d’accueil personnalisable 9L'@telier ‐ 2008 9
  9. 9. Ses photos en ligne, et celles des autres 10L'@telier ‐ 2008 10
  10. 10. Ses vidéos en ligne et celles des autres. 11L'@telier ‐ 2008 11
  11. 11. Des outils de bureautique en ligne 12L'@telier ‐ 2008 12
  12. 12. Stockage de fichiers en ligne 13L'@telier ‐ 2008 13
  13. 13. Messagerie instantanée en ligne 14L'@telier ‐ 2008 14
  14. 14. Bureau complet  en ligne! 15 http://www.eyeos.org/ http://mybooo.com/ Qu'est‐ce que eyeOS?....Pour les utilisateurs eyeOS est un nouveau type de système d'exploitation, où  tout réside au sein du navigateur internet.  Avec eyeOS, vous allez avoir votre bureau, vos applications  et vos fichiers toujours avec vous, depuis votre maison,  votre université, votre bureau ou la maison de votre voisin.  Ouvrez simplement un navigateur Internet, connectez vous  à votre système eyeOS et accédez à votre bureau personnel  et à tous vos documents exactement comme vous les avez  laissés la fois précédente… L'@telier ‐ 2008 15
  15. 15. Pour découvrir des sites web 2.0 sur  des plateformes dédiées 16 http://www.go2web20.net/ L'@telier ‐ 2008 16
  16. 16. L’utilisateur, créateur de contenus L'@telier ‐ 2008 17
  17. 17. UGC ‐ User Generated Content Contenus Générés par les Utilisateurs  : • Acronyme inventé pour résumer le rôle de contribution active désormais  joué par les internautes dans la production de contenu web  L'@telier ‐ 2008 18 • Plate‐forme UGC = support  favorisant la création et le partage  de contenus générés par les  utilisateurs Wikipédia, Flickr, Youtube,  DailyMotion; Delicious... • Tous créateurs ? 
  18. 18. 1% de créateurs 10% de contributeurs 89% d’utilisateurs / visiteurs Pour 100 personnes en ligne : 1 personne va créer un contenu inédit, 10 vont interagir avec le contenu créé et l’enrichir (commenter, améliorer, recommander, noter ou voter, etc.), 89 personnes vont consulter et « consommer » le contenu. 2% des utilisateurs de WikiPédia ont créé 75% des articles de l’encyclopédie L'@telier ‐ 2008 19 La règle des 1% du web 2.0
  19. 19. ou l’approvisionnement par la foule • Le fonctionnement des services du web 2.0 repose sur les  internautes pour fournir, créer, enrichir et organiser du  contenu • Le crowdsourcing consiste à s’appuyer sur la créativité,  l’intelligence et le savoir‐faire de tous afin qu’ils effectuent  certaines tâches à la place de l’éditeur d’un site ou d’un  service.  ( ex : Wikipedia ) Crowdsourcing L'@telier ‐ 2008 20
  20. 20. La sagesse des foules • Effet « boule de neige » : plus un site ou service est utilisé,  meilleur il devient (et plus il prend de la valeur) …  • crowdsourcing => tirer profit de l’effet réseau et de  l’intelligence collective (sagesse des foules) • En mutualisant les ressources et compétences de leurs  visiteurs, les sites peuvent alors proposer des produits et  services à des coûts très bas. L'@telier ‐ 2008 21
  21. 21. • Etiquette ou mot‐clé : balise sémantique qui permet de qualifier un  contenu • Etiquetage social  Système de classification collaborative de contenus web basé sur l’attribution de  tags librement choisis par les utilisateurs => Folksonomie • Outil d’organisation de l’information :  ‐ Sémantique : « wordtag » ‐ Spatiale : « geotag » ‐ Temporelle : « timetag » • Related Tag Browser : outil pour rechercher et naviguer dans les photos  publiées sur Flickr à partir de leurs tags L'@telier ‐ 2008 22 Tag
  22. 22. • Terme issu de la contraction de  • folks (les gens)  et de taxonomy (classification  hiérarchisée), => une folksonomie est un système de  classification collaborative et spontanée de contenus web,  basé sur l'attribution de mots‐clés ou marqueurs (tags)  librement choisis par des utilisateurs non spécialistes  • Les tags peuvent alors être regroupés et représentés sous la  forme d’un nuage de mots. L'@telier ‐ 2008 23 Tag et folksonomie
  23. 23. Les tags et les folksonomies • Les tags sont crées par les usagers (en général pour leur  propre usage), il n’y a pas de consensus ou de  modération comme c’est le cas dans les systèmes de  classement traditionnels (thesaurus, taxonomie) • Les services web 2.0 comme Flick’r ou del.icio.us  utilisent les tags. Accéder à mes favoris partagés Del.icio.us = delicious ‐‐‐ jeu de mot :)  L'@telier ‐ 2008 24 Les tags expliqués aux enfants 
  24. 24. Nuage de tags de Dailymotion  L'@telier ‐ 2008 25
  25. 25. AJAX (Asynchronous JavaScript and XML) n'est pas une  technologie en soi, mais un terme désignant une approche  utilisant un ensemble de technologies existantes (HTML,  XHTML,CSS, JavaScript, le modèle objet de document (DOM),  XML, XSLT, et l'objet XMLHttpRequest.  Lorsque ces technologies sont combinées dans le modèle  AJAX, les applications Web sont capables de réaliser des  mises à jour rapides et incrémentielles de l'interface  utilisateur sans devoir recharger la page entière du  navigateur. Les applications fonctionnent plus rapidement et  sont plus réactives aux actions de l'utilisateur. L’amélioration des interfaces L'@telier ‐ 2008 26
  26. 26. •De très nombreux services du web 2.0 proposent des interfaces web plus ergonomiques et plus fluides grâce à une attention toute particulière portée à la simplification des actions et à l’utilisation de ces technologies, ce qui permet de développer des applications internet riches •Les Rich Internet Applications (RIA) sont des applications web qui partagent les caractéristiques des applications autonomes sur l'ordinateur. A long terme, les RIA favorisent la fusion des logiciels traditionnels et les logiciels client‐serveur de type internet. La dimension interactive et la vitesse d'exécution sont particulièrement soignées dans ces applications web. L'@telier ‐ 2008 27 Des applications Internet riches
  27. 27. mashup • Un mashup est un site web qui  utilise et croise le contenu  provenant d’autres sites pour  proposer un nouveau service. • Cette capacité de mixage repose  sur l’ouverture des API. • API = interface de programmation  qui permet de recourir aux  fonctions et contenus d’un site  web à partir de commandes  externes. FlickrVision GoogleMaps + Flickr TwitterVision GoogleMaps + Twitter 2 exemples de mashups cartographiques L'@telier ‐ 2008 28
  28. 28. • Un widget est un petit module, paramétrable et personnalisable, qui permet d’embarquer de l’information et de la transporter vers le point de destination de son choix • 3 types de widgets : ‐ les widgets pour le web ‐ les widgets pour le bureau ‐ les widgets pour mobiles L'@telier ‐ 2008 29 Vidéo pour illustrer ce  thème widget
  29. 29. • Les widgets  de Google  s’appellent  des gadgets • Netvibes  propose un  annuaire de  ses widgets L'@telier ‐ 2008 30
  30. 30. • RSS (Really Simple Syndication =  syndication vraiment simple) • Moyen de syndication, capable  de récupérer le contenu brut  d'un site web sans s'occuper des  données liées à sa forme 31L'@telier ‐ 2008 31 Les fils RSS Le RSS expliqué aux enfants  en vidéo
  31. 31. Comment lire les fils RSS ? • Grâce à un agrégateur, qui permet de s’abonner aux fils  et vérifie automatiquement  les fils afin de signaler les  nouveautés • Il en existe de 3 types : • Les agrégateurs traditionnels : Bloglines, Google Reader,  Feedreader,  Rssreader, Alertinfo … • Les agrégateurs intégrés dans des applications bureautiques,  au navigateur ou au lecteur de mails (Marques‐pages  dynamiques, Thunderbird, Sage pour Firefox…) • Les pages personnalisables :  Netvibes, Igoogle 32L'@telier ‐ 2008 32
  32. 32. • Content management system : un logiciel fournissant un système de gestion de contenu, • Un outil de « CMS » (gestion de contenu) est un site  web disposant de fonctionnalités de publication et  offrant en particulier une interface d'administration (back‐office) permettant à un administrateur de site  de créer ou organiser les différentes rubriques.  L'@telier ‐ 2008 33 LES OUTILS CMS DE  PUBLICATION DE SITES WEB
  33. 33. Partager L'@telier ‐ 2008 34
  34. 34. 35L'@telier ‐ 2008 35 Partager les adresses de vos sites favoris Social bookmarking •Le social bookmarking ( « marque-page social », « navigation sociale » ou « partage de signets ») est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris. •Dans un réseau de bookmarking social, les utilisateurs enregistrent des listes de ressources web qu’ils trouvent utiles. •Ces listes sont accessibles aux utilisateurs du réseau. D’autres utilisateurs ayant les mêmes centres d’intérêt peuvent consulter les liens par sujet, catégorie, étiquette ou même de façon aléatoire.
  35. 35. • Elles permettent l’accès de n’importe quel ordinateur  (portabilité) à vos signets. • Les tags permettent de retrouver les liens plus facilement  • Elles offrent généralement des widgets et des webservices qui  permettent d’intégrer les liens dans d’autres applications L'@telier ‐ 2008 36 Pourquoi utiliser ces plateformes de gestion des liens ?
  36. 36. • Exemple :  Blogger : service en  ligne de création de blog, gratuit  et sans publicité, proposé par  Google L'@telier ‐ 2008 37 Les Blogs •Système dynamique de gestion de site web à partir duquel une ou plusieurs personnes s’expriment régulièrement sous la forme de billets classés par ordre chronologique peuvent interagir avec leurs visiteurs via les commentaires •Outil d’auto-publication et de conversation
  37. 37. Blogs Partager ses passions et ses opinions. En décembre 2007, plus d’un internaute sur deux a  consulté un blog.  Le nombre de bloggeurs atteint 5 millions :  + 24% en un an 1. L'@telier ‐ 2008 38
  38. 38. Les blogs • Un blog ou blogue est un site Web constitué par la  réunion de billets classés la plupart du temps par ordre  anti‐chronologique (les plus récents en premiers). • Chaque billet (appelé aussi note ou article) est, à l'image  d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au  blog ; le blogueur (celui qui tient le blog) y délivre un  contenu souvent textuel, enrichi d'hyperliens et  d'éléments multimédias, sur lequel chaque lecteur peut  généralement apporter des commentaires. 39L'@telier ‐ 2008 39
  39. 39. •Le principe du blog (contraction de web log = journal web) est un  support de publication en ligne simple et rapide à mettre en  œuvre.  •Le blog permet aux lecteurs de réagir via les commentaires. • Les blogs proposent des fils RSS de façon native •Comment créer un blog ? ‐ Ouvrir un compte chez un hébergeur ‐ Ou installer un logiciel (Wordpress ou Dotclear) sur un serveur Aucune connaissances techniques n’est nécessaire si on choisit un hébergeur L'@telier ‐ 2008 40
  40. 40. Hébergés ou sur un serveur  ? 41 Avantages: Blog crée en 3 minutes, aucune  opération technique n’est nécessaire Inconvénient: Peu de personnalisation ou alors en  version payante;  difficile de quitter la plateforme pour  changer de blog ou le faire évoluer… Avantage: Blog entièrement maitrisé, le code  est accessible. Inconvénient : L’installation et la personnalisation  demandent un minimum de  compétences techniques . L'@telier ‐ 2008 41
  41. 41. Un agrégateur de blogs 42L'@telier ‐ 2008 42
  42. 42. Exemple : des blogs de bibliothèques Touti frouti, agrégateur de blogs de bibliothèques par Lionel Dujol L'@telier ‐ 2008 43
  43. 43. La blogosphère Article sur l’état  de la blogosphère en 2008 L'@telier ‐ 2008 44
  44. 44. •Un wiki est un système de gestion de contenu de site Web qui  rend les pages Web librement et également modifiables par tous  les visiteurs autorisés. On utilise les wikis pour faciliter l'écriture  collaborative de documents avec un minimum de contraintes….  (le plus célèbre : wikipedia)  •Un wiki est tout à fait adapté à la construction collective d’un  document retraçant les étapes d’un projet. Le wiki donne une  traçabilité des versions des documents (livrables) associés au  projet. L'@telier ‐ 2008 45 • Le wiki expliqué en vidéo • Outil de co‐écriture et de collaboration wiki
  45. 45. • Canal de distribution de  contenus multimédia, un  podcast est constitué de  fichiers audio ou vidéo  encapsulés dans un flux RSS • Un programme spécifique  permet de lire le contenu du  podcast et de le télécharger  pour le conserver sur  l’ordinateur ou le transférer  vers un autre support  numérique • Podemus : service d’annuaire,  moteur de recherche et lecteur  de podcasts audio et vidéo  francophone  L'@telier ‐ 2008 46 Podcast
  46. 46. • Les licences Creative Commons sont  des contrats‐type pour la mise à  disposition d’œuvres en ligne  (textes, photos, sons, sites web,  etc). • Elles facilitent la réutilisation de  contenus en autorisant des tiers à  exercer des actes (reproduction,  diffusion, adaptation) qui  nécessitent normalement d'obtenir  préalablement l'autorisation des  titulaires de droit. • Le principe de Creative Commons  expliqué en vidéo L'@telier ‐ 2008 47
  47. 47. • La plupart des sites et services du web 2.0 combinent une  dimension personnelle (compte et profil personnalisables)  avec une dimension collective ou communautaire (échanger  avec les autres, partager ses propres contenus ou interagir  avec les leurs) • L’individu n’intervient plus seulement « sur » le réseau  (approche technique) mais il peut aussi agir « en » réseau  (virage social du web). Il se situe désormais au centre de ses  multiples cercles relationnels … on parle alors de « réseautage  social »  Vidéo L'@telier ‐ 2008 48 Les réseaux sociaux
  48. 48. Rester connecté avec sa communauté L'@telier ‐ 2008 49 Internet a toujours été un vecteur de communication ou de mise en relation  avec  les outils webmail et la messagerie instantanée
  49. 49. Retrouver un camarade de classe Retrouver un camarade de classe : • en décembre 2007 plus de 5,2 millions de visiteurs se  sont branchés sur le net pour cette plongée  nostalgique ;  • et les réseaux qui leur en fournissent la possibilité  ont vu leur audience plus que doubler en un an.  • Le leader, « Copainsdavant », est passé de 2 à 4,4  millions de visiteurs http://copainsdavant.linternaute.com/ L'@telier ‐ 2008 50
  50. 50. SOCIAL NETWORKING • Les sites web de réseautage  social fournissent des outils  pour faciliter le processus de  mise en relation et supportent  la prise de contact en ligne • Généralistes (MySpace,  FaceBook) ou spécialisés  (Linkedin, Viadeo), ils  reposent sur une approche à  la fois individuelle (profil des  utilisateurs) et collective  (communauté globale des  utilisateurs et relation entre  les membres) L'@telier ‐ 2008 51
  51. 51. • Le Networking connaît un succès flamboyant. Avec 582 000  visiteurs uniques 2 en moyenne par mois en 2007, le site  Viadeo voit son audience moyenne mensuelle augmenter de  plus de 120% par rapport à 2006. Rester en contact avec ses relations professionnelles  et s’en créer de nouvelles  L'@telier ‐ 2008 52
  52. 52. Facebook • Interagir avec ses réseaux : Facebook, à l’origine site communautaire d’une  université américaine, s’est implanté en France où il connaît un succès  fabuleux : de 241 000 visiteurs en juillet 2007 à près de 2 millions en  décembre. L'@telier ‐ 2008 53
  53. 53. Twitter un réseau social en temps réel 54 Twitter est un outil de  réseau social et de  microblogging, qui  permet à l'utilisateur de  signaler à son réseau "ce  qu'il est en train de  faire". Il est possible  d'envoyer et de recevoir  ces updates (mises à  jour) par le Web, par  messagerie instantanée  ou par messagerie  numérique. L'@telier ‐ 2008 54
  54. 54. La vie sur Second  Life…reportage du 66  minutes… Reportage sur Second Life Arte ‐ Metropolis Les mondes virtuels  55L'@telier ‐ 2008
  55. 55. Un membre de réseau gère  son identité numérique. • Il construit sa réputation  et son influence. • Il organise (et élargit) ses  relations en ligne  (familiales, amicales,  professionnelles) pour  collaborer et partager  avec elles. L'@telier ‐ 2008 56 Vidéo instructive L’identité numérique
  56. 56. Les contenus en ligne L'@telier ‐ 2008 57 Un peu d’humour !
  57. 57. L'@telier ‐ 2008 58 La musique, la vidéo en ligne
  58. 58. Le cinéma, la vidéo, la télévision • Vous êtes un créatifs ? Un caméscope, un ordinateur, vous  pouvez réalisez et diffuser sur les plateformes vidéo. • Vous êtes cinéphile, amateur de documentaires, la VOD est à  portée de souris. • Les télévisions du monde entier sont à portée de votre haut‐ débit • Vous ne voulez pas payer votre place de cinéma, téléchargez  votre film (à vos risques et périls…) L'@telier ‐ 2008 59
  59. 59. Le téléchargement • Le Peer to peer ou P2P une mutualisation très efficace des  données et une neutralité technique ex: la chaîne légale du  site Ratiatum • 11 millions de personnes téléchargent tous les jours pour  échanger plus de 980 millions de fichiers de tout types et pas  tous illégaux!  • Les pratiques illégales sont bien ancrées pour toute une  génération :  les iPod contiennent seulement 5 % de musique  achetée sur itunes et les lecteurs MP3 ?... L'@telier ‐ 2008 60
  60. 60. L'@telier ‐ 2008 61 Le WEB 2.0 ?
  61. 61. • Vidéo : rencontre avec Joël de Rosnay sur le Web 3.0 L'@telier ‐ 2008 62 L’avenir proche : Le Web 3.0 Un avenir proche ?
  62. 62. • Un mouvement d’ampleur…brouillon, en  perpétuel changement. • Une gigantesque soif de partager avec ses  proches ou le monde entier, de rester  connecter. • Des moyens techniques puissants de  mutualisation de l’information. • Des risques encore mal évalués des  menaces sur nos libertés individuelles. 63L'@telier ‐ 2008 63 En conclusion : le Web 2.0 c’est …

×