AGENCE DEPARTEMENTALE D’INFORMATION SUR LE LOGEMENT 
AVRIL 2014 
Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient A...
2 
SOMMAIRE 
Zonage d’étude et source de données p.3 
Un dynamisme en rupture avec le contexte national p.4 
Un marché trè...
3 
ZONAGE D’ETUDE ET SOURCE DE DONNEES 
Lorient Agglomération 
 25 communes 
 198 810 habitants (population municipale –...
4 
UN DYNAMISME EN RUPTURE AVEC LE CONTEXTE NATIONAL 
En 2013, 1 055 logements ont été mis en chantier dans Lorient Agglom...
5 
UN MARCHE TRES FLUCTUANT DEPUIS 2009 
Nombre de logements mis en chantier par type sur le territoire de 
Lorient Agglom...
6 
UNE PRODUCTION TRES CONCENTREE 
267 
128 
163 
96 
Evolution du nombre de logements mis en chantier par secteur 
Effect...
7 
LES MENAGES CONTINUENT DE CONSTRUIRE SUR LE PERIURBAIN 
Origine géographique des ménages – Construction en individuel p...
8 
UN REDEMARRAGE EFFECTIF POUR 2015 ? 
Comme évoqué en page 5, un sérieux coup de frein a été donné au dépôt de 
permis d...
9 
SYNTHESE DES DONNEES PAR COMMUNE 
Nombre de logements mis en chantier (résidences principales et secondaires) en 2013 
...
10 
Publication de l’Observatoire de l’Habitat de l’ADIL du Morbihan 
Parc d’activités de Laroiseau 
14 rue Ella Maillart ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération. Bilan annuel 2013 et perspectives 2014

405 vues

Publié le

É tude Adil 56 / Audélor . Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération. Bilan annuel 2013 et perspectives 2014

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
405
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération. Bilan annuel 2013 et perspectives 2014

  1. 1. AGENCE DEPARTEMENTALE D’INFORMATION SUR LE LOGEMENT AVRIL 2014 Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération Bilan annuel 2013 et perspectives 2014
  2. 2. 2 SOMMAIRE Zonage d’étude et source de données p.3 Un dynamisme en rupture avec le contexte national p.4 Un marché très fluctuant depuis 2009 p.5 Une production très concentrée p.6 Les ménages continuent de construire sur le périurbain p.7 Un redémarrage effectif pour 2015 ? p.8 Synthèse des données par commune p.9
  3. 3. 3 ZONAGE D’ETUDE ET SOURCE DE DONNEES Lorient Agglomération  25 communes  198 810 habitants (population municipale – recensement 2011) Base de données Sit@del2 Les chiffres publiés dans ce document sont issus de la base de données Sit@del2 qui rassemble les informations relatives aux autorisations de construire (permis délivrés) et aux mises en chantier. Ils sont exprimés en date de prise en compte, c’est-à- dire à la date à laquelle l’évènement (autorisations, ouvertures de chantier) est enregistré dans la base de données Sit@del2. Les logements ordinaires sont ventilés selon le type de construction : - individuel pur : permis de construire obtenu pour une maison individuelle ne comportant qu’un seul logement et possédant une entrée particulière ; - individuel groupé : permis de construire obtenu pour plusieurs maisons individuelles isolées ou accolées, chacune d’elles ne comportant qu’un logement et possédant une entrée particulière ; - collectif : logement faisant partie d’un bâtiment d’au moins deux logements dont l’un ne dispose pas d’accès privatif. Les statistiques de la construction neuve, utilisées dans ce document, nous ont été aimablement transmises par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Bretagne (DREAL). Lanester Quéven GAVRES PORT-LOUIS LOCMIQUELIC
  4. 4. 4 UN DYNAMISME EN RUPTURE AVEC LE CONTEXTE NATIONAL En 2013, 1 055 logements ont été mis en chantier dans Lorient Agglomération, soit 170 de plus sur un an. Ce rebond de la production de logements tranche avec le contexte national, régional et départemental, caractérisé par un nouveau recul de l’activité. Le territoire figure ainsi en bonne place parmi les agglomérations bretonnes résistant le mieux à la crise. L’analyse des projets autorisés dans notre étude* de l’an dernier laissait pressentir une orientation favorable de la production, notamment en 1ère couronne. Celle-ci se confirme en 2013 (cf. page 6). Comment expliquer une telle évolution ? L’offre importante de nouveaux logements neufs répond globalement aux besoins des ménages et est soutenue par une politique locale de l’habitat volontariste (Programme Local de l’Habitat, rénovation urbaine, ZAC, aide à l’accession « Prim Access », etc.…). * « Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération – Bilan 2012 », ADIL 56, juin 2013 Les logements mis en chantier en 2013 dans les grandes agglomérations bretonnes Mises en chantier 2013 Evolution 2012-2013 Rennes 3 596 -10,5% Lorient 1 055 +18,8% Vannes 932 -19,9% Brest 853 +54,2% St Malo 836 +8,3% St Brieuc 588 -18,8% Lannion-Trégor 438 +21,3% Quimper 280 +6,1% Evolution comparée du nombre de logements mis en chantier entre 2012 et 2013 Morbihan Bretagne France métrop. 4 441 logements commencés -9.0% 18 645 logements commencés -3.0% 300 621 logements commencés -4.7 % Evolution de la construction de logements depuis 2007 – indice base 100 0204060801001202007200820092010201120122013LORIENT AGGLOMERATIONMorbihanBretagneFrance entière
  5. 5. 5 UN MARCHE TRES FLUCTUANT DEPUIS 2009 Nombre de logements mis en chantier par type sur le territoire de Lorient Agglomération 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Autorisations Mises en chantier Evolution du nombre de logements autorisés et mis en chantier sur le territoire de Lorient Agglomération 976 1247 1055 1354 888 0 200 400 600 800 1000 1200 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Individuel pur Individuel groupé Collectif 535 439 81 Si les mises en chantier se redressent (+19%), sans toutefois retrouver les volumes de construction d’avant 2007, les autorisations sont beaucoup plus fluctuantes selon les années, et notamment depuis 2009. Tout comme sur Vannes agglo, un sérieux coup de frein a été donné au dépôt de permis de construire entre 2012 et 2013 (-21%), laissant présumer une baisse des futures mises en chantier en 2014. La nécessité d’écouler les stocks, l’environnement économique, financier et fiscal toujours difficile et le contexte électoral synonyme d’attentisme font que 2014 s’annonce d’ores et déjà comme une année de transition. Pour autant, l’envie de construire reste localement très vive. C’est le cas sur Lanester, Caudan ou encore Hennebont. Le marché du logement collectif reste attractif pour les professionnels en raison d’un faible stock de logements invendus et des délais de commercialisation plutôt courts, contrairement à ce qu’on observe dans les autres pôles bretons. Stock de logements collectifs proposés à la vente à fin du 3ème trimestre 2013 et délai d’écoulement des stocks en mois de vente, par pôle breton 101 168 289 312 511 533 603 2434 0 5 10 15 20 25 30 35 40 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 Quimper Communauté St Brieuc Lorient Auray Brest Métropole Océane Vannes Dinard-St Malo Rennes Métropole 14.5 mois Stock Délai (mois)
  6. 6. 6 UNE PRODUCTION TRES CONCENTREE 267 128 163 96 Evolution du nombre de logements mis en chantier par secteur Effectifs Evolution sur un an 2012 2013 En Nbre En % Ville de Lorient 166 96 -70 -42% 1ère couronne 217 468 +251 +116% 2ème couronne 435 406 -29 -7% 3ème couronne 61 69 +8 +13% Ile de Groix 9 16 +7 +78% Lorient Agglomération 888 1 055 +167 +19% 1ère couronne : Lanester, Larmor-Plage, Ploemeur, Quéven 2ème couronne : Brandérion, Calan, Caudan, Cléguer, Gâvres, Gestel, Guidel, Hennebont, Inzinzac-Lochrist, Languidic, Lanvaudan, Locmiquélic, Pont-Scorff, Port-Louis, Riantec 3ème couronne : Bubry, Inguiniel, Plouay, Quistinic En 2013, quatre communes centralisent 62% des mises en chantier : Ploemeur, Hennebont, Larmor-Plage et Lorient. Cette concentration de la production de logements n’est pas spécifique à la Communauté d’Agglomération. En effet, ce phénomène s’observe également sur Vannes Agglo. Les opérateurs font preuve d’une plus grande attention dans le lancement de nouveaux programmes afin de satisfaire aux conditions de pré-commercialisation imposées par les banques. Ils font ainsi un choix plus sélectif des communes permettant d’investir dans le dispositif d’investissement locatif « Duflot », au plus près des deux villes-centres du département. Les promoteurs ont contribué en 2013 à hauteur de 58% à la construction de nouveaux appartements sur le territoire (contre 42% un an plus tôt). La programmation des bailleurs a elle aussi été relativement importante sur ce segment de marché, avec 37% des mises en chantier (contre 54% en 2012).
  7. 7. 7 LES MENAGES CONTINUENT DE CONSTRUIRE SUR LE PERIURBAIN Origine géographique des ménages – Construction en individuel pur en 2013 62 21 2 8 130 14 27 6 23 32 7 17 24 15 7 3 0 50 100 150 200 250 1ère couronne 2ème couronne 3ème couronne Ile de Groix Ville de Lorient 1ère couronne 2ème couronne 3ème couronne Ile de Groix Ville de Lorient hors CA Lorient Agglomération En 2013, comme par le passé, les communes périurbaines se révèlent plus attractives pour les ménages qui ont un projet de construction neuve sur le territoire communautaire : 28% des maisons se réalisent sur le périurbain dense (Caudan, Quéven, Ploemeur et Larmor Plage), 25% dans les bourgs avec zones rurales importantes (Languidic, Cléguer, Calan, Bubry, etc.) et 16% sur le pôle urbain nord-est (Hennebont, Inzinzac-Lochrist). L’analyse des permis montre également que les ménages localisent le plus souvent leur projet de construction au sein du secteur où ils habitent déjà, signe d’une volonté de s’implanter durablement sur le territoire. Globalement, les mises en chantier sur le littoral lorientais représentent une part toujours majoritaire (59% du nombre total de logements commencés sur l’agglomération en 2013), en hausse de 4 points sur un an. Il s’agit à 97% d’occupation à titre principale, les quelques résidences secondaires étant localisées sur Groix, Ploemeur et Guidel. Le littoral lorientais concentre à lui seul un tiers des logements commencés en 2013 sur le littoral morbihannais, contre 20% en 2012. Cette hausse d’activité correspond au développement de la construction sur le marché du collectif, et notamment sur Ploemeur où une opération de 118 logements est en cours de réalisation. Les logements mis en chantier sur le littoral morbihannais Ind.pur Ind.groupé Coll. Total Evol.13/12 (%) Littoral lorientais 177 51 394 622 +27% Golfe du Morbihan 327 43 168 538 -27% Rivière d'Auray - Baie de Quiberon 248 70 64 382 -42% Barre d’Etel 130 16 72 218 +18% Littoral Pénerf-Pénestin 146 22 26 194 -44% Définition des 5 zones littora les Littoral lorientais : Gâvres, Groix, Guidel, Lanester, Larmor-Plage, Locmiquélic, Lorient, Ploemeur, Port-Louis, Riantec Golfe du Morbihan : Arradon, Arzon, Baden, Le Hézo, Ile-aux-Moines, Ile d’Arz, Larmor-Baden, Noyalo, Saint-Armel, Saint-Gildas de Rhuys, Sarzeau, Séné, Vannes Rivière d’Etel-Baie de Quiberon : Auray, Bangor, Le Bono, Carnac, Crach, Hoëdic, Houat, Locmaria, Locmariaquer, Le Palais, Plouharnel, Pluneret, Quiberon, Saint-Philibert, Saint-Pierre Quiberon, Sauzon, La Trinité-sur-Mer Barre d’Etel : Belz, Erdeven, Etel, Locoal-Mendon, Plouhinec, Sainte-Hélène Littoral Pénerf-Pénestin : Ambon, Arzal, Billiers, Damgan, Muzillac, Pénestin Les Jardins de Gaia –Espacil- Ploemeur
  8. 8. 8 UN REDEMARRAGE EFFECTIF POUR 2015 ? Comme évoqué en page 5, un sérieux coup de frein a été donné au dépôt de permis de construire entre 2012 et 2013 (-20.8%), ce qui laisse présager une baisse (au mieux une stabilité) des mises en chantier pour 2014 sur Lorient Agglomération. Cette tendance générale à la baisse des autorisations concerne l’ensemble des grandes agglomérations bretonnes, exception faite de Saint-Malo et de Quimper (respectivement +0.4% et +4.5%). A noter, le repli important de la demande sur l’agglomération brestoise (-66.1% sur un an). L’embellie espérée devrait être perçue à partir de 2015 en raison du faible stock de logements à commercialiser sur le territoire, de taux d’intérêt particulièrement bas et des réformes entrant en application courant 2014 (simplification des normes de construction, révision du zonage de défiscalisation Duflot pour 2015 ou encore régulation des honoraires des syndics). Ces mesures impacteront directement le fonctionnement des marchés immobiliers (neuf et ancien) et expliquent l’attentisme actuel d’une partie des acheteurs et investisseurs. Logements autorisés en Morbihan (opérations de 2 logements ou plus) Les logements autorisés en 2013 dans les grandes agglomérations bretonnes Autorisations 2013 Evolution 2012-2013 Rennes 4 392 -10.6% Lorient 1 354 -20.8% Vannes 1 131 -19.5% St Malo 923 +0.4% St Brieuc 440 -49.9% Brest 478 -66.1% Quimper 394 +4.5% Evolution comparée du nombre de logements autorisés entre 2012 et 2013 5 168 logements autorisés -17.9% 388 155 logements autorisés -12.4% 0 100 200 300 400 500 600 janv.-07 janv.-08 janv.-09 janv.-10 janv.-11 janv.-12 janv.-13 janv.-14 Autres territoires 56 Vannes Agglo Lorient Agglomération 21 376 logements autorisés -15.4% Morbihan Bretagne France métrop.
  9. 9. 9 SYNTHESE DES DONNEES PAR COMMUNE Nombre de logements mis en chantier (résidences principales et secondaires) en 2013 En collectif En individuel pur En individuel groupé Evolution des mises en chantier 2011/2012 (en nombre) BRANDERION 3 - 3 - -1 BUBRY 11 - 11 - +2 CALAN 20 4 16 - +7 CAUDAN 28 - 28 - +12 CLEGUER 22 - 22 - -3 GAVRES - - - - - GESTEL 6 - 6 - -33 GROIX 16 - 16 - +7 GUIDEL 33 - 23 10 -11 HENNEBONT 163 117 40 6 +50 INGUINIEL 5 - 3 2 -5 INZINZAC-LOCHRIST 24 - 24 - -23 LANESTER 30 6 18 6 -4 LANGUIDIC 38 3 35 - -11 LANVAUDAN 9 3 3 3 +7 LARMOR-PLAGE 128 104 20 4 +91 LOCMIQUELIC 13 8 1 4 +5 LORIENT 96 77 12 7 -70 PLOEMEUR 267 188 61 18 +142 PLOUAY 42 - 36 6 +5 PONT-SCORFF 8 - 8 - 0 PORT-LOUIS 6 - 6 - +3 QUEVEN 43 14 16 13 +22 QUISTINIC 11 - 11 - +6 RIANTEC 33 11 20 2 -31 LORIENT AGGLOMERATION 1 055 535 439 81 +167
  10. 10. 10 Publication de l’Observatoire de l’Habitat de l’ADIL du Morbihan Parc d’activités de Laroiseau 14 rue Ella Maillart – 56000 Vannes 0 820 201 203 www.adil56.org

×