Actualité /



« Une éthique
de la vérité »
E nsepréambule,chassons toute mauvai-
       idée qui chercherait à agréger un...
© R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE
                                                                                         En...
Actualité / Evénement

faut peut-être revenir aux sources en articu-              « IL N’Y A PAS DE JUSTICE
lant l’auto-ré...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une nouvelle gauche moderne ouverte au monde de l\'\'entreprise

211 vues

Publié le

Entreprendre et être de Gauche est ce possible ?

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une nouvelle gauche moderne ouverte au monde de l\'\'entreprise

  1. 1. Actualité / « Une éthique de la vérité » E nsepréambule,chassons toute mauvai- idée qui chercherait à agréger une valeur à l’identité ou à la conscience idéo- re Manuel Valls lui-même dans son entretien publié dans Acteurs de l’écono- mie (mai 2009). Tout comme le déplore pour les autres. Ces autres ayant pour visage des femmes et des hommes, pour sujets des territoires ou des causes - édu- logiques de celui qui entreprend. Il n’y a l’historien et philosophe Marcel cationnelles, culturelles, sociales, associa- pas le bon entrepreneur de gauche et le Gauchet, constatant que la Gauche rejet- tives -, enfin pour dessein une préoccu- te « la dimension publique, sociale, de l’in- pation d’ordre sociétal. A ces conditions, dividu, qui a pour manifestations la l’esprit et l’acte d’entreprendre irriguent Par Denis LAFAY responsabilité, la capacité de créer et d’en- la création de valeur aussi pour les autres. treprendre, l’attente d’être reconnu dans La société, l’entreprise, comme l’individu l’exercice de son travail, de son talent, de sont alors embarqués dans un même mauvais entrepreneur de droite. Et bien son inventivité ». Dans un tel maelström, vœu: agir en citoyens. sûr la réciprocité est tout aussi exacte. Gérard Collomb et Manuel Valls - eux Tout simplement parce qu’entreprendre aussi chefs d’entreprise puisqu’ils diri- Cohérence transcende les convictions et les valeurs gent des municipalités - peuvent-ils bien Certes, les exemples ne manquent pas n’a pas la chance d’être dans les condi- politiques, puisqu’il fait appel à des ger- donner âme et consistance à leur appétit, d’entrepreneurs de Droite qui appliquent tions, notamment sociales, de le faire. mes, à des ressorts, à des vocations qui à leurs convictions d’entreprendre? dans leur quotidien des valeurs dites de Les quelques belles réussites d’entrepre- convergent vers l’acte de bâtir,de progres- Gauche, et bien sûr d’entrepreneurs de neurs issus de nulle part, aussi emblé- ser, d’innover. Des germes, des ressorts, Tandem Gauche qui emploient des valeurs dites matiques et remarquables soient-elles, des vocations à la fois universels et totale- Mais Entreprendre et Gauche peuvent de Droite.La ligne de démarcation n’exis- sont l’arbre qui cache la forêt. Etre de ment personnels, qui explorent prioritai- aussi former un solide et singulier tan- te pas, fort heureusement. Gauche et se dire entrepreneur, c’est rement un objectif: celui de paver son dem. Bien sûr, la Gauche n’est pas pro- Il peut sembler toutefois plus difficile, car avoir ainsi pour devoir de faire évoluer la chemin d’un sens. priétaire des vertus, et Valéry Giscard plus exigeant, pour l’entrepreneur d’être société pour donner au plus grand nom- d’Estaing aura eu pour bon mot de rap- de Gauche que de Droite. On assimile bre l’opportunité de faire naître en soi, Oxymore peler qu’elle n’a pas le monopole du volontiers l’Homme de gauche et entrepre- de faire grandir en soi, l’envie et l’esprit Il n’empêche, l’association des mots cœur. Toutefois, si l’on accepte qu’hono- neur, à un entrepreneur de Gauche. d’entreprendre, puis d’avoir les moyens Entreprendre et Gauche interroge. Elle rer une conscience de Gauche, fonda- Provoquant là une regrettable confusion, de les assouvir. Un devoir qui donne est un oxymore pour certains, une évi- mentalement c’est être soucieux d’équité, et exposant l’intéressé au regard scruta- résonance à ce qui a fécondé et aujour- dence pour d’autres. Un oxymore, une d’exemplarité, d’intégrité, c’est être teur, volontiers contempteur d’une d’hui fertilise le « combat de gauche » mésalliance parce qu’on pourra arguer convaincu qu’entreprendre constitue une assemblée qui va épier, disséquer la cohé- cher à Manuel Valls: « chercher à arra- que longtemps, et encore aujourd’hui opportunité précieuse de riposter aux rence de ses valeurs et de ses actes, la jux- cher les gens à leur destin ». dans certains rangs de la Gauche y com- inégalités, c’est être tendu vers un modè- taposition de sa conscience et de sa fonc- pris au Parti socialiste que représentent le capitaliste, marchand, et libéral régulé tion. On réclame de l’Homme de gauche Humilité Gérard Collomb et Manuel Valls, trop de et raisonnable, nourri par une concep- et entrepreneur une éthique et une exem- Etre habité d’une conscience de Gauche discours et de décisions atteignent l’inté- tion équilibrée et saine du profit et de la plarité qu’il a plus que d’autres l’obliga- doit ramener humblement l’entrepre- grité de l’acte d’entreprendre, parfois répartition des richesses; si l’on accepte tion d’accomplir. neur à ce qu’il est. A ce qu’il ne serait pas même diabolisent les valeurs et les qu’honorer une conscience de Gauche, Il peut être plus aisé, en tous les cas plus sans les autres. Et ainsi à équilibrer la auteurs de l’entrepreneuriat. Des dis- fondamentalement c’est essayer d’être naturel, d’être Homme de Droite et place qu’il occupe avec celle qui revient cours et des décisions volontiers malthu- juste dans ses décisions et ses arbitrages, entrepreneur, car le modèle libéral aux autres. Au moment où la Gauche et siens, caricaturaux, démagogiques, voire c’est prendre, c’est-à-dire accomplir et auquel il se réfère d’une part reconnaît particulièrement le Parti socialiste sont à populistes et sectaires, concourant à alté- assumer, ses responsabilités, c’est être et encourage spontanément la volonté la fois vides et en recherche de conscien- rer les valeurs du travail et du risque, à dans l’innovation, y compris en matières d’entreprendre, mais aussi légitime une ce, d’idéologie, de projet, d’identité, peut- nier le travail et l’entreprise comme ter- sociale, managériale, de gouvernance; si sacralisation de l’individu, de la réussite être l’esprit d’entreprendre peut-il former reaux d’épanouissement et d’évolution l’on accepte qu’honorer une conscience personnelle, du succès de l’entrepreneur. un point d’ancrage, une raison d’être et de soi. Mais aussi des comportements de Gauche, fondamentalement c’est Ceci parfois au détriment d’une réalité d’agir, salvateurs. Peut-être est-il temps, d’appareils incompatibles avec certains introduire le bien collectif parmi ses prio- pourtant incontestable: d’abord l’entre- pour ceux que la cause interroge, sollicite, principes entrepreneuriaux: les vicissitu- rités, enfin c’est chercher à articuler, à preneur et sa réussite ne sont rien sans mobilise, de regarder ce que Manuel des organisationnelles, identitaires, stra- harmoniser les intérêts tout aussi essen- tous ceux: salariés, clients, fournisseurs, Valls, faisant référence au Rocardisme, tégiques, managériales, que traverse le tiels de l’individu et de la communauté, environnement direct, et bien sûr considère être une « éthique de la vérité », Parti socialiste en témoignent. « La raison c’est-à-dire aussi l’intérêt de l’entrepre- actionnaires - ces derniers trop souvent qui exhorte à créer avec les citoyens un d’être de gauche est épuisée. Le PS est lesté neur et celui des salariés ou des autres la cible dans les rangs de la Gauche d’un rapport de responsabilité et à accepter de d’un boulet mental, et est malade de son parties prenantes, alors oui, dans ces opprobre aussi inique qu’irresponsable -, « se salir les mains ». Se salir les mains: le hypocrisie dès que l‘on aborde des sujets conditions, être de Gauche et entrepren- qui ensemble forment la longue chaîne quotidien et le devoir communs à tous les comme l’entreprise ou le travail. Il ne sait dre ouvre une perspective, celle de don- des parties prenantes. D’autre part, on entrepreneurs. De Droite comme de ni créer ni construire un projet. Il est ner à l’acte d’entreprendre davantage n’entreprend pas, ou alors avec grande Gauche. atteint par la peur du progrès », corrobo- qu’un sens: une utilité,pour soi-même,et souffrance et à de rares occasions, si l’on ● 16 Acteurs de l’Economie / Mars 2010
  2. 2. © R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE Entreprendre, une idée de gauche? La conférence organisée par Acteurs de l’économie et l’IAE de Lyon le 4 février a été l’occasion d’un échange fécond sur la dialectique entre Gauche et entrepreneuriat. A la tribune, Gérard Collomb, maire de Lyon, Manuel Valls, député-maire d’Evry, et Gérard Debrinay, Pdg d’Algoé, ont exposé aux 500 spectateurs les réalités idéologiques, politiques, économiques qui © R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE croisent - et divisent - pensée de gauche et esprit d’entreprendre. « G auche »deetl’oxymore, lefécond.loindes relever « entreprendre »: deux termes peut se révéler mariage de Cette Charles Fourier, aux Saint-simoniens du début du XIXe siècle, mais aussi à Proudhon, afin de mettre en évidence « POUR SCHUMPETER, L’ENTREPRENEUR EST CELUI QUI alliance serait même l’une des clés de la qu’au cours de l’Histoire, associer Gauche INNOVE. C’EST CE QUE NOUS, MAIRES, ESSAYONS DE FAIRE, régénération du Parti socialiste. Tel est du et entreprise n’avait pas paru si paradoxal. AVEC LES MÊMES PROBLÉMATIQUES QUE CELLES DE moins ce que Gérard Collomb et Manuel Manuel Valls préféra souligner la spécifici- L’ENTREPRISE ». GERARD COLLOMB Valls ont tenté de démontrer de concert le té de la société française, marquée par une 4 février à l’IAE de Lyon. Une démonstra- aspiration très forte à l’égalité, et qui culti- tion brillante,servie par un ping-pong ver- ve, contrairement aux sociétés anglo- en partenariat avec bal entre les deux édiles, qui n’hésitait pas saxonnes,un rapport particulier au risque, à emprunter à l’histoire de la pensée éco- à l’argent, à l’entrepreneuriat. Pourtant, nomique. Ainsi le pédagogue Gérard selon le député-maire d’Evry, entreprend- Collomb en appela aux phalanstères de re peut bel et bien être « de Gauche ». « Il Acteurs de l’Economie / Mars 2010 17
  3. 3. Actualité / Evénement faut peut-être revenir aux sources en articu- « IL N’Y A PAS DE JUSTICE lant l’auto-réalisation de l’individu avec la SOCIALE SANS COMPÉTITIVITÉ ; collectivité, l’intérêt général, la justice sociale, SANS RICHESSES, ON NE PEUT l’esprit d’entrepreneuriat », estima-t-il. PAS LES DISTRIBUER ». Iconoclaste,il alla jusqu’à vanter les mérites MANUEL VALLS du blairisme, selon lequel « il n’y a pas de justice sociale sans compétitivité: sans riches- ses, on ne peut pas les distribuer ». Afin de combattre encore un peu plus les idées reçues, Manuel Valls fit remarquer que « LA GAUCHE DOIT INTÉGRER QU’IL N’Y A PAS D’ALTERNATIVE AU MODÈLE D’ÉCONOMIE DE © R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE MARCHÉ ». MANUEL VALLS lorsque la Gauche avait été au pouvoir, elle avait plutôt agi de manière réformatrice (décentralisation dans un pays de tradition jacobine, ouverture de la place de Paris aux marchés financiers, ouverture du capital d’un certain nombre de grandes entrepri- amène en général les entreprises à fermer fiter pour décocher une flèche acérée à cer- ses…) et réaliste. Un modèle qu’il regrette lorsqu’elles connaissent des difficultés. Or il tains de ses camarades socialistes: ne jamais avoir vu théorisé.« La Gauche n’a vaut mieux que 20 à 30 personnes soient « Comment des élus de Gauche inventifs et jamais gouverné dans la durée – c’est notre licenciées et que l’entreprise reparte, plutôt intelligents dans leur fief – à Tulle ou Lille par mal endémique. Nous considérons donc que que celle-ci finisse par être liquidée, laissant exemple –, peuvent-ils défendre au niveau cette pratique du pouvoir nous a nui, qu’elle sur le carreau la totalité de ses effectifs ». national des programmes ou des formules nous a aliéné la classe ouvrière ». Perçue comme un collectif, l’entreprise de totalement dépassés? ». L’occasion pour le Face aux deux hommes politiques,Gérard demain évoquée par les trois participants député de redéfinir ce que signifie « être de Debrinay, Pdg d’Algoé (conseil en mana- au débat aurait compris les leçons de la Gauche»: «C’est réformer,moderniser l’Etat, gement) exhorta la Gauche à « retrouver ce crise: elle « a remis l’Homme au cœur du mais c’est d’abord arracher les gens à leur des- qui est peut-être son ADN ». Et d’évoquer débat » (Manuel Valls), « ne procède pas à tin et les conduire dans un projet collectif ». les Lumières, synonymes de progrès une coupure artificielle entre le patron et le Synthétisant les débats, pointant du doigt humain, et de « refus de la fatalité, des cas- groupe de salariés » (Gérard Debrinay), des chantiers majeurs encore en jachère tes installées, des situations acquises ». « La « sait que sa main d’œuvre est son capital, et comme la mobilité sociale, l’emploi, le Gauche devrait avoir naturellement la que sa qualité réside dans la ressource retour de la croissance, ou encore la res- concurrence comme valeur », affirma-t-il. humaine » (Gérard Collomb). tauration de la confiance, notamment au Tout en rappelant l’importance du rôle de sein de l’entreprise, Gérard Debrinay a la société civile: « L’Etat est indispensable, Managers locaux mais on ne peut pas tout attendre de lui ». Les débats s’orientèrent ensuite sur la perti- nence du parallèle entre maire et entrepre- « COMMENT DES ÉLUS DE Collectif neur. Gérard Collomb déclara « rencontrer GAUCHE INVENTIFS ET S’autoproclamant et s’autopersuadant, les mêmes problèmes qu’un entrepreneur»,et INTELLIGENTS DANS LEUR non sans humour, « minoritaires au sein notamment celui de la gestion d’une FIEF – À TULLE OU LILLE du PS mais bientôt majoritaires », Manuel « masse salariale » pléthorique, équivalente PAR EXEMPLE –, Valls et Gérard Collomb s’essayèrent à à celle « d’une belle PME » (plus de 30 000 PEUVENT-ILS DÉFENDRE AU ébaucher l’entreprise de demain. « Après personnes en additionnant notamment les NIVEAU NATIONAL DES un premier stade fondé sur la libre entrepri- collaborateurs du Grand Lyon, des PROGRAMMES OU DES se et la régulation par le marché, générateur Hospices Civils de Lyon…). « Pour FORMULES TOTALEMENT d’inégalités et de surproduction; après un Schumpeter,l’entrepreneur est celui qui inno- DÉPASSÉS ? » deuxième stade basé sur l’entreprise fordiste, ve.C’est ce que nous,maires,essayons de faire, © R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE qui marie en un cercle vertueux performan- avec les mêmes problématiques que celles de ce économique et sociale grâce au contexte l’entreprise », compléta le maire de Lyon,en souhaité encourager la gauche à s’appro- des Trente Glorieuses; après l’entreprise citant plusieurs exemples locaux d’innova- prier deux vertus: la « sincérité » (dans le financiarisée de ces dernières années, qui tion: la naissance du pôle de compétitivité sillage du « parler vrai » de Michel Rocard) nous a menés à la crise, nous devons inven- Lyonbiopôle, l’arrivée des Velo’V, le déve- ainsi que le « courage d’affronter les clientè- ter un autre modèle », jugea Gérard loppement du quartier Lyon Confluence, les qui lui sont naturellement acquises ». Collomb. Un appel à sortir des cadres tra- « L’Etat est indispensable, mais on ou encore la mise en place du GLEE (Grand Une feuille de route approuvée par ditionnels apprécié par Manuel Valls. L’élu ne peut pas tout attendre de lui ». Lyon l’esprit d’entreprise). Manuel Valls Manuel Valls comme Gérard Collomb.« Il Gérard Debrinay. renchérit en valorisant les maires,véritables y a du Mendès France, du Rocard à retro- se veut catégorique: « La Gauche doit inté- grer qu’il n’y a pas d’alternative au modèle « managers locaux », au détriment des uver », confirma le premier. Alors que le d’économie de marché ». Et d’enfoncer le « anciens ministres »: « Ce sont les villes, deuxième affirmait encore une fois son clou du réalisme: « Nous devons nous pen- notamment en Europe, qui ont fait naître désir de faire le lien entre l’économique et cher sur la question de la prise de risques. Le notre civilisation. On pourrait conduire un le social: « On ne pourra pas soutenir notre système de faillite en vigueur en France pays comme on pilote une ville».Et d’en pro- modèle social sans croissance ». ● 18 Acteurs de l’Economie / Janvier 2010

×