STRATÉGIES DE
TERRITOIRES
La Fête des Lumières de Lyon :
un éclairage sur le
développement économique local
PAGE 15
N°23
N...
EDITO
EDITO
PETITES HISTOIRES DE
PACKAGING
Dans notre précédent numéro de Perspectives, nous
vous disions l’importance des...
VU ET ENTENDU
ON Y étaitCOMMERCES DE DEMAIN,
CoMMENT LE NUMéRIQUE
VA SERVIR LA PROXIMITé ?
Voilà le thème abordé lors du 4...
DOSSIER MARKETING
DOSSIER
LE PACKAGING :
ARME MARKETING
PAGE 3 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-D...
DOSSIER MARKETING
POUR COMPRENDRE
Qu’il est loin le temps où votre grand-
mère, équipée de son panier à roulette,
allait c...
Tendance écolo, Aurélie est une
consom’actrice, bien plus qu’une simple
consommatrice. C’est vrai que c’est un peu
plus ch...
DOSSIER MARKETING
COTE MARQUES
DOSSIER
UN PEU D’HISTOIRE
Pendant très longtemps, beaucoup
d’entreprises ont consacré tous ...
Plutôt que de réfléchir à de nouvelles recettes, la marque a
misé toute sa stratégie marketing sur son pot de yaourt.
Un p...
DOSSIER MARKETING
En effet, les concepteurs de l’emballage
ont imaginé un jeu de miroir à l’intérieur
même de la boîte qui...
DOSSIER MARKETING
SUR LE TERRAIN
DOSSIER
Quoi de mieux
Que de vendre des Nike
Air dans une poche
d’air ? Ou comment Nike
r...
„
DOSSIER MARKETING
Du vin rouge comme du
sang, tant et si bien qu’on
l’appelle Blood of
Grapes. Vendons-le dans
une bout...
DE DEMAIN
TENDANCES
FOOD
Pizza Hut teste
Subconscious Menu, un
dispositif capable de deviner votre
pizza idéale en suivant...
TENDANCES
TENDANCES
CONNECTIVITé
C&A nous apporte une utilisation
originale des supports papier.
La 1ère étape consiste à ...
TENDANCES
RETAIL
Le dernier concept store
de Nike se situe à Newport Beach
en Californie. Cet espace de 550m2
est à la foi...
ON BUZZUN CONCEPT REMARQUABLE
Mais pourquoi tous les produits d'Apple
affichent-ils toujours la même et éternelle
heure de...
Développement LOCAL
LA FêTE DES LUMIèRES à LYON : UN BEL
éCLAIRAGE SUR LE TISSU éCONOMIQUE
LOCAL
Pour la 16ème
année, Lyon...
Le Monde
La PlayStation fête les 20 ans d'un coup de poker unique dans
l'histoire du jeu vidéo.
La première console de Son...
EMarketing Magazine
Spartoo ouvre sa première boutique et lance 3 marques propres.
Le site français de vente de chaussures...
Perspectives est un magazine
conçu et édité par Athénéa
Conseils. Le magazine est distribué
gratuitement à 2000 lecteurs.
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Perspectives n°23 novembre - décembre 2014 - athénéa conseils

380 vues

Publié le

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
380
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Perspectives n°23 novembre - décembre 2014 - athénéa conseils

  1. 1. STRATÉGIES DE TERRITOIRES La Fête des Lumières de Lyon : un éclairage sur le développement économique local PAGE 15 N°23 Novembre-Décembre 2014 LE PACKAGING QUI FAIT VENDRE DOSSIER MARKETING Le contenant est aussi essentiel que le contenu pour réussir sa stratégie marketing PAGE 3 Le magazine des stratégies et des tendances marketing PERSPECTIVES TENDANCES Toutes les dernières innovations porteuses et les concepts marketing de demain PAGE 11
  2. 2. EDITO EDITO PETITES HISTOIRES DE PACKAGING Dans notre précédent numéro de Perspectives, nous vous disions l’importance des habits des hommes en marketing/ventes. Il est donc aujourd’hui naturel, en cette période de Noël où nous parcourons les allées de nos commerces préférés afin de dénicher le cadeau idéal, de voir comment attirer le client vers votre marque en abordant le thème des habits de nos produits : le packaging. Comment les marques vont-elles nous donner envie ? Quel est le rôle du packaging ? Quelles sont les tendances d’aujourd’hui et de demain ? Quels sont les exemples les plus audacieux et les plus forts ? Au-delà de l’évènement festif de fin d’année, nous verrons dans notre dossier que le packaging est un véritable marqueur de société. Il suit les tendances que recherchent les consommateurs. Vecteur puissant de la marque, sa visibilité doit absolument être efficace pour que le produit soit vendu, tout en respectant des contraintes de plus en plus drastiques : informations règlementaires, normes environnementales, intégration de nouvelles technologies… Et comme d’habitude tout au long du magazine, vous pourrez découvrir l’actu des tendances marketing des marques et des territoires, notre revue de presse ainsi que les évènements à ne pas manquer en cette fin d’année. Bonne lecture et gardez toujours une longueur d’avance ! PAGE 1 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014 Toute l’équipe d’Athénéa vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et vous donne RDV en 2015 pour toujours plus de nouveautés marketing
  3. 3. VU ET ENTENDU ON Y étaitCOMMERCES DE DEMAIN, CoMMENT LE NUMéRIQUE VA SERVIR LA PROXIMITé ? Voilà le thème abordé lors du 4ème forum économique de la ville de Toulouse. Vaste sujet auquel nous consacrons régulièrement des articles ou des tribunes tant les enjeux sont énormes pour tout un secteur d’activité, à savoir le retail physique. C’est donc avec une certaine impatience que nous attendions cette Keynote. Pour en parler des invités prestigieux : entre autres la sémillante Catherine Barba, pionnière et référence du web-to-store en France, Philippe Peyrad, DG des opticiens Atol et Stéphane Maquaire, président du groupe Monoprix. Tout le monde s’est accordé à dire que le retail physique ne doit pas avoir peur du monde du numérique et principalement de la montée en puissance du e-commerce qui ne cesse de grignoter des parts de marché. Au contraire. Le numérique peut constituer une excellente opportunité pour les commerçants dans le but de mieux connaître leurs clients et de développer, aussi paradoxal que cela puisse paraître, une relation de proximité avec eux. Gare à tous ceux qui n’oseront pas prendre le virage de ce qu’on appelle aujourd’hui le cross-canal ou bien l’omni-canal. Comme le rappelait non sans humour Catherine Barba : « quel est le lieu idéal pour planquer un cadavre? La seconde page de Google, personne n'y va ». Ce qui a changé selon elle, c’est qu’aujourd’hui grâce au numérique, le consommateur peut disposer de magasins physiques augmentés. Pour Stéphane Maquaire: « internet permet de tisser des liens avec le consommateur et d'entretenir la relation client ». La preuve : un client monocanal de Monoprix augmente sa consommation de 50% quand il bascule multi-canal. Ainsi internet doit devenir un outil de fidélisation de plus dans l’arsenal marketing des magasins physiques. En injectant un peu de numérique à chaque étape du parcours client, on parvient à lui faciliter la vie et à créer du lien émotionnel avec lui. Les idées reçues ont la vie dure : les 100 premiers acteurs du ecommerce US ne sont pas des pureplayers mais des enseignes physiques qui ont opté pour des stratégies crosscanal. Maintenant plus de craintes, place aux actes pour avancer. EVENEMENTS PAGE 2 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014 CATHERINE BARBA
  4. 4. DOSSIER MARKETING DOSSIER LE PACKAGING : ARME MARKETING PAGE 3 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  5. 5. DOSSIER MARKETING POUR COMPRENDRE Qu’il est loin le temps où votre grand- mère, équipée de son panier à roulette, allait chez son épicier avec sa liste. Elle lui demandait alors des haricots, du beurre, un steak et quelques pommes de terre pour faire ses frites. L’épicier plongeait alors sa main dans des sacs en vrac et les lui servait. Elle n’avait pas à choisir. L’épicier le faisait pour elle. Aujourd’hui, les hypermarchés nous présentent des milliers de références dans des rayons longs comme des pistes d’athlétisme. Il y a des dizaines de beurres, dans tous les sens et à tous les niveaux : comment choisir ? Là est précisément le rôle du packaging : Premièrement attirer votre œil pour que vous vous en saisissiez, et deuxièmement une fois l’article en main, que vous ne le reposiez surtout pas mais qu’au contraire vous l’ajoutiez à votre panier. Nous n’ouvrons à aucun moment le paquet de beurre pour goûter et comparer. Aucun contact avec le produit. De toute façon, rien ne ressemble plus à une botte de beurre qu’une autre botte de beurre. Nul autre recours que de juger à l’emballage. Intermédiaire entre le produit et le consommateur, le packaging est chargé de faire le lien, d’établir ce 1er contact. DOSSIER LES TENDANCES DES PACKAGINGS Sa fonction est extrêmement complexe. Il doit vous attirer, vous donner envie d’acheter, vous rassurer, vous renseigner. Et c’est lui qui vous fera acheter. Le produit vous fidélisera, mais ce sera le packaging qui vous aura séduit. Il n’est donc pas étonnant que les packagings évoluent, se perfectionnent, et suivent les tendances de consommation comme des marqueurs de la société. « Share a coke with Aurélie... » : tendance personnalisation. Nous ne voulons plus de la consommation de masse des années 80, impersonnelle. Aurélie veut LE produit qui Lui convient, qui lui parle. Et comment personnaliser plus qu’en fabriquant une bouteille au nom du consommateur ? Coca a imprimé des étiquettes avec les 150 prénoms les plus fréquents, et il était même possible d’imprimer sur commande, spécifiquement son nom. « Aurélie » a pu inviter ses amis à son anniversaire et leurs proposer un coca à son nom : la classe, non ? Suivons un peu plus Aurélie dans sa vie quotidienne… Aurélie est de la génération Y. Femme active, elle a un enfant. Habitué à une alimentation hyper variée, elle ne supporte pas de manger toute la semaine les mêmes plats préparés le WE. Elle achète donc pour elle et sa famille des sachets individuels de 2 gâteaux, des compotes à boire pour les goûters, des bouteilles d’eau de 50cl plus facile à emporter, des Pasta Box pour le midi : tendance nomadisme et miniaturisation. Pourtant, même si les sachets individuels sont pratiques, il faut penser à la planète, surtout quand on constate les dérèglements climatiques… donc on choisit dès que possible des sachets 100% biodégradables, en matières naturelles, voire comestibles ! PAGE 4 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  6. 6. Tendance écolo, Aurélie est une consom’actrice, bien plus qu’une simple consommatrice. C’est vrai que c’est un peu plus cher, mais pour deux produits identiques et même si c’est un peu plus cher, elle choisira le plus écolo. Un peu plus cher, mais pas trop tout de même. Car depuis les années de crise, Aurélie fait attention à sa bourse : tendance économie. Elle se laisse facilement convaincre par les promos du jour, les remboursements à la caisse, le « 2ème offert »… Elle découpe alors le packaging et collectionne les coupons économiques. D’ailleurs, mardi quand elle a fait ses courses, le Nutella n’était pas sur sa liste, mais les 30% offerts l’ont convaincue : elle n’allait pas passer à côté ! Merci donc Aurélie de nous avoir ouvert votre panier pour que l’on puisse se rendre compte, en ouverture de notre dossier, que les tendances des packagings suivent naturellement les tendances de consommation de la société. Le packaging obéit aux lois du marketing en étudiant les tendances, en s’adaptant, en innovant pour proposer aux consommateurs les emballages qui vont les séduire. ALORS LES TENDANCES DE DEMAIN ? Le packaging de demain sera sobre et joyeux comme en réponse à la crise, à l’image des emballages de beurre à la Warhol. On ne veut plus du bling-bling surchargé, mais au contraire de la simplicité, « sophistication suprême » comme le prônait Steve Jobs. Le packaging sera de plus en plus écolo, pour limiter les coûts de retraitement des déchets. Les règlementations vont l’imposer, les consommateurs vont le plébisciter. Enfin, le packaging sera technologique et connecté. Connecté d’abord : nous constatons tous les jours sur les emballages les QR codes qui permettent de créer du lien et de l’interaction avec le consommateur. Ces phénomènes vont s’intensifier. Car l’avenir est la personnalisation des packagings à des micro-cibles. DOSSIER MARKETING Technologique, l’emballage sera bientôt capable de diffuser des odeurs. On a souvent abordés le marketing sensoriel. Nul besoin donc de vous convaincre de l’impact d’une odeur sur votre désir d’acheter. Une odeur sucré ou chocolatée sur un emballage de biscuits finira d’exciter vos papilles jusqu’à vous pousser à l’ajouter à votre panier… Et les possibilités technologiques sont infinies. Quid de la réalité augmentée qui vous fera parcourir les rayons avec votre smartphone ou « smartglasses », et qui vous fera découvrir l’emballage bien au-delà de sa taille physique : informations, images, vidéos, liens, historique de l’interactivité de la marque avec vous… le futur est à inventer : soyons créatifs ! PAGE 5 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  7. 7. DOSSIER MARKETING COTE MARQUES DOSSIER UN PEU D’HISTOIRE Pendant très longtemps, beaucoup d’entreprises ont consacré tous leurs efforts sur le produit lui-même. Le contenu plutôt que le contenant. Et c’était bien bien normal : il fallait convaincre le consommateur que son produit était le meilleur. On recherchait alors la proposition de valeurs par le produit. Mais est-ce toujours le cas aujourd’hui dans une société de consommation de masse où l’on tend vers une standardisation des produits mis sur le marché ? En outre, la concurrence est telle aujourd’hui que la moindre différenciation de produits est très éphémère. Votre avantage concurrentiel sera certainement étudié et copié dés demain. Quand Coca-Cola sort récemment son Coca Life, un cola sans sucre à la stevia dans une canette verte, on salue l’innovation du groupe. Une longueur d’avance stoppée il y a quelques semaines par l’annonce de Pepsi qui lance en grandes pompes son Pepsi True, un cola sans sucre à la stevia dans une canette … verte. Un exemple d’autant plus significatif que le contenu et le contenant sont alors quasi-identiques. Les bons marketers ont rapidement compris le rôle majeur que pouvait revêtir le packaging dans l’acte d’achat. Si les contenus se ressemblent autant miser ses efforts aujourd’hui sur le contenant. Rien n’est laissé au hasard : taille, forme, couleurs. D’ailleurs, les marques ont de plus en plus recours à des focus groups, sortes des réunions de consommateurs dans lesquelles on teste différents packagings avant la sortie définitive d’un produit par exemple. Même les neuro-sciences sont aujourd’hui de la partie pour appuyer les marques dans le choix du packaging le plus influent auprés du consommateur. En effet, grâce à la technologie d’eye-tracking, des chercheurs de l’Université de Miami et du California Institute of Technology ont réussi à démontré que le packaging d’un produit alimentaire aurait une influence avérée et comprise entre 33 et 66% selon les types de produits sur le choix du consommateur en magasin. Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Essayons de voir ensemble quelles pourraient être les vertus d’un bon packaging. LE PACKAGING : premier point de contact avec le client C’est tout simple et pourtant, on a tendance à parfois un peu trop l’oublier. Avant même le produit, c’est le packaging que le consommateur va rencontrer en premier. Un packaging différent pourra alors permettre de sortir du lot en captant l’attention du consommateur. L’exemple des bouteilles de vins est éloquent. Jean-Philippe Perrouty, du cabinet Wine Intelligence confirme que « les jeunes ainsi que les femmes portent beaucoup plus attention à l’apparence globale de l’étiquette. » Bien réalisé, le relooking d’une étiquette améliore les intentions d’achat de 10 %. Le packaging joue alors un rôle fondamental : dans un rayon où toutes les bouteilles se ressemblent, une belle étiquette arrive même à vendre de la piquette... PAGE 6 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  8. 8. Plutôt que de réfléchir à de nouvelles recettes, la marque a misé toute sa stratégie marketing sur son pot de yaourt. Un pot qui n’avait pas évolué depuis 40 ans. C’est Olivier Delaméa, directeur général de Danone Produits frais France qui explique le mieux cette stratégie : « Nous avons voulu donner un coup de jeune au pot de yaourt sur un marché qui n’a pas changé depuis quarante ans et recréer un élément de différenciation. Le nouveau pot (baptisé KISS) sera immédiatement reconnaissable en rayons avec sa forme plus élancée, l’inscription Danone sur le bas qui rappelle le pot inventé par Daniel Carasso et une couleur propre à chaque marque ». Danone a aussitôt testé son nouveau pot sur le marché espagnol. Résultat ? Une hausse des ventes de 3%. CQFD UN PACKAGING pour apporter la preuve du bénéfice produit Les vertus d’un packaging peuvent nous mener très loin. Encore plus loin que la simple différenciation. En effet, le packaging peut servir de véritable support commercial, à savoir convaincre le consommateur des vertus du produit vendu. Une forme de vendeur dissimulé qui déroule de manière inconsciente son argumentaire commercial. Vous nous croyez pas ? Regardez plutôt l’exemple de Scotch. La marque du groupe 3M a conçu Magic Tape, un scotch révolutionnaire qui se targue d’être invisible. Un argument de poids quand il s’agit de coller discrètement des morceaux de papier. 3M a décidé de créer un packaging à la hauteur des ambitions affichées par le produit : « Pour créer une expérience fascinante et avant même l'utilisation réelle de ce scotch invisible, nous avons développé un emballage qui fait disparaître magiquement le scotch lui-même ». Autre exemple avec les produits Monoprix. La plupart des enseignes de grande distribution ont lancé leur propre marque pour des produits de grande consommation (alimentaire, beauté…). C’est ce qu’on appelle les MDD (Marque De Distributeur). Les enjeux sont énormes. En effet la part de marché des MDD va aujourd’hui de 7,9 % des ventes de bières à 46,8 % des ventes de glaces. Monoprix n’échappe pas à la règle avec ses propres produits. Mais qu’est qui va distinguer une conserve de haricots verts Monoprix de celle de Daucy ? Blandine Charveriat-Louis, directrice du marketing stratégique et opérationnel de Monoprix expose la problématique de la marque : « Notre marque M ne se démarquait pas suffisamment par rapport à d'autres MDD concurrentes. Nous voulions apporter de la visibilité et du contenu, en respectant trois axes: l'inspiration, la proximité et l'accessibilité ». Et la solution est venue du packaging avec des contenants inspirés de la culture pop-art donnant la part belle aux couleurs et grandes lettres. Un choix qui dénote avec les habitudes du secteur. Une audace visuelle doublée d’une bonne dose d’humour puisque des textes comme «A poêle le boudin» accompagne le produit. Pour Monoprix, « Le packaging fait partie intégrante du marketing de l'enseigne. Nous pensons que la recherche de l'esthétisme rejoint l'une de nos valeurs: le souci de satisfaire le client. Etre beau et bon à la fois, c'est possible ». COMBATTRE LA CONCURRENCE PAR LE PACKAGING L’exemple de Monoprix nous paraît très significatif. Il démontre que le pari d’un packaging audacieux peut se faire dans la plus grande simplicité (nul besoin de penser à des nouveaux matériaux ou de changer ses lignes de production à cause de nouvelles formes). Il permet aussi d’appuyer le fait que la différenciation par le packaging s’avère payante pour tous les produits. Et peut-être encore plus pour des produits banaux de grande consommation. Si l’avantage concurrentiel se fait aujourd’hui plus difficilement sur le produit, il peut exprimer toute sa puissance sur la packaging. En 2009, Danone a voulu sortir du lot sur le très complexe marché du yaourt. DOSSIER MARKETING PAGE 7 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  9. 9. DOSSIER MARKETING En effet, les concepteurs de l’emballage ont imaginé un jeu de miroir à l’intérieur même de la boîte qui contient les rouleaux de scotch pour créer une illusion d’optique. On a ainsi l’impression que la boîte est vide, qu’elle ne contient rien. Et pourtant. Le packaging innovant et différent sert ici totalement la promesse faite au consommateur : du scotch aussi invisible qu’on ne le voit même pas dans sa boîte ! Bluffant. Autres exemples du même acabit pour vanter les mérites de produits étanches. Sony et Festina ont eu la même idée pour concevoir les packagings de certains de leurs produits (respectivement un lecteur MP3 et une montre). Les deux vendent leurs produits dans une poche hermétique remplie….d’eau. C’est différent, ça attire l’attention et ça démontre les vertus techniques des produits. Il n’y a plus rien à rajouter, le packaging se suffit à lui-même. SOYEZ-FOUS MAIS RAISONNés Certes la conception d’un packaging doit répondre à des contraintes réglementaires ou sanitaires (informations aux consommateurs, composition, matériel recyclable…). Mais en dehors de ce cadre, presque tout est possible. Il n’existe pas de recettes de cuisine à proprement parler. La créativité des marketers peut alors se débrider et exprimer toute sa quintessence. A la seule condition que le packaging continue de servir la stratégie marketing. Ainsi, le packaging, du plus simple au plus élaboré, doit malgré tout être en cohérence avec sa cible et son positionnement. Sinon, vous aurez un packaging génial mais vos ventes baisseront. Laissez nous vous conter les mésaventures du groupe Pepsi aux Etats- Unis pour son produit Tropicana. Pour augmenter l'expérience client, les équipes de Tropicana ont changé en 2009 la forme du bouchon et adapté le packaging des jus d’orange. Le bouchon classique vert s'est transformé en bouchon orange prenant la forme du fruit et l'image de l'orange percée d'une paille est devenue un grand verre de jus d'orange. Résultat des courses? Les ventes de la ligne Pure Premium ont chuté de 20% entre le 1er janvier et le 22 février 2010, soit une perte de 33 millions de dollars. Le groupe a décidé de faire marche arrière en dépensant pas moins de 35 millions de dollars de budget média supplémentaire. Les consommateurs n’ont pas suivi et n’ont plus reconnu le positionnement premium du produit. A méditer… PAGE 8 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  10. 10. DOSSIER MARKETING SUR LE TERRAIN DOSSIER Quoi de mieux Que de vendre des Nike Air dans une poche d’air ? Ou comment Nike révolutionne le packaging traditionnel des chaussures. Sitôt pondu, sitôt vendu. Telle est la promesse de ce packaging original pour des œufs du collectif Just Laid On peut faire simple et parvenir à créer un packaging différent. C’est en tout cas ce qui caractérise les emballages de la marque Michel et Augustin. Que ce soit sous forme de sachets pour les cookies ou de bouteilles pour les jus de fruit, la forme des emballages est assez quelconque. Cependant, les marketers ont décoré les packagings avec du texte humoristique, des petites histoires légères, des photos, des réflexions souvent drôles… Ici le packaging devient l’extension de l’univers iconoclaste des « trublions du goût ». Ou quand le packaging devient un outil de storytelling. PACKAGINGS : TOUT EST POSSIBLE ! (1/2) Des écouteurs vendus sous la forme de note de musique ? Le lien était évident mais la marque Noté en profite pour concevoir ce packaging original Même sur des produits simples comme les sachets de thé, il est possible d’innover. Yena Lee nous en apporte la preuve avec cet astucieux papillon PAGE 9– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  11. 11. „ DOSSIER MARKETING Du vin rouge comme du sang, tant et si bien qu’on l’appelle Blood of Grapes. Vendons-le dans une bouteille en forme de cœur. Effet différenciant garanti Du parmesan en crayons ? C’est l’idée de Kolle Rebbe pour réussir des copeaux parfaits dans vos pâtes ou salades. Il suffit alors de les aiguiser Comment concevoir un packaging innovant pour un produit aussi basique que la baguette de pain ? Lo Siento Studio réussit le pari avec cet emballage qui se joue du produit lui-même. Le contenu et le contenant sont indissociables et les deux doivent se servir mutuellement Vous aimez l’odeurdes cookies bien chauds ?Thelma’s Cookie a pensé àvous avec ce packaging quisent bon le cookie toutjuste sorti du four. Un contenant qui valorise parfaitement le contenu Et si on packageait les services ? Nous avons essentiellement parlé de produits parce qu’ils sont matériels. Mais peut-on parler de packaging pour les services ? Peut- on concrétiser l’impalpable ? La réponse est oui et les créateurs de boxes nous en apportent la preuve. Ici le packaging permet de matérialiser le service et de pouvoir l’offrir comme on offre un produit. Subtil. PACKAGINGS : TOUT EST POSSIBLE ! (2/2) PAGE 10 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  12. 12. DE DEMAIN TENDANCES FOOD Pizza Hut teste Subconscious Menu, un dispositif capable de deviner votre pizza idéale en suivant votre regard grâce à la technologie d'eye- tracking. Chez Pizza Hut, on peut créer sa propre pizza à partir de nombreux ingrédients. (4986 combinaisons disponibles). La marque va présenter une tablette avec tous les ingrédients qui peuvent composer votre pizza idéale. La caméra va suivre votre regard et identifier les ingrédients sur lesquels vos yeux se sont le plus portés. Le dispositif va ainsi déduire sans que vous lui demandiez, la pizza qui vous correspond le plus les tests effectués ont démontré que la machine ne s'est pas trompée dans 98% des cas. Ceci est un burger 100% végétarien.Il ressemble à un vrai burger avec un bon steak et pourtant... Les équipes de la start-up US "Impossible Foods" ont réussi une véritable prouesse technique en créant "The Impossible Cheeseburger", un burger 100% végétarien qui ressemble à un burger classique. Vous êtes toujours persuadé de voir un morceau de viande hachée à l'intérieur? Que nenni! Ce que vous pensez être un steak est en fait une création artificielle composée d'acides aminés des végétaux. Ça ressemble à un steak, c'est aussi tendre qu'un morceau de viande, ça a le gout de la viande (entre la dinde et le boeuf) mais c'est végétal! TENDANCES TENDANCES PAGE 11 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  13. 13. TENDANCES TENDANCES CONNECTIVITé C&A nous apporte une utilisation originale des supports papier. La 1ère étape consiste à s'inscrire sur la page Facebook de la marque pour recevoir un magazine papier de l'enseigne. La grosse particularité de ce magazine est qu'il contient une puce personnalisée avec les données de l'utilisateur sur Facebook. Dés lors, le lecteur va pouvoir "liker" les produits sans utiliser son smartphone. Il suffira juste d'appuyer sur les endroits indiqués. En parallèle, chaque "like" sera envoyé vers un magasin C&A de Sao Paulo en temps réel. Ce dernier diffusera sur un écran géant les produits les plus "likés". La SNCF nous présente une application spécialement dédiée aux montres connectées appelée iDTGV Watch. Disponible sur Google Play et Tizen (et peut-être bientôt sur l'App Store), l'application permet d'afficher sur la montre l'heure de départ, le numéro du train ainsi que le numéro de la voiture. Ainsi, plus besoin pour le passager de perdre du temps à chercher son billet. En outre, la montre pourra afficher le billet ainsi que le QR Code associé. Au moment du contrôle, il suffira de présenter votre poignet au contrôleur ainsi qu'une pièce d'identité. Simple comme bonjour. PAGE 12 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  14. 14. TENDANCES RETAIL Le dernier concept store de Nike se situe à Newport Beach en Californie. Cet espace de 550m2 est à la fois une boutique mais aussi une salle de sport. La marque met ainsi du matériel de sport à disposition de ses clients afin qu'ils puissent tester leurs achats immédiatement avant ou aprés le passage en caisse. Nike va également plus loin en proposant des séances d'entrainement gratuites une fois par semaine dans une grande-arrière salle de la boutique. Grâce à ce concept, Nike s'affiche non seulement comme un spécialiste de sport mais aussi comme une marque communautaire à l'écoute de ses clients. La société américaine Fellow Robots, spécialisée dans la construction de robots intelligents, vient de développer OSHbot. Il s'agit d'un robot destiné à aiguiller et conseiller les clients de grands magasins Doté d'une multitude de capteurs, OSHBot est capable de repérer un client qui rentre dans le magasin pour aussitôt venir à sa rencontre. Grâce à un système d’assistance vocale (comme Siri sur les Iphones), il peut communiquer avec les clients. Vous cherchez un produit? OSHbot vous accompagnera jusqu'à son rayon et vous donnera même des informations complémentaires sur ce produit pour orienter votre achat. Il peut se déplacer de manière complètement autonome dans le magasin sans jamais heurter les passants ni le matériel. Fidèle à son magasin, il est aussi parfaitement au courant de toutes les promotions en cours et peut en faire part aux clients grâce à son écran intégré. Enfin, il est capable de scanner les codes barres pour donner des informations sur les produits ou bien les prix actuels. TENDANCES PAGE 13 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  15. 15. ON BUZZUN CONCEPT REMARQUABLE Mais pourquoi tous les produits d'Apple affichent-ils toujours la même et éternelle heure de 9h41 dans leurs présentations (Keynote, visuels, outils de communication...)? Faites le test, rendez-vous sur le site d’Apple, regardez les différents produits de la marque, ils affichent tous la même heure, 9h41. Prêtez attention aussi aux spots TV. A l’approche de Noel, vous ne pourrez pas les rater et vous avez sans doute vu celui qui promeut l’Iphone 6 avec les voix d’Omar et Fred. Là aussi, les Iphones affichent la même heure hypnotique, 9h41. Hasard, superstition ou marketing ? Il faut remonter à 2007, durant la Keynote la plus emblématique de Steve Jobs, celle qui annonçait l’arrivée d’un produit qui allait changer toutes nos habitudes : l’Iphone. C’est à 9h42 (soit 42 minutes après le début de la présentation) que Steve Jobs annonce "Aujourd'hui, Apple va réinventer le téléphone". En 2010, lors de la révélation du premier Ipad, c’est à 9h41 que Steve Jobs lève le voile sur son nouveau produit. Depuis cette heure ne quitte plus les produits de la marque. Tout ceci mérite encore un petit décryptage. Les Keynotes d’Apple ont été conçues dés le depart de telle sorte que l’annonce principale intervienne aux alentours de la 40ème minute (après la présentation des ventes des principaux produits). Scott Forstall, un ancien d’Apple nous apprend que lorsque l'image du produit apparaît sur l'écran, les équipes font en sorte que l'heure affichée dessus soit la plus proche possible de l'heure dans la salle. Pour la Keynote de 2007, les équipes avaient misé sur 42 minutes de présentation préalable. Steve Jobs, en inlassable perfectionniste, avait répété sa présentation pour ne laisser aucune place au détail. Le timing avait été respecté à la seconde prés. Pour l'iPad en 2010, Apple a décidé d'afficher 9h41, sans raison particulière. Aujourd’hui, le même format est respecté. L'ADN d'Apple regorge de petites histoires qui contribuent chacune à écrire sa légende. C'est aussi avec ce brand- content que la marque réussit à transformer ses clients en fidèles ou en adeptes. Reste à savoir si Tim Cook sera un aussi bon gourou que Steve Jobs… LA PETITE HISTOIRE DE L’HEURE MAGIQUE D’APPLE ON BUZZ PAGE 14 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  16. 16. Développement LOCAL LA FêTE DES LUMIèRES à LYON : UN BEL éCLAIRAGE SUR LE TISSU éCONOMIQUE LOCAL Pour la 16ème année, Lyon a encore brillé de milles feux du 5 au 8 décembre derniers pour l’occasion de sa désormais incontournable Fête des Lumières. Un spectacle grandiose durant lequel la ville se pare de lumières, couleurs, créations artistiques grandioses. Les principaux monuments de la ville, les façades des bâtiments, les places son transformés grâce à la technologie de mapping vidéo (des images ou animations projetées sur les murs). Si les résultats de l’édition 2014 n’ont pas encore été publiés, ceux de 2013 sont éloquents :   trois millions de personnes ont arpenté le pavé lyonnais durant ces quatre soirées d'illuminations. Un événement qui va bien au delà de nos frontières. En 2013, l’office de tourisme de Lyon a accueilli 59262 personnes dont la moitié était des touristes étrangers. Italiens, Espagnols, Suisses, Russes et Chinois, l’événement revêt un rayonnement international. CONVERTIR LA FRéQUENTATION EN FLUX éCONOMIQUES Une telle fréquentation génère forcément des retombées économiques majeures pour le tissu local. On pense alors immédiatement à la restauration, à l’hôtellerie mais aussi au commerce de proximité. Les bars et restaurants de la Presqu’Ile multiplient leur chiffre d’affaires par 4 par rapport au reste de l’année. Le 8 décembre 2012 a constitué le record de fréquentation de toute l’histoire du centre commercial de la Part-Dieu, avec 183 462 visiteurs enregistrés dans la journée et près de 900 000 visiteurs durant la semaine. La clientèle additionnelle liée au tourisme pendant la Fête des Lumières est estimée entre 8 % et 10 %, ce qui est déjà énorme. L’hôtellerie n’est pas en reste avec un taux d’occupation des hôtels de l’agglomération qui se situe au delà des 83 % contre 64,2 % en moyenne habituellement sur l’année. Même les marchands ambulants profitent de la fête : l’événement constitue pour eux jusqu’à 40% de leur chiffre d’affaires annuel. Largement de quoi amortir le budget global de l’événement estimé à 2,6 millions d’euros et répartis équitablement entre financements publics et privés. Les agences de développement économique ne s’y sont pas trompées non plus en invitant de nombreuses délégations étrangères de chercheurs, décideurs, ou chefs d’entreprise. Une occasion en or de faire du business et du développement économique. TERRITOIRES TERRITOIRE PAGE 15 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  17. 17. Le Monde La PlayStation fête les 20 ans d'un coup de poker unique dans l'histoire du jeu vidéo. La première console de Sony, lancée en 1994, était conçue comme une simple extension de la Super Nintendo. Elle a pourtant modifié le paysage du jeu vidéo. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/12/03/la- playstation-fete-les-20-ans-d-un-coup-de-poker- reussi_4532902_4408996.html#6wEJXpkLxHGzyXTZ.99 Les Echos Pour innover, il faut essayer de viser la lune L’innovation est un mot galvaudé dans la bouche de nombreux chefs d’entreprises. Faire de l’innovation une priorité et faire qu’elle se réalise, sont deux choses bien distinctes. Challenges Voitures électriques: Bolloré veut installer 16.000 bornes de recharge en France Selon Bercy, le groupe a déposé un dossier auprès du ministère de l'Economie afin de déployer 16.000 points de charge publics pour véhicules électriques et hybrides en France. DEMAIN A LA UNE LA REVUEAUJOURD’HUI EMarketing Magazine Yoomake : Auchan démocratise la 3D Auchan Villeneuve d'Ascq ouvre "Yoomake" : un atelier d'impression 3D où les clients créent leurs propres objets : bijoux, figurines, objets déco… LSA Pour Jeff Bezos, Amazon est toujours une start-up Lors de la conférence Ignition, le PDG du groupe Amazon Jeff Bezos a expliqué comment il a généré des milliards de dollars de revenu sur des échecs et ses méthodes business pour diriger le géant du e-commerce. La Tribune Mark Zuckerberg défend le modèle économique de Facebook et tacle Apple Le patron de Facebook s'est dit frustré que beaucoup de gens ne pensent pas qu'un modèle basé sur la publicité est "en adéquation avec ses clients". En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus PAGE 16 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  18. 18. EMarketing Magazine Spartoo ouvre sa première boutique et lance 3 marques propres. Le site français de vente de chaussures en ligne se renouvelle. Au programme le lancement d'une première boutique à Grenoble et de trois marques en propre en mars prochain. Capital Primark, la nouvelle star de la mode pas chère L'arrivée en France, fin 2013, de cette enseigne irlandaise a provoqué un tsunami. Avec cinq magasins, elle fait déjà trembler la concurrence. Coulisses. Le Monde Le nouveau visage des quartiers sud du Havre Depuis dix ans, Le Havre a mis en œuvre une stratégie de reconquête urbaine en utilisant des terrains laissés en déshérence. Parmi ses grands projets, réhabiliter les quartiers populaires situés au sud de l’agglomération, entre les docks et les bassins. En savoir plus sur http://www.lemond e.fr/immobilier/article/2014/12/06/le-nouveau-visage-des-quartiers-sud-du- havre_4535864_1306281.html#ler3dQbvwRh5bzoS.99 Stratégies Du storytelling au storymaking L'ère du digital n'a pas seulement révolutionné la sphère des vecteurs de diffusion des contenus à la disposition des marques. Elle développe aujourd'hui un vivier de ressources créatives, en marge des professionnels. DEMAIN A LA UNE LSA Achats : ce que les Français attendent vraiment en magasin ! Les comportements liés aux magasins évoluent. Car les Français les fréquentent moins qu’il y a 5 ans, et attendent plus de professionnalisme des vendeurs, plus de rapidité de paiement et plus de reconnaissance. Capital Les Américains ont McDo... nous on a Sodexo ! Le leader mondial de la restauration collective est français. Et peut en remontrer au roi du fast-food côté efficacité... et diététique. La Tribune Les enfants, nouvelle cible de Google Le géant américain lancera une version de ses produits les plus populaires adaptée aux moins de 12 ans pour leur apporter des contenus "sécurisés".. En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus En savoir plus PAGE 17 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014
  19. 19. Perspectives est un magazine conçu et édité par Athénéa Conseils. Le magazine est distribué gratuitement à 2000 lecteurs. ATHENEA CONSEILS Pour nous contacter : Ligne directe : 06 72 89 76 06 Mail : direction@athenea.fr www.athenea.fr Vous souhaitez communiquer, être interviewé ou bien mettre en avant votre entreprise au sein de notre magazine : contactez-nous. FACEBOOK VIADEO TWITTER YOUTUBE LINKEDIN NOTRE ACTU Abonnez-vous gratuitement sur www.athenea.fr ENVIE DE PLUS D’INFORMATIONS et d’actualités ? REJOIGNEZ LA COMMUNAuté Athénéa ! C’ÉTAIT PERSPECTIVES N°23 Vous souhaitez connaître les dernières tendances marketing, découvrir des concepts innovants ou bien vous étonner devant des stratégies hors du commun? Nous avons pensé à vous! Chaque jour sur notre page Facebook et notre compte Twitter nous décortiquons l'actualité marketing et nous gardons pour vous le meilleur! De la glace phosphorescente, des abribus connecté, la saga Starbucks, des drones publicitaires, les secrets des logos, du street- marketing incroyable… Tout ça, c'est sur: ATHENEA LA PAUSE MARKETING TWITTER Bonne lecture et gardez une longueur d‘avance ! PAGE 18 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°23 NOV-DEC 2014

×