Rappel du contenu du SCOT

1 159 vues

Publié le

Présentation du cadre général du SCoT du Pays de Lorient, lors de la commission de Novembre 2010

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 159
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
388
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rappel du contenu du SCOT

  1. 1. Novembre 2010 1
  2. 2. Cadre général 2
  3. 3. Le SCOT du Pays de Lorient Approbation : le 18 décembre 2006 Le maître d’ouvrage :Le Syndicat Mixtepour le Schémade COhérenceTerritorialeCap l’Orient+ 5 communesde CCBBO 3
  4. 4. Le cadre juridique du SCOTLa loi « SRU » du 13 décembre 2000 :Les SCOT et PLU déterminent les conditionspermettant d ’assurer : - L’équilibre entre renouvellement urbainet développement maîtrisé, ledéveloppement de l’espace rural et laprotection des espaces naturels et despaysages - La diversité des fonctions urbaines etla mixité sociale dans l’habitat - Une utilisation économe et équilibréedes espaces naturels, urbains, périurbains etruraux, la maîtrise des besoins dedéplacement
  5. 5. Le SCOTTitre de l’illustration dans la hiérarchie des normesLe SCOT doit être compatible avec les normes derang supérieur : - lois et règlements nationaux (loi SRU, loi littoral mais aussi loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie, lois sur l’eau…) - certains documents locaux (SDAGE, SAGE…)Le SCOT impose ses orientations selon un principede compatibilité  5
  6. 6. Le SCOT dans la hiérarchie des normes A quoi s’applique le SCOT ?  6
  7. 7. Un SCOT pourrépondre à desdéfis de société 7
  8. 8. Le vieillissement de la population Des mutations démographiques70000600005000040000300002000010000 0 0-19 ans 20-39 ans 40-59 ans 60 ans et plus 1975 1999 2006 2020 Structure par âge de 1975 à 2006 et projections à 2020 8 Vieillissement population
  9. 9. Le vieillissement de la population Solde migratoire par tranche dâge entre 2001 et 2006 sur le territoire du SCoT du Pays de Lorient 1000 500 0 -500 -1000 -1500 5 à 9 10 à 15 à 20 à 25 à 30 à 35 à 40 à 45 à 50 à 55 à 60 à 65 à 70 à 75 à 80 à 85 à 90 à 95 à 100 ans 14 ans 19 ans 24 ans 29 ans 34 ans 39 ans 44 ans 49 ans 54 ans 59 ans 64 ans 69 ans 74 ans 79 ans 84 ans 89 ans 94 ans 99 ans ans et plus Des interrogations prospectives : Des enjeux d’emploi pour les jeunes De nouveaux besoins ? 9
  10. 10. Consommation foncière et étalement urbain Une consommation importante… Consommation foncière et étalement urbainUne superficie urbanisée multipliée par 4 depuis 1962(+300%)… 10
  11. 11. Consommation foncière et étalement urbain …pour quelle durabilité ? +300% +32%Une superficie urbanisée multipliée par 4 depuis 1962(+300%)…pour une croissance de population de 32% 11
  12. 12. Des déplacements de longues distances qui se multiplient Déplacements de longues distances60,0%50,0%40,0%30,0% 48,4 % 48,5% 48,3 % 43,2 % 39,6 % 38,7%20,0% 12,0 % 12,8%10,0% 8,5 %0,0% Travaillent dans leur Travaillent dans une autre Travaillent hors de laire commune commune de laire du du SCOT SCOT 1990 1999 2006 12
  13. 13. Une dynamique de développement endogène D’où viennent les entreprises qui s’implantent dans la zone d’emploi de Lorient ? - 66 % des transferts d’établissement sont internes à la zone d’emploi - 14 % viennent d’autres zones d’emploi de la Bretagne Sud Hors de la Bretagne Sud (20%) : Ile de France puis Rennes et Nantes puis Brest L’attractivité du Pays de Lorient : 3 critères mis en évidences par les entreprises (enquête audelor) :  Cadre de vie  Capacité du territoire à structurer des filières dynamiques (ex: nautisme/navale)  Marché de la Bretagne Sud 1 million d’habitants et 1/3 des emplois bretons (temps de trajet de 45 minutes autour de Lorient)Les enjeux :Comment soutenir cette dynamique endogène dans un contexte de 13compétition de territoires ?
  14. 14. 4 défis à l’horizon 2020 Inventer notre développement durable4 défis Valoriser nos spécificités pour faire face à un contexte concurrentiel Dynamiser une attractivité autre que résidentielle Garantir la cohésion sociale 14
  15. 15. Les objectifs du PADD et du DOG Fonder notre cohérence territoriale sur l’eau, grâce à la3 orientations mer à la rade, aux vallées Mettre la qualité de la vie quotidienne au service de notre projet de société Assurer l’avenir d’une économie née de la mer 15
  16. 16. Fonder notrecohérenceterritoriale surl’eau, grâce à lamer, à la rade etaux vallées 16
  17. 17. Fonder le développement sur l’eau et la mer Préserver l’eau et les milieux aquatiquesGérer la ressource en eau,vecteur du développementéconomique• Préserver une eau de bonne qualité• conchyliculture et pêche• tourisme balnéaire et récréatif• Industrie Agro-Alimentaire• Préserver une eau en quantité• maraîchage et irrigation• industrie• Pour les besoins futurs• Une gestion intégrée et concertéede l’eau, basée sur les solidaritésamont-aval (SAGE, Bretagne Eau  Identifier les zones humides et le réseau hydrographiquePure, Bassin Versant Ria Étel, DCE)  Définir des mesures de protection appropriées  Prévenir la dégradation des vasières, marais littoraux et estuaires• une eau pour 210 000 17habitants ... Un enjeu de développement
  18. 18. Fonder le développement sur l’eau et la mer Préserver et enrichir la biodiversité du territoireEspaces majeurs de biodiversité Liaisons vertes  Protéger et préserver les sites dintérêt écologique majeurs et les sites à enjeux intercommunaux de biodiversité  Repérer et préserver de manière adaptée les autres espaces naturels, espaces de proximité 18 Préserver et renforcer le réseau des liaisons vertes
  19. 19. Fonder le développement sur l’eau et la mer Affirmer le rôle structurant des vallées et cours d’eau Composer la ville en valorisant la mer et les vallées  Tisser des liens en profondeur jusqu’au cœur des villes et des quartiers  valoriser les berges  Améliorer laccès et les usages des rives et du littoral  Valoriser les grands sites (littoral, fôrets, vallées, …) ...Un enjeu de cadre de vie 19
  20. 20. Fonder le développement sur l’eau et la mer Intégrer la gestion de leau dans tous nos choix daménagement  Garantir la cohérence des choix durbanisation et dassainissement (réduire l’impact sur les milieux)  valoriser la gestion des eaux pluviales pour une conception qualitative des quartiers  Favoriser les économies deau… ...De nouvelles pratiques à engager 20
  21. 21. Fonder le développement sur l’eau et la mer Maîtriser l’urbanisation littorale  Maîtriser strictement lurbanisation dans les espaces proches du rivage  Préserver les coupures durbanisation  Conforter les liaisons naturelles littoral-intérieur  Etre vigilant au devenir de lagriculture… ... Un enjeu daménagement 21 du territoire
  22. 22. Mettre la qualitéde la viequotidienne auservice de notreprojet de société 22
  23. 23. Favoriser une organisation urbaine fondée sur la proximité Concilier trame urbaine et trame verte et bleue  Renforcer la structure urbaine multipolaire  Conforter prioritairement les centres  Maintenir une structure urbaine discontinue  Qualifier les entrées dagglomération et de ville  23 Maîtriser lévolution des grands secteurs darticulation interurbaine
  24. 24. Favoriser une organisation urbaine fondée sur la proximité Limiter la consommation despace et la dispersion de l’urbanisation  Donner la priorité au renouvellement et au renforcement des secteurs déjà urbanisés  Promouvoir de nouvelles formes urbaines
  25. 25. Favoriser une organisation urbaine fondée sur la proximité Limiter la consommation despace et la dispersion de l’urbanisation  Limiter et maîtriser les extensions de villages et hameaux
  26. 26. Favoriser une organisation urbaine fondée sur la proximité Maîtriser les déplacements à la source par une urbanisation plus rationnelle  Bâtir une « ville de proximité »  Garantir la cohérence entre lévolution de lurbanisation et la desserte TC  Prendre en compte systématiquement les déplacements de proximité  Développer les modes de transports alternatifs à la voiture 26
  27. 27. Favoriser une organisation urbaine fondée sur la proximité Offrir à chacun un logement correspondant à ses besoins  Diversifier loffre dhabitat  Construire plus de logements locatifs publics  Définir des moyens daction foncière Concevoir de véritables projets de quartier  Diversifier les formes urbaines  Développer des quartiers bien insérés dans leur environnement naturel et urbain  Répondre aux besoins en activités de proximité 27
  28. 28. Assurer l’avenird’une économienée de la mer 28
  29. 29. Fonder notre compétitivitésur nos secteurs d’activités fondamentaux Une spécificité maritime… • 2ème port de pêche français, pôle naval, nautisme, port de commerce • 9 000 emplois (estimation audelor mars 2009-actualisation en cours) • Une logique de cluster • Une contribution à un renouvellement de l’image du Pays de Lorient Les objectifs : • Consolider et diversifier les savoir faire • Répondre aux enjeux spatiaux d’une économie maritime et diversifiée 29
  30. 30. Fonder notre compétitivitésur nos secteurs d’activités fondamentaux …mais un tissu économique diversifié L’emploi salarié privé dans la zone d’emploi de Lorient agroalimentaire autres industrie construction transport logistique commerce détail 2008 automobile 2000 hotels restaurants banques assurances immobilier études ingénierie conseil éducation santé social sport culture 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 Source : ASSEDIC traitement AUDELORLes objectifs :• Favoriser les conditions pour consolider et diversifier les savoir-faire• Répondre aux enjeux spatiaux d’une économie maritime et diversifiée 30
  31. 31. Assurer l’avenir d’une économie née de la mer Associer durablement villes et ports  Optimiser l’usage des espaces portuaires  Développer les activités portuaires et l’agglomération dans un respect réciproque  Favoriser l’ouverture des espaces urbanisés sur la mer  Faire des zones portuaires un atout de l’image du territoire 31
  32. 32. Assurer l’avenir d’une économie née de la mer Valoriser les sites d’activités stratégiquesValoriser des sites stratégiques en optimisant leur accessibilité Concilier impératifs économiques et qualité urbaine 32
  33. 33. Assurer l’avenir d’une économie née de la mer Préserver une agriculture dynamique et porteuse didentité  Mettre en oeuvre une concertation avec la profession agricole  Economiser le foncier agricole  Limiter les impacts du développement urbain sur la pérennité des exploitations 33  Préserver lagriculture périurbaine et littorale
  34. 34. Assurer l’avenir d’une économie née de la mer Favoriser les équilibres du maillage commercial  Conforter prioritairement les centres et les pôles commerciaux actuels  Maîtriser les évolutions sur des sites stratégiques  Répondre aux besoins en commerces de proximité  Définir des zonages commerciaux dans les PLU  Evoluer vers une gestion concertée de lurbanisme commercial 34
  35. 35. La mise en œuvre du SCOT L’essentiel du SCOT : une synthèse pour les PLU
  36. 36. La mise en œuvre du SCOT: les travaux en cours Evaluation en préparation4 défis Les ateliers du SCOT 2 thèmes en 2010 : - Eau et aménagement - les orientations d’aménagement « Maîtriser l’urbanisation : les orientations d’aménagement au cœur du projet communal » => Vers des guides pratiques 36
  37. 37. La mise en œuvre du SCOT: les travaux en cours Etudes et schémas4 défis Démographie/analyse urbaine /projections de population Etude des potentialités foncières Agriculture Schéma des zones d’activités Urbanisme commercial Trame verte et bleue Vers un volet mer du SCOT 37
  38. 38. Merci de votre attention 38

×