1impact N° 46 AVRIL 2015
En touchant plus de 8 Françaises sur 10 le 19 janvier, la puissante campagne
Yves Rocher pour Sér...
©
SophieZenon
Cette campagne est signée M&CSaatchi.Gad
2 impact N° 46 AVRIL 2015
Les 16000 collaborateurs du groupe Yves R...
3impact N° 46 AVRIL 2015
ÇA BOUGE
Innovation:366lancesonoffrePOD
Le 9 mars, la régie a lancé son offre PQR On Demand (POD)...
4 impact N° 46 AVRIL 2015
STABILO DATES
FÊTE
DES
MÈRES
2014
Shiva s’invite dans la campagne
Sephora en offrant une multitu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newsletter Impact n°46.

0 vue

Publié le

Découvrez la Newsletter Impact n°46 :
La stratégie d'Yves Rocher en PQR 66, le score de la campagne Intermarché, la rubrique "Ça bouge..." et la PQR d'Édouard Pacreau et Olivier Altman (co-fondateurs associés de l'agence ALTMANN+PACREAU).

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter Impact n°46.

  1. 1. 1impact N° 46 AVRIL 2015 En touchant plus de 8 Françaises sur 10 le 19 janvier, la puissante campagne Yves Rocher pour Sérum Végétal ne sera pas passée inaperçue auprès des 8 millions de lectrices PQR 66 de 30 ans et plus. Rencontre avec Jessica Not, ambassadrice de Cosmétique Végétale® et de la nouvelle communication d’une marque décidément pas comme les autres. GettyImages/iStock/Staras STRATÉGIE ET PQR En touchant plus de 8 Françaises sur 10 le 19 janvier, la puissante campagne Yves Rocher pour Sérum Végétal ne sera pas passée inaperçue auprès des 8 millions de lectrices PQR 66 de 30 ans et plus. Rencontre avec Jessica Not, ambassadrice de Cosmétique Végétale® et de la nouvelle communication d’une marque décidément pas comme les autres. Entre l’entreprise et la marque Yves Rocher, qu’est-ce qui caractérise cet acteur particulier de la cosmétique? JESSICA NOT : Yves Rocher a été créée en 1959 par un homme particulièrement vision- naire. Amoureux du végétal, pionnier en la matière, Yves Rocher a été l’un des premiers à avoir cru aux pouvoirs des plantes en cos- métique, à une époque où le végétal n’était absolument pas attendu ni starifié. Il fallait être particulièrement audacieux pour imposer l’idée même de Cosmétique Végétale® , celle- ci remettant en cause des diktats qui étaient et restent encore prégnants dans l’univers de la cosmétique. Son idée centrale était que la chimie ne peut pas tout, que la jeunesse et la santé de la peau ne sont pas affaire de la dernière molécule miracle créée en laboratoire. Nous, nous pen- sons que rien n’égale l’in- telligence des plantes, ce pouvoir du végétal qui vient des milliards d’années de recherche que la nature a assu- rés par elle-même en s’adaptant – seule, sans l’homme ! – et que, nous, nous pouvons étu- dier et décrypter au service de la beauté des femmes, de toutes les femmes. C’est une cos- métique extrêmement puissante, au poten- tiel inimaginable. L’approche Yves Rocher se fonde sur un côté très authentique, sin- cère et appliqué, sur la base d’un “business model” unique. Quel est donc ce “business model” unique? J.N. : Yves Rocher assure la maîtrise totale de la chaîne d’expertise, “de la plante à la peau”. Marque à la fois botaniste et récol- tante (unique au monde dans l’univers de la cosmétique), fabricante, et enfin de dis- tribution, l’entreprise intègre à elle seule les multiples spécialistes qui jalonnent les métiers 82%D’IMPACTAnnonceur: INTERMARCHÉ Dispositif PQR 66: 1 PAGE QUADRI Période: JANVIER 2015 Responsables annonceur: SYLVIE COLÉ - MATHIEU DELCOURT Agence conseil: MARCEL Agence média: ZENITHOPTIMEDIA ÇA BOUGE Toutes les news de la presse quotidienne régionale PAGE 3 SUITE EN PAGE 2 Rendre belles les femmes, toutes les femmes No 46 AVRIL 2015 LE SCORE L’INFORMATIONARENDEZ-VOUSAVECLACOMMUNICATION impact et compétences en jeu : ethnobotanistes, phytologues, agronomes et botanistes, for- mulateurs, analystes... Cette maîtrise unique de l’ensemble du processus permet, au final, de pouvoir proposer une offre prix très accessible. Cet atout d’accessibilité est à souligner, car il répond à l’appréhension très large, quasi philosophique, que Monsieur Yves Rocher avait de démocratiser la beauté, d’agir pour que toutes puissent accéder faci- lement à la cosmétique. Le 19 janvier dernier, 100% des lecteurs se sont vus interrogés en Une de leur journal. L’Assimilation, mais de quoi me parle-t-on? La réponse valait bien, ensuite, une pleine page. JESSICA NOT Directrice Publicité-RP-Digital de la marque Yves Rocher MA PQR À MOI Olivier Altmann et Édouard Pacreau parlent avec l’accent PAGE 4 DELAPLANTE ALAPEAU VIALAPQR DELAPLANTE ALAPEAU VIALAPQR
  2. 2. © SophieZenon Cette campagne est signée M&CSaatchi.Gad 2 impact N° 46 AVRIL 2015 Les 16000 collaborateurs du groupe Yves Rocher se répartissent dans les 250 filières botaniques présentes dans 80 pays. Culture de 1100 espèces de plantes d’ici et d’ailleurs. Chaque année, environ 100 plantes étudiées pour seulement 3 ou 4 retenues par les experts de La Gacilly. Particulièrement assimilable par la peau, la ficoïde glaciale est l’actif identifié et travaillé par Yves Rocher pour ses extraordinaires vertus antirides. Découverte en Afrique du Sud, cette plante très résistante s’adapte à de nombreux territoires dans le monde. Elle est cultivée à La Gacilly (Morbihan), première filière végétale d’Yves Rocher et berceau de la marque, au sein du jardin botanique. VINCENT MÉLICE Directeur général Yves Rocher France «Yves Rocher en PQR, fantastique idée!» «Presse de proximité avant tout, elle nous place au plus proche de nos clientes et des consommatrices. Notre réseau a été enchanté: les franchisées étaient fières de voir le nom de la marque, qui est aussi celui de leur magasin, apparaître en première page de leur quotidien régional. Quelle belle mise en avant!» Un métier de relation « Notre métier de “retailer” est un métier de relation. L’humain est au cœur: nos franchisées, nos respon- sables et nos conseillères nouent des relations privilégiées avec leurs clientes. Avec cette campagne, nous avons favorisé la proximité, valeur qui est donc essentielle. Quand une cliente entre chez Yves Rocher, elle va y trouver bien plus que des produits issus de la Cosmétique Végétale® . Elle va se sentir bien accueillie, elle va être écoutée, guidée, chou- choutée, remaquillée ou parfumée selon son choix… C’est ce que nous cherchons à renforcer chaque jour avec nos 5000 conseillères de beauté esthéticiennes, dans nos 650points de vente repartis dans toute la France. C’est cela aussi la proximité.» «Nous avons réussi une très belle campagne Sérum Végétal et anti-âge. De par le message expert qui a été transmis dans cette campagne, non seulement le produit est un vrai succès, mais il renforce toute la ligne soin du visage qui progresse de plus de 10%. Parmi les anecdotes, nous avons eu quelques magasins dans lesquels des clientes étaient là avant l’ouverture avec leur journal, faisant la queue, pour bénéficier du produit gratuit communiqué dans la PQR». VERBATEAM SANDRINE PRÉFAUT CEO-Présidente Vizeum France JULIEN LEFÈVRE Directeur général The Story Lab Prises de parole ambitieuses, émergentes, innovantes, qui sortent du cadre... Vizeum-comme les différentes structures du groupe Dentsu-peut faire appel à The Story Lab pour intervenir à ses côtés. C’est cet attelage de talents qui est à la base de cette campagne Yves Rocher. J.L.: «Sur ce marché de la beauté et de la cosmétique, la concurrence publicitaire met la barre très haut... Avec cette logique d-day, cet investisse- ment massif, ce concentré de force d’impact, c’était pour la marque une façon d’émerger, en frappant aussi fort que différemment les esprits.» S.P.: «La PQR était un choix aussi audacieux que partagé. Un plan mass média pour une puissance instantanée hors du commun le 19 janvier: 8 Françaises sur 10 on été touchées. Une grande déferlante verte d’un jour! Yves Rocher est une marque respectueuse, très à l’écoute de ses clientes et des femmes, avec un sens aigu des responsabilités. Pour satisfaire et renouveler le vivier de consommatrices, ils sont très ouverts, ambitieux dans leurs convictions. Ils ont toujours cette volonté d’aller de l’avant, de placer l’innovation au cœur de toute démarche. À leurs côtés, nous intervenons en challengeurs, notion clé pour Vizeum!» La déferlante verte d’un jour J.L.: «Le PQR 66, c’est une audience nationale de masse construite par l’addition d’individus, de relations de confiance directes. Si l’on se place du côté du lecteur, c’est son journal à lui qui lui parle, ici et là; pas à un autre ailleurs... C’est très riche, tant pour la cible finale des femmes que pour le réseau commercial, touché au plus près dans son identité locale, clé de sa fierté d’appartenance.» S.P.: «Les relais d’influence et les blogueurs spécialisés beauté et cosmétique ont été activés par les RP du client. Cette approche événementielle très concen- trée a paradoxalement dopé l’effet relais et d’amplifica- tion recherché.» J.L.: «Tous ces petits encarts de Une ont demandé un gros travail pour 366 et les éditeurs. Un très grand merci à eux, pour leur complicité et leur souplesse technique d’exception, car hors cadre PQR 66.» LE SAVIEZ-VOUS ? Yves Rocher a toujours su gérer simultanément sa croissance avec la consolidation de son business model protéiforme, pluri-métier. Une caractéris- tique de marque que les femmes semblent bien avoir assimilée: 30 millions de femmes font confiance à Yves Rocher à travers le monde 1 Sérum Végétal Yves Rocher vendu toutes les 3 secondes 650 points de vente en France ; 6 000 dans le monde Marque n°1 sur de nombreuses catégories en France : n°1 Soin Visage (en volume)* et Soin Visage Anti-Âge (en valeur)*, n°1 en Maquillage (en volume)* * Source: Kantar Worldpanel Beauty 2013 Panel 2013 Individus Femmes Meilleure chaîne de magasins Beauté en 2014 Entreprise préférée des Français durant 8ans (baromètre Posternak-Ifop, mars2013-décembre2014 et Posternak-Ipsos 2011-2012) Yves Rocher, élu site e-commerce de l’année 2014 par les internautes (toutes catégories confondues) VERBATIM STRATÉGIE ET PQR Comment la marque se porte-t-elle aujourd’hui? J.N. : Le bilan de ces dernières années est très positif (voir encadré “Le saviez-vous?”). Nous profitons d’un énorme capital de marque, grâce à une gamme très riche de 800 références qui répondent à l’ensemble des besoins des femmes, avec les soins du visage, du corps, mais aussi le maquil- lage, le capillaire, sans oublier le complé- ment alimentaire et notre offre en qualité d’institut de beauté (leader en Europe avec 1 800 cabines). Nous approchons la beauté de façon complètement globale. Mais il y a un “mais”... Mais il y a un “mais” : alors que nos clientes sont fidélisées à la marque et se déclarent particulièrement contentes et acquises à l’efficacité de nos produits, des études révèlent un déficit de perception d’ef- ficacité chez les non-clientes de la marque. Nous le vivons comme une forme d’injustice! Quelle est l’approche d’Yves Rocher pour répondre à cette problématique? J.N. : Avec notre signature “Créateur de la Cosmétique Végétale® ”, la réalité est que l’on a toujours dit que nous étions les inventeurs de la Cosmétique Végétale® . Mais jamais nous n’avons réellement affirmé, cherché à faire comprendre, ni “lancé”, en communica- tion, ce positionnement unique sur l’univers de la cosmétique. Désormais, forts de cette prise de conscience, le but est clairement de lancer et de pro- mouvoir la Cosmétique Végé- tale® comme elle le mérite, de mieux nous faire comprendre pour mieux faire adhérer et convaincre. Traduite par une nouvelle plate- forme de marque, notre approche stratégique consiste à révéler et faire partager notre pas- sion et notre approche unique du végétal, quitte à revendiquer notre posture “rupturiste” sur notre univers concurrentiel. Cette nouvelle étape découle d’un plan de transformation très important engagé dès 2007. L’identité visuelle de la marque et de nos magasins a été entièrement refondue. Quant aux gammes et produits, ils ont été remis à plat et revisités sur les aspects tant de la recherche que de leur packaging. La Cosmétique Végétale® Yves Rocher a aujourd’hui tous les arguments pour expri- mer ses différences! Cette campagne antiride Sérum Végétal s’appuie sur une emphase donnée au mot “Assimilation”. Pourquoi? Qu’en est-il stratégiquement? J.N. : Cette campagne Sérum Végétal consti- tue la première preuve de l’affirmation de notre nouvelle différence en matière de soin. Pour révéler et faire entendre globalement les vertus de la Cosmétique Végétale® , cette notion d’assimilation (cf. Natural Assimilation Tech- nology, procédé inédit de la recherche Yves Rocher) est le point de force transversal de communication. Il s’agit de partager avec les femmes cette vision unique qui affirme que l’assimilation est la clé de l’efficacité pour tout soin cosmétique. Le vivant reconnaît le vivant ; la peau reconnaît la plante. Plus un actif est assimilable par la peau et plus il a de chances d’être efficace. Ici, c’est le cas avec les actifs de la ficoïde glaciale pour notre gamme Sérum Végétal. L’assimilation, valeur clé de l’efficacité Avec ce premier lancement, nous interve- nons en soins du visage, catégorie la plus exigeante et compliquée, et donc propice à prouver “par le haut” la qualité de nos pro- duits. De plus, la ride concernant les femmes dès 30/35 ans, cette première campagne visait un très large public de femmes. Le PQR 66, pour quels attendus stratégiques? J.N. : Au sein de notre plan très puissant –TV, presse quotidienne, Internet–, le PQR66 s’est fait à lui seul une invitation aussi large que proche pour entrer dans la marque. Ce choix PQR 66 nous a parlé : la puissance et le statut local du journal, son côté ouvert et multiculturel, avec cette capacité à toucher toutes les femmes, au plus près et partout, à générer de l’implication et du trafic dans nos 650points de vente... Je pense qu’entre les marques respec- tives PQR et Yves Rocher, il y a des valeurs communes. Nous sommes une marque plus citoyenne que mercantile et, comme la PQR devant ses lecteurs, nous sommes animés d’une logique de contrat. Contrat avec la nature, pour lui rendre tout ce qu’elle nous donne ; en interne et avec nos filières végé- tales partout dans le monde ; tout comme avec les femmes, toutes les femmes, ce qui est essentiel pour nous. Enfin, le fait que les marques concurrentes de cosmétique soient peu en PQR renforce notre culture de la différence... Ce qui va très bien au teint de notre Cosmétique Végétale® . Propos recueillis par Emmanuel de Chevigny. edechevigny@verbahuit.com La Cosmétique Végétale® comme elle le mérite ASSIMILATION MÉDIA : LE DISPOSITIF ■ Une date clé: le 19 janvier TV, traitée en “road block”. PQN et PQR 66. Formats vidéo sur Facebook et sur 4 grands carrefours Internet ciblés femmes. Traitement systématique en deux temps: - une question forte pour installer le mot clé “Assimiler”: intriguer, éveiller la curiosité; - la réponse, avec le produit Sérum Végétal.
  3. 3. 3impact N° 46 AVRIL 2015 ÇA BOUGE Innovation:366lancesonoffrePOD Le 9 mars, la régie a lancé son offre PQR On Demand (POD), la nou- velle offre multi-locale de la PQR. POD, c’est un accès simplifié à toute la PQR, qui permet aux annonceurs de moduler leurs campagnes dans 87 départements. Pour simplifier et personnaliser le planning, la régie a mis en place une interface qui permet de composer son plan directement en ligne et qui simule le devis unique correspondant au choix de l’annonceur ou de l’agence. L’offre POD s’enrichira bientôt d’une version multi-villes pour accéder à 250 métropoles, ainsi que d’une version web pour l’accès départemental à l’ensemble des sites. LaNouvelleRépublique, supporterdesentrepriseslocales Pour sa 15e édition, plus de 1500 entrepreneurs ont assisté à la grande soirée des lauréats organisée par La Nouvelle République au palais des congrès de Tours. Après Alain Afflelou et Pascal Nègre (Universal), l’intervenant cette année était Michel-Édouard Leclerc, qui a présenté son analyse et sa vision de notre monde qui change. Douze prix ont été remis aux entrepre- neurs: les plus belles créations, reprises, innovations, exporta- tions ont été récompensées. Les lauréats ont pu exposer leurs his- toires d’entrepreneurs après la cérémonie. Un best of de 100 pages a été publié dès le lendemain, offert gratuitement aux lecteurs du journal. À cette occasion, La Nouvelle République a lancé cette année un site Internet et une applica- tion mobile (disponible sur App Store et Google Play) dédiés aux entreprises de la région. PyrénéesPresselancel’opération “e-py,lecarrefourdesPyrénéesnumériques” Éclairer la dynamique numérique des acteurs du territoire, valoriser les meilleures stratégies, sensibiliser aux usages des nouvelles technologies et au déploiement d’activités sur les supports digitaux: tels sont les objectifs de l’opération “e-py, le carrefour des Pyrénées numériques”, que lancera fin mars Pyrénées Presse (La Répu- blique des Pyrénées et L’Éclair, filiales du groupe Sud-Ouest). Une opération en deux volets: les trophées e-py 2015, qui valoriseront les meilleurs sites web, applis mobiles, innovations numériques et même blogs person- nels du territoire, puis le salon e-py, qui se tiendra le 3 juin 2015 au Palais Beaumont, à Pau. LeTélégrammelanceleconcoursdesrecettesdeslecteurs Le Télégramme convie ses lecteurs à un concours culinaire qui rend hommage au terroir bre- ton. Pendant un mois, Le Télégramme lance un appel à tous les gastronomes, aux amou- reux de la bonne table et aux passionnés de la cuisine pour proposer des recettes avec des produits de base de la cuisine bretonne : du poisson, du porc et de la pomme de terre. Un jury, présidé par un chef étoilé, sélectionnera 9 plats. Le groupe Télégramme déploie- ra alors tous ses médias et les 9 finalistes se confronteront dans une bataille culinaire retransmise sur les chaînes locales du groupe. Toutes les recettes seront publiées dans le quotidien et sur le site letelegramme.fr. « EN 2015, LE MONT-SAINT-MICHEL REDEVIENT UNE ÎLE » L’année 2015 marque la fin de 10 ans de travaux qui ont permis de rendre au Mont son caractère insulaire. Mais c’est aussi une année de grandes marées, qui isoleront totalement le Mont du continent. Un dispositif exceptionnel est développé par Ouest France pour accompagner l’événement, avec, en février, un supplément diffusé à 370000exemplaires ainsi qu’un dossier complet sur Ouest-France.fr. Un hors-série et une application numérique dédiés au Mont, 3e site le plus visité de France, sortiront au printemps. LANCEMENT DU PREMIER E-MAG DE MIDI LIBRE À l’occasion des 70ans du journal Midi Libre, le quotidien propose le premier e-mag gratuit pour revenir sur ces années d’informations. Réalisé avec la société Aquafadas, l’appli Midi Libre le kiosque donne accès de façon inédite à des reproductions de 70 Unes, des articles d’époque, des photos, et 140 vidéos (deux par an) qui retracent l’actualité en Languedoc, en France et à l’international. #ACTIVE, L’OFFRE 100 % WEB, 100 % ACTIFS 366 lance une offre spécifique web pour toucher les 10,7 millions d’actifs couverts par la presse quotidienne régionale pendant les heures de bureau, du lundi au vendredi et de 8h à 18h. LES SAISONS D’ALSACE SUR LES RAILS DE L’HISTOIRE Les Saisons d’Alsace, magazine trimestriel, consacre son prochain grand dossier à l’exceptionnelle épopée du train dans la région. Une passionnante aventure qui a durablement bouleversé la société alsacienne et qui est retracée tout au long de ces 120 pages. 366&Googles’associent surleprogrammatique 366 et Google ont annoncé un partenariat stra- tégique visant à offrir aux annonceurs un accès programmatique aux inventaires “premium” des éditeurs de PQR. L’accord comprend la mise en place d’une place de marché privée réalisée avec l’AdEx- change de Doubleclick. Cette plate-forme permet d’opérer des transactions en program- matique avec des acheteurs sélectionnés en mettant à disposition des inventaires “premium”, sélectionnés dans un environnement contrôlé et avec des formats de qualité. OuestFrancelance sanouvelleapplicationpersonnalisable surmobileettablette Vous êtes plutôt infos ou météo géolocalisée? Sport communal ou inter- national? Politique, société, culture, ou encore horaires des marées? Avec la nouvelle application (Smartphone et tablette) de Ouest France, c’est vous qui décidez de vos infos à vous, pour une accessibilité directe et sans détour à vos sujets passion. À vous de déci- der : l’application s’adapte à vos envies du moment. Il suffit de choi- sir vos paramètres dans le menu général. Alors, gaucher ou droitier, versatile ou non dans vos passions, archi- veur ou plutôt parta- geur sur les réseaux sociaux, cette nou- velle application Ouest France vous offre une nouvelle expérience d’utili- sation entièrement personnalisable. Innovation :366transforme leCourrierpicardenpodomètre! Le mercredi 25 mars, 366 a transformé le Courrier picard en podomètre! L’opération #10000PAS consistait, pour la semaine du running, à inciter à la marche les habitants d’Amiens. Pour ce faire, un podomètre “INPRINT” était intégré en Une du quotidien. Intersport, associé à la campagne, proposait aux lecteurs de marcher jusqu’à ses magasins pour béné- ficier d’une offre exceptionnelle. Top 20 des titres de PQR en milliers de lecteurs quotidiens. 0 250 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500 2750 3000 Ouest France 2 527 Le Parisien 1 680 Sud Ouest 1 134 La Voix du Nord 1 133 Le Dauphiné Libéré 950 Le Progrès 832 La Dépêche du Midi 745 Le Télégramme 668 La Montagne 663 La Nouvelle République 647 La Provence 596 Les DNA 566 L’Est Républicain - Le Pays 545 Midi Libre 501 Le Républicain Lorrain 483 L’Union / L’Ardennais 380 Nice Matin 369 Le Courrier de l’Ouest 329 Le Courrier Picard 325 Var Matin 270 Les résultats de l’étude Audipresse One 2013/2014 regroupant l’ensemble des familles de presse (magazines et quotidiens), et administrée en mode multicanal (téléphone, web et face- à-face) viennent de paraître. En plus de l’audience du print, One apporte des informations sur la fréquentation des sites web, la consultation des sites mobiles et l’utilisation des applications pour tablettes. 18030000 personnes lisent en moyenne chaque jour au moins un titre de presse quotidienne régionale (PQR 66 LNM). Retrouvez tous les résultats sur www.366.fr ONE2014 :plusde18millions delecteursdePQR“print” chaquejour !
  4. 4. 4 impact N° 46 AVRIL 2015 STABILO DATES FÊTE DES MÈRES 2014 Shiva s’invite dans la campagne Sephora en offrant une multitude d’idées de cadeaux pour combler les mamans. FÊTE DES MÈRES 2013 À l’occasion de la fête des Mères, Marionnaud propose une offre exceptionnelle pour gâter les mamans et les rendre encore plus belles. Avec son offre ACCESS ÉVÉNEMENT, PQR66 propose à tous les annonceurs un tarif exceptionnel de 178k€ nets s’ils communi- quent en pleine page quadri sur un événement calendaire. À VENIR: OUVERTURE DU TOURNOI DE ROLAND GARROS 19 MAI 2015 FÊTE DES MÈRES 31 MAI 2015 JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT 5 JUIN 2015 FINALE DU TOP 14 DE RUGBY 13 JUIN 2015 FÊTE DES PÈRES ET FÊTE DE LA MUSIQUE 21 JUIN 2015 DÉBUT DES GRANDES VACANCES SCOLAIRES 4 JUILLET 2015 …Toutes les dates sur demande à votre régie Exemples de campagnes PQR 66 destinées à toutes les mamans MA PQR À MOI Votre PQR à vous, c’est où, quand, comment? E. P. : Moi c’est Ouest France, édi- tion Vendée. De 12 à 20 ans, c’était tous les jours à 7 heures, et c’est désormais les week-ends, puisque je m’y suis installé, près de la Roche-sur-Yon. J’y retrouve mes chevaux et j’y lis Ouest France : pourquoi changer les bonnes habitudes? O. A. : Moi qui habite Marnes-la- Coquette, c’est Le Parisien. Je le lis le samedi matin, quand je m’octroie mon petit “crème-croissant” au café après avoir déposé mes fils à l’école. Avec un tel métier, entre bobos et branchés, ça me reconnecte avec le quotidien et le bon sens populaire. J’aime particulièrement lire les opi- nions spontanées des lecteurs sur telle ou telle thématique. Et j’ai la version audio! Mes jumeaux de 16 ans sont adeptes du Parisien sur leur mobile. Ils me débriefent sur tout ce qu’ils ont retenu des infos et faits divers. C’est du vrai, du proche, du direct. Ils adorent et je crois que ça tourne pas mal dans la cour de l’école. Du chef d’entre- prise au gamin, du papier au digi- tal, ce journal touche vraiment tout le monde. C’est pareil avec une vidéo, peu importe qu’on la voie à la télé, sur mobile ou sur tablette. Et ce Corse-Matin? O. A. : : La PQR est toujours là par- tout où je m’accorde un moment de qualité. Quand je suis en Corse, tout comme je vis, respire et mange corse, je ne lis que Corse-Matin. Je décroche de mon quotidien et vis plus intensément. Tout comme il y a un noyau familial, il existe pour chacun un “noyau territorial”. Regar- dez le tollé quand la mention du département a disparu des plaques minéralogiques! E.P.: C’est pour cela que n’importe qui en vacances achète la presse régionale. Personne ne l’y oblige. C’est une attirance, un vrai besoin de s’imprégner du lieu où l’on est. C’est d’une énorme puissance. Cette puissance dont vous parlez, est-elle bien investie aujourd’hui en création? O.A. : La presse quotidienne, en général, n’est plus traitée comme elle pourrait ou devrait l’être en création. C’est le résultat de l’his- toire. À l’échelle internationale, nous sommes dans un courant mar- qué par l’image, avec des films pour faire rire, du spectacle, des séries... C’est la recherche du buzz et des millions de vues sur Inter- net. On comprend que le profil même des créatifs ait changé. Fini les rédacteurs intellos qui avaient fait de la philo, avec une approche pointue de la rédaction, pour mieux s’intéresser au rapport entre l’ac- tualité et les marques, trouver des “insights” dans l’actualité, le sport, la politique même... E.P. : Chez CLM, quand Michel- Édouard Leclerc et Philippe Michel bossaient main dans la main, les “coups” en PQR structuraient vrai- ment la stratégie. Les annonces se faisaient quasiment la veille pour le lendemain. Le but était de venir porter les débats à l’oreille de chaque Français, dans sa propre maison : « À quand les pommes vendues en pharmacie?» Attention à ne pas croire que le buzz ou le coup média (ce qui est tout sauf du zigzag) soient des exclusivités Internet ! On aurait bien tort d’oublier la force et la moder- nité d’un bon buzz affinitaire ou sociétal parti de la PQR. Cette vox populi PQR au cœur des villes, ces formats de journaux qui pètent et ce côté militant, cela n’a pas changé, et c’est une grande chance. O.A. : Mais bon, pas si simple, car les marques se gardent aujourd’hui d’affirmer des positions... Il faut un planning stratégique solide. Que faudrait-il faire pour renouer avec ces créations PQR uniques et de toujours? O.A.: Je pense qu’en parlant trop de la puissance et du caractère natio- nal du PQR 66, on risque d’oublier le prisme unique du média. La per- ception hyper locale d’une annonce PQR, même en PQR 66, n’est pas suffisamment prise en compte. La vraie question qui fait la différence de la PQR est : quel est le contrat de lecture et quelle incidence cela doit avoir sur le message ? Il faut penser, se saisir de ce contexte édi- torial et comportemental unique. Le lecteur veut une annonce pour lui, car c’est son journal et son lieu de vie. E.P. : Soyons plus “PQR” quand on parle en PQR. On en a tous besoin, alors pourquoi pas les marques ? S’il y a un média où annonceurs, planneurs et créatifs pourraient réfléchir ensemble à réinventer une façon sociétale et directe de par- ler aux Français, c’est bien la PQR. Un petit slogan? Allez, juste un. O.A. : Je vous renvoie aux attentes des lecteurs PQR eux-mêmes : à quand une vraie bonne annonce d’hier à la sauce d’aujourd’hui, reprise partout demain? E.P. : Plutôt qu’un slogan, confiez- nous votre campagne! On vous fera un prix (rires). Propos recueillis par Emmanuel de Chevigny. edechevigny@verbahuit.com ©MarcChaumeil edechevigny@verbahuit.com-MaquetteJean-PierreDésirée VOX POPULI ÉDOUARD PACREAU et OLIVIER ALTMANN Cofondateurs associés de ALTMANN+PACREAU FÊTE DES MÈRES 2013 Picard donne des idées aux petits gastronomes pour régaler leur mère avec des menus exclusifs qui sauront satisfaire toute la famille. EN DIRECT SUR WWW.366.FR POUR TOUT CONTACT AVEC LA RÉDACTION D’IMPACT PQR : 01 80 48 92 76 IMPACT@366.FR À VENIR SUR WWW.366.FR MESURES D’AUDIENCE • One Global 2014/2015 Audipresse a dévoilé les résultats de la nouvelle vague de l’étude One Global. • One 2014 Les tout derniers chiffres de l’étude unique de mesure d’audience de l’ensemble des familles de presse (magazines et quotidiens) seront publiés le 9 avril. MESURES D’AUDIENCE SUR CIBLES DÉCIDEURS • Audipresse Premium 2014. Les résultats de l’étude d’audience de référence menée par Audipresse sur les cibles décideurs économiques et les Français à hauts revenus. PQR 66 est la 1re marque identifiée pour parler à cette cible, avec 74% de pénétration. • Les décideurs de la grande distribution (Ipsos). • Les décideurs des collectivités territoriales (Ipsos). MESURES DE L’EFFICACITÉ • Suivi Impact 66: plus de 3000 post-tests d’impact (Ifop). Base enrichie chaque année (IREP: “La persistance mémorielle”; IREP 2009: “Efficacité court terme et long terme”). • PQR-PRO: post-tests d’impact (TNS Sofres) sur la cible des décideurs en entreprise (IREP: “CAWI et décideurs”). • PQR-SCAN: post-tests sur les ventes, marchés- tests (Consoscan, Marketing Scan…). BIENTÔT SUR WWW.366.FR Les Unes du jour chaque matin, les études, lesstandards d’impact, les tarifs, les diffusions, les événements, les contacts commerciaux, les créations… Accès libre et alertes. CONTACTEZ DIRECTEMENT VOTRE RÉGIE

×